Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 589
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Tarn
Âge : 42

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Tartempion » jeu. 18 janv. 2018 10:02

Quelques nouvelles suite à mon message du 8 février 2017.
Finalement, les deux premiers rdv avec la psy se sont mal passés : le courant n'est pas passé avec mon fils. Je trouve qu'elle a passé beaucoup de temps sur l'anamnèse, et il n'était pas prêt à s'ouvrir.
Depuis, nous avons déménagé dans le Tarn et nous avons fait passer le test à ma fille ainée (avant hier pour le premier rdv et hier pour le test à proprement parler).
Les résultats seront communiqués la semaine prochaine (d'ailleurs si quelqu'un veut ses coordonnées, envoyez un MP). Pour elle, c'est surtout pour appuyer un saut de classe au collège (et c'est loin d'être facile car beaucoup d'adultes avec des avis divergents donnent leur avis). Nous ne l'avons pas fait en élémentaire car elle était trop timide.
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre. Frank Herbert

Avatar du membre
Osia
Messages : 317
Enregistré le : lun. 16 janv. 2017 12:02
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Âge : 41

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Osia » dim. 14 oct. 2018 07:58

Merci à tous pour les contributions que vous apportez à ce post.
Je déterre le sujet puisque aujourd'hui, la question (re)vient se (re)poser à propos de mon fils.
Rencontre lundi dernier avec la directrice de l'école et le maître de la classe où est scolarisé "le loulou": le décalage qu'il présente avec les enfants de son âge s'est accentué, l'équipe pédagogique s'interroge et m'interroge sur la possibilité qu'il soit surdoué.
La directrice a étudié le sujet, ses propos sont cohérents, elle aborde différents points de façon rigoureuse (elle a de l'expérience la madame, et même des références.). Elle m'explique qu'elle se pose des questions à propos mon fils depuis deux ans et qu'elle pense qu'il est nécessaire de vérifier l'hypothèse qu'il soit un enfant précoce.
Ce n'est pas la première fois que mon fils est "suspecté" par notre entourage. Les premières interrogations sont apparues avant qu'il soit âgé de deux ans.
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Dans les semaines à venir ?
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Remettre en question la raison de la directrice d'école pour commencer :D
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Pour mon fils, c'est cette directrice d'école qui est initiatrice du pas à franchir :)
«Je reviens dans cinq minutes»
(Godot)

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 886
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : un bout de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Bulle d'o » dim. 11 nov. 2018 22:18

Grabote a écrit :
mer. 25 nov. 2015 18:25
Je l'ai fait après l'avoir découvert pour moi même.
J'avais 45 ans et elle 11et demi.
Je trouve que c'était le bon moment pour elle par rapport à ce qu'elle vivait ... un peu tard pour moi. ;)
Ça aurait sans doute changé des choses si je l'avais su à son âge ... ou pas.
Je l'ai fait sans hésiter à ce moment là, par contre, pas sur que je l'aurais fait plus tôt,
pas de problème à l'école, pas de problème avec les pairs ... pour quoi faire ?
Je me suis d'ailleurs posée la question pour mon petit neveu de 6 ans qui me paraît bien vif pour son âge,
mais comme il va bien, si ça continue comme ça, je mettrai la question sur le tapis vers l'entrée en 6ème...
Après je dirai qu'il me semble que c'est toi la mieux placé pour savoir ce qui est le mieux pour chacun de tes enfants.
En tous cas ce qui est sur, c'est qu'il n'y a pas d'urgence ! :diabloo:
Que je me retrouve dans ce que tu as écrit là! Par contre, moi je suis partie faire tester mes deux loulous, sans avoir eu le temps de me faire tester (délais très long/trop long) et ca devenait plus "urgent" pour mon grand et j'ai eu une réduc' donc j'ai fait trois en un. Non mais quitte à le faire pour mon fils et moi, j'ai proposé à la petite (et à son père). Conclusion, sont testés et moi pas encore. Et sont EIP. et moi, une couillonne :) qui attend encore.
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Fu
Messages : 802
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Fu » lun. 12 nov. 2018 00:51

Dans ma présentation, je mentionne les circonstances amusantes de la vie qui m'ont fait passer le test alors que j'avais déjà acquis la certitude que j'étais surdoué. Avec ce sujet, je peux détailler un peu l'histoire. D'abord, une discussion avec un ami me met sur la voie, les surdoués ne sont pas ce que je pensais, je me renseigne sur le sujet et réalise que mon parcours — avec ses hauts et ses bas, hauts très saillants et bas pas si bas que ça finalement — rentre très bien dans la case.

