Jardinage

Avatar du membre
InMedio
Grille pain
Messages : 444
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 27

Re: Jardinage

Message par InMedio »

Quand je parlais de manque d'air, je pense surtout aux racines. Manque d'air = manque d'aération du sol. Ce qui peut limiter un développement végétatif.

Tous les voyants sont au vert et comme dirait baptiste, intuitivement je dirais qu'il doit manquer un élément nutritif à la plante. Je reviens sur mes histoires de Potassium qui ne tiennent pas debout finalement.

En tout cas pour préciser les choses : une plante trouve sa nourriture dans les minéraux solubles dans l'eau du sol, or selon le pH du sol (et il peut varier pas mal) certains élément sont plus ou moins accessibles. On peut donc avoir une carence avérée et une analyse chimique du sol qui donne pourtant une présence de l'élément en carence.

Une autre piste d'explication : quand on fait un jardin, certaines années ça rate. D'autres années c'est l'abondance, mais là cette année c'est pas une bonne année, et on sait pas trop pourquoi. Le fait est que comparé à un producteur, on a bien peu d'individus (plantes) pour estimer notre réussite ou notre échec. Le producteur voit 10 pieds de maïs en retard sur la floraison, il hausse les épaules et lève la tête : il lui en reste 80 ha bien forme, c'est une réussite. Le jardinier voit ses 10 pieds de maïs en retard, c'est la cata : il n'aura rien cette année, c'est un échec.
Persévère, recommence l'an prochain ! Tu verras bien ce que ça donne.

Troglodyte-mimi
Messages : 429
Enregistré le : mer. 1 févr. 2017 12:14
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Jardinage

Message par Troglodyte-mimi »

En soit l'absence d'épis ne me pose pas de problème majeur, juste un peu déçue de ne pas pouvoir en observer le développement avec les enfants ;-) on ne comptait pas dessus pour passer l'hiver :-p Mais en revanche j'étais étonnée de cette absence quasi systématique de fleure femelle alors que les fleurs mâles sont toutes sorties. Et mon fiston observateur aussi ;-)
D’où ma question est ce que cette spécificité était un traceur connu d'une erreur quelconque de débutant en maïs....
Coté terre honnêtement je ne suis pas certaine qu'elle soit de très bonne qualité :-p et cette année nous avons eu beaucoup de plantations qui ont échouées les Maïs au moins ont poussés :-p on ne peut pas en dire autant des tournesol qui ont été mangés par les limaces/escargot à peine germés!
Merci en tous les cas d'avoir pris le temps de vous pencher sur ma question !

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1806
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: Jardinage

Message par Unesoprano »

Coucou,

Ma mère a pour la première fois cet été eu des géraniums dont les feuilles sont devenues toutes blanches, comme si elle les avait passé à l’eau de Javel. Ils ont arrêté de fleurir, également. Mais sinon, ne sont pas morts, même si l’un est visiblement en mauvais état.

Avez-vous une idée de ce que c’est? Un remède miracle? Merciiiii
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
Nono
Messages : 209
Enregistré le : jeu. 7 juil. 2016 12:50
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 23

Re: Jardinage

Message par Nono »

Est-ce que tu as une photo ? Feuilles blanches, ça peut vouloir dire que c'est un champignon comme l'oïdium qui se développe sur les feuilles mais ça fait alors plutôt comme un duvet argenté brillant.
Sinon ça signifie qu'il n'y a plus de chlorophylle, donc plus de photosynthèse. Il peut y avoir plusieurs raison à ça.
Est-ce qu'il s'agissait d'un géranium panaché (feuilles blanches et vertes) ? Ça arrive parfois que le ratio blanc/vert devienne très élevé...
Si les feuilles deviennent uniformément blanches, c'est souvent qu'elles sont brûlées par le soleil : la plante a reçu trop le lumière après une longue période en semi-ombre. Les feuilles ne sont plus habituées à gérer et ça détruit tout la chlorophylle, en gros. Pas de remède miracle : il faut le remettre dans un endroit avec de la lumière mais pas trop, et le bichonner en eau/engrais pour limiter au maximum les stress et les dépenses énergétiques en attendant qu'il fasse de nouvelles feuilles. On peut aussi envisager de le tailler sec pour favoriser la formation de nouvelles feuilles au lieu que la plante s'épuise à entretenir les feuilles blanches inefficaces, mais ça peut aussi être contre-productif, à toi de voir.
Ou alors, si c'est plutôt une décoloration qui part du centre de feuilles et se dirige vers les nervures, c'est plutôt une chlorose, une carence en oligoéléments. Est-ce que ça fait longtemps qu'ils sont en pot ? Si c'est ça il existe des engrais qui apportent plusieurs oligo-éléments en jardinerie (comme ça pas besoin d'identifier celui qui manque, ce qui est assez fastidieux et un peu aléatoire). On peu aussi envisager de rempoter.
Et dernière petite question : c'est du géranium (qu'on peut trouver à l'état sauvage) ou du pelargonium (qu'on ne trouve qu'en jardinière) ?

