IVT très au dessus

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar de l’utilisateur
Swinn
Messages : 1841
Inscription : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: IVT très au dessus

Message par Swinn »

Pour reprendre une analogie bien connue, Usain Bolt ne passe pas sa vie quotidienne à sprinter. Lorsqu'il il fait son shopping ou qu'il passe de sa cuisine à son salon puis à sa chambre, il le fait tranquillement. En revanche, sur un terrain où il donne la pleine mesure de sa puissance il est vraisemblable que son cerveau se mette à fonctionner dans un mode spécifique lui permettant de gérer tous les paramètres tant physique que psychiques qui le mènent à la victoire.

Peut-être en est il de même pour les IVT élevés. Dans 95% voir plus de ma vie quotidienne, j'ai un cerveau qui ne se sent que faiblement sollicité pour faire ce qu'il à faire. Rien de ce que je fais dans mon travail n'a besoin d'être intellectuellement appréhendé et traité avec une vitesse extrême. Je n'ai pas besoin de sprinter intellectuellement, ou bien alors sur de si petites durées que je ne m'en rend même pas compte.

Ca me fait plaisir @Judith que tu mentionnes ce plaisir particulier lié à l'effet turbo évoqué. Ces moments sont rares, et peut-être parce que, ou pour que le cerveau donne sa pleine mesure, il génère une chimie spécifique liée en partie à une éventuelle création d'endorphines créant ainsi ce plaisir singulier.

Pour revenir sur ce que dis @Tortue sur les reflexes, j'ai toujours trouvé que j'avais des reflexes "de l'espace" tellement ils pouvaient être parfois rapides et efficaces, de même que j'ai toujours très bien su "tomber" lorsque je me casse la figure. La chute est bien souvent très étrange et spectaculaire à voir, mais je ne me fais quasiment jamais mal, comme si mon cerveau analysait très rapidement sa position dans l'espace-temps de sa chute et qu'il imposait à mon corps les gestes les plus efficaces pour limiter la casse et la douleur une fois au sol. Le plus amusant c'est que je me souviens parfaitement du processus mental ressenti pendant la chute elle même.

Après, je ne sais pas trop si il y a réellement ici un rapport de cause à effet, de mon seul exemple on aurait bien du mal à tirer une généralité, mais je serai curieux de connaitre le ressenti d'autres membres ici ayant un IVT très élevé.
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2757
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Pascalita »

Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 4085
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Judith »

Swinn a écrit : ven. 20 mai 2022 12:47 Ces moments sont rares, et peut-être parce que, ou pour que le cerveau donne sa pleine mesure, il génère une chimie spécifique liée en partie à une éventuelle création d'endorphines créant ainsi ce plaisir singulier.
Oui, c'est lié à la production d'une hormone ou d'un neurotransmetteur, ou plus vraisemblablement d'une combinaison, aucun doute, mais comment? Il faudrait chercher : je me demande si la dopamine et la noradrénaline ne sont pas en cause dans ce type de plaisir, plutôt que les endorphines, car c'est une forme d'excitation et d'intense concentration plus que de détente, à ce qu'il me semble. A creuser éventuellement.

Avatar de l’utilisateur
Swinn
Messages : 1841
Inscription : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: IVT très au dessus

Message par Swinn »

Tu as sans doute raison concernant les hormones, il est vrai que j'ai écrit endorphines " au sens large". Je ne suis pas très calé dans ce domaine.
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 4085
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Judith »

Swinn a écrit : sam. 21 mai 2022 08:36 Je ne suis pas très calé dans ce domaine.
Moi non plus. Peut-être quelqu'un saura-t-il nous éclairer (mais on est à la limite du HS).

Avatar de l’utilisateur
Fugace
Messages : 589
Inscription : lun. 6 mai 2019 16:17
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: IVT très au dessus

Message par Fugace »

@Bulle d'o est calée sur le sujet, je crois.

