Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
MeliMélo
Messages : 10
Enregistré le : sam. 11 mai 2013 10:03
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3604.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : inconnue à cette adresse...
Âge : 47

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par MeliMélo » sam. 25 mai 2013 16:38

Merci beaucoup pour ce retour !

Il s'agissait bien du WiscIV et de l'IRP, j'ai fait une erreur :oops:

Ton message me fait prendre du recul sur ce qui m'a été avancé. Je considérais qu'une dyspraxie pouvait être compensée, alors qu'il s'agirait davantage d'un trouble praxique. Les psy m'ont parlé d'un écart type entre IRP et QIV mais jamais de l'IRP autour de 80 et finalement, c'est rassurant :-)

Quand tu écris "(sur le plan clinique, ça fait souvent des sujets très très très littéraires et créatifs, relativement inadaptés en société, littéraires en particulier à l'oral car l'écrit est bien bof à cause des soucis praxiques), un peu Pr Nimbus sur les bords dès le plus jeune âge".
Je retrouve le profil de la miss, à par pour l'écrit car elle a une jolie écriture régulière, une orthographe et une grammaire irréprochables. Elle est juste incroyablement lente, et de ce fait n'utilise que le clavier.

Avatar du membre
Ngilozi
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 17 janv. 2013 14:40
Présentation : C'est par là...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Swaziland
Âge : 46
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Ngilozi » lun. 27 mai 2013 21:23

Bonsoir,
j'ai passé le test WAIS il y a environ un mois et j'ai eu le résultat aujourd'hui, et comme certains d'entre vous sur ce forum il y a un grand écart entre le QIV (132) et le QIP (106), du coup la psy qui avec qui j'ai passé le test m'a dit que j'étais bien surdouée, mais que j'avais sans doute un problème de dyspraxie et que si j'avais été plus jeune cela aurait été bien de voir un psychomotricien. Elle ne m'a rien donné d'écrit pour le moment, mais a dit qu'elle allait m'envoyer le bilan par mail. Je suis sortie de là un peu bizarre, ne sachant trop que penser... Elle m'a conseillé d'aller sur des forums ou de m'inscrire dans des associations de personnes surdouées (merci, je n'y aurais pas pensé toute seule...), de ne pas trop dire que j'étais surdouée et de "m'abaisser au niveau des autres" parce que le fait d'être surdoué était un avantage, mais surtout un fardeau et qu'elle elle n'aimerait pas du tout être à ma place... super ! J'avoue que je suis très perplexe face à tout cela et que du coup je me demande même si elle m'a bien fait passer les tests parce qu'elle n'a pas l'air très compétente dans le domaine. En allant passer ce test je me disais "bon, au moins comme ça je serai fixée" et là finalement j'en suis à me dire après le test que je suis "peut-être" surdouée et que bof, de toute façon qu'est-ce que cela va changer à ma vie finalement...
We refuse to be What you wanted us to be; We are what we are : That's the way it's going to be. You don't know ! You can't educate I For no equal opportunity : Talkin' 'bout my freedom, People freedom and liberty !
BOB MARLEY - BABYLON SYSTEM

Avatar du membre
Callie
Messages : 221
Enregistré le : jeu. 16 mai 2013 18:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Callie » lun. 27 mai 2013 21:30

Ngilozi a écrit :Bonsoir,
j'ai passé le test WAIS il y a environ un mois et j'ai eu le résultat aujourd'hui, et comme certains d'entre vous sur ce forum il y a un grand écart entre le QIV (132) et le QIP (106), du coup la psy qui avec qui j'ai passé le test m'a dit que j'étais bien surdouée, mais que j'avais sans doute un problème de dyspraxie et que si j'avais été plus jeune cela aurait été bien de voir un psychomotricien. Elle ne m'a rien donné d'écrit pour le moment, mais a dit qu'elle allait m'envoyer le bilan par mail. Je suis sortie de là un peu bizarre, ne sachant trop que penser... Elle m'a conseillé d'aller sur des forums ou de m'inscrire dans des associations de personnes surdouées (merci, je n'y aurais pas pensé toute seule...), de ne pas trop dire que j'étais surdouée et de "m'abaisser au niveau des autres" parce que le fait d'être surdoué était un avantage, mais surtout un fardeau et qu'elle elle n'aimerait pas du tout être à ma place... super ! J'avoue que je suis très perplexe face à tout cela et que du coup je me demande même si elle m'a bien fait passer les tests parce qu'elle n'a pas l'air très compétente dans le domaine. En allant passer ce test je me disais "bon, au moins comme ça je serai fixée" et là finalement j'en suis à me dire après le test que je suis "peut-être" surdouée et que bof, de toute façon qu'est-ce que cela va changer à ma vie finalement...

mouaif tous les psy ne seraient pas d'accord avec son interprétation (dyspraxie) en rapport à ton QIP..... ;)
:emo:

Avatar du membre
ciskoul
Messages : 19
Enregistré le : ven. 12 avr. 2013 18:38
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par ciskoul » mar. 28 mai 2013 13:49

