A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Juvi85
Messages : 39
Inscription : lun. 8 févr. 2021 20:28
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tours
Âge : 35

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Juvi85 »

Oui... la honte ^^’

Apoph
Messages : 35
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Apoph »

Juvi85 a écrit : jeu. 11 févr. 2021 09:12 mes mains tremblaient tellement que j’avais du mal à manipuler les cubes.

[...] j’ai été vraiment choquée par le score de QIT. [...] je suis partie dans la stratosphère.
Je suis encore en train de digérer... :D
Team mains qui tremblotent pour Cubes ! :cheers:

Quel choc également quand j’ai vu le résultat. Ça fait bizarre, et cependant, on le remet en cause et se demande ce qu’on pourra bien en faire !

La psy m’avait quand même soufflé à l’oreille, après le bilan, juste avant que je quittasse son bureau, une idée assez précise du résultat, que j’ai, bien évidemment, travaillée à remettre en question lors des quelques jours d’attente du rendez-vous de restitution.

Marrante, ton histoire de craquage et de courriel envoyé à ton psy :grin:
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

Avatar de l’utilisateur
Juvi85
Messages : 39
Inscription : lun. 8 févr. 2021 20:28
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tours
Âge : 35

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Juvi85 »

*Check*

La chance pour le résultat juste après le bilan. Le mien avait prévu de conserver l'effet de surprise jusqu'au bout.
C'était bien-sûr sans compter sur le fait que lorsque j'ai une idée en tête je peux être un vrai bulldozer pour arriver à mes fins. :huhu:

popcorn
Messages : 3
Inscription : jeu. 18 févr. 2021 15:14
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par popcorn »

WAIS IV passé lundi dernier dans d'excellentes conditions. La psychologue était très sympathique et m'avait été recommandée par une amie HP qui pensait que je devrait passer le test. Je n'étais pas tendue, mais un peu surexcitée et impatiente, car il s'était écoulée presque un mois depuis la prise du rendez-vous. L'anamnèse a duré près d'une heure. La psy m'a donné le choix entre passer le test dans la foulée ou quelques jours plus tard. Je n'étais pas mentalement fatiguée donc j'ai choisi de rester. Cela a été assez rapide (1h15 environ). J'ai décroché deux fois : une première fois pendant un subtest qui me mettait en difficulté, la deuxième pendant un subtest où j'étais pourtant plus à l'aise. Avant les tests, j'avais fait part de mon interrogation sur une éventuelle dyspraxie. La psychologue a souligné qu'elle ne pouvait pas poser de diagnostic, mais que des éléments apparaîtrait peut-être. Le test s'est déroulé sans surprise avec des facilités sur l'ICV et des difficultés sur tout les aspects visuo-spatiaux. De manière intéressante, je me suis moins amusée sur les subtests les plus faciles pour moi que sur ceux me demandant un effort.
Le bilan est tombé aujourd'hui : je m'attendais à un résultat hétérogène, mais pas à ce point. Mes scores vont de 6 (en faisant de mon mieux, je précise) à 19 ! Au-delà des chiffres, la psy a remarqué une différence marquante de rapidité et de précision entre mes points forts et points faibles et des problèmes au niveau du balayage du regard. Elle a du coup pu me donner des conseils et contacts pour une éventuelle rééducation. Je suis vraiment contente d'avoir passé le test et d'avoir pu bénéficier de ce retour sur mon profil.

Headzzy
Messages : 13
Inscription : lun. 14 sept. 2020 03:04
Profil : En questionnement
Test : WAIS
Âge : 25

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Headzzy »

Alors voilà, après de longues pérégrinations, des doutes pleins la tête, j'ai passé le test lundi, après avoir eu un premier entretien avec la psy il y'a un mois.
Franchement tellement de choses ont changés depuis que j'ai pris cette décision un véritable cataclysme dans ma vie.

