Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Ariane
Messages : 22
Enregistré le : lun. 12 oct. 2015 12:57
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Ariane » mer. 14 oct. 2015 10:39

Melkoa a écrit :Bon alors pourquoi moi j'ai un astérisque finalement à mon QI, et que j'ai eu un charabia pas clair, bouhouhou snif, mystères de psy ! Mais bon comme tu dis, faut tomber sur le bon aussi, le "mien" n'avait pas pas beaucoup d'expérience, ça a peut-être faussé l'analyse (et/ou les résultats...).

Bref, pour résumer : sus aux chiffres !! :rofl:
A mort les chiffres ouais! J'avais lu en partie tes comm, mais là je suis remontée à ton premier post. En effet, c'est fort confusant. Je dirais que tu ne peux pas avoir de doute sur ton statut de surdouée aux yeux de ce psy, parce que vu les termes qu'il emploie, s'il te pensait sous-douée, il aurait peut-être tenté de faire plus simple :D
Plus sérieusement, j'avoue que je n'y comprends pas grand chose, ni même à mon résultat. Je me souviens avoir penser pendant les épreuves de vocabulaire etc. "mais ça c'est pas bien compliqué, ça demande d'ouvrir un dico de temps en temps, ou juste la télé aux bonnes chaines et aux bonnes heures, et y'a sûrement pas que 2% de la population qui sait ce que sont les coptes (moi-même j'avais enfin retenu la définition pas si longtemps avant le test). Avec cette idée que j'ai un peu à chaque test, y'a aussi un peu une part de chance (de tomber sur un sujet que tu maitrises/te mets pas mal à l'aise, etc.)
Je me souviens qu'elle avait noté aussi pour un subtest (les compléments d'image il me semble) que j'avais bizarrement sous-performé, mais que pff, c'est "qu'elle s'y est peut-être sous-investi par manque d'intérêt". Bon. C'est pas faux en même temps, je trouvais certains dessins un peu sans intérêt.
Et puis au moment de la restitution, ça a été super flou pour moi. Je suis rentrée, elle me suivait, me suis assise, elle a fermé la porte et en rejoignant son siège, elle a dit "bon ben c'est bon, bien sûr". Euh c'est bon quoi madame exactement? Elle m'a fait l'impression d'être presque trop sûre d'elle, tout était normal et explicable! Tu vois, je me sens pas assez atypique là du coup, l'inverse de toi!^^
Mais c'est surtout qu'elle m'a donné l'impression que c'était plus l'attitude face au test et à tout d'ailleurs qui "prouve" que tu es neurotypique ou pas, d'où la mort aux chiffres^^ Je me demande quand même si je ne me raconte pas ça pour cacher le fait qu'elle s'est trompée et qu'en fait...y'a plein de trucs pas découverts chez moi! :o

C'est assez frustrant d'aller passer un test pour être sûr, et au final, tu te retrouves avec limite plus de questions qu'avant! :vgeek:

Avatar du membre
Melkoa
Messages : 349
Enregistré le : lun. 6 juil. 2015 21:15
Présentation : Par ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Melkoa » mer. 14 oct. 2015 14:25

Déclarons la guerre aux chiffres (et aux pointes sèches ! Oups... :$ :rofl: )

Haha j'adore ton explication sur le potentiel sous-douée... Oui il était tordu en fait ce psy !
Je me suis fait exactement les mêmes réflexions pour le vocabulaire et similitudes, et j'ai repensé aussi à dans TIPEH où elle parle de "surinvestissement intellectuel", je me suis dit que boooon études littéraires poussées donc rien d'exceptionnel là-dedans dans mes réponses... Et comme tu dis, en ouvrant un dico, etc, ça me semblait plutôt "accessible". Clairement j'ai eu le sentiment d'être en imposture totale. Surtout que j'hésitais sur des choses évidentes (par stress)... Bref...

Sinon je ne me sens pas vraiment atypique, enfin c'est compliqué à expliquer... A la fois je me sens parfois très atypique, mais de l'autre côté je ne vois vraiment pas ce que j'ai de particulier non plus quoi... Et mes résultats et explications ne m'ont pas "convaincue", car idem je n'ai pas l'impression d'avoir des "dons" particulièrement fournis...
Enfin je ne dois pas être très claire dans mon explication désolée...

En tous cas dans mon cas l'attitude face au test n'a pas pesé trop lourd j'ai l'impression (peut-être justement car le psy n'était pas très expérimenté ?)... Alors que j'avais vraiment le sentiment que mon stress suintait par tous mes pores... Alors entre le chronomètre, le sentiment de dire que des bêtises, etc, ça n'a ptetre pas aidé !

