Le Trouble Dissociatif de l'Identité

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
Avatar du membre
Obsidian
Messages : 77
Enregistré le : mer. 8 juil. 2015 19:04
Présentation : Coucou !
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 22

Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Obsidian » jeu. 5 avr. 2018 21:02

Coucou !
Aujourd'hui, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de vous parler du TDI !
C'est un sujet que je trouve absolument fascinant, et j'espère arriver à trouver les mots justes pour vous toucher et vous faire ressentir cette même fascination que j'ai pour ce trouble.
Bonne lecture !

Dans la culture populaire, on confond souvent le TDI avec la schizophrénie, de par la méconnaissance que possède le public sur ces troubles. En réalité, les deux sont à séparer : la schizophrénie, appartenant à la catégorie des troubles psychotiques, se présentera le plus souvent sous la forme d'hallucinations touchant la plupart les modalités sensorielles (principalement visuelle et auditive). L'individu touché entendra généralement des voix lui lançant des commentaires négatifs sur ce qu'il est, ce qu'il fait, etc (je précise : ceci n'est qu'un résumé des caractéristiques principales présentes chez une personne avec schizophrénie, toutes n'y sont pas).

Le Trouble Dissociatif de l'Identité se caractérise par la présence de deux, voire plus, personnalités (alter) chez un individu, prenant tour à tour le contrôle de son comportement, ainsi que l'incapacité pour cet individu de se rappeler de souvenirs personnels. Toutes les identités ont leur personnalité propre. Chez tous les sujets, on en retrouve une "basique", première, celle d'origine et qui porte le nom de baptême de l'individu. La plupart du temps, cette identité sera "passive, dépendante, dépressive et éprouvera un sentiment de culpabilité" (DSM IV). Arrivent ensuite les autres, possédant leur propres caractéristiques, souvent opposées à celles de l'identité de base : âge, sexe, culture générale, intérêts, etc.

Toutes ces identités sont différentes les unes des autres, peuvent entrer en conflit entre elles, ou s'entre-aider. Certaines auront même des fonctions spécifiques, mais presque toujours dans le but de protéger l'identité première (certaines personnalités seront plutôt passives, voire auto-destructrices, mais dans l'ensemble, elles sont là pour protéger l'individu).

Magnifique transition pour parler... de l'origine de ce trouble !

Le DSM IV n'indique pas quelles pourraient être les origines des différentes identités. Cependant, il est fréquent que les personnes souffrant de TDI expliquent avoir été les victimes de traumatismes (agressions sexuelles, violences) durant leur enfance. Les cliniciens étudiant ce phénomène s'accordent à dire que ces expériences sévères et récurrentes pourraient être la cause de ce trouble. Ainsi, les "alters" seraient une production "d'enfants traumatisés dans le but de compartimenter les émotions et souvenirs accablants liés au trauma" (Alters in dissociative identity disorder Metaphors or genuine entities?, H. Merckelbach, G. J. Devilly, E. Rassina)

Je vais m'arrêter ici pour l'instant. Le plus gros a été dit, je vous laisse donc à vos claviers ! Posez vos questions, je me ferai un plaisir d'y répondre !!

Avatar du membre
Lyra
Messages : 315
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Lyra » ven. 6 avr. 2018 09:03

Ah super !! Je n'ai pas grand chose à dire de plus sur le sujet, le connaissant mal, mais c'était quelque chose qui me passionnait enfant suite à la lecture d'un roman (Nous n'irons plus au bois de Mary Higgins Clark) que j'avais piqué dans la bibliothèque familiale. Il parle justement d'une jeune femme qui a développé un dédoublement de personnalité (il y avait la "séductrice", l'"enfant"... etc) suite à un enlèvement subit quand elle était petite.

D'autres références seraient Les mille et une guerres de Billy Milligan de Daniel Keyes (que je n'ai pas lu mais qui est sur ma liste !), dont le protagoniste (qui a réellement existé) a inspiré le film Split, le célèbre Fight Club, ou encore tout ce qui concerne Dr Jekyll et Mr Hyde !
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Détrash
Messages : 261
Enregistré le : mer. 7 sept. 2016 18:01
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Détrash » jeu. 26 avr. 2018 20:31

Sujet qui m'interpelle je dois dire.
Je n'ai pas trop lu de doc la-dessus mais une question me vient de suite à l'esprit. Je lis pas mal en ce moment concernant ces comportements que les anciennes victimes d'agression ont tendance à répéter dans le but de se protéger, reproduire volontairement un schéma par exemple, je sais pas si l'explication suffit mais on parle de "comportement dissociatif" je crois. J'aimerais savoir comment on fait la différence entre un simple comportements dissociatifs (qui eux aussi peuvent durer des années et devenir des sortes de réflexes) et un TDI? à moins que ce ne soit la même chose.
Et comment faire la différence entre un comportement auto-destructeur du à syndrome de l'imposteur et celui lié à un TDI?
Ce trouble est donc forcément du à un traumatisme dans l'enfance ( puisque que l'identité n'est pas encore construite) ou peut il survenir à l'age adulte?
ça en fait des questions mais c'est pas mon domaine et j'avoue que lire un bouquin là-dessus me perdrait plus qu'autre chose.
Marc Darcy est un surdoué!

