Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
Invité

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Invité »

Ah oui désolé...

Je plafonne à vocabulaire. Test de culture G, en fait, pour moi, c'est le sub test "INFORMATION" ^^

Avatar de l’utilisateur
fungi
Messages : 39
Inscription : mer. 18 déc. 2013 23:45
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 35

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par fungi »

Pour ma part, j'ai plafonné en similitudes et arithmétique.

Si je me souviens bien , j'ai eu de la "difficulté" sur un item des similitudes. J'avais bien trouvé un lien cohérent mais la psy attendait un autre élément, apparent plus évident. Visiblement, cela n'a pas influé la note négativement. Sinon pas vraiment de difficulté, j'étais plutôt étonné que cela s'arrête si tôt, donc plutôt 3, avec peut-être un petit bémol.

La partie arithmétique m'a paru d'une très grande simplicité, j'ai donné toutes les réponses sans hésitation à la fin de l’énoncé. La psy m'a avoué avoir été étonnée de ma vitesse de calcul, me demandant si je calculais au cours de l'énoncé. En fait oui, j'anticipais la question finale sans difficulté et attendais même parfois par politesse avant de donner la réponse. Techniquement, j'ai commencé à m'amuser un peu à la dernière question et j'ai été réellement frustré de m'arrêter là, donc je dirais 3, voir 3+ !
Les objets quantiques sont complètement dingues mais au moins, ils le sont tous de la même façon !
Richard Feynman , 1918-1988

Avatar de l’utilisateur
Fu
Messages : 1293
Inscription : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9137
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Fu »

On a parfois écrit sur ce forum que les THQI étaient forcément homogènes, puisque la plupart de leurs subtests doivent avoir une valeur élevée, mais je viens (seulement…) de me dire qu’à cause de ces plafonds, parfois très limitants pour certaines personnes (niveau trois sur l’échelle de l’autre, là), on pouvait cacher une hétérogénéité. Si quelqu’un a en réalité 235 (oui bon, j’exagère un peu) dans un subtest et 17~18 dans les autres, on ne peut pas vraiment parler d’homogénéité. :vgeek:

Avatar de l’utilisateur
Petitsmartin
Messages : 56
Inscription : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Petitsmartin »

Bonjour,
Je viens apporter mon expérience cela relancera peut-être le débat.
Alors sur l’échelle de Fu; en vocabulaire et similitudes je dirais 3, je n’ai pas ressenti de difficulté croissante. Pour moi on connaît ou non la réponse, point barre.

Pour les puzzles visuels, je dirais un mélange de 2 et 3 il n’y a bien que le dernier qui m’a donné du fil à retordre mais j’ai trouvé très dommage que cela s’arrête quand ça devenait enfin intéressant.

La mémoire des chiffres a été un vrai supplice, j’avais cette impression que ça n’en finirait jamais. J’ai pourtant eu 19 sur cet item.... je dirais du point de vue de mon conscient 1 mais au vue des résultats mon inconscient devait hurler 3 !! Mon cerveau c’est vraiment mis en mode automatique je n’avais plus aucun contrôle sur ce qui sortait de ma bouche.
Arithmétique je dirais 2, moi qui me suis toujours senti comme une vrai brêle en math (2 au bac de math tout de même 💪) j’ai trouvé les questions d’une simplicité sans nom. Ou alors j’ai eu de la chance.

Et enfin en symboles je dirais 3 mais sans grande conviction, je n’ai pas vue l’intérêt de la chose, pareil mon cerveau c’est mis en mode auto et moi je suis partie sur d’autres projets dans ma tête 😁

Voilà pour mes notes entre 19 et 17.
Et je rajouterais que pour la plupart la difficulté que j’ai ressenti était plus du au fait que cela me semblait interminable, genre « on passe bientôt à autre chose? c’est bon on a compris, la suite » plus qu’à une difficulté croissante.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
Messages : 3290
Inscription : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6392.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Napirisha »

"ou alors j'ai eu de la chance" :D
il doit y avoir quelque part un sujet sur le syndrôme de l'imposteur :P
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar de l’utilisateur
Petitsmartin
Messages : 56
Inscription : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Petitsmartin »

Non mais alors sans rentrée dans les détails j’avais parfois l’impression d’avoir des problèmes de la classe de cm1 de mon fils... et pourtant je suis loin d’être une référence en la matière.