Ngilozi a écrit :Bonsoir,
j'ai passé le test WAIS il y a environ un mois et j'ai eu le résultat aujourd'hui, et comme certains d'entre vous sur ce forum il y a un grand écart entre le QIV (132) et le QIP (106), du coup la psy qui avec qui j'ai passé le test m'a dit que j'étais bien surdouée, mais que j'avais sans doute un problème de dyspraxie et que si j'avais été plus jeune cela aurait été bien de voir un psychomotricien. Elle ne m'a rien donné d'écrit pour le moment, mais a dit qu'elle allait m'envoyer le bilan par mail. Je suis sortie de là un peu bizarre, ne sachant trop que penser... Elle m'a conseillé d'aller sur des forums ou de m'inscrire dans des associations de personnes surdouées (merci, je n'y aurais pas pensé toute seule...), de ne pas trop dire que j'étais surdouée et de "m'abaisser au niveau des autres" parce que le fait d'être surdoué était un avantage, mais surtout un fardeau et qu'elle elle n'aimerait pas du tout être à ma place... super ! J'avoue que je suis très perplexe face à tout cela et que du coup je me demande même si elle m'a bien fait passer les tests parce qu'elle n'a pas l'air très compétente dans le domaine. En allant passer ce test je me disais "bon, au moins comme ça je serai fixée" et là finalement j'en suis à me dire après le test que je suis "peut-être" surdouée et que bof, de toute façon qu'est-ce que cela va changer à ma vie finalement...
elle est psy et n'a pas à te dire comment te comporter en société. Tu es comme tu es, c'est ta force et ta faiblesse mais surtout sois fier de toi en toute circonstance... prends ton temps pour accepter ce que tu es... Comme toi, j'ai un profil hétérogène mais je suis bien surdouée ;) je l'oublie car je passe peu de temps avec des gens ou alors ce sont des amis triés sur le volet (pas fait exprès). Mais là je reviens d'une semaine passée avec toutes sortes de gens et j'ai bien vu que je ne fonctionnais pas comme la majorité, que certains avaient besoin de plus de temps pour intégrer des consignes simples (enfin, simples pour moi).... finalement, ça remet les choses à leurs places.

Avatar du membre
Athanor
Messages : 111
Enregistré le : lun. 12 déc. 2011 20:44
Test : NON
Localisation : Paris
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Athanor » mar. 28 mai 2013 16:12

Bonjour tout le monde,

Voilà, j'avais, il y a quelques temps, annoncé ma future passation avec Monique de Kermadec et c'est chose faite depuis mardi passé.
Je comptais sur ces tests pour y voir plus clair... peine perdue.
Eh puis en découvrant ce sujet, je me rends compte que les choses sont loin d'être claires pour beaucoup.
Par contre, vous parlez de QIV et QIP. Serait-ce ce qui correspond dans mon bilan à ICV et IRP (Indice de compréhension verbale et Indice de raisonnement perceptif). Mais à ces deux là s'ajoutent un Indice de mémoire du travail et un Indice de vitesse de traitement.
Bref, mes résultats sont pour le moins hétérogènes et elle m'a dit qu'en définitive, ces résultats, en ce qui me concerne, ne pouvaient pas dire grand chose (ah ben je suis content d'être venu tiens!). J'ai une douance pour ce qui touche au verbal et à l'écrit mais ai un gros déficit au niveau de l'attention.
Ma passion pour la photo : http://pierre-etiennej.jalbum.net

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Mlle Rose » mar. 28 mai 2013 20:32

Oui QIV et QIP c'est dans la WAIS 3, dans la 4 on a en effet ICV, IRP, IVT et IMT.

Après : MDK est plus sur le versant psychanalytique de la douance que sur le versant neuropsycho par exemple, si elle n'est pas formée en neurosciences elle a peut-être du mal à interpréter les résultats. La douance c'est la douance, avec un trouble attentionnel surajouté ou non. Dans la WAIS 4, comme dans le WISC 4 d'ailleurs, il est courant de noter un IVT un peu plus faible que le reste quand la personne est angoissée et perfectionniste. L'IMT plus faible ça se voit aussi couramment sans que ce soit patho ou que ça empêche le diagnostic. Il faut aller voir sur le site associé au forum, il y a un article de Linda Silverman qui parle de cette nouvelle répartition des indices peu favorable pour le diagnostic aisé de la douance.
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
Chocolat
Messages : 108
Enregistré le : mar. 8 janv. 2013 12:22
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/topic3121.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Chocolat » mer. 29 mai 2013 14:36

Salut Athanor,

Je viens aussi de passer le test et on dirait que j'ai les mêmes conclusions que toi... Avec un gigantesque écart entre l'ICV(139) et l'IRP (90). Pas mal de problèmes d'attention et de concentration aussi, ce qui a fait penser ma psy que je pourrai éventuellement être TDA. J'attends un rendez-vous avec un neuropsy prochainement...
Ils ont dit : Tu es devenu fou à cause de Celui que tu aimes."
J'ai dit: "La saveur de la vie n'est que pour les fous."
Yâfi'î, Raoudh al rayâhîn

