De la maîtrise

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
Avatar du membre
CFYan
Messages : 11
Enregistré le : jeu. 16 mai 2019 14:02
Présentation : Chez Ovide
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Vosges
Âge : 40

De la maîtrise

Message par CFYan » jeu. 23 mai 2019 10:43

Bonjour à tous, je me lance...

J’aimerais aborder le sujet de la maîtrise, car c’est un sujet qui m’interpelle beaucoup en ce moment.
Avant j’ai fait une recherche dans le forum mais je n’ai pas trouvé de post évoquant le thème, j’espère ne pas être passée à côté, si c’est le cas je m’en excuse.

Je suis quelqu’un qui est dans l’hyper maîtrise de tout: mon environnement, le temps, l’inconnu, moi... J’ai fait un long travail sur moi-même pour essayer de lâcher un peu prise, et je pensais y être arrivée. Sauf que je m’aperçois aujourd’hui que j’ai lâché du lest sur l’emprise que je tente d’avoir sur les événements extérieurs à moi (j’arrive à prendre du recul sur ma façon de voir les choses sur lesquelles je n’ai aucune prise), mais pas sur mon environnement, pas sur moi-même. Je maîtrise tout: mon attitude, mes mots, mes émotions. Je me surveille, j’ai toujours l’angoisse que quelque chose m’échappe, de fait je suis très réservée. Je suis dans l’hyper-vigilance permanente de mon environnement: j’observe beaucoup, m’interroge, déduis (à tort certainement parfois). Tout est anticipé, programmé à l’avance. Mon planning est très millimétré, et une inadéquation entre celui-ci et le temps réel est une forte source de stress (je ne supporte pas d’être en retard, même pour des choses anodines). Il est aussi très ritualisé, un événement venant le désorganiser peut être là aussi au départ d’un stress important. Je suis quelqu’un d’hyper organisé, au point que j’en suis venue à reconnaître que le temps que ça me prenait de m’organiser était parfois supérieur au gain de temps obtenu grâce à cette organisation, d’où une inutilité totale de m’organiser. Bref je suis dans le contrôle permanent de tout.

Tout ceci a un revers: je m’épuise à la longue, peu de place pour la surprise et pour moi-même du reste, sans compter que ça me gêne dans mes relations avec les autres. De plus j’entretiens la plupart du temps inconsciemment, même si quand je me pose pour y réfléchir, je perçois bien le mécanisme qui sous-tend ce besoin de maîtrise, la pensée magique selon laquelle en y mettant les moyens on y arrive toujours (que quand on veut on peut en gros). Donc quand ça ne passe pas, je vais en faire toujours plus, quitte à sacrifier la partie de moi-même qui a besoin de repos, d’espace, de temps. Du coup quand en plus je réalise que malgré tous mes sacrifices ça ne fonctionne pas comme je m’y attendais logiquement (selon ma logique intérieure qui n’a rien de rationnel, bien sûr), ça occasionne chez moi de fortes périodes de creux et de dévalorisation.

Y a-t-il d’autres personnes parmi vous concernées par ce type de comportement? Comment le vivez-vous? Qu’avez-vous réussi à mettre en place comme garde-fou?

J’espère ne pas être à côté de la plaque de l’esprit du forum. Merci d’avance pour votre lecture et vos éventuels retours.
Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.” Thomas Edison

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 945
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: De la maîtrise

Message par Unesoprano » jeu. 23 mai 2019 11:50

Bonjour,

Il me semble que ce sujet relève vraiment du contrôle, voire de l’hypercontrôle, et non de la maîtrise. D’ailleurs, tu effectue le changement de mot au bout d’un moment. :clin: Cela me semble important car lorsqu’on arrive à une certaine maîtrise émotionnelle, le besoin de contrôle est justement moins important, voire inexistant, que ce soit envers soi ou en envers l'extérieur de soi.

Le peu que je sache par les recherches et lectures que j’ai pu avoir sur la gestion du trac et du stress, (cela peut engendrer justement un désir de contrôle) c’est que cela sert, je crois, justement pour faire barrage à des états émotionnels difficiles à gérer. Aussi je pense que l’accompagnement avec un pro est important. Peut-être y a-t-il quelque chose de possible du côté des TCC? Ou avec des spécialistes de l’anxiété? Un travail de relaxation peut peut-être contribuer également à être plus tranquille : sophrologie ou hypnose. Voilà mon retour qui vaut ce qu’il vaut. Belle journée :tourne:
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Avatar du membre
CFYan
Messages : 11
Enregistré le : jeu. 16 mai 2019 14:02
Présentation : Chez Ovide
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Vosges
Âge : 40

Re: De la maîtrise

Message par CFYan » jeu. 23 mai 2019 14:22

Merci beaucoup pour ton retour Unesoprano. Effectivement, le mot "contrôle" semble plus adapté, merci de me l'avoir signalé. Ton éclairage est intéressant, je garde ces pistes par devers moi.

