L'art du raisonnement

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Louise
Messages : 1192
Inscription : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t1847.html] Si vous avez une petite heure devant vous... [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 43
Contact :

L'art du raisonnement

Message par Louise »

J'ai eu ce lien dans le cadre d'un exercice à rendre.
Il explique le fonctionnement du raisonnement, et les termes associés aux différentes propositions et constructions....c'est passionnant.
Et pour les gens comme moi qui ont la logique instinctive et ont du mal à retracer les cheminements de leur pensée, ça sera je pense d'une utilité folle pour exposer et argumenter (et pour mettre le doigt sur les erreurs de raisonnements des #EnFace!)
Du coup, je le poste dans la catégorie "débats", ça peut même être une partie de la base des "bonnes pratiques d'argumentation"!

Alors je préviens de suite, il y a 4 vidéos de 45 min à 1h10... je suis en train de me faire un petit résumé écrit je le poste à la suite dès que j'ai fini!

https://www.canal-u.tv/video/um3/l_art_ ... rtie.17373#

Avatar de l’utilisateur
Louise
Messages : 1192
Inscription : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t1847.html] Si vous avez une petite heure devant vous... [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 43
Contact :

Re: L'art du raisonnement

Message par Louise »

Résumé de la première vidéo :

Le raisonnement sert à appuyer ses propos. Il est indispensable, pour faire la preuve, la démonstration d'une idée.

Un raisonnement est un ensemble d'arguments. Un argument est un ensemble de phrases tel qu'une des phrases (la conclusion) est la conséquence des autres (les prémisses).
Un certain nombre de mots sont des indicateurs de conclusion (donc) ou de prémisses (étant donné que, puisque que, parce que...)

Un énoncé conditionnel a la forme : Si P, alors Q. P est l'antécédent, Q le conséquent.

On parle d'un argument déductif s'il n'est pas possible que les prémisses soient vraies et la conclusion fausse. La validité de l'argumentation se fait ici sur la forme et non sur le fond. En conséquence, une déduction peut être valide même si ses arguments (prémisses) sont faux, et inversement, une conclusion peut être non-valide... mais vraie.

On parle d'argument inductif quand : Si P, alors il est probable (mais pas sur) que Q.

Un syllogisme hypothétique est construit ainsi :
P (Prémisse) 1 : Tous les A sont B
P2 : Tous les B sont C
C (Conclusion) : Tous les A sont C

OU : SI P1 est Vrai, si P2 est vrai, C est obligatoirement vrai

Une contraposition se construit ainsi :
P1 : Si A, alors B
P2 : Non B
C : Non A

L'antécédent est ici la condition suffisante : si l'argument est vrai, il entraîne la véracité de l'autre argument.
Le conséquent est la condition nécessaire : si l'argument est faux, il entraîne la fausseté de l'autre argument.

Un contre exemple peut être facile à trouver, et suffit pour détruire une proposition : un contre exemple maintient vrai l'antécédent et rend faux le conséquent.

Le Modus Ponens se construit ainsi :
P1 : Si a, alors B (proposition conditionnelle)
P2 : A (catégorique, on affirme l'antécédent)
C : B (catégorique, on affirme le conséquent)

Le Modus Tollens se construit ainsi :
P1 : Si A, alors B
P2 : Non B
C : Non A

Un travail philosophique se compose d'une combinaison d'arguments visant à arriver à une conclusion déduite C. On peut désosser un travail philosophique par arguments, et éventuellement mettre en lumière une erreur de raisonnement (cf règles ci dessus), ou remettre en cause la véracité des prémisses.

Avatar de l’utilisateur
Mei Run
d'obédience britannique
Messages : 776
Inscription : mar. 30 sept. 2014 19:11
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Âne & cie
Âge : 35

Re: L'art du raisonnement

Message par Mei Run »

ça a l'air pas mal ! Je me plonge dans la vidéo dès que j'ai fini mes consultations !
"Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn't do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover."

Avatar de l’utilisateur
samjna
Messages : 314
Inscription : ven. 27 nov. 2015 05:55
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/ete-teste-pas-tout-approuve-t6912.html]-->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Au bout du bout de l'ouest...

Re: L'art du raisonnement

Message par samjna »

Pas sûr que c'était un WISC !