Avatar du membre
Athanor
Messages : 111
Enregistré le : lun. 12 déc. 2011 20:44
Test : NON
Localisation : Paris
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Athanor » mer. 29 mai 2013 15:33

Merci Mlle Rose. Je comprends mieux maintenant.
Em fait, ce test sert à identifier le mode de fonctionnement intellectuel de l'individu en mesurant divers paramètres. Et visiblement, certains de ces paramètres sont source de "handicap" chez les surdoués. Mes résultats reflètent exactement ce qui est dit dans cet article : ICV : 139 ; IRP : 120 mais IMT : 103 et IVT : 105.

I Love, ça a donné quoi ton IMT et ton IVT ?

Pour l'IMT, c''est vraiment la mémoire des chiffres qui m'a plombé (7/19) car l'arithmétique s'est bien passée (14/19). Lors des séquences de chiffres, j'ai senti mon cerveau se verrouiller et abdiquer. Impossible à contrôler.
Et pour l'IVT, j'ai été "un peu" lent car perfectionniste dans l'âme, je voulais tout laisser juste et en ai oublié les impératifs de temps.
Ma passion pour la photo : http://pierre-etiennej.jalbum.net

Avatar du membre
Chocolat
Messages : 108
Enregistré le : mar. 8 janv. 2013 12:22
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/topic3121.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Chocolat » mer. 29 mai 2013 17:07

IMT: 97
IVT:100
Contrairement à ce que je pensais, j'ai pas trop eu de problème pour la mémoire de chiffres, à part quand ils sont dans l'ordre inverse...
Ils ont dit : Tu es devenu fou à cause de Celui que tu aimes."
J'ai dit: "La saveur de la vie n'est que pour les fous."
Yâfi'î, Raoudh al rayâhîn

Aino

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Aino » jeu. 30 mai 2013 21:55

Bonjour,

Je suis nouvelle sur le forum c'est ce post qui m'a poussé à m'inscrire. J'ai été testée il y a cinq ou six ans avec le WISC 4 et j'ai eu des résultats très hétérogènes La psy m'avait diagnostiquée comme précoce mais je suis assez dubitative et je ne sais pas quoi en penser. Malgré le caractère hétérogène des différents résultats, elle avait calculé le QI composite qui donnait 132. Pendant longtemps j'ai eu la certitude qu'elle s'était trompée en me diagnostiquant comme précoce mais après lecture de ce post je ne sais plus ce que je dois penser de mon "cas". Cela suscite chez moi un flot de questions.

Est-ce que je suis précoce ou est-ce que je suis juste dyspraxique ? Est-ce que mon score élevé en verbal est juste le résultat d'une surcompensation ?

Je me demande aussi si mon "problème" vient :
- essentiellement des mes déficits dans le domaine visuo-spatial
- essentiellement de ma "précocité" dans le domaine verbal
- de la combinaison des deux
- du décalage entre ces deux aptitudes

Ou encore, je me demande si mon "problème" ne serait pas simplement lié à une forme d'autisme.


En cherchant sur internet, je suis tombée sur ça :
Comment articuler précocité intellectuelle et dyspraxie :
On remarque effectivement que bon nombre d’enfants dyspraxiques ont des scores nettement au dessus de la norme dans les épreuves raisonnementales et conceptuelles verbales, ce qui induit des différentiels très importants entre QIV et QIP, les QIV pouvant atteindre 140, 145 alors que les QIP stagnent aux alentours de 75 ou 80.
- Certains se refusent de parler d’enfants précoces : ils pensent que la définition de la surdouance suppose des scores élevés dans l’ensemble des secteurs de la cognition.
Dans cette conception, les hyper-capacités (verbales et conceptuelles) de l’enfant sont comprises comme le reflet d’une surcompensation (spontanée) dans les domaines où il n’est pas atteint par la pathologie (le trouble praxique et/ou visuo-spatial) ;
- Pour d’autres, ce sont des enfants réellement précoces, qui font preuve d’une intelligence (verbale) hors du commun et qui souffrent par ailleurs d’une dyspraxie. Depuis longtemps, de nombreux professionnels (et les familles) qui connaissent les enfants précoces ont noté, par exemple, la fréquence des difficultés graphiques dans cette population.
Donc, pour certains, ce sont des enfants dyspraxiques qui compensent sur le plan verbal, d’où des scores élevés dans ces épreuves ; pour d’autres, des enfants surdoués présentant fréquemment des troubles du graphisme (et, plus généralement, des troubles praxiques) …

Aucun travail scientifique ne permet actuellement de décider quelle interprétation est la plus pertinente, ni d’expliquer la fréquence des dyspraxies chez ces enfants très doués verbalement. (source : l'ADAPT).

http://forum.doctissimo.fr/famille/enfa ... 3027_1.htm

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Mlle Rose » jeu. 30 mai 2013 22:56

Aino.... personne ici ne te diagnostiquera... on ne se diagnostique pas sur internet et encore moins sur doctissimo...
Avant de parler d'autisme ou de dystruc, il faut quand même prendre conscience que ce qu'on lit sur le net est soit outrageusement vulgarisé, soit outrageusement faux, soit ne pouvant parler qu'à des professionnels formés.Eux-mêmes parfois s'y perdent et il y a des querelles de clocher assez vives....

