Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » mar. 17 juil. 2018 14:34

Merci pour l'info. Est ce qu'il faut garder le même rapport dans le cas d'un rocket classique ? Et non d'un batch ?
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » mar. 17 juil. 2018 15:26

Non je crois que les J sont différents des batch.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 636
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Pataboul » jeu. 19 juil. 2018 17:47

C'est pas compliqué, pour le batch-box, faut suivre aussi précisément que possible les dimensions données. Elles ont été testées de multiples fois et ont fait leurs preuves, c'est optimisé, ça déchire!!

Pour un simple rocket, le classic en J ou en L, la règle est d'avoir une section constante de l'entrée à la sortie du poêle. C'est plus grossier et pas aussi étudié que le batch, du coup de petites variation ne changent pas grand chose au résultat très correct qu'on peut en attendre. En fait, fautes de tests assez précis, il n'y a que des approches empiriques et grossières pour ces poêles là.

Un projet en cours? :)

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » jeu. 19 juil. 2018 21:09

Pas vraiment un projet, mais dans le cadre de la potentielle acquisition d'un terrain pour une installation en semi autonomie, j'étudie la faisabilité et les coûts de pas mal de choses pour le rendre habitable rapidement.

Même si le rocket classique en L est primitif, j'ai pu constater son efficacité. Et de plus je pense pour avoir aidé à en construire quelques un que c'est facile et rapide à réaliser surtout avec les moyens du bord et les ressources disponibles sur place.

En gros ça permettrais d'avoir du chauffage le premier hivers pour un coût proche de 0. Quitte à le démolir ensuite pour faire un système plus efficace
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
Louise
Messages : 1104
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Louise » ven. 20 juil. 2018 07:20

TourneLune a écrit :
lun. 30 oct. 2017 13:49
J'ai fait un stage ce WE où on a construit un joli poêle de ce genre dans un yourte moderne.
Je vous ferai un petit compte rendu avec photos dès que possible mais en tous cas, c'est convaincant et intéressant, notamment par rapport au coût et au fait que c'est une technologie simple, accessible à tous, avec des matériaux qui se trouvent assez facilement. Pas d'électronique, peu d'entretien, réparable et économe niveau combustible....
Ce fil fait déjà 3 pages (et tellement merci de l avoir rédigé!!!), désolée de rebondir au fur et à mesure. Pourquoi avaient ils choisi un poele de masse avec forte inertie et décalage thermique dans une 'habitation ultra légère?
On avait écarté ce choix, en Finistère en maison bois, on risquait vite la surchauffe quand le soleil se lève... Et d avoir froid au moment ou on a besoin de chauffage à savoir le soir quand on rentre et qu' on lance un feu..

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » ven. 20 juil. 2018 07:26

Je crois que l'idée c'était de rajouter de l'inertie à la yourte et donc de ne compter que sur le poêle pour celle-ci.
J'imagine que l'idée était de faire. 2 flambées par jour... Sinon en la faisant le matin t'as peut être chaud le soir...

Autre point leur yourte est certifiée iso2012, ça change sans doute la donne par rapport à une yourte normale. Elle était très bien isolée, juste y avait pas de masse. Avant ça ils louaient la yourte en saisonnier et ils avaient commencé par mettre un poêle à granulés. Et je crois qu'ils ont surtout changé par conviction plus que parce que ça ne fonctionnait pas.
À loccasion faudra qu'on leur demande un retour.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 636
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Pataboul » ven. 20 juil. 2018 08:45

Louise, les poêles de masse sont intéressant dans les habitats très bien isolés qui ont de petits besoins de chauffage: avec un poêle classique, même les plus petits, on se retrouve facilement en surchauffe dès qu'il est allumé.
Le fait d'avoir un poele de masse permet de réguler la température en étalant la chauffe d'une flambée sur plusieurs heures. L'inertie de la masse ne chauffe efficacement que quelques heures, moins de 10, ce n'est donc pas trop compliqué de s'adapter en fonction de l’ensoleillement du jour pour éviter les surchauffes. Et comme l'a dit TourneLune, dans une yourte sans aucune inertie thermique, ça aide bien à lisser la température (parce que une yourte, ça se chauffe très vite, et ça se refroidi très vite aussi. C'est commun de s'endormir à 27° poêle allumé, et de se réveiller à 12°, même dans une yourte bien isolée).

Baptiste, t'as tout pigé!! Je te souhaite bien du plaisir pour ta future installation.

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » ven. 20 juil. 2018 09:06

Pour avoir pratiqué la yourte en hivers c'est vrai que le poêle de masse est une bonne idée au moins pour la nuit.
Car sinon si on veut espérer ne pas avoir trop froid au réveil la seule solution est de bourrer le poêle de bois en espérant que le feu tienne toute la nuit. Donc chaud au coucher, vaguement tiède au lever.

