Relation Parent HP / Enfant HP

Répondre
AxelTT
Messages : 5
Inscription : mer. 21 févr. 2018 15:24
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Relation Parent HP / Enfant HP

Message par AxelTT »

Bonjour à tous,

Je voulais ici parler des relations entre un parent identifié HP et son enfant lui même identifié. C'est mon cas, j'ai d'ailleurs passé le test suite à la découverte puis la confirmation pour mon fils de 10 ans. J'ai deux points sur lesquels je voudrais bien qques retours d'expériences :

1 / Quand je m'apprêtais à passer le test, je ne lui en avais pas parlé, attendant d'avoir la confirmation. Et puis je me suis dit, une fois confirmé, que ça sera chouet, peut-être que ça pourra l'aider à en discuter si je lui dis, et à avancer. Donc je me suis lancé. Et là bizarrement, j'ai l'impression que ça ne lui a fait ni chaud ni froid. Du moins, il ne questionne pas du tout là dessus, n'en parle jamais. J'ai même quelque fois l'impression qu'il ne s'en rappelle même plus. Du coup, j'aborde très peu voire pas du tout le sujet. J'essaie de discuter avec lui comme si de rien était, même si de temps à autre je lui lâche un "tu sais j'ai connu ça étant petit, je peux comprendre". Voilà mon premier point : en résumé je ne comprends pas trop cette attitude, même si je ne lui en tiens pas du tout rigueur, je dirai presque "au contraire".

2 / et second point, globalement, comment sont vos relations Parent HP / enfant HP ? pour moi, autant on s'éclate sur tout un tas de partage de savoirs et la compréhension de ce qui nous entoure, autant sur le volet "éducation", au sens strict de la vie de tous les jours (vie à la maison), je ne vois pas du tout en quoi ça aide, ou pourrait aider. Je n'arrive pas trop à gérer les moments difficiles, bêtises ou autres, et j'ai même l'impression que je discute trop avec lui de tout, que j'analyse trop, que ça lui prend plus la tête qu'autre chose qques fois, et même si lui discute la grande majorité du temps. Mais ça ne règle pas les problèmes malheureusement. Alors et vous ?

Merci A+

Avatar de l’utilisateur
W4x
Fée du logis
Fée du logis
Messages : 3853
Inscription : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : topic1075.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38
Contact :

Ancien Membre de l'équipe

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par W4x »

Bonjour, as-tu regardé de ce côté :
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=79&t=4052 (avec un autre lien inside^^)
http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=79&t=1249
Cela pourrait recouvrir dans une certaine mesure tes interrogations, et permettre de poursuivre/déterrer les conversations là-bas si ça te convient ? :)
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Avatar de l’utilisateur
Enuma
Messages : 277
Inscription : ven. 4 oct. 2019 13:17
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10390
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Enuma »

Bien que n'ayant pas encore été testée (ça chemine doucement dans ma tête, je pense que je vais m'en occuper si un jour on sort de confinement), je me pose des questions sur ma relation avec mon fils qui lui a été testé + quand il avait 4 ans.

J'ai retrouvé ce fil de discussion et en particulier, ce que dit [mention]AxelTT[/mention] concernant ce point qui moi aussi m'interroge beaucoup.
AxelTT a écrit : mar. 24 avr. 2018 16:41
2 / et second point, globalement, comment sont vos relations Parent HP / enfant HP ? pour moi, autant on s'éclate sur tout un tas de partage de savoirs et la compréhension de ce qui nous entoure, autant sur le volet "éducation", au sens strict de la vie de tous les jours (vie à la maison), je ne vois pas du tout en quoi ça aide, ou pourrait aider. Je n'arrive pas trop à gérer les moments difficiles, bêtises ou autres, et j'ai même l'impression que je discute trop avec lui de tout, que j'analyse trop, que ça lui prend plus la tête qu'autre chose qques fois, et même si lui discute la grande majorité du temps. Mais ça ne règle pas les problèmes malheureusement. Alors et vous ?
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis
Messages : 245
Inscription : ven. 1 juin 2018 08:50
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9375
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Jean-Louis »

