A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5600
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Fabs le vaurien » ven. 1 juil. 2011 12:25

altima a écrit :Sinon bah sceptique quant à la pertinence du test...
le test n'est pas fait pour éradiquer la propension aux doutes d'un coup de baguette magique....Mais avec du temps, on se dégage un peu de l'importance qu'on lui confère. Faudra bien accepter ce qu'il traduit.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par TourneLune » ven. 1 juil. 2011 12:30

De mon souvenir du III, certaines questions étaient culturelles mais pas toutes, loin de là. Mais il est certain que ça joue un peu. Ne crois pas pour autant que ce n'est que ça qui est mesuré. ( en même temps, mes propos ne concernent que le III)

Sinon, quand on vous dit que c'est facile.... Le test n'est pas fait à la base pour détecter les surdoués, il ne faut pas le perdre de vue.

Enyshy: je ne suis pas sûre que ce soit inquiétant, c'est juste vrai et d'autant plus qu'il parait que le WISC IV donne moins de résultats au-dessus du 130 car certains subtests feraient chuter la note globale pour des questions de rapidité. Ca handicaperait plutôt les surdoués en fait. Je ne sais pas trop comment les psys se débrouillent avec ça. cf ici: http://www.gifteddevelopment.com/About_ ... egiftd.htm ( in english, si qq un veut traduire pour le site, on cherche des bonnes volontés ;) )
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Enyshy
Messages : 39
Enregistré le : lun. 20 juin 2011 11:26
Test : WAIS
Localisation : Aux abords d'une singularité gravitationnelle

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Enyshy » ven. 1 juil. 2011 12:39

Du coup je me rappelle un truc... :-)

Quand on a commencé le premier test, il était chronométré... La psy voyant que cela me perturbe me dit : "ne vous inquiétez pas il n'y en a pas beaucoup qui le sont..." Oui juste 75% ! MDR !

Sinon côté culture moi je ne vois qu'un seul des tests qui est orienté culture et encore aucune question "culture" ne m'a choqué par sa difficulté même si je ne connaissais pas toutes les réponses. ;)

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Joebar » ven. 1 juil. 2011 12:45

ouf ... la culture et les mots c'est ce qui me stress le plus...
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
altima
Messages : 879
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40
Contact :

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par altima » ven. 1 juil. 2011 17:04

Ca fait 6 h que j'ai passé le test.

Je ne me sens ni tout à fait moi-même, ni tout à fait une autre. Pas d'ébranlements en vue, pas de failles émotionnelles, je suis restée de marbre à l'annonce du diagnostic. J'ai pourtant maintes fois imaginé la scène, jusqu'à pleurer par anticipation en pensant à la petite fille que j'avais été et que je suis encore.

L'heure du bilan n'est pas encore venue, aussi me suis-je gardée inconsciemment sans doute de me laisser aller.
Oui je suis sceptique.

Il s'est passé 3 semaines entre les premiers murmures de la psy, et CFT (ce fichu test, ndlr).
Au cours de la première semaine, mes perspectives avaient déjà changé : ses doutes à elle m'influençaient déjà, pour autant je n'osais accorder trop de crédit à ces premières impressions.
J'ai passé les deux semaines suivantes à diminuer l'enjeu que représentait ce test: si j'échouais, il me suffirait de considérer que j'étais par bonheur normale, normée, et que je n'avais donc aucune raison de m'en faire pour moi ou le monde autour. Je pense que c'est ainsi, en me dévaluant moi et l'importance du test, que j'ai réussi à passer une nuit plutôt satisfaisante la veille du d day.

Tout s'est bien passé parce que j'avais affaire à quelqu'un d'absolument charmant. Ca joue beaucoup.
Petit échange en préambule pour décrire mon état d'esprit et ma façon d'aborder CFT.

