Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Louise
Messages : 1179
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mer. 4 juil. 2018 13:24

tatianaphil a écrit :
mer. 4 juil. 2018 10:03
Et les autres test proposés (de personnalité) permettent-ils de confirmer (ou non) le diagnostic (si résultats hétérogènes) ? Je ne suis pas allée plus loin que le WAIS, pour ma part. Mais dans TIPEH (que je viens juste de lire), les tests de personnalités semblent faire partie du diagnostic.
Absolument pas.
Ils peuvent aider à se comprendre, ou mettre en lumière un fonctionnement particulier, mais un diagnostic de HP se base sur une mesure des capacités cognitives, à savoir les résultats d'un test de QI (WAIS ou WAISC, en France) + observations de passation du psychologue.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1179
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mar. 10 juil. 2018 09:00

Dans l'édition de l'ANAE de juin 2018 sur le HP (j'ai commandé, j'attends la réception!!!), il y a tout un article sur l'hétérogénéité des résultats dans le haut du spectre. L'article avait surtout pour visée d'en déterminer le caractère pathologique ou non.

"Une dispersion accrue des scores chez les hauts QI n’a donc pas à résulter de troubles cognitifs, surtout en l’absence de score déficitaire. Elle peut simplement refléter le développement, selon les opportunités d’apprentissage et les intérêts, de compétences spécifiques, au-delà de processus cognitifs centraux efficients."

Il y a un point spécifique sur le sujet ICV élevé : "Là encore, il ne semble donc pas justifié de conclure que le profil souvent observé dans les groupes de sujets HQI, à savoir ICV/IRP élevés et IMT/IVT plus proches de la norme, est la conséquence d’un fonctionnement cognitif déséquilibré. En effet, de simples phénomènes statistiques et biais de sélection aboutissent à l’observation de ce type de profil moyen, dès lors qu’on sélectionne les sujets sur un critère de QI minimum. "

Avatar du membre
CogiLabo
Messages : 23
Enregistré le : sam. 8 avr. 2017 20:37
Présentation : Présentation
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON
Localisation : Paris

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par CogiLabo » mer. 25 juil. 2018 11:32

Louise a écrit :
mar. 10 juil. 2018 09:00
Dans l'édition de l'ANAE de juin 2018 sur le HP (j'ai commandé, j'attends la réception!!!), il y a tout un article sur l'hétérogénéité des résultats dans le haut du spectre. L'article avait surtout pour visée d'en déterminer le caractère pathologique ou non.
La visée de l'article est surtout de montrer qu'il existe une large variabilité "normale" des scores, simplement issue de la variété des compétences évaluées.
Et d'en donner l'ampleur sur les différentes échelles françaises, car trop de cliniciens qualifient d'hétérogènes des profils qui présentent un degré de dispersion tout à fait dans la norme.

En ligne
Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1070
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » ven. 27 juil. 2018 12:36

celia a écrit :
lun. 2 juil. 2018 20:31
Merci à toi aussi pour ton retour et tes conseils !
J'irai voir quand j'aurai un peu plus de temps les autres sujets sur le forum pour approfondir ces questions.
J'ai aussi passé des tests de personnalité professionnels : MBTI et Process Com. C'était intéressant et laissait aussi supposer que j'étais concernée par la douance.
Tu as passé la formation Insight c'est bien ça ?

Avatar du membre
celia
Messages : 14
Enregistré le : mer. 30 mai 2018 15:01
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9440&p=275968#p275968
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par celia » dim. 29 juil. 2018 11:35

Salut,
Je m'excuse de te répondre si tard. Désolée mais je ne vois pas ce que tu veux dire par formation "insight". Je fais un formation continue en management, en plus de mon travail et ça fait partie de la formation, pour bien connaître notre profil et mieux comprendre ceux des autres dans nos futures fonctions de manager.
Nul devoir n'est plus sous estimé que celui d'être heureux.

