Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Répondre
Avatar du membre
lady space
Messages : 2128
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par lady space » jeu. 26 sept. 2019 15:42

Je comprends très bien qu'on ne souhaite pas causer la mise à mort d'un être vivant dans quelques conditions que ce soit s'il y a moyen de se nourrir autrement. Je peux aussi comprendre que l'on ne souhaite pas cautionner les abus et dérives de l'élevage industriel, fût-il bio, et que l'on cherche donc à consommer des produits le plus respectueux possible de la nature, même si je n'y suis pas encore (et que je culpabilise pas mal de ne pas réussir à convertir ma famille carnivore et moi avec).

Mais personnellement, il y a un point pas très logique qui me chagrine concernant les animaux de compagnie : c'est-à-dire que, si on refuse toute ingérence dans la vie des animaux, au point de refuser de manger des œufs même quand on sait qu'ils sont issus de poules dont je sais qu'elles évoluent en toute liberté sur un grand terrain et sans qu'on leur ait coupé quoi que ce soit, comment justifier le fait d'avoir un chat par exemple, qui vit dans un appartement, donc très loin des conditions de vie naturelles pour un félin ? Ou d'avoir un chien qui a pour seule meute les membres de sa famille d'humains ? Je veux dire que, dans tous ces cas, l'animal est considéré comme un être "utilitaire", que ce soit pour fournir des œufs, des câlins ou une présence vivante. La différence n'est que graduelle à mon avis.

Après, obliger un animal carnivore à suivre un régime végétarien, ça me paraît plus que discutable - je me demande où est le respect de l'animal en particulier et de la nature en général là-dedans. Un animal dont j'ai la responsabilité n'a pas à subir les conséquences de mes penchants idéologiques, je me dois de le respecter comme il est, dans ses besoins à lui.

(Puis bon, après, quand on réfléchit le truc jusqu'au bout, on tue aussi la carotte qu'on mange en l'arrachant du sol, contrairement aux tomates où la plante survit jusqu'à l'automne malgré les fruits qu'on cueille... ce problème de la non-ingérence est sans fin et le placement du curseur forcément arbitraire...)
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Fu
Messages : 741
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par Fu » jeu. 26 sept. 2019 16:30

lady space a écrit :
jeu. 26 sept. 2019 15:42
Mais personnellement, il y a un point pas très logique qui me chagrine concernant les animaux de compagnie : c'est-à-dire que, si on refuse toute ingérence dans la vie des animaux, […] comment justifier le fait d'avoir un chat par exemple […] ?
En cherchant rapidement sur la question, j'ai trouvé cet article : https://www.veganimalis.com/animaux-dom ... veganisme/. La position végan est, en gros, de reconnaître que la domestication a été une grosse ingérence, de donner une bonne vie aux animaux domestiques qui sont là, et de limiter la reproduction d'animaux qui dépendent de l'humain pour subsister. [edit] La position par rapport au trafic d'animaux est intéressante aussi, je ne la connaissais pas.

Avatar du membre
W4x
Le modo le plus gentil
Messages : 3744
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par W4x » jeu. 26 sept. 2019 17:59

Dans la mesure où la domestication de l'animal est quelque chose contre quoi on aura du mal à aller, la question éthique qui se pose est certainement de positionner correctement le curseur du bien-être animal, bien que certaines questions doivent nécessairement conduire à des compromis. Adopter un animal encagé dans un refuge surpeuplé, ou un animal perdu revient à s'inscrire dans ce système en sachant que d'un autre côté on est censé lui offrir une vie meilleure. Cependant je rejoins l'idée qui fait son chemin depuis un moment, que par exemple offrir un animal à quelqu'un n'est pas un "cadeau".
S'agissant d'animaux plus ou moins domestiques, ce n'est pas très animaliste mais l'éradication massive de rats, de pigeons ou la stérilisation systématique (comme pour les chats) relèvent de questions de santé publique et de bien-être animal... c'est encore très anthropocentré mais devrait-on vraiment s'en passer ?
La question du trafic d'animaux se rajoute là-dessus mais pour le coup je pense qu'elle dépasse la seule question du végé/véganisme et fait consensus pour être condamnée.
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » ven. 27 sept. 2019 11:30

bonjour à tous, long time no see comme on dit chez moi...