Par contre ça va un peu à l'encontre de l'esprit nomade...
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » ven. 20 juil. 2018 09:16

Leur yourte est plus du tout nomade de toutes façons ^^
http://www.yourtes.net

Le gars a participé à un livre sur l'habitat rond.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Louise
Messages : 1104
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Louise » lun. 23 juil. 2018 08:06

Merci à tous pour vos réponses!
Pataboul a écrit :
ven. 20 juil. 2018 08:45
Louise, les poêles de masse sont intéressant dans les habitats très bien isolés qui ont de petits besoins de chauffage: avec un poêle classique, même les plus petits, on se retrouve facilement en surchauffe dès qu'il est allumé.
C'était notre cas, mais pour moi en Finistère avec sa météo ultra changeante, on risquait la surchauffe avec un poêle de masse, on l'avait donc écarté, pour moi c'était un peu un non sens (tu lances ton poêle, pis pas de bol, finalement il fait beau...alors t'ouvres tes fenêtres! ça nous est déjà arrivé avec le poêle "normal"). Nous avions un poêle 6KW pour 130m2 sur deux étages... fallait pas plus :D, il nous permettait de tenir jusque le matin suivant, sachant qu'on pouvait avoir du 17° le matin, du coup. Mais c'est vraiment que même une maison bois a je pense plus d'inertie qu'une yourte, et que dans une yourte, ça serait trop lège pour passer la nuit. Enfin tout ça c'est au doigt mouillé hein :D

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » lun. 23 juil. 2018 11:22

En fait le poêle de masse c'est pas réactif t'es un peu censé chauffer tout le temps, tu changes juste la fréquence, pour garder la masse chaude.
C'était pareil dans les vieilles maisons en pierre et c'est pareil quel que soit le système de chauffage qui chauffe la masse.
Mais c'est sûr que c'est pas forcément adaptable à un climat changeant et que ça va forcément mieux avec une bonne isolation qui protège au mieux des changements extérieurs.

Accessoirement la masse, si elle est d'une température inférieure à l'air de la pièce, doit avoir un effet rafraîchissant.

Mais c'est sûr que dans certains cas on va préférer un chauffage moins efficace mais plus réactif.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » mar. 24 juil. 2018 08:41

Pareil que tournelune je dirais sue le mieux avec un poêle de masse c'est de chauffer doucement mais régulièrement.

La plupart des rockets que j'ai connus étaient à alimentation verticale. On met quelques grandes branches qui se consumment lentement. Et il suffit de rajouter une branche de temps en temps quand elles deviennent trop petites
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » mar. 24 juil. 2018 15:33

Pfff, connexion de merde j'ai tout perdu...
Bref je disais qu'on ne peut pas faire fonctionner un rocket au ralenti, c'est tout ou rien, je suis surprise de ce que tu as vu. Normalement, ça flambe fort d'où le bruit d'où le nom.
Par contre, le fait de stocker la chaleur dans la masse, c'est pas nouveau, y en a dans les vieux chateaux par ex. C'est la technologie rocket qui est nouvelle ( encore que c'est la technologie utilisée dans les poeles de potier et les hauts fourneaux).

Un rocket va flmaber très fort, ce qui permet de maximiser l'énergie récupérée dans la combustion tout e n limitant grandement les rejets polluants. C'est cool mais si ça veut dire avoir 40° dans son logement c'est moins cool. D'où l'idée de lisser tout ça en stockant la chaleur dans une masse qui relache la chaleur de manière progressive.
Le poele lui, reste à fond, on joue juste sur le nombre de flambées par jour.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » mer. 25 juil. 2018 06:49

Je me suis peut être mal exprimé.

Quand je parle de petites branches, c'est quand même de la charbonnette, pas de la brindille. On bourre le foyer au départ et on remet du bois au fur et à mesure de la journée.

Après je parle des rockets qu'on trouve dans les squats, le genre qui fait 20m de long, avec banquette, lit, table et poulailler et serre intégrés.

Ce genre de monstre nécessite à l'allumage une dizaine de personnes pour faire un mini feu dans chaque trappe de visite et le sacrifice rituel d'un pack de bière.

Donc je pense que le feu est laissé en permanence afin d'éviter que le tirage se désamorce.

Ça fonctionne sûrement autrement pour les petits rockets domestiques
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » mer. 25 juil. 2018 11:57

C'est que ça marche pas aussi bien que ce qu'ils disent alors :lol:
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 636
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Pataboul » sam. 13 oct. 2018 14:57

Y'a un gars qu'a fait deux vidéos sur un poêle rocket. Perso je trouve que c'est les meilleures vidéos du monde sur le sujet :grin: , et y'en a d'autres à venir qui seront mieux et parleront de batchbox.

