Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Répondre
Avatar de l’utilisateur
alohanna
Messages : 336
Inscription : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 46

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par alohanna »

Judith a écrit : dim. 6 mars 2022 12:26 Je viens de lire tes dernières interventions et d'écouter le morceau que tu as posté : c'est encourageant après une reprise aussi délicate, bravo! :)
Merci... :$
Judith a écrit : Mais je ne comprends pas ton questionnement : d'après ce que tu écris, le Kawai n'est pas dans ton budget, donc où se situe le choix?
Sinon, en principe mieux vaut un Kawai qu'un Euterpe, me semble-t-il. Je crois (sans certitude) qu'il faut se méfier des Euterpe, en tout cas depuis la fermeture de la fabrique de Langlau, mais je sais que les opinions divergent.
J'espère que ton professeur va pouvoir t'aider.
En fait, je me dis que s'il faut vraiment le Kawai (= si l'Euterpe est vraiment trop hasardeux sur son vieillissement), je peux tenter d'aller gratter encore un peu chez le 1er revendeur. Ou attendre. Ou faire les annonces du bon coin. Ou chercher encore d'autres boutiques... Après tout, ça fait déjà un moment que je veux changer (et ne fais rien de concret), je peux encore attendre.
Judith a écrit : Quant au Pianiste Virtuose de Hanon, je ne pense pas qu'on ait mieux, encore aujourd'hui. Sinon il y a les méthodes pour débutants de Czerny qui sont utiles aussi, je ne sais pas si ton professeur les emploie.
Bonne musique en tout cas! :)
Mon prof m'a dit qu'on lui avait déjà fait la remarque qu'il "avait été nourri au Hanon", je doute qu'il aille chercher une autre méthode :rofl:
Et puis bon, c'est pas drôle les exos, mais j'ai vu mes progrès, donc je ne remets pas ça en cause.

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 4101
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Judith »

@alohanna je comprends, j'espère que tu pourras obtenir un Kawai d'une façon ou d'une autre.
alohanna a écrit : dim. 6 mars 2022 16:06 Et puis bon, c'est pas drôle les exos, mais j'ai vu mes progrès, donc je ne remets pas ça en cause.
Il y a deux écoles sur la question des exercices. Certains pensent qu'il est possible de s'en passer, et que leur usage est même défavorable à l'acquisition d'un jeu de haute qualité.
Personnellement, j'ai été formée au piano avec les exercices (donc avec le Hanon puis, en partie, avec le(s) Czerny), et je ne peux pas avoir d'avis très solide sur la possibilité d'une formation de haut niveau à partir des seuls morceaux. J'ai des doutes : je pense tout de même que si l'on choisit de se passer de l'entraînement sur exercices, il faut que la formation soit excellente et surtout très bien pensée, pour qu'elle puisse conduire à un jeu vraiment bon, alliant technicité et compréhension profonde des œuvres jouées.
Mais d'autres diront l'inverse, je le sais bien. :)

Avatar de l’utilisateur
alohanna
Messages : 336
Inscription : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 46

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par alohanna »

Judith a écrit : mar. 8 mars 2022 07:31 Il y a deux écoles sur la question des exercices. Certains pensent qu'il est possible de s'en passer, et que leur usage est même défavorable à l'acquisition d'un jeu de haute qualité.
Personnellement, j'ai été formée au piano avec les exercices (donc avec le Hanon puis, en partie, avec le(s) Czerny), et je ne peux pas avoir d'avis très solide sur la possibilité d'une formation de haut niveau à partir des seuls morceaux. J'ai des doutes : je pense tout de même que si l'on choisit de se passer de l'entraînement sur exercices, il faut que la formation soit excellente et surtout très bien pensée, pour qu'elle puisse conduire à un jeu vraiment bon, alliant technicité et compréhension profonde des œuvres jouées.
Mais d'autres diront l'inverse, je le sais bien. :)
Comme je le disais plus haut, j'ai fait 7 ans sans exercices. Et sans progrès les dernières années. Cependant quand mon prof actuel m'a écoutée la 1e fois, il était très surpris qu'on puisse atteindre (je cite :angel: ) "un tel niveau sans exercices"...
Mais j'ai réalisé un truc : à un moment donné, les inventions de Bach m'ont justement servi d'exercices... Je commençais systématiquement toujours par en jouer quelques-unes. C'était de moi-même, pour le fun. Ben franchement ça met bien en jambes, et ça remet aussi les idées en place sur les différentes tonalités :rofl:
Et depuis que j'ai repris les cours / les exercices donc, eh bien hop ! J'ai progressé dans le jeu mécanique de ces inventions (je suis bien incapable de les interpréter, je les ai toujours entendues jouées par Glenn Gould)
Bref donc finalement, je suis convaincue que les exos, y'a rien de tel pour améliorer la technique. Au moins à partir d'un certain niveau.