Marquise de Cerfeuil
Messages : 10
Enregistré le : sam. 17 févr. 2018 19:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 30

Re: Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Marquise de Cerfeuil » lun. 30 avr. 2018 09:20

Le trouble dissociatif, c'est quand on se "détache" de ses émotions suite à un traumatisme. On n'a pas plusieurs personalités mais on peut se sentir envahis par des pensées (phobies d'impulsion notamment) qui pourraient appartenir à l'agresseur (dans les cas de stress post traumatique): on a peur de devenir agresseur à son tour. Une personne de mon entourage proche souffre de ce trouble suite à un stress post traumatique, et cette dernière a une seule personnalité, elle est juste envahie par des angoisses qui ne lui appartiennent pas.

Je pense connaitre une personne qui a un TDI. D'ailleurs, c'est à force de me poser des questions sur cette personne que je suis tombée sur de la documentation concernant ce trouble. Ce sont deux comptes différents sur les reseaux sociaux avec des propos différents, deux groupes d'amis dissociés, deux looks et personnalités différentes selon le groupe d'amis (une très festive, dans l'excès, et une autre très pro, très raisonnée), des trous de mémoire.

Avatar du membre
Détrash
Messages : 261
Enregistré le : mer. 7 sept. 2016 18:01
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Détrash » lun. 30 avr. 2018 18:58

Marquise de Cerfeuil a écrit :
lun. 30 avr. 2018 09:20
Le trouble dissociatif, c'est quand on se "détache" de ses émotions suite à un traumatisme. On n'a pas plusieurs personalités mais on peut se sentir envahis par des pensées (phobies d'impulsion notamment) qui pourraient appartenir à l'agresseur (dans les cas de stress post traumatique): on a peur de devenir agresseur à son tour. Une personne de mon entourage proche souffre de ce trouble suite à un stress post traumatique, et cette dernière a une seule personnalité, elle est juste envahie par des angoisses qui ne lui appartiennent pas.
Ah je vois, j'ai connu ça.
J'ai eu pas mal de souci à me construire une identité, et la suradaptation n'aidant pas, à un moment de ma vie, j'avais cette forte impression d'être plusieurs personnes. Je crois que ce qui m'intrigue dans le fond au sujet du TDI c'est de savoir si c'est toujours aussi "spectaculaire" que ce qu'on voit au cinéma, style Jekyl et Hyde... Bref je me demande si un tel trouble peut être "camoufflé".

Par contre je regardais un truc j'avais trouvé ça sur google.
https://cvpcontrelaviolencepsychologiqu ... efinition/

je recopie la définition, ça dit:
"Les troubles dissociatifs sont caractérisés, selon le DSM-IV (1)par la survenue d’une perturbation touchant des fonctions normalement intégrées, comme la conscience, la mémoire, l’identité ou la perception de l’environnement. Ils sont donc dus à des traumatismes.
Cinq troubles dissociatifs sont identifiés: l’amnésie dissociative, la fugue dissociative, le trouble dissociatif de l’identité, le trouble de dépersonnalisation et trouble dissociatif non spécifié."
Marc Darcy est un surdoué!

Avatar du membre
Obsidian
Messages : 77
Enregistré le : mer. 8 juil. 2015 19:04
Présentation : Coucou !
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 22

Re: Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Obsidian » jeu. 7 juin 2018 15:35

En trainant un peu sur le net, j'ai fait la découvert d'une artiste souffrant de TDI : Kim Noble.

Dans son livre autobiographique, il est expliqué que vers l'âge de 3 ans, sa personnalité se fragmenta en de multiples personnalités. De ce que j'ai compris, certaines ont continué à exister dans le temps, d'autres ont disparues ou sont apparues. A l'heure actuelle, elle en possède 20. Ce changement eu comme cause de nombreux abus sexuels, perpétrés par des personnes s'occupant d'elle. Ses parents ayant tous deux un travail, ils la laissaient souvent, elle et sa soeur, à la charge d'amis, voisins, membres de la famille. La plupart étaient attentionnés et prenaient soin d'elles, mais ce n'était pas le cas de tous.
En 2004, 13 de ses personnalités se découvrent une passion pour le dessin et la peinture lors de séances d'art-thérapie.

Ces vidéos sont des extraits de l'émission de télé américaine d'Oprah Winfrey. Il est intéressant de préciser que l'histoire de cette dame a été utilisée par certaines personnes comme preuve de l'existence du projet MK Monarch.
► Afficher le texte
Après quelques recherches et la lecture en diagonale d'un extrait de son autobiographie, il n'est fait mention nulle part, par Kim Noble, de l'implication d'un projet top secret mené par des agences gouvernementales dans ce qu'elle a vécu.

Voici une sélection de quelques unes des oeuvres peintes par ses 13 personnalités, chacune possédant leur style et des thèmes qui leurs sont propres.
► Afficher le texte
Certaines autres dépeignent des scènes assez violentes et difficiles à voir. J'avoue hésiter à les mettre ici. De toutes façons, vous en verrez quelques unes dans les vidéos postées ci-dessus, et si la curiosité vous prend, vous en trouverez un peu plus sur internet. Je préfère prévenir : j'ai eu du mal à les regarder.

Répondre