Avatar de l’utilisateur
Louise
Messages : 1192
Inscription : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t1847.html] Si vous avez une petite heure devant vous... [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 43
Contact :

Re: L'art du raisonnement

Message par Louise »

Ah merde, j'avais fait une recherche, mais pas avec les bons mots clés apparemment !

Avatar de l’utilisateur
Le Renard
Messages : 1899
Inscription : sam. 10 mars 2012 22:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=1723
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bourgogne
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Le Renard »

Quel est le domaine où ce vocabulaire (modus ponens etc.) est employé ?

Parce que là on reconnaît des fragments fondamentaux de logique bivalente, mais le vocabulaire pour les exprimer m'est inconnu.

Avatar de l’utilisateur
Bradeck
Sèche-serviette
Messages : 1869
Inscription : sam. 28 juin 2014 00:25
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/chevalier-errant-quete-essence-t5155.html]Houba houba hop![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Brocéliande
Âge : 50

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Bradeck »

Juste pour ajouter une autre série sur l'art du raisonnement (bon, pour l'instant, il n'y a qu'une seule vidéo, parce que le monsieur à bifurqué sur un thème connexe, mais intéressant aussi pour la "logique de base", avec les "table de vérité", et donc les A ET B, A OU B, A XOR B,etc...)

1/ e-Penser: Logique er raisonnement 01
[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=_yEHa6dIKgg[/BBvideo]

2/ e-Penser: Degré 0 de l'informatique - 01 (un peu hors-sujet, mais pas tant que ça... cela se rejoint, parce qu'un ordi, c'est juste un truc qui n'est "QUE" logique à la base (puisqu'on à que des 0 et des 1 ^^)
[BBvideo 425,350]http://www.youtube.com/watch?v=lZQqr6Lwjhg[/BBvideo]
En raison du manque d’intérêt suscité, la journée de demain est annulée (Ministère du nihilisme)
Pour raison d'économies, la lumière du bout du tunnel va être éteinte (Ministère du budget)

Livingstone
Messages : 1733
Inscription : lun. 8 août 2016 19:16
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/tortue-meut-t7721.html]la réponse est 42[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Dans ma captcha, en Cybérie

Re: L'art du raisonnement

Message par Livingstone »

Idem, et merci pour ce premier résumé, c'est agréable ; il y a un pti mini bouquin qui marque bien le contrepoint du sujet, au passage, et qui non sans cynisme explique les biais sophistiques L'art d'avoir toujours raison (la dialectique éristique).
« l’effigie est verrou, l’idole prison, la figure serrure. Une seule clef peut faire tomber ces chaines : le signe. » M. Tournier

Avatar de l’utilisateur
Le Renard
Messages : 1899
Inscription : sam. 10 mars 2012 22:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=1723
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bourgogne
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Le Renard »

Livingstone a écrit :et qui non sans cynisme explique les biais sophistiques L'art d'avoir toujours raison (la dialectique éristique).
...et son remake par Nicolas Tenaillon, qui non-seulement reprend un recueil actualisé de pas de danse rhétoriques, mais aussi et surtout propose des entraves pour faire tomber le danseur.

Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13343
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par TourneLune »

Le Renard a écrit :Quel est le domaine où ce vocabulaire (modus ponens etc.) est employé ?

Parce que là on reconnaît des fragments fondamentaux de logique bivalente, mais le vocabulaire pour les exprimer m'est inconnu.
Idem...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar de l’utilisateur
Za
Messages : 2944
Inscription : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=78&t=3525#p102226]C'était moi...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Za »

Ça ressemble fort à de la logique propositionnelle.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar de l’utilisateur
Euthyphron
Messages : 410
Inscription : sam. 27 sept. 2014 09:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5407.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 61

Re: L'art du raisonnement

Message par Euthyphron »

TourneLune a écrit :
Le Renard a écrit :Quel est le domaine où ce vocabulaire (modus ponens etc.) est employé ?

Parce que là on reconnaît des fragments fondamentaux de logique bivalente, mais le vocabulaire pour les exprimer m'est inconnu.
Idem...
Personnellement, j'ai appris ce vocabulaire à l'université, en cours de logique, dans le cadre des études de philosophie. Il s'agissait bien, je le précise, d'un cours de logique, et non d'un cours de philosophie.
A vrai dire, j'ignorais qu'on puisse apprendre la logique sans ce vocabulaire, aussi renverserais-je la question : où apprend-on la logique sans dire ce qu'est un Modus Ponens? Qu'y fait-on exactement? Est-ce dans le cadre d'études mathématiques?

