S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Proxima
Messages : 564
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Proxima » mar. 19 mars 2019 23:27

Supprimé car hors sujet

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12724
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par TourneLune » mar. 19 mars 2019 23:31

La courbe de Gauss est une modélisation qui permet de construire le test, pas le contraire. Si on veut à tout prix les placer, ils sont là où est leur QIT mais on s'en fout parce que ça n'est pas une valeur pertinente en terme de psycho. Et comme l'idée c'est plus de s'intéresser à la personne qu'à une courbe théorique....bah voilà....

Sinon Proxima, ce n'est pas exactement ça qui est admis sur ce forum, je te laisse fouiller dans les règles mais je doute que tu y trouves la mention des 130 ;)
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Proxima
Messages : 564
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Proxima » mar. 19 mars 2019 23:33

ba je vais fouiller, la prochaine fois je me tais

Avatar du membre
Brianna
Messages : 28
Enregistré le : mer. 17 oct. 2018 22:04
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9956
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Brianna » mer. 20 mars 2019 12:02

Hors-sujet
@TourneLune merci beaucoup :) , en effet c'est une modélisation et pas des stats tirée d'une population étudiée. Ça ne me permet pas pour autant de donner une réponse à ma question, laquelle n'était pas forcément bien posée du coup, mais je vais méditer, et surtout j'en profite pour dire que je suis désolée pour le HS, je m'en tiens là... @cherubim pourquoi pas un autre sujet, en effet, je vais voir si j'arrive à formuler ça correctement (pas gagné).
"La règle est la suivante : confiture demain et confiture hier... mais jamais de confiture aujourd'hui." (L. C.)

Avatar du membre
Ukyo
Messages : 24
Enregistré le : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Ukyo » mer. 20 mars 2019 13:40

Hello @Rianne et @TourneLune
TourneLune a écrit :
mar. 19 mars 2019 21:58
En même temps je doute que le surdoué ordinaire permette à des de se reconnaître alors qu'ils sont à des années lumière de ça.
Permette à des quoi ? Le livre dont vous parlez est-il "Les surdoués ordinaires" de Nicolas Gauvrit ?
En fait y a certes le bouquin de jsf et son ensemble mais surtout l'ensemble du système marketing qui a été créé suite à son succès et les abus qu'on a pu constater et qui ne sont pas franchement dans le bouquin....
Je ne me rends pas trop compte, étant très neuf sur le sujet. De mon côté, je faisais référence à des petits margoulins isolés qui m'ont semblé sévir sur le web et/ou leur cabinet de coaching de zoubres. Par système marketing ou marketing de la douance, vous désignez quelque chose de plus organisé et conséquent j'imagine, pouvez-vous m'en dire davantage ? Y a-t-il des posts sur le sujet dans le forum ?

Avatar du membre
soazic
Messages : 1589
Enregistré le : mar. 23 août 2011 18:31
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t724.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par soazic » mer. 20 mars 2019 16:34

les premiers ont ouvert la boîte de Pandore j'ai l'impression, aujourd'hui on s'y perd. Sans JSF , beaucoup de personnes n'auraient jamais poussé la porte d'un psy pour passer des tests et se retrouver. Maintenant il y a des querelles de clocher à propos du vrai rayé, du faux marbré et des quadrillés.

Avatar du membre
W4x
Le modo le plus gentil
Messages : 3776
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37
Contact :

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par W4x » mer. 20 mars 2019 20:42

Il est vrai que sans JSF beaucoup n'auraient pas franchi le pas. Il est vrai aussi qu'en aval de ça, on n'aurait pas autant approfondi la question pour faire la part des choses, sinon ce serait la foire aux rayures ici.
Ukyo a écrit :
mer. 20 mars 2019 13:40
De mon côté, je faisais référence à des petits margoulins isolés qui m'ont semblé sévir sur le web et/ou leur cabinet de coaching de zoubres. Par système marketing ou marketing de la douance, vous désignez quelque chose de plus organisé et conséquent j'imagine, pouvez-vous m'en dire davantage ?
La réponse est contenue dans la question ? ;) Ici on essaie de fournir un message objectif sur la question en faisant appel à l'appel à l'esprit critique et rationnel de chacun... on se garderait bien de (dé)conseiller qui que ce soit, par contre si l'on peut aider çà et là à allumer des voyants quant à certaines pratiques, c'est déjà une bonne chose...
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Avatar du membre
Ukyo
Messages : 24
Enregistré le : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Ukyo » mer. 20 mars 2019 21:48