Pour les réflexes physiques j'ai cette caractéristique, autant je suis souvent dans les nuages et je peux être très, très maladroit surtout en soirée si une idée intéressante m'occupe l'esprit (le nombre de choses que j'ai pu renverser...) autant j'ai été gardien de handball pendant une bonne décennie et là très nettement je retrouve la sensation dont parle @Swinn : le bonheur d'avoir à 'lire' des situations complexes et rapides, de détecter le moment où l'adversaire va tirer puis de bondir sur la trajectoire avec un temps d'anticipation. La vitesse de réaction est en plus, parait-il, légèrement augmentée par le fait d'être gaucher, le câblage interne favorise les réactions (hs : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17100514/)

Cependant ce qui déclenche le plus chez moi la production de cet état d'euphorie hormonal, cela reste la stimulation intellectuelle pure dans le champs des idées. Quand j'entends un raisonnement logique inattendu, fortement logique, exprimé clairement et de qualité, je peux me retrouver dans une sorte d'état second assez agréable, les sensations légèrement brouillées et l'esprit soudainement acéré, entièrement dédié à l'analyse et l'intégration du raisonnement. Platon surtout a provoqué ça chez moi, au début. La découverte plus tard des conférences d'Etienne Klein et d'Henri Guillemin aussi, à cet instant pris d'une sorte de frénésie lente je me plonge corps et âme dans la source des raisonnements jusqu'à leur fin/épuisement.

Après, je me demande jusqu'à quel point l'IVT est un facteur primaire de comportement. Un des facteurs que j'ai le plus associé à l'IVT chez moi était l'étourderie, la faculté d'aller trop vite et d'oublier systématiquement soit de me relire, soit de relire les énoncés et c'est inscrit dans quasiment tous mes bulletins scolaires, l'étourderie. Pour préciser mon cas, je suis HQI (sans T) et INTP selon le MBTI, la capacité d'être dans les nuages est souvent associée à l'INTP alors je ne sais pas exactement. Vous avez eu ce problème, aussi ?
► Afficher le texte

Différente
Messages : 335
Inscription : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : viewtopic.php?t=7780
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: IVT très au dessus

Message par Différente »

En primaire c’est aussi ce que je trouve sur mes bulletins : « élève étourdie » mais cela disparaît à partir du collège et je suis plutôt l’inverse depuis.

J’ai été ponctuellement gardienne de futsal, j’y ai pris un pied monumental ! Alors qu’au foot c’est un poste qui ne m’attire et ne m’intéresse pas du tout.

L’étourderie pourrait peut être venir d’un IVT plus élevé que l’IRP ? Quand ça va vite dans la tête mais que la représentation dans l’espace ne suit pas. C’est juste une idée…
HQI-TSA

« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Avatar de l’utilisateur
Fugace
Messages : 589
Inscription : lun. 6 mai 2019 16:17
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: IVT très au dessus

Message par Fugace »

J’ai été ponctuellement gardienne de futsal, j’y ai pris un pied monumental ! Alors qu’au foot c’est un poste qui ne m’attire et ne m’intéresse pas du tout.
Oui ! J'ai ressenti la même chose. Le foot est beaucoup trop lent, tout est lent, il faut attendre longtemps avant de pouvoir agir tandis que le futsal est 'explosif' comme disent les moniteurs de sport. Et le handball est un sport rapide de ce type, lui aussi. D'ailleurs je me souviens d'un récit d'anticipation d'un auteur français contemporain, un des rares de qualité, qui supposait que le handball devenait à court terme le sport préféré des français, je serais curieux de connaître son IVT, à lui.
L’étourderie pourrait peut être venir d’un IVT plus élevé que l’IRP ? Quand ça va vite dans la tête mais que la représentation dans l’espace ne suit pas. C’est juste une idée…
Et c'est une très bonne idée. Swinn est dans ce cas lui aussi, ai-je cru lire. As-tu constaté ça aussi, cette tendance marquée à l'étourderie ?
Justement, est-ce que ce n'est pas plus facile de performer dans le test de QI pour des personnes qui ont eu un bon environnement d'apprentissage ? Ceux qui n'ont pas d'internet, une bibliothèque à proximité, des proches répondant à leurs questions ou autre, comment nourrissent-ils leur soif de con...
Il existe une certitude à ce sujet, le QI est un phénomène plastique*. C'est prouvé par l'expérience de Rosenthal & Jacobson (l'effet Pygmalion), en effet collatéral de cette expérience il est prouvé scientifiquement que, lorsque les professeurs croient en un élève, son QI augmente. Et cela est directement lié à l'environnement, donc, oui, il est plus facile de performer dans un test de QI si l'on a bénéficié d'un environnement favorable. Après, dans quelle amplitude...