Je vais quand même faire un saut sur le topic « syndrome de la imposteur » sait on jamais 😂

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Napirisha
Messages : 3290
Inscription : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6392.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 38

Ancien Membre de l'équipe

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Napirisha »

(J'ai eu les mêmes questions, a priori. Je suis pas idiote à la base parait-il, mais je n'arrive pas à retenir les données du problème, et encore moins à calculer de tête, même si dans l'absolu c'est tout con et qu'avec papier-crayon je n'aurais aucune difficulté. Mais je t'assure, c'est loin d'être évident pour tout le monde de traiter ça de tête.)
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Avatar de l’utilisateur
Petitsmartin
Messages : 56
Inscription : ven. 10 mai 2019 11:05
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10606&p=316697#p316697
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Petitsmartin »

Par contre pour répondre à une des questions du topic à savoir peut on parler d’homogénéité avec le thqi, ma neuropsy m’a expliqué que j’étais à deux doigts de ne pas y être mais que c’était tout à fait logique lorsque l’on a des items a plus de 145. Étant donné que les notes sont plafonnées.
Pour mon cas un item à 146 et le plus bas à 134, je suis dans les clous mais si j’avais pu avoir un chouïa plus que 19, bam l’écart serait plus important et mon profil passerait en hétérogène.

Avatar de l’utilisateur
choueps
Messages : 14
Inscription : mer. 24 avr. 2019 02:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 33

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par choueps »

De mon côté pour ceux que j'ai plafonné:

Symbole 3, Bien passé sans que je m'en rende compte... j'ai eu le temps de barrer corriger une faute sur le coup, j'ai brisé ma mine de crayon papier et changé de stylo et j'ai quand même plafonné... improbable. (Alors que bon code je suis dans la moyenne).

Similitude 3, le plus facile et le plus fun mais du coup je reste avec l'impression que si je l'ai fait si facilement tous mes amis auraient fait pareil...

Voc 3, là c'est plus le feeling de " c'était facile... mais j'ai eu de la chance d'avoir ces mots là"

Mémoire des chiffres 3.. lui je pense que j'aurai réussi avec 11-12 chiffres pareil

De mon côté je constate que les forces et faiblesses peuvent être TRÈS polarisées en fait et alors que je trouve les subtests de mes forces-plafond facile (moi c'est le plafond...ou juste la moyenne, je n'ai rien entre les deux sur 3 de mes 4 indices) ça contraste fort avec mon ressenti de difficulté sur des subtests comme information, arithmétique, puzzle ou je me suis sentie en difficulté.

Avatar de l’utilisateur
Ukyo
Messages : 48
Inscription : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9959
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Ukyo »

On a été quelques uns sur ce topic à faire part d'un étonnement vis-à-vis des subtests de vocabulaire. Il y a des mois j'avais pris note de quelques trucs glanés ailleurs sur ce forum, je les ressors maintenant, mieux vaut tard que jamais :

Lady Space
(...) ce test est construit de manière à ce que très peu de gens arrivent à répondre à tout, ce dont je déduis que la majorité des gens ne doit pas savoir ce qu'est un Massaï ou un Ampère ou ce que veut dire "incendier", enfin pas les 3 trucs à la fois quoi.
Ça, c'est intéressant - "pas les trois trucs à la fois". D'ailleurs on pourrait même dire "pas les 19 trucs à la fois". Je crois que ça explique largement la logique du test.

J'avais parlé de "biais de l'intelligence cristallisée" (un biais que j'ai sorti de nulle part en fait), mais c'est justement le fait qu'aucun des mots demandés ne soit extraordinairement pointu qui aide à ne pas trop biaiser le test. Sinon tu sélectionnes les gens ont pu être exposés à ces mots pointus dans leur vie ou pas. Là, on a des mots probablement déjà rencontrés, même rarement ou incidemment, par le sujet, mais qui ne peuvent probablement pas tous à la fois coïncider avec ses compétences ou ses centres d'intérêt récurrents. On teste rétrospectivement la capacité de la personne à avoir pu comprendre et enregistrer dans le passé des mots, même rencontrés de façon "volatile" - et donc sa capacité actuelle à continuer à le faire.

Du coup, je comprends qu'évaluer l'intelligence cristallisée, ça ne revient pas à examiner un bagage accumulé mécaniquement et qui serait décorrélé d'une intelligence qu'on imaginerait "pure". Bon, peut-être que vous le saviez, mais moi j'ai l'impression de mieux comprendre qu'avant en tous cas :)


Axolotl
Alors elle a souri et m'a montré son manuel de passation :
elle : "Vous voyez, pour ce mot, la plupart des gens répondent ça" (elle me montre un truc qui me semble vraiment basique, incomplet)
moi : "c'est tout ce qu'ils ont à en dire ?" (yeux en soucoupe)
elle : "ben oui".
Ça résume bien un truc que j'avais laborieusement tenté de décrire en intervenant sur ce topic en page précédente. Mais ça reste flou pour moi, j'aurais beaucoup aimé moi aussi voir ne serait-ce qu'un exemple de réponse représentative de la majorité sur le subtest de vocabulaire.