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1806
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: Jardinage

Message par Unesoprano »

Merci Nono, je vais demander une photo à ma mère, mais a priori ce n’est pas de l’oïdium blanc, j’y avais pensé mais cela ressemble plus à ce que tu as décrit ensuite. Surtout que c’est arrivé après qu’elle les ai acheté et installé chez elle, début juillet (je pense que ce sont donc des pélargoniums).
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
wallcreeper
Messages : 457
Enregistré le : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 38

Re: Jardinage

Message par wallcreeper »

Coucou Unesoprano,
ce sont très probablement des pelargoniums, les "géraniums" d'ornement.
Vu les conditions météo de la période que tu mentionnes et les symptomes décrits, ne serait pas une réaction liée à une transition brutale (bien dorlotée chez le pépiniériste, la plante subit un changement radical suite au déménagement) et un ensoleillement qui aurait brulé le feuillage ?
Des photos seraient bienvenues en effet pour pouvoir trancher !
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar du membre
Unesoprano
Messages : 1806
Enregistré le : lun. 19 nov. 2018 21:12
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9696
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Rhône/Alpes
Âge : 48

Re: Jardinage

Message par Unesoprano »

J’ai pensé à cela effectivement wallcreeper. J’attends les photos des petits malades!
« Nos têtes sont rondes pour que nos idées puissent changer de direction. »Francis Picabia

«Ne méprisez la sensibilité de personne; la sensibilité de chacun, c’est son génie. » Charles Baudelaire

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1317
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Jardinage

Message par Bulle d'o »

@Unesoprano je vois d'ici ta réponse à ta mère :

"
- Maman, j'ai consulté un groupe d'experts. Alors déjà, c'est des pélargoniums et pas des géraniums et....
- un groupe d'expert pour les géraniums?
- oui, passons, passons....
- Mais qui? Bon sang? "

:pale:

:D :D :D :D :D
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
InMedio
Grille pain
Messages : 444
Enregistré le : ven. 5 janv. 2018 12:37
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9049] C'est ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Angers
Âge : 27

Re: Jardinage

Message par InMedio »

Hors-sujet
Bulle, tu mets le doigt sur un point crucial ! Ces justifications, c’est devenu mon quotidien :lol:

Avatar du membre
Miss souris
Messages : 2580
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 48

Re: Jardinage

Message par Miss souris »

"J'ai lu sur un forum de gens qui s'intéressent à plein de trucs et où je traîne souvent ..."
"Tu sais, ce forum dont je t'ai parlé et qui est une mine d'infos..."
Au fur et à mesure des répétitions, ça s'estompe. Et dans ma famille, c'est "ton forum". (mais je veux bien partager.)

Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 445
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Jardinage

Message par yokainoshima »

J'ai des petits arbustes fleuris exposés plein sud, en pots. Ils sont recouvert de lichen. Faut il laisser ce lichen? L'enlever?

