Thérapie en mode rabougrie

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
li78li
Messages : 13
Inscription : lun. 23 oct. 2023 09:49
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Thérapie en mode rabougrie

Message par li78li »

Hello tout le monde,
Je me lance sur un sujet un peu délicat, celui de la thérapie. Je suis suivie depuis près de 4 ans en thérapie, pour des raisons que je ne partagerai pas ici, mais qui ne sont pas liées (du moins directement) à la douance.
J'ai rencontré 3 thérapeutes différents, dans différents types de disciplines, et je suis depuis près de 2 ans suivie par la même personne (plutôt AT). Le travail est difficile et très riche, il me permet avec douceur (et fermeté parfois) de dépasser certaines limites et c'est sûrement pour ça que je suis la ou je suis aujourd'hui (ie plutôt bien) ! Je lui en suis très reconnaissante.
Depuis quelques mois, je vois des difficultés s'installer, et je n'arrive pas trop à comprendre ce qu'il se passe. Il me questionne souvent pour que "je révèle enfin réellement qui je suis, ce que j'aime faire pour déconnecter etc...". Cela me met très mal à l'aise, parce que je n'ai jamais eu de réponse claire à ces questions. Pour moi il ne s'agit pas d'un problème d'inhibition ou de faux self. Je ne me sens pas mal à l'aise de lister des trucs que j'aime, mais je me sens nulle, de ne pas avoir de réponse toute faite à apporter. Surtout que je n'arrive jamais complètement à déconnecter. Je sors des séances avec le sentiment bizarre d'être "rabougrie". Je vais aborder ces difficultés avec lui la prochaine fois.
Est-ce que certains d'entre vous ont expérimenté ces difficultés en thérapie ? Est-ce que c'est classique, juste une phase parmi les autres (je pense au cycle de l'autonomie pour ceux qui ont des notions dans ce domaine)?
Je vous remercie par avance de vos témoignages bienveillants.
"Cette part, que dans l'impatience d'arbitrer, nous pourrions abandonner, c'est la plus riche, et sûrement la plus libre. C'est la nuance." Marianne Pourchet

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 2096
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par Brunehilde »

Merci pour le sujet @li78li :)

On est beaucoup à être passés par la case thérapie. Je ne connais pas précisément la thérapie AT (analyse transactionnelle, si je ne m'abuse), mais ses fondements me semblent intéressants.

Personnellement j'ai suivi une thérapie en TCC, puis thérapie des schémas (car ma psy venait de se former), ça a été très bénéfique pour moi. Ça a duré trois ans, et j'ai vécu des phases un peu comme tu le décris.

Je pense que c'est normal d'avoir par moment des "blocages", certaines choses sont difficiles à sortir.
Je me rappelle d'un moment où j'ai dit à la psy que j'avais l'impression de stagner, qu'on tournait en rond. En parler avec elle a été bénéfique, elle a pu changer d'approche ensuite et mieux me guider.

Ton intention d'aborder le sujet est très saine et amènera probablement un nouvel angle à la thérapie.

Déjà peut-être as-tu une idée d'où vient se sentiment "d'être nulle" ou de te sentir "rabougrie" ?
(Ne vois aucune obligation à répondre si tu ne le souhaites pas, c'est juste pour que tu te poses la question à toi).

Aujourd'hui je vois la thérapie comme un épluchage d'oignon : il y a plein de couches à peler pour comprendre les origines de nos problèmes !
J'en découvre aujourd'hui encore, et le travail fait en amont m'aide à tout remettre en place :)

Bon courage en tout cas.
Pourquoi se préoccuper des chevaux à rayures quand on peut chevaucher des loups !
:guitare

Avatar de l’utilisateur
Shingouz
Messages : 349
Inscription : dim. 24 avr. 2022 16:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=11447]MéKicéShingouz ?
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par Shingouz »

L'Analyse Transactionnelle est une des rares "techniques" que j'ai pu pratiquer. C'était dans le cadre professionnel il y a bien longtemps, seul ou en groupe pour tenter d'aplanir des difficultés relationnelles multiples dans mon labo, mais encadré par deux psys spécialistes. J'avais bien accroché et cela m'avait bien servi à titre personnel, car l'AT comme son nom l'indique est utile pour peler (je reprends le terme de Brunehilde :) ) l'oignon des relations inter-personnelles.
Ça m'avait notamment aidé à comprendre de façon analytique pourquoi j'avais du mal avec certaines personnes, et à reconnaitre les manipulations. Cela m'a surtout permis de me ré-équilibrer vers l'Adulte et de reconnaitre les points d'accroche qui pouvait m'en faire sortir pour les travailler ensuite.

L'AT aura été le premier pas pour moi dans mon cheminement, et j'y reviens régulièrement quand je réfléchis à ma relation à d'autres. Mais je me souviens aussi que cela ne m'avait absolument pas renvoyé vers ma douance, que j'ignorais totalement à l'époque. Je pense que l'AT est en quelque sorte très utile pour comprendre et travailler les symptômes de la douance, mais pas pour creuser spécifiquement la douance.
C'est pourquoi ce que tu décris ne m'étonne finalement pas et je te rejoindrais sur le fait que tu n'as pas un problème de "faux self". Je fais plutôt l'hypothèse qu'à ce stade, travailler en mode AT ne cadre plus avec une réflexion sur ta douance : il ne s'agit plus de reconnaitre ce qui dans ce que tu es va provoquer un comportement, mais bien de disséquer ce que tu es... et là, c'est a posteriori où je n'ai pour ma part plus trouvé utile l'AT.