La seule démarche est donc de consulter. Et dans ton cas un neuropsy me paraît le plus approprié. Il t'adressera si besoin à d'autres professionnels pour des bilans complémentaires (orthoptiste, psychomotricien, ergothérapeute notamment).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Aino

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Aino » dim. 2 juin 2013 12:36

Mlle Rose, merci pour ta réponse. Je vais suivre ton conseil et prendre un rdv avec un neuropsy, parce que c'est vrai qu'à force de lire sur internet j'ai l'impression d'avoir toutes les maladies du monde et de me reconnaître dans tous les symptômes !

Avatar du membre
Noro
Messages : 6
Enregistré le : ven. 31 mai 2013 23:18
Présentation : par_ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : 3ème planète, latitude 45 Nord
Âge : 46

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Noro » lun. 3 juin 2013 19:44

Fil vraiment bien pour plonger dans le vif du sujet, notamment le lien
article web AS sur wisc IV
que je remets pour celles et ceux qui arrivent en fin de fil;
J'ai cherché à comprendre s'il y avait des explications à être plutôt en QIP>QIV avec 16 points d'écart, et du coup j'ai bien mieux relu et compris mon compte rendu de tests, relativisé mes scores de IMT et IVT, indices qui ne semblent pas être caractéristiques d'un profil HP.
Et surtout, je me suis rendue compte que malgré les écarts, la psy avait conclu à un profil homogène, ce que j'avais à l'évidence mal lu ou interprété moi même différemment... ou lu trop vite, hum... :confu4:

En tout cas, j'ai bien plus de clés pour comprendre les différentes parties, et je comprends l'importance du regard de la psy. Elle m'avait bien entendu fait une restitution, mais je n'étais pas du tout réceptive, complètement submergée par le résultat global sur le coup.

Luth
Messages : 10
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 02:11
Présentation : BOUM
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toulouse
Âge : 29

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Luth » jeu. 11 juil. 2013 16:59

Bonjour,

J'ai enfin passé la WAIS-IV. Je m'attendais un peu au résultat, énorme différence entre les indices. J'ai remonté tout ce fil de discussion mais je n'arrive pas à me faire à l'idée que j'ai, si vous me le permettez, le cul entre deux chaises. Voici les chiffres, que la psy m'a donnés oralement (pour le moment, compte rendu dans un moment).

ICV: 147
IMT: 137
IRP: 120
IVT: 94

Elle m'a bien calculé un QI total supérieur à 130, mais tout en me disant qu'il n'avait pas de grande signification. Elle m'a dit que la source de beaucoup de mes angoisses, c'était bien cette partie verbale très haute comparée au reste qui ne suit pas, notamment au 94 en vitesse de traitement. Il y aurait cependant bien douance chez moi. Non mais qu'est-ce que j'en fais, moi de tout ça? On fait quoi maintenant? ça me fait une belle jambe tiens, 50 points d'écart entre mon indice le plus haut et mon indice le plus bas... Je suppose que tout va se tasser, mais franchement là j'ai pas la pêche, surtout que selon elle il faut que j'entreprenne une thérapie pour essayer de comprendre et surtout de réduire cet écart sidérant (trop fauchée pour m'y résoudre). Il y a des posts très encourageants sur ce fil de discussion mais pour l'instant je ne peux pas voir le côté plein de la bouteille, je suis fatiguée. De plus, personne ne m'a vraiment parlé de façon encourageante à la suite de ça, ni ma mère, ni mon ex (lui aussi surdoué mais homogène), ni ma meilleure amie. Tout le monde semble pensé que j'ai bien cherché ce résultat, et puis que de toute façon il faut que j'arrête mon cinéma. J'ai l'impression que ma tête est fracturée en deux, que je traine un boulet et que ce boulet, c'est moi. Ras-le-bol général. Merci en tout cas d'être là, merci d'offrir tous ces témoignages. J'espère ne pas être trop déprimante, mais j'avoue que je suis assez déprimée.