Bon bref pour résumer, atypiques ou pas, unissons-nous pour anéantiiiiir les chiiiiiiffres !
:rofl: :spidermanicone:
Et vice versa.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2117
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par lady space » mer. 14 oct. 2015 15:46

En fait, il ne s'agit pas d'anéantir les chiffres, mais de ne pas leur accorder plus d'importance qu'ils n'en ont vraiment - ce qui devrait être largement faisable en bon non-matheux ^^

Puis, je crois que vous vous faites surtout une fausse idée de ce que l'individu lambda sait ou ne sait pas, vu que vous partez de votre normalité et que le soupçon que ce n'est peut-être pas la même que celle de tout le monde vient tout juste de pointer le bout de son nez. Parce que, il ne faut pas se leurrer, l'ouverture des dictionnaires est passée de mode depuis un moment - il n'y a plus que des gens franchement farfelus qui se servent de ce type d'objet obsolète dans l'espoir de vérifier tout dans le dernier détail. Et non : la plupart des gens ne sait pas ce que c'est qu'un copte - une faute de frappe pour coyote peut-être ? Ce dernier étant non pas un animal mais un système de navigation, bien entendu.

Idem pour le verbal au taquet : bien sûr que les études littéraires poussées apportent un vocabulaire plus fourni. Par contre, croyez-vous vraiment que tout le monde est en mesure de suivre ce type d'études jusqu'au bout ? On n'est peut-être pas obligé d'être surdoué pour y arriver, mais toujours est-il que ce n'est pas à la portée de tout le monde.

Puis, comme vous dites, la partie du test portant sur le verbal a l'air assez bidon. Sauf que ce test est construit de manière à ce que très peu de gens arrivent à répondre à tout, ce dont je déduis que la majorité des gens ne doit pas savoir ce qu'est un Massaï ou un Ampère ou ce que veut dire "incendier", enfin pas les 3 trucs à la fois quoi.

Il y a d'ailleurs un classique dans le repérage des personnes surdouées par l'observation du psy : échoue aux exercices simples. Ça vous parle ? C'est ce genre d'observation, entre autres, qui permet au psy de conclure au diag + quand le chiffre ne veut pas dire grand chose.

Je pense que, s'il semble tellement difficile de se laisser convaincre par le "verdict" du psy, c'est qu'il va trop à l'encontre de l'idée trop défavorable que l'on se faisait de ses propres capacités comparées à ce que l'on croyait être le cas de tout le monde. Et le fait de douter de la pertinence du résultat est loin d'être réservé à ceux qui ont un résultat hétérogène, que le chiffre soit calculable ou non.

Il est parfaitement normal et légitime de chercher à comprendre les renseignements qu'apporte un résultat hétérogène, de vérifier s'il y a un trouble ou problème sur lequel il serait intéressant de travailler. Mais il me paraît contreproductif de s'appuyer sur un non-chiffre ou un chiffre non significatif ou encore un chiffre que le psy n'aurait peut-être pas dû donner en vue de l'écart pour maintenir inchangée sa vision de soi.

Dans mon cas personnel, ça se résume à dire que, en effet, j'ai un écart d'au moins 28 points entre l'indice le plus bas et le plus haut, ce dernier étant inconnu aussi pour cause de plafonnement, et que, autoanalyse faite, ça veut juste dire que je vis dans un corps humain à peu près normal qui n'arrive pas à agir à la vitesse à laquelle avance ma tête de surdouée.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Melkoa
Messages : 349
Enregistré le : lun. 6 juil. 2015 21:15
Présentation : Par ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Melkoa » mer. 14 oct. 2015 16:25

Comme d'habitude Lady Space tu as sur trouver les bons mots et remettre à l'endroit ce qui était à l'envers quand je tentais de m'exprimer... Merci !! :$
Et vice versa.

Avatar du membre
axolotl
Messages : 2983
Enregistré le : mer. 1 août 2012 21:13
Présentation : c'est_par_ici_c'est_pas_par_là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Saint-Nazaire by the sea
Âge : 61

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par axolotl » mer. 14 oct. 2015 16:39

Je suis également "hétérogène à astérisque", avec, comme pas mal de ceux qui ont posté sur ce topic, un ICV>>IRP (les 2 autres indices étant simplement à 2 E.T.)
lady space a écrit :Puis, comme vous dites, la partie du test portant sur le verbal a l'air assez bidon. Sauf que ce test est construit de manière à ce que très peu de gens arrivent à répondre à tout...
Pendant un an, j'ai fortement douté de mon diag+, me sentant juste "à moitié HPI".
Ce qui m'a fait envoyer mon astérisque par dessus les moulins ? Le débriefing de la psy lors de l'entretien de restitution. Comme vous, je lui ai dit que les subtests vocabulaire et similitudes étaient bidons, trop faciles, même les dernières questions.