Bon je vais sûrement me faire taper sur les doigts (enfin j'espère pas) pour ne pas avoir le courage de lire tout l'historique avant de donner mon avis/retour mais c'est un sujet qui m'interesse pas mal.
Perso je ne suis pas diagnostiqué (ni ne projète de le devenir, tout va bien), et je ne suis toujours pas végétarien/végan.

J'aime trop le fromage (:)) mais surtout et même après avoir lu/écouté Peter Singer, je n'arrive juste pas à prendre au sérieux le raisonnement "philosophique" utilitariste qui semble sous-tendre la position de beaucoup sur ce sujet.
Je ne suis pas utilitariste et bien que je n'ai pas pour but dans la vie de faire souffrir les animaux gratuitement, il me semble que tout ce que j'ai lu/vu pour le moment sur ce sujet est vraiment incohérent ou parfois effrayant (même Monsieur Phi ne m'a pas convaincu :) ).
Comme beaucoup je réduit progréssivement ma dépendance à la nourriture industrielle mais c'est plus pour des raisons politico-économiques et de santé ou de goût qu'autre chose.
Je mange aussi moins de viande en vieillissant et n'ai absolument rien contre les personnes faisant le choix de ce genre de régime (végan), ce qui me dérange vraiment c'est, parfois, l'idéologie qui se cache (ou pas) derrère.

bon voilà, je me sens bien coupable maintenant du coup je vais prendre le temps ce week end (enfin donc samedi quoi, on travaille dimanche, vive les 70 ans de la Chine!) pour lire les réponses précédentes.

Cordialement.

PS: ah et pour rigoler j'ai essayé de discuter avec des Chinois du sujet, soit ils sont déjà végétariens (boudhistes) mais c'est rare, soit... commment dire, ils sont pas encore prêts à entendre les arguments utilisés ici (enfin là..). Le souvenir des famines est trop présent encore et la viande est symbôle de richesse.
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

ouimaisnon
Messages : 12
Enregistré le : ven. 12 juil. 2019 14:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par ouimaisnon » sam. 5 oct. 2019 12:02

Effectivement, généralement les vg considèrent qu'ayant domestiqué certaines espèces nous en sommes "responsables"
Concernant la stérilisation des chats, j'entends régulièrement l'argument "c'est contre nature"
Moui... Enfin un chat qui mange du pain et des restes de raviolis ce n'est pas non plus très naturel et pourtant les chats errants/abandonnés mangent un peu tout ce qu'ils trouvent....
Il y a effectivement là une question de salubrité publique.

Donc entre la stérilisation d'animaux domestiqués puis abandonnés qui prolifèrent, vivent et meurent dans des conditions pas supers naturelles et "laisser faire la nature" (au milieu de barres d'immeubles...) Pour moi le choix est vite fait.
Quant au choix d'avoir un animal, je rejoins W4x, adopter un animal qui ne peut survivre seul dans la "nature" est un choix qui a du sens.
Aller payer 2000€ un animal issu de décennies de magouilles génétiques pour qu'il ait une apparence bien spécifique (et les soucis de santé qui vont avec) me semble en revanche bien plus discutable.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12632
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par TourneLune » sam. 5 oct. 2019 21:43

Je me pose une question.... Les végétariens et les vegan sont-ils si homogènes pour qu'on puisse dire "Ils pensent que..."?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
InMedio
Grille pain
Messages : 322
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 26

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par InMedio » dim. 6 oct. 2019 14:57