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
J’ai une tendance à perdre patience par moment, tendance que m’a femme a beaucoup moins, heureusement. Il y a des jours plus faciles que d’autre, des moments plus propices à certaines choses que d’autre. Avec le temps on a appris :
- la confrontation ne sert à rien, plus on va élever la voix plus il va l’élever en retour, ça va finir en crise complètement stérile où tout le monde s’énerve, cri, pleure,
- il devient (et son frère également) très nerveux quand il a faim, donc on veille à ce qu’ils mangent bien et quand l’heure du repas arrive on sait que potentiellement ça peut dégénérer,
- les devoirs sont très très compliqués, et notamment les dictées préparées. Il a une aversion totale pour ce genre d’exercice. Il a un allégement par rapport aux autres enfants. On a instauré tout un rituel et une routine pour en faire un petit peu tous les soirs de la semaine. Le mardi soir on lit seulement, le mercredi on en fait la moitié, le jeudi on revoie les mots faux de la veille etc.
- il peut aussi commencer à assumer les conséquences de ses actes, quand il ne veut pas préparer sa dictée on dit, tant pis c’est toi qui voit, ne prépare pas, on verra bien ce que ça va donner,
- il faut repérer ce qu’il aime et essayer de mixer plaisir et choses à faire. Sa maîtresse a envoyé pendant le confinement un jeu de mathématique. Par exemple tu dois faire pousser des arbres en les arrosant, l’arbre possède un chiffre et tu arroses avec un seau d’eau sur lequel est écris le double ou la moitié. Tu obtiens des étoiles que tu peux échanger contre des vêtements de super héros.
- les ballades, les sorties en nature sont indispensables. Du coup vu qu’il est très curieux on passe beaucoup de temps à examiner les plantes, les bestioles ...

Avatar de l’utilisateur
Enuma
Messages : 277
Inscription : ven. 4 oct. 2019 13:17
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10390
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Enuma »

[mention]Jean-Louis[/mention]
Ah oui en effet, ils sont très similaires dis donc ! Ce que tu décris me parle parfaitement, j'aurai pu écrire la même chose ! Très très important la précision.

J'ai moi aussi observé que la confrontation ne sert à rien. Malheureusement, des fois, ça m'échappe (à son père aussi d'ailleurs)....

J'ai remarqué aussi que la fatigue joue beaucoup. C'est encore pire si il est fatigué.

Effectivement, mixer activités qu'il aime et travail ou d'autres choses qu'il aime moins, c'est un truc qui peut marcher. Il faudrait que je me concentre le plus la dessus. Aller dehors c'est quelque chose qu'il adore, ne serait-ce que pour pouvoir se défouler mais aussi observer les choses, même si c'est difficile en ce moment, forcément.... (et encore, on a un jardin !)

Bon en tout cas, je vois que je ne suis pas la seule avec ce type de difficultés !!

Avatar de l’utilisateur
Mei
Messages : 36
Inscription : lun. 2 sept. 2019 11:37
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Mei »

Coucou :)
Je vous rejoins dans la catégorie "enfant de 8 ans" à forte tête qui n'aime pas les dictées et qui peut te reprendre sur les mots que tu dis : il faut que ce soit précis !

Il y a clairement des bons et des mauvais jours ici... Ce qui marche, me semble t'il ici, est un mélange que l'on essaye de mettre en place, entre une autorité assez stricte, avec des règles claires qu'on ne peut pas dépasser et beaucoup d'affections car mon fils est très affectueux et en demande permanente de bisous, gentillesse etc.... On essaye aussi de jouer ensemble car mon fils est beaucoup plus sympa quand il se sent aimé, et qu'il a passé un bon moment avec nous. Mais le danger, c'est d'être trop sympa. Parce que là...tu te fais manger !

Sinon pour la relation parents HP / enfant HP, j'avoue que c'est une caractéristique que j'oublie au quotidien. Après mon diagnostic, j'y pensais beaucoup. Mon compagnon a aussi été diagnostiqué + donc j'imaginais qu'on doit former un sacré trio de choc ! Mais au quotidien, ça nous échappe. De plus j'ai remarqué que les points forts de mon fils ne sont pas les mêmes que les miens et inversement. Je n'étais pas du tout comme lui enfant, j'étais très branchée lecture, écriture, et lui a davantage un coté scientifique. Donc ce qui me semble évident (les dictées) ne l'est pas du tout pour lui et de l'autre coté, il me met "une pâtée" aux jeux de construction et d'observation. Et j'en profite pour souligner à quel point des personnes ayant été diagnostiquées HP sont et restent très différentes les unes des autres.