Alors elle a souri et m'a montré son manuel de passation :

elle : "Vous voyez, pour ce mot, la plupart des gens répondent ça" (elle me montre un truc qui me semble vraiment basique, incomplet)
moi : "c'est tout ce qu'ils ont à en dire ?" (yeux en soucoupe)
elle : "ben oui".

Alors là, j'ai commencé à comprendre que oui, il était possible que mes compétences verbales soient vraiment différentes de la moyenne.
► Afficher le texte
Melkoa a écrit :Comme d'habitude Lady Space tu as sur trouver les bons mots et remettre à l'endroit ce qui était à l'envers quand je tentais de m'exprimer... Merci !! :$
L.S. est une merveilleuse détricoteuse/retricoteuse ! :clap:
Elle a ce don de mettre les choses à plat et de synthétiser, toujours de manière extrêmement claire et positive. :inlove:
« J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. »
(Björk)

≽(◕ ᴗ ◕)≼

Ariane
Messages : 22
Enregistré le : lun. 12 oct. 2015 12:57
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Ariane » mer. 14 oct. 2015 19:05

axolotl a écrit :Je suis également "hétérogène à astérisque", avec, comme pas mal de ceux qui ont posté sur ce topic, un ICV>>IRP

Pendant un an, j'ai fortement douté de mon diag+, me sentant juste "à moitié HPI".
Ce qui m'a fait envoyer mon astérisque par dessus les moulins ? Le débriefing de la psy lors de l'entretien de restitution. Comme vous, je lui ai dit que les subtests vocabulaire et similitudes étaient bidons, trop faciles, même les dernières questions.

Alors elle a souri et m'a montré son manuel de passation :

elle : "Vous voyez, pour ce mot, la plupart des gens répondent ça" (elle me montre un truc qui me semble vraiment basique, incomplet)
moi : "c'est tout ce qu'ils ont à en dire ?" (yeux en soucoupe)
elle : "ben oui".

Alors là, j'ai commencé à comprendre que oui, il était possible que mes compétences verbales soient vraiment différentes de la moyenne.

L.S. est une merveilleuse détricoteuse/retricoteuse ! :clap:
Elle a ce don de mettre les choses à plat et de synthétiser, toujours de manière extrêmement claire et positive. :inlove:

Je plussoie! Merci Lady Space! Y'a bien une partie de moi qui me dis que c'est pas bien malin de tout remettre en question, (ils ont pas du passer 10minutes à les créer, ces tests, doit y avoir une raison derrière tout ça). Mais cette partie de moi-même n'a pas ta répartie pour bien remettre en place les choses! :)
Et merci Axolotl et Melkoa pour vos témoignages aussi! (bisous bisous, gentil bisounours!) Je me sens moins bête!

Avatar du membre
Zéphyr
Messages : 457
Enregistré le : lun. 1 sept. 2014 09:15
Présentation : Ma petite histoire
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Yvelines
Âge : 34

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Zéphyr » jeu. 15 oct. 2015 09:38

Melkoa a écrit : j'ai repensé aussi à dans TIPEH où elle parle de "surinvestissement intellectuel", je me suis dit que boooon études littéraires poussées donc rien d'exceptionnel là-dedans dans mes réponses... Et comme tu dis, en ouvrant un dico, etc, ça me semblait plutôt "accessible". Clairement j'ai eu le sentiment d'être en imposture totale.
Je voulais juste rebondir là-dessus. Quand j'expliqué à la psy que c'était normal que je sois à l'aise en verbale parce que les livres ont été mon refuge pendant des années (je n'ai pas l'excuse des études littéraires, mais j'ai bien trouvé autre chose ;)), elle m'a posé une question simple. Je n'ai pas la réponse, hein, mais ça permet de changer d'angle de vue :

"Est-ce que tu as un score élevé en verbal parce que tu as beaucoup lu, ou est-ce que tu t'es réfugié dans les livres parce que tu as un verbal élevé à l'origine ?"

La question de l’œuf et de la poule quoi :rofl:.

Le test m'a montré que j'avais une vision biaisée de la "norme". Entre mon environnement familial puis mon environnement pro actuel, je n'ai clairement pas un échantillon "normal" de la population sur lequel me baser. L'un des trucs le plus dur sur lequel je travailles depuis le test, c'est d'essayer de remettre cette "norme" à sa place.