Je me suis posé la même question et voilà la réponse qu'à moi-même je me suis faite :
Le veganisme et le végétarisme dans une moindre mesure sont d'après moi à considérer comme des dogmes adpotés par un ensemble d'individus qui en ont chacun leur interprétation propre. Il y aura les extrêmes très durs et intraitables, les radicaux qui trouvent que c'est plus ce que c'était, les sympathisants qui prennent pas tout, mais ce qui les arrange... Il y a Le Veganisme et les Vegan, c'est certain.
Quand dans un débat on utilise "ils pensent que" on identifie en fait Le Veganisme et les Vegan, ce qui est un raccourci et amène à un argumentaire fallacieux assez rapidement.
Pour être plus exact et mieux compris et surtout éviter la généralisation bateau "c'est tous les mêmes", il faudrait dire "le veganisme pense que..." et probablement nuancer en précisant son propos sur tel ou tel groupe de vegan. Pour contrer une grosse généralisation comme ça, il faudrait s'appuyer sur un cas particulier, faire un récit/témoignage sur une personne de son entourage pour donner du crédit à cette nuance. Ce serait une option pour étoffer l'argumentaire et éviter de faire des boites et de mettre les gens dedans, et surtout arrêter de penser à Pierre Rabhi malgré la référence évidente qui vient d'y être faite.
Les gens sont souvent tellement occupés à vivre qu'ils ne s'arrêtent jamais pour se demander pourquoi.
Terry Pratchett

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » lun. 7 oct. 2019 04:26

Je ne pense pas pour ma part qu'on puisse sérieusement dire "les végans pensent que", mais bon c'est valable pour absolument toutes les catégories de pensée ou les idéologies non ? les communistes pensent que, les réactionnaire pensent que, etc.
C'est pourquoi j'ai préféré insister sur le fait que je parlais de certains (connaissances directes dans mon cas) et surtout pour ce qui me dérange j'ai parlé d'un individu en particulier (Peter Singer) qui développe un positionnement philosophique bien précis, que je ne partage pas.
Le peu de végans que je connais l'ont lu et s'y réfèrent souvent, avec nuance ou pas. Pour ma part après avoir pris connaissance plus en profondeur de ses thèses, il me semble que comme dans beaucoup d'autres cas, mes potes végans n'ont pas vraiment poussé leur propre reflexion sur le sujet et n'ont pas assez de distance critique vis à vis des positions philosohpiques défendues par Singer et leurs conséquences. Mais encore une fois on pourrait dire la même chose de sympathisants de gauche n'ayant pas lu ou compris le capital de Marx, de cathos n'ayant jamais vraiment lu la bible etc.

Dans un monde idéal on ne polluerait pas simplement parcequ'on peut et sait faire autrement et c'est mieux, on ne mettrait pas en place des systèmes industriels pour fabriquer de la nourriture car si on y regarde de plus près personne ne peut cautionner ça, dans un monde idéal...
Mais il me semble que les gens n'on ni le temps ni l'envie de trop réflichir à leurs actions et leurs conséquences, d'autant plus qu'elles sont indirectes. On doit donc se centrer et discuter via des raccourcis sur les thèses principales et les acteurs majeurs du débat.

Et la tendance actuelle dans les médias et la population que je constate cherche à amalgamer ou justifier un débat sur comportement et des choix politico-économique par un discours philosophique et moral. Pour moi c'est une impasse, d'abord parceque je trouve cette philosophie morale complètement à l'ouest, mais surtout car cela n'aide pas à rassembler l'ensemble de la population qui pourrait naturellement et par d'autres arguments arriver à améliorer grandement son comportement sur ces sujets. En bref et pour finir, les position extremes sur le véganisme (le spécisme etc) justifiée par une philosophie morale vont pour moi être contre-productives et produire un débat qui fera s'affronter des pros et anti sur un sujet moral pendant qu'on pourrait tous ensemble arrêter juste les ... bêtises et exès :)

PS: malgré le long (6 jours !) break pour les 70 de la Chine j'ai du bossé et bah j'ai toujours pas relu toute la thread :(
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12632
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par TourneLune » lun. 7 oct. 2019 10:13

Ben je sais pas tu es communiste si tu adhères à l'idéologie communiste. Tu es végétarien avant tout parce que tu ne manges pas de viande, pas parce que tu adhéres à une ideologie.