W4x a écrit :
mer. 20 mars 2019 20:42
Ukyo a écrit :
mer. 20 mars 2019 13:40
De mon côté, je faisais référence à des petits margoulins isolés qui m'ont semblé sévir sur le web et/ou leur cabinet de coaching de zoubres. Par système marketing ou marketing de la douance, vous désignez quelque chose de plus organisé et conséquent j'imagine, pouvez-vous m'en dire davantage ?
La réponse est contenue dans la question ? ;)
Ce n'était pas mon intention, question purement naïve et tâtonnements. Ta réponse me laisse dans le vague, mais j'imagine que je comprendrai mieux avec le temps.

Avatar du membre
Youpla
Messages : 458
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : boum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Youpla » mer. 20 mars 2019 22:11

Au risque de répondre à la place d'autres et de répondre à côté de la plaque peut-être :

je ne crois pas que personne de particulier ne soit visé (rholala, beaucoup de négation dans ma phrase !).
C'est juste qu'on n'entendait pas parlé des surdoués il n'y a pas si longtemps que ça.
Ces dernières années, on en parle de plus en plus, c'est devenu un phénomène de mode.
On voit des émissions à la radio, à la télé, des bouquins de plus en plus nombreux qui surgissent ici ou là.
Du coup, quand un filon marche, il est exploité à fond et on voit de tout, des choses les plus sérieuses aux plus fantaisistes.
Si tu veux te documenter plus précisément sur le sujet, il y a toute une section du forum qui présente divers bouquins, émissions, articles, conférences etc.
Ce serait trop long de lister ici ce qui paraît plus ou moins loufoque au sujet de la douance et c'est sans doute mieux que ce soit toi qui te fasses ta propre idée...
Il y a toute une section du forum qui en parle dans "Documentations, informations et actualités autour de la Douance".

Ps : oui, je crois bien que la référence au livre "les surdoués ordinaires" c'est de Nicolas Gauvrit.

Rianne
Messages : 161
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 41

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Rianne » jeu. 21 mars 2019 00:03

Oui la référence c'était ca mais c'était pas le propos :p (c'était plus l'intention qui est mise dans un titre de livre)

Quand je dis marketing de la douance c'est l'organisation commerciale faite pour vendre autour d'un thème et également le viral ou par maillage (de réseau comme on dit) relayer par les youtubeur entre autres.

Je comprends l'axe abordé par JSF (après tout c'est son boulot, les gens qui vont bien, elle ne les connait pas) et je pense qu'elle a aidé beaucoup de monde mais en même temps ca à généralisé beaucoup de concepts d'une partie de notre population des HPI sur toute la population des HPI et ca a été enrobé dans une idée vague d'animal (pourquoi pas mais bon des termes existes et il y en a déjà beaucoup), ce qui a brouillé un peu le message de l'intelligence au profit de la différence.

Du coup, beaucoup de gens se reconnaissent dans les problèmes (globalement on retient moins les qualités que les pb dans ce livre), ce qui est normal vu que tout les humains partagent les mêmes problèmes et l'intensité est subjectif et tout le monde te diras que chez lui c'est plus intense que chez le voisin. On a donc de la rayure en veux tu en voila a toute les sauces, y'en a même pour dire que HPI et Z c'est pas pareil et tu peux être l'un sans l'autre. Que les Z sont une communauté, ... sérieux ? ...

Donc oui ca a fait du bien car ca a aidé certaines personnes (et puis ce n'est qu'un livre) mais ca a aussi certainement perdus beaucoup de gens, qui se sont reconnus dans le malheur mais qui au final après 400 euros ++ se sont avérées non HPI.
Mais ce qui m'énerve vraiment ce sont les youtubeurs qui pensent aider et faire du bien au gens en les assimilant aux HPI sans aucune preuve et en mélangeant ce qui est de tous et ce qui est du HPI.
Mais c'est sur c'est plus sympa de penser être malheureux pcq on est super intelligent, que juste admettre qu'il y a des choses qui vont pas et essayer de les régler.

