La page 99

Répondre
Avatar de l’utilisateur
axolotl
Messages : 2996
Inscription : mer. 1 août 2012 21:13
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/une-porcelaine-dans-magasin-elephants-t2476.html]c'est_par_ici_c'est_pas_par_là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Saint-Nazaire by the sea
Âge : 65

La page 99

Message par axolotl »

Un ami tunisien a ouvert un "événement" sur Facebook, en quelque sorte pour créer une occasion à tous ceux qui vivent dans ce pays troublé en ce moment de se changer les idées. Je vous propose le même exercice, que vous ayez ou non besoin de vous changer les idées ;)

La théorie de la page 99

Ecrivain et éditeur anglais mort en 1939, Ford Madox Ford (il est notamment l'auteur du Bon Soldat), estimait que la lecture de la 99ème page d'un livre pouvait déterminer votre envie de le lire en entier.

Possible explication :

Généralement, les auteurs se surpassent dans les premières pages pour attirer le lecteur, mais la suite peut ne pas être du même niveau. Qui n’a jamais été floué par un livre qui démarrait très bien pour devenir par la suite ennuyeux ?

A la page 99, on est bien avancé dans le livre et sa lecture peut donner des indices sur sa qualité.

Chacun ouvre le livre qu’il est en train de lire ou de relire, ou un livre de son choix, à la page 99 et écrit le premier paragraphe, ou mieux la page entière.
On peut également dire si le livre a tenu ses promesses et si on l'a lu jusqu'à la fin ou mis au pilon. :mrgreen:

Je commence :
► Afficher le texte
Murakami ne se contente pas de tirer des parallèles entre son écriture et sa pratique de la course de fond, c'est une leçon de vie, pleine de sagesse.
Dois-je ajouter que ce livre se dévore de la 1ère à la 221ème page, et que sa qualité ne faiblit jamais ? :clap:
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼

Avatar de l’utilisateur
Maitresse Rita
Corsica Fairy
Messages : 719
Inscription : sam. 14 juil. 2012 19:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: La page 99

Message par Maitresse Rita »

J'aime la voile, les vagues dans la tronche, le bruit du vent dans les câbles. Je suis une fille de marin et mes meilleurs souvenirs d'enfance sont sur l'eau, une cane à pêche à la main, avec les cheveux qui volent et qui sentent le sel.

J'ai pris un pied pas possible à lire Ocean's Song de Olivier de Kersauson. Sans forcément être pleine d'à priori, je ne m'attendais pas à ce que ce soit si bien écrit. Entre les portraits des océans et des ports, les souvenirs de grandes traversées et la philosophie nomade qui s'oppose à la consommation touristique, je ne me suis pas ennuyée une seconde et je crevais d'envie de partir à chaque page tournée. Certains passages sont d'une grande poésie et d'une grande pudeur.

J'aurais préféré vous citer quelques lignes sur le bruit que font les vagues sur la coque d'un voilier, mais...:mrgreen:

Voici la page 99 :

► Afficher le texte


Ce genre de vie me fait rêver. J'y vois toute la liberté que je n'ai pas. Tout le courage qui me manque.
"Donc l’idée est que l’existence, ce n’est pas vrai ou faux, ce n’est pas le fait d’être dans le réel ; l’existence, c’est une histoire qu’on se raconte vraiment, on y croit comme l’enfant qui joue au docteur ou à la maîtresse"(M. Vial)

Avatar de l’utilisateur
Hoppy
Messages : 1779
Inscription : jeu. 20 sept. 2012 09:03
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/que-cache-sous-masque-t2667.html]Ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : 13
Âge : 35
Contact :

Re: La page 99

Message par Hoppy »

Je ne connaissais pas du tout cette théorie, et aussi fantaisiste qu'elle puisse être moi je trouve ça top pour s'aérer l'esprit un instant :-)

J'ai fait quelques choses qu'on a pas le droit de faire: J'ai pris le livre que je suis entrain de lire, en occurrence "Stupeur et tremblements" d'Amélie Nothomb qui se lit très facilement mais dont je ne suis pas encore arrivée à la page 99.
Une chose est sûre, cela m'a donné envie d'aller jusque là, puisque pour vous j'ai ouvert la page 99 :D1
► Afficher le texte
«La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre» - Gandhi

Avatar de l’utilisateur
GraineDeNana
Messages : 1485
Inscription : sam. 4 déc. 2021 07:52
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 66#p349066
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : 50 allée Georges Perec
Âge : 50

Re: La page 99

Message par GraineDeNana »

A la page 99 de " V13 ", Emmanuel Carrère continue de mener tant bien que mal à bien le projet qu'il suit depuis le début du texte : nous retranscrire ce qu'il a compris des attentats du 13 novembre 2015 au travers du procès fleuve auquel il a assisté jour après jour. Avec humilité, il abandonne le jeu littéraire pour nous donner à voir au plus simple du texte la réalité de cette journée atroce et nous permettre à tous de créer une mémoire commune de ces évènements traumatiques.
La page 99 correspond à un début de chapitre.
► Afficher le texte
Quand on arrive au monde, la vie est déjà commencée. C'est pour ça qu'on ne comprend rien à l'histoire.
Natacha de Pontcharra

Avatar de l’utilisateur
InMedio
Grille pain
Messages : 904
Inscription : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 29

Re: La page 99

Message par InMedio »

Oh sympa comme concept !
Merci du déterrage de topic rigolo !