Honnêtement j'y suis allé avec le moins de stress possible je me suis dit que j'avais rien à me prouver, je voulais juste savoir donc à quoi bon se prendre la tête.
Alors c'est là que tout commence, elle m'explique comment ça va se passer, elle ne fait pas mention du chronomètre mis à part pour certaines épreuves (ca me rendait vraiment nerveux et je voulais respecter le temps imparti)
Le truc le plus drôle c'est quand je lis les réactions physiologiques de certains à la première épreuve, la psy à presque rigoler quand je lui ai dit que mes tremblements étaient présents depuis que je suis tout petit mais elle à su me rassurer et m'encourageait à chaque passation de test et même entre les différents exercices du coup cette attitude bienveillante m'a vraiment aidé. J'ai pas vraiment ressenti de réelles difficultés, j'étais surtout très frustré de voir la logique puis parfois je m'embrouillais tout seul, je demandais de répéter la règles général pour l'exercice. Y'a même des réponses que intuitivement ma petite voix me disait vas-y dit ça, mais je me sabotais tout seul ça me faisait vraiment rire intérieurement, même pour certains exos ou je pouvais utiliser certaines astuces je me suis refuser de le faire et d'essayer avec mes propres moyens.

Pour les parties verbales je trouvais ça vraiment amuser c'était le genre de questions qui tournent en boucle et j'ai ressenti une certaine forme de bonheur à pouvoir y répondre, j'avais imaginer que je pouvais déblatérer autant que je le voulais mais le simple fait de pouvoir verbaliser me faisait énormément de bien. Je sais pas si je me suis vraiment dissocier mais mon regard partait vraiment partout, ça à durer quand même deux heures et à la fin je fatiguais quand même pas mal même si j'étais content la psy me remettait dans le contexte et m'a quand même fait comprendre que cognitivement ça pouvait être un peu drainant si je puis dire.

Des fois je me trouvais vraiment comme une petite huître, surtout les derniers exos des passations c'est devenu un running gag et je commencais à redouter un peu la fin des exos et je perdais mes moyens, mais bon je suis resté honnête avec moi même parce que franchement j'imaginais tout du long des autres exos comment j'aurai pu résoudre les autres je sais pas pourquoi je me défiais de réussir alors qu'il fallait simplement avancer dans l'entretien. Bref, ça m'a fait beaucoup de bien je dirai, j'aimerai bien avoir les résultats mais tout ça reste coûteux, donc je dois économiser pour me permettre d'entendre les résultats. J'espère juste que ca va pas trop me tourmenter d'attendre mais pour l'instant ça va.
Honnêtement c'est quelque chose que je conseille à faire au moins une fois dans sa vie, quelque soit le résultat, bon c'est sûr ça fait un peu cher mais bon au vu des moyens mobilisés c'est compréhensible.

Avatar de l’utilisateur
Swinn
Messages : 1436
Inscription : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Swinn »

Headzzy a écrit : mer. 24 mars 2021 12:05 Bref, ça m'a fait beaucoup de bien je dirai, j'aimerai bien avoir les résultats mais tout ça reste coûteux, donc je dois économiser pour me permettre d'entendre les résultats. J'espère juste que ca va pas trop me tourmenter d'attendre mais pour l'instant ça va.
Je ne comprends pas bien, tu as payé pour passer le test et tu dois repayer pour obtenir les résultats ?
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2124
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Pascalita »

J'allais poser la même question. Je n'ai jamais entendu cette façon de procéder, d'habitude le psychologue indique le tarif global et ce qu'il comprend : entretien d'anamnèse préliminaire ou le même jour que le test, test(s) et en combien de séances/heures, rendez-vous de bilan.

Avatar de l’utilisateur
Brunehilde
Messages : 325
Inscription : mer. 15 juil. 2020 15:29
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10783
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Brunehilde »

Il me semble que Headzzy parle de coût émotionnel ou cognitif 🙂, sinon effectivement ce serait étrange.
Qu'on se le dise : les Walkyries chevauchaient des loups !
Ça explique sûrement pourquoi je n'aime guère ceux qui peignent des rayures à leurs chevaux... :guitare

Headzzy
Messages : 13
Inscription : lun. 14 sept. 2020 03:04
Profil : En questionnement
Test : WAIS
Âge : 25

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Headzzy »

