Le déconfinement : aspects pratiques, réflexions, craintes ...

Pour regrouper les topics sur un sujet brûlant qui occupe l'actualité, en ce moment, le Coronavirus COVID-19
Répondre
Avatar du membre
sanders
Pseudo Violet
Messages : 2909
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=2721]Bon ben ... Bon bain ...[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 51

Ancien Membre de l'équipe

Dans quelques jours, un autre registre de mouvements va s'enclencher, certain(e)s iront travailler, des lieux fermés depuis deux mois vont ré-ouvrir (coiffeurs, bibliothèques par exemple), des personnes potentiellement masquées et potentiellement nombreuses vont circuler ...

Bref, une autre nouveauté qui aura son lot de contraintes, de protocoles, de règles, de changements ...

Sur ce fil, pourront être recensées les ressources liées au déconfinement ainsi que les questions qui pourraient se poser ou d'autres choses en lien avec cette nouvelle période.


A l'école, toute une série de mesures sanitaires vont se mettre en place à partir de la semaine prochaine, issues d'un protocole de 56 pages (EDIT dont 10 pages sur 56 :o disséminées dans le texte et où sont juste écrits en gras et en bleu les 5 principes fondamentaux que je vais éviter de vous réécrire du coup Fin de l'EDIT) qui recense tous les domaines d'une journée scolaire.
Le premier jour du reste de ma vie : Un jour, J'ai pu observer que la poutre que je voyais dans l'oeil de mon voisin, je l'avais fait devenir paille dans le mien. Alors même que nous buttions sur les mêmes (em)bûches. Depuis, plus rien n'est pareil..
Avatar du membre
Holi
Messages : 1087
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 56

Merci Sanders pour ce fil...
Curieux moment mélange de soulagement, et d'angoisse diffuse.
Pour ce qui concerne l'école nous avons reçu 6 pages de consignes et renseignements divers, c'est totalement indigeste ! Mon fils va finalement retourné à l'école, parce que ça lui manque, parce qu'il est en CM2 et qu'il ne se voit pas quitter l'école comme ça, ça a un gout d'inachevé, de baclé, il se sent frustré. On va voir comment ça se passe, ils vont être en demi classe, il ne reverra donc pas forcément tous ses copains... Il y a un arrière gout amer à tout ça.
Moi je suis retournée hier faire des courses pour la première fois depuis 8 semaines dans un supermarché, jusqu'à présent c'est mon mari qui s'y collait parce que je suis personne à risques aggravés, mais je n'en pouvais plus de vivre cloitrée.
Mon mari m'a fait de jolis masques colorés, je vais pouvoir sortir avec une sale tête mais joliment masquée. :clin:
Et demain ? Et bien je ne sais pas... ça ne pourra pas être comme avant, il y a toujours cette crainte quand même, mais j'en ai marre de ne pas "vivre".
Il me tarde de pouvoir faire une soirée insouciante avec les potes, de boire et manger ensemble, sans masque et en parlant d'autre chose... Mais je ne sais pas quand.
Et douloureusement, je sens la fébrilité et l'angoisse de ceux qui doivent retourner travailler sans enthousiasme, alors que moi je ne retourne vers rien...Ambivalence....
Je suis curieuse de lire votre sentiment sur cette drole de période.
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André
Avatar du membre
romu
Le Rouquin du Chat
Messages : 873
Enregistré le : lun. 28 avr. 2014 12:53
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/une-histoire-parmi-tant-autres-t4936.html]ma_presentation[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 22

Personnellement, j'ai pu voir que dans les agglomérations du grand-est notamment sur ma ville universitaire, ils ont diminué l'offre de transport durant le confinement avec des passages moins réguliers. Ils viennent d'annoncer que l'offre de transport serait renforcée dès lundi : passage d'un tram toutes les 10 minutes contre 5 en période normales, et des chiffres similaires pour les lignes à très haute fréquences. Donc techniquement, l'offre est renforcée par rapport à celle proposée depuis deux mois, mais, dans les faits, elle est moins importante que l'offre habituelle sachant que le réseau est saturé en temps normal. Ils ont répondu aux craintes de certains usagers en expliquant que les étudiants, collégiens, lycéens ne reprenant pas les cours (zone rouge chez nous), et le télétravail se poursuivant, il n'y a pas d'intérêt à renforcer davantage les réseaux.
Personnellement, ce postulat me pose problème :
  • Qui nous dit que le télétravail sera massivement poursuivi? Rien, le trafic sera donc déjà plus important qu'à l'heure actuelle avec la reprise du télétravail.
  • Ensuite, les gens vont vouloir reprendre une activité et se mouvoir (ce qui est normal) et de fait, on va se retrouver avec un réseau saturé dans une région déjà lourdement impactée....
Sinon, autre problème que je vois, c'est le port du masque.... Désolé mais....c'est flippant :pale: :rofl: Et bon nombre des gens le touchent et l'ôtent d'une façon inadaptée qui rend donc inefficace le port du masque.

