La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Avatar du membre
emmanuelle47
Messages : 174
Enregistré le : dim. 18 mai 2014 11:07
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Âge : 41

La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par emmanuelle47 » jeu. 21 août 2014 10:28

Bonjour,

Est ce que l'hypersensibilité s'exprime chez vous également dans vos goûts alimentaires?

Je suis une chieuse absolue pour les repas. D'après mes parents depuis mon sevrage. Je suis extrêmement sélective pour ce qui est de mon alimentation.

J'étais catalogué comme l'enfant casse-tête. Et étant d'une époque de l'invention du "goût à" et du tout prêt, j'ai pas mangé grand chose :rofl:

Ce que j'appelle le "goût à", c'est le TANG (pour les plus jeunes du concentré d'orange déshydraté), qu'on me présentait comme étant du jus d'orange. J'avais beau expliquer que NON ce n'était pas du jus d'orange, et que je n'aimais que le vrai jus d'orange (une orange pressée quoi logique), je restais la chieuse, car si si ca a le même goût! J'étendais mon aversion à toutes les boissons aromatisées... Pour les repas, c'était pas mieux: la fameuse purée en flocon, que je détestais, et détectais immédiatement quand on voulait me gruger; Je haissais l'arrière goût du déshydraté: du "faux". Les plats pré cuisinés, industriels n'en parlons pas, l'aversion était totale.
Enfant, je me nourrissais de lait, de pain, de beurre, de confiture, de fruits (frais uniquement, en sirop ou sec, non), de quelques légumes précis, de pomme de terre, de pates ou de riz nature, de viandes (sauf les abats aux arrière-gouts trop étranges), de certains poissons et en boisson je n'acceptais que de l'eau ou des fruits frais pressés.

Depuis les choses ont très peu évoluées au final, même je suis moins regardante pour les boissons et autre petites choses, sauf que je suis devenue encore plus regardante sur la qualité de la cuisine en ayant été très mal habituée avec mon homme excellent cuisinier.... Je bois de l'alcool uniquement si je ne sens pas trop le goût de l'alcool et je commence à apprécier quelques gorgées de bon vin (je déteste le rosé).

Bref, et vous?
"Dolto avait raison au fond... Le problème c'est qu'on vit en surface" C. Alévèque.

Truc

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par Truc » jeu. 21 août 2014 11:44

C'est absolument tout l'inverse pour moi. Une vraie gloutonne.
Je raffolais des carottes du jardin (que j'allais chouraver quand personne ne me voyais. Je finissais avec de la carotte et de la terre dans la bouche. Narmol). J'en mangeais tellement que j'avais le bout du nez orange (véridique !). Mon p'tit nom, c'était "nez d'carotte".
J'ai toujours mangé de tout, j'ai même eu de sales périodes boulimiques. J'ai été en surpoids pendant l'adolescence.
J'ai toujours eu un problème avec la bouffe. Je suis bonne vivante mais n'écoute pas assez mon corps. Avec l'âge, j'apprends davantage et la fin de l'adolescence m'a permis de m'affiner la silhouette.

Pis j'ai des goûts hyper bizarres aussi. Je raffole de la langue de boeuf, des cornichons aigre-doux, des rollmops, du camembert dans le chocolat.
Mais, comme toi, j'ai du mal avec les trucs préparés et chimiques. J'ai beau être un désastre en cuisine, je n'aime pas manger des trucs douteux.

Avatar du membre
Maithril
Messages : 522
Enregistré le : jeu. 15 mai 2014 21:05
Présentation : Ca, c'est vraiment moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Dans la forêt, à l'Est de Lutèce
Âge : 46

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par Maithril » ven. 22 août 2014 09:48

Je ne suis absolument pas difficile, je mange de tout. Par politesse essentiellement, par commodité également.

Car je suis un vrai chieur en ce qui concerne la qualité de ce que je mange.
Par exemple le burger. Si je vais au macdégueu pour faire plaisir aux autres ou par souci économique, je n'apprécie pas : c'est tout sauf de la viande qui est proposé. Par contre, un burger, un vrai, avec un pain de qualité, au levain ou à la levure de boulanger, avec une viande bien assaisonnée, bien dorée et crue à l'intérieur, avec de véritables oignons caramélisés et un peu de mache, là je salive rien que d'y penser !
Et pour tous les restos c'est pareil. Généralement, c'est de la cuisine industrielle qui est servie, très peu de frais, très peu de fait maison. Cela n'a pas de gout, je ressens essentiellement les parfums (de synthèse) qui accompagnent un produit de base sans aucune saveur. Je fréquente pourtant ces restos par convention sociale... :( Je me suis déjà offert quelques Restaurants dignes de ce nom : cela n'a aucune comparaison, les produits sont sublimés.
Pareil dans les patisseries/boulangerie. Il est de plus en plus difficile de trouver des produits de qualité. Les éclairs sont faits en industriel, et bien souvent servis plusieurs jours. La fraicheur de la pâte à choux n'est plus, et la crème est trop sucrée, sans vraiment de gout. :(