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2668
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 37

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Napirisha » jeu. 15 oct. 2015 09:42

C'est marrant, c'est exactement la question que je me pose depuis hier! (mon score en verbal est 40 points et quelques au dessus des scores en vitesse de traitement et mémoire de travail...)
Et j'ai la réponse avant même de l'avoir exprimée, c'est top ce forum!
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Grabote » jeu. 15 oct. 2015 09:48

lady space a écrit :Il y a d'ailleurs un classique dans le repérage des personnes surdouées par l'observation du psy : échoue aux exercices simples. Ça vous parle ? C'est ce genre d'observation, entre autres, qui permet au psy de conclure au diag + quand le chiffre ne veut pas dire grand chose.
:D oui ça me parle, et ça me rassure !
Parce que oui, un après, j'en doute encore, c'est l'effet pervers de fréquenter un forum d'adultes surdoué.e.s,
ça "biaise la vision de la norme" !
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Melkoa
Messages : 349
Enregistré le : lun. 6 juil. 2015 21:15
Présentation : Par ici !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Melkoa » jeu. 15 oct. 2015 10:10

Zéphyr a écrit :
Melkoa a écrit : j'ai repensé aussi à dans TIPEH où elle parle de "surinvestissement intellectuel", je me suis dit que boooon études littéraires poussées donc rien d'exceptionnel là-dedans dans mes réponses... Et comme tu dis, en ouvrant un dico, etc, ça me semblait plutôt "accessible". Clairement j'ai eu le sentiment d'être en imposture totale.
Je voulais juste rebondir là-dessus. Quand j'expliqué à la psy que c'était normal que je sois à l'aise en verbale parce que les livres ont été mon refuge pendant des années (je n'ai pas l'excuse des études littéraires, mais j'ai bien trouvé autre chose ;)), elle m'a posé une question simple. Je n'ai pas la réponse, hein, mais ça permet de changer d'angle de vue :

"Est-ce que tu as un score élevé en verbal parce que tu as beaucoup lu, ou est-ce que tu t'es réfugié dans les livres parce que tu as un verbal élevé à l'origine ?"

La question de l’œuf et de la poule quoi :rofl:.

Le test m'a montré que j'avais une vision biaisée de la "norme". Entre mon environnement familial puis mon environnement pro actuel, je n'ai clairement pas un échantillon "normal" de la population sur lequel me baser. L'un des trucs le plus dur sur lequel je travailles depuis le test, c'est d'essayer de remettre cette "norme" à sa place.
Humm, est-ce que je suis un œuf, ou une poule ?! Damned :nesaitpas: :rofl:

En tous cas c'est vrai ce que tu dis (et ce qu'elle a dit), cela permet de voir les choses sous un autre angle...

Et oui pour la vision biaisée de la "norme" c'est sûr aussi, je ressens la même chose que toi et j'ai depuis toujours eu l'impression de pas être "assez bien" par rapport aux attentes familiales, on me répétait souvent que c'était dommage, je "gâchais" mon potentiel... Bref heu je m'arrête là car on commence à dévier du sujet, on va se faire taper sur les doiiigts :tmi:
Et vice versa.

Avatar du membre
Snyd
Messages : 43
Enregistré le : ven. 1 août 2014 16:40
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Snyd » jeu. 15 oct. 2015 12:09

J'ai également obtenu un résultat au QIV supérieur aux autres résultats du test. La psychologue m'a dit que pour le diagnostic, elle s'est basée sur d'autres éléments, notamment le fait de raisonner essentiellement par induction et de faire de la méta-réflexion. Sans m'en rendre compte, durant le test, je réfléchissais aux questions, j'y répondais, et ensuite j'analysais mes réponses pour les expliquer comme si je devais me justifier. Je me suis rendu compte que je procédais comme ça depuis toujours, et suis tombé des nues quand elle m'a expliqué que non, tout le monde ne procédait pas de cette manière.

La psy accordait plus d'attention à mon mode de fonctionnement qu'aux résultats numériques, ce qui m'a permis d'en apprendre plus sur moi-même. Du coup j'ai le sentiment que l'aspect hétérogène du QI m'a permis d'en apprendre plus sur moi-même, puisqu'il a mis en avant des aspects de ma manière de réfléchir dont je n'avais même pas conscience.
Il faut du courage pour accepter d’être soi, de ne pas ressembler à ce que les autres attendent de nous mais de suivre notre propre chemin. Devenir un sujet de sa vie, ne pas se subir soi-même commence par le courage de faire face à soi-même. T.Ramadan

Avatar du membre
lady space
Messages : 2117
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par lady space » jeu. 15 oct. 2015 13:26

C'est exactement ça, Snyd : on n'en a pas conscience car on a toujours fonctionné comme ça, donc ça nous paraît normal ; normal dans le sens que nous y sommes habitués - à ne pas confondre avec "tout le monde fonctionne comme ça".

C'est cette nuance qui est si difficile à intégrer quand on a sous-estimé ses capacités pendant toute sa vie.