Alors je me lance, c'est la Page 99 de Système 1 Système 2 de Daniel Kahneman :

Il déroule tranquillement son exposé sur l'aisance cognitive commencé quelques pages plus tôt, avec les illusions de vérité.
► Afficher le texte
Vous ne pouvez pas prouver que quelque chose n'existe pas, mais vous pouvez conclure qu'il n'y aucune raison de penser que ce quelque chose existe.
Richard Monvoisin

Avatar de l’utilisateur
GraineDeNana
Messages : 1485
Inscription : sam. 4 déc. 2021 07:52
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 66#p349066
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : 50 allée Georges Perec
Âge : 50

Re: La page 99

Message par GraineDeNana »

La page 99 de Sartoris de Faulkner, dans mon édition de la Pléiade.
Parce que je me souviens de Judith qui s'en allait lire la trilogie des Snopes pour se changer les idées, et qu'elle me manque.
Parce qu'il y est question de :poules (aux yeux "prédateurs et importuns").
► Afficher le texte
Quand on arrive au monde, la vie est déjà commencée. C'est pour ça qu'on ne comprend rien à l'histoire.
Natacha de Pontcharra

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 78
Inscription : lun. 26 déc. 2022 11:07
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: La page 99

Message par Judith »

GraineDeNana a écrit : dim. 25 déc. 2022 22:08 Parce que je me souviens de Judith qui s'en allait lire la trilogie des Snopes pour se changer les idées, et qu'elle me manque.
Merci de penser à moi aussi gentiment. Mais je suis de retour, un peu grâce à toi d'ailleurs! :)

Et Sartoris, ah Sartoris... C''est un des premiers Faulkner que j'ai lus, et je m'en souviens comme si c'était hier. :favorite:

Avatar de l’utilisateur
GraineDeNana
Messages : 1485
Inscription : sam. 4 déc. 2021 07:52
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 66#p349066
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : 50 allée Georges Perec
Âge : 50

Re: La page 99

Message par GraineDeNana »

Je me suis demandée quelle était la page 99 d'un de mes romans fétiches, Châteaux de la colère d'Alessandro Barrico
(édition Folio).
C'est le début du chapitre 2, qui reflète bien le ton par moment légèrement décalé de ce texte, où la musique a une place centrale (et l'amour aussi :grin:).
► Afficher le texte
Quand on arrive au monde, la vie est déjà commencée. C'est pour ça qu'on ne comprend rien à l'histoire.
Natacha de Pontcharra

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2893
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: La page 99

Message par Pascalita »

La page 99 des Années, d'Annie Erneaux :
► Afficher le texte
Je ne sais pas si la page 99 est de nature à donner envie de lire le livre mais elle en est bien représentative, autant du style que du principe de l'"arrêt sur image". Je voulais lire quelque chose d'Annie Erneaux, mais c'est l'incipit de cet ouvrage qui m'a donné envie de le prendre plutôt qu'un de ceux disposés à côté.

Avatar de l’utilisateur
GraineDeNana
Messages : 1485
Inscription : sam. 4 déc. 2021 07:52
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 66#p349066
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : 50 allée Georges Perec
Âge : 50

Re: La page 99

Message par GraineDeNana »

Pascalita a écrit : mar. 24 janv. 2023 20:43 La page 99 des Années, d'Annie Ernaux :

[...] Elles qui pensaient ne jamais ressembler à leurs mères en prenaient la relève, avec plus de légèreté, une forme de désinvolture que la lecture du Deuxième Sexe et Moulinex libère la femme encourageait, et déniant, à la différence de celles-ci, toute valeur à ce qu'elles se sentaient néanmoins tenues de faire sans savoir pourquoi. [...]

Je ne sais pas si la page 99 est de nature à donner envie de lire le livre mais elle en est bien représentative, autant du style que du principe de l'"arrêt sur image". Je voulais lire quelque chose d'Annie Erneaux, mais c'est l'incipit de cet ouvrage qui m'a donné envie de le prendre plutôt qu'un de ceux disposés à côté.
Pascalita, ça n'est pas bien de faire du teasing :clin: .
Heureusement, j'ai trouvé l'incipit dans cet article datant de la parution des Années (2008) :
"Toutes les images disparaîtront".

J'ai lu un certain nombre de romans d'Annie Ernaux, et beaucoup d'entre eux m'ont renvoyé à mon passé et mes expériences en tant que femme dans la deuxième moitié du XXème siècle. Une très grosse génération (plus de 30 ans) me sépare d'elle. Malheureusement, même la phrase ci-dessus, sur la place assignée aux femmes par la société et par elles-même dans ce qu'elles en ont intégré insidieusement, restait partiellement valable à l'époque où j'étais "jeune épouse, jeune mère" (tout est dit :cry: ). La différence, à mon avis, résidait dans le fait que les femmes de ma génération ont essayé de se saisir de cette injonction pour en faire quelque chose de positif pour elles (être créatives dans ce qu'elles font avec leurs enfants, se tourner vers des modes d'éducation alternatifs, mener en parallèle une carrière personnelle ou des activités de loisir). Ceci n'était je pense qu'une illusion, une nouvelle injonction de la société à "faire bien" et la pression conjuguée du travail et de la famille qu'il fallait cimenter/organiser/faire évoluer a conduit pas mal d'entre nous au bord du gouffre.
En tout cas grâce à toi je ne vais pas différer beaucoup la lecture de ce qui est considéré comme le "roman" le plus accompli de cette autrice.
Quand on arrive au monde, la vie est déjà commencée. C'est pour ça qu'on ne comprend rien à l'histoire.
Natacha de Pontcharra

Répondre