Avatar du membre
wallcreeper
Messages : 457
Enregistré le : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 38

Re: Jardinage

Message par wallcreeper »

Bonjour Yoka

Les lichens ne se servent du tronc que de support, aucune incidence à les laisser, sauf éventuellement esthétique (et là c'est selon les gouts, j'aime bien les troncs lichéneux pour ma part).
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar du membre
wallcreeper
Messages : 457
Enregistré le : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 38

Re: Jardinage

Message par wallcreeper »

Un coup d'oeil aux alentours, pas de doute, ça grouille, fourmille et fleurit de toute part, le printemps est là...
Les mésanges s'affairent déjà à leurs nichées, guettant chenilles et moucherons pour leurs affamés,
Les pics nous tambourinent les tempes par tout temps et les piécettes dans la poche tintent d'attendre le chant du coucou...
Et quid des jardins confinés qui s'égaillent de couleurs, blancs de mouron, violet de lamiers et ces véroniques bleues délavées que traquent sans relache les butineurs sortis de leur torpeur ?
On a du temps, les enfants nous accompagnent, pourquoi ne pas faire rouler les graines entre nos doigts pour mieux les semer ?
Ici les semis s'enchainent, en pleine terre pour maintenant, pour demain en pépinière, le calendrier s'accélère ! Oui mais à cette saison, que faire ? Petit focus sur le planning de l'oiseau jardinier pour vous aiguiller, pois, carottes, navets, que de petits légumes nouveaux pour les premières jardinières, tomates, poivrons piments pour éveiller des papilles estivales...

Premier travail, faire que le sol se réchauffe pour créer un nid douillet aux semis les plus précoces. Ceux qui ont opté pour le paillage se doivent de lever la couverture, sinon, il faut désherber, aérer, préparer pour accueillir les futures récoltes. Tout le jardin n'a pas destinée à être utile tout de suite mais la situation actuelle nous laisse du temps alors pourquoi ne pas anticiper ? Les zones prévues pour les cultures d'été peuvent aussi être travaillées pour ensuite accueillir un engrais vert ou une occultation, par une bâche de paysagiste, un paillage voire de grands cartons.
Dans tous les cas, nulle nécessité de se casser le dos à tout retourner, rien de plus ingrat et surtout incohérent pour un sol stratifié, organisé en couches qu'il convient de ne pas mélanger. La bêche (ou triandine, pas la pelle bêche) peut alors être remisée si on peut alors compter sur la grelinette, la nouvelle compagne du jardinier ! Cette dernière permet une aération en douceur des premiers centimètres de terre en ménageant les efforts. Sans grelinette, la bêche peut remplir cette tâche si on ne l'utilise que comme un levier. Si aucun apport n'a été réalisé pour nourrir tout ce peuple tellurique à l'automne, il est alors temps d'y penser, compost, fumier (un à deux seau pour ces deux cas, selon la gourmandise de la culture à suivre) ou engrais en granulés, le tout en surface, les vers de terre ne sont pas en télétravail donc profitons en. Une fois ce travail ingrat réalisé, il est temps d'affiner avec un croc, outil à grosses griffes qui cassent grossièrement les mottes en surface pour toute plantation, puis un ratissage en complément pour tous les petits semis... Une faux semis peut être bénéfique dans le cas de certaines cultures sensibles au désherbage, carottes et panais en tête de gondole, à savoir arroser et laisser les "adventices" de culture lever pour les ratisser sous un beau soleil et un petit vent séchant dès qu'elles pointent leur nez. Ne surtout pas retourner le sol à nouveau, sinon on remet en surface un stock de graines susceptibles de concurrencer nos fragiles protégés.

Ouf, le terrain est prêt à accueillir toute une ribambelle de diversité, d'espèces en variétés, de cultiv'arts et autres oubliés ! Si la boite à graines n'est pas fournies, par ces temps de fermeture des jardineries, les semenciers ont anticipé en tissant sur la toile toute leur disponibilité. Quelques sites que jardiniers et professionnels apprécient les catalogues fournis et le sérieux requis :
https://www.germinance.com/
https://www.fermedesaintemarthe.com/
https://wwwbiaugerme.com/
https://www.agrosemens.com/
https://www.essembio.com/
Les 2 derniers sont des sites pour les pros mais ayant décliné une gamme pour les particuliers, et tous sont en bio bien sur !

