Le diagnostic...et après ?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostique...et après ?

Message par amalia » mer. 30 nov. 2011 16:16

Mlle Rose a écrit :HS : chez les orthophonistes c'est la même chose. Je me rends compte seulement maintenant que je suis "avertie" que j'ai sans doute laissé passer beaucoup de personnes HQI avec des diagnostics flous, et avec en moi l'impression de ne pas être totalement satisfaite de mes conclusions...
Aujourd'hui, ceux-ci, ceux qui ne rentrent pas dans des cases bien nettes, c'est >psy >test et souvent = HQI (sans vouloir m'envoyer des fleurs, je me trompe rarement de plus de 10 points sur un QI ; quand je pose ce genre d'hypothèse, elle est avérée dans 90% des cas, je me paie souvent même le luxe de proposer une prédiction de profil au psychologue quand je l'appelle pour lui expliquer pourquoi je lui adresse tel ou tel patient, prédiction qui, souvent encore, est assez juste 8) )
exact ;

à ceci près qu'il faut avoir affaire à des professionnels qui vont comprendre/accepter cette hypothèse ; il peut y avoir des psys qui vont penser "celui là, il se la joue...." et partir dans des interprétations à la .... (pour être gentille) (j'en ai fait les frais à titre perso) ;
donc si vous avez des soupçons sur votre QI --> s'adresser à un spécialiste des bilans et voir avec lui/elle ;

ensuite, pour le moment, je trouve difficile de proposer cette hypothèse à qqn qui ne l'a pas en tête : cela demande une bonne investigation clinique au préalable pour ne pas avancer sur une idée qui peut être se révélera totalement fausse, surtout vu le coût d'un bilan ;

enfin, "on ne trouve que ce qu'on cherche" : en ce moment, comme je suis en plein dans la question, j'ai peut être tendance à voir des HP partout ; je suis donc hypervigilante dans mes approches diagnostiques (à tel point que ce matin en supervision, je n'ai pas abordé cette hypothèse avec mon superviseur, pour un patient qui me pose question ; mais promis, je creuse la question avec lui) ;

avec davantage d'expérience en ce domaine, je pense que ce sera + facile...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12746
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Le diagnostique...et après ?

Message par Mlle Rose » mer. 30 nov. 2011 17:08

Pour mes patients, avant toute évocation de cette hypothèse, je fais mon bilan + un inventaire de Terrassier, ça donne déjà une bonne indication.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostique...et après ?

Message par amalia » mer. 30 nov. 2011 18:35

oui, mais mes patients ne viennent pas pour un bilan, ils ne se voient pas comme intelligents ;

ils viennent pour une phobie sociale, pour un maque d'estime de soi, d'affirmation de soi, un trouble anxieux... dont une des causes pourrait etre la douance, à coté de multiples autres facteurs...
d'ou ma difficulté actuelle à leur planter une proposition de bilan...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

jesaisplusquijesuis
Messages : 72
Enregistré le : ven. 9 déc. 2011 21:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Le diagnostique...et après ?

Message par jesaisplusquijesuis » lun. 12 déc. 2011 20:26

Bonsoir. Mon message s'adresse à Melle Rose et à Amalia en particulier, mais également aux autres de manière plus générale!
J'ai cru comprendre que vous étiez psy (chiatre? chologue? chothérapeute?). Je ne me suis jamais, mais alors jamais de chez jamais, pensée "###Charcutier-zingueur en reprise d’études ###". Je suis en thérapie depuis 3 mois maintenant et il y a 15 jours m'a psychothérapeute-ex psychiatre m'a orientée vers cette voie...Aujourd'hui je me pose bcp de questions (j'ai fais des recherches, lu, écrit, compris des choses sur mon passé et mon présent...des choses semblent s'éclairer).
Mais comment être sûre que ma psy ne s'est pas trompée? Comment être certaine qu'elle ne me fais pas faire fausse route? Par exemple, je n'ai pas eu le temps (je n'ai surtout pas osé) de lui demander aujourd'hui POURQUOI elle m'a dit ça? Qu'est ce qui l'a mise sur la voie? Quels indicateurs? Sur quoi s'appuie-t-elle?
Faut-il que je lui demande "un bilan"? Ou dois-je attendre qu'elle me le propose? Et pour les tests?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses et...je trouve que vous faites un bien chouette métier en tt cas!

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12746
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Le diagnostique...et après ?

