du temps des premiers murmures...

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » sam. 4 mai 2019 11:12

Scrat a écrit :
mer. 1 mai 2019 09:33
Par conséquent, j'ignore comment je vivrais un diagnostic -.
Je suis un athée radical, alors la foi est en ce qui me concerne c'est, entre autre :

Accepter la part d'inconnu et d’incertitude de l'aventure de la vie, en ayant la foi que je saurai y faire face le moment venu, même et surtout si je n'ai aucune idée du comment aujourd'hui.

Je ne suis pas né comme ça... ;)

(Athée radical : personne qui ne croit à aucune forme de phénomène surnaturel)
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » sam. 4 mai 2019 11:55

Très jolie pensée, elle prête à y réfléchir. Je me sais résiliente, je saurais rebondir face à un diagnostic négatif mais frustrée de rester comme toujours sans réponse. Néanmoins, je suis déjà pour l’heure sans réponse, donc...
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1302
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Unesoprano » sam. 4 mai 2019 12:26

Mais Scrat, avec le test il y aura des réponses à certains points, aussi des questions qui se poseront, même si cela donne diag-. :) « je resterai comme toujours sans réponse » me semble inexact. Le test ne donne pas comme résultat uniquement un chiffre.
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
Swinn
Messages : 989
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Swinn » sam. 4 mai 2019 12:38

Exact Unesoprano très bien dit. Le test donne effectivement un chiffre mais aussi un bilan qui éclaire au moins autant tes forces et tes faiblesses que le chiffre en lui même.
D'ailleurs il y a même des cas où le test ne donne aucun chiffre, c'est un bilan non concluant dans la mesure où les résultats des différents sub-tests manquent à ce point d'homogénéité que le chiffre en lui même n'a pas de signification réelle.
On reprends le même exemple, un élève à l'école qui a 13 en maths 14 en français et 15 en histoire géo a une moyenne générale significative de 14. Un autre élève qui à 20 en maths 8 en français et 14 en Histoire géo a la même moyenne mais elle est moins significative de son niveau global.
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » sam. 4 mai 2019 13:01

Merci pour vos éclaircissements, je vous avoue être bien peu au fait du déroulement exact du test, malgré la lecture de quelques témoignages de la section qui y correspond. C’est systématique que le psy interprète en profondeur les résultats?

Je crains aussi d’y aller rongée par le stress et le sentiment d’imposture et d’y faire n’importe quoi. (Exactement comme pour mes oraux du capes, heureusement que j’ai senti la bienveillance du jury et m’en suis finalement sortie). J’ai beau savoir qu’il n’y a aucun enjeu négatif, y aller avec les mains dans les poches ne relève pas de mes compétences. Vos expériences m’aident donc beaucoup !
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Swinn
Messages : 989
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Swinn » sam. 4 mai 2019 13:20

IL est normal que tu ne sois pas au courant du déroulement du test, cela pourrait en fausser les résultats sinon.
D'ailleurs tout le monde sur ce forum et particulièrement les jardiniers veillent à ce que le minimum d'information transparaisse dans les messages.
Et oui le psy te donnera un bilan en profondeur ,c'est son travail.
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » sam. 4 mai 2019 13:50

Oui, la nécessité filtrer les informations concernant le test me semble logique. Plus que tout, je voudrais que le résultat soit fidèle à la réalité et non parasité par un excès d'informations préalables/ de stress/ d'émotions/ de doutes.

Au fond, je me connais un peu quand même, je le passerai ce test. Je vais éplucher le forum et la littérature sur la question et si, après avoir glané l'essentiel des infos sur la douance, je me sens toujours un temps soit peu concernée, j'irai. Pour l'heure, toutes mes lectures m'y encouragent, JSF, vos parcours... Mais je ne me sens pas suffisamment rassasiée.
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Riffifi
Messages : 1310
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : riffifi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 40

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Riffifi » dim. 5 mai 2019 00:28

Scrat a écrit :
sam. 4 mai 2019 13:01
C’est systématique que le psy interprète en profondeur les résultats?
Non, ce n'est pas systématique et il est intéressant d'échanger au préalable avec le/la psy que tu auras choisi pour savoir comment il ou elle pratique la restitution après test. Il ne faut pas hésiter à lui poser des questions.
A part ça on n'est pas dans le bon sujet pour échanger sur ces points ;)
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » dim. 5 mai 2019 08:23

Au temps pour moi.
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Mlle-Qui
Messages : 38
Enregistré le : jeu. 2 mai 2019 09:54
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Mlle-Qui » dim. 5 mai 2019 10:16