J'ai foiré dans tout ce qui est mathématique bien sûr, raisonnement logique. Je le savais par avance. Néanmoins j'ai trouvé les séries proposées bien plus faciles que celles du test mensa. Donc plutôt facile sauf vers la fin.
J'ai trouvé facile les épreuves de vocabulaire, je pensais qu'on allait monter plus en difficulté mais non.
J'avais peur de l'épreuve de mémorisation et finalement c'est ce que j'ai le mieux réussi je crois (bon faut dire que pas besoin de réfléchir pour ça! :D )
J'ai trouvé les questions de culture faciles même si j'ai pas tout su non plus.

Globalement donc oui c'était facile, disons que ça commence à se corser, donc à devenir intéressant finalement, seulement vers les deux ou trois derniers items de chaque série. J'étais surprise donc. Très bien accompagnée durant toute la passation, c'était véritablement appréciable, même si je n'ai pu avoir le même répondant car j'avais trop peur de me déconcentrer en souriant ou en parlant. Je me suis détendue au fur et à mesure mais ça bouillait là-haut.

La psy m'a demandé comment je l'avais vécu et l'a noté (grrrr!). Non je ne suis pas satisfaite des à peu près, mais au moins c'est fini. J'ai bien dit que j'avais peur d'être juste à la limite. Elle m'a certifié que non. Dès qu'on a arrêté je me suis sentie un peu vidée. Elle m'a expliqué qu'elle me détaillerait la procédure la fois prochaine, afin que j'aie la preuve que tout était réglo, on a parlé de choses plus personnelles me concernant, notamment des démarches à entreprendre à certains niveaux. Elle m'a dit que ça allait changer en mieux (rapport au fait qu'actuellement chui plutôt dans la case "fille neuneu en crise identitaire").

je lui fais confiance et c'est le plus important. Je me trouve très chanceuse d'avoir atterri sur ce forum et d'avoir pu obtenir une adresse tout près de chez moi, d'avoir rencontré quelqu'un de très humain.

Ca fait 6h, et je me sens bizarre.
Je suis soulagée d'être déjà à moitié fixée, parce que je souhaitais en informer mon père la prochaine fois que je le verrais, et comme ça n'arrive pas souvent...

J'attends du bilan un chiffre qui puisse rehausser mon estime de moi, et des pistes pour savoir quoi faire de moi.
J'ai besoin qu'on s'occupe de moi en somme et j'espère secrètement des larmes libératrices pour bientôt.

Avatar du membre
altima
Messages : 879
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40
Contact :

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par altima » ven. 1 juil. 2011 17:11

Enyshy a écrit :Du coup je me rappelle un truc... :-)

Quand on a commencé le premier test, il était chronométré... La psy voyant que cela me perturbe me dit : "ne vous inquiétez pas il n'y en a pas beaucoup qui le sont..." Oui juste 75% ! MDR !

Sinon côté culture moi je ne vois qu'un seul des tests qui est orienté culture et encore aucune question "culture" ne m'a choqué par sa difficulté même si je ne connaissais pas toutes les réponses. ;)
Marrant, j'ai pas eu l'impression d'avoir eu tant de question chronométrées, en tout cas très loin des 75% que tu mentionnes. (aurais-je passé un test bidon??)
Le chrono ça met un peu de piment, bon moi ce qui m'a gênée c'est plutôt le bip bip que ça faisait.

Enyshy
Messages : 39
Enregistré le : lun. 20 juin 2011 11:26
Test : WAIS
Localisation : Aux abords d'une singularité gravitationnelle

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Enyshy » sam. 2 juil. 2011 10:27

Si j'ai bien compris... il y a différents sous tests... On en passe certains et d'autres pas. C'est le psy qui décide.

Ensuite pour les 75% en fait c'est plutôt un ressenti qu'a prendre comme parole d'évangile. :-)
J'ai pas compté ni le nombre total de sous tests ni ceux chronométrés. :-)
Je pense que le chrono cela me stress tellement que j'en vois partout. ;)

Alors non ton test n'est pas bidon et mes 75% sont peut être en fait 50%... Si c'est moins j'ai vraiment un problème avec les épreuves chronométrées. MDR !