Je crois aussi AxelTT qu'il te connait depuis toujours comme sa maman. Et que HP ou pas HP, vous êtes au coeur de votre relation. Je crois qu'un enfant ne pense pas une relation, il la vit. Il te vit en direct, et vous considérer chacun avec une définition ne lui parle peut etre pas. Par contre toi, ça te donne un coup d'avance, car tu comprends pourquoi c'est difficile, pourquoi c'est parfois si bien (quand tu peux partager avec lui sur des choses qui vous éclatent tous les deux), pourquoi tu es toi même comme ça par moment etc etc ec. En ce qui me concerne, ça m'a donné beaucoup de tolérance envers moi même car je ne comprenais pas pourquoi c'était si compliqué avec mon fils et je m'en voulais beaucoup. Je me trouvais nulle comme maman. En fait j'ai compris qu'on est des sacrés spécimens tous les deux et que bah...ça sera jamais tout parfait comme il faut, mais tant pis ! Je m'accepte mieux et je l'accepte mieux. Et je comprends mon fils, là où d'autres n'y comprennent pas grand chose (pourquoi il fond en larmes quand il perd une partie de Uno à 8 ans ?) Personnellement, c'est ça que ça m'apporte.

Je vous souhaite une belle journée de confinement... :)

Avatar de l’utilisateur
Enuma
Messages : 277
Inscription : ven. 4 oct. 2019 13:17
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10390
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Enuma »

oui [mention]Mei[/mention] , tu as raison, je remets beaucoup en perspective grâce au fait de savoir qu'il est HP. C'est vraiment important pour mieux comprendre son "fonctionnement". Et chez lui aussi, le besoin d'affection et de câlin est très présent. L'attention que je peux lui accorder est précieuse pour lui, mais je pense que pour tous les enfants c'est pareil bien sûr. C'est peut être plus important chez eux avec cette hypersensibilité qu'ils ont. Une fois j'ai été très fière de moi car j'ai réussi à désamorcer une énorme crise de colère qui montait chez lui juste en lui faisant un câlin (ça a aidé de ne pas avoir été l'objet de la colère !)

Et en effet, je me reconnais en lui sur certains aspects (le fait d'aimer la science en général, les maths et l'astronomie en particulier) mais pas du tout sur d'autres. Je crois que j'ai très vite appris à me fondre dans la masse. Et peut être que je veux que ça aille "plus vite", bien que certaines choses qu'il n'aime pas trop faire, je me souviens que moi non plus je n'aimais pas mais j'ai appris soit à apprécier, soit à gérer. Je crois que je voudrais qu'il en soit déjà à ce "stade"...

Avatar de l’utilisateur
Bulle d'o
Messages : 1479
Inscription : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Bulle d'o »

Je lis ce sujet et le prisme qui y est mis. Et je me fais cette réflexion.

L'enfant HP a certainement ceci de particulier qu'il va avoir une soif de connaissance, un panel de sujet, une possibilité factuelle d'explorer, une imagination au paroxisme pour créer des situations incongrues (et faire ses conneries que lui nommera "expérience"), tout ça, un brin accrus. Mais heureusement, dans la définition ici, il a en face de lui, un adulte, son parent, qui est tout aussi curieux pour pouvoir élever son enfant, qui supplante son imagination car aime s'étonner de ces nouvelles facéties (en sus de celles qu'il avait lui même explorer en son temps....), un vocabulaire ample pour indiquer en quoi "ah non, ça c'est hors de question"... des heures et des heures d'exposition possibles de sa pensée et du bien-fondé en lequel il croit, en temps que parent...

J'aurais tendance à penser que du coup, "ça s'annule". Car tout HP qu'ils soient, l'enfant est enfant et son parent est parent.

La nuance que je mettrais, c'est le temps qu'il faut déployer pour les enfants sans fratries. Là, la sollicitation peut être hard.