C'est là: https://www.youtube.com/channel/UC4CbKK ... MCjB7zOzrA

Avatar du membre
Proxima
Messages : 85
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Proxima » sam. 3 nov. 2018 18:46

Je n'arrive pas à considérer le chauffage au bois comme quelque chose de vraiment écologique.
- ça consomme de l'oxygène (comme dans toute combustion/oxydation)
- la ressource pourrait paraitre inépuisable, sauf que les forêts ne représentent plus rien sur le globe. Alors comme énergie à la marge pourquoi pas, mais il ne faudrait pas que ça se développe plus que ça.
- quelle quantité de micro-particules ce type de cheminée répends dans l'air ? La fumé de bois, ça reste toxique quoi qu'on en dise. Concernant les particules fines, c'est infiniment plus important qu'un moteur essence. A quand le pot catalytique obligatoire pour les cheminées ?


un petit lien particules fines

grandsteph
Messages : 7
Enregistré le : sam. 6 oct. 2018 06:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par grandsteph » sam. 3 nov. 2018 19:44

je ne comprends pas la comparaison avec une voiture, ça n'a strictement rien à voir
Sinon on peut aussi comparer avec un avion ou un paquebot et là le poêle à bois deviendra très vertueux!

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 636
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Pataboul » sam. 3 nov. 2018 19:59

C'est pas faux ce que tu dis Proxima, mais...

La conso d'oxygène!? T'es sérieux? Ca c'est un truc qui s'équilibre si la ressource est exploitée durablement, renouvelée aussi (ou plus) vite que consommée. Et quand bien même, je doute que toute l'humanité brûlant du bois fasse varier sensiblement les taux d'O², sauf qu'évidemment on serait assez cons pour déforester la planète et donc freiner le renouvellement de l'O², mais c'est pas la même chose.
Ok, les forêts d'aujourd'hui c'est plus ce que c'était, et au niveau mondial je crois bien que leur emprise recule très rapidement. Il ne faudrait évidemment pas développer le chauffage au bois sans faire évoluer toute la filière, car cela résulterait en une déforestation et une pollution insoutenables (plus précisément: juste un peu plus insoutenable).

Mais c'est là que les poêles rocket permettent d'imaginer un usage sain de cette ressource: Ces poêles on un rendement total très supérieur à un poêle classique (on parle d'une consommation de bois divisée par 3 à 5) et cette efficience va de pair avec des rejets très faibles de polluants. Pour le batch-rocket on dispose de centaines d'analyses de combustion qui montrent que ce sont des résultats stables et reproductibles.
Si tous ceux qui se chauffent au bois actuellement adoptent ce genre de poêle, on aura fait un sacré progrès. Si d'autres s'y mettent en remplacement, par exemple, de chaudières au fioul, ce sera toujours un progrès. Même si au final on ne réduit pas la consommation de bois, on peut réduire très fortement la pollution et la consommation d'énergies bien pires pour l'environnement.

@Proxima, Tu en connais des sources de chauffage qui soient vraiment écologiques?

Avatar du membre
Proxima
Messages : 85
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Proxima » sam. 3 nov. 2018 20:04

haha, on peut aussi. Une voiture, tout le monde ou presque en a une, et les normes anti-pollution les concernent assez directement, d'où la comparaison.
On peut le faire avec n'importe quoi d'autre, et ce ne sera pas spécialement plus vertueux de savoir que se chauffer au bois un hiver complet et équivalent à un Paris-New-York en avion. Ce chiffre est sans valeur, je n'ai pas calculé, mais je ne serais pas étonné qu'il soit plus important encore.
Je vais essayer de le calculer avec des bases fiables.

Avatar du membre
Proxima
Messages : 85
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par Proxima » sam. 3 nov. 2018 20:24

@Pataboul Non je ne connais pas de source de chauffage vraiment écologique, enfin, si, mais ce n'est pas généralisable. Il s'agirait d'utiliser des masses énormes chauffées au solaire en été, et utiliser l'inertie thermique pour se chauffer en hivers (mais il y aurait de toute façon toujours un impact écologique). Ce n'est guère réalisable. Loin de moi l'idée de dire que le poêle rocket soit une mauvaise chose. Plus l'efficience est importante, mieux c'est. Je voulais juste rappeler quelque chose qui est généralement occulté ou tout simplement ignoré.
Pour la conso d'oxygène, je suis tout à fait sérieux. Bien que le taux d'oxygène varie grandement au fil des ères géologiques, l'impacte de l'industrialisation se ressent sur la composition de l'atmosphère (on peut trouver des chiffres précis en cherchant un peu). On parle peu de l'oxygène, on parle bcp du CO2.
+ de CO2 dans l'atmosphère, c'est - d'oxygène proportionnellement, et ce n'est pas qu'un problème de proportionnalité, c'est le problème de tous les véhicules et toute l'industrie utilisant la combustion et l'oxydation. L'impacte est quantifiable.
J'ai parlé des forêts en terme de production de bois. A ma connaissance, la majorité de l'oxygène atmosphérique est généré par les micro algues des océans.