Avatar du membre
Pier Kirool
Messages : 2322
Enregistré le : lun. 14 mai 2012 10:50
Présentation : Start me up
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Bordeaux
Âge : 58
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Pier Kirool » jeu. 11 juil. 2013 17:52

Luth a écrit : Il y aurait cependant bien douance chez moi.
Bon. Bien. C'est là, quoi...
Luth a écrit : Non mais qu'est-ce que j'en fais, moi de tout ça? On fait quoi maintenant?
"On" lit et "on" écrit (sur le forum), "on" intériorise, "on" remet en perspective la belle jambe en question... "On" nous laisse te remonte le moral en te parlant d'autres choses de façon homogène, ou hétérogène ça dépend du sujet. et du posteur.
Luth a écrit : selon elle il faut que j'entreprenne une thérapie pour essayer de comprendre et surtout de réduire cet écart sidérant (trop fauchée pour m'y résoudre).
Juste pour comprendre pourquoi ça ne va pas (si ça ne va pas) et essayer d'aller mieux, ce serait aussi bien, je pense... (non professionnellement, bien sûr).
Luth a écrit : J'espère ne pas être trop déprimante, mais j'avoue que je suis assez déprimée.
T'inquiètes pas, ça te passera avant que ça nous reprenne ; on va te rebooster si tu viens nos titiller sur les topics... :-)
"La vraie science est une ignorance qui se sait" (Voltaire)

Avatar du membre
isil
Messages : 566
Enregistré le : lun. 4 nov. 2013 21:21
Présentation : ici ^.^
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 44

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par isil » lun. 6 janv. 2014 21:14

Af-Photo a écrit :le profil QIV > QIP semble courant. On peut rencontrer beaucoup plus rarement des profils QIP > QIV jusqu'à plus de 30 points d'écart.
Ben j'en suis avec 37 points de plus au QIP... J'ai enfin eu mon compte rendu par mail et j'ai rdv demain à 11h pour le retour oral (pour une fois j'ai de la chance elle a quelqu'un qui a annulé sinon j'attendais encore jusqu'à la fin du mois !). Donc je vais demander plus d'explications bien que j'entrevois déjà les réponses toute seule... Enfin j'aurais préféré le contraire histoire pour une fois de rentrer un peu dans un moule ou du moins dans une majorité, ça m'aurait changé :mrgreen: C'est bête, non?
" They did not know it was impossible, so they did it ! "

Avatar du membre
lobo
Messages : 305
Enregistré le : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 44

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par lobo » mar. 7 janv. 2014 14:22

Mlle Rose a écrit :Oui QIV et QIP c'est dans la WAIS 3, dans la 4 on a en effet ICV, IRP, IVT et IMT.
Dans la WAIS 4, comme dans le WISC 4 d'ailleurs, il est courant de noter un IVT un peu plus faible que le reste quand la personne est angoissée et perfectionniste. Il faut aller voir sur le site associé au forum, il y a un article de Linda Silverman qui parle de cette nouvelle répartition des indices peu favorable pour le diagnostic aisé de la douance.
Bonjour, c'est ce que j'ai dans mes résultats :

QIV 150
IVT 113

C'es intéressant la piste du côté perfectionniste angoissé Mlle Rose, merci

La psy a parlé de manque de minutie, et que je ne me faisais pas confiance à l'écrit.

Elle a parlé aussi de stratégies de contournement.

La piste proposée est : soit déléguer les tâches minutieuses de détail , soit de travailler sur l'attention.
Et aussi de privilégier l'oral, l'auditif , dans mon travail. Pour l'instant ça fonctionne pas mal (par exemple enregistrer mes répétitions musicales au lieu de passer mon temps à faire des partitions que je ne lis jamais :sweat: )

Je vais voir si je peux améliorer ces questions de détail...

Avatar du membre
Kayeza
Galette de Riz
Messages : 4721
Enregistré le : mar. 25 oct. 2011 17:46
Présentation : C'est qui, déjà ?
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : ... et à l'oeil !
Âge : 40
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par Kayeza » mer. 8 janv. 2014 16:28

isil a écrit : Enfin j'aurais préféré le contraire histoire pour une fois de rentrer un peu dans un moule ou du moins dans une majorité, ça m'aurait changé :mrgreen: C'est bête, non?
Non, c'est pas bête, c'est humain :-) Se sentir un peu "différent", c'est se sentir unique, donc valorisé car non fondu dans la masse, mais se sentir trop différent, c'est courir le risque d'être exclu. À chacun de trouver sa propre mesure ;)
"Our life is not our own - from womb to tomb we are bound to others." Cloud Atlas

Avatar du membre
isil
Messages : 566
Enregistré le : lun. 4 nov. 2013 21:21
Présentation : ici ^.^
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Marseille
Âge : 44