Quant à la question la psy de Zéphyr qui ne relève pas de la poule et de l'œuf : quand on galère en verbal, ça fait qu'on galère à lire, la lecture ne sera pas vécue comme plaisir ou échappatoire, ce qui, à l'inverse, veut dire que, si l'on aime lire on est à l'aise en verbal en amont. Mais les gens qui n'aiment pas lire (pour cause de dyslexie p.ex.) peuvent avoir des scores très élevés en verbal aussi, parce que la compréhension des mots n'est pas conditionnée par la lecture mais par l'intérêt qu'on leur porte.

Idem pour le reproche de "gâcher son potentiel" : pour le gâcher il faut d'abord en avoir.

En fait, tout l'intérêt du test est d'acquérir une vision plus réaliste de soi-même, quelle qu'elle soit. Et dans cette optique, un profil hétérogène peut parfois nous apprendre bien plus qu'un bilan tout lisse.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
La Chouette Masquée
Messages : 82
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 20:41
Présentation : P'tite chouette dans la tempête.
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 24

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par La Chouette Masquée » dim. 1 nov. 2015 18:07

Je vous rejoins au club des QI hétérogènes, avec un écart de 36 points entre mon ICV (150) et mon IRP (114), ainsi qu'un IMT de 134 et un de IVT de 131. Mon QI global a été calculé, mais je ne crois pas qu'il veuille dire grand chose pour le coup, étant donné l'écart... Et je suis un nid à dyssynchronies et un puis sans fond de bizarrerie...

J'ai toujours été quelqu'un de fantasque, avec des difficultés à gérer ma grande anxiété et mes émotions. Si j'ai réussi à intégrer à peu près bien le système scolaire et être une bonne élève dans l'ensemble (malgré l'ennui, le stess, la forte tendance à rêver et le fait d'être carrément à côté de la plaque), je n'ai jamais réussi à vraiment m'adapter socialement. J'ai commencé à découvrir le concept de vie sociale vers 15-16 ans et j'ai commencé à me sentir à l'aise en société (= être capable de tenir de vraies conversations aux gens de ma classe) vers 18 ans : avant cela je restais en marge des autres, totalement larguée. Aujourd'hui même mes amis les plus proches (surdoués y compris) me trouvent souvent étrange, paradoxale, certainement originaire de Pluton et dont la logique dépasse tout le monde (bien que cela ne soit plus péjoratif, au contraire, on m'aime pour ça ! :D -et en réalité, je n'ai pas de logique, ou alors je ne la comprends pas moi-même- ) Et je demeure très introvertie : je ne mettrai jamais les pieds en boîte ou dans un concert et je ne me rends jamais aux soirées (exceptées celles toute tranquilles en petit comité d'amis).

J'ai été dernière de ma classe en sport durant une bonne partie de ma scolarité. J'ignorais pourquoi, mais je ne savais pas lancer une balle, je ne savais pas manier une raquette, je n'arrivais à rien en gym... C'était étrange et décourageant : je ne comprenais pas pourquoi, malgré ma volonté et mes efforts, je n'arrivais pas à effectuer ces gestes, qui paraissaient pourquoi si simples et si évidents aux autres... Je me suis rendue ridicule un bon nombre de fois à cause de mon incompétence, certains profs pensaient même que le faisait exprès car "c'était pas possible d'être aussi mauvais". Malgré de nombreuses séances de kiné pour corriger tout ça, rien n'y faisait, aucune amélioration ! On me taxait de cas désespéré...
La seule discipline où je m'en sortais à peu près était la course d'endurance, grâce à mon cardio naturellement lent et parce qu'il n'y avait rien de technique à faire (et encore, quand j'étais enfant je me ramassais tout le temps par terre).
J'étais aussi très maladroite, les objets s'échappaient de mes mains, j'écrivais gros et mal et tenais mal mon stylo, ma brosse à dent et autres baguettes chinoises (Ce qui est toujours le cas et ne m'empêche pas de manier correctement lesdits objets -la preuve, je dessine !-, j'ai juste une technique spéciale.. et toujours l'écriture d'un garçon de 10 ans :tmi: ), mes copies manquaient grandement de soin, etc.

Ces choses-là me passent avec le temps : j'ai mystérieusement gagné en souplesse vers l'âge de 15 ans et mes notes en sport ont augmenté. Cela fait 3 ans que je pratique un art martial et j'ai corrigé pas mal de soucis au niveau de la coordinations de mes mouvements et de mon équilibre. Cela me permet aussi d'apprendre à gérer mes flots d'émotions et à me calmer lorsque mon cerveau a décidé de s'auto-flinguer sous le coup de l'anxiété.

Néanmoins, j'ai toujours besoin d'énormément de temps seule, avec mes pensées. J'éprouve une intense fascination pour les concepts, les mots et les couleurs et je ressens le besoin impérieux de les manipuler et de créer des choses avec, tout le temps. Je me ressens au plus profond de moi-même et depuis toujours que je suis née pour découvrir et maîtriser tout cela, et je sombre rapidement dans la déprime si je n'ai plus le temps de me consacrer à ces méditations et rêveries créatives. J'espère avec toute ma sincérité pouvoir apporter avec ma patte quelque chose au monde, aussi modeste soit ma contribution...

