article sur le faux self

Répondre
valérie
Messages : 26
Inscription : mar. 12 mars 2019 18:58
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 49

article sur le faux self

Message par valérie »

bonsoir
la carencée affective que je fus, poste là le lien d'un article que j''ai trouvé intéressant sur le faux self.
valérie

Le faux self, cette "seconde peau" psychique dont on ne peut parfois pas se défaire - BLOG
https://www.huffingtonpost.fr/entry/le- ... afe3ad7fb2
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur valérie pour son message (5 au total) :
GailFanetysBenzouznemo-Olivier-

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 3671
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: article sur le faux self

Message par Judith »

Je viens de lire l'article et je m'interroge.
Que pensez-vous de l'hypothèse émise dans l'exemple de "Théo"? Le HQI pourrait résulter d'un excès de maturité imposé à un enfant par la maladie d'un parent et d'une carence affective ayant conduit à surinvestir très tôt la sphère intellectuelle. Ce serait alors le symptôme d'un trouble profond de la personnalité.
Le faux self, d'accord : c'est effectivement souvent le fruit de problèmes rencontrés dans l'enfance. Mais pour ce qui est du QI, j'ai des doutes. Le reste de l'article est à l'avenant, et me paraît mélanger des concepts appartenant à des domaines différents (psychologie cognitive et comportementale, psychanalyse, philosophie existentialiste, etc.) sans faire l'effort de rigueur nécessaire pour les articuler correctement.

Avatar de l’utilisateur
Miss souris
Messages : 3703
Inscription : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 50

Re: article sur le faux self

Message par Miss souris »

J'ai tiqué sur la même phrase mais ne savais pas trop quoi en faire. D'un autre côté certaines parties du texte sur la malléabilité de l'enfant m'ont profondément touchée. Et par ailleurs il me semble que l'article aborde la question du parent souffrant mais pas celle du parent maltraitant ? Ou j'ai mal lu ? Ou c'est dans l'idée du rédacteur la même problématique.
Pour moi ce n'est pas un article très rigoureux, mais ça peut inciter à chercher davantage. Donc je dirais que c'est utile, malgré les flous.

valérie
Messages : 26
Inscription : mar. 12 mars 2019 18:58
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 49

Re: article sur le faux self

Message par valérie »

bonjour Judith
je n'ai pas du tout compris comme toi. Cest le faux self qui est issu de la carence affective, pas le hpi.
je cite : "La carapace adaptative du faux self peut se mettre en place très tôt, et être le fruit d’un vécu traumatique"

Le Hpi se met au service de la relation avec le parent.

Elle dit qu'un lien peut être effectué entre le hpi et faux self. Je suis d'accord que ce lien pourrait être développé. Mais ce n'est qu'un blog....

bonne journée
valérie

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 3671
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: article sur le faux self

Message par Judith »

Miss souris a écrit : sam. 8 janv. 2022 11:27 Ou c'est dans l'idée du rédacteur la même problématique.
Oui, je pense que c'est le cas. La pression mise sur l'enfant d'un parent souffrant relève, dans le cadre de l'article, d'une forme de maltraitance, involontaire certes mais néanmoins néfaste. Les concepts sont flous de toute façon.
valérie a écrit : sam. 8 janv. 2022 11:42 Elle dit qu'un lien peut être effectué entre le hpi et faux self. Je suis d'accord que ce lien pourrait être développé.
Il devrait surtout être prouvé. Or je ne crois pas qu'il existe aucune preuve d'un tel lien. L'hypothèse a peut-être été posée par des chercheurs, mais il faudrait alors au moins indiquer la référence de leurs travaux, et le compte-rendu de ce qu'a donné la vérification de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Gail
Messages : 403
Inscription : ven. 14 juin 2019 23:08
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10205#p302753
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Vendée
Âge : 39

Re: article sur le faux self

Message par Gail »

Pour ma part, j'en avais déduis que la capacité à acquérir une "maturité affective précoce" face à un parent en souffrance est amplifiée chez le HPI et que le conformisme que ça provoque permet le repérage scolaire (surinvestissement de l'école ). Alors qu'un HPI qui aura grandi en ayant pleinement sa place d'enfant pourra développer sa créativité et sera peut-être moins brillant à l'école et pas forcément repéré comme HPI.

