A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 557
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9657
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Bulle d'o » mar. 29 janv. 2019 22:54

Bon, ben, champagne alors !

Comment je l'ai vécu : tranquillement mais après, très grande fatigue et besoin de plein de tendresse, donc j'ai récupéré la dite-tendresse nécessaire! Soirée parfaite!

Je suis une HP lambda, dans aucune classe particulière, pas THQI, pas hétérogène, pas dans "le clan des 130" soit pas autour de la ligne fatidique.

Restitution ce jour, j'en ai retenu trois choses, la première :

j'ai pas pété les scores de vitesse alors que j'ai lutté, lutté car je suis ... perfectionniste (et beh, j'aurais pas dit ca, tiens)
je suis définitivement une verbale mais ça, vu le nombre de fois où on m'a dit de me taire, je l'avais bien pressenti...
Et enfin, le petit conseil qu'on m'a donné et c'est bien, ca boucle avec ma présentation : "ne changez rien à votre vie, vous avez trouvé votre équilibre!!! Vous allez vraiment bien. "

Ben voilà, ça je l'avais bien dit...

Bon, et... ben je suis bel et bien comme mes petits, donc c'est cool. Et pour la première fois de ma vie, j'ai pas pleuré devant une psy :)

Avatar du membre
Swinn
Messages : 732
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 53

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Swinn » mar. 29 janv. 2019 23:01

Hors-sujet
Féloches Bulle , je suis ravi pour toi.
Digère bien tout cela et profites en bien ;)
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

En ligne
Avatar du membre
Holi
Messages : 363
Enregistré le : jeu. 8 mars 2018 18:07
Présentation : viewtopic.php?t=9243
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 55

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Holi » mer. 30 janv. 2019 08:35

Hors-sujet
@Bulle d'o un retour joyeux et positif :clap: :clap: :clap:
La vie n’est facile pour aucun de nous. Mais quoi, il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l’on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l'atteindre coûte que coûte.
Marie Curie

Avatar du membre
enufsed
Messages : 1023
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : La Mort Dorée
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Dans mon Mortbillard, sous une pile de livres
Âge : 44

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par enufsed » mer. 30 janv. 2019 11:53

Hors-sujet
Très heureux pour toi, je sais qu'il n'y a pas de bâton de sourcier pour détecter les HP et qu'on ne lit pas l'avenir dans le terreau mais dans ton cas j'avais quand même des intuitions.
Par contre il va falloir changer ton pseudo pour le WEAAS parce que j'ai pas envie de trinquer à la Quézac :lol:

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 557
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9657
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Bulle d'o » mer. 30 janv. 2019 23:23

Hors-sujet
Merci beaucoup à tous :)

Twist
Messages : 18
Enregistré le : mer. 19 déc. 2018 00:57
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Twist » dim. 3 févr. 2019 03:42

Bonjour à tous et toutes. Je me permets de me joindre à cette discussion car je me pose des questions par rapport à mon passage d'hier.
Pour situer le contexte, je suis en cours de diagnostic d'autisme (Asperger d'après l'ancienne appellation). Je suis soi-disant également HPI détectée à 8 ans et justement après le passage d'hier, j'en doute fort. Je souhaitais donc savoir si des profils similaires au mien avaient été détectés HPI quand même.

En fait j'ai soi-disant passé la WISC mais mes parents n'ont plus les documents (étrange...), et ma mère a une fâcheuse tendance à embellir la réalité. Avec ma soeur on se demande si elle n'aurait pas "menti" en me disant HPI parce qu'avoir un enfant surdoué ce serait "classe", c'est un peu le style. Je me reconnais totalement dans les histoires de personnes HPI et mon meilleur ami est HPI également, mais finalement je me demande si ces bizarreries que je sentais en moi ne seraient pas "que" de l'autisme (le diagnostic est sur le point d'être posé officiellement, quasiment sûr d'après les psys). A l'école on a effectivement parlé plusieurs fois à mes parents de potentielle douance, mais pareil, si ça se trouve ce n'était que de l'autisme.

BREF, ça c'était pour le contexte, pour le passage:

Je n'ai pas dormi de la nuit la nuit d'avant, donc ma concentration a été altérée, mais honnêtement, mise à part la concentration je ne pense pas que plus de sommeil m'aurait aidé à avoir des résultats significativement différents. Ca me semble très hétérogène:

Les + : Aucune difficulté dans le verbal même si parfois je n'étais pas assez explicite (et parfois trop...). J'ai d'après elle été "très rapide" sur les cubes (même si parfois je décrochais en plein milieu d'un à cause de l'inattention). J'ai également "super bien réussi les matrices" d'après elle, je n'ai raté que les 2 dernières par inattention (j'y reviendrai). Pour la mémoire je ne sais pas comment elle va réussir à calculer, j'arrivais pas à fixer mon attention, et parfois j'allais lui réciter les plus difficiles du tac au tac (j'ai très bonne mémoire). Je ne sais pas comment elle va faire pour faire une conclusion sur la mémoire vu toutes les inattentions que j'ai faites malgré ça (je souhaitais même pas répondre)