Mes 1ers murmures sont très récents... j'ai expliqué mon parcours dans ma présentation.
Pour faire court mon enfant de 6 ans est en suspicion de précocité, et ça a fait écho en moi... c'est très étrange à décrire. Je ne me revois pas spécialement au même âge, mais en tant qu'adulte (et maman) j'ai ressenti pour lui tous les sentiments qu'on perçoit quand on est "différent". Le fait d'être décalé, incompris, bizarre pour les autres au final... j'ai eu mal pendant un instant.
Et je me suis dis "c'est pas grave, moi je le comprendrais toujours et je serais toujours là pour lui, pour l'accompagner et le guider". Et je me suis acheté des bouquins, j'ai fouillé sur internet et je me suis retrouvé dans pas mal de chose.
D'où ma démarche sur le forum et auprès d'un psychologue pour passer le WAIS prochainement.

Voili voilou :honte:
Dans la nuit qui m'environne, dans les ténèbres qui m'enserrent
Je loue les Dieux qui me donnent, une âme, à la fois noble et fière...

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » dim. 5 mai 2019 12:40

Scrat a écrit :
sam. 4 mai 2019 11:55
Très jolie pensée, elle prête à y réfléchir. Je me sais résiliente, je saurais rebondir face à un diagnostic négatif mais frustrée de rester comme toujours sans réponse. Néanmoins, je suis déjà pour l’heure sans réponse, donc...
Selon moi, ce qui importe est de vivre, donc de faire : tu fais, c'est donc tout bon selon moi. :)

Quant aux réponses... LA réponse... C'est un peu comme la martingale au jeu. Ça permettrait de gagner sans même jouer, savoir : se mettre en jeu, se frotter au risque. Mais l'avoir, cette réponse, figerai probablement la vie en une mort imagée.

La réponse (la mienne en tous cas) n'est-elle pas d'apprendre à vivre avec l'incertitude(*) ? Soit une nouvelle question d'ailleurs... S'engager dans une démarche, prendre le risque du changement, de l'étonnement, du raté, de la surprise... Ah ! Mais ce n'est pas ce que j'attendais ! Oui, et alors ?

In fine la seule chose qui soit certaine dans la vie... c'est la mort. Je me suis donc fabriqué un aphorisme personnel : « Seule la mort est mortelle ! » Il énerve beaucoup de gens autour de moi, qui aiment dramatiser leurs peurs...

Parfois je me dis que c'est nos peurs qui nous font peur, plus que la réalité objective. Peur de la peur...

(*) J'ai piqué ça au titre d'un ouvrage lu y'a près de 40 ans : Quand plus rien ne va de soi. Apprendre à vivre avec l'incertitude. Gérard Mendel.
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » dim. 5 mai 2019 12:46

Loupdessteppes a écrit :
dim. 5 mai 2019 12:40
Scrat a écrit :
sam. 4 mai 2019 11:55
Très jolie pensée, elle prête à y réfléchir. Je me sais résiliente, je saurais rebondir face à un diagnostic négatif mais frustrée de rester comme toujours sans réponse. Néanmoins, je suis déjà pour l’heure sans réponse, donc...
Selon moi, ce qui importe est de vivre, donc de faire : tu fais, c'est donc tout bon selon moi. :)

Quant aux réponses... LA réponse... C'est un peu comme la martingale au jeu. Ça permettrait de gagner sans même jouer, savoir : se mettre en jeu, se frotter au risque. Mais l'avoir, cette réponse, figerai probablement la vie en une mort imagée.

La réponse (la mienne en tous cas) n'est-elle pas d'apprendre à vivre avec l'incertitude(*) ? Soit une nouvelle question d'ailleurs... S'engager dans une démarche, prendre le risque du changement, de l'étonnement, du raté, de la surprise... Ah ! Mais ce n'est pas ce que j'attendais ! Oui, et alors ?

In fine la seule chose qui soit certaine dans la vie... c'est la mort. Je me suis donc fabriqué un aphorisme personnel : « Seule la mort est mortelle ! » Il énerve beaucoup de gens autour de moi, qui aiment dramatiser leurs peurs...

Parfois je me dis que c'est nos peurs qui nous font peur, plus que la réalité objective. Peur de la peur...