Avatar de l’utilisateur
Za
Messages : 2944
Inscription : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=78&t=3525#p102226]C'était moi...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Za »

Comme la logique est au carrefour entre les mathématiques et la philosophie, elle peut revêtir des formulations un peu différentes selon le contexte, même si l'essence reste la même. Les termes de Modus Ponens, Modus Tollens... sont plus volontiers utilisés lorsqu'il s'agit de discours, de logique propositionnelle. D'ailleurs ce n'est pas pour rien que ce sont des termes latins.
Mais la logique dans le cadre des maths ou de l'informatique s'exprimera plutôt en termes mathématiques, qui ne sont finalement qu'une autre forme de discours, une autre langue. Les ordinateurs ne vont pas s'encombrer de jolis termes latins...!

Et du coup oui, on peut par exemple étudier la logique au travers de tables de vérité, comme on peut le voir dans la vidéo d'e-penser ci-dessus, ou encore ici : https://openclassrooms.com/courses/intr ... thematique
A priori, tu y retrouveras exactement les principes de la logique-de-philo, mais exprimés différemment. Non ?

(je n'irai pas plus loin, car je ne me suis que vaguement introduite là-dedans, dans le cadre de mon mémoire qui a quand même quelques années...)
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar de l’utilisateur
Euthyphron
Messages : 410
Inscription : sam. 27 sept. 2014 09:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5407.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 61

Re: L'art du raisonnement

Message par Euthyphron »

*Za* a écrit : Et du coup oui, on peut par exemple étudier la logique au travers de tables de vérité, comme on peut le voir dans la vidéo d'e-penser ci-dessus, ou encore ici : https://openclassrooms.com/courses/intr ... thematique
A priori, tu y retrouveras exactement les principes de la logique-de-philo, mais exprimés différemment. Non ?
Pas exprimés différemment, tout pareil!
Cela rafraîchit quelques vieux souvenirs. J'aimais bien la logique! Et mon chat-qui-s'appelle-Socrate en profite pour te faire signe! :chat:

Back2Basics
Messages : 897
Inscription : jeu. 7 avr. 2016 13:09
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7440.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: L'art du raisonnement

Message par Back2Basics »

2e vidéo, sur les raisonnements fallacieux (et le syllogisme disjonctif, qui manquait à la première vidéo. Sans doute que c'est un cours d'1h50 qui a été coupé en deux...)


le syllogisme disjonctif :

P1 = soit A, soit B.
P2 = non A
C => B



5 types de raisonnements fallacieux présentés (mais c'est loin d'être exhaustif) :
  1. le faux dilemme
  2. l'équivoque
  3. l'argumentation circulaire
  4. la négation de l'antécédent
  5. l'affirmation du conséquent
4 et 5 ont déjà été discutées dans la 1ère vidéo.



Le faux dilemme, ou le mauvais syllogisme disjonctif:

Ne présenter que 2 choix, A et B quand d'autres existent

("soit un acte est bon, soit il est mauvais" -> Et la Suisse, bordel ! :P )




L'équivoque, ou l'homonyme fallacieux :

Utiliser le même mot dans plusieurs prémisses, mais avec des sens différents.

("P1 : il existe des lois dans la nature (-> lois physiques, indépendantes de l'homme)
P2 : s'il existe des lois, il existe un législateur (-> lois créées par l'homme)
C => la nature a un législateur")




La pétition de principe ou argument circulaire, ou le chat qui se mord la queue :

Placer la conclusion dans une des prémisses pour "habilement" conclure sur celle-ci.

("il est illégal de tuer parce que cela contrevient aux règles du droit")




Il est à noter que ces trois là sont... "corrects" dans la forme de la logique déployée, contrairement à l'affirmation du conséquent et la négation de l'antécédent, mais que c'est au niveau du sens des différentes parties que se posent les problèmes.



EDIT : j'ai par contre un souci avec le dernier exemple de la vidéo :

"L'impossible n'existe pas.
Dieu n'est pas impossible.
Donc Dieu existe".