*tel qu'il est mesuré aujourd'hui

Avatar de l’utilisateur
InMedio
Grille pain
Messages : 740
Inscription : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 29

Re: IVT très au dessus

Message par InMedio »

Je me permets d'apporter un autre point de vue concernant le QI.

À ma connaissance, il est relativement stable dans le temps à l'échelle de la vie d'un individu, en outre s'il est possible de le faire diminuer de quelques points (notamment passivement avec l'âge, ou avec des conduites à risque blessant le réseau neuronal), il est bien difficile de le faire augmenter.
Je vois l'effet de la prophétie autoréalisatrice d'une autre manière : Alice et Bob sont deux élèves au QI identique, mais leur professeur croyant davantage en Alice qu'en Bob, les deux ne performent pas de manière identique dans un test de QI : le QI mesuré d'Alice est proche de son QI "réel" (je me mets à la place d'un observateur omniscient) alors que celui de Bob est plus bas. Jamais le QI d'Alice n'augmentera plus loin que son maximum à elle sous prétexte qu'on croit en elle.

Tu peux t'entraîner autant que tu veux à faire des matrices de Raven, la mesure est stable. À la rigueur tout ce que tu fais c'est diminuer l'influence d'un environnement défavorable à ta meilleure perfomance. Une fois que tu as fait ta meilleure performance à ce test, tu n'iras pas plus haut, même si tout le monde croit en toi.

Si le QI n'est pas très variable, l'expression des capacités qui en découlent l'est bien plus car largement dépendante de l'environnement.
Je vois le verre toujours plein
Mais je ne vois pas encore de quoi

Différente
Messages : 335
Inscription : ven. 9 sept. 2016 12:00
Présentation : viewtopic.php?t=7780
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: IVT très au dessus

Message par Différente »

Je partage également ce point de vue mais cela sous entend qu'on admet que l'on nait avec des prédispositions physiologiques (et donc génétiques) qui fixeraient pour chacun d'entre nous un QI maximal possible (personnellement je ne trouve pas cela déconnant du tout) or à ce jour rien n'est prouvé scientifiquement.

Au cours de sa vie, chacun d'entre nous oscillerait vers son QI maximal en fonction de l'environnement dans lequel il évolue (favorable : niveau de vie, emploi, activités... ou défavorable : maladie, trouble, dépendance...), d'où la notion que le QI mesuré au moment d'une passation ne serait qu'une photographie à un instant t et peut varier au cours d'une vie.

De même que pour moi le mot "précoce" pourait être pertinent pour les enfants car ces derniers seraient plus sensibles à leur environnement étant en total apprentissages (scolarité, éducation, stimulation intellectuelle...). Ainsi lorsqu'il est très favorable ils useraient pleinement et en avance de leur potentiel, cela expliquerait que certains obtiennent un score supérieur à 130 au WISC mais inférieur au WAIS (outre ceux dont la baisse pourrait s'expliquer par un environnement devenu très défavorable une fois adulte). Pour reprendre ton exemple, Alice possède un QI maximal dans la norme et Bob supérieur à la norme mais si Alice évolue dans un environnement très favorable étant petite elle pourrait posséder ponctuellement des capacités intellectuelles plus élevées que Bob qui lui va mettre plus de temps à atteindre son potentiel maximum pourtant bien plus élevé que celui d'Alice.

