Ecris, soignant(e), écris...

Pour regrouper les topics sur un sujet brûlant qui occupe l'actualité, en ce moment, le Coronavirus COVID-19
Avatar de l’utilisateur
Cyrielle
Messages : 1304
Inscription : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/place-t4018.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 50

Re: Ecris, soignant(e), écris...

Message par Cyrielle »

Fermeture de lits dans tous les services : ça passe
Fermeture de services d’urgences la nuit : ça passe
Explosion de l’attente aux urgences, décès dans les couloirs : ça passe
Fermeture de services entiers à long terme : ça passe
Fonction en « mode dégradé » permanent : ça passe
Activation du plan blanc en dehors de toute « crise » : ça passe
Fuite des soignants et des étudiants en soins : ça passe
Chaque semaine les défaillances se succèdent et se cumulent, depuis des mois il n'y a plus eu aucun regain d'amélioration.
Qui se rend compte de tout ça, à part la poignée de militants motivés qui ne lâchent jamais rien envers et contre tout, à part nous, soignants accablés et passifs survivants à nos postes ?
Le blessé qui se cassera les dents sur des urgences fermées et devra aller dix kilomètres plus loin oubliera ça dès qu’il aura été soigné.
La personne qui aura passé deux jours dans un couloir d’urgences, sur un brancard, voudra surtout se rétablir vite pour rentrer chez elle.
L’usager qui portera plainte pour défaut de soins n’aura aucun moyen de savoir qu’il n’est pas un cas isolé, que c’est l’ensemble du système qui est défaillant.
La famille qui pleurera un mort qui n’aura pas pu être pris à temps aura bien d’autres choses à gérer.
Les statistiques de morbidité et mortalité ne montreront des anomalies que dans plusieurs années, et il sera difficile de prouver qu’elles sont dues au naufrage organisé de l’hôpital public. Comme pour Orpea, les tutelles responsables auront beau jeu de dire "ah mais on savait pas". Et surtout il sera trop tard pour tous ceux qui en auront subi les conséquences.
Il se passe des choses graves, maintenant. L’impossibilité d’une vision globale de cette somme de milliers de drames individuels, l’absence de statistiques nationales, l’herméticité du milieu hospitalier, la lâcheté politique empêchent la mise en lumière du scandale. Mais l’hôpital se meurt.
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Avatar de l’utilisateur
Douteur
Messages : 578
Inscription : mer. 13 oct. 2021 14:25
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Ecris, soignant(e), écris...

Message par Douteur »

La lâcheté politique dis-tu? A mon avis ce n'est pas de la lâcheté politique, bien au contraire, c'est une volonté politique, de ces parasites aux pouvoirs depuis ces quarante dernières années de détruire la plupart des services publiques au profits d'intérêts privés.
Courage à toi :tourne:

Avatar de l’utilisateur
Holi
Messages : 2564
Inscription : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 58
Contact :

Re: Ecris, soignant(e), écris...

Message par Holi »

Je me sens désespérée à te lire. Je sais que tu dis vrai et je suis impuissante...
Mais moi aussi je vais oublier, parce qu'il y a déjà beaucoup d'autres choses qui me désespérent et que si je n'oublie pas un peu de tout ça, auquel je ne peux rien, je vais sombrer.
Je te souhaite plein de courage et beaucoup de recul, tiens bon.
À force de penser à ce que les autres pensent de nous, on en oublie de se penser soi-même.
Christophe André

Avatar de l’utilisateur
sanders
Pseudo Violet
Messages : 3249
Inscription : jeu. 4 oct. 2012 08:04
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=2721]Bon ben ... Bon bain ...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Syndrome Lisa Simpson
Âge : 53

Ancien Membre de l'équipe

Re: Ecris, soignant(e), écris...

Message par sanders »

Je te lis Cyrielle ... encore ... je l'attend ce sursaut qui viendra dont ne sait où et surtout pas du côté de nos prévisions.
Le premier jour du reste de ma vie : Un jour, J'ai pu observer que la poutre que je voyais dans l'oeil de mon voisin, je l'avais fait devenir paille dans le mien. Alors même que nous buttions sur les mêmes (em)bûches. Depuis, plus rien n'est pareil..

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 1198
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Ecris, soignant(e), écris...

Message par Brunehilde »

C'est désespérant... et à peine trois mots dans un coin lors de la campagne présidentielle :(

En plus je vois déjà les effets pervers : mon père doit prendre un RDV avec un pneumologue (il est ancien fumeur et fait un peu d'insuffisance respiratoire, rien de grave, mais ça nécessite un suivi), mais en ce moment il faut plusieurs mois pour un RDV. Résultat : il râle sur les médecins (mes parents sont très axés sur les médecins qui ne pensent qu'au fric et big pharma qui ne vend que des médicaments inutiles).

J'ai essayé de pondérer ses propos en lui expliquant que les pneumologues étaient surtout débordés par les consultations covid et que si ça fait deux ans qu'on dit que les hôpitaux sont sur les genoux, c'est peut-être pas que des blagues.
C'est bien tout ce que je peux faire à mon niveau, mais bon si déjà je peux faire tomber quelques préjugés...

Courage en tout cas :hug:
Pourquoi se préoccuper des chevaux à rayures quand on peut chevaucher des loups !
:guitare

Répondre