Bref je ne suis pas végétarienne mais je suis preneuse de recettes cuisine végétariennes niveau débutant + boulet en organisation :D :D
(tet sur un autre sujet par contre....)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » mar. 8 oct. 2019 04:28

Mouais si Bill Gates ou Macron disent demain qu'ils adhère à l'idéologie communiste sans rien changer à leurs pratiques, je ne sais pas si ce sera très crédible :D
Mais bon le point que je soulevais c'était surtout qu'on ne peut parler des "communistes pensent que" même s'ils se réfèrent tous à une même idéologie, tellement de variation dans les interprétations et courant et simplement les contradictions personnelles.

la relation entre idéologie ou simplement idées et pratiques est complexe, je ne pense pas qu'on puisse dissocier les deux d'un revers de la main. à part ma grand mère je ne connais personne se disant végétarien sans raison (bon elle ne se dit même pas végétarienne mais ne mange juste plus de viande).

Pour ce qui est du Véganisme (vs végétariens) c'est encore plus flagrant il me semble. J'y vois pour l'instant toujours une défense d'une idéologie derrière, sinon c'est assez compliqué de faire le pas quand même, végétarien c'est ok (il me semble qu'on a toujours les laitages, les oeufs etc) mais végan c'est hard par rapport aux régimes traditionnels et sans une forte motivation idéologique on ne se réveille pas un beau matin végan par hasard non ?

Pour les recettes, il y a à Shanghai (ou j'habite) quelques monastères boudhistes ou les moines ont des restaurant végétariens excellents, tu peux regarder leur menu pour te faire une idée :)
https://www.tripadvisor.com/ShowUserRev ... nghai.html
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
InMedio
Grille pain
Messages : 322
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 26

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par InMedio » mar. 8 oct. 2019 18:40

Je me permets de rebondir sur tes propos moelleux, prince2phore, parce que je les trouve aussi très intéressants.

Je vois deux façon de comprendre la déclaration "je suis végétarien" :

- Comme le dit TourneLune, le végétarisme est une pratique alimentaire humaine, tout comme le crudivorisme, le flexitarisme, les régimes méditerranéen, paléolithique, hyperprotéiné et j'en passe, qui a des origines sociales et un objectif en rapport avec la santé. Être végétarien, c'est s'efforcer ce suivre les prescriptions du "régime végétarien" à proprement parler c'est-à-dire un régime excluant la consommation de chair animale. Je suis alors d'accord pour dire que suivre ce régime peut se faire indépendamment de l'adhésion à une idéologie.
Dans cette acception, le végétarisme est un fait.

- Mais on peut aussi revendiquer et prôner le régime végétarien sur une échelle de valeur en le comparant à d'autres régimes alimentaires humains et le déclarer meilleur dans tout un tas de domaines. Ce qui paraît aberrant c'est qu'on puisse le faire tout en ne suivant pas soi-même un régime végétarien. Ça ne ferait pas de sens et on se prendrait un bon vieux "faites ce que je dis, pas ce que je fais" des familles dans la tronche, et on l'aurait probablement bien mérité. Quoique... Et si pour des raisons de santé je m'étais vu devoir renoncer à suivre ce régime, mais que la supériorité de sa valeur reste une évidence pour moi ? Alors je ne pratique pas le végétarisme car je ne peux pas, mais je suis pro-végétarisme quand même. Je vais peut-être oser me déclarer "végétarien non-pratiquant".
Dans cette acception, le végétarisme est une valeur.

À mon avis, un problème arrive quand on se trompe entre les faits et les valeurs parce si les deux se confondent, on n'est plus très clair dans ce qu'on dit. Il faudrait comprendre où on se situe soi-même et où se situe l'autre.

