Chronique du sexisme ordinaire

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
InMedio
Grille pain
Messages : 1236
Inscription : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 31

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par InMedio »

Il est difficile de rejouer Cuisine et Dépendances quand la première est gardée par des torchons.
Ceci dit je n'ai jamais expérimenté cette pratique et la mixité dans ma famille est quelque chose qui est arrivé avec la génération de mes parents et est resté pour la mienne et celle de mes cousines et cousins.
À mon avis ça discute dur dans ta cuisine, ça debrief.
Vous ne pouvez pas prouver que quelque chose n'existe pas, mais vous pouvez conclure qu'il n'y aucune raison de penser que ce quelque chose existe.
Richard Monvoisin

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 1355
Inscription : lun. 26 déc. 2022 11:07
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Judith »

baptiste a écrit : jeu. 14 mars 2024 20:11 - est ce que cette pratique est universelle ?
Je ne crois pas. Et ce n'est pas non plus héréditaire, il n'existe pas de gène de la vaisselle, ni du petit café arrosé. :D
baptiste a écrit : jeu. 14 mars 2024 20:11 que se passe il réellement dans la cuisine ?

Les femmes complotent contre les hommes (voir sur ce sujet l'excellente comédie noire hongkongaise d'Edmond Pang, Exodus, où un questionnement de ce type, un peu trop poussé, conduit deux hommes à la folie et à la mort).
baptiste a écrit : jeu. 14 mars 2024 20:11 est ce que ça peut être considéré comme une pratique sexiste archaïque ?
Oui, si tu es adepte de la sociologie bourdieusienne ou de l'anthropologie structurale. Bourdieu a consacré des travaux à des pratiques de ce type, par exemple chez les Kabyles où le jardin et la cuisine sont interdits aux hommes, tandis que la place publique, lieu des délibérations politiques, l'est aux femmes. La répartition des lieux et des activités, avec leurs différentes valeurs symboliques, entre les sexes, est une question complexe : mais globalement, la dévolution des taches ancillaires aux femmes est considérée comme la marque d'une moindre valeur sociale. Lis Françoise Héritier sur ce point si ça t'intéresse, elle y avait beaucoup réfléchi à partir de ses observations sur les relations familiales (en tant que structures) et avait imaginé le concept de "valence différentielle" pour définir ce type d'asymétrie symbolique entre les genres.
Bourdieu et Héritier, dont les pensées sont proches sans être semblables, ont été critiqués, notamment pour des questions de cohérence méthodologique. Tu peux lire une critique mesurée et argumentée du dernier livre d'Héritier consacré au sujet sur ce lien.
Le renard sait beaucoup de choses, le hérisson n’en sait qu’une grande. (Archiloque)

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 1355
Inscription : lun. 26 déc. 2022 11:07
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Judith »

Pour continuer sur le sujet.
Le 8 mars, donc il y a une semaine, le vendeur de la supérette m'a offert une rose avec un charmant sourire. Comme je lui demandais en quel honneur l'achat d'un tube de dentifrice et d'une barquette de carottes rappées me valait une fleur, il m'a répondu "C'est la journée de la femme".
J'ai dit "Ah. Merci." Je suis rentrée chez moi, j'ai mis la rose dans un vase et j'ai raconté l'histoire à mon compagnon. Il a ri et j'ai pensé à le frapper avec la rose, mais je me suis abstenue.
Quelques heures plus tard, il est sorti et revenu avec vingt roses. Je les ai mises dans un autre vase. :tourne:
C'est le même homme qui m'avait expliqué il y a quelques années que je ne pouvais pas assister à son cours de Talmud parce que l'étude est interdite aux femmes.

Questions :
- Suis-je faible? (Oui).
- Dois-je divorcer? (Non ; je ne suis pas mariée).
- Le sexisme systémique est-il un mythe? (Je ne crois pas : en tout cas, il est présent dans les opérations commerciales de ma supérette et dans mon appartement).
Le renard sait beaucoup de choses, le hérisson n’en sait qu’une grande. (Archiloque)

Troglodyte-mimi
Messages : 1119
Inscription : mer. 1 févr. 2017 12:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=8189
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Troglodyte-mimi »

Fiche de renseignement scolaire , premier numéro de téléphone indiqué celui de papa avec entre parenthèse la précision que c'est lui le plus près et le plus disponible.
Qui appelle-t- on quand le gamin se blesse à votre avis?
Maman
Sans commentaire...

PS: Dite maman qui du coup a du appeler papa pour qu'il se charge de bambin blessé :-p

Avatar de l’utilisateur
Miss souris
Messages : 4995
Inscription : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 52

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Miss souris »

Même fiche pour nous. Même cas. Mêmes précisions...et même appel à maman. Grrrr. C'est écrit pourtant. S'ils ont lu le numéro ils ont lu notre message...je ne comprends pas.