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 4101
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Judith »

alohanna a écrit : mar. 8 mars 2022 09:14 Ben franchement ça met bien en jambes, et ça remet aussi les idées en place sur les différentes tonalités
Je pense bien : mais Bach qu'est-ce que tu veux... c'est Bach. :)
Tu as joué aussi le Petit Livre d'Anna Magdalena, qu'il avait composé pour son épouse, je suppose? C'est très formateur, je me souviens de l'avoir étudié enfant avec beaucoup de profit. Je me le rejoue de temps en temps, et hop! comme tu dis, ça met en jambes, ou en doigts si l'on préfère.

Avatar de l’utilisateur
alohanna
Messages : 336
Inscription : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 46

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par alohanna »

Ohlala, le petit livre, oui oui j'ai joué des morceaux dedans. J'avais adoré parce que c'était facile. Enfin, facile, non, faut être bien régulier quoi mais on arrive rapidement à avoir la mélodie. Mais ça fait longtemps que je n'y ai pas touché.

Avatar de l’utilisateur
alohanna
Messages : 336
Inscription : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 46

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par alohanna »

Bon, j'ai passé un paquet de samedis dans les magasins de piano... Et un lundi avec mon prof. Il a validé l'Euterpe, en disant que "ce n'est pas une mauvaise affaire" mais en même temps, il était mitigé. Normal, il est habitué à des sonorités plus "dures" (Yamaha). Et sur le retour il me fait "mais t'es sûre que tu veux un piano mécanique, un vrai bon électronique ça serait pas mieux ?"

Ben NON, j'ai pas envie d'un électronique ! C'est pas le même plaisir ! Et en fait, j'ai réalisé qu'il ne sait pas du tout comment j'entends ou ressens la musique (logique il est pas dans ma tête !). Mais j'ai eu l'avis que je voulais, à savoir que l'Euterpe n'est pas une casserole, et moi il me plaît.

Donc voilà, j'ai signé... Et payé. Plus qu'à attendre la livraison !

La petite anecdote rigolote : Dans un autre magasin, quand j'avais quasi fini mes essais, un père est arrivé avec ses... 3 enfants et a commencé à essayer des super pianos à queue, et des droits à budget... heuu genre 20.000, 40.000€... Il joue super bien. Mais ses enfants s'ennuyaient mortellement ! Et dans le magasin où j'ai acheté mon piano, il y avait quelqu'un en train de discuter avec le vendeur quand je suis arrivée. Et puis il se met à jouer... Tiens, j'ai déjà entendu ça (je serais bien incapable de dire ce qu'il jouait). Je le regarde, "Ah ben c'est le père, qui est revenu tout seul"...

Avatar de l’utilisateur
Judith
Messages : 4101
Inscription : dim. 21 mai 2017 08:08
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Judith »

alohanna a écrit : dim. 20 mars 2022 15:24 Donc voilà, j'ai signé... Et payé. Plus qu'à attendre la livraison !
Félicitations! :cheers:

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 1198
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Brunehilde »

Super @alohanna ! :cheers:
Pourquoi se préoccuper des chevaux à rayures quand on peut chevaucher des loups !
:guitare

Avatar de l’utilisateur
homer
Messages : 849
Inscription : dim. 20 févr. 2022 14:25
Présentation : viewtopic.php?p=352792#p352792
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Lyon
Âge : 53

Super contributeur

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par homer »

Hé ben voilà @alohanna , une bonne chose de faite B) !
C'est un type qui rentre dans un bar et qui dit "salut c'est moi !"; et en fait c'était pas lui.

Avatar de l’utilisateur
Dark Vadrouille
Messages : 1599
Inscription : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Dark Vadrouille »

Super nouvelle, hâte de t'entendre dessus :rock:

Avatar de l’utilisateur
baptiste
Messages : 996
Inscription : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Bilan +
Test : WISC

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par baptiste »

Bonjour à tous,

Ma compagne à eu la très bonne idée de m'offrir un violon pour mon anniversaire, c'est un instrument dont je rêve de jouer depuis que je suis gosse.

Sauf que ma connaissance de la musique est très embryonnaire (en gros je suis a peu près sur de savoir distinguer une noire d'une blanche, pour vous donner mon niveau...)

je viens donc chercher quelques conseils auprès de vous (surtout que si j'ai bien compris le forum compte quelques violonistes émérites).

En préambule je précise quelques trucs :
- Je suis intéressé uniquement par le trad et l'irlandais, j'ai aucun goût pour le classique.
- Mes seules ambitions en ce qui concernent cet instrument sont de me faire plaisir en jouant quelques musiques que j'aime bien, potentiellement de faire danser les poules et quelques potes lors des soirées si j'arrive a acquérir un niveau suffisant.
- j'ai pas trop la possibilité de prendre des cours (pas d'école de musique dans mon coin, pas le budget, pas l'envie, pas le temps) Et encore moins de prendre de rébarbatifs cours de solfège.

Bref donc mes questions :
-Est ce que vous connaissez des bon tutos pour apprendre les bases (position, manière de jouer, notes, etc) ?
- Quelle est la meilleure méthode pour reproduire un morceau ? (essayer de retrouver les notes à l'oreille, décortiquer une vidéo en essayant de retrouver la position des doigts etc).
-Quels conseils donneriez vous à une personne qui se retrouve avec un violon dans les mains et un niveau zéro en musique ?