Une autre confusion que je trouve problématique, c'est le flou entre "régime alimentaire humain" et "régime alimentaire des organismes". Pour moi les régimes alimentaires humains sont choisis/subis par les individus/groupes humains par construction sociale et sont motivés par des raisons. Ils peuvent être adoptés, suivis, délaissés, modifiés... bref. Alors que le régime alimentaire d'un organisme vivant, c'est ce qu'il peut utiliser pour se nourrir, par opposition avec ce qui ne le nourrit pas. Et ici je veux insister sur le fait que l'Homme est omnivore en tant que "notre espèce peut manger de tout".
Pour les autres organismes vivants, il y a plein de noms en -vore et en -phage, qui définissent textuellement ce que l'observation de cette espèce a permis de définir comme "son régime alimentaire". Il n'est alors pas question d'en changer par choix parce que tel régime serait mieux qu'un autre sur une échelle de valeur, non. Il s'agit d'un fait de science qui n'a aucun rapport avec un système de valeur.


...Mais en remontant plus haut dans le sujet, je vois que la discussion était davantage portée sur les raisons qui poussent à choisir un régime : est-ce pour réduire la part industrielle de la production animale, la souffrance, éviter de causer la mort ? C'est difficile de parler ensemble de ces raisons car nous n'en sommes pas tous au même point. Je ne crois pas que ce soit communément admis que l'industrie fasse de mauvaises choses ou fasse mal les choses par définition, parce que "c'est l'industrie, c'est comme ça". Ou alors c'est l'industrie entière que l'on souhaite ne plus voir exister (pourquoi tolérer une cadence infernale et pas une autre ? Compare-t-on sur une échelle de valeur des vaches allaitantes allemandes, des ouvriers du textile bengladeshi, des cochons d'Inde testeurs de shampooing et des auto-entrepreneurs livreurs français ?). Je ne crois pas non plus qu'il s'agisse d'enfermer La Mort à double tour afin qu'il ne puisse plus faire son travail (qui veut être immortel et par extension, qui veut que toute forme de vie soit immortelle ? Ni l'un ni l'autre ne me plaisent, mais c'est juste mon avis.)

Par contre je me demande sérieusement (et j'ai pas de réponse. Et c'est vraiment pas pour troller qui que ce soit) : en quoi et pourquoi est-ce si insupportable de se savoir responsable de souffrance ?
Les gens sont souvent tellement occupés à vivre qu'ils ne s'arrêtent jamais pour se demander pourquoi.
Terry Pratchett

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » mer. 9 oct. 2019 08:17

Alors là, enfin ! j'adore ta dernière interrogation car je la partage complètement.
C'est vraiment un non-dit/non-pensé qui m'embête dans ces débats, le fait qu'on prenne pour axiome que la violence est mal par nature et qu'un monde sans violence serait mieux en soit et pour ses agents. Et comme tu le souligne que les agents seraient incapable de vivre avec une violence subit et excercée de manière controlée sans que cela soit un mal, tant au niveau du vécu que des résultat macro pour la société.
c'est un peu enfoncer des portes ouvertes quand on y pense mais il me semble que c'est en fait le cas depuis longtemps et que toute utopie visant à faire table rase de l'existant pour construire un homme nouveau qui s'affranchirait de ces nuances ou contradictions de la condition humaine est vouée à produire un résultat pis que les compromis actuels.
ce qui n'exclu pas pour autant de se donner pour objectif "d'améliorer les choses", mais en acceptant l'utilité de cette part de violence. la vie est un combat, Nietszche toussa toussa quoi :)
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par Calvinethobbes » mer. 9 oct. 2019 18:05

Et,euh....est-il possible de juste ne pas manger de viande, sans pour autant se justifier (et sans être la grand-mère de Prince2phore)? Même si je reconnais (ou pas, suivant les arguments) le bien-fondé des réflexions autour du végétarisme/végétalisme/véganisme, je ne me reconnais pas pour autant comme appartenant à un "mouvement". Je trouve ça enfermant (les étiquettes ça me gratte ;) ) et je préfère juste dire que je ne mange pas de viande sans forcément m'identifier comme végé-quelque chose.