Bon après je suis mal placé pour parler la dessus, pcq je suis HPI et assez heureux et plutôt épanouis :p donc bon ce que je dis est forcement très soumis à mon vécu. Du coup faut inventer un nouveau terme pour les gens comme moi ?

Voila par exemple ce qui m'énerve le plus : RHAAAAAAA, clic ici ! ou on on explique qu'un HQI est différent de surdoué ... et bonjour l'explication a 2 balles sortis d'un petit chapeau de clown. HQI donc > 130 mais non surdoué... et 66k abo et 25K vue !!! Vous voyez le pb la ?

Avatar du membre
Ukyo
Messages : 24
Enregistré le : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Ukyo » jeu. 21 mars 2019 22:22

Je comprends bien (et j'ai observé) ce que tu décris, et je partage ton sentiment sur ces phénomènes, simplement, ça m'évoque plutôt une mouvance informelle englobant des opportunistes isolés à la crédibilité limitée et un tas de gens plus ou moins paumés.

Je pensais donc que vous désigniez autre chose que ça par "marketing de la douance" ou "système marketing qui a été créé", termes qui pour moi impliquaient quelque chose de plus professionnalisé et institutionnalisé. Fin du malentendu, donc, j'imagine :)
Hors-sujet
@Brianna
Je pense que tu seras intéressée par cet article ainsi que ce qui se dit dans le topic épinglé sur le sujet, par exemple à partir de ce post.

Carcharodontosaurus
Messages : 74
Enregistré le : mer. 13 févr. 2019 16:11
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Carcharodontosaurus » ven. 22 mars 2019 12:20

Hors-sujet
@ukyo je me permets de réagir sur l'article du WISC IV. Ils parlent d'un QI sub 130 pour leur échantillon d'enfants surdoués. Cela a peut être déjà été débattu, et si tel est le cas je m'excuse de ma logorrhée. Ne remettent-ils pas en cause eux même la pertinence du WISC IV pour l'évaluation d'enfants surdoués ? Quel sens a ce test s'il prend pour critère un QI >130 pour identifier le surdon, tout en faisant chuter le score des enfants surdoués ?

Et exclure des subtest ... C'est une façon confortable de corriger empiriquement un test qui est parfaitement impuissant à obtenir les résultats qu'ils souhaiteraient. Quand bien même ces test subtest seraient iniques par leur faible corrélation avec l'indice d'intelligence générale. Il suffirait d'inclure une pondération afin de leur donner l'impact qu'ils méritent, ni plus, ni moins ?

Je fais un petit peu d'égocentrisme dans ma question. En effet, j'ai passé ce WISC IV en 2009. Et j'ai effectivement chuté un indice (je n'ai pas le détail, je me souviens que la psy avait noté que mon corps n'était pas capable de suivre mon esprit, et qu'il en résultait des difficultés. Ce n'est pas un scoop pour un dysgraphique). Donc le score que j'avais obtenu est invalide ?

Etant donné mon score, cela ne remet en cause d'aucune façon mon diagnostic. Je n'ai donc pas de frustration particulière vis à vis de cette démonstration de faiblesse du test. Il est intéressant de savoir que le test réalisé, les statistiques autour de celui-ci sont vraiment extrêmement limités.
Cela m'amène à rentrer un chouia dans le sujet de ce topic. Quelle place pour l'auto diagnostic quand les outils classiques ont eux même montré qu'ils passaient violemment à coté d'une part de la population des surdoués ? Pourquoi continuer à les utiliser ? Si cela est transposable au WAIS, cela nous lie en plus ici à la question des multiples QI hétérogènes.

Cette dérive vers l'autodiagnostic à tout va n'est elle pas simplement naturellement issue de la faiblesse des connaissances et des outils actuels, et ne perdurera t-elle pas en l'absence de test plus performants ?

Pour ce qui est de la question de l'impact délétère que ces autodiagnostics peuvent avoir, je ne peux qu'approuver ce que j'ai lu plus haut dans ce topic.