Au passage j'ai parfois observé, surtout dans les bal trads, une position que je trouve plus classe que la position académique, où le violon au lieu d'être posé sur l'épaule est calé contre le bras ou la poitrine (au pif le mec a gauche https://youtu.be/oDHn9tJ6xdY), je me demandais si cette position avais un intérêt particulier, car mon œil de néophyte la trouve plus confortable, et plus pratique pour bouger avec le violon, mais je n'ai pas envie d'être accusé d'hérésie.

Voila désolé si je suis un peu flou, mais le violon est encore dans sa boite et je suis comme un gamin avec un jouet neuf, je suis preneur de tout les conseils

Merci a vous
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar de l’utilisateur
Chris De Nice
Messages : 132
Inscription : sam. 2 mai 2020 10:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10707
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Complètement à l'ouest
Âge : 53

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Chris De Nice »

Je ne suis pas violoniste mais... :mrgreen:
(guitariste)

Il est une chose qui doit être commune à tous les instruments de musique, c'est la prise en main. Physique j'entends.
À mon sens il est important avant toute chose que tu adoptes la bonne posture, un bon placement de l'instrument par rapport à ton corps (en particulier pour le violon), le bon placement de la mains (gauche ou droite) sur le manche afin d'une part ne pas te blesser et d'autre part ne pas brider l'amplitude de tes mouvements et donc tes capacités de progression (pareil pour le maintien de l'archet je suppose).
Parce que s'il y a une chose que j'ai apprise avec la pratique de mon instrument, c'est que les habitudes ont la vie dure et que si l'on en prend de mauvaises, ça peut poser de gros problèmes par la suite.
Ensuite, sur la musique, la théorie, le solfège, le meilleur moyen de s'y mettre, ça ne dépend que de toi. Il est vrai que connaître la théorie (l'harmonie, les intervalles, les modes et tous ce bordel bien obscur aux néophytes) aide beaucoup. Et ça n'est pas si compliqué que ça.
Le travail à l'oreille, reproduire par exemple des mélodies après les avoir écouté doit être bien plus simple à la guitare ou au piano qu'au violon pour des raisons purement liées à l'instrument. Enfin, à première vue, c'est ce qui me vient. Mais ça n'est pas une mauvaise méthode, compte tenue que nombre d'excellents musiciens s'en sont contenté.
Maintenant il doit y avoir quantité de tutos de qualité sur YT pour apprendre tout ça (et c'est gratuit), du moins pour la guitare il n'en manque pas. J'aurais vraiment aimer disposer de ça à mes débuts d'ailleurs.
Après, il n'y a pas de secret, c'est toujours difficile au début et ça demande beaucoup de travail avant de commencer à prendre du plaisir. Sauf si tu te découvres d'énormes facilités (ça arrive, mon prof de guitare était de ceux-là).
Mais j'insiste sur la prise en main, c'est le premier job à faire sérieusement, car ça conditionne assez fortement la suite.

Voilà, de mon côté, c'est tout ce que je peux te dire d'utile.

Bon courage et bon plaisir Baptiste.
"Je ponce donc j'essuie"
Didier Ducarton, ébéniste.

Avatar de l’utilisateur
alohanna
Messages : 336
Inscription : mar. 27 oct. 2015 23:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6806.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Le Sud
Âge : 46

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par alohanna »

Hello,
Je ne peux que corroborer le discours de @Chris De Nice. Je suis pianiste (waw ça pète de le dire comme ça ! D'habitude je dis juste "je fais du piano"), et mon prof passe beaucoup de temps à corriger mes positions de mains. Au début je ne réalisais pas trop l'impact, parfois même pour des doigtés sur la partition j'avais tendance à contester. Et en fait, ça a bel et bien un effet. Pour moi, déjà, je l'ai constaté. Sur la fatigue, les blessures potentielles. Et oui, même en amateur, on peut se blesser. Et franchement ça fait ch* quand tu es privé de ton joujou pendant x semaines parce que tu t'es chopé une tendinite ! C'est arrivé souvent à mon père à la guitare...
Et puis avec l'habitude, maintenant, je vois les défauts qu'ont certains pianistes. Par exemple quelqu'un m'avait partagé une vidéo d'un morceau de Chopin, par ailleurs beau à entendre, mais j'avais mal aux doigts pour le pianiste !

Avatar de l’utilisateur
Swinn
Messages : 1842
Inscription : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 57

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Swinn »

Je suis d'accord également avec ce qui est dit dessus, tu trouveras facilement certain nombre de vidéos YT pour les violonistes grands débutants.
Tu ne te mets pas à l'instrument le plus simple, en effet en plus des éléments musicaux de bas que tu dois apprendre, rythme harmonie et mélodie, tu dois apprendre 2 choses, la position de l'instrument composé de 2 éléments (violon et archet), la justesse de la note, il ne s'agit pas d'en faire 1 seule, mais toutes doivent l'être et en plus la beauté de celle-ci.
Les instruments à cordes frottées, justement parce qu'il faut apprendre à faire des notes justes et belles sont les instruments les plus difficiles qui soient, mais on y parvient parfaitement rassures toi ;)
Tu prends un piano, une guitare ou un accordéon, tu places le doigt sur un do ça produit un do, avec le violon, il te faudra apprendre où se trouve ce do.