Comme mes lectures ont mentionné l'hérédité, je réfléchis au cas de mon fils, sept ans à l'époque, et je me dis qu'il doit l'être aussi. Certains indices m'avaient laisser penser qu'il était intelligent, mais je pensais que la fierté parentale déformait la vision, me rappelant ces situations où des parents de très jeunes enfants discutent et ne se lassent pas d'expliquer comme le leur est vif, doué, malin, etc., dans une sorte de compétition dénuée de toute écoute. (Au passage, on entend exactement les mêmes conversations chez les propriétaires de chiens. :lol:) J'additionne les différents indices et conclus qu'il doit être surdoué aussi. Pas envie de passer des tests pour lui ou pour moi, je sais ce que je dois savoir, pas besoin du tampon officiel, etc. : mon fils est très intelligent, équilibré et bien dans sa peau, je suis très intelligent mais je manque cruellement de confiance en moi.

Mais quelques mois plus tard, c'est la mère de mon fils — nous sommes séparés — qui met le sujet sur la table. Un ami à lui a été diagnostiqué THQI, et quand il a passé quelques jours chez cet ami, les parents de ce dernier ont vu des similitudes, discuté, fourni l'adresse d'une psychologue. La mère de mon fils aimerait lui faire passer le bilan et, finalement, je saisis l'occasion pour valider ma quasi certitude. Le bilan psychologique et le test de personnalité sont formels : mon fils est très intelligent, équilibré et bien dans sa peau. :blond:

Et comme j'avais beaucoup apprécié la psychologue, je suis retourné la voir six mois plus tard mais pour ma pomme, plus pour consulter que pour le bilan lui-même mais c'est une étape qu'elle a tout de suite suggérée. Le bilan psychologique et le test de personnalité sont formels : je suis très intelligent mais je manque cruellement de confiance en moi. re- :blond:

Dans la phase de déni, je me suis tout de même demandé si elle n'avait pas développé ce talent qu'on les voyantes et voyants à toujours dire au client ce qu'il veut entendre. :lol:

PS : Au passage, c'est très difficile pour moi d'écrire « je suis très intelligent », ça fait très prétentieux. Mais parce que nous sommes sur ce forum particulier, parce que des tas de gens me l'ont dit de tout temps, parce que la psychologue l'a mesuré ainsi, je me force à être factuel. Bien entendu, je me sens très, très rarement intelligent… :lol:

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 886
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : un bout de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Bulle d'o » lun. 12 nov. 2018 20:53

j'ai déjà traduit celà en fait dans les murmures mais en gros :

Pour le test de mes enfants ca a été un melting-pot entre mes questionnements, entre autre du fait de la surdouance de mon petit demi-frère, et des interpellations de parents d'amis de mes enfants dont les enfants étaient surdoués. A deux reprises à environ deux ans d'écart, des parents d'enfants précoces m'ont pointé d'abord pour mon fils son fonctionnement "atypique" puis ensuite, ma fille qui fréquentait dans son coin un autre petit précoce, les parents ont parlé des fortes ressemblances.

Faute de pouvoir me faire tester rapidement (car je voulais un intervenant précis pour mon test avec très longue attente), j'ai proposé à mes enfants d'explorer cette question pour éventuellement "mieux se connaitre" pour ma fille et pour mon fils "tenter de se comprendre" à travers ce biais. Et j'ai évidemment demander l'approbation de leur "père" qui m'a indiqué : "on a rien à perdre.".

Sans beaucoup de recul car ca n'est pas très vieux, moins d'un an, les deux s'en trouvent comme "libérés" et avec une envie de mieux s'explorer eux même.
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Joemanix
Messages : 31
Enregistré le : ven. 11 oct. 2019 15:47
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans ma tête
Âge : 44

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Joemanix » ven. 8 nov. 2019 13:55

Comme plus ou moins dit dans ma présentation, pour mon plus grand, c'est venu de sa maîtresse d'école (qu'il a eu de petite à grande section).

Et donc, depuis le début de maternelle, lorsque nous allions le récupérer le soir, la maîtresse : alors aujourd'hui ... Bavardage, les consignes ont s'en moque, agitation, pas de sieste... Tous les jours un truc nouveau...
Autant vous dire que je n'étais pas pressé de venir le chercher... entre la maîtresse qui va me raconter les prouesses de mon fils et le regard des autres parents...