Avatar du membre
Youpla
Messages : 458
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : boum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Youpla » ven. 22 mars 2019 15:07

Hors-sujet
Bah, j'ai du mal à comprendre de quoi on parle.
Parce que si le surdoué est défini à un moment donné par "obtient un QIT supérieur à 130 avec le test ayant cours".
Le test ne peut pas "se tromper" puisqu'il est étalonné pour obtenir 2,...% de la population au dessus de 130, qu'on appellera "les surdoués".
Après, les histoires de continuum et le bilan complet du psy font le reste pour tous les cas proches de cette ligne imaginaire, incluant ou excluant au cas par cas.
Je ne sais pas si je suis claire...
EDIT : ce que je veux dire c'est qu'il faut bien une limite et après, seul un bilan complet avec un psy permet une conclusion éclairée.

Avatar du membre
Ukyo
Messages : 24
Enregistré le : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Ukyo » ven. 22 mars 2019 21:38

Carcharodontosaurus a écrit :
ven. 22 mars 2019 12:20
Cette dérive vers l'autodiagnostic à tout va n'est elle pas simplement naturellement issue de la faiblesse des connaissances et des outils actuels, et ne perdurera t-elle pas en l'absence de test plus performants ?
En gros ça ferait : "je brûle d'apporter des réponses sérieuses à mes interrogations avec l'aide d'un professionnel compétent et d'outils éprouvés, hélas les tests disponibles sont si peu fiables ! Je vais donc me diagnostiquer tout seul, ça me paraît plus rigoureux comme démarche."

Je ne crois pas que ça soit la réflexion initiale, non :) Par contre, ça peut servir d'alibi complémentaire ou a posteriori (souvent en affirmant carrément que les tests comme le WAIS "ne veulent absolument rien dire").

Les motifs les plus crédibles ont été évoqués sur ce topic, en résumé : tentation de se trouver une particularité flatteuse qui pourrait accessoirement expliquer des difficultés de façon arrangeante (je ne jette pas la pierre, il y a effectivement pire hypothèse que celle d'être surdoué) et, en corollaire, refus de passer un test qui pourrait dire le contraire. Le tout éventuellement favorisé par un blocage au niveau financier et la frustration que cela peut générer.

De plus, quand on se fonde essentiellement sur le sentiment d'être incompris et différent, et pas au moins autant sur celui d'une intelligence et d'une sensibilité supérieures à la majorité, j'imagine qu'au fond de soi on sent qu'un test d'intelligence ne nous dira pas ce qu'on aimerait entendre.
Hors-sujet
Pour la partie HS, il faudrait continuer dans le sujet épinglé sur le WAIS IV par exemple... ou sur "HP et QI hétérogène", qui d'ailleurs contient sans doute des réponses, mais je le lis à mon rythme et je n'en suis pas encore à la moitié :)

Proxima
Messages : 564
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Proxima » sam. 23 mars 2019 01:54

Ukyo, ne serait-il pas d'avantage prudent de ne pas considérer que les raisons "les plus crédibles" ont été avancées ici. On ignore généralement l'étendu de notre ignorance. Ce que tu écris n'est pas généralisable. Tu le dis plus bas, ton raisonnement se limites à ceux qui se fondent essentiellement sur le sentiment d'être incompris et différents. Peut-on prouver que ceux qui s'auto-diagnostiquent surdoués se fondent essentiellement sur le sentiment d'être incompris et différents et pas au moins autant sur celui d'une intelligence et d'une sensibilité supérieure ? D'ailleurs, ces critères sont ils justes et suffisants?