Troglodyte-mimi
Messages : 1119
Inscription : mer. 1 févr. 2017 12:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=8189
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Troglodyte-mimi »

Sexisme ordinaire tellement ancré que les personnes ne s'en rendent même pas compte et sont choquées si on le leur signal comme tel et pour tant...

Avatar de l’utilisateur
lady space
Messages : 3108
Inscription : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 60

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par lady space »

Et dire que ces personnes sont censées apprendre éduquer nos enfants à l'égalité homme-femme... y a encore du boulot.

Dans la même veine, comme mon téléphone fixe figure dans l'annuaire téléphonique des entreprises (grâce aux voies impénétrables du code APE, on avait classé ma première boîte dans la quincaillerie en gros et ça figure visiblement encore dans je ne sais quels registres, même si elle n'existe plus depuis plus de 10 ans) et que mon nom germanique ne permet pas aux francophones d'identifier mon genre, tous les appels publicitaires que je reçois commencent systématiquement par "Bonjour Monsieur Space, je me présente, machin de l'organisme trucmuche" - comme s'il était inenvisageable qu'une femme dirige une entreprise, fut-ce un commerce en gros de quincaillerie.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
Laisse-moi kiffer l'Europe avec mes potes... :heureux4:

Avatar de l’utilisateur
Riffifi
Messages : 1455
Inscription : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=3544
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Riffifi »

Le fameux "masculin neutre", lady space 😉
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar de l’utilisateur
wallcreeper
Père nourricier
Messages : 1591
Inscription : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 42

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par wallcreeper »

Troglodyte-mimi a écrit : mer. 20 mars 2024 07:37 Sexisme ordinaire tellement ancré que les personnes ne s'en rendent même pas compte et sont choquées si on le leur signal comme tel et pour tant...
Au delà de cet aspect, l’imprégnation de ce caractère sexiste dans les documents administratifs et les mœurs dans un contexte de débordement administratif de la profession n'est pas à négliger. L'école n'en est pas exempte mais pour avoir grandi dans cet espace, c'est plus l'urgence et donc la facilité de se référer au premier contact mis en avant qui met dans cette situation dans un contexte devenu normatif.
Un espoir, certes pas généralité, mes parents ex-enseignants et directeurs en élémentaires savaient à leur époque faire le discernement et heureusement aujourd'hui, quelle que soit l'alternance, c'est l'oiseau que l'on interpelle en cas de souci, ex-oiselle manquant (trop) souvent à l'appel...
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13703
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : En Aveyron
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune »

Je suis l'histoire rocambolesque de mamans célibataires par choix et dont le père ne risque pas de sortir du bois, c'est un donneur par PMA.
Et bien bon nombre d'entre elles reçoivent leur livret de famille en apparaissant sur la page "parent 2", la 1ère page "parent 1" étant vide ..... Pourtant une circulaire de 2014 précise clairement la chose (si on ne connait que la mère, elle doit apparaitre sur la 1ère page). Non seulement l'erreur continue mais elles doivent souvent faire des pieds et des mains pour faire corriger la chose.

Alors pour les bobos à l'école.... Je pense aussi que dans bon nombre de cas, c'est quand même souvent la maman qui s'en occupe d'où l'a priori et quand ils tombent sur un contre exemple, comme celui de Wallcreeper ils adaptent non?

Avatar de l’utilisateur
Miss souris
Messages : 4995
Inscription : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 52

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Miss souris »

Ben dans mon cas c'est ça qui est curieux, Tourne : ils/elles avaient un mot à côté du téléphone de la mère (appeler le père en priorité, il est plus près). Je suppose qu'ils/elles pouvaient lire le mot en lisant le numéro, vu qu'il était à un demi centimètre à droite du numéro de téléphone, environ. Et pouf. C'est moi qu'ils appelaient.

Troglodyte-mimi
Messages : 1119
Inscription : mer. 1 févr. 2017 12:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=8189
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Troglodyte-mimi »

Je rejoint Miss souris, ce que je trouve curieux c'est que nous avions pris la peine de mettre le numéro de Monsieur en haut du formulaire
et que par conséquent "c'est plus l'urgence et donc la facilité de se référer au premier contact mis en avant" dans notre cas ne s'appliquait pas car oui j'aurais compris alors...
Non il semble que le numéro de la mère a vraiment été cherché ...
bref ce n'est pas bien grave on est tous d'accord !
Tant qu'au changement parent 1 et parent 2 quel intérêt si en cas de parent unique ce dernier n'hérite pas automatiquement du 1!

PS: le jaune n'est pas très esthétique mais je ne parviens plus à citer et je voulais rendre à qui de droit ses mots ;-)

Avatar de l’utilisateur
wallcreeper
Père nourricier
Messages : 1591
Inscription : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 42

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par wallcreeper »

Troglodyte-mimi a écrit : ven. 22 mars 2024 18:39 "c'est plus l'urgence et donc la facilité de se référer au premier contact mis en avant"
Zut, dans l'urgence j'ai oublié un terme dans mon développement pour illustrer mon avis, mea culpa, ça change tout le sens du coup !
"c'est plus l'urgence et donc la facilité de se référer au premier contact socialement mis en avant".

