Disneyland...non, Dismaland!

Le lieu de Culture, comme le titre de la rubrique l'indique. Ici il s'agira d'Oeuvres et d'Auteurs du vaste paysage culturel. Textes, photos, vidéos...
Rappelons que vos propres créations ont leur lieu consacré!
Répondre
Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 123
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Disneyland...non, Dismaland!

Message par Calvinethobbes » jeu. 8 août 2019 10:44

J'avais envie de partager une vidéo d'un projet artistique temporaire, créé par Banksy, dans la station balnéaire de Weston-super-Mare (UK). Ce "parc d'attraction" a été monté sur une ancienne zone de loisirs, entre août et septembre 2015. Il a rassemblé les oeuvres d'une dizaine d'artistes parmi lesquels Damien Hisrt et Jenny Holzer.
Ce parc d'attraction à destination d'un public adulte, reprend les codes des parcs classiques mais en les détournant de manière parodique et dérangeante. Le succès a été au rendez-vous, et ironiquement, la ville de Weston-super-Mare a bénéficié des retombées financières touristiques durant l'ouverture du parc. Ironiquement, car le propos de Banksy était de dénoncer l'hypocrisie des parcs à thèmes destinés à soutirer de l'argent aux familles, le consumérisme et le tourisme superficiel...

https://www.youtube.com/watch?v=0fGo_nqB1b0

Question-bonus: selon vous, le but a été atteint? J'ai eu l' impression que le public fréquentant ce parc se comportait comme dans un parc d'attraction conventionnel, sans forcément réfléchir au côté malsain des attractions. Un peu comme dans un parc qui aurait pour thème Halloween...
Voilou...

En ligne
Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1643
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Disneyland...non, Dismaland!

Message par PointBlanc » jeu. 8 août 2019 12:27

Je suis en train de le visionner : j'imagine que le public qui visitait cette installation géante n'était que marginalement comparable à celui qui fréquente les parcs traditionnels, et qu'il était pour une part constitué d'individus déjà sensibilisés aux sujets qu'on se proposait d'y aborder. Et donc, probablement, la mise en scène de leur propre conscience politique constituait pour eux une espèce de divertissement, puisqu'ils ne couraient pas le risque d'être perturbés par des messages qui leur étaient largement familiers, dans le fond comme dans la forme. Si bien qu'à partir de là c'est un peu de l'entre-soi.
Il devait bien y avoir quelques curieux moins renseignés, et j'aurais aimé que le documentaire leur donne la parole le cas échéant. Mais c'est un peu comme pour la FIAC, en général on sait ce qu'on vient y faire.

De façon générale, je suis persuadé que l'art ne fait jamais mieux que prêcher à des convaincus, et que l'art contemporain à la Banksy est très modérément subversif.

Edit : magie de la colonne de droite de YT, ce très chouette documentaire sur l'art brut :

http://www.youtube.com/watch?v=98RUUhVgLR0
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 123
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Disneyland...non, Dismaland!

Message par Calvinethobbes » jeu. 8 août 2019 13:27

Je n'arrive malheureusement pas à retrouver la vidéo que j'avais initialement vue et qui me faisait dire que les visiteurs se comportaient comme dans un parc conventionnel. Je comprends bien ton point de vue, Point Blanc (fréquentation par un public averti), mais je ne suis pas sûre qu'il y ai 144.000 amateurs d'art qui aient fait le déplacement (nombre de visiteurs sur les 36 jours durant lesquels le parc a été ouvert). Ca me parait beaucoup (mais ce n'est qu'un avis hautement subjectif!!).
(Et merci pour la vidéo sur l'art brut :) )

En ligne
Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1643
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Disneyland...non, Dismaland!

Message par PointBlanc » jeu. 8 août 2019 14:25

Calvinethobbes a écrit :
jeu. 8 août 2019 13:27
e comprends bien ton point de vue, Point Blanc (fréquentation par un public averti), mais je ne suis pas sûre qu'il y ai 144.000 amateurs d'art qui aient fait le déplacement (nombre de visiteurs sur les 36 jours durant lesquels le parc a été ouvert). Ca me parait beaucoup (mais ce n'est qu'un avis hautement subjectif!!).
Pour point de comparaison, en 2017, la Biennale de Venise a accueilli plus de 615 000 visiteurs. Tu me diras que l'événement dure près de six mois et que Venise étant la ville touristique qu'elle est, beaucoup de ces visiteurs ont dû s'y rendre par simple curiosité, ou parce que c'était compris dans le prix de leur croisière, mais même toutes proportions gardées, ça laisse quand même une foule d'amateurs d'art contemporain un peu renseignés. Et pour y être allé une fois il y a longtemps, à une époque où c'était moins couru, on aurait du mal à ne pas savoir avant même d'y entrer ce qu'on va y trouver.
Sans compter que Banksy est un nom qui attire et qu'au vu de ce que (ne) montre (pas) le documentaire (pour des histoires de droit d'auteur), en dépit du message hypercourageusement engagé et tout, c'est aussi une histoire de thune.