Message par Mlle Rose » lun. 12 déc. 2011 20:49

Je ne suis pas psy, je suis orthophoniste. Dans mon boulot je suis amenée à orienter pas mal d'enfants vers des psychologues pour diverses raisons, dont une suspicion de haut potentiel.
Le seul moyen d'être sure qu'elle ne se trompe pas est de faire un bilan complet incluant un test chez un psychologue spécialisé. Les questions que tu poses ici, c'est d'abord à elle qu'il faudrait les poser, puis lui demander si elle est en mesure de réaliser un tel bilan ou si elle préfère t'orienter vers quelqu'un qui a plus d'expérience pour l'interprétation des tests (tous les psychologues ne font pas de psychométrie).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

jesaisplusquijesuis
Messages : 72
Enregistré le : ven. 9 déc. 2011 21:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Le diagnostique...et après ?

Message par jesaisplusquijesuis » lun. 12 déc. 2011 21:03

Merci beaucoup pour votre réponse! Je suis désolée pour l'erreur (j'aurai dû réfléchir plus, j'ai tiré une conclusion juste avec le mot "patient"....bref!).
Je lui pose toutes ces questions mais une heure une fois par semaine c'est pas assez et même si à partir de janvier je dois la voir plus, je n'aurais jamais le temps de lui poser toutes les questions que je me pose!
Je lui demanderais la prochaine fois...Aujourd'hui je voulais mais j'ai pas osé (je sais c'est bête!).
MERCI!

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par amalia » lun. 12 déc. 2011 21:10

psychologue pour ma part ; peut etre elle a juste suggéré pour te laisser cheminer ; ensuite, pour une "absolue" certitude, oui, bilan complet, ou au moins lui poser tes questions,

bon courage
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Fabs le vaurien » lun. 12 déc. 2011 21:11

écris donc tes questions et donnes le lui. en meme temps, tu disais ailleurs ne pas en avoir super confiance.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12746
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Mlle Rose » lun. 12 déc. 2011 21:13

au fait, j'ai édité le titre qui me tuait l'oeil depuis un bon moment :P
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

jesaisplusquijesuis
Messages : 72
Enregistré le : ven. 9 déc. 2011 21:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par jesaisplusquijesuis » lun. 12 déc. 2011 21:24

Amalia: merci pour ta réponse. Oui je pense que c'est ça elle m'a demandé de lire un livre ya 15 jours et on en a parlé aujourd'hui. Je lui ai demandé qu'elle m'en conseille un autre sur un autre thème (elle m'a dit que ça serait sur l'estime de soi).
Fabs: Oui je vais écrire en organisant mes idées et mes questions de manière claire (car là c'est le bordel g 3 cahiers différents et j'ai écrit sur des livres dc il faut que je "fasse le bilan" de tt ça). Ce n'est pas que je lui fais pas confiance= c'est les deux. Quelque part je lui fais confiance mais en m temps je me méfie (elle m'a dit que je méfiais de ce que je pouvais pas contrôler et comme en séance elle dit que je "lache prise", j'ai peur, j'angoisse et dc je résiste en me méfiant enfin c un truc ds le genre!!!)
Melle Rose: j'ai pas compris votre phrase (mais elle ne m'était ss doute pas destinée....!Il s'agit d'un titre de post?)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12746
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Mlle Rose » lun. 12 déc. 2011 21:57

diagnostique > diagnostic oui
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5589
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 38

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Fabs le vaurien » lun. 12 déc. 2011 22:15

diagnostique = adjectif (des éléments diagnostiques par exemple)
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par amalia » mar. 13 déc. 2011 09:17

jesaisplusquijesuis a écrit :Amalia: merci pour ta réponse. Oui je pense que c'est ça elle m'a demandé de lire un livre ya 15 jours et on en a parlé aujourd'hui. Je lui ai demandé qu'elle m'en conseille un autre sur un autre thème (elle m'a dit que ça serait sur l'estime de soi).
Fabs: Oui je vais écrire en organisant mes idées et mes questions de manière claire (car là c'est le bordel g 3 cahiers différents et j'ai écrit sur des livres dc il faut que je "fasse le bilan" de tt ça). Ce n'est pas que je lui fais pas confiance= c'est les deux. Quelque part je lui fais confiance mais en m temps je me méfie (elle m'a dit que je méfiais de ce que je pouvais pas contrôler et comme en séance elle dit que je "lache prise", j'ai peur, j'angoisse et dc je résiste en me méfiant enfin c un truc ds le genre!!!)
Melle Rose: j'ai pas compris votre phrase (mais elle ne m'était ss doute pas destinée....!Il s'agit d'un titre de post?)
bonjour jesaisplusquijesuis,

lache prise (facile à dire, je sais, mais ça vient petit à petit) et donne toi/lui du temps ; comme semble l'indiquer ton pseudo, tu as un "petit" ajustement à faire au niveau de ton identité (comme bcp) et cela demande un peu de temps et un cheminement ; en meme temps, la résistance est normale et c'est bien que tu en sois conscient.

en psychologie, il n'y a jamais d'urgence...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

jesaisplusquijesuis
Messages : 72
Enregistré le : ven. 9 déc. 2011 21:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par jesaisplusquijesuis » mar. 13 déc. 2011 12:35

Merci.
Conscient (e)= je suis une fille...! (ça au moins j'en suis sûre!!!!!)