C'est présenté comme une négation de l'antécédent. J'ai tendance à y voir un répétition de principe, plutôt... :^) (d'autant plus qu'il n'y a pas de proposition conditionnelle, comme c'est sensé être le cas pour les syllogisme déductif qui amènent aux erreurs comme la négation de l'antécédent). En même temps, j'ai l'impression de faire une équivoque entre "exister" et "pas impossible", là... :lol:

Avatar de l’utilisateur
Louise
Messages : 1192
Inscription : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-t1847.html] Si vous avez une petite heure devant vous... [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 43
Contact :

Re: L'art du raisonnement

Message par Louise »

Le Renard a écrit :Quel est le domaine où ce vocabulaire (modus ponens etc.) est employé ?

Parce que là on reconnaît des fragments fondamentaux de logique bivalente, mais le vocabulaire pour les exprimer m'est inconnu.
C'est donc un lien qui est explicité donné dans un de mes cours de psycho, comme ressource d'aide à un travail qui s'appelle "note d'étonnement" où on est censé étudier un document (texte, audio, vidéo), en tirer un "étonnement" et aller plus loin, en s'appuyant donc sur le "raisonnement".

Et ces vidéos sont celles d'un prof de Philo en fac de philo, apparentées, ô surprise, à la discipline "philosophie". :)


EDIT : hum on t'avait déjà bien répondu.

Avatar de l’utilisateur
Za
Messages : 2944
Inscription : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=78&t=3525#p102226]C'était moi...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Za »

Back2Basics a écrit : "L'impossible n'existe pas.
Dieu n'est pas impossible.
Donc Dieu existe".

C'est présenté comme une négation de l'antécédent. J'ai tendance à y voir une pétition (^^) de principe, plutôt... :^) (d'autant plus qu'il n'y a pas de proposition conditionnelle, comme c'est sensé être le cas pour les syllogisme déductif qui amènent aux erreurs comme la négation de l'antécédent). En même temps, j'ai l'impression de faire une équivoque entre "exister" et "pas impossible", là... :lol:
On ne peut pas vraiment parler de pétition de principe dans la mesure ou "ne pas être impossible" n'est pas équivalent à "exister". L'existence de Dieu n'est pas en soi impossible, elle n'est que très peu probable.

Je pense qu'ils parlent d'une négation de l'antécédent dans le sens ou on a une structure en :
A = être impossible ; B = exister ; C = Dieu

-A (être impossible) est non B (exister)
-C (Dieu) est non A
-Donc C est B


Comme on aurait pu dire : les fantômes n'existent pas, Dieu n'est pas un fantôme, donc Dieu existe.

Il y a de toute façon bien un problème de raisonnement de ce type (en plus d'une première prémisse plus que douteuse qui mériterait d'être examinée et qui peut conduire à un paradoxe, parce que si je comprends bien, il est impossible d'être impossible).

Je crois qu'il y a aussi un problème avec le terme exister : dans la première prémisse, on aurait pu juste dire qu'on ne peut pas avoir A (négation universelle de A). Dans ce cas, la seconde prémisse découle directement de A (puisque rien n'est impossible), mais on ne peut rien déduire d'autre, puisqu'on n'a plus de B.
Le terme "impossible" présente d'ailleurs les mêmes écueils. Tous les deux peuvent servir d'opérateurs OU de termes.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar de l’utilisateur
samjna
Messages : 314
Inscription : ven. 27 nov. 2015 05:55
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/ete-teste-pas-tout-approuve-t6912.html]-->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WISC
Localisation : Au bout du bout de l'ouest...

Re: L'art du raisonnement

Message par samjna »

De mémoire, c'est l'argument de Kant contre la preuve onto-logique.

Que je puisse concevoir ( logiquement ( ! ( faut pas trop chipoter))) un être parfait n'implique pas son existence concrète.
Rien ne s'oppose à l'être de la licorne - contrairement au cercle carré -, mais son existence est contingente.

Dans la modalité discursive aléthique ( pour faire chic ) on a le carré:

-------------1. Devoir être ----------------------- 3. Devoir ne pas être


-------------2. ne pas devoir ne pas être------- 4. Ne pas devoir être

1. Nécessaire
2. Contingent
3. Impossible
4. Possible

Si on remplace "devoir" par "croire" ( modalité épistémique (la distinction est discutable )), on obtient:

1. certain
2. incertain
3. impossible/exclu
4. probable-possible/crédible

https://www.academia.edu/5409577/Modali ... rite_Duras
Pas sûr que c'était un WISC !