Swinn a écrit : mer. 24 mars 2021 13:24
Headzzy a écrit : mer. 24 mars 2021 12:05 Bref, ça m'a fait beaucoup de bien je dirai, j'aimerai bien avoir les résultats mais tout ça reste coûteux, donc je dois économiser pour me permettre d'entendre les résultats. J'espère juste que ca va pas trop me tourmenter d'attendre mais pour l'instant ça va.
Je ne comprends pas bien, tu as payé pour passer le test et tu dois repayer pour obtenir les résultats ?
Désolé si j'ai pas été clair, je paie à la séance j'ai payer pour le premier entretien, la passation du WAIS, et y'aura un dernier paiement pour la restitution des résultats, j'ai payé les 2/3 en gros. Ca me semble pas anormal, c'est juste une facilité de paiement je pense. Le prix global était fixé, c'est juste que je fais avec les moyens que j'ai et c'est tout enfin je vois pas ce qu'il y'a de bizarre je pouvais pas payer en totalité. :pale:

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2124
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Pascalita »

Headzzy a écrit : mer. 24 mars 2021 13:45 Ca me semble pas anormal, c'est juste une facilité de paiement je pense.
Oui, il y a effectivement des psychologues qui proposent d'échelonner le paiement, mais je n'avais jamais entendu de paiement à la séance, et en tout cas pas de désolidarisation entre le test et le rendez-vous de bilan. Je ne sais pas si on peut dire que c'est "anormal" ; dans un sens, c'est juste (on paie ce qu'on consomme, si je puis dire), mais je trouve ça rude.

Bon courage pour l'attente alors ; j'espère qu'elle ne sera pas trop longue. :?

Headzzy
Messages : 13
Inscription : lun. 14 sept. 2020 03:04
Profil : En questionnement
Test : WAIS
Âge : 25

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Headzzy »

Bon courage pour l'attente alors ; j'espère qu'elle ne sera pas trop longue. :?
J'espère revenir vite à ça en effet merci pour le soutien :huhu:

RenéCotty
Messages : 3
Inscription : mar. 23 mars 2021 12:57
Profil : Bilan -
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par RenéCotty »

Bonjour à tous,

C'est mon tour de vous raconter mon wais.

D'abord les circonstances:

C'est un situation un peu particulière que je ne crois pas avoir retrouvé encore ici, même si évidemment ma lecture des topic n'a pas été exhaustive.

Mon époux est thqi, testé dans l'enfance, ce qu'il ne m'avait dit que de manière anecdotique en me racontant son enfance. C'était un absolu non sujet pour lui, du type "oui je me suis cassée la jambe petit et on a dessiné sur mon plâtre". J'avais rangé cette information dans ma mémoire, comme ses vacances au pays basque et ses difficultés passées à faire ses lacets.

On a ensuite eu un enfant, un petit garçon absolument formidable bien que très prenant que je trouvais plein de vie, plein de mémoire et plein de mots. Vers ses 2/3 ans, à un rdv de routine une pédiatre (dont nous avons appris après, qu'elle était "spécialisée" hqi) nous a demandés si on connaissait les spécificités liées à la douance, et autres circonvolutions pour conclure que tout de même, le nôtre coche toutes les cases.

"Ah bah, comme toi !", je me suis entendue dire en regardant son père.

Nous rentrons chez nous, puis quelques semaines plus tard, convoqués par la psy de la crèche, nous entendons peu ou prou le même laïus, ce que je trouve assez cocasse.

Il n'a que deux ans, je propose donc que tout le monde prenne une grande inspiration et boive un verre d'eau (surtout, moi !).

En bonne mère investie, je me lance donc dans les lectures de livres, d'articles, et de forums, et bim bam boum, l'effet barnum me tombe dessus et c'est comme si je voyais très clairement l'éléphant géant qui était dans le salon de ma vie depuis toutes ces années.

Je ne vais pas m'étendre sur cette sensation que beaucoup ont dû vivre ici.

Je me retrouve ainsi dans la situation de l'hpi schrodinger : je le suis et je ne le suis pas en même temps, mais veut-on vraiment ouvrir la boîte pour savoir ce qu'il en est ?

Je me sentais assez prête à vivre dans l'entre-deux, et puis après 6 mois de tergiversation, j'ai pris internet et mon courage à deux mains, et j'ai réservé un créneau chez une psy relativement spécialisée place de la nation pour un entretien préalable et un test une semaine plus tard.