Petite précision linguistique, on a l'habitude de dire et entendre travailler son instrument.
Ce n'est pas vrai, on joue d'un instrument, dès lors que l'apprentissage est considéré comme un jeu et non un travail, on apprend bien plus vite ;)
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar de l’utilisateur
Tamiri
Chat du forum
Messages : 1100
Inscription : sam. 30 sept. 2017 21:43
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=78&t=8830]Ah? Bon.[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 45

Ancien Membre de l'équipe

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Tamiri »

Bonsoir, désolé•e ce n'est toujours pas le témoignage d'un•e violoniste tel que sollicité à l'origine mais je suis cette question car le problème de la tenue de l'instrument m'intéresse et m'intrigue.

Quand on pratique du classique et du baroque, on collabore forcément avec des violonistes et plus globalement des cordes frottées qui constituent le socle des orchestres. Donc on est amené•e à tenir compte de leur technique dans une certaine mesure. Forcément on jette aussi un œil sur ce que font les instrumentistes dans d'autres genres musicaux, quand on assiste à des concerts.

Dans le jazz, dans les formations classiques "conventionnelles" et chez les violonistes qui s'intègrent parfois à d'autres genres où leur présence est moins systématique (rock et dérivés, chanson...), la tenue d'instrument la plus répandue est celle qui fait appel à deux accessoires amovibles, la mentonnière et le coussin. Dans ces cas là l'instrument est tenu de manière relativement ferme entre le menton et l'épaule à tel point que l'on peut pratiquement lâcher la main gauche, cette dernière participant assez peu à soutenir le poids de l'instrument. Cela facilite entre autres certaines techniques au niveau de la main gauche (démanchés, vibrato...) et par ailleurs cela permet, l'instrument étant tenu assez fermement, de mettre plus de force ou d'impact aux attaques de l'archet. Cette tenue de l'instrument correspond plus généralement aux violons montés à la manière "moderne" (caractéristiques spécifiques du chevalet, du manche, cordes métalliques...).

Dans le domaine des musiques baroque / ancienne, et quoiqu'il soit également loisible de les jouer sur les violons montés "modernes" évoqués ci-dessus, les instrumentistes qui choisissent des violons montés "baroque" (manche, chevalet et cordier différents, archet spécifique, cordes en boyau) adoptent souvent, mais pas toujours, une tenue différente de l'instrument : sans coussin ni mentonnière, l'instrument tenu parfois plus bas sur l'épaule voire au niveau de l'aisselle / sur le haut de la poitrine, ou au contraire pratiquement au même niveau que le violon "moderne", une pièce de textile protégeant alors le cou et l'instrument, respectivement, des frottements et de la sueur. La tenue beaucoup moins ferme et moins stable de l'instrument n'est ici pas aussi problématique car les violons "baroques", tout en ayant un son moins puissant et moins rond que leurs homologues "modernes", sont en revanche beaucoup plus incisifs et pêchus au niveau des attaques.

D'une part, la distinction entre ces deux types est une pratique strictement actuelle (car en réalité l'instrument et sa pratique ont connu des évolutions graduelles au fil des quatre derniers siècles) et il existe donc des instrumentistes qui, au niveau de la manière de tenir l'instrument, ont une infinité de pratiques intermédiaires - d'ailleurs certains orchestres qui ont pour habitude de changer d'instruments en fonction de ce qu'ils jouent adoptent à la fois le matériel et la technique employée non pas en fonction d'une quelconque "convention" de genre musical, mais en fonction de ce qu'ils jouent et donc des instruments et des usages en pratique quand le morceau a été créé).
D'autre-part, dans une formation musicale (un orchestre, un ensemble...) afin de rendre les choses homogènes, un choix collectif est généralement fait pour instituer une discipline de base. Ainsi par exemple pas mal d'orchestres baroques de l'aire germanique jouent sur des violons montés "baroques" mais avec mentonnière et coussin, ceci leur confère un son caractéristique avec des articulations et des attaques très incisives, très mordantes. Pour l'anecdote du temps où je faisais de la musique, ça aurait été le choix que j'aurais privilégié mais mon principal comparse, le premier violon de l'ensemble, était de son côté un adepte de la technique baroque pure et dure, d'ailleurs il tenait son violon relativement bas et n'appuyait pas du tout le menton, mais pas au point de certains violonistes trad / folk qui effectivement descendent encore plus bas, presque au milieu de l'humérus.