Nous n'avons plus qu'à attendre le résultat.

Je vois qu'on ne réagi pas de la même façon face à CFT... MDR !
Moi je me sentais rassuré dès qu'il fallait faire des math. :D
Et pour la mémoire, la mienne est plutôt photographique... J'ai toujours eu du mal si c'est uniquement auditif... :)

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 44

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Maluna » dim. 3 juil. 2011 12:55

TourneLune a écrit :il parait que le WISC IV donne moins de résultats au-dessus du 130 car certains subtests feraient chuter la note globale pour des questions de rapidité. Ca handicaperait plutôt les surdoués en fait
Il m'avait semble avoir lu l'inverse moi a propos des tests chronometres :grattelatete:

Ah voila c'est la :

http://www.ecpa.fr/psychologie-clinique ... sp?id=1968

Il est ecrit qu'il y a moins d'epreuves chronometrees, enfin c'est comme ca que je le comprends. Du coup la WAIS IV serait moins sensible au stress.
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
altima
Messages : 879
Enregistré le : mer. 18 mai 2011 14:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... -t410.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40
Contact :

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par altima » dim. 3 juil. 2011 13:20

J'ai eu un problème avec ces subtests, parce qu'il y a eu une pause à la fin du test général, le temps que la psy m'explique leur rôle (affiner?) et qu'elle note mes réactions à l'issue du test.
Résultat j'étais complètement démobilisée, moins stressée qu'au début forcément, mais j'en avais marre et je me suis pas foulée (j'avais beaucoup plus de mal qu'au début à me concentrer, et pour une épreuve chronométrée je me sentais aussi lente qu'une tortue malgré mes minces efforts). Pour moi ce fut une contre-performance et j'aurais forcément mieux réussi en les faisant dans la foulée.

Est-ce que tu as eu le même désagrément Enyshy?

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par TourneLune » lun. 4 juil. 2011 21:23

Etalonnage 876 sujets.......
c'est pas avec ça que ça va être discriminant aux extrémités....

Par contre, on comprend mieux pourquoi certains psys ont besoin de plusieurs jours pour donner les résultats alors que d'autres l'ont en temps réels... Ces derniers ont le CD ROM :D :D
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
sourizeante
Chaperon Rouge
Messages : 523
Enregistré le : mar. 26 avr. 2011 17:28
Présentation : Par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Banlieue orientale de Lutèce
Âge : 43

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par sourizeante » lun. 11 juil. 2011 16:23

A y est !!! Test passé.

La psy m'a mise très à l'aise, elle a tout fait pour que je sois calme et détendue. Et c'est fou ce que je suis calme ! :geek1:
Elle m'explique le mode de fonctionnement, me dit de faire du mieux que je peux sans me stresser. (Mais bien sûr!).

Je commence à over-stresser en cours de route, sur des puzzles visuels. Je lui donne une réponse assortie d'un "mais je suis pas convaincue". Elle me rassure : faites vous confiance, c'est la bonne réponse.
En dehors de cette fois là, elle ne commente pas mes réponses.

Jusqu'aux questions de culture générale où elle s'enthousiasme sur le fait que ce serait la première fois qu'on lui donne une des réponses depuis qu'elle fait passer le test. Mais bon, comme je ne sais pas combien elle en a fait passer, difficile d'en tirer une conclusion. Ca me perturbe plus qu'autre chose. Pour moi c'est juste un hasard. C'est un truc que je savais, j'aurais pu tomber sur autant de trucs que je ne sais pas.

Arrive la fin, on a passé tous les items "obligatoires". Elle m'explique qu'elle aimerait que je fasse un test de plus, pour affiner l'analyse. S'il y a qq chose à affiner, c'est plutot rassurant j'imagine.