S'entrainer avant de passer la WAIS ne serait donc pas tricher mais s'approcher d'avantage de son QI maximal lors de la passation.
En m'entrainant je pourrais gagner des points à Codes, Symboles (probablement), Mémoire des chiffres parce que je sais que je n'étais pas à 100% de mes possibilités, par contre j'aurais beau m'entrainer pour Arithmétique (j'ai besoin d'un support visuel pour résoudre des problèmes donc je ne peux pas y faire grand chose), Informations (j'ai des intérêts trop spécifiques et je suis complétement bluffée par tous les membres du forum qui atteignent 19 sans aucun soucis) et Vocabulaires (idem et j'ai des difficultés avec les mots) j'arriverais jamais à faire mieux.

J'insiste encore et toujours : ce n'est que ma vision des choses.
HQI-TSA

« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ? » - Pierre Desproges

Avatar de l’utilisateur
Fugace
Messages : 589
Inscription : lun. 6 mai 2019 16:17
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: IVT très au dessus

Message par Fugace »

Hors-sujet
edit Bon je me suis embrouillé, je disais que sauter à la sauvage sur le test était l'assurance d'être à l'égalité des autres, je simplifie le reste du message
https://www.youtube.com/watch?v=n6tEZO5y9_w
https://www.youtube.com/watch?v=yDWms2myaCQ

Avatar de l’utilisateur
GraineDeNana
Messages : 916
Inscription : sam. 4 déc. 2021 07:52
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 66#p349066
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : 50 allée Georges Perec
Âge : 50

Re: IVT très au dessus

Message par GraineDeNana »

Judith a écrit : sam. 21 mai 2022 07:29
Swinn a écrit : ven. 20 mai 2022 12:47 Ces moments sont rares, et peut-être parce que, ou pour que le cerveau donne sa pleine mesure, il génère une chimie spécifique liée en partie à une éventuelle création d'endorphines créant ainsi ce plaisir singulier.
Oui, c'est lié à la production d'une hormone ou d'un neurotransmetteur, ou plus vraisemblablement d'une combinaison, aucun doute, mais comment? Il faudrait chercher : je me demande si la dopamine et la noradrénaline ne sont pas en cause dans ce type de plaisir, plutôt que les endorphines, car c'est une forme d'excitation et d'intense concentration plus que de détente, à ce qu'il me semble. A creuser éventuellement.
Hors-sujet
Je pense que c'est plutôt @Judith qui a raison.
Les endorphines sont des neuropeptides secrétés par l'hypophyse sous commande hypothalamique, c'est un processus assez lent qui se met en place après une durée prolongée de certains stimuli (essentiellement l'effort physique, même si certains aliments en favorisent la libération dans une moindre mesure).

Par contre les neurotransmetteurs sont secrétés au niveau des synapses neuronales de manière quasi-immédiate (les vésicules sont déjà prêtes à être relarguées dans la fente synaptique) et leur production est activable immédiatement par un stimulus externe.
► Afficher le texte
Dans le cas que vous évoquez, je pense qu'il s'agit d'une activation dopaminergique (impliquée dans la cognition, la mémoire, le plaisir) qui active le système dopaminergique dit "de récompense", procurant un plaisir assez intense et que l'on a envie de reproduire (le principal système à l'origine des toxicomanies) via l'activation de la voie méso-limbique.
► Afficher le texte
L'impression de rapidité et de stimulus "défi" induit sans doute une certaine excitation, un mini-stress déclenchant la libération de la dopamine.
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
@Tortue les raisons pour avoir un IVT chuté sont complexes, la partie graphomotrice ayant un impact non nul sur le résultat, ainsi que la capacité des yeux à revenir sur leur cible initiale dans Codes (capacités visuospatiales).
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Quand on arrive au monde, la vie est déjà commencée. C'est pour ça qu'on ne comprend rien à l'histoire.
Natacha de Pontcharra

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 4085
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Judith »

Hors-sujet
@GraineDeNana merci pour les sources, très intéressantes.
GraineDeNana a écrit : dim. 22 mai 2022 07:30 le principal système à l'origine des toxicomanies
Oui, justement : dans mon cas, on est proche d'une forme de toxicomanie. Si je n'ai pas ma dose de "suractivité neuronale" ( :) ) quotidienne, je me retrouve avec des sensations physiques très désagréables qui évoquent le manque. C'est le revers de la médaille.