J'ai longtemps été accompagné par un pro...mais je ne suis pas bien sûre effectivement d'avoir achevé tout le travail qu'il y avait à faire.

Sinon as-tu des lectures à me conseiller?

Très bonne fin de journée.
Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.” Thomas Edison

Avatar du membre
Holi
Messages : 453
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 56

Re: De la maîtrise

Message par Holi » jeu. 23 mai 2019 16:28

Je connais effectivement ce que tu décris, même si c'est à moindre échelle...
J'ai réussi à en être moins affectée en comprenant que c'était un soucis de perfection extrême qui produisait cette hyper vigilance.
Ne pas se laisser surprendre par quoi que ce soit pour avoir toujours la réaction, réponse , la plus appropriée. Fournir toujours le meilleur, se surveiller pour ne pas "fauter" etc...
Et donc les phrases magiques, que je me suis beaucoup, beaucoup répétées :
1) "C'est pas grave", "quelle est la conséquence vraiment ?", "qu'est ce que ça change ?"
2) "Fais de ton mieux, personne n'attend la perfection", "tu n'es pas parfaite, personne ne l'est", "accepte que tu es toi et que ça suffit"
Au choix en fonction des circonstances.
Et au début, quand j'étais en lutte parce que je n'y arrivais pas, me forcer à me concentrer sur ma respiration tranquillement, quelques secondes.

Je ne sais pas si ça pourra t'aider, moi ça m'a permis de dédramatiser, de lâcher prise un peu plus, d'être plus spontanée et de moins ressasser.
bon courage ;)
La vie n’est facile pour aucun de nous. Mais quoi, il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l’on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l'atteindre coûte que coûte.
Marie Curie

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 945
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: De la maîtrise

Message par Unesoprano » jeu. 23 mai 2019 17:36

En travaillant sur le sujet de la gestion du stress, j’avais beaucoup apprécié cet article qui parle de l’anxiété de performance : http://www.cscp.umontreal.ca/documents/ ... rmance.pdf

Le livre de Frédéric Fanget sur la « Psychologie du perfectionnisme » est également très intéressant : https://www.babelio.com/livres/Fanget-T ... sme/260842

Par ailleurs, j’avais également apprécié le livre de Christophe André sur la « Psychologue de la peur » et son travail en général sur la bienveillance envers soi est intéressant. Mais je ne sais s’il te sera utile?

https://www.babelio.com/livres/Andre-Ps ... -pho/98385

Peut-être qu’une activité comme l’improvisation en théâtre pourrait également t'apporter, ça pourrait être un bon terrain de jeu et d’apprentissage de ce qu’est faire face à l’imprévu.
Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. Françis Picabia

Invité

Re: De la maîtrise

Message par Invité » jeu. 23 mai 2019 20:12

Je partage un document que j'ai trouvé intéressant sur le coping ou stratégies d'ajustement face au stress. Bonne lecture!
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
CFYan
Messages : 11
Enregistré le : jeu. 16 mai 2019 14:02
Présentation : Chez Ovide
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Vosges
Âge : 40

Re: De la maîtrise

Message par CFYan » lun. 27 mai 2019 10:26

Merci pour vos réponses.

Holi, merci pour ton retour, j'essaie moi aussi de remettre les choses à leur place et d'être moins exigeante vis-à-vis de moi-même, et d'une manière générale en temps normal ça m'aide bien, mais quand je suis fragilisée, ça ne suffit plus. Je pourrais tenter de travailler sur ma respiration, je n'ai pas encore exploré cette technique.
Je pense qu'effectivement comprendre ce qui sous-tend le mécanisme (tu parles chez toi de souci de perfection extrême) sera d'une grande aide pour moi. Merci pour les encouragements :)

Du coup merci pour tes propositions de lecture, Unesoprano.
J'ai lu l'article sur l'anxiété de performance, il y a plusieurs éléments qui me parlent bien dedans.
Je pense que les livres que tu m'as proposés peuvent aussi m'apporter quelque chose, il faut que je me les procure.
Je note la piste du théâtre aussi, ça me parait pertinent comme suggestion.


Merci Spirit pour le document, je ne connaissais pas le concept de coping, j'ai trouvé ça intéressant, je vais creuser un peu la notion.
Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas.” Thomas Edison

Répondre