A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
Avatar du membre
Jean-Louis
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 juin 2018 08:50
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9375
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Jean-Louis » ven. 30 août 2019 11:52

Je n’avais jamais pris le temps de repenser à ce test. WAIS-IV passé il y a un an. La personne qui le faisait passer était très agréable, elle connait très bien le sujet et est recommandée par à peu près tout le monde dans la région. Pour moi c’était un peu comme un examen pour lequel j’aurais bien révisé, à l’aise et tout… Les tests se sont enchainés gentiment. Le test des cubes m’a paru extrêmement facile, et je me suis dit si c’est ça tout le long ça va être la rigolade. Les tests de mémoires ont été très fastidieux, je ressortais avec difficulté les chiffres et lettres. De plus y'avait au moins une question mal formulée à mon sens, ça m'a un peu chafouiné.

Je me suis par contre complétement planté sur un test qui n’entre pas dans le calcul du QI (si j’ai bien compris). Il fallait dire sur une image ce qui n’était pas logique. Je ne trouvais rien d’illogique. Pour moi tout pouvait s’expliquer.
A la fin annonce du score, larmichette, s’était donc ça …. La personne me rassure sur mes capacités, non je ne suis pas débile. Elle m’a conseillé de m’inscrire à MENSA. Je ressors avec un compte rendu rempli de chiffre (notes standards, valeurs critiques …) dont je ne pige rien. Compte-rendu rangé dans un tiroir depuis. Est-ce que ça vaudrait pas un peu le coup de chercher à interpréter/comprendre tous ces chiffres ?
Au final profil homogène (seul truc que j’ai compris), avec différence entre min max des notes composites = 3. Je peux confirmer que profil homogène n’est pas égal à complétement bien dans ses baskets et qu’il reste du boulot pour que je me sente bien avec ce que je suis.

Edit : question enlevée

Avatar du membre
Jahroo
Messages : 375
Enregistré le : lun. 24 déc. 2018 09:45
Présentation : Salutation!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ici et ailleurs
Âge : 41

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Jahroo » ven. 30 août 2019 13:29

Jean-Louis a écrit :
ven. 30 août 2019 11:52
Je sais pas si on peut parler des intitulés de certaines questions ?
Non, Certains membres n'ont pas passé le test.
Merci d'éviter d'en partager des éléments, y compris en contenu caché.
"J'aime la règle qui corrige l'émotion. J'aime l'émotion qui corrige la règle." J.Mazarin

Avatar du membre
Kala
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 15 août 2019 08:53
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 32

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Kala » mer. 4 sept. 2019 20:44

Bonjour à tous,

Pour ma part j'ai passé le test lundi dernier. Ca m'angoissait énormément, comme beaucoup ici je pense. Je n'en ai pas dormi de la nuit je me sentais donc vraiment mal. Pour tout dire je suis arrivée en pleurant, enfin c'était trop de pression, je me demandais pourquoi je m'imposais cela. On a failli reporter la passation. Finalement, je l'ai fait. Alors en résumé j'ai trouvé ça long, peut-être parce que j'étais fatiguée? J'ai plusieurs fois demandé à la psychologue s'il restait encore des exercices : "On n'en est qu'à la moitié, vous voulez faire une pause?" "OUI!" J'ai pu voir (même si je le savais déjà) que je n'avais aucune patience. Si je n'avais pas une réponse immédiate pour les puzzles visuels, même s'il restait du temps, je donnais une réponse à la va-vite pour passer à autre chose: pourtant, ce test avait beaucoup d'importance pour moi. Mais on ne change pas sa nature il faut croire :huhu:

J'ai trouvé assez ludique les cubes, et j'ai bien aimé les séries de chiffres à retenir (je suis bizarre, ça je l'ai toujours su! ).
J'ai été très mal a l'aise pour définir les mots (bien qu'il semblerait que je ne me sois pas trop plantée), car j'ai du mal à m'exprimer correctement, à faire de belles phrases bien construites, c'est d'ailleurs un gros complexe (je fais un effort pour m'exprimer ici, j'ai toujours peur du jugement sur mon expression).
Mais voilà, c'est fait!

J'en ai parlé à mon chéri qui m'a soutenue, et à une amie proche qui est (selon moi) HQI même probablement THQI, (elle est totalement hors norme), j'avais peur de passer pour prétentieuse d'avoir fait ce test, mais elle m'a dit qu'en réalité j'avais été courageuse. Ca m'a fait beaucoup de bien d'entendre ça, car oui il m'a fallu bien du courage!! Vu la complexité de la démarche, franchement bravo à tous d'y être allé :cheers: Rien que ça il faut le faire!! Et merci pour les témoignages qui m'ont aidée. Maintenant j'apporte ma petite pierre… restitution lundi, j'en parlerai peut-être ici ! Je verrai selon mes émotions :honte:

Avatar du membre
unquelconque
Messages : 28
Enregistré le : dim. 12 mai 2019 15:13
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10127
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Au sud de la Venise du Nord
Âge : 37

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par unquelconque » ven. 13 sept. 2019 19:02

J'ai enfin passé le WAIS le 28 Août dernier et la restitution s'est déroulée avant-hier.