En ligne
Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 1070
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » dim. 29 juil. 2018 12:04

celia a écrit :
dim. 29 juil. 2018 11:35
Salut,
Je m'excuse de te répondre si tard. Désolée mais je ne vois pas ce que tu veux dire par formation "insight". Je fais un formation continue en management, en plus de mon travail et ça fait partie de la formation, pour bien connaître notre profil et mieux comprendre ceux des autres dans nos futures fonctions de manager.
La formation Insight c'est exactement ça, mieux se connaître et mieux connaître les autres. Il y a 4 couleurs qui désignent des types de personnalités (rouge, jaune, vert et bleu).

J'ai fait ce test il y a un mois dans le cadre de mon boulot, le compte-rendu m'a vraiment troublé, ça parle de vision globale et compagnie, je ne m'attendais pas à ça.

Avatar du membre
celia
Messages : 14
Enregistré le : mer. 30 mai 2018 15:01
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9440&p=275968#p275968
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par celia » dim. 29 juil. 2018 12:31

Louise a écrit :
mar. 10 juil. 2018 09:00
Dans l'édition de l'ANAE de juin 2018 sur le HP (j'ai commandé, j'attends la réception!!!), il y a tout un article sur l'hétérogénéité des résultats dans le haut du spectre. L'article avait surtout pour visée d'en déterminer le caractère pathologique ou non.

"Une dispersion accrue des scores chez les hauts QI n’a donc pas à résulter de troubles cognitifs, surtout en l’absence de score déficitaire. Elle peut simplement refléter le développement, selon les opportunités d’apprentissage et les intérêts, de compétences spécifiques, au-delà de processus cognitifs centraux efficients."

Il y a un point spécifique sur le sujet ICV élevé : "Là encore, il ne semble donc pas justifié de conclure que le profil souvent observé dans les groupes de sujets HQI, à savoir ICV/IRP élevés et IMT/IVT plus proches de la norme, est la conséquence d’un fonctionnement cognitif déséquilibré. En effet, de simples phénomènes statistiques et biais de sélection aboutissent à l’observation de ce type de profil moyen, dès lors qu’on sélectionne les sujets sur un critère de QI minimum. "
Bonjour Louise,
En effet, merci pour ce document très intéressant. Je ne me situe pas dans les écarts observés mais ça permet de mieux comprendre les tests.
Nul devoir n'est plus sous estimé que celui d'être heureux.

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Peterp » dim. 13 janv. 2019 19:43

Bonjour à tous,

Je ne nie pas ce que tu dis @Louise, soit le lien entre éducation et ICV et le biais qui peut engendrer.
Reste quand même que les questions de culture générale de l'item "information" sont vraiment très disparates, et les bonnes réponses témoignent surtout de la capacité à apprendre au delà du domaine et de son environnement culturel. Du reste, je ne sais pas si mon ex, littéraire et prof d'histoire à la fac, aurait été capable de répondre efficacement à ces questions qui vont bien au delà de son éducation et sa spécialisation.
Moi j'ai appris le français à 33 ans (quand je suis arrivé en France) sans jamais l'étudier, je n'ai même pas le bac car j'ai arrêté les études à 15 ans, et je suis né d'une modeste famille d'italiens dans un quartier très populaire de Rome. Pourtant en ICV j'ai eu 145, avec un 19 en vocabulaire et 18 en similitudes.... Mon propre cas est donc aussi la preuve du contraire, soit qu'on peut s'instruire au delà du système, par sa propre curiosité et par ses moyens.

De l'autre côté, il ne faut pas non plus négliger le biais des items de l’IRP, car beaucoup de sujets (comme moi) sont très sensibles au stress du chronomètre et plus généralement à celui de se soumettre à une épreuve, que dans le cas du Wais débute par cette partie. Du reste, je suis arrivé chez la psy hors de moi, n'ayant pas dormi, et quand j'ai commencé j'avais les mains qui tremblaient et presque envie de lui lancer à la figure l'ensemble des cubes, sans compter qu'elle a connement oublié de me préciser que seulement le premier Item est chronométré, et du coup j'ai fait cette partie au pas de course et dans le stress absolu, chose qui a engendré un 120...