N'étant ni psy, ni omniscient, je ne peux que livrer cela à ta réflexion. :)
"I'd rather have questions that can't be answered than answers than can't be questioned."
R. Feynman

li78li
Messages : 13
Inscription : lun. 23 oct. 2023 09:49
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par li78li »

Merci à vous pour vos réponses.
@Brunehilde Pour le côté rabougri, c'est comme si on me pressait au dessus de la tête... :violent: Ton hypothèse sur des "blocages" potentiels j'y pense depuis ces quelques mois et mais je me retiens d'en parler. D'une certaine manière je me dis qu'en évoquant mes difficultés, je vais découvrir une nouvelle couche de "l'oignon" (heureusement j'aime bien ça :huhu: ), ce qui me fait un peu peur parce que certaines couches étaient pas glop... --> dans ce cas, c'est une question de confiance en moi à dépasser pour aller plus loin.
Et d'une autre manière, je rejoins @Shingouz , j'ai peut être pas envie de traiter les autres couches sous l'angle AT qui me semble vraiment bien exploré. Pour donner un exemple, lorsque j'évoque des difficultés relationnelles, on finit généralement par analyser les processus de l'autre personne parce que pas vraiment de problématique dans ma façon d'interagir, en dehors de la sempiternelle culpabilité, ma sensibilité et ma grande empathie. --> dans ce cas c'est une question de méthodo et peut-être de thérapeute. Pas super envie de changer :worried: .
En tout cas, merci pour le temps pris à essayer de m'aider à avancer la dessus. ça me prépare pour le prochain rdv !
"Cette part, que dans l'impatience d'arbitrer, nous pourrions abandonner, c'est la plus riche, et sûrement la plus libre. C'est la nuance." Marianne Pourchet

Marwan
Messages : 2
Inscription : jeu. 2 nov. 2023 06:31
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : MENSA

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par Marwan »

Bonjour,

L'AT, en effet, offre un cadre précieux pour analyser et améliorer les interactions humaines, en vous aidant à identifier et à gérer différents états du moi comme l'Adulte, l'Enfant et le Parent.

Cela me fait penser à l'hypnose régressive, une autre technique introspective qui permet d'explorer les couches plus profondes de la psyché. Ne pensez-vous pas que l'hypnose régressive pourrait être un complément intéressant à l'AT, en offrant une méthode pour explorer non seulement les symptômes et les comportements actuels, mais aussi leurs racines potentielles dans les expériences passées ou même dans la douance non reconnue, comme vous l'avez mentionné ? L'hypnose régressive pourrait-elle, à votre avis, offrir un éclairage supplémentaire sur les aspects de soi qui restent inexplorés par des approches plus traditionnelles comme l'AT ?

li78li
Messages : 13
Inscription : lun. 23 oct. 2023 09:49
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par li78li »

Bonjour,
Je fais un petit update de la situation, pour partager avec les membres de notre communauté qui pourraient se retrouver dans cette situation de doute. J'ai finalement changé de psy. Au fil des mois, le contenu des séances étant devenu soit creux (on ne travaillait rien en profondeur, il me donnait sa vision, ses conseils) soit culpabilisant : chaque sujet que j'amenais en consultation était une occasion de me prendre des remarques et critiques blessantes sur le fait même que je puisse avoir tel ou tel questionnement, et quand je n'avais pas de sujet très clair, c'était l'occasion de me confronter en mode gants de boxe. En repassant le film de ces derniers mois, mon intuition initiale, cette sensation d'être rabougrie et éloignée de moi-même était tout à fait pertinente. Les dernières séances ont été révélatrices d'un comportement toxique. Je ne les évoquerai pas ici. Heureusement, j'étais dans une bonne condition mentale pour me protéger et fuir. Je consulte une autre personne depuis, qui m'a été recommandée de source sure. Rien à voir dans l'approche, tout parait tellement plus simple et plus léger. J'ai ri en séance pour la première fois depuis longtemps ! Moi qui suis plutôt joviale de nature, j'avais cru que ce n'était pas permis. Elle a évoqué une possible emprise psychologique.
Ce message est destiné à ceux qui pourraient avoir des doutes quant à leur thérapeute : n'attendez pas, parlez-en autour de vous (ma meilleure amie a été au top) consultez un autre thérapeute sur recommandation éventuellement pour recueillir un avis.
"Cette part, que dans l'impatience d'arbitrer, nous pourrions abandonner, c'est la plus riche, et sûrement la plus libre. C'est la nuance." Marianne Pourchet

Avatar de l’utilisateur
Shingouz
Messages : 349
Inscription : dim. 24 avr. 2022 16:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=11447]MéKicéShingouz ?
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par Shingouz »

@li78li , bien content pour toi !
J'ai du consulter quatre psy(chologues/thérapeutes) ces dernières trente années, et je plussoie largement ton vécu : si on ne le "sent" pas à un quelconque moment, il est temps de changer.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Shingouz pour son message :
li78li
"I'd rather have questions that can't be answered than answers than can't be questioned."
R. Feynman

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 2096
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Thérapie en mode rabougrie

Message par Brunehilde »

Merci pour les nouvelles, je suis toujours effarée de lire des témoignages qui parlent de culpabilisation dans une thérapie, ça me paraît complètement antinomique...
Je suis heureuse que tu aies trouvé un thérapeute digne de ce nom :)
Édit : bourde lexicale ;)
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Brunehilde pour son message :
li78li
Pourquoi se préoccuper des chevaux à rayures quand on peut chevaucher des loups !
:guitare

Répondre