Quand le test ne permet pas de conclure...

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
laurentp
Messages : 4
Inscription : sam. 19 nov. 2022 15:29
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Quand le test ne permet pas de conclure...

Message par laurentp »

À mon tour de témoigner !

Déjà merci à tous ceux qui ont participé à ce fil de discussion.

Ça m’a fait un bien fou de voir que je n’étais pas seul…

D’autant que ce qui est arrivé vendredi dernier était justement ce que je redoutais le plus :

Voilà mes résultats :
125 de QIT non interprétable car hétérogène.

133 de QIV.
Avec un score max pour similitudes et définition.
Mais le score total du subtest a été « plombé » par l’épreuve information (la culture g n’est pas mon fort)

A côté de ça, je n’ai plus les scores exacts (elle doit m’envoyer le compte rendu dans la semaine)
Mais de mémoire ça tournait autour de 100-120 pour les autres subtests
Avec un IAG de 129

Et le subtest le moins bon était pour moi l’IVT.
D’après la psy, mon manque cruel de confiance en moi me faisait perdre un temps fou car je vérifiais mes réponses de peur de commettre des erreurs.

Bon et le verdict de la psy, alors ?
« philo-cognitif » sans l’ombre d’un doute.

(C’est comme ça qu’ils nomment les HPI où j’ai passé mon test : au centre psyrene fondé par Fanny Nusbaum)

Oh bah ça alors….

D’une côté je lui fais confiance.
Elle fait passer en moyenne un test de QI par jour.
J’imagine qu’elle connaît son sujet.

Et d’un autre côté, je ne fais clairement pas partie des 2%.
Je n’ai pas les 130 requis.
C’est un fait.

En plus de ça, j’ai l’impression qu’elle a gonflé mon score QIV.
Car j’ai le souvenir d’avoir été plus que flou pour une définition (et visiblement elle me l’a comptée comme juste vu que j’ai la note max).

Enfin, je l’ai senti perplexe par rapport à mon faible score pour la culture général (9/19).
Elle m’a demandé comment je l’expliquais.
Comme si quelque chose clochait pour elle.

Bref, aujourd’hui j’ai énormément de mal à me sentir HPI malgré sa conclusion (pourtant sans hésitation de son côté)

Et l’unique raison pour laquelle je publie ce témoignage, c’est pour dire à ceux qui vont vivre la même chose que moi :
Je vous comprends.
Vous n’êtes pas seul !
On voulait une réponse claire et nette.
À la place on ressort avec plus de questions que réponses.
C’est pas grave, c’est ok.
On peut se féliciter d’avoir eu le courage de passer le test.

Et maintenant, il est temps de s’attaquer au vrai problème pour moi.
Je crois qu’au fond je cherchais une excuse à certaines de mes souffrances (« si je vis ça c’est sans doute parce que je suis HP »).
Et j’ai comme l’intuition que le fait de ne pas savoir pourrait s’avérer plus bénéfique encore que si j’avais su 😊

Je vous souhaite plein de sérénité 🙏

Avatar de l’utilisateur
Napirisha
Messages : 3755
Inscription : lun. 22 juin 2015 12:15
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Ancien Membre de l'équipe

Re: Quand le test ne permet pas de conclure...

Message par Napirisha »

Merci de ton retour :) Haut potentiel ou non, si ça t'éclaires pour la suite, c'est ce qu'on peut te souhaiter de mieux. Bon courage pour attaquer le "vrai problème", quel qu'il soit.
(D'ailleurs, même quand on est HPI sans ambiguïté, c'est rarement la bonne réponse à ce qui va mal :grin: )
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Répondre