(*) J'ai piqué ça au titre d'un ouvrage lu y'a près de 40 ans : Quand plus rien ne va de soi. Apprendre à vivre avec l'incertitude. Gérard Mendel.
Cela rejoint une pensée que j'ai souvent: seule la peur de la mort est justifiée, le reste se surmonte. Pour ma part, c'est l'ouvrage A nous la liberté qui m'a beaucoup fait réfléchir sur la question.
La vie comporte une part de risques et d'incertitudes qui lui donnent, selon moi, tout son sel. Qui ne tente rien n'a rien, je n'aime pas la frustration de toute manière alors, quand je me sentirai prête à m'exposer au possible ridicule, j'irai.

Et toi, tu as envisagé de passer la WAIS un jour?
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » lun. 6 mai 2019 06:26

Scrat a écrit :
dim. 5 mai 2019 12:46
seule la peur de la mort est justifiée, le reste se surmonte
Voilà.
Scrat a écrit :
dim. 5 mai 2019 12:46
Et toi, tu as envisagé de passer la WAIS un jour?
La rédaction de ma présentation m'a donné l'impulsion : j'ai pris rendez-vous le matin du jour où j'ai publié celle-ci. J'ai eu un entretien préalable le 29 avril, test le 23 mai.

J'ai pris le RV par l'Internet sur un site idoine, ça m'a évité une discussion au téléphone. L'entretien a été très sympathique.

Bon, faut dire que chez moi le temps qui passe est un aspect des choses qui commence à compter... :clin:
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » lun. 6 mai 2019 08:43

Félicitations pour avoir franchi le pas, ce n'est pas rien! Moi j'en suis à regarder s'il y a par chez moi des psys spécialisés sur la question, beaucoup s'occupent exclusivement des enfants et adolescents... :(

Et puis même si la question me taraude, me trotte, occupe mes lectures et mes pensées, je ressens une honte sourde à l'idée d'en contacter un. :sweat:

Bref, bravo! :clap:
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » lun. 6 mai 2019 09:24

Scrat a écrit :
lun. 6 mai 2019 08:43
je ressens une honte sourde à l'idée d'en contacter un. :sweat:
Honte ?

Quand il y a trèèèès longtemps je me suis lancé dans une psychanalyse, réaction de ma mère : tu vas quand même pas aller voir un médecin des fous, non ? ;)

Et c'est vrai, si j'ai hésité, c'est à cause d'elle. Elle vit en moi et ne sera vraiment morte que quand je serai mort...

Donc, en m'appuyant sur mon expérience : honte devant qui ?

Pas devant la/le psy, c'est son métier...
Quant aux autres, on n'est pas obligé de leur dire tout de suite, ou avant, ni même après.

On a tous les droits de tous les choix !
Loupdessteppes a écrit :
lun. 6 mai 2019 06:26
Scrat a écrit :
dim. 5 mai 2019 12:46
seule la peur de la mort est justifiée, le reste se surmonte
Voilà.
Venu à l'instant : En fait je crois que ce n'est pas tellement la peur de mourir, que celle de ne pas vivre assez...
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
Scrat
Messages : 64
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 19:33
Présentation : par-là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Scrat » lun. 6 mai 2019 11:08

Très intéressante, ton analyse de la peur de mourir mais je ne creuserai pas, je ne souhaite pas être alpaguée pour hors sujet (dont je suis hélas spécialiste).

Revenons à nos murmures. J'ai cogité ton message et ai osé, après bien des allers-retours dans ma tête à envoyer un mail à une psychologue des environs, apparemment formée sur le haut potentiel chez les enfants, pour savoir si elle fait également des bilans chez les adultes. Même pas peur! Cela ne paraît rien, mais chez moi, c'est (déjà) un pas énorme.

Enfin si, j'avais le cœur battant comme si je l'avais eue face à moi, prise en flagrant délit d'envisager une hypothèse aussi folle que celle de la douance, mais on ne dira rien! Certains psychologues ne sont joignables que par téléphone, ils restent mes derniers recours, je suis une grande handicapée du téléphone. :1cache:
"Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie.
Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi.
Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns contre les autres.
Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. Il y en a trop.
C'est comme si j'avais des bouts de verre dans ma tête." La Ligne Verte

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » lun. 6 mai 2019 11:56

Yesss ! :-)
Scrat a écrit :
lun. 6 mai 2019 11:08
Très intéressante, ton analyse de la peur de mourir mais je ne creuserai pas, je ne souhaite pas être alpaguée pour hors sujet (dont je suis hélas spécialiste).
Au pire, un modo déplacerait les messages dans un autre fil...
La modération me semble plutôt pacifique, ici !
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3936
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 53

Re: du temps des premiers murmures...