Pour apporter un élément de réponse à la question de la culpabilité (découlant ou non d'une forme de violence), il me semble que nous sommes dans une période où il est de bon goût de culpabiliser pour tout, notamment parce que les injonctions en ce qui concerne la nourriture sont très présentes. Il me semble qu'il y a une espèce de "morale du bien-manger" qui est assez prégnante.

Un autre point qui me semble pertinent : le lobbying de l'industrie de la viande, via le CVF...mes enfants ont eu, il y a quelques années de cela, une journée sur le thème de la nutrition à l'école, animée et financée par le CVF. Cela m'avait perturbée à l'époque (et cela me perturbe toujours). J'avais trouvé cette démarche manquant de déontologie (de la part de l'équipe éducative) et irrespectueuse des choix familiaux en la matière. On ne parle pas ici d'une information "scientifique" mise à portée des enfants, de manière neutre. Il s'agit d'un groupement industriel promouvant un produit auprès d'un public facile. Mes enfants étaient rentrés en m'expliquant qu'il fallait absolument manger de la viande au moins une fois par jour...Je m'éloigne certes un peu du sujet initial, du coup... :wasntme:

Avatar du membre
InMedio
Grille pain
Messages : 322
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : Ça se passe par ici :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 26

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par InMedio » mer. 9 oct. 2019 22:44

Les lobbyings se font dans tous les sens, mais il me semble légitime pour l'industrie de la viande de se crisper et relancer un peu l'offensive pour garder une place influente face à la part que prend le camp qui veut la voir disparaître dans le paysage médiatique général. À nous de refuser que ça se fasse à l'école puisqu'elle doit être un lieu de neutralité. Ou alors si c'est contourné en disant "ouiii mais en fait c'est pas dans l'école parce que c'est à la cantine et que en fait, blablabla..." hé bien il ne faut pas laisser les enfants démunis face à ça : les plus grands doivent pouvoir commencer à faire fonctionner leur esprit critique.

Et je crois qu'il est possible de ne pas se justifier sur ses choix, en tout cas de refuser une appartenance à un mouvement.
Les gens sont souvent tellement occupés à vivre qu'ils ne s'arrêtent jamais pour se demander pourquoi.
Terry Pratchett

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » jeu. 10 oct. 2019 04:38

Tout à fait, je ne sais pas qui ici a prétendu qu'on devait adhérer à une idéologie pour ne pas manger de viande, au contraire il me semble que la distinction entre le simple comportement et les valeurs ou idéologies qui peuvent le motiver a bien été faite.
Après on ne peut parler que d'une chose à la fois donc une fois qu'on a dit ça (on peut simplement faire comme ma grand mère - parceque quand même à 95ans c'est sûr qu'elle te précède :D), on peut aussi discuter des valeurs et idéologies qui soustendent ce comportement ou réigime chez beaucoup, mais donc pas tous.

Pour l'école c'est scandaleux mais clairement un autre débat qui malheureusement ne se limite pas à l'intrusion uniquement de l'industrie de la viande j'en ai peur.
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par Calvinethobbes » jeu. 10 oct. 2019 05:38

Il ne me semble pas en effet que quiconque ait prétendu qu'il faille adhérer à une idéologie (sur ce forum)! Je me suis dans doute mal exprimée : le débat me semblait porter pour beaucoup sur lesdites idéologies et la question initiale comportant "qu'en pensez vous ?", je me suis sentie autorisée à dire ce que j'en pensais justement 😊.
(Et je réponds uniquement parce que je crains que mon intention première ait été mal interprétée, voilou 😊)