Reste que mon WAIS, malgré une différence de 26 points entre indices, a été considéré absolument homogène, surtout grâce à la suite, où j'ai retrouvé la maîtrise de moi même... en sur-performant. Comme quoi, le verdict d’homogénéité est très conditionné par le déroulement des épreuves et l'appréciation globale du psy, que parfois j'avoue je trouve assez décevante, car en vous lisant ici, j'ai vu des cas où le QI n'a pas été calculé à cause de différences bien moindres, et le plus souvent liées à l’IVT, que n'importe quel psy sais qu'il est souvent médiocre chez les surdoués.

Sinon, merci pour le lien de l'article sur la dispersion des scores, très intéressant.

Rianne
Messages : 161
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Rianne » dim. 13 janv. 2019 20:51

ah bon l'IVT est souvent médiocre ? chez moi c'est l'un des plus haut et je comprends pas bien pourquoi il devrait être bas ? (ennui ?)

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1595
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par PointBlanc » dim. 13 janv. 2019 21:00

Ennui, vérifications compulsives, distractions diverses...
Dans mon cas j'ai perdu pas mal de temps à chercher la bonne façon de m'y prendre au lieu de simplement le faire. Résultat : moyen. 44 points au-dessous de l'indice le plus élevé. Ce qui n'a pas empêché le calcul d'un QI total.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Peterp » dim. 13 janv. 2019 21:19

@Rianne, statistiquement l’IVT est celui qui est le plus échoués par le HQI. Après il y a des exceptions, comme toi et dans une certaine mesure moi-même, car j'ai eu un 131. Et comme le précise @PointBlanc, ce n'est pas une question de capacité, mais plutôt d'ennui et de démotivation face à un test qu'un HQI considère inentéressant et sans enjeux intellectuels.

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 485
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Fish » lun. 14 janv. 2019 10:35

L’IVT est celui qui est le plus échoués par le HQI.
Heu... "échec" relativement aux autres indices :huhu:
Si tu as 140 aux différents indices et "seulement" 115 à l'IVT, dans l'absolu ça reste élevé.

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Peterp » lun. 14 janv. 2019 17:20

Bonjour à tous, j'apporte ma pierre à l'édifice,

En sachant que j'ai déjà soumis à d'autres mon résultat, et qui a soulevé débat, car même s'il est considéré globalement à la limite de l'homogène, il est bien atypique par sa distribution, en sachant que mon IAG est inférieur au reste, et que j'ai touché le plafond très facilement en mémoire auditive, outre un écart entre indices de 26 points (et 25 entre ICV et IRP), qui pourrait le rendre non significatif chez certains psys orthodoxes. Du reste, j'ai lu ici et là de QIT non calculés à cause d'écarts entre indices parfois de 20, voir 15... Enfin, la littérature et les écoles ne sont pas vraiment claires là dessus et très controversées (et je suis loin d'être un spécialiste).
En plus, ma mémoire intrigue, et je n'ai pas bien cerné pour quelles raisons. En sachant que je souffre depuis toujours d'une prosopagnosie, pas trop méchante mais handicapante, même si avec le temps j'ai bien appris à tricher et ça ne se remarque pas, et une personne (pas la psy du test, à laquelle je n'ai pas parlé de ce problème) a même osé évoquer un possible Asperger léger compensé par le reste, très au dessus. Mais cela m'étonnerait beaucoup, car dans mes relations sociales je suis exactement le contraire d'un Aspie, quoique peut-être aussi par réflexe de défense et désir d'intégration, surtout en tenant compte d'une enfance et d'une adolescence extrêmement violentes et traumatisantes, par des faits indépendants de ma volonté, auxquels j'ai réagi en me défendant, sans violence (que je refuse), mais de façon tout aussi disproportionnée que mon intellect me le permets. Chose qui rends ces hypothèses et ma propre interprétation de l'ensemble encore plus difficiles à délimiter.
En plus soyons sincères, j'ai du mal à digérer, car je me sens parfois démuni et toujours comme un poissons hors du bocal. Et mon résultat m'a désarçonné, non seulement parce que j'avais des gros doutes quant à mon éventuelle douance, mais aussi parce que par mon métier artistique et mes passions informatiques et scientifiques, je pensais être nettement plus à l'aise en logico-spatial et au contraire être pénalisé en verbal, car ni français, ni vraiment scolarisé (juste un brevet italien), et c'est exactement le contraire qui s'est produit, et ça m’étonne encore, comme mon orthographe française du reste...