Je finis la séance totalement perturbée : je m'attendais à quelque chose de plus "impressionnant". Je suis génée, j'ai l'impression de me faire avoir quelque part. Cela fait rire ma psy " vous comprenez maintenant pourquoi j'insistais pour que vous le passiez ce test".

Bref, résultats semaine prochiaine. Elle insiste bien sur le fait que le chiffre n'est pas une réponse en soi, que l'analyse du mode de fonctionnement est plus importante.

Je reste sur ma faim. Je veux savoir. Je suis effrayée à l'idée d'avoir réussi. J'espère secretement avoir foiré certaines series. :grattelatete:
Non mais franchement, je suis vraiment perplexe. Intuitivement, je sais que je l'ai "réussi" ce test. Mais cela implique trop de choses pour que j'ai le courage de me projeter plus avant dans l'annonce des résultats.

RDV dans 1 semaine.

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Cyrano » lun. 11 juil. 2011 18:35

Félicitations ! :cheers:

Je sais que j'enfonce des portes ouvertes mais je me dis que "savoir" est le début de "comprendre."
C'est sûr que ça doit faire remonter pas mal de choses mais l'idée de se connaître enfin, après tant d'années à se croire juste feignant, sauvage ou inadapté, je trouve que c'est stimulant.
Non pas que la douance soit une excuse à certains travers, mais bien une explication qui ouvre des centaines de pistes nouvelles.

C'est le début de ta rencontre avec toi même ! Alors dis toi bonjour et fais connaissance au moins...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Mlle Rose » lun. 11 juil. 2011 18:38

Réussi ou foiré... elle a raison quelque part, le test ce n'est pas un examen. Tu en apprendras peut-être un peu plus sur toi ce qui est déjà vachement intéressant en soi ^^ Déjà tu l'as passé dans de bonnes conditions c'est classe ;)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2906
Enregistré le : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : ->
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Joebar » lun. 11 juil. 2011 19:06

yeahhh !!! trop bien!! j'espere que ca se passera aussi bien lorsque je pourrai le passer!!! et comme la dit la psy le chiffre n'est pas une réponse en soi, l'analyse du mode de fonctionnement est plus importante!!! je le pense aussi. cette connaissance de soi amenne la connaissance des autres et permettra de se placer par rapport à eux (beaucoup moins de conflits!!!). se connaitre permet aussi de mieux apprehender les évennements extérieurs et d'en profiter pleinement! et plein d'autres choses positives!!!!!!!!!!!!!!!! :cheers: :cheers: :cheers:
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar du membre
Monsieur Noir
Messages : 442
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 00:42
Présentation : Back in Black
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IRL
Âge : 43

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Monsieur Noir » mer. 13 juil. 2011 12:53

Je sors de l'entretien préalable, pendant lequel j'ai raconté un genre d'autobiographie morcelée autant que parcellaire, qui a apparemment a convaincu la dame du bien fondé de ma démarche puisqu'elle veut bien me faire passer la WAIS III le 26 à 17h, tout en m'indiquant qu'il arrive qu'elle refuse.

Note intéressante : elle me dit que les calculs sont effectués sur une base statistique, dont j'ai cru comprendre qu'elle était centralisée. On pourrait alors imaginer qu'outre l'étalonnage initial avant commercialisation, il y aurait un étalonnage permanent. (?) Bien envie de creuser la question, d'autant que ça relativiserait le faible échantillon du WAIS IV.

Autre point intéressant, elle m'indique que le compte rendu qui est compris dans le prix est un compte rendu psychométrique uniquement, pas un bilan psy. Ça demande a être creusé aussi, et il serait intéressant de savoir qui ici a eu quoi en matière de compte-rendu, ça pourrait expliquer que certains restent sur leur faim.

Suite au prochain numéro.
A la recherche de l'imperfection parfaite.