Allons y pour les semis ! Oui mais keskonsème dites donc ? je vais distinguer les semis de pleine terre à faire d'ores et déjà des semis au chaud en pépinières pour la suite de la saison...
Pour la pleine terre, dans ce sol bien préparé, aéré et qui donc se réchauffe vite, une large diversité peut ouvrir grands ses cotylédons pour nous régaler au cours de ce printemps.
Commençons par les incontournables radis, ces délices croquants, premières récoltes de la saison. Pour ces derniers, pléthore de variétés, des longs, des ronds, des unis qui en font voir de toutes les couleurs, des bicolores à tunique rouge et blanche... Pour ma part, j'ai une préférence pour les variétés rondes de couleur rouge, particulièrement Sora, Saxa et Raxe. Ces derniers sont plus rustiques, se croquent tous doux au bout d'un mois post semis et font bombance sans creuser. Pour les amateurs de radis allongés, la tentation est de se précipiter vers la variété dite de 18 jours, un radis qui bluffe car il est rarement si rapide. Privilégiez plutôt la variété "Flamboyant", qui malgré son nom vous brulera moins le palais s'il est stressé, et surtout reste plus longtemps en place sans se creuser la "tête". La tentation nous envoie parfois chercher dans les variétés bigarrées, de toute couleurs mais souvent de saveur uniforme... Piquants ! Ces radis sont à réserver aux maraichers et leurs serres de culture pour ne pas terminer avec du raifort sur la langue...
Le semis peut se faire en ligne, dans un petit sillon peu profond, avec un chapelet de graines respectant la distance sociale imposée de minimum 2 cm, voire à la volée mais alors la densité est plus difficile à évaluer et la distance de sécurité alors très aléatoire...

Il est souvent de bon ton d'associer aux radis les carottes de printemps, ces délices de saveurs et de croquant, espèce potagère capricieuse mais tellement enviée. Dans ce cas, le semis de radis se fera en lignes, distancées de 10 cm, puis de part et d'autres, à même distance un semis de carottes. Il est possible de reproduire cette alternance au gré des envies.
Pour ce début de saison, les variétés très précoces telles que Touchon (ou son sous pendant en hybride F1 Napoli, conseillée par son croquant et sa régularité) ou les variétés type nantaises. Comptez 90 jours minimum entre le semis et les premières récoltes de ces racines parfumées et juteuses. Pour le semis, prévoyez un peu de sable fin pour les doigts peu délicats, les graines de carottes sont petites et les diluer pour mieux les répartir est parfois nécessaire. Le désherbage de cette culture est des plus fastidieuses, les carottes mettant parfois plus de 3 semaines pour se décider à pointer le bout de leur nez, armez vous alors d'un couteau pointu et de votre patience. Une technique consiste à mettre dans votre mélange de graines de carottes et sables quelques graines de radis à levée rapide, ces derniers ne rentreront pas en compétition mais marqueront le rang plus que le pas, ainsi il sera possible de désherber autour de cette ligne pour gagner du temps avant la levée des carottes.

Tout bon jardinier salive d'une belle jardinière... de légumes, premiers plats variés du printemps. Mais pour cela, il ne faut pas oublier les pois, tant croquants que gourmands, voire tout petits. Tous présentent la particularité d'être nains ou à ramer, tout dépend de la place dans le jardin et de la disponibilité de tuteurs pour les guider ! On les sème soit en rang, soit en poquets, ils ont alors une dérogation pour se rassembler, si les groupes se tiennent à distance respectable. Le semis en rangs (espacés de 50 cm en inter-rang) consiste en une graine tous les 5 cm, sinon on opte pour le poquet de 4-5 graines tous les 25 à 30 cm. Le poquet est plus particulièrement recommandé pour les variétés naines qu'on ne tutore pas, les plants sont solidaires et alors se soutiennent les uns aux autres. Les variétés à ramer sont plus souvent semées en rangs, grimpant sur un grillage bien soutenu car leur taille peut dépasser toutes nos espérances. Les variétés à ramer sont certes plus productives mais forcément plus tardives. Je ne travaille qu'avec des variétés naines pour ma part, utilisant malgré tout un grillage à moutons sous serre pour les pois gourmands. Parmi les variétés, le pois gourmand dont on ne mange que la gousse non remplie le plus intéressant selon mes papilles gustatives est la variété Ambrosia, mais le petit Norli montre tout son intérêt, j'évite pour le petit pois la variété Douce Provence, privilégiant le pois Karina et ses gousses imposantes ou le pois Merveille de Kelverdon pour sa rusticité et son croquant. Enfin pour le pois croquant dont on consomme grains et gousses à la fois, pas de perte de temps à l'écosser, je vous laisse l'expérimenter n'ayant pas cette référence au jardin.