Et donc, pour revenir à l'une des questions de départ de @baptiste, j'avais effectivement remarqué cette tenue de l'instrument chez des musiciens du domaine trad ou celtique, ce qui j'imagine doit avoir à peu près les mêmes implications qu'avec le violon baroque, j'imagine donc que, de la même façon, cela implique des possibilités techniques en moins et d'autres en plus par rapport au violon classique. Le fait que dans ces musiques, comme dans le baroque et au contraire du "classique" au sens répertoire romantique du terme, on a moins besoin de nuances dynamiques extrêmes (très fort ou très doucement) peut intervenir dans le fait qu'il n'y a pas forcément besoin d'avoir une prise très ferme sur l'instrument.

Quand tu te demandes si cela pourrait être vu ou non comme une "hérésie" j'aurais personnellement tendance à répondre que ce genre de jugement n'intervient que lorsque l'on veut s'insérer dans des structures relativement académiques et institutionnelles (un orchestre ou un groupe qui revendique soit un niveau de formation, soit une tradition donnée...) alors qu'en dehors de ce genre de cadre, je trouve que seul compte le résultat. On ne va pas faire la morale à quelqu'un qui joue avec une technique partiellement inhabituelle du moment que ce qu'on entend n'en souffre pas. Surtout dans des genres musicaux où le violoniste est généralement soliste et n'a pas besoin de se fondre dans un pupitre avec plusieurs autres violons (où une trop grande hétérogénéité technique poserait problème), je trouve que ça n'a aucune importance.
Après, évidemment, un interlocuteur ou un autre te dira qu'il est plus facile / moins facile d'apprendre, en partant de tel ou tel pré-supposé technique... mais pour cela c'est aux violonistes eux-mêmes de se prononcer et certainement pas à moi qui ne le suis pas. Pour ce qui me concerne il y a eu une forte part de progression autodidacte dans mes propres pratiques (instruments et chant) et j'estime de ce fait qu'une injonction technique de la part d'une personne plus expérimentée est à prendre en compte si elle vise objectivement à te faciliter les choses, mais que le critère "académique ou non", "habituel ou non", s'il n'est pas strictement lié à une possibilité technique que tu as envie de développer, n'a pas grande importance.
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Tamiri pour son message (3 au total) :
GraineDeNanaBrunehildeChris De Nice

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 1198
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Brunehilde »

Je plussoie complètement l'avis de @Tamiri ci-dessus.
Et je pense que ça vaut pour beaucoup d'instruments, car pour chacun il y a une multiplicité de pratiques liées à une multiplicité de contextes artistiques.

Ce qui me semble par contre important c'est de ne pas s'imposer une seule pratique au départ, car on risque de s'enfermer dedans et de ne plus pouvoir s'en défaire par la suite.

Exemple perso : je suis en plein apprentissage du chant et j'ai découvert que je possédais un vibrato assez naturel et léger. C'est cool parce que je fais du jazz et que ça va bien avec, et en plus ça évite d'avoir un truc style Julien Clerc (très forcé).
Mais mon prof m'a prévenue de suite : il faut absolument éviter de le mettre partout sans quoi il pourrait devenir impossible de faire sans. Je m'exerce donc en parallèle à faire des notes tenues et claires sans variation, ainsi en sachant faire les deux je peux choisir où placer quoi en fonction du résultat artistique souhaité.

Bref hésite pas à tester, à te renseigner sur chaque pratique, ses avantages, ses inconvénients etc... Ainsi un jour tu auras tout les outils pour assouvir ton art ;)
Pourquoi se préoccuper des chevaux à rayures quand on peut chevaucher des loups !
:guitare

Avatar de l’utilisateur
Chris De Nice
Messages : 132
Inscription : sam. 2 mai 2020 10:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10707
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Complètement à l'ouest
Âge : 53

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Chris De Nice »

Encore une fois pour le violon je ne sais pas mais comme il s'agit d'un instrument doté d'un manche sur lequel au moins une main va évoluer, je présuppose que le placement de cette main doit compter énormément. D'un part comme je l'ai précisé pour éviter des blessures (parfois graves) et d'autre par à des fins purement techniques. D'ailleurs, pour rejoindre partiellement Tamiri, il existe effectivement plusieurs positions à la guitare (instrument sur lequel repose ma "démonstration"), celle dite académique, ou classique et qu'on l'emploi sur des guitares... classique pour jouer du... classique et notamment celle "avec le pouce par dessus", utilisée par la majorité des guitaristes de rock et de blues et très souvent de folk. Cette dernière, bien que globalement plus instinctive car au premier abord plus confortable ne sera pas du tout adaptée au classique ou aux styles techniquement approchant comme le shredd ou le Jent (pardon pour le lexique mais un tout petit tour sur YT vous permettra de comprendre de quoi il s'agit). Le risque sera alors très grand de se blesser et il sera impossible de pratiquer ces styles correctement (car exigeant beaucoup de dextérité et de précision) sans adopter la position classique.
Donc, c'est ici qu'il me parait essentiel de savoir laquelle on va adopter en fonction de ce qu'on veut jouer même si je ne sais effectivement pas si tout ceci est vraiment transposable au violon. Juste qu'il m'avait semblé que c'est un point à ne pas négliger, sous peine de déceptions ou blessures futures.

