ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Swinn
Messages : 1179
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Swinn »

Il n'en reste pas moins que maintenant que tu sais que ton cerveau fonctionne différemment, tu risques de prendre du recul et te mettre à observer son fonctionnement en comparaison de celui des autres.
Ce qui risque de changer pour le coup, ce n'est pas le fonctionnement de ton cerveau en soi, mais la façon à laquelle tu l'utiliseras.
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Anatole
Messages : 121
Enregistré le : mar. 23 avr. 2019 09:34
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10081]Bonjour à tous[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Anatole »

C'est en effet comme ça que je vois la chose.
Je ne me sens pas THQI.
En revanche, à moins que le système du bilan psychométrique et le jeu des psys ne soient une vaste fumisterie, je me sais THQI.
J'ai un chiffre, j'ai une explication.
Depuis ce bilan récent je ne cesse de scruter mon fonctionnement cognitif et ses conséquences sur ma manière d'être.
J'ai par contre bien du mal à le comparer à celui des autres et tout particulièrement du fait que j'ai encore du mal à accepter qu'il y ait une différence.
Un long et pénible travail reste à accomplir.
Mais je n'aspire pas au repos.

Avatar du membre
Jean-Louis
Messages : 244
Enregistré le : ven. 1 juin 2018 08:50
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9375
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Jean-Louis »

J’ai été testé il y a un peu plus d’un an et après une brève incursion sur le forum j’avais mis « ça » de côté. Je ne me sens pas THQI non plus malgré le test. J’ai toujours l’impression que les autres sont plus que moi. Plus intelligents, plus pertinents, plus sociables, plus heureux … Je me sens tellement bizarre, anormal, pas légitime…
J’ai l’impression que la société, le système d’éducation parental y est pour beaucoup et qu’il fait (particulièrement ?) beaucoup de mal aux (T)HQI. Tout, est, toujours une histoire de compétition et si tu n’es pas au top partout tout le temps le message plus ou moins exprimé c’est que tu es un(e) minable.
Est-ce qu’on est plus sensible à ça du fait de je ne sais pas quoi, par ce qu’on est globalement plus naïf, plus anxieux, plus idéaliste ?
J’ai l’impression que beaucoup de personne (T)HQI ont, ou, ont eu ce gros complexe d’infériorité, a toujours se comparer aux autres à se trouver pas assez ceci ou trop cela.
Qu’est-ce que l’intelligence ? Une somme de connaissance ? Une capacité à raisonner ? Une capacité à surmonter les épreuves ? Une expérience solide dans tel ou tel domaine ? Il y a des gens brillants qui ont accumulés des connaissances considérables sur des domaines très pointus mais à côté de ça ils sont incapables de cuire un gâteau. Est-ce que quelqu’un d’intelligent est quelqu’un de bien ? Est-ce qu’il « vaut » plus qu’un autre ?

L’objectif est de se fiche de tout ça. De se dire qu’on a tous nos qualités et nos défauts, d’en être conscient et de s’aimer malgré tout.

gaiflo
Messages : 41
Enregistré le : lun. 24 juin 2019 16:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10215
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 24

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par gaiflo »

Déjà je pense qu’il est nécessaire de se poser la question « mais qu’est ce que ce sentir THQI? » (valable pour HQI mais c’est pas le titre tu topic).
Pour moi, et c’est ma vision après avoir réfléchit à la question, la seule chose que te dit le terme THQI c’est que ton QI total est au-dessus de 145. Du coup ça montre juste que t’es plus « intelligent » que la plus part des personnes, en considérant QI = intelligence. Pour le côté pertinent, il faut bien se rappeler que ce n’ est qu’un potentiel. Je vais me permettre une petite analogie avec une compétition de d’équitation. Imaginons une personne qui n’a jamais fait d’équitation ou un tout petit peu mais qui possède un très bon cheval. Lors de son parcours, cette personne aura certes un gros avantage, et pourra obtenir des résultats pas trop mauvais mais elle ne gagnera pas face à une personne qui a fait 20 ans d’equitation même avec un moins bon cheval. Pour le côté social et heureux je pense que ça n’a pas vraiment de rapport avec le QI.
Après pour l’éducation je pense qu’effectivement ça influence énormément notre confiance en sois mais pas que chez les (T)HQI.
Et j’approuve totalement ton dernier paragraphe Jean-Louis, je pense que l’importance c’est d’arriver s’aimer sois même (et les autres aussi sinon c’est triste).
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur gaiflo pour son message :
Whatif
Classement : 1%
"Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises", HP