Puis quelques jours après le début de la rentrée en grande section, elle nous dit
Elle : Je pense que votre enfant est EIP.
Moi : Il est quoi ???
Elle : Précoce !
Moi : Ha oui il est né à 6 mois et demi (29 semaines)...
Elle : Je veux dire il est surdoué...
Moi : C'est possible..
Elle : Tenez, voici le numéro d'une psychologue qui pourra vous aidez, car on ne pourra pas passer une année comme les deux autres avec votre fils (Aie !!!)

Rendez-vous prit, plusieurs séances, puis test => EIP, bilan... , nouvelles séances, puis orthophoniste (il avait un dys* je ne sais plus quoi), puis pédo-psychiatre... Bref, il a sauté une classe (grande section => CP). Avec le recul je ne sais pas si c'était une bonne idée car il a été longtemps seul dans la cours de récré...

Mais bon aujourd'hui (il est en première), ça se passe bien.
Pour le collège, nous l'avions inscrit dans un collège qui avait un dispositif pour EIP (une fumisterie à ce moment dans ce collège), et en fin de 5ème, il a pu se lier avec d'autres EIP. Aujourd’hui, ils sont une petite bande de pote (filles et garçons) qui se côtoient "IRL" et souvent se contact par chat, tél., etc...

Le deuxième (complètement différent), qui a 4 ans de moins que le premier, a aussi sauté une classe. Par contre, lui, pas de vague. Premier de la classe. Au collège, les félicitations. Mais je vois bien qu'il n'est comme le premier et moi (dans le mode de fonctionnement). Il n'a pas été testé. Je ne voulais pas, car forcement, selon le résultat, il se serait positionné par rapport à son grand frère.
Hors-sujet
Du coup, je profite de ce post pour vous demander : Faut il que je le fasse tester maintenant qu'il est plus grand ? Et dans tous les cas, comment gérer l'après ?
Enfin le petit dernier (pas la même maman), de six mois, de part son comportement, m'incite à croire qu'il est carrément dans la précocité...
Conservation de l'énergie : Em=Ec+Ep. Sans chute, cela reste potentiel...

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 886
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : un bout de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par Bulle d'o » sam. 9 nov. 2019 15:38

J'ai honte de le dire mais je me demande si j'ai pas fait tester ma deuxième sur le principe de "tous ou personne"! Et si ça ne tient pas au fait que je sens en terme d'éducation "gérer un groupe" parfois ;). Aaaahhhh, communisme, quand tu nous tiens! :huhu: :huhu:
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
choubidou wouah
Messages : 45
Enregistré le : mer. 9 janv. 2019 22:34
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9844
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Parents : qu'est ce qui vous a fait franchir le pas pour tester votre enfant ?

Message par choubidou wouah » dim. 10 nov. 2019 00:07

Bonjour,

C'est lui qui m'a alerté.
Jusque là nous savions qu'il était plutôt bien doté coté fonctionnement du cerveau, et il évoluait plutôt très bien dans la sphère "copains" alors que nous nous étions inquiétés avant la maternelle... La prof de moyenne section nous avait dit qu'elle n'avait jamais vu un enfant aussi doué en géométrie dans l'espace mais il allait bien, alors...

C'est quand il est entré en CP (il savait lire et compter - il a bien sûr appris en posant 3 questions et c'est tout) qu'il s'est mis à sortir tous les soirs très en colère parce qu'il s'ennuyait et qu'il n'apprenait rien. Et puis pendant les vacances de la toussaint il m'a demandé de lui faire faire des additions. J'ai bêtement commencé par un truc du genre 5+7... Il m'a vite fait comprendre que ce n'était pas le genre d'additions auxquels il pensait... on a donc continué avec des additions à 4 chiffres, puis des soustractions (plus simples), multiplications (plus simples)... On a même fait 7-10... Ben oui, ça fait -3, c'est logique... ok, je vais prendre rendez-vous!
(Pour la petite histoire le jour de l'entrée en maternelle quand je lui avais demandé comment s'était passé sa journée il m'avait répondu: on n'a pas appris à lire! (sur un ton outré et déçu). Je lui avais répondu que c'était en CP, dans 3 ans... Il a sagement attendu...)

Du coup il a sauté le CE1, il est toujours dans les meilleurs, sans être le meilleur... maintenant mon inquiétude provient plus du fait que ce qu'il apprend à l'école ne l'intéresse que moyennement... ce que je comprends très bien... Je rêve d'une école par niveau de matière plutôt que par âge... mais je ne suis plus sur le bon post ;-)

Voilà en tout cas pour notre expérience, en espérant que cela puisse vous aider
Il faut une vie pour apprendre à vivre. Sénèque

Répondre