Enfin, il y a l'aspect esthétique, car jouer d'un instrument implique parfois de faire le show (ou tout le contraire) quand on fait de la scène et là, selon ses capacités, l'on peu adopter des postures différentes (Slash avec sa guitare sur les genoux, Metheny avec son instrument sous le menton, etc...).

Il n'y a pas de règles strictes en effet, sauf si l'on veut ne pas se brider ou se blesser.
Ça n'est pas une question de jugement, c'est une question purement pratique.
Brunehilde a écrit : sam. 18 juin 2022 23:40
Ce qui me semble par contre important c'est de ne pas s'imposer une seule pratique au départ, car on risque de s'enfermer dedans et de ne plus pouvoir s'en défaire par la suite.

Absolument, encore faut-il être capable de passer l'une à l'autre sans difficulté. Et en jouant en dilettante, je doute fort que cela soit possible à moins d'avoir d'énormes facilités au départ, car pratiquer à ce niveau demande beaucoup, beaucoup de travail. Enfin pour moi.
L'on m'a appris avec "pouce par dessus le manche" et aujourd'hui j'ai toutes les peines du monde à passer en académique (pouce derrière le manche) lorsque je souhaite accélérer mon jeu. Je reste trop lent au final sans quoi c'est dégueulasse ou je me fais mal. Et pour la main droite (étant droitier) c'est la même chose, j'use de deux techniques, aller retour et legato (enfin ça c'est main gauche mais ça implique une grosse différence pour la main droite également) et j'ai tant employé cette dernière pour les plans rapides que jouer les mêmes avec la première me demande un effort tel que j'abandonne avant d'avoir commencé.
Bon, après, c'est p'têt pas un problème lié à la technique, faut être honnête. :confu1:
"Je ponce donc j'essuie"
Didier Ducarton, ébéniste.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Miss souris
Messages : 4039
Inscription : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 50

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Miss souris »

C'est rigolo @Chris De Nice j'ai exactement le problème inverse. Je reviens en position classique dès que j'ai une difficulté ( les automatismes en musique comme ailleurs ont la vie très dure...) alors que les positions "poignet droit moins de pression plus petits mouvements " sont clairement plus efficace pour la rapidité et la précision...et que la position classique " poignet cassé perpendiculaire au manche" est douloureuse à long terme.
Bref je ne sais pas ce que ça peut donner en équivalent violon, mais varier les postures me paraît être un bon moyen de ne pas créer d'habitude susceptibles de créer des rigidités de jeu.

Avatar de l’utilisateur
Chris De Nice
Messages : 132
Inscription : sam. 2 mai 2020 10:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10707
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Complètement à l'ouest
Âge : 53

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Chris De Nice »

Je pense toutefois qu'il y a selon le style et l'instrument une position optimale qui doit être généralement respectée (du moins privilégiée), consistant à préserver l'intégrité physique des mains, poignets, bras, dos (pour certains instruments) et à permettre une amplitude de mouvements indispensable au style en question.
Je vois très mal quelqu'un jouer du Paganini à la guitare en position rock alors qu'à contrario en position classique il est possible de presque tout jouer.
Bref, pour ma part, la position classique reste de très loin la meilleure pour la guitare (et peut-être d'expliquer pourquoi tu y reviens lorsque tu es en difficulté @Miss souris ).

(et Baptiste de se dire "mais je m'en fous de la guitare moi !" :violent: )
"Je ponce donc j'essuie"
Didier Ducarton, ébéniste.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Miss souris
Messages : 4039
Inscription : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 50

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Miss souris »

Hors-sujet
Hors sujet je précise : j'ai été formée en guitare classique. J'ai des automatismes de guitare loin du corps, poignet gauche cassé, jambes écartées, pied gauche surélevé etc. J'ai découvert une autre façon de jouer, pour de la chanson, de la bossa, il y a quelques années maintenant : jambes resserrées voire croisées, poignet dans l'alignement du bras, doigts penchés en diagonale sur le manche, etc. L'effet essentiel de cette posture pour moi, ce qui m'a incitée à continuer, est de rapprocher le corps du joueur de l'instrument. Ça vibre, ça entre en résonance, on ne perçoit pas le son pareil...
C'est vraiment intéressant de mon point de vue. Mais à chaque nouvelle difficulté, la position ( surtout main gauche) qui reprend le dessus c'est celle de mes années de jeunesse. A mon corps défendant. Et alors qu'elle est moins efficace du point de vue de la fluidité, pour moi du moins.

@baptiste , ce n'est sans doute pas comme ça que ça se passe exactement avec un violon, mais je te dirais quand même te méfier des automatismes. Ils se créent assez vite, et surtout s'ils sont légèrement défectueux, et après c'est le sparadrap du capitaine Haddock, pas moyen de s'en en débarrasser.
Il y a peut-être une position optimale par instrument, je ne sais pas...mais je suis presque sûre que tout joueur a son penchant propre. Question de goût, et peut-être physique aussi.