Picodegallo
Messages : 3
Enregistré le : lun. 9 sept. 2019 20:05
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Picodegallo »

Hello,
Je viens ajouter ma petite pierre a l'édifice :)
J'ai été testé il y a un mois avec un résultat entre 142 et 147.
THQI ou pas, je ne me sens pas "over surdoué".
Bon ok, j'ai décidé de passer le test, je sais depuis des années que mon cerveau travaille vite et que je sais m'adapter à quasi toutes les situations, mais s'entendre dire qu'on est "surdoué parmi les surdoués", ça déstabilise.
Je n'ai pas l'impression de penser en arborescence ni plus profondément que les autres...
Je suis par exemple tout à fait incapable de gérer un planning ou de faire des projections sur l'avenir (gestion de projet, organisation de voyage etc...).

Proxima
Messages : 564
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Proxima »

Pour la pensée en arborescence, c'est de toute façon une légende urbaine.

Avatar du membre
Swinn
Messages : 1179
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Swinn »

Hors-sujet
Tu veux dire que les rayures du pelage d'un zêbre dessinent une sorte d'arbre c'est ça ?
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Laurène Bancale
Messages : 64
Enregistré le : mer. 20 févr. 2019 13:03
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9907]Présentation[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Laurène Bancale »

Hors-sujet
Oui, mais un arbre récent.
"La meilleure philosophie, relativement au monde, est d'allier, à son égard, le sarcasme de la gaieté avec l'indulgence du mépris."
Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées.

Avatar du membre
Klee
Messages : 15
Enregistré le : sam. 16 mars 2019 11:58
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Klee »

Merci pour toute cette discussion, c"est... apaisant. Savoir que se sentir tout sauf surdoué est classique et que l'important est d'apprendre à vivre avec son vrai soi, de s'accepter et de s'aimer. Tout ça me parle énormément.
Pour devenir la caricature de nous mêmes, il suffit de vivre assez longtemps. John Irving

Avatar du membre
Holi
Messages : 1174
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Holi »

Klee a écrit :
dim. 1 déc. 2019 13:18
... l'important est d'apprendre à vivre avec son vrai soi, de s'accepter et de s'aimer. Tout ça me parle énormément.
Voilà une sage pensée :) mais aussi un vrai "travail"... En tout cas pour moi
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar du membre
Klee
Messages : 15
Enregistré le : sam. 16 mars 2019 11:58
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Klee »

Je suis bien d'accord ! Pour le moment ça reste de la théorie ;-). Mais de trouver des témoignages en ce sens me réconforte. Je me dis que je ne suis pas la seule à faire ce (long) travail et ça me donne de l'énergie et du courage.
Pour devenir la caricature de nous mêmes, il suffit de vivre assez longtemps. John Irving

Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 592
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par yokainoshima »

Et puis que faut il ressentir quand on est thqi ?

Différente
Messages : 299
Enregistré le : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?t=7780]C'est ici ![/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Différente »

Un décalage encore plus important... probablement. Les différents (neuro)psychologues que j’ai rencontré m’ont expliqué que la particularité des THQI est qu’ils apprennent très vite .
HQI-Asperger

« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 592
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par yokainoshima »

Ma question n'attendait pas vraiment de réponse. Je m'interrogeais sur la réflexion qui revient souvent (et que je me fais aussi), sur le fait de ne pas se sentir hqi ou thqi. Je trouve cela difficile de s'imaginer différent de la personne que l'on est, d'imaginer un monde de fonctionnement différent.

Pendant le test j'avais été surprise de la facilité que j'avais à répondre et j'avais très mal vécu le regard de la psy.

Pardon pour le hors sujet :)

Avatar du membre
lady space
Messages : 2415
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par lady space »

Je ne pense pas que tu aies fait un hors sujet.

Je pense même que c'est pile le cœur du sujet : est-on vraiment censé ressentir quelque chose de bien précis juste parce qu'on présente une particularité cognitive ? Ce serait vraiment un chiffre qui m'imposerait de ressentir ceci ou cela ? Surtout qu'un chiffre peut être composé de scores très différents pour les diverses sous-catégories.

On pourrait penser que les THQI se sentent encore plus différents, encore plus à l'écart de la grande majorité des gens que les HQI et il y a des textes plus ou moins fondés qui circulent sur internet qui vont dans ce sens. Mais c'est oublier que, au-delà de la rareté statistique, il y en a qui ont des facilités d'adaptation, voire de suradaptation, et d'autres ont des difficultés à ce niveau.