Au milieu de cette ribambelle de saveurs, il est encore possible d'intercaler d'autres cultures, dont l'épinard et ses feuilles charnues et sucrées qui reste un incontournable du début de printemps. Cette culture gourmande est certes aisée, mais nécessite de grandes quantités pour pouvoir s'en délecter... il faut prévoir au minimum 5 m² pour que cela vaille le coup et permette plusieurs poelées... Et oui, le maraicher vend de l'eau à prix d'or et c'est de cela que l'épinard est majoritairement constitué, n'en déplaise à Popeye ! Les variétés Matador et Butterfly, précoces et productives, sont des plus conseillées à cette saison, à raison d'un semis d'une graine tous les 8 cm ou d'un poquet, sur le modèle des pois, de 4 ou 5 graines tous les 25 cm. L'épinard nécessite en revanche un sol riche, humifère et toujours humide sinon il aura tendance à tutoyer les étoiles rapidement, montant à graine à chaque coup de stress hydrique ou calorifique...

Voilà déjà tout un programme pour les jardins confinés, illustrations et suite à venir demain, nous mettrons alors les mains dans le terreau avec l'été dans les yeux ! Grattez bien le jardin !
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur wallcreeper pour son message (7 au total) :
MikirabelleTourneLunePataboulArtémisbaptisteW4xBulle d'o
Classement : 7%
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar du membre
Mikirabelle
Messages : 1015
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 08:18
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9772] Toutoute première fois[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Between the click of the light and the start of the dream
Âge : 39

Re: Jardinage

Message par Mikirabelle »

Merci pour cette chouette leçon de jardinage et pour le bol d'air que ça représente !
Le meilleur moment de la journée, c’est quand on va se coucher (Chanson Plus Bifluorée)

Avatar du membre
lady space
Messages : 2351
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Jardinage

Message par lady space »

ça donne envie tout ça... Mais il y a encore de gelées nocturnes chez moi - va falloir que je trouve de quoi faire des semis dans la maison pour l'instant... ça va être coton de trouver du terreau vu que les jardineries sont fermées
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
wallcreeper
Messages : 457
Enregistré le : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 38

Re: Jardinage

Message par wallcreeper »