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Mlle Rose » mer. 13 juil. 2011 13:36

Moi, sur le compte rendu, il y a l'analyse du test psychométrique mise en lien avec les éléments de l'entretien. A part cela, j'ai eu un compte-rendu oral, me donnant quelques éléments de mon fonctionnement (hors psychométrie) et quelques pistes de travail sur moi.

Cela dit, ça paraît tout à fait logique.

Quand un patient vient me voir pour une évaluation de la lecture, le CR reflète les tests que j'ai fait passer. Il arrive souvent que je note des éléments "satellites". S'il n'ont aucun rapport j'en parle simplement à l'oral.
Le bilan complet d'une personne prendrait des plombes et le CR ferait 15 pages...
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
sourizeante
Chaperon Rouge
Messages : 523
Enregistré le : mar. 26 avr. 2011 17:28
Présentation : Par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Banlieue orientale de Lutèce
Âge : 43

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par sourizeante » mer. 13 juil. 2011 15:39

Juste un précision : j'ai passé le WAIS IV. (alors j'espere bien que l'étalonnage n'est pas foireux)

De ce que j'ai compris, il reprend pour grande partie le WAIS III. Notamment, pour les questions de culture générales, certaines sont communes aux 2 tests... Je peux moi aussi poser des questions à ma psy qd je la verrai pour le resultat, vu qu'elle exerce depuis longtemps et qu'elle a surement dans le passé utilisé le WAIS III.

Pour ce qui est du CR, de ce que je comprends, c'est un CR assez détaillé. Je verrai mardi.

Avatar du membre
Monsieur Noir
Messages : 442
Enregistré le : ven. 4 févr. 2011 00:42
Présentation : Back in Black
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : IRL
Âge : 43

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Monsieur Noir » jeu. 28 juil. 2011 07:46

So ...Comment j'ai vécu ce machin ?

Stressouillé, mais sans plus, je savais que les risques étaient minimes. Je me suis laissé porter par la dame, au demeurant sympathique, et qui m'a mis à l'aise assez rapidement. Je n'ai pas essayé d'insister, ni n'ai paniqué, sur les quelques questions qui m'ont posé problème. J'ai décidé d'ignorer complètement le chrono, et à ma grande surprise, ça a marché (J'évolue, moi. :P). Je n'ai pas vraiment eu l'impression de faire un effort terrible, d'ailleurs j'avais pas envie. La psy m'avait averti qu'on n'était pas censé arriver au bout de certains subtests : "Ça va en difficulté croissante, il y a un moment où vous allez bloquer, c'est voulu, ce n'est pas fait pour qu'on arrive au bout". Ah ? Huhu. :P

Selon ma forme et mon état d'esprit du moment, je pense que j'aurais pu faire ou un peu mieux (sauf au code, où je me suis planté dans les grandes largeurs) ou beaucoup moins bien. Un peu plus de stress, par exemple, et j'aurais pu bloquer sur pas mal de questions. Un peu moins, et ça aurait "coulé" plus facilement.

Mon ressenti : il y a là dedans trop de choses qui dépendent de la culture, voire de la pratique, et je sens ça comme un mix entre une mesure des capacités, et une mesure de leur utilisation dans un cadre assez scolaire. L'arithmétique par exemple, je me suis planté à une ou deux questions, mais si j'avais un métier qui en nécessite la pratique courante, ça ne m'aurait pas posé de problème (me rappelais juste plus de certaines règles, en fait). Les questions de culture générale et vocabulaire, c'est un peu pareil, il y a des mots et des questions qu'on peut n'avoir jamais rencontré. Par exemple, s'il n'y avait pas eu récemment des évènements dont j'ai eu vent parce que j'étais pas chez moi à ce moment-là et que j'étais chez quelqu'un qui écoute la radio (ça fait une somme de coïncidences rigolotes), il y a une question à laquelle je n'aurais pas su répondre.