J'en ai 2, le premier a été seul longtemps, et fallait vachement l'occuper, car à part "nous", ben il avait rien dans son petit monde familial. (il avait, mais "en vacances", parfois les copains, parfois les cousins... mais pas dans le quotidien, le lot de ne pas vivre en communauté). Mais à l'époque, on était pas HP. On était normaux, alors on a élevé tout ce beau monde normalement.

Et maintenant qu'on est tous HP (on a décidé de s'up-grader y'a 2 ans) et que je suis solo avec eux par intermittence, ben, en fait, on est toujours normaux (l'habitude?).
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar de l’utilisateur
Mei
Messages : 36
Inscription : lun. 2 sept. 2019 11:37
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Mei »

Bulle d'o, je partage ton point de vue lorsque tu dis que "ça s'annule". C'est personnellement ce que je ressens. Je ne me rends pas compte de son fonctionnement ni du nôtre.

J'ai aussi élevé un enfant normal étant moi-même normal, tout comme tu décris (maintenant on est devenus des Aliens). La seule chose, c'est que je ressentais bien que niveau stimulation, c'était du lourd ! J'ai élevé mon fils en solo principalement et il est fils unique, donc ça a toujours été compliqué à gérer, cet énorme besoin de stimulation, ayant moi-même mes propres intérêts que j'ai urgemment besoin de nourrir. J'ai été pendant longtemps la principale référence de jeu, de questions et c'est ça le plus compliqué pour moi.

Sinon, je ne porte pas au quotidien un regard ni sur lui ni sur moi de HP... Je porte un regard de parent qui se questionne sur son enfant. Je pense aussi qu'après le bilan, on se pense beaucoup comme ça, on réfléchit, on comprend des choses sur nous ou notre enfant (si il vient d'être diagnostiqué) et puis après...on vit, on est nous depuis le début de notre vie, et on connait notre enfant depuis le début de sa vie, donc bon...on est toujours les mêmes quelques parts...

Avatar de l’utilisateur
Modafinil
Messages : 39
Inscription : jeu. 4 janv. 2018 15:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9051
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Modafinil »

Bonjour.
Je me permets de simplement partager mon expérience de maman (HP) d'un ado de 14 ans (upgradé à 9-10 ans...). La vie quotidienne avec mon loulou a toujours été "compliquée" : opposition systématique (il a fallu 1 psychomotricien pour qu'il apprenne à dire oui), grosses crises de colère, et grosses crises de larmes, refus de l'autorité de l'adulte, forte volonté de "faire tout seul" le mettant parfois en danger (il s'est entre autres choses sympathiques noyé et électrocuté)... Et puis j'ai très vite compris 2 choses : la première est que mon enfant a besoin d'être sûr qu'on l'aime, tout le temps, et la deuxième est que les méthodes éducatives "classiques" ne fonctionneront jamais avec lui.
Je lui dis que je l'aime dès le réveil et avant de se coucher (vraiment : les yeux dans les yeux, câlin à l'appui, surtout pas le "je t'aime" mécanique), je lui dit "je t'aime mon fils" quand on dispute ou quand il commence à monter dans les tours ou quand je suis fâchée.
Et j'ai abandonné les punitions, règles strictes et péremptoires, obligations en tout genre (du type range ta chambre, fais tes devoirs...).
A partir de là, je me suis appliquée à "creuser" systématiquement le pourquoi et le comment, pour lui expliquer les choses mais surtout pour que lui me les explique : pourquoi es-tu vraiment en colère ? Triste ? Heureux ? Angoissé ? Pourquoi quand je dis telle chose tu t'énerves ? Pourquoi ce mot-là ne te convient pas ?
Son papa a aussi fait 1 gros travail sur lui-même, en reconnaissant par exemple qu'une implosion n'est pas tout à fait la même chose qu'une explosion ;-) Et de trouver le consensus sur la notion de "faire boum".
Il a fallu aussi expliquer pourquoi tel ou tel comportement peut généré 1 réaction parfois agressive chez les autres (les adultes n'aiment pas être contredits par 1 petit garçon, aussi mignon soit-il ; non, ce n'est pas neutre de dire "tu dis n'importe quoi" ; oui, le sacrifice n'a rien à voir avec l'amour mais tonton Christian qui est prêtre n'a pas besoin que tu lui assènes cette vérité entre la poire et le fromage).
Alors ça n'a pas tout régler (les devoirs restent 1 calvaire, sa chambre est 1 b... sans nom...), loulou reste 1 môsieur je-sais-tout exaspérant de pugnacité (avec l'adolescence cela ne s'est arrangé), il y a encore des colères et des larmes, mais notre relation à 3 s'est progressivement apaisée.
Une seule chose sur laquelle j'ai des regrets, est l'exclusion progressive du papa dans ce processus de compréhension de notre loulou. Malgré tous mes efforts d'inclusion, il a peu à peu perdu le fil, dépassé par exemple par les débats d'idées dont il ne comprenait pas l'intérêt (exploser ou imploser, c'est du pareil au même non ?) et surtout parce que les "non-dits mais compris" que j'échange avec mon fils lui sont irrémédiablement hermétiques.
Bref, mon loulou a compris qu'on avait tous des façons différentes de comprendre et de dire et qu'il fallait parfois expliquer et argumenter... ou laisser tomber et accepter les imprécisions et désaccords (bon, sur ce dernier point il travaille encore). Et en tant que maman, j'ai compris que ce petit monstre-tyran avait 1 besoin viscéral de se savoir aimé et reconnu (écouté, entendu) pour s'apaiser et interagir sereinement. Comme tous les enfants du monde.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Modafinil pour son message (3 au total) :
Jean-LouisEnumaGail
“Avec un escalier prévu pour la montée on réussit souvent à monter plus bas qu’on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente.” Jacques Rouxel