Avatar de l’utilisateur
Chris De Nice
Messages : 132
Inscription : sam. 2 mai 2020 10:14
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10707
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Complètement à l'ouest
Âge : 53

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Chris De Nice »

@Miss souris , c'est exactement le fond de ma pensée, en nettement moins alambiqué que mes posts laborieux.

EDIT: Et qu'au final, je suis totalement d'accord avec ce que dit Tamiri (et non partiellement).
"Je ponce donc j'essuie"
Didier Ducarton, ébéniste.

Avatar de l’utilisateur
Douteur
Messages : 578
Inscription : mer. 13 oct. 2021 14:25
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Douteur »

@Chris De Nice Je partage dans l'ensemble ton analyse pour la pratique de la guitare.
Concernant la position main gauche (pour les droitiers), je pense qu'il est primordial d'alterner les deux positions en fonction de ce que l'on veut jouer.
Avec la position dite blues/rock il est quasi impossible d'être précis et rapide sur les cordes de MI et LA, principalement quand le jeu nécessite de grands écarts au niveau des doigts, idem pour certains barrés.
A l'inverse, avec la position "classique" (toujours main gauche), il sera très difficile, voir impossible d'effectuer certains effets, je pense par exemple au bend.
Idem pour certains accords nécessitant l'utilisation du pouce sur la corde de MI.

@baptiste Quelques petits conseils, n'ayant pas encore étaient évoqués.
Afin de bien commencer la pratique de ton instrument, prends immédiatement l'habitude de systématiquement accorder parfaitement ton instrument, il existe des accordeurs pas très chers, et si tu es un peu limite niveau budget, il y a des accordeurs en ligne gratuits sur le net.
Prends aussi l'habitude, dans un premiers temps de toujours jouer en rythme, le métronome, bien que pénible, est ton ami.
Idem que pour l'accordeur, tu peux en acheter un pas cher, ou te servir de ceux du net, gratuits également.
Enfin, un point que la plupart des musiciens néglige, et pourtant c'est rapide et efficace, prends l'habitude de réaliser des étirements des doigts et des poignets avant chaque séance, le jeu est facilité et cela prévient aussi certaines douleurs et autres tendinites.

Un dernier point pour la route à ne pas négliger, il faut jouer tous les jours.
Mieux vaut jouer sérieusement 5 à 10 minutes par jours que 5 heures le dimanche.
Ne pas hésiter à faire une pause de deux trois jours par mois, même sans avoir ton instrument dans les mains, ton cerveau continue d'apprendre.

Quoiqu'il en soit, peut importe l'âge, prendre un instrument c'est génial, dis toi que même avec trois notes simples en étant débutant, tu peux déjà composer des petites mélodies très chouettes, tâtonner sur ton instrument et jouer dès le début est possible, toutes les possibilités te sont ouvertes :cheers:
Je te souhaite bien du plaisir avec ton nouveau jouet :clin:

Avatar de l’utilisateur
Douteur
Messages : 578
Inscription : mer. 13 oct. 2021 14:25
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par Douteur »

Avant tout, je présente d'emblée mes excuses à la modération, deux messages de suite n'est à priori pas souhaitable...sauf que je ne peux plus éditer le précédent.
@baptiste un autre conseil m'est venu à l'esprit, et pas des moindres...
Si tu le peux, fais tester ton instrument par un "connaisseur", un joueur, un prof ou un luthier.
Cela peut sembler étrange comme remarque, je le conçois.
Explications : je suis très modestement guitariste, l'année dernière je me suis offert une petite guitare folk, une Martin &CO, dont la réputation et la qualité ne sont plus à prouver.
Outre le fait que de passer d'une guitare électrique à une guitare folk n'est pas forcément aisé (cordes plus grosses, manche plus épais etc...), j'avais beaucoup de mal à jouer, très mal aux doigts, poignée etc...
Mais pire encore, j'avais un mal de chien à l'accorder, et là le sempiternel doute c'est installer...bas c'est simple, je ne suis qu'un bon à rien, je suis nul etc...
Grand bien m'a pris de ne pas lâcher prise, persévérer et chercher des informations à droite à gauche.
J'ai découverts que Martin & Co laissait de la marge pour l' optimisation de ses produits.
Dans mon cas, ce fût le sillet de chevalet (endroit où reposent les cordes côté corps) qui fût raboté de deux millimètres ( cordes beaucoup plus près de manche, donc plus facile à jouer), mais aussi élargissement des encoches du sillet de tête (bout du manche), sans quoi les cordes étaient bloquées lors de l'accordage, puis se relâchaient d'un coup sans pouvoir parvenir à la bonne tonalité.
Je précise que la guitare était neuve.
Je précise également qu'un instrument "bouge" avec le temps, l'humidité, la chaleur, le froid etc...des réglages à posteriori peuvent être aussi souhaitables et nécessaires.
Jouer sur un instrument mal réglé, ou sonnant faux peut gâcher tout le plaisir, et même te faire abandonner, en te sentant nul, alors que tu n'y es pour rien.
Ce serait vraiment dommage de rompre une belle dynamique épanouissante.
Je te souhaite encore de bien t'amuser avec ton nouveau jouet :coucou:

NémoFence
Messages : 11
Inscription : jeu. 16 juin 2022 06:46
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Apprendre un nouvel instrument à l'âge adulte

Message par NémoFence »

baptiste a écrit : mar. 14 juin 2022 20:45 Bonjour à tous,

Ma compagne à eu la très bonne idée de m'offrir un violon pour mon anniversaire, c'est un instrument dont je rêve de jouer depuis que je suis gosse.