Avatar de l’utilisateur
Fish
Poisson Pilote
Messages : 852
Inscription : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7018.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Re: IVT très au dessus

Message par Fish »

InMedio a écrit :Tu peux t'entraîner autant que tu veux à faire des matrices de Raven, la mesure est stable.
Différente a écrit :S'entrainer avant de passer la WAIS ne serait donc pas tricher mais s'approcher d'avantage de son QI maximal lors de la passation.
Je n'ai pas de source précise à vous donner, mais il me semble que ce n'est pas aussi simple. Si la majorité de la population n'est pas familière avec le concept des matrices de Raven, il faut un certain temps pour appréhender ce concept. Cela peut réduire leurs performances, et ils auraient fait mieux s'ils s'étaient entraînés. Mais comme les individus de l'échantillon ayant servi à l'étalonnage ont eux aussi eu besoin de ce temps d'adaptation, cet échantillon est représentatif d'une population vierge de tout entraînement. L'échantillon est représentatif d'un population qui part avec un certain "handicap", et un individu qui passe le test doit avoir aussi ce "handicap" pour que l'étalonnage soit applicable. Dans ce cadre là, une personne qui s'entraîne fausse bel et bien les résultats de son test à la hausse.

On retrouve ce problème en inversé dans d'autres situations. Par exemple pour les tests dits "aculturels" : ils n'utilisent pas le langage, mais ils utilisent des Question à Choix Multiples (QCM). Ce type de question n'est pas familier de toutes les cultures. L'étalonnage réalisé sur un échantillon habitué à répondre à des QCM ne sera pas forcément applicable à une population qui découvre ce type de question lors du passage du test, car cela fausserait les performances de cette population à la baisse.

Pour que l'étalonnage soit valable, on n'a pas besoin d'éliminer les handicaps liés à une méconnaissance de certains concepts. Ce qui est important, c'est que les individus qui passent le test subissent le même handicap que l'échantillon d'étalonnage. Soit les deux sont handicapés, soit aucun ne l'est. Les deux autres situations - échantillon handicapé et sujet avantagé, échantillon avantagé et sujet handicapé - faussent les résultats à la hausse ou à la baisse.

Avatar de l’utilisateur
Fugace
Messages : 589
Inscription : lun. 6 mai 2019 16:17
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: IVT très au dessus

Message par Fugace »

Hors-sujet
GraineDeNana merci pour le message sur les neuropeptides :tourne:
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
InMedio
Grille pain
Messages : 740
Inscription : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 29

Re: IVT très au dessus

Message par InMedio »

Merci @Fish pour cette précision à laquelle je n'avais plus pensé. En effet il faut pouvoir éliminer les variables discrètes autant que possible entre l'étalonnage et la passation pour savoir ce qu'on mesure exactement.

Et il me semble bien qu'il est admis qu'un individu a des marqueurs physiologiques innés clairs dont la présence ou pas est directement influente sur son QI : la quantité de connexions neuronales et la rapidité de transmission. À ce jour, @Différente , je crois bien que ça résiste encore à toute critique clamant l'égalité physiologique innée de tous et une influence exclusive de l'environnement sur les capacités de chacun.
(Si tout le monde était égal, la courbe de Gauss du QI, elle aurait une autre tête, non ?)
Je vois le verre toujours plein
Mais je ne vois pas encore de quoi

Avatar de l’utilisateur
Tortue
Messages : 199
Inscription : mar. 1 juin 2021 13:05
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 27

Re: IVT très au dessus

Message par Tortue »

GraineDeNana a écrit : dim. 22 mai 2022 07:30 @Tortue les raisons pour avoir un IVT chuté sont complexes, la partie graphomotrice ayant un impact non nul sur le résultat, ainsi que la capacité des yeux à revenir sur leur cible initiale dans Codes (capacités visuospatiales).
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Ah voilà qui m'éclaire beaucoup, car j'ai mal réussi la partie visuospatiale de l'IRP.
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.