Pas du tout tentée par les "boîtes à test", ni par les pontes, je m'étais dit un entre-deux avec un aléas de médiocrité, c'état assez dans mon esprit.

Je vais au premier rdv, pas plus émue que ça, et je me lance dans ma récitation de mes "symptômes" que j'avais soigneusement consignés en me repassant le fil de l'enfance et de mes bizarreries.

La psy a la gentillesse d'hocher la tête devant cet exposé de poncifs, ce qui est relativement réconfortant.

Rendez-vous est pris pour la semaine d'après à 13h30, pour cette fois passer le test. Je paie, je remonte sur mon vélo et je reprends ma vie.

Je lis un article de blog sur les exercices du test pour ne pas être prise complètement au dépourvu, et je me lance dans des exercices d'entraînement de type Rocky 1 (et 4): 0 moyen, beaucoup de volonté. En réunion je me note une série de chiffres sur une feuille et j'essaie de les retenir et d'en changer l'ordre. Je me rends compte moi-même de l'absurdité du mécanisme, mais cela me rassure.

Le vendredi arrive, je suis toute contente, je sautille place de la nation, toute animée de l'idée que je vais me confronter à la grande matrice cérébrale et à ses limites.

Je me récite une petite musique emplie de lyrisme et regarde partout autour de moi pour graver ce lieu, et ce moment, dont je me dis qu'il sera un tournant.

Bref, j'en fais trop.

Je cache cette partie de moi qui aimerais beaucoup, avoir son étiquette "hpi" pour ressembler à mon fils et son père et me dire que nous fonctionnons tous de la même façon.

J'enfonce encore plus profondément mon angoisse que cela ne soit pas le cas, même si je sais qu'au fond cela ne changerait pas grand chose.

Et je recouvre de sac de sables la peur que la réponse que je pensais avoir trouvé toutes mes bizarreries n'ait été qu'un écran de fumée.

Je sonne, je respire un coup, et on y va.

Le test:

On ne commence pas par les cubes, mais par des balances. Je comprends qu'il y a un problème de matos, et le côté bordel me rassure.

Facile au début, je m'embrouille complètement à la fin du milieu, puis trouve plus faisables les dernières.

Comme j'ai 45 secondes, je panique et j'ai l'impression que dès que je trouve le "truc", le "code", la sonnerie retentit, ça me paralyse totalement.

Ensuite, les similitudes : je trouve ça vraiment intéressant, même si je tombe à côté d'éléments de ressemblance ultra simples pour me concentrer sur des choses plus anecdotiques au sein de la même question. Évidemment ensuite, je me tape le front avec la paume, et repasse mes conneries en boucles.

Je me trouve moyenne dans à peu près tout, c'est à dire que j'y arrive sans problème jusqu'à ce que ça se corse et ensuite je surnage pataudement comme un chiot dans un étang.

A l'exception des définitions et de la vitesse où je me sens à l'aise.

Je ne vais pas revenir sur les puzzles que je considère comme un instrument torture kafkaïenne.

J'ai le droit à une pause pendant le test que je passe à fumer sur le balcon en me demandant ce qui m'a pris : je constate l'étendue du piège ouvert devant moi (que j'ai soigneusement monté toute seule, pièce par pièce) et me demande bien ce que je vais faire quand je vais découvrir que je me suis montée un film toute seule.

Je trouve la psy bienveillante, même si elle ne me donne aucun "indice" sur la véracité de mes réponses, et que certains moments elle a l'air tout simplement saoulée.

Je pars sans avoir la queue d'une idée sur l'issue du test, et on se dit à dans 2 semaines.

Je suis complètement exsangue, pour l'une des premières fois de ma vie, je sens mon cerveau complètement crevé, à plat.

Je m'assois sur un ban et j'ai l'impression de contempler l'énorme abysse de ma stupidité.

Là commence l'attente infernale.

Moi qui étais assez zen jusque là je rentre en phase maniaque, lisant absolument toutes les pages de ce forum et des autres essayant de me comparer : "ah oui moi aussi j'ai vécu les choses comme ça", puis je regardait le + ou le - à côté du pseudo, comme si les gens avaient passé le bac.