Avatar du membre
Dicizit
Messages : 324
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 52

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Dicizit » sam. 23 mars 2019 09:34

Nous sommes nombreux.ses à avoir découvert notre douance après une période de doutes plus ou moins longue. Finalement nous nous sommes bien tous un peu auto-diagnostiqués ... Et nous sommes aussi beaucoup à ne pas nous êtes trompés , test à l'appui.
Alors de la même façon, on peut supposer que de nombreux.ses auto-identifiés HPI ( je viens de réouvrir le livre de Gabriel Wahl et je suis tombée sur le passage où il parle d'identification du HPI et non de diagnostic, car ce dernier terme est réservé aux maladies. Et le HPI n'en est pas une!), bref, donc on peut supposer que de nombreux.ses auto-identifié.es ne se trompent pas non plus!
(De la même façon, j'ai lu plusieurs fois que les parents qui pensent que leurs enfants sont HPI ne se trompent pas si souvent. )
La différence résiderait plus au final dans la façon d'exprimer tout cela. Alors que certains vont à peine oser faire part de leur intuition de HP ( " mais qui suis-je pour oser me penser surdoué?!!") , d'autres n'hésitent pas à le claironner à qui veut l'entendre. Alors que certains auront besoin de temps, de recherches, de " preuves" et ne peuvent se satisfaire d'incertitudes, d'autres, on l'a déjà évoqué dans ce fil, glissent doucement vers une certitude, une "intime conviction", et s'en arrangent.
Ce serait bien que les personnes auto-identifiées puissent expliquer plus largement leurs points du vue.

Rianne
Messages : 161
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 41

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Rianne » sam. 23 mars 2019 11:17

Mais quand on parle d'auto diagnostic on parle pas de doute. 100% de ceux qui ont passé le test ont doute. Enfin j'ai compris le sujet comme ça.

Avatar du membre
Dicizit
Messages : 324
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 52

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Dicizit » sam. 23 mars 2019 15:43

J'en sais rien si 100% de ceux qui ont passé le test ont douté. Certains l'ont peut être passé pour une certification "officielle" mais en étant sûr d'eux et du résultat.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12724
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par TourneLune » sam. 23 mars 2019 19:28

Nous sommes nombreux.ses à avoir découvert notre douance après une période de doutes plus ou moins longue. Finalement nous nous sommes bien tous un peu auto-diagnostiqués .
Là je ne comprends pas.... S'il y a doute ou incertitude, il n'y a pas de diagnostic, justement, c'est bien là la différence, dans l'affirmation.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Dicizit
Messages : 324
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 52

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Dicizit » sam. 23 mars 2019 20:14

Oui je comprends ton incompréhension.
Je voulais dire que l’idée du HPI nous est venue aussi à un moment donné, c’est ce qu’on en a fait qui diffère. Ce peut être une sorte d’auto diagnostic dans le cas où il n’est pas amené par une tierce personne mais par des lectures par exemple. Je reconnais que le terme de diagnostic n’est pas approprié.

Avatar du membre
Ukyo
Messages : 24
Enregistré le : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : Ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Ukyo » sam. 23 mars 2019 23:25

Je parlais bel et bien de ceux qui ont dépassé le stade de la supposition et décidé de se faire leur verdict tout seul. Et encore une fois, je ne jette pas la pierre, je participe à une discussion où l'on essaie de comprendre.

Après, sur les motifs, je peux être plus rigoureux dans ma formulation : je pense que ce sont les motifs les plus crédibles (et non "j'affirme que ce sont les motifs réels et universels"). Je me base sur ce que j'ai pu lire sur d'autres forums ou les commentaires de gens sur Youtube qui remercient tel ou tel charlatan de leur avoir apporté la révélation. Ce n'est qu'un échantillon donné, on est d'accord.

Sinon, je ne pense pas que le terme "diagnostic" pose problème puisqu'il ne se limite pas à l'identification d'une maladie :
http://www.cnrtl.fr/definition/diagnostic

Avatar du membre
Dicizit
Messages : 324
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:18
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 52

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Dicizit » dim. 24 mars 2019 09:12

Ukyo a écrit :
sam. 23 mars 2019 23:25
Sinon, je ne pense pas que le terme "diagnostic" pose problème puisqu'il ne se limite pas à l'identification d'une maladie :
http://www.cnrtl.fr/definition/diagnostic
Bien vu Ukyo :clin:
Il faudra passer l'info à Gabriel Wahl :huhu:

(Ou alors veut-il dire que l'emploi de ce terme peut prêter à confusion car principalement employé dans le domaine médical?)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12724
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par TourneLune » dim. 24 mars 2019 11:57