Message par madeleine » lun. 6 mai 2019 12:21

:dent_blanche9:
La modération, quoique pacifique en général, apprécie nettement plus les membres qui évitent le hors-sujet et ouvrent comme des grands un nouveau fil si nécessaire, plutôt que ceux qui développent en hors-sujet et lui donnent un travail fastidieux et évitable.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » lun. 6 mai 2019 15:06

madeleine a écrit :
lun. 6 mai 2019 12:21
:dent_blanche9:
La modération, quoique pacifique en général, apprécie nettement plus les membres qui évitent le hors-sujet et ouvrent comme des grands un nouveau fil si nécessaire, plutôt que ceux qui développent en hors-sujet et lui donnent un travail fastidieux et évitable.
Voui voui, je comprends ça très bien et je me ferai un devoir d'y prendre garde, par respect pour le travail bénévole plutôt d'ailleurs que pour être apprécié (Je n'y ai pas réfléchi mais je pense que je m'en tape, d'être apprécié...). Et pour la clarté des idées aussi...

On a quand même sûrement le droit à un temps bienveillant pour intégrer les usages et repérer nos erreurs, I presume ?

(I'm an oldie-newbie)
Loupdessteppes a écrit :
lun. 6 mai 2019 11:56
Scrat a écrit :
lun. 6 mai 2019 11:08
Très intéressante, ton analyse de la peur de mourir mais je ne creuserai pas, je ne souhaite pas être alpaguée pour hors sujet (dont je suis hélas spécialiste).
Au pire, un modo déplacerait les messages dans un autre fil...
La modération me semble plutôt pacifique, ici !
Au pire aussi on peut continuer en privé, mais il est vrai que ça ferait un beau sujet de philo !
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12674
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: du temps des premiers murmures...

Message par TourneLune » lun. 6 mai 2019 15:15

Ah mais justement, faut saisir les contraintes et les idées au vol pour mettre en pratique : Le problème c'est la solution: Les modos sont chiants avec les HS, bah je crée un nouveau sujet super intéressant dans la section qui va bien!! C'est simple comme bonjour!! :D :D
Mais oui, on peut déplacer les messages au besoin mais c'est encore mieux si chacun apporte sa pierre, à tous les niveaux ;)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » lun. 6 mai 2019 15:53

TourneLune a écrit :
lun. 6 mai 2019 15:15
Les modos sont chiants avec les HS
Je ne me suis jamais exprimé en ces termes, parce que je ne les pense pas.

Vois ma réponse à madeleine dans le début du message auquel tu réponds : cela devrait te convaincre et t'apaiser, je pense. ;)
Penser est un sport de combat

Roland
Messages : 136
Enregistré le : mer. 8 mai 2019 21:43
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 42

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Roland » lun. 13 mai 2019 02:04

Bonjour,

Bien que je ne souhaitai pas m'étendre sur mon passé, après avoir lu un bon nombre de vos témoignages, j'aimerai aussi témoigner de ce murmure. J'aimerai le faire avec le langage du cœur et non de la raison pour une fois.
Ici commence mon témoignage :

Dans mon cœur, je parle une langue secrète depuis que je suis tout petit.
A quelques centimètres en retrait intérieur, j'ai 8/10 ans. Je suis en retrait mais je vois tout, je ressent tout. Je me cache derrière mon corps et ma voix de grande personne.
Je me protège. Je ne suis pas deux mais je suis à plusieurs endroit en même temps. Je suis décalé du monde quand je l'observe et des que je porte mon attention sur lui, je change d'univers. Le monde est beau, je vois des idées. Elle sont belles, on peut s'y perdre.
J'ai des images gravées dans la tête. Plus forte est mon émotion et plus je me souviens. Je m'amuse à faire apparaître en pensée sur le plafond de ma chambre Pluto , dingo , riri, fifi et toute la bande...
J'ai 5 ans et demi, " le cercle est une figure géométrique dont tout les points qui constituent la circonférence sont à égale distance d'un même point appelé centre". C'est la première fois que je constate le regard des maîtresses et de mes petits camarades. avant ce jour, j'étais dans la naïveté.
Surtout, ne pas avoir de bonnes notes !! faut être ..réfléchissons... 2 em ..? non ! 3em ? non plus.. Voilà, 4 eme et comme çà tu vas te faire des amis..
Je fais tourner les pièces d'échec en 3d dans ma tête, c'est marrant je peux grossir l'image..
Mon grand père est mort. Le temps s’arrête. l'on pleure autour de moi. J'observe mon colosse de Père, mes frères et soeurs, je feins de pleurer, ça à l'air de circonstance.
J'ai 16 ans, je parle à une âme désincarnée. Je me fais peur tout seul..Tu es vraiment bizarre !
J 'en ai marre d'être tout seul. je n'arrive plus à dire à expliquer tout ce que je vois, pire, tout le monde s'en fout !
J'ai un super Prof de Math, je lui demande comment on fait pour résoudre les polynômes du 3em degrés. Il veux pas me le dire. Je vais faire la démonstration..Je cherche ça m'occupe, et je ne veux pas trouver, j'aime voir le professeur de mathématique me regarder comme ca lorsque je viens le voir avec une nouvelle approche.
Zut je me suis fais remarqué par mes camarades et la fille que j'aime en secret me regarde à présent comme un binoclard. Laisses tomber, cela ne t'apporte que des malheurs.
J'écris de la poésie... t'es trop "has been" !
Je fais des échecs...J'essaie d'expliquer à un garçon de 6em.. mais si la case rouge!! la ! celle la ! " Et les GARS, Roland il est daltonien !! HAHAHAH"