Avatar de l’utilisateur
Bulle d'o
Messages : 1479
Inscription : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Bulle d'o »

En vous lisant, je pense à cette phrase régulièrement redite à posteriori car elle m'a choqué la première fois. Toutefois, elle m'a certainement beaucoup aidé à devenir la mère HP que je suis avec mes enfants HP, sans le savoir réellement.

Mon fils (qui est plutôt grand maintenant) m'avait dit quand il avait environ 9 ans :

"t'es une maman bizarre, mais tu le sais bien... Naaannnn, mais pas "bizarre"* comme ça, pas comme les autres, ça nous va, ça!".

*il a senti devoir réajuster, je devais avoir la larme à l’œil, du type "quoi? après tout ces efforts, là aussi, je suis bizarre?".

:honte:
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar de l’utilisateur
Enuma
Messages : 277
Inscription : ven. 4 oct. 2019 13:17
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10390
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Enuma »

Merci pour vos témoignages.

En tout cas, ce que j'en retiens c'est qu'il y a en effet certaines particularités mais qu'au final, comme vous êtes plusieurs à le dire, tout cela reste une relation parent - enfant. Parfois j'ai l'impression que j'oublie aussi un peu que j'ai un enfant en face de moi alors que c'est le cas.

De mon coté, j'ai essayé de creuser du coté de l'éducation positive. Je crois que c'est une chouette approche surtout pour les enfants qui peuvent exploser ou être en constante opposition. Mais c'est difficile à mettre en œuvre au quotidien. Je crois que je manque de patience malheureusement.

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2006
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Pascalita »

Hors-sujet
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Enuma
Messages : 277
Inscription : ven. 4 oct. 2019 13:17
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=10390
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 46

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Enuma »

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2006
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Pascalita »

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Holi
Messages : 1662
Inscription : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Holi »

Même si je suis globalement d'accord avec toi, je tique un peu sur ça :
Pascalita a écrit : lun. 4 mai 2020 09:17
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
je crois qu'on peut aimer, énormément, sans forcement parvenir à comprendre. Accepter, respecter, oui, comprendre pas sur...
Et c'est peut être ça qui est le plus difficile accepter l'autre pour ce qu'il est même si on ne le comprend pas.
Mais ça veut dire qu'on ne saura peut être pas toujours répondre au mieux à ses attentes et besoins, parce que si on n'a pas compris on va peut être revenir à nos références personnelles qui ne seront pas les bonnes.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Holi pour son message (2 au total) :
Bulle d'oEnuma
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2006
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Pascalita »

Oui, il est probable que ce soit un biais de raisonnement. Et peut-être un biais émotionnel, si ça existe. (Ou alors c'est la preuve que l'émotionnel est du domaine du rationnel chez l'enfant hp ! :huhu: )