A contrario, d'autres subtests ne s'inventent pas.

Du coup, je suis assez dubitatif. Je ne sais pas si c'est un bon détecteur de douance, dans le sens où quelqu'un d'inhibé, stressé et/ou avec une culture personnelle atypique peut facilement se planter sur la fin des subtests (qui disait que le test n'était pas fiable aux extrémités :roll: ? ), sauf sur ceux qui sont culture-fair (autrement dit, cubes, matrices, et similitudes/images dans une certaine mesure). Par contre, c'est un bon détecteur de problèmes, et j'en ai trouvé un qui me déplaît fortement.

Message perso pour Shrito : la question que tu m'avais spoilé n'est pas dans le WAIS III, ça m'a évité un problème de conscience. :mrgreen:.

Au final, pas de regrets, et une belle prise de conscience d'une grosse faiblesse de la vitesse de traitement (paraît que c'est courant, mais ça m'emmerde néanmoins beaucoup, parce que c'est quelque chose que je vis assez mal au quotidien, et qui explique pas mal de choses)... J'ai donc du pain sur la planche. (N'ai pas aimé la réponse de la psy sur ce point quand je lui ai demandé si on pouvait améliorer ça, mais bon, elle ne me connaît pas : "Ça ne sert à rien, de toutes façons, tout se fait sur ordi maintenant, pas besoin d'écrire ou de bricoler des trucs précis..." Image)

Enfin, j'ai posé la question de la centralisation de la base de données. Selon la psy, elle est effectivement centralisée, chaque testé se voit attribuer un identifiant unique par les ECPA (Editions du Centre de Psychologie Appliquée), et d'après elle, ça sert bien à un réétalonnage permanent. Ceux qui ont le rapport directement doivent avoir la chance d'avoir un(e) psy connecté(e) à internet, qui peut renseigner le profil en direct – comme moi :mrgreen:. Je ne serais pas surpris que le délai des autres soit dû à un échange de courrier (envoi des scores bruts aux ECPA qui renvoient en retour les évaluations statistiques). Elle m'a aussi dit qu'une partie du prix est reversée aux ECPA (ce qui est logique, si la base est centralisée et que l'évaluation stat est de leur fait). Faudrait confirmer tout ça par une autre source.
A la recherche de l'imperfection parfaite.

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Cyrano » jeu. 28 juil. 2011 08:26

Merci pour ce témoignage M Black.
Je trouve en effet étrange qu'on analyse une potentialité sur la base d'informations acquises.
Si on me demande qui a écrit "tombeau pour 500000 soldats", je vais répondre car c'est le bouquin que je lis en ce moment.
Je ne vois pas bien le rapport avec le QI... :nesaitpas:
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5600
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Fabs le vaurien » jeu. 28 juil. 2011 09:18

lorsque j'avais passé la WAIS III, la psy m'avait dit, il me semble, que les questions (d'importance moindre compte tenu du reste) ayant trait à la culture générale (qui varie en fonction du contexte dans lequel on s'inscrit), ne jouaient pas tant que ça sur le score et qu'il ne fallait pas trop s’arrêter à ça.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Aspasie
Sale Gosse
Messages : 1799
Enregistré le : lun. 13 juin 2011 21:27
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Aspasie » jeu. 28 juil. 2011 12:18

Merci de ton témoignage M Noir et encore bravo.

La mienne m'a dit qu'au niveau du score final ce type d'item (culture, vocabulaire etc) pouvait être pénalisant. Pour ça que sur le papier elle m'a donné un score brut, et à l'oral m'a donné une approximation (revue à la hausse) fondée sur les items qu'elle trouve les plus importants. Pour ça également qu'elle me dit de ne pas tenir compte des chiffres, selon elle, cette échelle à elle seule peut ne pas détecter certains cas de douance. D'où l'importance de l'entretien et du bilan encore une fois...