Avatar de l’utilisateur
Pascalita
Messages : 2125
Inscription : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : viewtopic.php?f=78&t=7720&p=228775#p228775
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Pascalita »

Ukyo a écrit : jeu. 12 nov. 2020 15:58 Axolotl

Alors elle a souri et m'a montré son manuel de passation :
elle : "Vous voyez, pour ce mot, la plupart des gens répondent ça" (elle me montre un truc qui me semble vraiment basique, incomplet)
moi : "c'est tout ce qu'ils ont à en dire ?" (yeux en soucoupe)
elle : "ben oui".

Ça résume bien un truc que j'avais laborieusement tenté de décrire en intervenant sur ce topic en page précédente. Mais ça reste flou pour moi, j'aurais beaucoup aimé moi aussi voir ne serait-ce qu'un exemple de réponse représentative de la majorité sur le subtest de vocabulaire.
C'est drôle, moi, j'ai toujours répondu par le moins de mots possible : disons deux ou trois, et les plus proches possible, en essayant de trouver un synonyme exact. Je n'ai pas fait de phrases, pas d'explications, encore moins de périphrases. Vraiment au plus concis. Et je suis au plafond aussi. Comme quoi...


Dans mes souvenirs de passation, en parallèle à ce que tu cites d'Axolotl ci-dessus :
En réponse au dernier mot de la liste :
moi : "trucmuche. ... bidule, machin..."
elle : "trucmuche, ce n'est que la deuxième fois qu'on me le dit."
moi : 8o
elle : "et vous avez l'air de trouver qu'on est sur des mots faciles ?"
moi : "ben oui. Seulement la deuxième fois ? 8o 8o "

Avatar de l’utilisateur
Ukyo
Messages : 48
Inscription : mar. 5 mars 2019 19:58
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9959
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Ukyo »

Ah, oui, je me souviens d'un échange de ce genre aussi. Quand le psy m'a expliqué ce que je décrivais en page 2 (qu'il lui fallait entendre des notions ou mots bien précis indiqués dans son manuel pour valider ma réponse), je me souviens qu'il s'était appuyé sur une de mes réponses en disant que peu de gens utilisaient tel ou tel terme alors que ça me semblait être le truc le plus immédiat et évident à dire.

Apoph
Messages : 35
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Apoph »

Bonjour à tous !

Intéressant, ce sujet, et les diverses impressions qui y sont relatées. Je vais vous faire part des miennes, mais au préalable, je vais essayer d'éclaircir le questionnement qui s'est posé quelquefois sur le score-plafond. Il dépend en effet des tranches d'âge, et correspond, il me semble, à la réussite qu'ont eu les personnes correspondant à chaque tranche dans le groupe de référence. Si trop de personnes ont atteint le plafond, ou du moins ont fait des scores assez élevé, alors la note maximale atteignable baissera. Il faut que la répartition reste gaussienne.
Je ne sais pas si c'est clair.
Ce que je ne saurai dire cependant, c'est si une note plafonnée à 16 vaut une note plafonnée à 19, pour une même personne ; ni si une note plafonnée à 16 pour une personne dans une tranche d'âge, vaut une note plafonnée à 19 pour une personne dans une autre tranche d'âge. Peut-être que la note brute n'est pas équivalente, mais que la formule de calcul final incluant la tranche d'âge permet de rétablir cette discordance initiale.
Si quelqu'un pouvait nous éclairer !

Passons au vif du sujet !

Je suis dans la tranche d'âge 30-34 ans, et je vais préciser pour chaque sous-test ma note et la note maximale.

Les plafonds touchés, ordre décroissant de facilité et d'envie de continuer :

* Similitudes et Vocabulaire, avec 19/19. Sur l'Échelle de Fu, je mettrai 3, car même si j'ai parfois eu l'impression de forcer un peu, ma manière naturellement tatillonne de me faire chauffer le cerveau se manifestant, j'ai trouvé, facilement selon la psy, à chaque fois (sauf un mot dont j'ai donné une définition apparemment approximative) précisément ce qu'il fallait trouver, et j'aurais pu continuer ainsi un moment, surtout en vocabulaire, m'est avis. C'est soit dit en sus un domaine que j'affectionne et que j'apprécie pratiquer, explorer. Pour l'anecdote, elle manifesta sa joie que je lui énonçasse un synonyme du bouquin de cotation qu'elle n'avait encore jamais eu. C'est vrai que ça bouste et valorise !