Il faut préciser tout de même (comme je disais dans mon post précédent) que je me suis soumis au WAIS dans un état indicible de déprime, de stress et de fatigue, et que la psy de l'époque a oublié (et c'est assez désolant) de me préciser que seulement les cubes sont chronométrés. Mais cela n'explique pas tout.
Enfin, toute analyse est bienvenue... car je travaille beaucoup sur moi-même depuis, et j'ai besoin d'avis diverses et variés. Car si le résultat n'a pas changé d'un iota ma sous-estime pathologique, il me permets tout de même de comprendre mieux mes "originalités", qui désarçonnent souvent mes interlocuteurs, mais que je pense soient plutôt liée à l'effet "abstraction" qui me permets inconsciemment la mémoire, et non à un improbable syndrome d'Asperger.

IRP : 120 (Cubes 12, Matrices 13, Puzzles 15)
ICV : 145 (Similitudes 18, Vocabulaire 19, Information 16, Compréhension 19)
IMT : 146 (Mémoire des chiffres 19, Arithmétique 17)
IVT : 131 (Code 15, Symboles 16)
QIT : 144

Avatar du membre
PointBlanc
Messages : 1595
Enregistré le : sam. 7 mars 2015 18:56
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 45

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par PointBlanc » lun. 14 janv. 2019 17:28

Au vu de ce que tu as écrit, quelque chose m'échappe : n'aurais-tu pas inversé tes scores d'ICV et d'IRP ? Parce que 145 en IRP, ça me semble déjà signaler une certaine aisance avec le logico-spatial.
Vous qui vivez qu'avez-vous fait de ces fortunes ?

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Peterp » lun. 14 janv. 2019 17:35

Effectivement... mes excuses, je viens de corriger et de préciser les sous-test !

Pour ajouter un peu de confusion à l'édifice, invité par une chercheuse, je me suis soumis à ses test pour les calibrer sur le WAIS.
À la fin et par curiosité, elle m'a proposé de faire le sub-test "compléments d'images", où j'ai eu un 16.
De refaire l'avant dernière figure des cubes où j'ai re-bloqué. Mais par contre j'ai résolu immédiatement la dernière.
Et enfin, j'ai commencé "balances", mais j'étais tellement fatigué (ey je dois avouer flippé) que j'ai préféré interrompre au début...

Rianne
Messages : 161
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Rianne » lun. 14 janv. 2019 18:41

Peterp a écrit :
lun. 14 janv. 2019 17:20
Bonjour à tous, j'apporte ma pierre à l'édifice,