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12691
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par TourneLune » jeu. 28 juil. 2011 12:26

Je pense qu'en terme d'evaluation globale dans une population ça a sa place et que ça la perd dans certains cas individuels. Pour la grande majorité des questions, il est quand même difficile d'avoir vécu en france sans avoir croisé ces mots ou notions, donc le fait de les avoir retenues ou pas est quelque part significatif même si effectivement ça semble un peu arbitraire, pourquoi celles-là et pas une autre. Effectivement plus la difficulté monte plus c'est arbitraire. Mais le résultat n'aura pas la même signification selon le background de la personne et comme dit aspasie, c'est le boulot du psy de savoir replacer le résultat chiffré dans son contexte. Reste à connaitre l'impact sur le résultat d''avoir répondu bien ou pas à ces toutes dernières questions... On sait que ce n'est pas linéaire.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
MrAmad3us
Messages : 7
Enregistré le : lun. 15 août 2011 17:21
Test : WAIS
Localisation : ...se propageant à travers l'Univers mais de passage sur Terre...
Âge : 27

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par MrAmad3us » lun. 15 août 2011 19:52

En ce qui me concerne j'ai passé le WISC à l'age de 8 ans suite à des problèmes en classe, en fait mes résultats étaient bons quand j'était intéressé, par exemple en maths mais mais les professeurs me reprochaient de constamment être "ailleurs" distrait (ou distrayant dans certaines périodes d'hyperactivité :lol: ). Je n'ai pas trouvé le test difficile mais ma psy m'a expliqué qu'en travaillant ma concentration mes résultats (je pense qu'elle parlait plus de la classe) seraient meilleurs enfin toujours fût il que c'était un peu obscur pour moi, je me souviens que quand elle m'a montré où je me situais sur la courbe de Gauss j'en ai pas tout de suite compris la portée statistique ; à l'époque les pourcentages c'était pas ça :wasntme: ... Toujours est-il que je me souvient juste avoir été content (comme à la remise d'un contrôle quoi) mais sans vraiment le comprendre en fait.

Et me voilà 9 ans plus tard chez un autre psy mais cette fois pour enfin prendre un peu de recul par rapport à mes résultat au lycée qui se dégradaient à haute vitesse (entre autres...), alors bilan psychologique complet et WAIS III (me semble-t-il) 1 mois plus tard... pas beaucoup plus difficile que le premier (relativement au temps passé) à part certains subtests notamment sur la mémoire ; et cette fois pas de remarque sur ma concentration :cheers: , le psy me donne mes fiches récapitulatives... :worried: et cette fois un mélange de soulagement (surtout pour le côté logico-math que je pensais voir régresser) et de déception (mais moins quand même :lol: ), toujours est-il que le coté ludique ça aide à évacuer la pression accumulée avant le test surtout si le professionnel va dans ce sens, et pour moi la principale difficulté c'était la compréhension de certaines questions... parfois l'impression qu'il y a des pièges partout ou qu'il y a 32 façons différentes de répondre... :tmi:
"Dans ce monde tout est lié aucun de nous n'est seul...Ainsi, il n'y a pas de différence entre mon ami et moi ; ainsi, il n'y a pas de différence entre mon ennemi et moi"...

Avatar du membre
Daenerys
Messages : 128
Enregistré le : dim. 13 févr. 2011 00:13
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Londres
Âge : 29

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Daenerys » jeu. 18 août 2011 10:43

Voici mon expérience:

La séance de passage du test a duré environ 2h30. Je n'ai pas éprouvé de difficulté particulière, j'ai juste eu un peu de mal avec les images à mettre dans l'ordre, car j'avais l'impression de voir des choses illogiques à l'intérieur même des images alors que mon histoire était en ordre...
A la fin du test, je demande quand même à la psy ses impressions, et elle me dit "c'est très haut, il y a 2-3 petites erreurs mais globalement c'est très bon". Mais elle me dit ne pas pouvoir affirmer que je suis surdouée sans avoir dépouillé et fait ses calculs.
Je reviens donc quelques semaines plus tard pour le résultat, quand même assez confiante vu ce qu'elle m'avait dit. Elle me fait m'asseoir, puis me regarde dans les yeux et me dit qu'on ne peut pas dire que je suis précoce car j'ai un QI trop hétérogène...Elle m'explique que j'ai d'excellents résultats en QIV (145), mais que le QIP est moyen (106), ce qui d'après elle est en partie du à mon stress et à mon désir de faire les exercices chronométrés le plus vite possible. Mais que même s'il n'y avait pas eu ce facteur stress j'aurais quand même eu une différence très significative entre les deux.
Elle m'explique que comme l'écart est supérieur à 12 points et que l'un des deux QI est inférieur à 130, elle ne peut pas calculer mon QIT et donc pas dire que je suis surdouée car "les surdoués sont à peu près homogènes".
"Dire que vous êtes surdouée n'est pas faux mais ce n'est pas vrai non plus" - heu ok j'ai fait tout ça pour au final m'entendre dire ça, je ne suis pas plus avancée...
Elle me dit que je suis une personne à haut potentiel (donc apparemment pour elle HP#surdoué), et que c'est normal que je me sente très différente etc puisque j'ai un énorme écart et qu'en gros une zone de mon cerveau est "hyper douée" et l'autre plus dans la moyenne...
Enfin elle m'a conseillée de suivre une thérapie comportementale pour essayer de me sentir mieux et de plus réussir à m'adapter aux autres, quel que soit le fonctionnement de mon cerveau.

Je me suis sentie assez décontenancée par ces résultats, car j'ai vu, notamment sur ce forum, des surdoués avec des QI hétérogènes. Quand je l'ai dit à ma psy elle m'a dit que c'était impossible, et que JSF elle-même avait dit que si l'écart est supérieur à 12 points on ne peut pas conclure à une surdouance...
Donc voilà où j'en suis, je me reconnais fortement dans les caractéristiques des surdoués, mais du coup le doute persiste, et c'est un sentiment très désagréable...

Zeus
Messages : 1406
Enregistré le : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Zeus » jeu. 18 août 2011 11:05

Je comprends ton doute.
Je suis très homogène, mais bas, en deça du score officielle (aussi pour des raisons de "sabotage" selon la psy). Et "diagnostiqué" surdoué, malgré tout.
Je pense qu'il faut relativiser, et tu le feras. Le but n'est pas de se voir attribuer une étiquette magique de "surdoué" mais comprendre comment on fonctionne et en quoi ça peut être un inconvénient ou un avantage - en fonction des circonstances.
Pour ma part, je me fiche pas mal de l'étiquette, du score et d'appartenir à un groupe virtuel d'individus qui auraient des capacités cognitives singulières puisque je sais comment je fonctionne et pourquoi. J'ai juste avec le test un peu élucidé la question de ma vitesse de traitement et de mon ennui en compagnie de gens un peu mous, peu distrayants ou un peu endormis dans une ornière. Je sais donc que je ne suis pas fou et qu'ils ne font pas exprès d'être lents pour m'irriter. C'est déjà ça.

Tu as un score élévé qui indique malgré tout que ça chauffe là haut et ça te permet d'expliquer le décalage que tu ressens.

La définition ultime du surdoué, si elle existe, doit t'être donnée par la psy : on ne peut pas dire à quelqu'un "vous n'êtes pas ceci" sans définir ce que "ceci" implique et signifie, au delà de la pure répétition d'une définition descriptive et non explicative.

Bref, si tu es intelligente -et je ne parle pas de douance ou de score de QI- tu comprendras vite que tout ceci n'est pas très important, que ça peut t'aider à y voir plus clair, mais que ça ne te résume pas.

Bon courage, en tout cas.

Répondre