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12611
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par TourneLune » ven. 6 nov. 2015 06:39

J'interviens juste vite fait sur ce qui s'est dit avant: les QIV et QIP de la wais III n'ont rien à voir avec une repartition lettres/sciences mais avec le fait de "dire" les réponses au psy ou de les "faire" soit-même. Si je me souviens bien le calcul mental est dans le verbal.

La répartition des indices prête moins à confusion pour la IV.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Osalie
Messages : 21
Enregistré le : mar. 11 août 2015 04:58
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 44

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Osalie » ven. 13 nov. 2015 16:18

Ca fait du bien de vous lire... car comme tous ici j'ai douté de la validité de mon score en verbal voire même de la qualité du test... ce que j'avais répondu était tellement basique même primaire à mon avis. Moi qui suis isolée socialement et dont la plupart de me interlocuteurs sont mes enfants ( le romage, les raises...), mes animaux (waouf, miaou, cot cot cot, bèèè) et mes employés non francophones (non anglophones aussi...) . Je crois que c'est ce qui est le plus difficile à accepter pour moi, c'est mon résultat du QIV

Avatar du membre
Sideroxylon
Messages : 20
Enregistré le : lun. 9 nov. 2015 09:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans le brouillard
Âge : 31

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Sideroxylon » mer. 25 nov. 2015 10:43

Bon je relance parce que je me suis démerdé pour avoir un écart de 49 points entre l'indice le plus élevé (143 pour le raisonnement verbal contre 94 pour la vitesse de traitement.....-_-').

Les deux autres : raisonnement perceptif et mémoire de travail (respectivement 106 et 117) sont normaux.

La note générale n'est donc pas interprétable et pourtant la psy me jure ses grands dieux que je fonctionne en HPI voire THPI mais que visiblement je souffre d'un manque de confiance en moi abyssal (ce qui fait que je revérifie x fois avant de me mettre à paniquer à cause du chrono). Je suis partisan d'un "it's a trap" généralisé. Je ne fais donc pas confiance aux autres non plus. Une partie de moi ne croit pas à la franchise des test psys.

Le pire c'est d'être conscient au moment où l'on fait les choses qu'on est bloqué intellectuellement par la peur, par l'angoisse d'être encore un imposteur (ce qui n'aide pas du tout à en sortir).
Je me suis foutu une pression du diable parce pour moi "ne pas y arriver" c'était retourner dans le flou, alors que j'avais enfin une chance de mettre un nom sur ce truc qui me rend un fonctionnement normal impossible ou extrêmement énergivore (sans compter le stress permanent). Pour moi ne pas y arriver c'était "je ne peux pas commencer à changer".

Le résultat global (non interprétable) n'est pas vexant à cause du chiffre en soi mais parce qu'il me révèle ma peur, ma mésestime de moi et le fait que je ne sois pas loin de la paralysie intellectuelle. Le résultat est parlant et je l'accepte, mais il est exaspérant et glaçant sur ce qu'il révèle de mon état psychologique.

La psy semble estimer qu'outre la peur, mon rapport à mon corps, qui est très négatif, ne m'aide pas du tout et me ralentit. Déjà j'ai géré la dysphorie découlant de ma transidentité par une déconnexion de mon corps. J'ai aussi été handicapé moteur quand j'étais petit (c'était réparable) et j'ai gardé dans ma tête l'idée que j'étais gauche (ce qui est parfois toujours le cas). Je me rend compte qu'effectivement j’exécute tout très lentement, même dans ma tête (là ou quelqu'un va faire la cuisine en 20 minutes je vais mettre une heure) pour être sûr de bien faire.

Avatar du membre
lady space
Messages : 2117
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : vers mon orbite
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 55

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par lady space » mer. 25 nov. 2015 12:36

Et bien : te voilà avec un jeu de cartes redistribuées en main. Tu détiens à présent un certain nombre de pistes de travail pour évoluer sur de nouvelles bases.

Ton récit illustre fort bien la richesse des renseignements qu'il est possible d'obtenir grâce à ce test, à condition qu'il soit effectué au bon moment, par un psy expérimenté en matière de douance.

D'ailleurs, je trouve assez épatante la rapidité avec laquelle tu mets le doigt sur les points qui t'entravent. Et ta psy a visiblement des idées précises quant à l'origine de certaines de tes difficultés, ce qui va permettre de travailler dessus et de les surmonter petit à petit.