Avatar de l’utilisateur
Le Renard
Messages : 1899
Inscription : sam. 10 mars 2012 22:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=1723
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bourgogne
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: L'art du raisonnement

Message par Le Renard »

Bonjour Eutyphron, et rebonjour les autres ! :)

Oui effectivement, comme dit Za, c'est un sujet en maths, même si peu de cursus lui font la place belle. La logique bivalente peut aussi être implicitement évoquée par la théorie des ensembles, l'un et l'autre étant presque comme deux faces d'une même pièce. "On" a conscience que ces travaux trouvaient, comme pas mal de choses anciennes en maths, leurs sources chez les grecs et les "philosophes" qui étaient pour plusieurs d'entre eux des érudits philosophes, géomètres, physiciens et d'autres choses encore, mais "on" n'a pas forcément gardé de relations de famille avec les cousins contemporains qui descendent des mêmes ancêtres. C'est sympa de les retrouver comme ça !

La logique bivalente dans son expression booléenne est très présente en électronique numérique et, évidemment, en informatique, deux domaines où elle est fondamentale dans la pratique. Mais plus intéressant, grâce à l'informatique et aux efforts de recherche dans le domaine de l'intelligence artificielle, une prise de recul supplémentaire a eu lieu pour permettre l'élaboration de moteurs d'inférences, d'abord dans leurs premières formes historiques bivalentes (l'époque de Prolog) puis, les obstacles pratiques poussant à la réflexion sur des approches plus fines de la logique, dans les manifestations beaucoup plus riches utilisées actuellement (réseaux bayésiens, logique floue etc.). Les réseaux bayésiens par exemple reprennent les vieux axiomes logiques sous une forme probabiliste. Les expressions sont complètement différentes mais au bout du compte le fond de la pensée rejoint le même bon-sens.

Du côté des maths, des recherches continuent très activement et donnent lieu à des généralisation comme par exemple la correspondance de Curry-Howard et son application pratique, le "calcul des constructions inductives", mais je ne me suis jamais intéressé suffisamment à ce domaine pointu là pour en parler autrement qu'en commère. :)

Avatar de l’utilisateur
Euthyphron
Messages : 410
Inscription : sam. 27 sept. 2014 09:41
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t5407.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 61

Re: L'art du raisonnement

Message par Euthyphron »

samjna a écrit :De mémoire, c'est l'argument de Kant contre la preuve onto-logique.
Que je puisse concevoir ( logiquement ( ! ( faut pas trop chipoter))) un être parfait n'implique pas son existence concrète.
Rien ne s'oppose à l'être de la licorne - contrairement au cercle carré -, mais son existence est contingente.
Si je peux me permettre, pour le plaisir de chipoter, l'argument de Kant contre les preuves de l'existence de Dieu s'appuie sur l'idée d'être nécessaire, et non d'être parfait.
Que l'on puisse concevoir un être qui existe nécessairement n'implique pas qu'il existe.
Le raisonnement que réfute Kant, mis sous la forme d'un syllogisme, me semble plus habile et plus difficile à éradiquer que celui dont *Za* a mis en évidence la fausseté.
Cela donnerait la chose suivante :
1) Dieu est l'être nécessaire (par définition).
2) L'être nécessaire existe nécessairement (sinon il ne serait pas l'être nécessaire)
3) Donc, Dieu existe.
Kant rejette cette preuve non parce qu'elle contiendrait une erreur de raisonnement (du genre de celle dénoncée par *Za* dans l'autre syllogisme) mais parce qu'elle intègre l'existence, qui ne peut pas être un prédicat. C'est donc une raison de nature métalogique qui seule conduit Kant à rejeter la preuve de l'existence de Dieu.
Bien longtemps avant Kant, un moine un peu oublié du nom de Gaunilon avait rejeté ce type de preuve de l'existence de Dieu en parodiant le raisonnement (les moines n'avaient peur de rien à l'époque!)
1 les îles des bienheureux sont telles qu'on ne peut rien concevoir de mieux
2 il est mieux d'exister que de ne pas exister
3 les îles des bienheureux existent donc.
Nul ne sait (en tous cas pas moi) si Kant s'est inspiré de Gaunilon.

Répondre