Je refuse de devenir méchant, car je sais au fond de moi, que si je le choisissais je serai le plus grand méchant que la terre ait connu !

Je n'ai pas assez travaillé. J'ai confondu "Savoir" et "Savoir Faire".

Mes images sont de plus en plus grandes, je vois mais je n'ai plus la capacité de les décrire, c'est trop grand. Alors je n'y prête plus d'attention. Je ne veux plus réfléchir, je fais le niai. Je dors moins, je fume, je m'embrume la tête. Je passe des heures et des heures dans le silence. Je cherche la non pensée.
J'ai enfin réussi à me faire une bulle, il m'a fallu 3 ans. Je peux isoler les sons qui me dérangent. Je peux rembobiner une conversation si j'ai pas écouté.
Je me fais avoir à chaque fois par les loups déguisés en brebis. Plus jamais !
Je ne suis plus que la moitié de moi même mais le soir, juste avant le sommeil, dans l'épuisement, mes images reviennent et avec elles encore plus de questions. C'est mon secret, j'ai toujours 8 ans et je garde cette âme d'enfant comme un trésor.

C'est bien plus qu'un murmure, c'est moi que je ne laisse pas entrer. Plus le temps passe, et plus le petit garçon se sent seul et crie. Alors je dessine, je peins, je fais du piano, je bricole, je fais de la 3d, des maquettes, des minis mondes. Je sais qu'ils ne voient pas, je sais qu'ils ne peuvent pas comprendre. Je sais que je me cache, ils ne le savent pas et s'en moquent.

Non je n'ai pas toujours su que j'étais différent et je me souviens du jour où je l'ai réalisé. mais aujourd'hui plus rien de tout çà ne compte. J'ai éclos une deuxième fois. Je suis fragile mais je sais que cela ne va pas durer. J'ai 41 ans et je viens de comprendre : Je suis simplement différent, pas plus, pas moins, pas mieux, pas moins Homme. Je peux me voir enfin tel que je suis. Je n'ai plus cette représentation divisée de moi même. Rien a changé mais tout à changé.
Je parle ici presque pour la première fois, librement , sans autocensure.
J'ai volontairement choisis cette forme pour ne pas donner de date, de noms ou de faits. Je voulais écrire comme je vois. Tout est lié, tout est grand, il n'y a pas de passé ou de futur, il n'y a que des interactions. D'immenses rouages qui ne peuvent être les uns sans les autres. Tout est mouvement et changement d'état. Aujourd'hui j'ai fini de gesticuler et je change enfin d'état.

Cordialement

Avatar du membre
Loupdessteppes
Messages : 74
Enregistré le : jeu. 11 avr. 2019 22:54
Présentation : Penser est un sport de combat
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : banlieue de Strasbourg
Âge : 73

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Loupdessteppes » lun. 13 mai 2019 03:39

Étonnant, quelle belle écriture !
Penser est un sport de combat

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1302
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Unesoprano » lun. 13 mai 2019 06:20

C’est très touchant Roland.
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
Dicizit
Messages : 308
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 52

Re: du temps des premiers murmures...

Message par Dicizit » lun. 13 mai 2019 17:38

"il n'y a que des interactions" dit Roland.
Des liens tissés entre les choses, un peu comme toutes les dendrites qui s'étalent autour de nos neurones et vont se mettre en lien avec d'autres. À en donner le vertige. Ça me parle affreusement !
Je crois qu'à ce stade ce ne sont plus de simples murmures...

Répondre