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis
Messages : 245
Inscription : ven. 1 juin 2018 08:50
Présentation : https://www.adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9375
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Jean-Louis »

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Jean-Louis pour son message :
Enuma

Avatar de l’utilisateur
lady space
Messages : 2492
Inscription : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par lady space »

Je pense qu'il est raisonnablement possible de demander aux parents de chercher à comprendre leurs enfants. Mais il ne peut y avoir d'obligation de résultat. Parce que nous sommes tous différents et Holi exprime très bien que la véritable preuve d'amour est justement de respecter et soutenir l'autre comme il est, même si l'on ne comprend pas.

En tout cas, je ne vois pas ce que je peux faire de mieux comme maman que de chercher à comprendre mes enfants et de les aider à s'épanouir dans leurs aspirations, même celles qui ne me parlent pas. Ça ne sera jamais parfait de toute façon ; tout ce que je peux espérer c'est que ce que j'ai "fait de mon mieux" sera un peu moins insuffisant que le "fait de leur mieux" de mes parents.

Et, dans ce contexte, je ne suis pas sûre qu'on ait vraiment besoin de la grille de lecture HP pour faire fonctionner la relation avec son enfant. Cette grille de lecture peut être utile pour expliquer certaines particularités à ceux qui essaient de calquer leurs propres idées sur un enfant qui ne fonctionne pas comme tout le monde et encore faut-il que le destinataire de l'explication soit réceptif à ce type d'argument. Mais pourquoi avoir besoin d'une étiquette pour son enfant qu'on est censé aimer et accepter comme il est ? Qu'est-ce que ça change de savoir qu'il est possible de relier au HPI le fait que mon enfant déteste les étiquettes dans ses vêtements, même si la corrélation est faible et que la même observation peut aussi se faire dans d'autres contextes ? Le gamin a horreur des étiquettes qui grattent, alors on les coupe - point.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

yokainoshima
Messages : 681
Inscription : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Bilan non concluant
Test : NON
Âge : 100

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par yokainoshima »

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Modafinil
Messages : 39
Inscription : jeu. 4 janv. 2018 15:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9051
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 47

Re: Relation Parent HP / Enfant HP

Message par Modafinil »

Savoir que notre fils est HP ET avoir les explications et accompagnements sur ce que cela implique dans sa façon de penser et d'aborder le monde, a complètement changé notre façon de communiquer avec lui. Perso, ça m'a libérée en tant que maman : peu importe les autres enfants, rien à faire des conseils des autres parents, moi j'ai compris que j'avais rien compris et tant pis si le reste du monde ne s'en rend pas compte.
Mais le problème pour ces p'tits bouts, c'est bien le reste du monde. Car ils doivent vivre avec, grandir et trouver leur place.
J'ai pris le parti de laisser vivre mon loulou comme bon lui semble à la maison, être ce qu'il est sans filtre, sans non-dits, parce que c'était ce dont il avait besoin. Bon, du coup, on a eu 1 petit tyran à gérer pendant quelques temps, mais il fallait rattraper les dégâts de nos premières années. Mais je vous rassure nous, les parents, lui faisions la révolution très régulièrement.
En fait, loulou nous a appris comment être sa maman et son papa. Et croyez-moi, on a rien à voir avec les parents des autres loulous :rock:
Enfin, j'ai énormément analysé, rationalisé ("logiquer" comme disait loulou), verbalisé parce que je suis comme ça. Et je pense sincèrement que cela a beaucoup aidé loulou à se comprendre lui-même (son "alors je suis pas bête ?" quand il a su les résultats du test me hante toujours) et à s'accepter tout entier. Et accepter ce monde, et donc les gens, aussi imparfaits et dissonants qu'ils (le monde et les gens) peuvent sembler être.
Il me semble qu'il s'agit plus d'acceptation, sincère et entière, que de compréhension. Accepter c'est accueillir et recevoir, sans chercher à changer quoi que ce soit. Et avec des loulous comme le mien, accepter tout ça c'est un grand pas vers l'accomplissement de soi.
Amour, bienveillance et acceptation.
“Avec un escalier prévu pour la montée on réussit souvent à monter plus bas qu’on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente.” Jacques Rouxel

Répondre