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » jeu. 10 oct. 2019 07:31

pas de danger avec moi, j'essaye toujours d'interpréter de la manière la plus bienveillante possible car je sais que mon style provoque souvent l'inverse chez les autres (je suis un incompris quoi :D).
Après une fois passé les raisons plus ou moins rationelles on a pas assez parlé du ressenti à mon avis.
je me souviens d'une discussion avec une jeune végan il y a des années de ça et de l'avoir laissée bouche bée en luis disant qu'une partie animale en moi aimait le coté chasse et le fait de tuer des proies, pour les manger. complètement invalidant ses arguments contre l'artificiel (pro-nature) et la violence envers les animaux. j'étais un peu provoc mais pas que. Je pense qu'on a tous en nous une part résiduelle et grandement variable d'un individu à l'autre, de cet instinct de prédateur (oui malgré notre passé de proie aussi...). Et donc peut-on ou doit-on vraiment en faire table rase ou cela fait-il partie de notre humanité ?
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par Calvinethobbes » jeu. 10 oct. 2019 08:37

Une autre question me vient, du coup, suite à ton propos. Seulement, je ne sais pas trop comment la formuler, du coup je tente comme ça (quitte à éclaircir mon propos s'il heurte celles et ceux qui le lisent)...
Est ce que l'aspect moral/éthique/intellectuel sur ce choix alimentaire tient devant le facteur purement alimentaire, justement ? Je peux ne pas acheter de viande pour toutes les raisons citées ci dessus mais si on me la donne (parce que mon voisin élève des lapins, ma copine vide son congélateur et sinon elle jette ses steaks, etc...)?
Est ce qu'il est plus acceptable de "gaspiller" cette nourriture pour respecter ses idées ? Est ce que, si l'on me sert une part de quiche, je trie les lardons qui partent à la poubelle, pour manger la pâte ?
(En partant du postulat que si je ne le prends pas, le poulet part à la poubelle, ou que je n'ai pas eu le choix pour la quiche, par exemple)...

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 88
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 43
Contact :

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par prince2phore » ven. 11 oct. 2019 05:07

je ne vois pas qui serait choqué, c'est une question qui revient souvent chez les "pro viande".
Je pense qu'une réponse pourrait être que si sur le super court terme ne pas en manger revient à du gachis, sur le moyen/long terme les gens constatant ça voudront l'éviter et ça fera chuter la consomation, un prix à payer pour la transition donc. Sinon on peut dire la même chose pour la consomation, une fois les produits dans le super marché, faut acheter c'est trop tard ! mais ça ne tiens pas en fait. pour faire baisser la consomation il faut envoyer un message et ça a un prix. Et je dis tout ça en sachant que je ne gacherais jamais de la bonne viande perso :D
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12632
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Y'a-t-il des végétariens / végétaliens / vegan ici et qu'en pensez vous ?

Message par TourneLune » sam. 12 oct. 2019 07:05

Je pense que c'est tout à fait acceptable si tu en fais profiter quelqu'un d'autres, genre les chats des rues :lol:
Non mais c'est pas beau le gaspillage mais dans la mesure où tu ne l'as pas demandé et que tu n'aimes pas, je ne vois pas le problème, que ce soit un steack, un flamby ou un chou fleur.... Le problème c'est de ne pas avoir de quoi recycler. Même au compost ça reste utile.
Si les gens continuent à te culpabiliser tu peux tjr essayer de causer de biais d'engagement, ça a déjà coûte en argent et en temps pour cuisiner de toutes façons. Ça ne sert à rien que ça en rajoute en désagrément si tu ne veux pas en manger. Mais pour certaines personnes là viande est encore un signe de luxe et ne pas donner de la viande à manger (ou 'e pas en recevoir) c'est un signe minimaliste et nécessaire de respect. Difficile de faire bouger ça...

Prince2phore je ne pense pas que le refus ait une quelconque influence sur le départ en vacances de la voisine...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Répondre