D'après moi, cette question de "ne pas se sentir THQI" vient du fait que, dans la suite du test, on doit se dépatouiller avec tout un tas de stéréotypes qui ne collent en rien avec ce qu'on pense de soi-même, avec ce qu'on ressent à son propre sujet. Et c'est quelque chose qui ne se fait pas du jour au lendemain.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
UnPosteur
Messages : 67
Enregistré le : sam. 30 nov. 2019 02:15
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 30

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par UnPosteur »

Cela a sûrement été dit quelque part mais peut-être que c'est lié à l'effet Dunning-Kruger.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dunning-Kruger
Cette étude suggère aussi les effets corollaires : les personnes les plus qualifiées auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence et penseraient à tort que des tâches faciles pour elles le sont aussi pour les autres.

Avatar du membre
Petitsmartin
Messages : 51
Enregistré le : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Petitsmartin »

Bonjour,
Je viens rajouter mon expérience, j’ai lu tout le topic et à vrai dire je n’arrive toujours pas à trouver ma place en tant que thqi. Déjà par le fait qu’il y très peu de postes sur le sujet et quand il y en ce n’est que des interrogations sur ce qu’est le thqi (enfin c’est la façon dont je ressens le truc)
Pour mon cas depuis les résultats, je me sens encore moins moi qu’avant, j’ai du mal avec cette notion de plafond atteint à plusieurs items.... à me dire qu’après ce n’est plus calculable, vraiment ce n’est pas moi.
Et on rajoute un mari qui remet limite en question la précision du test « oui bien tout le monde est thqi maintenant » ca n’aide vraiment pas dans la démarche de l’acceptation.
Comment avez vous réussi à croire en ce résultat? Franchement ca me perturbe un peu (beaucoup) si seulement la neuropsy avait pu me donner un chiffre moins élevé. Je sais que je me prend la tête pour pas grand chose qu’il y a pire dans la vie mais moi qui ai passé le bilan dans le but de mieux me connaître j’en sors encore plus perdu.

Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 592
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par yokainoshima »

Coucou,
Je n'ai pas cherché à le croire. En fait pendant longtemps je n'avais pas entendu tout ce que la psy m'avait dit.
C'est récemment que j'ai regardé de nouveau mes résultats et j'ai été très surprise. Je n'avais pas du tout le souvenir d'avoir été au plafond dans tant de subtest. Je me souviens en revanche très bien de la crise d' angoisse pendant le test.

C'est avec ma psy actuelle que j'ai fini par réussir à regarder les faits de façon plus objectives. Avec l'aide aussi de mon n+2 au travail, de mon chef, du mentor sur lequel je m'appuie également au boulot.

Avec ces personnes, j'ai fini par intégrer des situations en changeant mon regard. Par exemple, je me voyais comme le bouche trou de service, parachuté sur des sujets, en urgence et pas forcément ma tasse de thé. Après avoir mûri, j'ai fini par entendre ce que ma hiérarchie me disait : en gros, elle sait que je vais me dépatouiller sur n'importe quoi et donc me fait confiance pour éteindre des incendies.

J'ai eu l'occasion de retomber sur des bulletins d'école d'ingénieur et des évaluations de stage et là, pour la 1ère fois je les ai vu, sans le prisme du "je suis nulle", mais avec plus de recul, à froid. Et entre les lignes, je lis que j'ai pu surprendre par la qualité d'analyse, la rapidité de compréhension etc.

Au boulot, je vivais très mal de ne pas être suivie sur certaines analyses, de devoir attendre mille ans pour qu'une décision soit prise. En bossant ça avec la psy, j'ai pris conscience que l'entourage pro me voit comme compétente techniquement, mais trop brutale en communication, avec un discours qui donne trop d'infos, notamment sur les limites des analyses fournies. En simplifiant mon discours, en apprenant à mieux choisir le moment et les interlocuteurs, ça commence à mieux se passer.

Ne croit surtout pas que je sois arrivée, j'essaie juste d'avancer pas à pas. Au delà du test et des résultats, c'est surtout l'apprentissage de se faire confiance, se donner autant d'importance qu'aux autres qui m'apporte un peu de sérénité.

Tu écris que tu as des enfants. Par mon fils, j'ai été bousculée également. Je le trouve très normal, sauf que depuis sa naissance le pédiatre, la famille, la nounou, l'institut etc m'interpellent sur sa vivacité. Et si je l'observe objectivement, il l'est vif, plus rapide, plus concentré, très "branché" en permanence sur le monde.