J'avais pris rendez-vous pour l'entretien préalable début juillet. L'anamnèse se passe bien ; je restitue à quelques détails intimes près ce que j'ai évoqué ici dans ma présentation. J'explique que je vais bien, que je voudrais surtout infirmer ou confirmer l'hypothèse d'un haut-potentiel mis en avant par la psychologue que j'avais vu il y a quelques années. Je répète que je vois le test comme une démarche pour enfin savoir. Nous prenons rendez-vous pour un bilan qualitatif deux semaines plus tard ainsi que la passation du WAIS fin Août avec restitution début Septembre.

Le bilan qualitatif n'est autre qu'un test d'hyperstimulabilités (mot horrible je trouve) ainsi qu'un questionnaire qui me dit que j'utilise mon laminaire et mon complexe de manière équilibré. Le tout prend vingt minutes (alors que je paye un rendez-vous d'une heure, ce qui agace le radin en moi !). Je dois dire que je sors un peu déçu de cette séance ne voyant pas vraiment ce qu'elle m'apporte.

Le test lui même se passe un mercredi matin. J'arrive au centre et là je vois toute une équipe de travailleurs, munis de lance-flammes, qui sont occupés à refaire la dalle extérieure du bâtiment où je dois passer le test. Lorsqu'elle m'accueille, la psychologue s'excuse du bruit et me demande si je pense que cela va me gêner. Je dis non, plus par politesse qu'autre chose, mais même si le bruit est très présent et fort, je ne pense pas que cela ait changé quoi que ce soit. Je ne stresse pas. Je me dis que je ne passe pas un diplôme. Je passe une évaluation dont les résultats pourront peut-être m'aider à mieux me connaître ou du moins à mettre des mots sur ce que je sais mais n'arrive pas à exprimer. J'ai quelques moments d'agacement envers moi-même lorsque, par impulsivité, je réponds trop rapidement aux questions d'arithmétiques et de mémoire. Et que dès que je dis la réponse je me rends compte que ce n'était pas celle-là mais une autre ! Mais ce sont les joies de l'impulsivité, je ne peux lutter contre. Je prends mon temps avec ce qui me fait plaisir et les exercices qui m'agacent je les passe à la hussarde. Le style avant tout, plutôt la témérité que la tiédeur ! Au bout d'une heure nous en avons terminé et la psychologue (qui fut vraiment très bien) me dit : "C'est au-dessus de la moyenne et plutôt homogène." Suivent deux semaines où je me demande ce que cette phrase voulait dire !

Avant hier, je vais au rendez-vous pour la restitution. J'avais beaucoup plus le trac que pour le test lui-même. J'ai aimé la façon dont cette restitution s'est déroulé. Nous avons lu le bilan ensemble. Nous commençons par l'analyse de la demande où nous parlons de moi à la troisième personne. J'ai l'impression que je suis mort et qu'on lit ma nécrologie. Un moment assez étrange où je suis là mais comme si l'on parlait de quelqu'un d'autre. Puis elle m'explique le bilan qualitatif. Je lui dis que je n'ai pas trop compris l'intérêt et que pour les vingt minutes que cela a pris nous aurions pu le faire avant le test. Elle comprend. Je pose d'autres questions auxquelles elle répond. Je pense que je pose des questions car j'ai peur d'arriver aux résultats.

Nous y arrivons enfin. Il s'avère que ce n'est pas du tout homogène. Je suis un 127?. Je demande ce que représente le point d'interrogation. Il notifie hétérogénéité. Il est tout de même précisé dans la conclusion que "Les caractéristiques qualitatives ainsi que le QI confirment bien la présence d’un haut potentiel." Je suis heureux d'avoir enfin une réponse. Je ne suis pas homogène et je suis à la limite. Je peux rejoindre le club surdoué mais pas trop !

Je tiens à vous remercier tous ici. Grâce à ce que j'ai pu lire et découvrir ici, j'ai entamé cette démarche et elle m'apporte une réponse qui me satisfait ainsi qu'une expérience agréable. Ainsi que j'ai pu le dire dans ma présentation, cela - personnellement - ne va pas changer ma vie. Je suis tout de même plein de joie d'en avoir enfin le cœur net et un nombre premier en tête !
La joie du jour, du jour en fleur. Bernanos.

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 765
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : un bout de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Bulle d'o » ven. 13 sept. 2019 22:30

jolie restitution, @unquelconque, toute fraîche! bonne continuation donc !
"BOUM! - Il y'a comme un défaut... - Attends, je vais chercher un seau d'eau", Placid et Muzo

Répondre