Cela dit, je suis tout-à-fait prêt à croire que les visiteurs, avertis ou moins avertis, se comportaient là-dedans comme dans un parc conventionnel : je seras vraiment intéressé, si tu pouvais retrouver cette vidéo dont tu parles. Et je me demande dans quelle mesure les artistes n'en étaient pas complètement conscients- parce qu'il n'y a pas de raison qu'ils n'aient pas le loisir eux aussi de prêcher tout et son contraire.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

En ligne
Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2620
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Disneyland...non, Dismaland!

Message par Napirisha » sam. 10 août 2019 21:00

Ce genre d'actions me laissent toujours profondément perplexe, j'ai beaucoup de mal avec l'art contemporain en général...
Un parc d'attraction qui pourrait être faux tellement c'est abominable : http://www.cyrilabad.com/projects/proje ... xperience/
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
Tamiri
Encyclopædia UniverChatlis
Messages : 489
Enregistré le : sam. 30 sept. 2017 21:43
Présentation : Ah? Bon.
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Disneyland...non, Dismaland!

Message par Tamiri » dim. 11 août 2019 15:10

"Dismaland" : je trouve que le principe n'est que modérément subversif. Ce qui le serait, si l'on devait rechercher une dénonciation choc du modèle de fonctionnement des parcs d'attractions, serait de ne pas annoncer la couleur et d'infliger une authentique déception à des gens croyant entrer dans un parc on ne peut plus conventionnel - ce qui aurait impliqué ensuite d'affronter le scandale. Au lieu de quoi c'est un peu comme un train fantôme, un décor d'halloween ou un film d'épouvante : on propose au public son petit moment de frisson sur le mode "Hou ! Hou ! Entrez dans notre parc glauque et politiquement incorrect !". Il me semble tout à fait logique que le public ne se compose pas uniquement d'amateurs d'art contemporain convaincus et qu'il y ait un bon nombre de simples curieux, en revanche je doute qu'il s'en trouve de réellement abusés, ne serait-ce que parce que le nom est sans équivoque et parce qu'à l'exception du manège au boucher (qu'on ne voit pas forcément au premier coup d'oeil), rien n'est vraiment ambigu.

Sur le plan du contenu, ça relève uniquement de cette branche de l'art contemporain qui ne fonctionne que sur le mode du "message" et l'injonction "réfléchissez !". Lequel me semble perdre singulièrement de son efficacité supposée dans l'accumulation et l'absence d'effet de surprise. Exposer une oeuvre censément glauque dans un lieu baptisé à dessein "Dismaland", c'est finalement la garantie de ne pas prendre de risques démesurés...
Au total, cela me fait un effet de pesante démonstration et de "message" asséné plus que suggéré, à une majorité de convaincus qui plus est. Je ne suis pas très fan de ce didactisme pesant dont les propos ne m'ont pas l'air d'une grande originalité, et dont l'accumulation, surtout, finit par engendrer un nouveau conformisme.

Le seul point du reportage où une certaine capacité de subversion me semble pointer le bout de son nez est l'affaire des morceaux de plastique présentés comme des jouets de collection par le moyen d'un packaging tape-à-l'oeil, et qui s'avèrent parfaitement fonctionner en attirant réellement les enfants. J'imagine qu'il y a là la seule occasion de ressentir un véritable malaise en voyant ses propres enfants se laisser prendre par un mécanisme de marketing dont on perçoit soi-même les ficelles dans une installation dont l'ironie et perceptible par les adultes.

Ce serait en revanche un véritable délice si l'on apprenait que le parc "Holy land experience" était en réalité un canular à l'absurdité et au kitsch sciemment étudiés en vue de mettre en évidence un certain niveau d'abrutissement (l'anecdote des gens qui en viennent à croire que le contact du faux Jésus a valeur de vraie bénédiction me semble sur ce point la chose la plus consternante du reportage) ; malheureusement, apparemment, il n'en est rien, c'est réellement du premier degré...

Répondre