Sauf que ma connaissance de la musique est très embryonnaire (en gros je suis a peu près sur de savoir distinguer une noire d'une blanche, pour vous donner mon niveau...)

je viens donc chercher quelques conseils auprès de vous (surtout que si j'ai bien compris le forum compte quelques violonistes émérites).

En préambule je précise quelques trucs :
- Je suis intéressé uniquement par le trad et l'irlandais, j'ai aucun goût pour le classique.
- Mes seules ambitions en ce qui concernent cet instrument sont de me faire plaisir en jouant quelques musiques que j'aime bien, potentiellement de faire danser les poules et quelques potes lors des soirées si j'arrive a acquérir un niveau suffisant.
- j'ai pas trop la possibilité de prendre des cours (pas d'école de musique dans mon coin, pas le budget, pas l'envie, pas le temps) Et encore moins de prendre de rébarbatifs cours de solfège.

Bref donc mes questions :
-Est ce que vous connaissez des bon tutos pour apprendre les bases (position, manière de jouer, notes, etc) ?
- Quelle est la meilleure méthode pour reproduire un morceau ? (essayer de retrouver les notes à l'oreille, décortiquer une vidéo en essayant de retrouver la position des doigts etc).
-Quels conseils donneriez vous à une personne qui se retrouve avec un violon dans les mains et un niveau zéro en musique ?

Au passage j'ai parfois observé, surtout dans les bal trads, une position que je trouve plus classe que la position académique, où le violon au lieu d'être posé sur l'épaule est calé contre le bras ou la poitrine (au pif le mec a gauche https://youtu.be/oDHn9tJ6xdY), je me demandais si cette position avais un intérêt particulier, car mon œil de néophyte la trouve plus confortable, et plus pratique pour bouger avec le violon, mais je n'ai pas envie d'être accusé d'hérésie.

Voila désolé si je suis un peu flou, mais le violon est encore dans sa boite et je suis comme un gamin avec un jouet neuf, je suis preneur de tout les conseils

Merci a vous
La bise à tous les musiciens en herbe qui se lancent dans l'apprentissage d'un nouvel instrument à l'âge adulte, et à Baptiste en particulier, vu qu'on a le même :clin:.

Pour résumer mon parcours musical, je jouais gentiment de la guitare auparavant, surtout ado, avec juste 2 ans d'école de musique et le reste autodidacte car les cours de solfège m'ont vite saoulée par leur lenteur.

Avant de me mettre au violon, j'ai pris le temps de lire Le Solfège pour les nuls, ce qui m'a pas mal apporté car je le faisais à mon rythme et cela l'a beaucoup apporté concernant la compréhension globale de la structure de la musique. J'avais un peu de mal à la reprise, parce que je me faisais des nœuds en faisant le cheminement de pensée "note -> nom de la note -> faire la note", et je me suis rendu compte que le "note -> son dans ma tête -> faire la note" marche mieux pour moi (au cas où cette combine parle à certains ^^).

Lorsque je me suis lancée il y a un an, j'ai d'abord loué un violon chez un luthier, ce qui avait l'avantage de ne pas me faire jouer sur un instrument de premier prix (on a beau donner le meilleur de soi, le son n'est pas fou dans ce cas-là). À présent, je viens d'acquérir mon propre instrument, et j'en suis ravie.

Je pense qu'il faut que tu cernes le type de méthode qui te convient le mieux. Perso, je me suis inscrite à une formation en ligne peu onéreuse pour me donner les bases, et en parallèle je m'amuse à retrouver des morceaux à l'oreille ou en cherchant des partitions sur le net. Comme toi, j'ai une affection pour les musiques tradi, surtout celtique, mais aussi des musiques de film, ou quoi que ce soit qui me passe par la tête quand je joue, y compris des morceaux de guitare électrique que je m'amuse à retrouver. Mais je pense bientôt chercher un prof pour me recadrer car j'ai peur de prendre des mauvaises habitudes de positionnement...

Je suis d'accord avec les autres sur le fait qu'il faut que tu trouves la position qui te convient, mais globalement, les conseils classiques pour débutant méritent d'être suivis, en particulier pour le placement des doigts, et le poignet à ne pas casser. Jouer face à un miroir peut aider. Et le coussin d'épaule m'a bien aidée pour stabiliser mon instrument.

Après, essaie de toujours faire en sorte de sortir le plus joli son possible, et à force de persévérance cela viendra. Des exercices mécaniques sur les gammes peuvent aider à se calibrer les doigts, en début de séance (le plus compliqué c'est de ne pas se décaler au fil du morceau je trouve).

Au plaisir de lire ton ressenti de violoniste en herbe !

Répondre