Bonne journée à vous.

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par amalia » mer. 14 déc. 2011 12:56

bon, c'est déjà bien, tu es une fille (non qu'etre un garçon, ça soit moins bien, quoique :D )

si ça peut te rassurer, je suis en train de faire pareil que ta psy avec un patient : il vient pour un trouble anxieux, mais je le soupçonne d’être HP ;

mais le trouble anxieux, Hp ou pas, est au premier plan et réellement handicapant ...me semble prioritaire...
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12746
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Mlle Rose » mer. 14 déc. 2011 13:21

Prioritaire oui, mais s'il n'est pas considéré au regard d'une possible douance, il se peut que ses raisons en soient occultées et que ça nuise à l'efficacité du traitement. Je ne dis pas ça pour toi amalia car tu semble considérer le problème, mais des tas de psys ne le font pas (va voir la vidéo du Dr Vandamme, psychiatre, sur le site adulte-surdoue.org, tu verras de quoi je parle).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

jesaisplusquijesuis
Messages : 72
Enregistré le : ven. 9 déc. 2011 21:35
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par jesaisplusquijesuis » mer. 14 déc. 2011 15:14

Je suis d'accord pour les troubles anxieux. D'ailleurs je me dit que même si je ne suis pas "surdoué", la lecture du livre me permet de mieux comprendre certains de mes problèmes= de nombreuses peurs, très anxieuse, hypéractive, volonté de contrôle et de comprendre les choses (pour me rassurer de mes peurs?!), problèmes relationnels (au travail, en famille et surtout....en amour!), des phobies/tocs (?) comme peur de l'avion, de l'ascenseur, mal au ventre dans les bus, peur que l'on rentre chez moi (j'ai fais mettre des barreaux à mes fenêtres et me lève toutes les nuits pour vérifier que la porte est bien fermée...)
Ma psy m'a dit qu'il y avait aussi le problème de l'estime de soi (elle m'a conseillé un livre "l'estime de soi" s'aimer pour mieux vivre avec les autres, je vais l'acheter tt à l'heure...).
Là je ne vais pas la voir pdt 15 jours (je rentre chez moi pour les vacances) donc je me suis donné un objectif de travail= lire le livre sur l'estime de soi, lire un autre livre sur la douance (celui de C.Bost) et mettre par écrit mes questions/hypothèses/pensées (bon ça j'ai déjà comencé c'est pas gagné car organiser et classer ses idées/questions/hypothèses sur soi c'est très très dur!).
J'ai également compris qu'elle avait eu des doutes dès la première séance= selon elle mes séances sont très "intenses" (moi je ne trouve pas...).
J'ai également discuté avec une amie qui m'a expliqueé qu'il y a des choses que je trouve "normal" (ds le sens où je pense que tt le monde pourrait le faire aussi bien que moi) qui ne le son pas forcément (ex: régler son problème d'orthographe seule en 2 mois=indentification des fautes/listing/compréhension du pourquoi du comment des fautes/dictées.Bon j'en fais tjs mais beaucoup moins qu'avant où j'étais une quasi illétrée! le fait de pouvoir apprendre très rapidemment des centaines de fiches bristol par coeur, mots pour mots, en retenant même la couleur du stabilo et l'emplacement sur la fiches, rapidité lors des examens, capacité de progression rapide....) Et c'est vrai qu'auant parfois on me donne l'impression d'être une débile (je peut être très naïve), autant des professeurs ou des collègues m'ont déjà dit qu'ils étaient bleuffer par certaines choses.
Mais moi je pense que tout ça est uniquement dû à ma capacité de travail (je peux travailler 12H/jour 7j/7= période de concours) et je pense qu'on a tous le même cerveau et que tt le monde peux le faire...mais apparemement je me trompe....

PS: Vive les filles, girls power lol (non en faite j'adore les garçons en amitié mais en amour ou en séduction c'est plus délicat...j'ai un petit pb avec eux....et je suis un peu (bcp?) féministe (mais pas sexiste!)!