Ça va prendre du temps et ne sera pas facile tous les jours, mais c'est une voie passionnante qui présente, en plus, l'avantage d'être de plus en plus légère à emprunter au fur et à mesure qu'on arrive à se défaire des anciennes structures qui freinent.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

liselle
Messages : 7
Enregistré le : ven. 27 nov. 2015 09:30
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par liselle » mar. 1 déc. 2015 22:38

Bonsoir,

Depuis les résultats de mon test, une question me taraude. j'ai l'impression que l on parle beaucoup de subtest hétérogène, que le icv est plus haut et le reste plus bas. Mais que veut dire une hétérogénéité à l’intérieur même de chaque subtest. dans mon exemple personnelle mon IRP j'ai par exemple 14 en matrice 16 en balance 10 en cube.
en ICV je suis plutôt au alentours de 15 sauf pour information ou je suis à 10 ou 11.

A quoi cela peut être t il du?

Avatar du membre
Aurélie
Messages : 23
Enregistré le : mer. 21 oct. 2015 21:06
Présentation : présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sur le bord du lac Léman...
Âge : 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Aurélie » mer. 2 déc. 2015 09:33

Bonjour,
une question me taraude depuis mon résultat hétérogène : cette courbe de Gauss, comment est elle construite ? Y a t'on exclu les QIT des individus dont les indices était hétérogènes ?
Si oui alors ok je veux bien comprendre qu'un QIT peut être non calculable et ne veuille rien dire en cas d'hétérogénéité. Mais dans ce cas, si j'ai bien compris vu le nombre important d'HP indices-hétérogènes, l'échantillon servant à élaborer cette Gauss serait bien faible...
Si non alors même si notre QIT n'est pas représentatif (et/ou calculable) il peut quand même servir à nous situer un minimum sur cette courbe ? non ?
Je développerai bien un peu plus chaque question mais c'est dur ... et j'ai pas le temps (je suis au boulot...:))

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Grabote » mer. 2 déc. 2015 09:52

Il y a toutes beaucoup d'informations sur le sujet du test dans la bibliothèque, prends le temps de chercher un peu et tu trouveras certainement la réponse à tes questions. :vgeek:
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

liselle
Messages : 7
Enregistré le : ven. 27 nov. 2015 09:30
Profil : En questionnement
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par liselle » mer. 2 déc. 2015 23:08

moi? j'ai cherché un peu, j'ai eu du mal à trouver sur l hétérogénéité intra subtest... mais il est vrai que je suis inscrite depuis peu et que mes recherche ne sont pas fini.

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Grabote » jeu. 3 déc. 2015 08:54

liselle, je parlais des réponses à tes questions concernant le test en lui même ...
Quant à tes propres résultats, il vaut mieux en discuter précisément avec ta ou ton psy ...
J'ai aussi des résultats hétérogènes à l'intérieur même de chaque subtest, une des explications c'est que je ne fournis un effort que lorsque ça m’intéresse ou que ça m'amuse, avoir le meilleur score possible n'est pas une motivation suffisante, tout comme gagner de l'argent ...

Edit: je viens de m'apercevoir que j'ai mélangé les messages de liselle et Aurélie, désolée ...
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Armie
Nocturne Rieur
Messages : 671
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Armie » jeu. 3 déc. 2015 10:21

Aurélie a écrit :Bonjour,
une question me taraude depuis mon résultat hétérogène : cette courbe de Gauss, comment est elle construite ? Y a t'on exclu les QIT des individus dont les indices était hétérogènes ?
Si oui alors ok je veux bien comprendre qu'un QIT peut être non calculable et ne veuille rien dire en cas d'hétérogénéité. Mais dans ce cas, si j'ai bien compris vu le nombre important d'HP indices-hétérogènes, l'échantillon servant à élaborer cette Gauss serait bien faible...
Si non alors même si notre QIT n'est pas représentatif (et/ou calculable) il peut quand même servir à nous situer un minimum sur cette courbe ? non ?
Je développerai bien un peu plus chaque question mais c'est dur ... et j'ai pas le temps (je suis au boulot...:))
Aurélie, ta question est très pertinente et tu n'es pas la seule à te l'être posée, mais je trouve ta formulation particulièrement claire et synthétique. Y a pas l'info sur le forum. Pour être franche, je pense qu'il faudrait contacter l'équipe de recherche qui a étalonné le test pour avoir la réponse. Et là au moins on serait vraiment fixés!

Avatar du membre
Bradeck
Sèche-serviette
Messages : 1850
Enregistré le : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : Houba houba hop!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 48

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Bradeck » jeu. 3 déc. 2015 11:15

Je me risque ainsi à une hypothèse, en précisant qu'il s'agit d'une réflexion personnelle.

