Le Trouble Dissociatif de l'Identité

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
Avatar du membre
Obsidian
Messages : 64
Enregistré le : mer. 8 juil. 2015 19:04
Présentation : Coucou !
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 21

Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Obsidian » jeu. 5 avr. 2018 21:02

Coucou !
Aujourd'hui, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de vous parler du TDI !
C'est un sujet que je trouve absolument fascinant, et j'espère arriver à trouver les mots justes pour vous toucher et vous faire ressentir cette même fascination que j'ai pour ce trouble.
Bonne lecture !

Dans la culture populaire, on confond souvent le TDI avec la schizophrénie, de par la méconnaissance que possède le public sur ces troubles. En réalité, les deux sont à séparer : la schizophrénie, appartenant à la catégorie des troubles psychotiques, se présentera le plus souvent sous la forme d'hallucinations touchant la plupart les modalités sensorielles (principalement visuelle et auditive). L'individu touché entendra généralement des voix lui lançant des commentaires négatifs sur ce qu'il est, ce qu'il fait, etc (je précise : ceci n'est qu'un résumé des caractéristiques principales présentes chez une personne avec schizophrénie, toutes n'y sont pas).

Le Trouble Dissociatif de l'Identité se caractérise par la présence de deux, voire plus, personnalités (alter) chez un individu, prenant tour à tour le contrôle de son comportement, ainsi que l'incapacité pour cet individu de se rappeler de souvenirs personnels. Toutes les identités ont leur personnalité propre. Chez tous les sujets, on en retrouve une "basique", première, celle d'origine et qui porte le nom de baptême de l'individu. La plupart du temps, cette identité sera "passive, dépendante, dépressive et éprouvera un sentiment de culpabilité" (DSM IV). Arrivent ensuite les autres, possédant leur propres caractéristiques, souvent opposées à celles de l'identité de base : âge, sexe, culture générale, intérêts, etc.

Toutes ces identités sont différentes les unes des autres, peuvent entrer en conflit entre elles, ou s'entre-aider. Certaines auront même des fonctions spécifiques, mais presque toujours dans le but de protéger l'identité première (certaines personnalités seront plutôt passives, voire auto-destructrices, mais dans l'ensemble, elles sont là pour protéger l'individu).

Magnifique transition pour parler... de l'origine de ce trouble !

Le DSM IV n'indique pas quelles pourraient être les origines des différentes identités. Cependant, il est fréquent que les personnes souffrant de TDI expliquent avoir été les victimes de traumatismes (agressions sexuelles, violences) durant leur enfance. Les cliniciens étudiant ce phénomène s'accordent à dire que ces expériences sévères et récurrentes pourraient être la cause de ce trouble. Ainsi, les "alters" seraient une production "d'enfants traumatisés dans le but de compartimenter les émotions et souvenirs accablants liés au trauma" (Alters in dissociative identity disorder Metaphors or genuine entities?, H. Merckelbach, G. J. Devilly, E. Rassina)

Je vais m'arrêter ici pour l'instant. Le plus gros a été dit, je vous laisse donc à vos claviers ! Posez vos questions, je me ferai un plaisir d'y répondre !!

Avatar du membre
Lyra
Messages : 277
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Le Trouble Dissociatif de l'Identité

Message par Lyra » ven. 6 avr. 2018 09:03

Ah super !! Je n'ai pas grand chose à dire de plus sur le sujet, le connaissant mal, mais c'était quelque chose qui me passionnait enfant suite à la lecture d'un roman (Nous n'irons plus au bois de Mary Higgins Clark) que j'avais piqué dans la bibliothèque familiale. Il parle justement d'une jeune femme qui a développé un dédoublement de personnalité (il y avait la "séductrice", l'"enfant"... etc) suite à un enlèvement subit quand elle était petite.

D'autres références seraient Les mille et une guerres de Billy Milligan de Daniel Keyes (que je n'ai pas lu mais qui est sur ma liste !), dont le protagoniste (qui a réellement existé) a inspiré le film Split, le célèbre Fight Club, ou encore tout ce qui concerne Dr Jekyll et Mr Hyde !

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message