Re: Haut Potentiel et QI heterogene

Message par isil » mer. 8 janv. 2014 21:01

Kayeza a écrit :
isil a écrit : Enfin j'aurais préféré le contraire histoire pour une fois de rentrer un peu dans un moule ou du moins dans une majorité, ça m'aurait changé :mrgreen: C'est bête, non?
Non, c'est pas bête, c'est humain :-) Se sentir un peu "différent", c'est se sentir unique, donc valorisé car non fondu dans la masse, mais se sentir trop différent, c'est courir le risque d'être exclu. À chacun de trouver sa propre mesure ;)
Tu as totalement vrai. Y'a une ambiguïté dans ce ressenti également car comme tu le dis se sentir unique est parfois satisfaisant, pour ma part adolescente je souffrais de ce décalage et à la fois je me disais que j'étais heureuse de ne pas leur ressembler, heureuse de ne pas faire partie du "troupeau de mouton". C'était ma vision des ados à l'époque... Et encore un peu maintenant, j'avoue avoir du mal avec les gens qui veulent tous faire et penser pareil, limite ça me fait peur. Mais c'est un autre débat !
Pour revenir à l'hétérogénéité, ma psy m'a dit que c'était quelque chose de normal. Que nous développions tous un domaine plutôt qu'un autre. Certes c'est assez logique, mais lorsque la différence est très marquée (dans mon cas QIV 108 et QIP 145 !) on a envie de chercher les raisons. Personnellement je sais que je me suis repliée complètement sur moi-même pendant des années, j'ai carrément occulté le monde d'où mes lacunes en verbal (culture générale qui m'a plombé le résultat). Ca n'est pas difficile à comprendre. Et si je n'étais pas HP je crois que j'aurais eu un QIV à 50 :mrgreen: Quoique non puisque si je n'étais pas HP peut-être je ne me serais pas coupé du monde et j'aurais eu le même score du coup. Arf c'est n'importe j'arrête mon délire :confu2: Mais ce qui est certain c'est qu'en vivant dans une bulle j'ai raté pas mal de trucs dans ma vie et surtout dans ma relation aux autres. Beaucoup de choses à rattraper donc. Et il n'est jamais trop tard :-)
" They did not know it was impossible, so they did it ! "

Avatar du membre
Léo
Messages : 694
Enregistré le : lun. 1 avr. 2013 18:50
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : A l'ouest
Âge : 37

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Léo » ven. 21 févr. 2014 19:30

Hello, contribution aux qi hétérogènes, bonjour :)

Fraîchement testée... et fraîchement hétérogène, "très beaucoup". En moyenne, une quarantaine de points (j'ai vu que n'étais pas la seule :)) et Qi total incalculable : Verbal haut/très haut, perceptif non pertinent sauf matrices mais ça ne change rien au calcul non pertinent, mémoire de travail non pertinent et vitesse de traitement dans la norme.... Envie d'un chiffre rond ou carré, envie de quelque chose de plus homogène... Je n'y pense pas trop en fait. J'y ai pensé un bref instant, plus parce que je n'ai pas encore eu le temps de discuter de tous les résultats avec le psy (pas osé encore mais je vais le faire). J'y pense donc, un peu, oui mais... je commence à accepter ce bilan tel qu'il est (pas ecore complètement hein)... Dyspraxie visuo-spatiale soupçonnée, problème de balaye oculaire (convergence je crois)... inhibition et angoisse etc.... Pour la convergence je savais et je sais que je dois refaire de la gymnastique des yeux depuis longtemps :). Pour la dyspraxie je ne savais pas. J'aimerais en savoir plus mais je doute que cela serve à quelque chose. Au fond, comme je l'ai lu ici et là, en faisant quelques efforts pour certaines choses on finit quand même par y arriver et je sais que cette information va m'aider à faire quelques efforts supplémentaires. Je soupçonne mon éternel 'je sais mais... je sais pas faire' d'être en partie issu de ce fonctionnement mais je pense que cela vient peut-être aussi d'une paresse entretenue depuis longtemps et donc faut que je fasse attention à ne pas trop me complaire là dedans... C'est un ensemble et, ma foi, je ne sais pas, maintenant que je suis 'une grande', comment démêler ce qui viendrait d'un fonctionnement neurologique du reste (psychologique etc etc). Je ne sais pas si tout cela est clair.

C'est forcément déstabilisant de se retrouver avec des résultats qui ont l'air de vous dire 'oui mais'... Sauf que le psy a fait son boulot et en a conclu que oui mais oui, vous fonctionnez ainsi. J'ai pas trop osé lui dire 'mais vous êtes sûr'... Je lui ai demandé un peu, à voix basse quand même si il était sûr... Je lui ai parlé du surinvestissement à cause du verbal et du milieu favorisé qui peut influencer aussi... j'ai un peu essayé de lui faire comprendre que, sans doute, je me sentais, une fois de plus, 'illégitime' avec cette appellation. C'est vrai que je ne comprends pas trop, outre l'observation (qui est primordial), comment ont fait quand il y a 2 indices incalculables et que 4 subtests ++...mais je ne suis pas le psy... dois-je, moi, pas au fait de ces tests, remettre en question son diagnostic ? Je crois que le boulot est d'accepter ce qui arrive et de poser les questions, toutes les questions quand c'est possible.