Et je crains une seconde vague qui obligerait à reconfiner et ses conséquences dramatiques sur la santé mentale de tous....
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Charles Baudelaire (l'Albatros.).
Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 440
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Pour moi le confinement est arrivé à un moment où de toute façon j'allais être obligée de me mettre en retrait d'une façon ou d'une autre.
J'avais aussi vu l'arrivée du virus il y a un moment et la dernière semaine, j'étais très angoissée. Ca faisait presqu'une mois que je limitais beaucoup les contacts avec l'extérieur.

Je ne sais trop que penser du déconfinement. Ce moment un peu en dehors du temps m'aura permis d'explorer une question qui devenait relativement prégnante et de me prendre bien la tête dessus, sans avoir trop du quotidien à gérer.

Et puis j'apprécie de passer du temps avec mon fils, de moins être toujours dans l'urgence de l'école, du coucher etc.

Le déconfinement c'est aussi le retour des emmerdes, tout ce qui avait été suspendu.

J'apprécie aussi cette distance avec les autres, plus besoin de fausses excuses pour refuser les invitations ou limiter les interactions. Utilisation à fond de mes canaux de communication préférés sms, mail.

Côté boulot, l'équipe avec laquelle je travaille le plus s'est montrée très simple. On a pu énormément bosser par mail, des SMS et ça j'ai bien apprécié. On a beaucoup adapté notre façon d'interagir aux uns et aux autres, j'aimerais que l'on conserve cela.
J'anticipe par contre des lendemains qui déchantent sur nos finances et budgets projets. Et des collègues très stressés et donc voulant prouver à quel point ils sont essentiels.

J'appréhende aussi une certaine forme d'intrusion, de flicage pour le retour, avec masques, prises de température, surveillance des horaires, des déplacements...
Je ne suis pas sûre aussi de retrouver tous mes collègues en bon état psychologique.

J'espère aussi éviter, quand ça sera complètement derrière nous, les grandes fiestas de retrouvailles.

Au final, cela me fait beaucoup réfléchir sur mes envies et mes besoins, sur différents plans, sociabilité, boulot, plein air, consommation au sens large.

Ma plus grande crainte est plus du côté de l'énergie et de ne pas en avoir assez pour tout gérer.
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13134
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Alors moi j'ai pas la télé, j'ai reçu un SMS me disant de rester chez moi, depuis je sors plus et je sortirai pas non plus après le 11 vu que je suis au courant de rien, ils avaient qu'à envoyer un SMS :D :D
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager
Avatar du membre
Enuma
Messages : 49
Enregistré le : ven. 4 oct. 2019 13:17
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10390
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 45

Personnellement, j'appréhende le déconfinement parce que je vais retourner au boulot. Bien que dans mon cas, je vais être en télétravail jusque début juin je pense, il faudra bien y retourner physiquement à un moment donné. Ca me remet dans la tête ce qui ne me plaît pas là bas. Les liens par mails, sms, visio me conviennent bien plus, un peu comme pour @yokainoshima

Par contre, il est temps que ça arrive pour mon grand. Il va retourner à l'école, même si les conditions seront très particulières et qu'il va devoir respecter pleins de règles de sécurité. Autant cette période je l'ai trouvée super par rapport à mon petit que j'ai pu voir évoluer pendant 2 mois au jour le jour, autant pour ma relation avec le grand, ça n'a pas du tout arrangé les choses, bien au contraire. Je ne sais pas si ça se réparera.

Après, le sentiment que j'ai niveau de l'organisation c'est que c'est pas organisé ou alors de manière tellement bizarre.... Il reste des aberrations. Je vais sans doute être amenée à aller à Paris pour le boulot mi juin et quand je vois l'organisation logistique que ça implique, pas que pour moi mais aussi pour les autres personnes qui devront aussi y aller en même temps que moi, c'est du délire, même si je comprends la logique de maintenir l'événement auquel je dois assister, ça semple être d'un autre monde.
Avatar du membre
Jean-Louis
Messages : 224
Enregistré le : ven. 1 juin 2018 08:50
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9375
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Je suis en télétravail depuis le début du confinement et le rythme famille, travail et occupations persos et beaucoup plus facile à gérer je trouve. Je peux télétravailler 30 min, bricoler 1 heure, retélétravailler1h, dessiner avec les petiots 45 min. C’est très « haché » mais me correspond vraiment bien. Au niveau absence de relation sociale c’est pas aussi pesant que ça, y’a les visios (un poil trop présentes à mon goût, surtout quand je me retrouve obliger d’écouter la belle-famille se lâcher une énième fois sur ceux qui profitent du système etc.) pour compenser.

Les petiots ne reprendront pas l’école avant le 25 mai, le maire de la commune ayant décidé que les écoles dans leur configuration actuelle ne permettaient pas d’assurer un niveau de sécurité sanitaire optimale. Mon travail m’avait de toute façon prolongé le télétravail jusqu’au 2 juin.

Ma femme et moi on travaille assez loin de chez nous et on a économisé 450€ de carburant en 2 mois. Au delà de économies y’a aussi le temps gagné sur les trajets et sur le gain pour l'environnement en terme de pollution.

Pour la suite j’espère vraiment que les mentalités vont évoluer et que, quand c’est possible on va enfin permettre aux personnes qui le souhaitent de télétravailler massivement.
Répondre