Personnalité parapsychotique

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
En ligne
Avatar du membre
Osia
Messages : 247
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 12:02
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 40

Personnalité parapsychotique

Message par Osia » dim. 24 juin 2018 07:04

J’ai eu l’occasion de discuter avec une psychiatre sans entrer dans les sujets de controverse de la classification des pathologies dans les DSM, à propos de personnalités parapsychotiques, c’est un sujet qui m’a intéressée. Je découvre aujourd’hui une partie des travaux de René Diatkine par son livre l’enfant dans l’adulte ou l’éternelle capacité de rêverie ainsi qu'une partie des travaux de Francisco Palacio Espasa par son livre Dépression de vie, dépression de mort, et certains articles relatant le sujet (en particulier sur Cairn.info ici ).

Les personnalités parapsychotiques sont définies caractérisées par:
  • une vie imaginaire intense pouvant envahir le fonctionnement mental,
  • une angoisse de séparation et de perte pouvant mener à la menace de cohérence de soi,
    de l’agressivité,
  • la capacité à une forte identification de soi et de l’autre,
  • l’absence de confusion entre la réalité psychique interne et la réalité extérieure,
  • une faille de la personnalité narcissique,
  • les conflits internes sont ignorés, cependant que l’individu connaît leur existence,
  • une inhibition massive,
  • un handicap social réel, masqué par une sur-adaptation.
C’est vaste ! Et ça m’a fait penser à plein de gens :D
L’idée d’angoisse de destruction de la cohérence de soi existante chez les personnalités parapsychotiques m’a fort interpellée par la proximité que j’y ai trouvé avec la TDP de Dabrowski. Au fil de mes recherches, j’ai vu apparaître de nombreux paragraphes où il est fait mention de faux-self, de troubles du spectre de l’autisme et du syndrome d’Asperger, de TDA et troubles “dys”, tous en lien avec la parapsychose.
Si j’ai bien compris, un point important pour différencier la personnalité parapsychotique et la personnalité psychotique est l’absence de confusion entre la réalité psychique interne et la réalité extérieure. L’évaluation de la capacité à garder cette différenciation possible compte pour le thérapeute dans l’évaluation des risques de décompensation psychotique. La psy avec qui j’ai évoqué la question m’a dit que cette capacité à “garder les pieds sur terre” peut être un facteur de repli sur soi de ces individus. Selon elle, la conscience de son délire qu’a le parapsychotique associée à un plaisir à naviguer entre plusieurs réalités peuvent présenter le risque de conduire l’individu à un état proche de la dissociation.
Et si je n’ai pas bien compris, je vous remercie de me le dire :)
Dans le cadre d’un travail d’études, je sollicite de l’aide. Donc je cherche d’autres axes d'études d’accès simples au sujet de ces personnalités parapsychotiques
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
.
«Les grandes personnes sont décidément très très bizarres».
Le Petit Prince

Répondre