* Symboles, avec 19/19. 3/Fu Scale . J'ai pris beaucoup de plaisir à me déconnecter de toute réflexion profonde, et aller le plus vite possible sans avoir à me soucier d'autre chose que la performance. J'ai rempli toutes les feuilles, et j'aurais pu aller plus loin, puisque le temps imparti n'était pas terminé, mais le chrono m'aurait interrompu quoi qu'il en fût.

* Arithmétique , avec 16/16. 2/Fu Scale. Comme cela a été dit plus haut, les calculs ne sont pas sorciers, et le but est de pouvoir manipuler mentalement les éléments d'une consigne. Pour la plupart des problèmes, j'ai répondu juste après l'énoncé, même si j'ai pu m'embrouiller à une ou deux reprises, en me reprenant en cours, et j'ai pris plaisir à pratiquer ces exercices. J'aurai pu aller plus loin, mais jusqu'à quel niveau de difficulté, je ne puis dire.

* Matrices, avec 17/17. 2/Fu Scale. Sur la dernière, j'ai peiné. Mais je pense que j'aurais pu continuer sur encore plusieurs quand même. Je suis le genre à avoir du mal en cours de route sur quelque chose de moins difficile que ce que mes capacités me permettre de résoudre, puis de me reprendre et de réussir bien avant.

Je vais un peu déroger aux règles édictées par Fu. Pardonnez-moi d'avance !


Les plafonds non touchés car erreur bête, pas de sentiment de grosse difficulté :

* Cubes, avec 15/18. 3/Fu Scale. J'ai perdu trois points sur un item considéré comme facile. Je ne vais pas entrer dans les détails pour ne pas révéler d'interdit. En somme, j'ai fait une massive erreur d'inattention, et tous les cubes suivants, jusqu'au dernier, ne m'ont pas donné beaucoup de fil à retordre et j'ai eu tous les bonus temps.

* Puzzle, avec 16/17. 2/Fu Scale. Erreur de précipitation, mais pas de gros niveau de difficulté ressenti.

* Information, 16/18. 2/Fu Scale. J'aurais bien répondu à d'autres questions, quoique trois réponses m'ont fait défaut (je connaissais la réponse pour deux). Mais, évidemment, le résultat sera toujours teinté d'un peu plus de hasard, dans ce sous-test, que dans les autres.

La galère, ou presque :

* Mémoire des chiffres et Codes sont notés sur 19, dans ma tranche d'âge. Pour le premier, ce fut laborieux ; pour le second, pas d'impression de galérer, mais le niveau de difficulté, au vu de mon résultat et de ce que m'a dit la psy, doit être assez élevé. Je me relis et me dit que ma remarque est bête, puisque le niveau de difficulté ressentie dépendra des capacités qu'on a soi dans le domaine cognitif concerné par le sous-test, et que par définition, certaines personnes sont capables d'aller au bout. Je suis tout de même curieux de savoir comment ont fait ceux qui ont plafonné Codes — une personne en a parlé, ici, il me semble me ramentevoir !



Merci pour ce sujet, en tout cas, Fu — et tous les contributeurs qui l'ont étoffé, pas Fu, ni étouffé, hein ! ne vous méprenez point ! J'ai apprécié de me pencher derechef, et sous un angle neuf, sur mon expérience, toute récente, du bilan. J'ai encore quantité de plâtre dans les tifs, c'est fou, Fu !



Salutations,

Apoph
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

lumerk
Messages : 7
Inscription : mar. 26 janv. 2021 19:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par lumerk »

Holà !
J'ai plafonné à certains subtests, donc je fais apporter ma pierre à l'édifice :)

Similitudes - 3 sur la Fu Scale. Un peu dérouté aux premiers mots contraires, une fois qu'on a compris le principe et qu'on en a fait abstraction ça va tout seul pour la suite. Note à prendre avec des pincettes ceci dit vu que m'a psy a eu la tolérance de me faire reformuler quand ça ne correspondait pas à la réponse attendue, donc en note réelle & méritée, si elle avait pris en compte mes réponses directement, j'aurais sans doute eu beaucoup moins.