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par amalia » mer. 14 déc. 2011 17:08

Mlle Rose a écrit :Prioritaire oui, mais s'il n'est pas considéré au regard d'une possible douance, il se peut que ses raisons en soient occultées et que ça nuise à l'efficacité du traitement. Je ne dis pas ça pour toi amalia car tu semble considérer le problème, mais des tas de psys ne le font pas (va voir la vidéo du Dr Vandamme, psychiatre, sur le site adulte-surdoue.org, tu verras de quoi je parle).
Oui je me bats avec suffisamment de collègues ( sur l autisme) pour savoir que certains sont butes ;
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

guillaume29
Messages : 37
Enregistré le : mar. 13 déc. 2011 12:26
Test : WAIS

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par guillaume29 » jeu. 15 déc. 2011 11:36

Pour le topic:

Oui et après?

Le neuropsy que je suis aller voir pour le test m'a dit "je ne penses pas pouvoir vous apporter grand chose".

Ok, ça c'est fait.

:(

Mais moi, je fais quoi maintenant?

Zeus
Messages : 1407
Enregistré le : sam. 19 mars 2011 14:59
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Zeus » jeu. 15 déc. 2011 12:13

guillaume29 a écrit :Pour le topic:

Oui et après?

Le neuropsy que je suis aller voir pour le test m'a dit "je ne penses pas pouvoir vous apporter grand chose".

Ok, ça c'est fait.

:(

Mais moi, je fais quoi maintenant?
J'ai vu un neuropsy une fois dans une émission de télé qui démontrait insidieusement que la douance n'existe pas.
On sentait un peu d'aigreur dans son discours, une forme d'envie malsaine.
Je peux me tromper et avoir mal interprété.

En tout cas, faut bien choisir ses interlocuteurs, surtout un psy.
Si jamais la douance l'exaspère, parce qu'il se sent humilié de parler avec quelqu'un de supposément plus intelligent, c'est mal parti...

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Zil2blé » jeu. 15 déc. 2011 12:23

J'ai rencontré aussi une psychologue complètement réfractaire au test. J'ai continué mes recherches jusqu'à trouver le bon. Courage Guillaume. Dans l'adversité il faut s'unir. As tu demandé à Melle Rose? Sinon, tu as l'ANPEIP qui a peut être une antenne à côté de chez toi... Ils s'occupent des enfants mais sont souvent au courant des réseaux pour les adultes. Les chats ne font pas des chiens.

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12746
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par Mlle Rose » jeu. 15 déc. 2011 13:41

Je remet ici la réponse de Guillaume (celle qui avait un rapport avec le sujet ^^)
guillaume a écrit :Ben, je l'ai senti très informé et compatissant mais plus "technicien" que thérapeute. (d'ailleurs il indique clairement qu'il n'en propose pas)

C'est un neuropsy chologue, pas un neuropsy chiatre!

Il est a priori spécialisé dans les test et diagnostic par rapport aux problèmes scolaires.

J'ai pas noté non plus de problème avec le fait que j'ai eu 145.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par amalia » jeu. 15 déc. 2011 23:18

guillaume29 a écrit :Pour le topic:

Oui et après?

Le neuropsy que je suis aller voir pour le test m'a dit "je ne penses pas pouvoir vous apporter grand chose".

Ok, ça c'est fait.

:(

Mais moi, je fais quoi maintenant?
Ben si tu as des soucis psys, tu peux te faite aider a les identifier/ prendre en charge : la douance n est pas une maladie mais peut s accompagner de difficultés non spécifiques aux hp ; si tu n as pas de souci : enjoy et vis ta vie :-)
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
amalia
Messages : 936
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par amalia » jeu. 15 déc. 2011 23:27

Un neuropsy est specialise dans l étude du fonctionnement intellectuel (fonction cogntives) et la remediation cognitive; un psyclinicien dans l écoute et l accompagnement ; un psychothérapeute met en œuvre des thérapies normalement en fonction des problématiques des patients en utlisant des outils/approches spécifiques ; attention jusqu'à il y a peu n importe qui pouvait se nommer psychothérapeute, préférez un psycho clinicien/ psychothérapeute ; ensuite c est question de feeling.
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

guillaume29
Messages : 37
Enregistré le : mar. 13 déc. 2011 12:26
Test : WAIS

Re: Le diagnostic...et après ?

Message par guillaume29 » ven. 16 déc. 2011 13:15

Tu veux dire que la loi vient de changer vis à vis des thérapeutes?

Répondre