Avatar de l’utilisateur
Mei
Messages : 50
Inscription : lun. 2 sept. 2019 11:37
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: IVT très au dessus

Message par Mei »

Bonjour tout le monde,

J'apporte ma petite pierre à l'édifice ayant aussi un IVT élevé.

Chez moi, il me semble que cela s'exprime à travers une chose drôle qui est la rapidité avec laquelle je tape au clavier, et la rapidité avec laquelle j'ai appris à le faire, à 6 ans sur la vieille machine à écrire de ma mère. Je pensais que tout le monde tapait aussi vite mais apparemment pas, et en sortant du test, j'ai pensé avec humour à cette petite caractéristique. (Ca fait une belle jambe....mais plus tard, j'ai quand même trouvé ça utile).

Je ressens aussi l'IVT dans mes discussions... j'ai beaucoup de mal à attendre la fin des propos de la personne, ayant tout de suite envie de rebondir. Apprendre à écouter, laisser finir l'autre, essayer de comprendre ce qu'il veut vraiment dire, c'est un apprentissage. C'est très intéressant d'ailleurs. J'apprends à ne plus couper la parole, ce que je faisais très souvent. A contrario, des fois, c'est rigolo, c'est la capacité à avoir le bon jeu de mot, la réplique qui fuse et qui surprend.

J'ai aussi un souvenir professionnel qui m'évoque l'IVT. Quand j'ai commencé à travailler en librairie, les tous premiers jours, je devais renseigner des clients en étant tout à fait nouvelle à cet endroit. Et j'avais déjà intégré les livres que nous avions ou non (et il y en avait quand meme beaucoup). J'étais capable de dire "oui on l'a, il est ici" et les gens étaient très étonnés car je venais d'arriver. Par contre, je pense que cette capacité de rapidement traiter l'information a été boostée par un grand stress. J'avais l'impression de devoir faire mes preuves, et je pense avoir alors utilisé cet IVT a son plein potentiel. (Il m'a rendu grand service, merci, o cher IVT)

Sinon, je précise que je ne lis pas particulièrement vite. En outre, j'ai souvent besoin de revenir en arrière pour être sure d'avoir bien compris ce que l'auteur veut dire. Pas perfectionniste, mais perfectionniste de la lecture du coup :D

Apoph
Messages : 95
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Apoph »

Mei a écrit : jeu. 26 mai 2022 08:56
Je ressens aussi l'IVT dans mes discussions... j'ai du mal à attendre la fin des propos de la personne, j'ai tout de suite envie de rebondir. Apprendre à écouter, laisser finir l'autre, essayer de comprendre ce qu'il veut vraiment dire, c'est un apprentissage. C'est très intéressant d'ailleurs. J'apprends à ne plus couper la parole, ce que je faisais très souvent.
M'en parle pô ! :violent:

(Mon IVT n'est pas très au-dessus (enfin, de la moyenne, si) des autres, mais mon deuxième indice en partant du haut, et est un point au-dessus de l'IRP.)