BBrrrrrr, ça caille, ici et là, chez Lady space comme chez moi. Ces matins au ciel dégagé nous rappelle que la saison hivernale, même si elle est derrière nous, peut encore faire passer de vie à trépas les jeunes pousses des espèces potagères les plus fragiles. Gardons les alors encore au chaud !
Belle galère pour se fournir quand on n'est pas professionnels à l'heure actuelle, même pour nous maraichers les files d'attente augmentent alors qu'internet n'impose pas de distance sociale de sécurité. Certains sites de vente en ligne proposent terreau et amendements, tel que le lien qui voici : https://www.magellan-bio.fr/225-terreaux avec des produits de qualité à des prix certes plus prohibitifs que pour les professionnels (les jardiniers sont des vaches à lait...) mais au moins disponibles pour attaquer la saison.
D'ailleurs, ne serait ce pas l'occasion d'investir dans un petit outil tellement pratique qu'une fois qu'on l'a en main, difficile de s'en passer : le presse-motte. Kézako que cette bête là ? Un petit outil manuel s'inspirant des presses mottes professionnels, indispensable dans mon cas pour la production de plants, permettant de presser des mottes cubiques de terreau (4 cm de côté environ) afin d'y loger les petites graines.
presse motte.jpg
L'intérêt de l'outil est multiple, il permet déjà de s'exonérer d'une plaque de semis en plastique, souvent jetable. Les mottes peuvent accueillir tout type de graines et permet de démarrer nombre de semis au chaud avant repiquage, gagnant la bataille du temps face aux herbes folles qui s'invitent dans un semis direct. En plus de cette anticipation sur l'activité la plus chronophage du jardinier, le désherbage, les plants produits en motte montrent une reprise sans égal car les racines à défaut des idées ne tournent pas en rond, on appelle cela chignonner, et donc partent tout de suite à l'aventure suite à plantation. L'utilisation en est très aisée, un terreau fin de semis spécifique (terreau à motter) juste humidifié dans un récipient, on y plante l'outil en exerçant une pression, et on démoule ensuite dans une terrine adaptée. Plus qu'à semer et recouvrir d'une fine couche de terreau et patienter !
Ici, les mottes se bousculent par millier et permettent de produire l'essentiel des plants, de la salade à la tomate, passant par ces petits oignons blancs tant appréciés au printemps !
Tiens, en parlant oignons, voilà une culture qui n'a pas pris place au jardin et qu'il est grand temps de planter ou semer... Que l'on parte de bulbilles ou de graines, cette culture est essentielle dans tout bon potager, nécessitant peu de soin et un sol pas particulièrement riche ! Les bulbilles, petits oignons prêts à planter au printemps, ne sont que des oignons issus de semis à l'automne que les frimas ont stoppés et qui ne demandent qu'à repartir une fois en terre. Qu'ils soient blancs, jaunes ou rouges, ils sont très bien adaptés pour de belles récoltes mais manquent de diversité, en effet toutes les variétés ne peuvent être ainsi anticipées. Dans ma sélection, les incontournables "sturon" et "jaune paille" pour les oignons jaunes, le noble "red baron" pour les rouges et le précoce "snowball" pour les blancs. A la plantation, un oignon tous les 8 à 10 cm pour bien les laisser profiter et éviter toute pourriture en cas de printemps humide, les lignes étant espacées de 20 cm entre elles.
On peut aussi opter pour les oignons de semis, nécessitant un démarrage en jeune plant de préférence en motte ou plaque de culture. L'intérêt outre la grande diversité de variétés, ces oignons se conservent plus longtemps que leurs homologues en bulbilles, leur cycle de culture n'ayant pas été anticipé à l'automne précédent (l'oignon reste bisannuel). Toutes les variétés disponibles en bulbilles se retrouvent en oignons de semis, sans grand intérêt en comparaison excepté leur durée de vie, et d'autres toutes aussi délicieuses les unes que les autres les complètent. Mes envies me mènent vers l'oignon jaune des Cévennes, délice de douceur, l'oignon rouge de Toulouges, à l'équilibre parfait, le Cuisse de poulet et ses airs d'échalotes et en fin le petit blanc espagnol Musona, souvenir d'enfance des salades estivales. 2 à 3 graines par mottes, quelques bons soins et plus qu'à planter les poquets à 20 cm en tous sens.
Il est encore temps pour les amateurs d'échalotes d'en implanter quelque bulbe ça et là. Bulbe car qu'elle soit ronde ou longue, rouge ou grise, l'échalote est capricieuse et sa floraison tellement rare que difficile pour les semenciers et créateurs de diversité de proposer moults variétés. Son principal mode de reproduction est la multiplication végétative, toute graine d'échalote au catalogue sera un bluff et donc un oignon déguisé. De mon coté, l'échalote ronde "Red sun" est particulièrement appréciée, de part sa saveur, sa rusticité et sa conservation sans égal. Un bulbe tout les 25 cm dans un sol bien exposé et le tour est joué, il ne reste qu'à patienter jusque juillet pour l'apprécier.

N'oublierait on pas un incontournable dans cette ribambelle potagère, à savoir la salade ? Indispensable à l'étal du maraicher comme à l'occupation du potager, la salade se trouve dans toutes les assiettes, hiver comme été, l'humain révèle son côté lapin... On se penchera sur ce sujet demain...
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Jardinage

Message par baptiste »

Merci pour tout ces conseils wallcreeper.