L'article ne se veut ni approfondi ni scientifique mais je trouve qu'il apporte un angle de vue intéressant. Et il a touché une corde sensible chez moi.
Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi.
Proverbe Maori

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 3671
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: article sur le faux self

Message par Judith »

Gail a écrit : sam. 8 janv. 2022 14:55 la capacité à acquérir une "maturité affective précoce"
Ce n'est pas ce que dit le texte. Je cite
Hors-sujet
La fragilité manifeste du parent, ses plaintes font porter à l’enfant la lourde charge de cette souffrance parentale, et le contraignent à une maturité intellectuelle précoce.
Il n'est pas question de maturité affective mais intellectuelle. J'ignore si un tel processus est possible ou même s'il existe. Mais bref, ce n'était qu'une question qui m'était venue à l'esprit en lisant, pas davantage. :)
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Judith pour son message :
Benzouz

Avatar de l’utilisateur
Gail
Messages : 403
Inscription : ven. 14 juin 2019 23:08
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10205#p302753
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Vendée
Âge : 39

Re: article sur le faux self

Message par Gail »

@Judith : effectivement, j'avais lu trop vite!!

Après réflexion, je me dis qu'un enfant obligé à grandir trop vite va forcément être plus mûr intellectuellement. La question est: est ce que cette précocité intellectuelle est synonyme de QI élevé ?

Pour approfondir, j'ai trouvé cet article (la question du HPI est abordée à la fin de l'article:
https://www.scienceshumaines.com/faux-s ... 37900.html
Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi.
Proverbe Maori

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 3671
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: article sur le faux self

Message par Judith »

@Gail merci pour cette référence complémentaire très intéressante. Le fameux "rêve du nourrisson savant" de Ferenczi est effectivement un classique de la psychanalyse.
Je n'ai pas d'opinion précise sur la question que tu poses, mais il faut faire attention à une chose. La psychanalyse est un domaine passionnant, particulièrement celle de l'école de Vienne à laquelle appartenait Ferenzci (avant d'en être expulsé pour diverses raisons). Toutefois, un de ses concepts fondamentaux est le caractère métaphorique et non réel des rêves.
Je cite le texte de Ferenczi (dans la traduction de Jacques Dupont et M. Viliker parue chez Payot en 1977, p. 203).
Il n’est pas rare d’entendre les patients raconter des rêves dans lesquels des nouveau-nés, de très jeunes enfants ou des bébés au maillot, sont capables de parler ou d’écrire avec une parfaite aisance, de régaler leur entourage de paroles profondes ou de soutenir des conversations d’érudit, de tenir des discours, de donner des explications scientifiques et ainsi de suite. Le contenu de ces rêves me paraît dissimuler quelque chose de typique.
Ici, pour Ferenczi, ce type de rêve signifie quelque chose, mais il ne décrit pas une réalité cognitive et neurologique. Je ne vais pas développer les quatre niveaux d'interprétation que proposait le psychanalyste hongrois (essentiellement des interprétations sexuelles aujourd'hui périmées), mais on est très loin de la notion de QI.
Je ne pense pas non plus que Winnicott, d'ailleurs, cite Ferenczi lorsqu'il conceptualise le faux self. Le rapprochement a été fait, c'est certain, mais est-il pertinent pour autant? Je n'en suis pas certaine.

Bref, tout ça serait à creuser en allant regarder les textes des divers psychanalystes de près. :)

Avatar de l’utilisateur
lady space
Messages : 2665
Inscription : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 57

Re: article sur le faux self

Message par lady space »

Cet article part du principe que le HPI relève de l'acquis, qu'il est possible de "développer un HPI". Personnellement, l'idée de pouvoir acquérir un potentiel me paraît un peu illogique - je dirais qu'un potentiel s'épanouit, mais qu'il doit déjà être présent pour s'épanouir ensuite - mais je ne saisis peut-être pas toutes les subtilités de la notion de potentiel. Puis le débat entre l'inné et l'acquis en matière de HPI ne me semble pas encore être tranché en faveur de l'acquis.

Par contre, mon vécu personnel me fait penser le contraire de ce qu'affirme le blog du Huffington Post : si le faux-self nécessaire pour survivre à une mère toxique est bien là (enfin plus trop maintenant que je l'ai débusqué), je ne pense pas être devenue surdouée pour épauler ma mère extrêmement mal en point psychologiquement - c'est plutôt parce que j'étais une enfant surdouée que j'ai pu la porter à bout de bras et lui fournir un semblant de réussite par procuration grâce à mes résultats scolaires, à mon parcours et mes choix de vie plus tard.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Répondre