Par ailleurs, pour reprendre pêle-mêle et sans citation quelques remarques qui ont été faites :
— j'ai un IVT élevé mais lis lentement.
— lors de chutes que j'ai faites (à vélo, à pied, dans des escaliers, mais pas pour toutes), je me souviens qu'elles se passaient comme au ralenti, avec la capacité de me voir tomber, et même d'envisager les potentielles séquelles physiques que j'aurais. Quand on tombe à 45km/h à vélo, ça paraît assez improbable, avec la vitesse de la chute, de pouvoir penser avant de toucher le sol — et ensuite, j'ai eu l'impression d'un temps trèèèèès long lorsque, chu, j'ai glissé sur plusieurs mètres sur le sol détrempé, et pu me retourner et voir les coureurs (oui, c'était une course de vélo) m'arriver dessus un par un et m'esquiver.
— quand je fais tomber quelque chose, j'arrive souvent à le rattraper, ou du moins l'amortir avec mon pied (risqué parfois !).
— dans la rue, quand je marche, j'envisage tout ce qu'il se passe autour de moi, et quand cette marche se fait avec quelqu'un, j'entrevois quasiment toujours chaque situation problématique avant cette personne : que ce soit un danger, ou seulement quelqu'un qui marche derrière nous et que l'on bloque.
— j'ai cette étincelle qui part comme de l'œil (image que je m'en fais sans doute) pour se répandre dans mon cerveau lorsque je suis en face de quelqu'un qui déroule un raisonnement sur lequel j'ai besoin de me concentrer, peut-être car atypique, ou complexe, ou les deux, pour pouvoir y répondre pertinemment.
— je remarque souvent des détails physionomiques chez les personnes auxquelles je m'intéresse (notamment les femmes que je peux fréquenter) et qu'on ne leur a que très rarement, voire jamais, fait remarquer.
— j'ai du mal, comme dit plus haut, à ne pas envisager la fin des phrases, des énoncés des personnes avec lesquelles je parle : je brûle de balancer le mot recherché s'il ne vient pas dans la seconde, je fais des liens avec plein de choses que j'ai envie de balancer, etc.

Et sinon, @Fugace, j'aime bien les morceaux que tu as proposés à l'écoute.
Et je suis INTP également (test fait sur le Net deux fois à plusieurs années d'intervalle).
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

Apoph
Messages : 95
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Apoph »

'Tain, j'ai l'impression que dès que j'interviens dans un sujet, ça coupe toute avancée. Les gens fuient ! P(l)ouf !
À moins que je n'intervienne que lors de ouikendes longs où le peuple d'ici disparaît, ou que sais-je encore du genre, et que ce ne soit qu'indépendant de mézigue.
Je n'ai rien de tout à fait personnel contre les coïncidences (ni les occurrences, ni même les récurrences, hein !), m'enfin, ma superzaibrithude me donne cette intuition que ça déguerpit quand j'interviens... voyez-m'en triste, un peu marri, enfin gonflé de contrition si j'ai pu avoir des comportements a(réseau)sociaux.

Qu'on m'explique, merdalors !
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

Avatar de l’utilisateur
Tortue
Messages : 199
Inscription : mar. 1 juin 2021 13:05
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 27

Re: IVT très au dessus

Message par Tortue »

Je crois que c'est une illusion courante sur les forums :huhu:
Au contraire, c'est vraiment ce qui m'intéresse, relier le haut potentiel aux situations de la vie quotidienne. Je te remercie pour ton message et je vais te répondre, @Apoph.

Avatar de l’utilisateur
wallcreeper
Messages : 1301
Inscription : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 40

Re: IVT très au dessus

Message par wallcreeper »

Hors-sujet
@Apoph peut être parce que l'échange dérive justement vers la superzaibrithude et que ce n'est pas le style de la maison, tout comme le langage peu châtié, bref de charretier dont tu fais l'usage régulièrement et qui aurait tendance à appuyer ce silence. :blond:
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Apoph
Messages : 95
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: IVT très au dessus

Message par Apoph »

wallcreeper a écrit : mar. 31 mai 2022 12:11
Hors-sujet
@Apoph peut être parce que l'échange dérive justement vers la superzaibrithude et que ce n'est pas le style de la maison, tout comme le langage peu châtié, bref de charretier dont tu fais l'usage régulièrement et qui aurait tendance à appuyer ce silence. :blond:
Je pensais coller au sujet.
Et parler avec certains égards pour la langue qui est la nôtre.
Si, @wallcreeper, tu voulais expliciter ton point de vue — qui m'est impression est partagé par d'autres d'ici —, je suis ouvert, en MP.
Ce n'est pas une boutade.

Merde ? C'était ironique, peut-être ? :blond:

@Tortue, file-moi ta carapace, ou laisse-m'y une petite place, s'il te plaît...
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

Répondre