Ici les oignons, les fèves et l'ail sont en terre depuis l'automne. J'ai fais le pari d'un hivers plutôt doux ce qui m'a bien réussi pour l'instant. Les fleurs de fèves accueillent profusion de pollinisateurs précoces et le potager grouille de vie.

Les pois semés en godet sont en terre alors que ceux semés en pleine terre pointent tout juste le bout de leur nez. Les salades et le choux font leur feuillage et la serre déborde de semis. Bref j'adore cette période !
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1317
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Jardinage

Message par Bulle d'o »

Mon petit jardin en caisse a bien du mal à se remettre des "travaux des hommes" qui l'ont bringuebalé de droite et de gauche et qui lui ont brisé les arrêtes (en bois). Donc on replante ce qu'on peut. Nos graines ont pourri et on n'a pas fait d'autres réserves dans la maison pour replanter. Il est aussi difficile de trouver de la terre, on se sert du lombricomposteur en soutien.

Sauriez vous où peut-on trouver des graines en dehors de la saison de récolte et en dehors des jardineries? On a sauvé ce qu'on a pu mais ça va être maigre.

Les aromates ont survécu!!!! (la ciboulette notamment wallcreeper!)

Des conseils de sites pour un jardinier modeste et surtout urbain? (quel bouturage? qui reproduire? comment?)

Combien faut-il de terre pour planter de la patate, par exemple? en caisse à pomme, possible?
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
lady space
Messages : 2351
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Jardinage

Message par lady space »

À mon avis, les patates en caisse, ça peut fonctionner mais ce serait juste histoire d'avoir vu un plant de patate de sa vie et de manger un repas ou deux à base de patates de sa propre production, à moins d'avoir vraiment beaucoup de caisses. Parce que c'est une culture qui prend de la place (en tout cas dans les potagers de mes grand-mères). Et encore faut-il trouver des patates à planter. Sinon, tu peux toujours tester ce que ça fait d'en mettre une dans un pot de fleur qui a commencé à germer au cellier.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1317
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Jardinage

Message par Bulle d'o »

:cheers: je vais essayer, on va survivre 2 jours de plus!
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
baptiste
Messages : 673
Enregistré le : mar. 22 mars 2016 23:38
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Jardinage

Message par baptiste »

@Bulle d'o si tu a peu de place tu peut tenter la tour à patate en mettant un grillage et en rajoutant de la terre au fur et à mesure où la patate pousse.

Sinon si tu est aventureuse tu peut tenter de greffer des tomates sur ton plan de patate pour avoir deux productions au même endroit.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tour_%C ... s_de_terre
https://www.alsagarden.com/blog/tomates ... me-plante/
A cause de mon mode de vie mon accès internet est sporadique donc pas de panique

Avatar du membre
lady space
Messages : 2351
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Jardinage

Message par lady space »

La bonne nouvelle du jour est que la grande surface de mon coin possède un rayon jardinage avec des graines, du terreau (mais pas pour semis malheureusement) et 2, 3 autres bricoles et qu'il n'a pas encore été dévalisé entièrement. Il restait des graines bio de variétés anciennes de tomates et plein de trucs que je ne connaissais pas.

Du coup, je vais tester en transformant une de nos chambre inoccupées en serre improvisée pour quelques semis. Et avec un peu de chance, mon jardin de curé laissé à l'abandon depuis trop longtemps, faute d'avoir du temps pour m'en occuper comme je l'aurais voulu, va peut-être retrouver son aspect initialement prévu.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13140
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Jardinage

Message par TourneLune »

Est-ce qu'il est possible de repiquer ou déplacer du genévrier?
Je m'explique. J'en ai plein ça ne manque pas mais les pieds qui sont proches de la maison sont tous des pieds mâles. Or j'aime bien utiliser les baies pour la cuisine donc il me faudrait plutôt des pieds femelles pas loin de ma cuisine!! :lol:
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1317
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: Jardinage

Message par Bulle d'o »

Bouturage de glycine, quelqu'un sait faire?
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13140
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: Jardinage

Message par TourneLune »

Tu mets un morceau dans la terre, je crois. Nous on a fait ça pour une trompette de Jéricho à la taille d'automne et on a des feuilles qui apparaissent en tous cas.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Répondre