En sachant que j'ai déjà soumis à d'autres mon résultat, et qui a soulevé débat, car même s'il est considéré globalement à la limite de l'homogène, il est bien atypique par sa distribution, en sachant que mon IAG est inférieur au reste, et que j'ai touché le plafond très facilement en mémoire auditive, outre un écart entre indices de 26 points (et 25 entre ICV et IRP), qui pourrait le rendre non significatif chez certains psys orthodoxes. Du reste, j'ai lu ici et là de QIT non calculés à cause d'écarts entre indices parfois de 20, voir 15... Enfin, la littérature et les écoles ne sont pas vraiment claires là dessus et très controversées (et je suis loin d'être un spécialiste).
En plus, ma mémoire intrigue, et je n'ai pas bien cerné pour quelles raisons. En sachant que je souffre depuis toujours d'une prosopagnosie, pas trop méchante mais handicapante, même si avec le temps j'ai bien appris à tricher et ça ne se remarque pas, et une personne (pas la psy du test, à laquelle je n'ai pas parlé de ce problème) a même osé évoquer un possible Asperger léger compensé par le reste, très au dessus. Mais cela m'étonnerait beaucoup, car dans mes relations sociales je suis exactement le contraire d'un Aspie, quoique peut-être aussi par réflexe de défense et désir d'intégration, surtout en tenant compte d'une enfance et d'une adolescence extrêmement violentes et traumatisantes, par des faits indépendants de ma volonté, auxquels j'ai réagi en me défendant, sans violence (que je refuse), mais de façon tout aussi disproportionnée que mon intellect me le permets. Chose qui rends ces hypothèses et ma propre interprétation de l'ensemble encore plus difficiles à délimiter.
En plus soyons sincères, j'ai du mal à digérer, car je me sens parfois démuni et toujours comme un poissons hors du bocal. Et mon résultat m'a désarçonné, non seulement parce que j'avais des gros doutes quant à mon éventuelle douance, mais aussi parce que par mon métier artistique et mes passions informatiques et scientifiques, je pensais être nettement plus à l'aise en logico-spatial et au contraire être pénalisé en verbal, car ni français, ni vraiment scolarisé (juste un brevet italien), et c'est exactement le contraire qui s'est produit, et ça m’étonne encore, comme mon orthographe française du reste...

Il faut préciser tout de même (comme je disais dans mon post précédent) que je me suis soumis au WAIS dans un état indicible de déprime, de stress et de fatigue, et que la psy de l'époque a oublié (et c'est assez désolant) de me préciser que seulement les cubes sont chronométrés. Mais cela n'explique pas tout.
Enfin, toute analyse est bienvenue... car je travaille beaucoup sur moi-même depuis, et j'ai besoin d'avis diverses et variés. Car si le résultat n'a pas changé d'un iota ma sous-estime pathologique, il me permets tout de même de comprendre mieux mes "originalités", qui désarçonnent souvent mes interlocuteurs, mais que je pense soient plutôt liée à l'effet "abstraction" qui me permets inconsciemment la mémoire, et non à un improbable syndrome d'Asperger.

IRP : 120 (Cubes 12, Matrices 13, Puzzles 15)
ICV : 145 (Similitudes 18, Vocabulaire 19, Information 16, Compréhension 19)
IMT : 146 (Mémoire des chiffres 19, Arithmétique 17)
IVT : 131 (Code 15, Symboles 16)
QIT : 144
Je pense que c'est le lot de tous de douter même si objectivement y'a pas de quoi douter la non ? Enfin je dis ca mais moi aussi je doute malgré mes notes.

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3819
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par madeleine » mer. 16 janv. 2019 07:46

Le hors-sujet qui se développait ici méritait son propre sujet : c'est chose faite, il se trouve au Jardin, Psychologie et santé, Prosopagnosie : mal reconnaître les visages.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Louise
Messages : 1179
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mer. 16 janv. 2019 16:54

Je me suis inscrite à la formation en ligne sur le WISC-5 de l'ANAE, j'aurais peut être des compléments à apporter sur des topics ici et là. (et après, je pense que je vais limiter mes interventions sur ce genre de topic, ça va devenir compliqué à tenir déontologiquement parlant...)