Alors, oui, je suis hypersensible au gout. Sur un plat fait maison, je trouve rapidement les différentes épices qui le composent quand beaucoup se disent "ca a un gout bizarre, mais je ne sais pas ce que c'est". Et je suis vite chiant à la maison, entre le trop ou le pas assez : cuisson, assaisonnement, maturité et qualité du produit, accompagnement, sauce, etc...
Un gout éveille en moi tellement de choses : des souvenirs, une ambiance, un pays, une région, une saison, etc...

Et cela est pour moi compliqué au quotidien. Car avoir cette exigence de qualité à chaque repas, c'est à la fois du temps, et à la fois de l'argent. Au quotidien, je mange donc bien souvent vite car il faut bien se nourrir pour vivre. En me gardant de temps à autre quelques petits plaisirs gourmands :D

Avatar du membre
emmanuelle47
Messages : 174
Enregistré le : dim. 18 mai 2014 11:07
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Âge : 41

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par emmanuelle47 » ven. 22 août 2014 10:11

Moi aussi je trempe mon camembert dans mon chocolat chaud. Lait entier, chocolat grand arome, pain digne de ce nom, beurre paysan demi-sel, camembert... c'est souvent mon petit dej. Mais c'est avant tout la faute de mes grand-parents (ch'ti et normande), le matin ils trempaient leur fromage dans le café (comme dans le film) et moi dans mon chocolat chaud. C'est resté, y a beaucoup de nostalgie là dedans.

Au resto je suis affreusement critique... après on sait où l'on va. Si c'est une brasserie on peut en sortir ravis, si la viande était bonne, et les frites maison... Si on va dans un resto qui se la pète cuisine tradi ou gastro, alors là ils ont interêt d'assurer. Macdégeu... je le mange, enfin à la moitié j'en peux plus, et je dis que jamais j'en remangerais,.

Les courses ont un coût aussi c'est vrai... Chez nous, c'est graisse de canard gras pour les frites ou rien (ou comment mixer mes origines nordistes avec mon berceau aquitain ;) )

Et nous avons UNE boulangerie/patisserie où tout est vraiment bon, on ne se sert que là, et c'est pas les moins chers... en vacances ca nous manque :$
"Dolto avait raison au fond... Le problème c'est qu'on vit en surface" C. Alévèque.

Avatar du membre
Esprit-libre
Messages : 44
Enregistré le : ven. 18 juil. 2014 10:07
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5211.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Pays de la Loire
Âge : 41

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par Esprit-libre » ven. 22 août 2014 17:35

Ca paraît relativement logique que l'hypersensibilité se traduise par des dégoûts alimentaires. Si le sens du goût est particulièrement développé chez le surdoué (je ne sais pas si c'est une constante...?), il va repérer plus facilement les différents composants de la nourriture qu'il a en bouche : farine, beurre industriel, sucre blanc dégueu, conservateurs, arôme E machin, etc tandis qu'un palais en carton ne goûtera qu'un gâteau lambda, bien gras et sucré qu'il trouvera donc délicieux.
Après, on peut se demander pourquoi cette identification va (éventuellement) conduire à un dégoût : est-ce que l'organisme arrive à identifier que tel élément n'est pas naturel, donc n'est pas bon pour la santé et alors un vieil instinct animal l'amènera à rejeter cet aliment ? Certains animaux arrivent à identifier le poison de certaines plantes parce que celles-ci ont une odeur ou un goût particulier. Nous les êtres humains, nous avons perdu cette capacité, excepté pour l'amertume, dont la saveur est peu naturelle pour nous, apparemment parce qu'elle serait associée initialement au poison (s'il y a des fans de gastronomie, Emmanuel Giraud a écrit un livre apparemment intéressant sur la question : Amer)).

Voilà, j'avance juste une hypothèse qui serait qu'une personne (surdouée ou non) qui présenterait une sensibilité particulièrement développée de certains de ses sens pourrait se mettre plus facilement en relation avec son "instinct" (j'ai l'impression qu'il y a un mot plus précis pour désigner ce dont je parle mais je ne le trouve plus...)