Ce peut être une sorte d’auto diagnostic dans le cas où il n’est pas amené par une tierce personne mais par des lectures par exemple.
Ben la notion de diagnostic est liée à la notion de certitude pas à la notion d'idee et d'hypothèse. On pose le diagnostic le jour où on a des preuves justement, pas quand on se pose des questions. Qu'on se pose des questions à partir de soi même ou de l'opinion d'un autre n'a rien de problematique. Encore heureux qu'on puisse réfléchir par soi même et pas tjr attendre que les idées viennent des autres.... Et y a même pas de jugement à avoir genre Pêché d'Orgueil... Vraiment je vois pas le rapport avec l'auto diagnostic qui est un problème de démarche . Le côté ego ++ qui va avec, c'est autre chose, ça peut ne pas me plaire selon mes valeurs mais ce n'est pas un problème de validité de la démarche scientifiquement parlant.... C'est de ça dont tu veux parler?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Proxima
Messages : 564
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par Proxima » dim. 24 mars 2019 13:57

Ce qui revient à dire que l'autodiagnostique peut être considéré comme sérieux s'il repose sur des preuves. Il faut donc être d'accord sur ce qui peut être considéré comme preuve si tant est qu'il puisse en exister de recevables, car si on part du principe que la seule preuve recevable est celle d'un test passé par un professionnel, le débat est clos.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12724
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: S'auto diagnostiquer surdoué, est-ce bien sérieux?

Message par TourneLune » dim. 24 mars 2019 15:29

La politique du forum est très claire sur ce qui est considéré comme une preuve recevable...
Les ressentis des professionnels n'en sont pas. Les ressentis des non professionnels encore moins. Les listes de caractéristiques non plus.
Ça ne veut pas dire que ça n'a aucune valeur, ça ne veut pas dire que la "preuve" se limite à un score à un test.
Ce sont des choses qui ont toute leur place dans la démarche, en tant qu'elements de suspicion.

Pour la petite histoire, on a déjà vu un grand centre qui cible la douance revenir sur un de ces fameux diagnostics au doigt mouillé après que la personne a insisté pour passer le test.... Elle n'aurait pas eu de pensée arborescente... Bonjour les dégâts....

L'autodiagnostic n'est pas sérieux et ne le sera jamais parce que scientifiquement parlant ça reste un "je pense que". Ça ne veut pas dire qu'on n'est pas surdoué, ça ne veut pas dire que les éléments de suspicions ne sont pas nombreux. Ça n'en reste pas moins incomplet.
La suite dépend de chacun, si ça vous convient c'est très bien hein. Vous n'avez de comptes à rendre qu'à vous mêmes.

Nous au moment de construire un espace qui sert d'information sur la douance on n'a pas une démarche individuelle. Nous avons considéré qu'un diagnostic était valable uniquement si on avait été jusqu'au bout et ensuite ce qui compte ce n'est pas le score mais l'avis du professionnel qui a dû interpreter ce score. Après c'est pas comme si tous les psys étaient compétents et qu'ils racontaient jamais de conneries. C'est pas non plus comme si tous avaient une culture scientifique non plus.... c'est pas comme si quelques psys avaient pas des envies de célébrités... Alors pour s'y retrouver, c'est sûr que c'est pas simple....
Donc on fait avec une réalité imparfaite et libre à vous de vous situer où vous le souhaiterz, on est pas là pour mener une guerre, ce serait bien trop fatiguant. Accessoirement mentir est facile, il ne s'agit que de déclaratif.


Mais ici, sur ce forum, ne peuvent se déclarer surdoués que les gens qui ont été au bout de la démarche. Pas ceux qui se contentent d'un faisceau de preuves sans aller vers celle qui est la plus objective et la plus efficace, pour peu qu'elle soit interprétée correctement (et sans prétendre non plus faire de la numérologie avec les scores :lol:) Libre à chacun de faire ce qu'il veut dans sa vie et de s'exprimer ou pas sur le forum dans ce cadre, mais le débat est effectivement clôt. Le cadre ne changera pas.

On voulait un moyen de donner une visibilité assez claire des témoignages et je continue à être persuadée que c'est le seul moyen d'éviter les dérives, nettement visibles par ailleurs, de l'autodiagnostic.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Répondre