C'est plus clair comme ça ;)

Ensuite, il ne faut pas oublier l'aspect contextuel, mon Titi est en classe unique, 20 élèves, dans le cadre d'un RPI, ce qui facilite la connaissance de la situation de chaque enfant. Ce suivi personnalisé est plus difficile dans le cadre des établissements urbains, qui aujourd'hui ont dérivé en de grosses structures avec de nombreuses classes surchargées (ma maman a fini sa carrière avec... 34 MS/GS avec charge de direction de 8 classes...) où un suivi personnalisé devient impossible sauf pour les enfants à situation particulière, d'autant plus avec les jours de décharges pour assurer la charge administrative devenue gargantuesque...
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13703
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : En Aveyron
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune »

Pardon, j'avais lu trop vite. Effectivement, même s'il y a beaucoup d'élève, un commentaire à côté du numéro aurait dû être lu au lieu de chercher à tout prix la maman. Dans ce cas, je mettrais plutôt ça sur le compte d'une particularité de la personne qui a fait ça, sexisme primaire inclus, plutôt que sur du "sexisme ordinaire". Mais n'empêche, ça doit bien énerver....

Parent 1 / Parent 2, je pense que c'est plus par rapport aux familles dont les 2 parents sont de même sexe.

Avatar de l’utilisateur
lady space
Messages : 3108
Inscription : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 60

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par lady space »

Toujours est-il que c'est difficile à comprendre pourquoi le parent 1 reste vide dans le cas où il n'y en a qu'un. Logiquement, le seul "quoi que ce soit" est forcément le premier. À mon sens, il n'y avait même pas besoin d'une circulaire, la logique pure aurait dû suffire.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
Laisse-moi kiffer l'Europe avec mes potes... :heureux4:

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13703
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : En Aveyron
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune »

Dans la tête de ces personnes, on a beau avoir changé le titre, c'est toujours père et mère je pense.
C'est d'ailleurs très drôle que le 1er sur la liste soit le père alors que concrètement, le seul parent dont on est vraiment sûr à la naissance, c'est la mère car c'est celle qui accouche.

Avatar de l’utilisateur
lady space
Messages : 3108
Inscription : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 60

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par lady space »

Mettre le pater familias en premier sur un livret de famille peut encore s'entendre sur un plan historique, du moment où il y en a un, même si la parentalité de la mère est la seule à être incontestable dans les faits. Mais quand il n'y en a pas, je trouve ça juste ubuesque de laisser la case vide plutôt que d'attribuer le rang 1 à une femme.
D'ailleurs, ils font comment pour les couples constitués de deux mamans ? C'est au moins celle qui accouche qui sera désignée comme parent 1 ? Ou bien, ils laissent la case vide pour ajouter un parent 3 pour la maman qui n'a pas porté le bébé ?
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
Laisse-moi kiffer l'Europe avec mes potes... :heureux4:

Avatar de l’utilisateur
Traum
Messages : 647
Inscription : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6895
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 37

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Traum »

lady space a écrit : mar. 26 mars 2024 14:21 Mettre le pater familias en premier sur un livret de famille peut encore s'entendre sur un plan historique, du moment où il y en a un, même si la parentalité de la mère est la seule à être incontestable dans les faits. Mais quand il n'y en a pas, je trouve ça juste ubuesque de laisser la case vide plutôt que d'attribuer le rang 1 à une femme.
D'ailleurs, ils font comment pour les couples constitués de deux mamans ? C'est au moins celle qui accouche qui sera désignée comme parent 1 ? Ou bien, ils laissent la case vide pour ajouter un parent 3 pour la maman qui n'a pas porté le bébé ?
Et encore, ça fait quand même quelques décennies qu'en France, on ne parle plus de chef de famille, mais que l'autorité parentale est reconnue comme étant partagée par les deux parents (quand il y en a deux, et quel que soit le genre des parents).

Par curiosité, j'ai été regarder mon livret de famille (délivré en 2019) et… il est fait d'abord la mention de l'époux (ou du père) et ensuite seulement de l'épouse (ou de la mère). Bon, a priori, le changement sur les documents administratifs a été fait après, mais quand même… c'est bien, bien tard pour être un peu plus inclusif·ve envers toutes les familles, quelles qu'elle soient…

Je ne sais plus où ils en sont avec les histoires de reconnaissance de la mère sociale dans les cas de couple de femmes, je crois que ça a été simplifié et qu'elles ne sont plus obligées d'attendre les six mois de l'enfant pour lancer un processus d'adoption, et donc refaire le livret de famille, avec toutes les questions que ça pose quant à savoir où on inscrivait la mère sociale quand on genrait systématiquement les parents, et de comment ça se passe maintenant si la case parent 1 est délibérément laissée vide…
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain

Répondre