Peterp, pour moi, ton score n'est pas homogène (la définition de homogène que j'ai en tête, c'est pas plus de 10 points entre deux indices, mais encore une fois, j'aurais bientôt des infos fraîches). En revanche, à mon sens, il n'y a pas non plus vraiment de doute sur le HP. Le résultat absolument honorable-dans la norme-mais hyper en dessous de tout le reste uniquement à Cubes et Matrices fait évoquer un truc moins bon que le reste au niveau du traitement visuo-spatial. Ptet un défaut de vision jamais corrigé, j'en sais rien, on peut faire des hypothèses à l'envi :D

Le QIT est toujours calculable, c'est juste que c'est assez peu interprétable en l'état. C'est comme être tamponné élève "moyen", ce qui apporte somme toute assez peu en terme d'information pertinente, alors que par ex, tu as certes 13 de moyenne, mais avec 20 en maths et 6 en sport... au final t'es pas un élève moyen, tu es plus probablement un excellent élève avec une dyspraxie...et ça t'apporte pas les mêmes choses dans la vie de le savoir... (toute ressemblance avec un de mes enfants est totalement fortuite :D)

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12573
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par TourneLune » mer. 16 janv. 2019 18:31

Le truc c'est qu'on commence à avoir plusieurs membres qui deviennent psys, c'est con, on a pas envie de s'en passer sur le forum :lol:
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Peterp » mer. 16 janv. 2019 19:07

Bonjour Louise et merci beaucoup pour ton avis,

Je ne suis absolument pas un pro, mais seulement un testé curieux. Cela dit, je trouve bizarre ton 10 maximal, parce que dans la littérature me semble se dégage plutôt un consensus autour de 23 points max entre indices. Et un écart de seulement 10 points chez les HP est extrêmement rare, compte tenu du fait que statistiquement plus on va vers les extrêmes, plus la dispersion des scores augmente. Et je trouve qu'il y a une logique dans cette tolérance, non seulement parce que par ennui les HP chutent souvent l'IVT, mais pour citer mon cas, dans "mémoire des chiffres" j'aurai pu tranquillement aller au delà de 19 si d'autres items existaient, et dans le cas théorique d'un hors palier sur un sub-test, cet indice aurait encore plus élargi la fourchette entre scores. Que je sache en plus, la tolérance peut varier selon contexte de passation et interprétation personnelle du psy. Peut-être les tolérances du WISC V sont différentes du WAIS IV ? Si c'est le cas je ne le sais pas, car il est tout neuf et je n'ai rien lu à propos... Je dirais plus en général à propos du WISC, car je me suis intéressé seulement au WAIS, parce qu'il me concerne.

Concernant ma passation, si je ne souffre pas de défauts de vue notables, à l'époque j'étais en dépression, en post alcoolisme, et je n'avais pas dormi une heure la nuit qui l'a précédé. Donc j'étais hors de moi en démarrant, et je me suis carrement levé lors des cubes car nerveux et les mains tremblantes, sans compter que la psy a "oublié" (et je le regrette) de me dire que seulement les cubes sont chronométrés... Chose qui m'a surement affecté mais qui affecte aussi tous les "stressés" du chronomètre, d'où l'utilité du biais analytique du professionnel.
Successivement (et par curiosité d'un psy, qui n'est pas le dernier dans ce domaine) je me suis soumis chez lui à d'autres tests, dont le sub-test "compléments d'images" = 16 et des matrices de Raven = 133 (exprimé en QIT). En sachant que même avant ces tests complémentaire il considérait lui aussi mon résultat WAIS absolument homogène et calculable. Alors ?...

Je dis tout cela parce que je me serais senti fortement pénalisé si mon QIT n'avait pas été calculé, donc au delà de mon cas où j'ai eu la chance d'accéder au précieux sésame, je comprends parfaitement la frustration de ceux qui n'ont pas pu sortir avec un résultat seulement parce que leur psy applique des tolérances plus strictes qu'un autre, et je connais des cas où on arrive tranquillement à une fourchette de 30 (voir 33 pour un copain)... Surtout quand tout est en haut et on chute en IVT. Son QIT a bien été calculé... C'est ça qui me laisse franchement perplexe.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1179
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 41
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » jeu. 17 janv. 2019 10:08

J'ai repris la publi sur la dispersion des scores ici, you're right pour la diff. de 23, my mistake.
(Aucune idée de pourquoi j'avais ce chiffre de 10 en tête? Peut être c'était l'écart pris en compte pour la WAIS-III?)