Avatar du membre
Petitsmartin
Messages : 51
Enregistré le : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Petitsmartin »

C’est un sacré travail à faire sur soi, c’est cool si ton boulot permet de voir la différence.
Pour ma part je n’ai pas fait d’études, j’ai fait plusieurs boulots, jamais rien qui puisse mettre mon intellect en avant (je rappelle que je me suis toujours senti en dessous)
Depuis le test je regarde un peu ma vie, il est vrai que je n’ai rien fait d’exceptionnel même si j’aime ma vie et ne la regrette pas.
j’ai néanmoins conscience que j’arrive toujours à mes fins lorsque je suis motivé. Je suis aussi autodidacte et comprend vite mais mis à part cela rien qui me démarque des autres.
Comme les autres personnes de ce poste je me sens tout à fait banale, ce qui en soit ne me posait pas de problème mais qui ne va pas avec l’idée du thqi que je peux me faire.

Avatar du membre
Holi
Messages : 1174
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Holi »

@Petitsmartin Je ne suis pas THQI et mon résultat était suffisamment hétérogène pour que je puisse m'y retrouver, mais le fait de me dire que je suis "surdouée" était (est) déjà difficile à appréhender.
J'ai très longtemps cru que j'étais "comme tout le monde" ou que "tout le monde" était comme moi, il m'a fallu le test et l'aide de ma psy pour réaliser que non... Commencer à sentir en quoi je pouvais avoir des différences. Et comme ton mari, au début je me suis dit si moi je suis HPI tout le monde doit l'être... D'ailleurs ton mari l'est peut être aussi d'où sa réaction.
c'est une amie, elle même THQI, avec qui j'ai pas mal échangé à ce sujet qui m'a aidé aussi à me positionner par rapport à tout ça.
Je crois qu'il faut du temps et du recul sur les résultats pour petit à petit se les approprier. Le but du test est quand même avant tout de mieux se connaitre et de s'en servir pour avancer, pour ce qui me concerne vers plus de confiance en soi et de sérénité dans bien des situations.
Bon chemin de découverte à toi ;)
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar du membre
Petitsmartin
Messages : 51
Enregistré le : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Petitsmartin »

C’est exactement ça « tout le monde est comme moi »
Toute ma vie j’ai cherché d’où venait cette sensation de différence (psy, hypnose et j’en passe) pour apprendre que finalement non je ne suis pas différente peut être juste plus rapide que la moyenne.

Le chemin m’a l’air encore long, l’image du surdoué que je me fais est à mille lieux de moi. Finalement ne vaudrait il pas mieux mettre tout ça de côté et continuer de vivre comme ci de rien n’était?!

Avatar du membre
Holi
Messages : 1174
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Holi »

L'image du surdoué que tu te fais ne serait elle pas erronée ? ;)
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar du membre
Petitsmartin
Messages : 51
Enregistré le : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Petitsmartin »

Certainement si ! Il Faut dire que c’est l’image véhiculée par beaucoup.
Mais en même temps comment réussir à accepter cette particularité quand j’ai ne serait-ce que du mal à retenir toutes les tables de multiplications. (Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres)

Avatar du membre
lady space
Messages : 2415
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par lady space »

Oui mais attention : les tables de multiplication relèvent du par cœur normalement, et d'aucuns (pour ne pas dire la majorité de la littérature) affirment que les surdoués ont du mal avec le par cœur justement. Donc ce que tu prends pour un indice en faveur du "non" d'après ta grille de lecture personnelle, est plutôt un signe du "oui" d'après des critères plus objectifs. ;)

Je me répète très certainement, mais être ceci ou cela et se sentir machin ou truc sont deux choses bien distinctes : on a les faits d'un côté et ce que les émotions et surtout l'auto-jugement en font de l'autre.

En fait, c'est là que se situe le plus gros du travail sur soi : déconstruire une à une les représentations erronées et les automatismes de l'auto-jugement.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Petitsmartin
Messages : 51
Enregistré le : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: ne pas se sentir THQI malgré le test ...

Message par Petitsmartin »

Ah ceci explique cela alors 😉
Je sais que si je ne comprend pas la raison d’une chose je suis tout simplement incapable de la retenir.
Et bizarrement j’ai atteint le plafond à la mémoire des chiffres alors que je ne voyais pas l’utilité de la chose à part me torturer.
Bref il faudrait que je travaille sur mon image, je vais voir une sophrologue la semaine prochaine, on va ensemble essayer de reconstruire tout ça.

Répondre