Déjà :
- Même si le test de WAIS IV est bien un test de QI, sa finalité n'est pas d'obtenir un QIT, mais de déceler des problèmes. A la base, il n'était pas fait pour tester la douance.
- Il ne s'agit pas d'une mesure biologique au même titre que la taille, le poids, ou le taux de glucose dans le sang, mais d'une construction statistique. D'où le fait qu'il y ait plusieurs échelles, les plus connues etant Catell et Wechsler, chacune avec un écart type différent.

Cela implique que l'échantillon doit être représentatif de la population testée, d'où un échantillon par "type culturel", sans présuposition/notion de leur QI. Si l'échantillon est bien fait, et c'est un travail en soit pour les statisticiens que de bien calibrer leur échantillonnage, il n'y aura pas de biais, il y aura autant de profil hétérogène et homogène que dans la population globale, et cela permet de généraliser les résultats à partir de cet échantillon.
Ils savent le nombre de questions à mettre par subest, ainsi que la taille de l'échantillon nécessaire, pour arriver à une répartition gaussienne de moyenne de 100 avec un écart type de 15 pour Wechsler et 24 pour Catell.

Puis
1/Des personnes imaginent le type de test à effectuer. Ils "imaginent" des question de plus en plus complexes items par items
2/ Ils demandent à l'échantillon, qui doit être représentatif de la population culturelle pour laquelle le test sera utilisé, de répondre aux questions.
3/ En fonction du nombre de bonnes réponses, cela leur permet d'effectuer un classement effectif en terme de difficulté, les plus "difficiles" étant celles qui ont le moins de bonnes réponses
4/ Ainsi: En fonction du nombre de bonne réponses par subtests, cela peur permet d'étalonner les scores brut/standard et d'obtenir un placement en percentile, et donc un positionnement sur la courbe de gauss. (Il faut noter que pour certains subtests, et de manière distinctes selon les classes d'âge, la distribution des scores dans l'échantillon de référence ne suit pas une loi normale, ce qui indique que dans l'idéal il devrait être plus grand... ce qui augmenterait beaucoup le prix du test, cf. notre brut et calcul du QI)
5/ De la même manière: Le QIT n'est PAS une moyenne des résultats aux indices, mais un calcul basé sur eux. Et il se trouve que la méthode de calcul employée n'est pas "valide" si les résultats aux subtests obéissent à certaines conditions.

Après avoir écrit tout cela, je me dis que ce genre de discussion à plus sa place dans le fil Critique - constructive - des tests de QI
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Avatar du membre
Bêt'à cornes
Messages : 7
Enregistré le : ven. 4 déc. 2015 17:11
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Bêt'à cornes » dim. 6 déc. 2015 11:39

Bonjour à tous,

je me permets d'apporter un témoignage à la discussion. Je viens de passer le WESC IV et j'ai obtenu les résultats suivants:

Indice de Compréhension Verbale (ICV)
124
Indice de Raisonnement Perceptif (IRP)
104
Indice de Mémoire de Travail (IMT)
112
Indice de Vitesse de Traitement (IVT)
69

j'ai été très étonnée du résultat, (69 en IVT c'est vraiment très bas!). La psychologue m'a expliqué que les chiffres n'étaient pas révélateurs car la chute des indices serait due à un problème d'ordre psychomoteur ( qui pourrait être de la dyspraxie oO) . En effet tous les items qui m'ont fait baisser sont ceux faisant appel à l'aspect moteur.

Elle a toutefois posé le diagnostic du haut potentiel en croisant les informations de l'entretien avec la faculté d'adaptation qui m'a permis de de rendre cet ''handicap'' presque invisible.

Je vous avoue que je suis un peu dubitative, je vois des indices en parcourant le forum, bien supérieurs aux miens ( même si 124 ça crée déjà un décalage) et pourtant je perçois les ressemblances: les centres d'intérêts multiples ( je suis musicienne, je dessine, je m'intéresse énormément aux sciences et j'ai tout appris seule), la pensée divergente, le décalage... J'ai réussi à faire des études supérieures, je suis actuellement enseignante et je m'aprête à coupler avec un master sciences de l'éducation. Ma scolarité a été très moyenne voire chaotique, je me suis souvent sentie isolée, ennuyée par les pairs et par un enseignement lent et pas stimulant.

Tout cela est extrêmement déstabilisant. Je pense que la difficulté quand on a un diagnostic qui n'est pas homogène c'est de se positionner. Car finalement la caractéristique ''haut potentiel'' on l'a ou on l'a pas, ele peut engendrer une sur-performance mais ce qui prime c'est la différence structurelle qu'elle implique et qui engendre les difficultés que beaucoup rencontrent au quotidien. L'avantage d'être '' reconnu'' c'est de pouvoir ensuite, comme ils disaient dans l'émission de France Culture '' Drôles de ###Dragons de Komodo sociopathes oui mais des Panzani###'', avancer avec la bonne carte. Se sentir moins biscornu et plus à même de s'aimer soi-même.

Répondre