Avatar du membre
emmanuelle47
Messages : 174
Enregistré le : dim. 18 mai 2014 11:07
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Âge : 41

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par emmanuelle47 » ven. 22 août 2014 20:37

Je relève 2 choses:
La première, effectivement, j'évoquais l'hypersensibilité du goût. Je ne comprenais pas enfant, qu'on ne me croit pas quand je détectais tel ou tel goût. C'était pas vrai, je fabulais, on m'assurait que les différences de goût n'étaient pas réelles, "c'est dans ta tête". Mais en même temps, cela ne faisait que renforcer mon sentiment d'être incomprise... C'était les autres qui se trompaient, pas moi, j'en avais la certitude absolue.
Ce qui m'a fait plaisir, c'est quand l'"artificiel" n'a plus eu la cote. Non je n'étais pas la seule à trouver des différences nettes... Le retour au naturel et au fait-maison m'a bien arrangée, je n'étais plus la tarée de service (enfin presque).

Dans mon cas, pour diverses raisons dont celle-ci, je suis "anorexique chronique" ...depuis toujours: mon diagnostic sauvage qui ne veut dire qu'une chose: je suis une petite mangeuse, exigeante, et incapable de manger sans faim et/ou quelque chose qui me dégoûte. (Mon IMC tourne autour de 17, depuis mes 15 ans, je varie quasi pas). C'est là que j'en arrive à la 2eme chose: la connexion avec l'instinct.

Mon "cas" a parfois interrogé les médecins surtout à l'adolescence où l'anorexie mentale été redoutée. Mais je n'ai jamais maigris: j'ai arrêté de prendre du poids quand j'ai finit ma croissance. Je n'ai jamais souhaité maigrir, et j'ai conscience d'être maigre. Donc rien de pathologique. Je mange en plus préférentiellement des aliments hypercaloriques...J'ai pris 20 kg à chaque grossesse (alors que je redoutais de ne pas prendre assez) et j'ai tout perdu en 6 mois (la 1ere fois, je n'avais "jamais" faim, le 2eme j'allaitais et dévorais).
Bref, il m'a souvent été dit que j'étais fortement connectée à mes besoins, que j'écoutais donc mon instinct et c'est pourquoi mon poids était aussi stable. Je ne mange que le strict nécessaire.
(d'ailleurs j'ai eu des soucis de santé, et quand on m'a dit qu'il me fallait un régime sans graisse quelques temps, je les ai pris pour des fous, et je n'ai pas tenu, je n'ai fait que des mini concessions, j'avais peur de maigrir en plus, j'ai pas de marge de manoeuvre!!)

Mais bon ça, c'est surtout ma bargeotitude... même si l'hypersensibilité du goût a une forte influence, c'est tout de même surtout un mode de fonctionnement assez personnel, je pense.
"Dolto avait raison au fond... Le problème c'est qu'on vit en surface" C. Alévèque.

Avatar du membre
Frisette
Messages : 10
Enregistré le : lun. 22 sept. 2014 13:30
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5393.html
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Lausanne
Âge : 30

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par Frisette » mar. 23 sept. 2014 16:58

Bonjour tout le monde,

Je fais remonter ce topic, je n'ai pas trouvé l'info que je cherchais :-) Y en a-t-il parmi vous qui souffrent de TCA et qui souhaiteraient en discuter ?
Je n'ai pas crée d'autre topic, celui sur la nourriture me paraît approprié ! :-)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par Mlle Rose » mar. 23 sept. 2014 17:06

Les TCA c'est quand même largement plus vaste que ce qui pourrait être lié à l'hypersensibilité/hypersensorialité ; il me semble que ça mériterait ptèt ben un topic à part entière dans "psycho et santé", avec un rappel de ce que ça recouvre exactement qu'on sache de quoi on parle (définition, diagnostic, etc...) ;)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Frisette
Messages : 10
Enregistré le : lun. 22 sept. 2014 13:30
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5393.html
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Lausanne
Âge : 30

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par Frisette » mar. 23 sept. 2014 17:31

Oui tu as raison :-) Comme j'avais rapidement vu parler de tendances à l'anorexie ici je me suis dit allez zou :-)
Je me lance dans la création d'un joyeux (ou pas) topic, et dans l'expression métaphysique des recoins insondables de ma personnalité :D

Merci ;)

Avatar du membre
elsaada
Messages : 88
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 16:50
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 31

Re: La bouffe!!... et l'hypersensibilité

Message par elsaada » ven. 17 oct. 2014 10:18

Ça m'a fait rire ce topic, parce que j'adore manger et je ne savais pas à quel point avant que, l'autre jour, je m'étrangle d'émotion et je verse une lame en mangeant un plat préparé par ma mère :D (c'était de la chasse avec une sauce grand veneur). C'était la même sensation que de pleurer de joie en écoutant de la musique ou en regardant quelque chose de joli. Donc hypersensibilité concernant la nourriture, je confirme.

Répondre