Page 2 sur 2

Re: Pertinence du WAIS4

Posté : mar. 30 juil. 2019 07:35
par Traum
rickiie44 a écrit :
sam. 27 juil. 2019 21:30
Je ne nie pas la corrélation entre QI et réussite scolaire mais j'avais retenu des conférences de Céline Alvarez que le bon développement des fonctions éxécutives était plus prédictif que le QI dans ce domaine.
Je n'ai jamais écouté une seule conférence de Céline Alvarez, mais je serais curieuse d'en savoir un peu plus, si tu as de la documentation à ce sujet.

Sinon, la WAIS-IV est loin de mesurer seulement des acquis scolaires. Il m'est arrivé de recevoir des gens titulaires d'un master et qu'au final, leurs résultats tournent aux alentours des 80-90 quant au QIT. Il y a lieu de se poser des questions : en termes de structure psychique, d'inhibition, ou encore de problèmes neuropsychologiques non décelés (ou d'authentiques problèmes neurologiques).

Sinon, la pensée en arborescence n'est pas une notion scientifique. Cela fait partie du packaging de vulgarisation de JSF, abondamment repris depuis. Ce qui existe en revanche, c'est la pensée divergente et, en soi, on en est tous pourvu.

Bon courage dans ton cheminement.

Re: Pertinence du WAIS4

Posté : mar. 30 juil. 2019 08:18
par Swinn
Hors-sujet
Petite question, c'est quoi la pensée divergente ?

Re: Pertinence du WAIS4

Posté : mar. 30 juil. 2019 08:48
par rickiie44
Traum a écrit :
mar. 30 juil. 2019 07:35
Je n'ai jamais écouté une seule conférence de Céline Alvarez, mais je serais curieuse d'en savoir un peu plus, si tu as de la documentation à ce sujet.
C. Alvarez ne s'intéresse pas particulièrement au QI. Elle s'est interrogée sur l'école actuelle, qu'elle ne trouvait plus adaptée. Elle a passé les diplômes pour devenir institutrice afin de réformer les choses de l'intérieur puis elle a obtenu le droit de mener une expérience à Gennevilliers avec une classe, 3 années consécutives (toute petite cohorte d'enfants donc). Mais elle a bénéficié de toute l'expertise scientifique dont elle avait besoin pour bien faire les choses. Les enfants, issus de ZEP, ont fait des progrès énormes et elle met en avant la pédagogie montessori, axée sur les tâches concrêtes, qui permet de développer des compétences exécutives (verser de l'eau, arroser une plante, essuyer une table,...). L'idée est que tant que l'enfant a besoin de cela avant d'apprendre quoi que ce soit.
Sur sa chaîne youtube tout cela est grandement détaillé mais pour ce qui nous intéresse particulièrement :
https://youtu.be/-7xDy3Y0sto
Traum a écrit :
mar. 30 juil. 2019 07:35
Sinon, la WAIS-IV est loin de mesurer seulement des acquis scolaires. Il m'est arrivé de recevoir des gens titulaires d'un master et qu'au final, leurs résultats tournent aux alentours des 80-90 quant au QIT. Il y a lieu de se poser des questions : en termes de structure psychique, d'inhibition, ou encore de problèmes neuropsychologiques non décelés (ou d'authentiques problèmes neurologiques).
La psy qui m'a fit passer le test a grandement contribué à mes interrogations en disant :
"Dès qu'on a plus d'un BAC+3, on a de grandes chances d'être HP."
Bon je pense qu'il y a plus de 2.5% de la population qui a plus d'un BAC+3 donc je ne comprends pas trop mais comme elle a dit :
"Lors de vos études, on vous apprend à réfléchir, ce qui aide dans le passage du WAIS4".
J'ai donc demandé s'il était faux qu'un HP l'était de la naissance à la mort (elle a dit oui) et vrai que son cerveau était structuré différemment (elle a dit oui). J'ai donc pensé qu'elle se trompait, car ces deux données me laissent penser que c'est inné alors que ses remarques induisaient de l'acquis.
Bref, au final je suppose que c'est un mélange des deux mais franchement j'ai du mal à démèler le tout...

Re: Pertinence du WAIS4

Posté : mar. 30 juil. 2019 11:53
par Traum
Merci pour le lien.

Tu trouveras de nombreuses réponses à tes questions (ou de quoi te poser encore plus de questions, mais sans doute autrement) sur le forum, notamment dans la partie documentation.
À titre personnel, je te recommande vivement, pour donner de l'eau à ton moulin, les ouvrages de G. Wahl (deux « Que sais-je ? », un sur les enfants et un sur les adultes), de N. Gauvrit (Les surdoués ordinaires), de S. Brasseur et C. Cuche (Le Haut Potentiel en questions) et de C. Parzyjagla (Les adultes surdoués).

Re: Pertinence du WAIS4

Posté : mar. 30 juil. 2019 16:53
par rickiie44
Merci pour les réf. de livres, il y en a certaines que je n'avais pas.
En effet, depuis que j'ai trouvé la partie doc du forum, j'ai pas mal de lecture à me mettre sous la dent :)