Axes de lecture

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Legion
Messages : 4
Inscription : dim. 10 oct. 2021 16:19
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Axes de lecture

Message par Legion »

Bonsoir,

Avant de poster côté sciences humaines pour un fil traitant spécifiquement d'économie, j'aimerai discuter avec vous d'axes de lecture de l'économie ! Initialement, ça prenait la forme d'un repère où nous pourrions ajouter des dimensions au fur et à mesure. Mais ce sera plus simple de partir sur un ensemble de jauge, sous la forme :
nom_gauche - nom_droite => Description.
Commentaire
Je vais avoir tendance à faire un focus sur la France, principalement par manque de culture. Je suis en train de lire "Le Capital" de Marx et n'en suis qu'à la deuxième section, alors si je parle beaucoup de Marx au début, c'est normal.

Si vous voyez des jauges à ajouter, n'hésitez pas !

---

Démocratie - Monarchie => Personne(s) décidant.
La France est dans un espèce d'entre-deux, le Président possède des pouvoirs étendus sous la Ve république, héritage de Charles de Gaulle. L'élection présidentielle est une forme de referendum. L'ensemble présidentiel s'inscrit dans une logique monarchiste. De l'autre côté, le système représentatif avec le parlement, s'inscrit dans une logique républicaine, déjà plus démocratique. Historiquement, la démocratie est ce que nous appelons aujourd'hui la démocratie directe.

Communisme - Capitalisme => Mode de gestion de la propriété.
La France se situe du côté capitaliste. Il y a bien des initiatives par-ci par-là, je pense aux tiers-lieux, écovillage et les coopératives. Mais c'est loin d'être la norme. J'ai toutefois un doute sur l'opposition "communisme - capitalisme", les deux se regardent depuis la gestion de la propriété, mais on m'a plusieurs fois dit que les deux ne s'opposaient pas forcement (alors que c'est totalement le cas du côté de Karl Marx par exemple).

Libéralisme - Etatisme => Degré d'intervention de l'autorité publique dans le système politico-économique.
Je note à droite Etatisme, par définition du libéralisme comme réduction de l'intervention de l'état. La France me paraît plutôt étatiste mais glisse doucement vers le libéralisme. Je n'arrive pas encore à voir si c'est une bonne chose ou pas.
"Avant j'étais schizophrène, maintenant nous allons mieux."

Répondre