Ces deux semaines d'attente, le côté examen, me ramènent à une impression performative que je trouve assez néfaste. J'ai hâte d'être à l'étape où j'ai pris du recul, comme les gens qui font du yoga pendant leur morning routine.

Je me sens aussi assez isolé dans cette attente : une fois que l'on a raconté le test et que l'on dit être dans l'attente, on ne peut pas attendre de nos époux, copains, parents qu'ils écoutent les trémolos de nos angoisses et les resucées de nos réponses.

On est donc là, comme des lions en cage, avec les inconnus des forums comme camarades.

Je remercie donc sincèrement tous ceux qui ont partagé leur vécu sur cette page.

Quant à moi, je reviendrai peut être vous dire ce qu'il en est des résultats, mais plus probablement j'irai m'enfoncer dans ma grotte pour processer ce merdier.

Avatar de l’utilisateur
Juvi85
Messages : 39
Inscription : lun. 8 févr. 2021 20:28
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tours
Âge : 35

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Juvi85 »

@RenéCotty Merci pour ton témoignage et bon courage à toi, c'est dur ! ^^'

Avatar de l’utilisateur
Nounours
Messages : 20
Inscription : jeu. 25 mars 2021 21:37
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?p=338761
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 30

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Nounours »

A mon tour de partager mes sentiments à la sortie du test, pour la petite histoire de ce qui m'a amené au test, merci de voir mes autres posts, je ne voudrais pas faire un hors-sujet ici :clin:
Passage du test ce matin, cette réaction est donc écrite à chaud. J'éditerai, peut-être, pour vous y détailler mes réactions plus à froid ou après la restitution.

Honnêtement, le test m'a fatigué, mon cerveau m'a lâché à un moment et j'ai été incapable de répondre, ni même de me souvenir de la question en fait. Il a été très difficile pour moi de me concentrer sur les derniers exercices. Je sentais que j'étais en craquage, fatigue psychologique d'un côté et énervement de l'autre d'avoir le sentiment d'avoir raté des choses auxquelles j'aurais pu réussir. Cela m'a surement mis en difficulté pour la suite.

Comme cela a déjà été dit sur ce fil, je sens vraiment mon cerveau à plat, crevé et au bout de ces capacités. Fort heureusement pour moi, aujourd'hui il fait plutôt beau. J'ai passé le test dans un cabinet au centre d'un petit village sympathique, en vieilles pierres blanches que j'adore. Ma moto était garée sur la place, une place sympathique, arborée et avec une boulangerie. Complètement HS, je m'achète un petit dessert pour reprendre des forces en sucre (mon pêché mignon) et retour à la maison par une petite ballade en forêt avec la moto.

Je me pose un peu, vide mon cerveau sur ma console et reprend le boulot. Je vous écrit durant une réunion qui ne sert à rien. Mon cerveau va mieux ! J'arrive à nouveau à faire deux choses en même temps :grin:

J'avoue que j'ai l'impression d'avoir louper beaucoup de choses alors que j'aurais pu les réussir et commence maintenant pour moi une longue semaine d'attente avant la restitution. J'ai déjà commencé à chercher des barèmes à essayer de m'auto-évaluer en fouillant sur le net. Je me dis que si j'ai tant de mauvaises réponses ici et tant là alors ça me fera tant au QI etc... Je sais que c'est une très mauvaise idée, mais je ne peux pas m'en empêcher. J'ai bien trop hâte de savoir. Autant me lancer pour prendre un rdv pour passer le test fût dur, autant maintenant j'ai envie de savoir. C'est mon fonctionnement, long à me décider, mais si j'ai une idée derrière la tête, je ne l'ai pas ailleurs comme dirais ma grand-mère.

Voilà je vous laisse avec mes impressions à chaud et reviendrez peut-être pour les impressions à froid si celles-ci changent.

Un conseil simple pour ceux qui vont passer le test : posez votre journée ! pas comme moi juste la matinée, vous ne serez pas très productif l'après-midi et c'est énervant. Une bonne ballade l'après-midi pour vous aérez sera le mieux je pense :clin:

Répondre