Edition : pour préciser mon message afin qu'il ne soit pas mal interprété : toutes les énergies efficientes sont les bienvenues, mais il ne faut pas pour autant en occulter les défauts. Le problème serait dans la généralisation d'une solution plutôt qu'une autre, mais ce n'est pas le sujet. Il faut rester dans la diversité pour lisser les impacts négatifs.

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » mar. 6 nov. 2018 08:28

Alors sur la forêt : au niveau mondial elle est effectivement en sale état. Par contre au niveau national c'est une autre histoire (parce que je pense pas que vous vous chaufiez avec du bois du Brésil ou d'Indonésie).

En France la forêt n'a jamais été aussi grande depuis qu'on à des traces écrite (époque gallo romaine) la surface forestière recouvre aujourd'hui 20 à 25% de la surface française (suivant ce qu'on considère comme de la forêt ) et gagne environs 3% de surface par an (source IFN) principalement sur des terres agricoles.

La forêt française est cultivée et à ce titre gérée de manière durable et ce depuis ... 1346 grâce à l'ordonnance de brunoy. Autrement dit pour un arbre coupé un arbre au minimum est replanté (souvent plus pour pouvoir assurer une sélection durant la croissance).

Ensuite pour la pollution : il faut bien se le dire, chauffer au bois rejette dans l'atmosphère du CO2 et des particules fines, il y a qu'à regarder les photos de l'époque où tout le monde chauffait au charbon, avec les murs noirs de suite.

Mais il faut aussi se rappeler une chose : un arbre laissé à l'état naturel ne stocke pas de CO2. Ce qu'il prélève dans l'atmosphère il va le relâcher progressivement lors de sa décomposition. Il ne fais que lisser la courbe.
Un arbre n'est réellement efficace pour stocker du carbone atmosphérique que durant le début de sa croissance. Une fois atteint la maturité il en stocke très peu et finis rapidement par atteindre la senecence (parce qu'un arbre meurt aussi de vieillesse).

Pour stocker le carbone atmosphérique, il faut donc aussi stocker du bois. Ainsi le fait d'exploiter du bois de chauffage (par exemple) va permettre d'ouvrir des trouées dans le couvert qui vont permettre à des arbres plus jeunes de se développer stockant ainsi plus de carbone que l'arbre que l'on a prélevé. Aussi il est important de consommer du bois et de le stocker. En brûlant le bois on relâche le carbone d'il y à 30 ou 50ans. Mais en construisant en bois, en stockant des livres, ou autre à condition que ce soit issu de bois de forêts françaises (ou gerées durablement) on retire pour longtemps du carbone athmospherique.

Voilà l'ancien forestier que je suis à fini de raler
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » mar. 6 nov. 2018 08:43

Tiens, une question, les poêles modernes font quand même drôlement moins de noir dans les maisons et dans les cheminées aussi, pour peu qu'on ne les laisse pas tourner au ralenti.
Quand il brûle, peu importe que ce soit une combustion complète ou pas, le bois relâche tout son CO2 où ça dépend de la qualité de la combustion?
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
baptiste
Messages : 475
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par baptiste » mar. 6 nov. 2018 09:30

Je suis pas spécialiste mais je pense qu'une partie du CO2 reste prisonnier des cendres, du charbon, de la suie et du goudron. Les particules lourdes se redeposent sur le poêle et sont rebrulees à la combustion suivante
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12005
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chauffage au bois, une rupture technologique? Les poêles Rocket.

Message par TourneLune » mar. 6 nov. 2018 09:46

Sinon pour rebondir sur une autre partie de ton message, ici la forêt regagné parce que l'agriculture boude les zones qui ne sont pas mecanisales (donc en pente), même si le redémarrage de la vigne a un légèrement changer la donne.
Mais au final ce n'est souvent pas mecanisable non plus pour l'industrie forestière et du coup on laisse ça se gérer tout seul. Même à pied c'est compliqué parfois tellement ça penche ^^
Cela dit en terme de Carbone ça fait son travail pareil...

Je suppose, néanmoins, qu'une bonne partie du carbone piégé par les arbres finit en humus sous forme de feuilles et que le tronc n'est qu'une infime partie de ce qui est absorbé pendant toute une vie d'arbre.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Répondre