Au boulot... avec les questions :)
"Soudain, la jeune fille, le plus tranquillement du monde, entreprit de se curer le nez avec les doigts." Witold Gombrowicz

Avatar du membre
Nyx
Messages : 53
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 21:49
Présentation : cliquez ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : la tour Eiffel
Âge : 29
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Nyx » lun. 24 févr. 2014 02:25

Voilà exactement le sujet que je cherchais, par contre même si j'ai un écart de 29 points, il n'y a pas vraiment de doute sur la douance puisque mon QIV (qui est le plus gros chiffre) est seulement égal à 120.
Mais en lisant vos posts j'ai pu voir que je n'étais pas le seul cas de IVT assez bas: le mien est a 92.
Je ne sais pas si le sujet a été abordé (je prendrai sûrement le temps de lire tous les posts plus tard mais je n'ai pu en lire que quelques uns pour l'instant).

Donc voilà: connsaissez vous des pistes qui pourraient expliquer une vitesse de traitement aussi basse?
Personnellement je ne crois pas que les conditions du test aient joué là dessus car j'ai souffert de ma lenteur toute ma vie, ne serait ce que quand je ris en décalé aux blagues. C'est le seul des 4 "scores" que je considère comme fiable. Pour le reste je me suis trouvée très en dessous de mes capacités.

La psy a dit qu'elle était étonnée de ma grande fatigabilité, mon cerveau roulait bien pendant les 20 premières minutes puis tout s'est mélangé de plus en plus, tout devenait plus flou, ce qui me faisait perdre confiance et angoisser jusquà ce que le flou se change en blanc total (on pourrait aussi dire trou noir mais j'ai vraiment vu du blanc dans ma tête).
Elle attribue cela au fait que je suis narcoleptique (et elle ne savait pas qu'en plus je n'avais dormi que 2h cette nuit là).
Elle m'a trouvé à l'aise mais au fond de moi j'étais une boule d'angoisse alors je rajouterais le facteur stress qu'elle n'a pas vraiment pris en compte.
Je pense que mes résultats doivent être interprétés en prenant en compte tout cela et également un TDA qui est pas a négliger.

Cependant, pour ce qui est de la vitesse de traitement et l'explication de ma lenteur spectaculaire, je n'ai pas la moindre piste de réflexion. A part le fait que c'est génétique : ma mère est vraiment très lente, et m'a toujours dit qu'elle avait vécu exactement la même chose que moi.

Jusqu'à ce jour personne n'a jamais su expliquer ce phénomène alors je me doute bien qu'il y a peu de chances pour qu'en posant simplement la question je reçoive directement la réponse miracle, mais on ne sait jamais.. Si l'un de vous a peut être vécu la même chose ou s'y connaît.

Une hypothèse toute simple et la seule qui me vienne, poutrait être qu'il n'y a justement aucune explication: tout comme on a chacun une taille différente, une couleur d'iris spécifique, on a chacun notre vitesse de réflexion. Ce serait juste physiologique et rien d'anormal si ce n'est un écart à la moyenne.
Mais dans ce cas là j'aimerais quand même comprendre ce qui fait qu'un cerveau est rapide et un autre plus lent. Et c'est certainement une question encore sans réponse, tout comme: pourquoi certains sont surdoués et d'autres non.

Pour résumer je ne suis sûre de rien et je ne peux donc pas écarter l'hypothèse d'un petit quelquechose de pathologique dans mon cerveau.
Donc ma question concerne surtout les témoignages similaires ou pistes de réflexions permettant d'en savoir ne serait-ce qu'un tout petit peu plus car ce serait enfin une première avancée.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12697
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par TourneLune » lun. 24 févr. 2014 02:42

92, ce n'est pas une lenteur extraordinaire, c'est juste en dessous de la moyenne.

Si tu regardes cette traduction http://www.adulte-surdoue.org/2011/arti ... e-wisc-iv/ , tu verras que les enfants du Gifted Development Center ont un résultat moyen de 104.3 à l'IVT.

Je ne saurais te dire s'il y a qq chose à creuser de ce côté-là ou pas mais tu n'es pas très lente, tu es dans la moyenne, légèrement basse mais sans plus.
La moyenne, c'est entre 85 et 115, tu es à 92, rien d'alarmant non?

Ca ne veut pas dire qu'il n'y a rien à creuser pour toi, effectivement ça fait un décalage avec le 120 du verbal. MAis tu es un peu dure avec toi-même là, non?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 6052
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 47

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pixelvois » lun. 24 févr. 2014 06:11

En ce qui me concerne, un IVT "très" bas ( 89 : comme dit Tournesol, cela reste un indice "normal"... l'étrangeté ne provenant que de l'hétérogénéité produite ^^ ), a permi de m'orienter vers un bilan orthoptique et de de confirmer un "problème" de ce côté là; et comme dit amalia en réponse à Léo dans son récent post sur le topic notes brutes et calcul du QI :
amalia a écrit :en fonction de certaines réponses aux subtest de l'IRP (répartition des notes aux différents subtest d'irp) et parfois à vitesse de traitement, on peut supposer qu'il y a une problématique visuo-spatiale ; on propose alors un bilan ophtalmo et orthoptique pour vérifier.