Vocabulaire - 3 sur la Fu Scale. J'ai été extrêmement étonné du dernier mot (qui me semble pourtant se trouver dans pléthore de récits étudiés dès le collège) que la psy m'a annoncé être "difficile" avec peu de monde qui parvenaient à le définir. Aucune gêne sur ce subtest qui me semble effectivement avoir un plafond fort, mais il me semble à la réflexion que le but est un peu celui de la JDC (coucou la propagande de l'armée !), à savoir celui de vérifier une alphabétisation qui peut être corrélée à l'intelligence, et pas nécessairement une culture linguistique ou littéraire qui ne rentre pas dans ce cadre (ceci dit, il y a bien un test de culture G ...)

Matrices - 2 sur la Fu Scale. Les dernières n'ont pas posé de souci, mais il y en a une - en plein milieu - qui aurait accepté 2 réponses comme logiques selon moi. J'ai donc du faire appel au hasard - qui a bien fait les choses - du coup des difficultés auraient pu me bloquer en montant le niveau d'abstraction si j'avais trouvé d'autres matrices à réponses multiples

Algèbre - 2 sur la Fu Scale. Avec le dernier item de la WAIS j'aurais pu répondre 3, vu qu'il me semblait encore relativement simple, mais ma psy a marqué un temps de pause en me faisant passer les derniers items du même subtest de la WISC, qu'elle trouvait infaisables. Infaisables je ne pense pas, mais forcé de reconnaître qu'ils l'ont été pour moi, les données à retenir et les calculs intermédiaires bien plus nombreux que ceux de la WAIS m'ayant fait LARGEMENT dépasser le temps imparti (1 min pour répondre au lieu de 20 secondes ...)

Codes - 1 sur la Fu Scale. Je le mentionne vu que j'ai eu la note de 19, mais je n'ai pas terminé la feuille, il semble que la note maximale soit accessible sans tout finir. Je ne vois donc pas d'effet plafond ici pour ma part, n'ayant pas vraiment mérité cette note.

Il me semble que ces plafonds sont souhaitables d'un point de vue statistique, on pourrait aller jusqu'à l'infini avec cette représentation de l'efficience intellectuelle répartie selon une loi normale, mais sans plafonner ainsi l'échantillonnage serait pour le moins aléatoire aux extrémités de la courbe.

Apoph
Messages : 35
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Apoph »

@lumerk

« Je le mentionne vu que j'ai eu la note de 19, mais je n'ai pas terminé la feuille, il semble que la note maximale soit accessible sans tout finir. Je ne vois donc pas d'effet plafond ici pour ma part, n'ayant pas vraiment mérité cette note. »

Il me semble que ce qui compte pour l’établissement du score, c’est le nombre de cases que tu as complétées et que soient bien recopiés les bons symboles (ou codes). À partir de là — si bien sûr le psy a bien chronométré, et calculé — tu as mérité le score obtenu. C’est, de plus, un sous-test pour lequel il y a vraiment peu de doutes induits dans la cotation du psy.
Sur l’ICV, on verra par exemple des psys plus indulgents, plus irrespectueux des règles de cotation que d’autres.
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

lumerk
Messages : 7
Inscription : mar. 26 janv. 2021 19:03
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par lumerk »

Quand je parle de mérite, je parle de mériter de plafonner quand on est pas allé dans les retranchements du subtest.
La note est maximale par un simple effet d'échantillonnage et pas par atteinte totale et dépassement potentiel des attendus.

Apoph
Messages : 35
Inscription : mer. 27 janv. 2021 20:39
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Apoph »

Tu évoques l’échantillonnage. Penses-tu être dans une tranche d’âge surévaluée — dans le sous-test Codes — par rapport à d’autres ?

Les retranchements ? Je vois ce que tu veux dire, je n’ai défini qu’à moitié un mot que la psy m’a donné, dans Vocabulaire. Ça ne venait pas... J’eusse aimé ne pas commettre cet impair.
« [...] je préférerais être porcher à Amagerbro et être compris des porcs, plutôt qu’être poète et mal compris des hommes. »

Avatar de l’utilisateur
Swinn
Messages : 1439
Inscription : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&p=279551#p279551]Tel Monsieur Jourdain...[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: Contact avec le plafond : violent ou pas ?

Message par Swinn »

En regardant mes chiffres je me suis rendu compte que j'ai également atteint le plafond en code bien que je n'ai pas terminé la feuille.
J'étais au taquet de ce que je pouvais faire, et à moins de totalement dissocier vision de l'œil droit et de l'œil gauche, je ne vois pas comment j'aurai pu aller plus vite.
"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Répondre