La forêt, le bois, la combustion, le carbone et autres questions

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 730
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: La forêt, le bois, la combustion, le carbone et autres questions

Message par Brunehilde »

baptiste a écrit : lun. 20 sept. 2021 19:44 Une vidéo de Dirtybiologie qui parle des incendies de forêt et rejoins mon propos précédent en le nuançant et en apportant de nouvelles précisions.
(Notamment des sources avec des articles)
https://youtu.be/RzuyL3LEROQ

Comme quoi je raconte pas que des conneries
J'avais raté ton intervention (et les deux premières pages de ce fil car je n'étais pas encore présente sur le forum à cette époque), mais j'ai vu la vidéo de Dirtybiology quand elle est sortie :)
Peut-être qu'il va faire un jour une vidéo sur les problématiques de l'exploitation forestière et te plagier une seconde fois ;)

D'ailleurs si un jour toi ou quelqu'un d'autre a un avis éclairé sur le rôle de la chasse dans la régulation animale ça m'intéresse car je n'arrive pas à me faire une bonne idée du sujet.
Je suis plutôt contre la chasse au premier abord, je ne supporterais pas de tuer un animal pour le loisir de le faire, mais certains arguments semblent avoir un tant soit peu de sens, donc je m'interroge (tout en étant consciente qu'il y a probablement du gros tri à faire dans les pratiques de ce loisir...).
Qu'on se le dise : les Walkyries chevauchaient des loups !
Ça explique sûrement pourquoi je n'aime guère ceux qui peignent des rayures à leurs chevaux... :guitare

Avatar de l’utilisateur
O'Rêve
Messages : 1356
Inscription : mar. 1 avr. 2014 18:56
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: La forêt, le bois, la combustion, le carbone et autres questions

Message par O'Rêve »

Hors-sujet
Brunehilde a écrit : lun. 15 nov. 2021 22:48 D'ailleurs si un jour toi ou quelqu'un d'autre a un avis éclairé sur le rôle de la chasse dans la régulation animale ça m'intéresse car je n'arrive pas à me faire une bonne idée du sujet.
Je suis plutôt contre la chasse au premier abord, je ne supporterais pas de tuer un animal pour le loisir de le faire, mais certains arguments semblent avoir un tant soit peu de sens, donc je m'interroge (tout en étant consciente qu'il y a probablement du gros tri à faire dans les pratiques de ce loisir...).
Au sujet de la chasse, il se pourrait que le dernier livre de Charles Stépanoff t'intéresse.
Il en a donné un petit aperçu au cours de cette émission diffusée vendredi. https://www.franceinter.fr/emissions/l- ... embre-2021

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 730
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: La forêt, le bois, la combustion, le carbone et autres questions

Message par Brunehilde »

Hors-sujet
O'Rêve a écrit : dim. 21 nov. 2021 09:16
Hors-sujet
Brunehilde a écrit : lun. 15 nov. 2021 22:48 D'ailleurs si un jour toi ou quelqu'un d'autre a un avis éclairé sur le rôle de la chasse dans la régulation animale ça m'intéresse car je n'arrive pas à me faire une bonne idée du sujet.
Je suis plutôt contre la chasse au premier abord, je ne supporterais pas de tuer un animal pour le loisir de le faire, mais certains arguments semblent avoir un tant soit peu de sens, donc je m'interroge (tout en étant consciente qu'il y a probablement du gros tri à faire dans les pratiques de ce loisir...).
Au sujet de la chasse, il se pourrait que le dernier livre de Charles Stépanoff t'intéresse.
Il en a donné un petit aperçu au cours de cette émission diffusée vendredi. https://www.franceinter.fr/emissions/l- ... embre-2021
Merci pour ce lien, son point de vue à l'air très intéressant et nuancé.
J'en retire quand même que la chasse est plutôt un loisir, finalement assez éloigné des représentations médiatiques, en tout cas dans son aspect rural majoritaire.
Quand à la régulation ça ne semble au final pas le but de la plupart des chasseurs...
Qu'on se le dise : les Walkyries chevauchaient des loups !
Ça explique sûrement pourquoi je n'aime guère ceux qui peignent des rayures à leurs chevaux... :guitare

Avatar de l’utilisateur
wallcreeper
Messages : 1069
Inscription : dim. 17 févr. 2019 13:32
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9896
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 40

Re: La forêt, le bois, la combustion, le carbone et autres questions

Message par wallcreeper »

@Brunehilde pour faire court, une part de la régulation est confiée aux chasseurs, concernant surtout les espèces qui ont un intérêt cynégétique donc comestibles ou ayant un impact fort sur leur activité et le gibier. Je passe sous silence la régulation du second cas, ce que l'on peut appeler "nuisibles" car pour moi ce statut n'existe pas en écologie mais uniquement dans la perception qu'a l'humain de la nature et du rôle des espèces. Bref, ce sont surtout de fait les chevreuils, cerfs, sangliers et lapins de Garenne qui sont concernés. La raison principale et originelle est de limiter la pullulation d'espèces pour lesquelles les prédateurs naturels ont été eux-même chassés (ou braconnés) et trouvant dans nos agrosystèmes tout ce qu'il faut pour voir exploser leurs populations.
La grande majorité des autres espèces chassables ne le sont pas pour autre chose que le loisir (et la faim dans le monde... enfin gastronomie traditionnelle), et même la régulation des grands mammifères sus-cités sont plus souvent des "plans de gestion" officieux (car n'atteignant pas les quotas officiels) pour maintenir une population suffisamment forte afin de faire perdurer l'activité", de l'aveu même de mon ami "Willy S", Président des Fédés de chasse, qui confirme ne pas chasser pour réguler. Ce phénomène s'est amplifié avec la disparition de ce que l'on appelle petit gibier du fait des modifications de l'environnement et des prélèvements qui ne sont pas toujours en adéquation avec l'état des populations (grives, alouettes, tourterelles, lièvres...) et donc un report sur la chasse aux gros gibiers à populations bien portantes.

En résumé, on pourrait parler de régulation par le monde cynégétique si elle avait réellement lieu comme ces actions sont définies mais c'est une activité de loisirs, parfois sportive, et surtout un lobby économique (et électoral) fort qui sait se faire entendre. Une part du problème des déséquilibres populationnels vient notamment du fait des (de certains) chasseurs qui pour s'assurer des belles prises et autres tableaux de chasse indécents favorisent les populations par l'agrainage, les croisements avec le cochon, les importations de sangliers et cerfs des pays d'Europe de l'Est avec le cortège de maladies qui va avec, ...
Je passe sous silence le cas des chasses privées fermées, qui ne sont qu'un safari à base d'animaux captifs dézingués par des puissants en manque de... de quoi d'ailleurs ? Ce ne sont rien d'autres que des ball trap sous couvert de chasse commerciale

Après, comme dans bien d'autres sujets, je ne brosse que la surface sans aller en profondeur, on pourrait y passer la nuit et ce n'est pas l'objet du fil. Il n'y a pas une chasse mais des chasses, il n'y a pas que des bons chasseurs mais ils existent, donc ne jetons pas Bébé avec l'eau du bain. Et dans le cas précis de la forêt, la régulation de ces grands mammifères reste indispensable sinon la pression d'abroutissement serait trop forte pour permettre quelconque régénération.
Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages. Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts, Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages. J. Richepin

Répondre