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 928
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : Un coup d'œil sous l'écorce
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Pascalita » jeu. 17 janv. 2019 11:25

Le seuil de significativité peut-il varier selon la tranche d'âge, par exemple, et selon les subtests considérés ?

Parce que chez moi, les seuils ICV/IRP, ICV/IMT et ICV/IVT sont respectivement de 9, 10, 12 points (je vous épargne les virgules), soit environ 10 mais pas non plus 10 exactement (seuils que je dépasse allégrement donc QI total non significatif).

Shelsy67
Messages : 14
Enregistré le : lun. 20 août 2018 20:26
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Shelsy67 » jeu. 17 janv. 2019 12:06

Bonjour, tout d’abord pardon si la question a déjà été posée mais je n’ai pas trouvé la réponse facilement sur le forum. Merci d’ignorer ma question et de me rediriger au bon endroit si c’est le cas. Je remarque (avec ma faible expérience) que l’icv est souvent plus élevé. Pour avoir assisté aux questions (du wisc) je les ai trouvé vraiment ´simples’. Pour un enfant pas que pour moi bien sûr ^^ Mon fils y a répondu en se demandant un peu pourquoi on lui demandait ce genre de trucs... je me demandais donc est ce que cet icv élevé est atteint majoritairement chez les surdoués? Sinon comment expliquer l’étalonnage qui ´permet’ ´souvent’ des scores élevés? Autre question dans ce cas, que signifierait un icv élevé et d’autres scores plus dans le normalité?

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 485
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Fish » jeu. 17 janv. 2019 12:56

J'ai repris la publi sur la dispersion des scores ici, you're right pour la diff. de 23, my mistake.
D'après ce que je comprends de l'article, même cette limite des 23 points est remise en cause. Avec 5 indices comme dans les WISC-V, il y a 10 comparaisons 2 à 2 possibles. Plus de la moitié des sujets testés (52.8%) ont une différence supérieure à 23 points sur au moins l'une des comparaisons.

Dans la conclusion, il est écrit:
La variation intra-individuelle courante est de l’ordre de 7±2 points entre les subtests et de 23 ± 10 points entre les indices.
Si je comprends bien, des écarts jusqu'à 33 points (23+10) n'ont rien d'exceptionnel.

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Peterp » jeu. 17 janv. 2019 13:40

Merci @Fish de remettre les pendules à l'heure, et de faire comprendre à beaucoup de ceux qui ont posté sur ce fil, et qui se sont fait "recaler" car considérés comme hétérogènes, que ce n'est absolument pas leur cas, et qu'un QIT reste tout de même calculable dans un WAIS IV avec des écarts très importants, surtout chez les HQI, et encore plus chez les THQI. Car le WAIS est conçu tout d'abord pour détecter les troubles, et non pas pour mesurer l’intelligente. En plus, s'il est très précis quand on se situe dans la norme, plus on s'y éloigne, plus les scores se dispersent, et non pas parce que les HQI seraient plus différents entre eux que les autres, mais simplement parce que l'outil est moins précis pour les mesurer. Chose qui rends le calcul d'un QIT encore plus pertinent, car faisant état d'une moyenne globale haute, et pas forcément d'un trouble si un des indices n'est pas aussi haut que les autres mais se situe simplement dans la moyenne.
Du reste, existe au moins à Paris une professionnelle (et vraiment pas la dernière en la matière), qui recalcule de façon pro ces WAIS tachés d’hétérogénéité sans l'être... Et je trouve franchement désolant de lire sur ce fil certains comptes rendus de HP invalidés parce que dépassant 15 points d'écart, car c'est un test qu'on ne fait qu'une fois dans sa vie, c'est très anxiogène et le résultat est très important ... Donc il faut vraiment faire attention à qui ont choisi pour le passer, car si beaucoup de psys proposent leurs services, très peu sont vraiment compétents pour interpréter les résultats.

Répondre