On peut aussi proposer un complément de bilan psychomoteur.
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Nyx
Messages : 53
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 21:49
Présentation : cliquez ici
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : la tour Eiffel
Âge : 29
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogènes

Message par Nyx » mar. 25 févr. 2014 13:04

Maintenant que vous le dites,
c'est vrai que si on isole le 92 ça reste dans la moyenne mais en comparaison du reste ça fait bas, ça doit être ça qui m'a perturbée j'imagine.
En fait s'il n'y avait pas ce 92 mon QI serait homogène c'est plutôt ça qui me dérange un peu: pourquoi ça c'est sous la moyenne alors que le reste est au dessus? Mais en y réfléchissant ça n'a pas l'air d'être si important...

(Édit: je raconte ma vie)
► Afficher le texte
En ce qui concerne le bilan orthoptique de ce côté tout va bien pour moi, je suis moi-même orthotpiste et je n'ai rien remarqué d'anormal. Sinon je ne pourrais pas faire des tests pour mes patients dyspraxiques ^^

ÉDIT : je viens d'avoir une révélation, vous avez raison je crois il n'y a rien d'anormal.
En fait je crois avoir une hypothèse toute simple:
Quand j'étais petite j'ai demandé à ma mère "maman pourquoi je suis lente?"
Elle a répondu: "parce que je suis lente
_Et pourquoi toi t'es lente?
_ parce que mon père était lent... C'est de famille"
Sur le coup j'avais trouvé cette explication un peu trop simple, voire naïve, mais après réflexion:
Il faut savoir que ma mère est a moitié sénégalaise (du côté de son père qui était lent) et à moitié martiniquaise.
Sans vouloir paraître raciste ou tomber dans les stéréotype ou quoi, je me suis toujours dit que les sénégalais, les martiniquais etc. étaient lents quand j'y suis allée en vacances par exemple. Et ça vaut particulièrement pour les membres de ma famille.

Alors voilà mon hypothèse: de tout temps l'homme s'est adapté à son environnement, sur des générations on a vu apparaître des changements génétiques dans les différentes populations, et on sait également que le cerveau d'aujourd'hui est beaucoup plus développé que celui des premiers homo sapiens.
J'ai même lu quelque part qu'on étalonnait le test de QI de façon à ce que 100 corresponde a la moyenne, et que un 100 d'aujourd'hui correspond à un 110 d'une échelle plus ancienne (par exemple).

J'en déduis que les aptitudes cognitives de l'homme évoluent au fil des générations. Donc la vitesse de traitement aussi. Et cela dans le but de s'adapter à son environnement.
Alors je pense que par exemple une lignée de parisiens habitués à courir tout le temps aura tendance à s'adapter à la vitesse en devenant plus rapide, en comparaison avec une lignée de sénégalais par exemple, dont la culture et le mode de vie n'incitent pas spécialement à se presser.

Évidement je ne dis pas que c'est une généralité mais sur un plan purement hypothétique, on peut penser que les façultés de vitesse de traitement évoluent plus ou moins selon les différentes populations et leur mode de vie.
Alors peut être qu'en comparant les résultats de QI des différentes populations, on obtiendraient des moyennes légèrement différentes selon les pays. Et peut être que justement la vitesse de traitement serait légèrement plus élevée dans les pays développés comme le Japon par exemple.

Donc j'ai peut être hérité de cette particularité ethnique.
Et cette réflexion peut aussi expliquer plein d'autres choses que je considérais comme des idées reçues et qui pourtant s'avéraient vraies sans vraiment comprendre pour quoi. Exemple: le "rythme dans la peau": un cerveau plus sensible à la musique et au rythme car issu d'une ethnie qui a inventé la danse, etc. (je simplifie)
(Je crois que je suis carrément OFFTOPIC mais je ne sais pas comment on fait l'espèce de cadre.. bref)

J'espère que tout ça n'est pas trop tiré par les cheveux mais sur un plan hypothétique ça me semble plausible ^^

andreaschiavone

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par andreaschiavone » mar. 25 févr. 2014 14:44

Bonjour,
La question du QI moyen de différentes ethnies, communautés ou pays a été étudiée. On constate des disparités et malheureusement certains s'en servent pour alimenter leurs théories racistes, alors que les variations semblent imputables aux conditions de vie, à la culture et à l'accès aux ressources et à l'instruction des populations .

En ce qui concerne l'IVT, je me suis posé les mêmes questions pour mon enfant qui a des résultats sup ou égaux à 130 pour tous les indices hormis l'IVT bien plus bas (92 de mémoire). La psychologue m'a expliqué que c'est très courant pour les personnes HP (dans le cas de mon enfant, c'est lié à la fois au perfectionnisme et à une dysgraphie). Elle m'a aussi expliqué que dans certains cas, cette partie du test est bâclée par les personnes à HP car elle peut leur sembler ennuyeuse et qu'en aucun cas un score plus bas à cette partie du test n'est un motif pour écarter la douance.

Répondre