Les - : Certains subtests étaient catastrophiques, une bonne partie de la mémoire par manque de concentration. Elle m'a fait sortir de la salle, prendre un verre d'eau plusieurs fois durant le passage. Tellement de mal à me concentrer qu'elle m'a donné un stimtoy (jouet pour autiste qui aiderait à la concentration). Le pire a été les puzzles où il faut deviner les différentes parties, j'ai été incapable de faire plus du tiers, et c'était pas de la fatigue. Je n'y trouvais aucune logique. Répondu du tac au tac en arithmétique aussi jusqu'à environ la moitié, à partir du moment où il a fallu jongler avec trop d'infos c'est devenu impossible, je suis restée mutique.

Conclusion: Je viens vers vous pour avoir des réponses car après ce passage, je pense qu'il est impossible que je sois HPI. Je me dis que qqun de HPI n'aurait pas autant foiré certains subtests, n'aurait pas été invité à sortir, à jouer... D'un autre côté, on me dit que si j'ai réussi les matrices (je répondais vraiment du tac au tac en plus) j'ai forcément un HPI. Très peu convaincue par cet argument cependant, mais en racontant mon passage on a insisté plusieurs fois sur les matrices, et la psy a aussi insisté sur ma rapidité + bon score à cette épreuve (et sur la mémoire). Je ne sais pas à quoi m'attendre, des gens dans le même cas? J'ai mes résultats dans plusieurs mois donc même si je sais que vous n'êtes pas psy, j'essaye de trouver des éléments de réponse, je suis ressortie très très dubitative de ce test. Merci d'avance
Autiste avec HPI (hétérogène)

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3788
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par madeleine » dim. 3 févr. 2019 08:16

Il y a ce dont tu te souviens, ce que tu as oublié, ce que tu as interprété, ce que tu crois savoir du test, ce qui s'est réellement passé, ce que tu y projettes. ...
Et puis il y a le fait tout bête que seul le professionnel qui a conduit le test détient les réponses factuelles.
Personne ici ne peut contourner cela, et encore moins extrapoler à partir de ta description.
Attendre les résultats, c'est difficile, on est beaucoup à s'être rongés de spéculations durant cette période. Mais ça peut aussi permettre d'éclaircir ses mobiles et ses attentes.
Je t'y engage :)
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Mikirabelle
Messages : 526
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 08:18
Présentation : Toutoute première fois
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Between the click of the light and the start of the dream
Âge : 38

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Mikirabelle » dim. 3 févr. 2019 09:08

D'après ce que j'ai pu comprendre, la psychologue qui fait passer les tests a une certaine latitude pour apprécier le fait que tu sois HPI ou non. Même si les résultats "chiffrés" ne te donnent pas un "bingo", il est tout à fait possible qu'elle détecte l'HPI dans ton fonctionnement. Tu risques aussi d'être très surprise par les résultats (en "bien" comme en "mal") car tu n'en connais pas le système de notation/cotation. Sans compter que si d'autres troubles s'en mêlent (genre TDAH), ça peut carrément planter certains subtests, ce qui ne voudra pas dire pour autant que tu n'es pas HPI. C'est pourquoi parfois (souvent ?) on ne peut pas compter que sur les chiffres ni que le seul test WAIS.

La phase d'attente est éprouvante, je ne peux que compatir...
Le meilleur moment de la journée, c’est quand on va se coucher (Chanson Plus Bifluorée)

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Peterp » dim. 3 févr. 2019 15:47

Bonjour à tous. J'ai envie d'écrire (chose qui m'arrive souvent) donc je vais vous raconter ma passation, qui remonte à un peu moins de trois ans.

Il faut savoir que contrairement à beaucoup d'entre vous, je n'ai pas passé le WAIS pour des questionnements anciens, ni un intérêt particulier pour la douance, mais parce qu'une personne (Asperger) connue sur un forum de "martyrs d'enfance", à commencé a me parler du Mensa, dont elle fait partie, en insistant sur le fait que je devais absolument faire le test pour rentrer dans ce club, très sympathique à ses dires et absolument à ma portée. Comme quoi, j'ai été détecté par cette inconnue qu'en plus je n'ai jamais vue, car après mon test elle a disparu dans le néant. Un ange venu d'une autre dimension ? Va savoir...

Du coup, et en pleine psychothérapie, car j’étais en choc post-traumatique sévère (amnésie traumatique) et alcoolique depuis un an, l'idée à commencé à se frayer un chemin dans ma petite tête agitée, et comme je ne me sentais pas supérieur à une merde écrasée par le destin, j'avais furieusement besoin de retrouver un peu de cet amour propre que je venais de perdre, et surtout, de ne pas réduire ma jeunesse à cette suite de violences qui venaient de remonter douloureusement à la surface. Bien évidemment n'étant pas dans mes meilleures dispositions, j'avais furieusement peur d'être recalé parmi les cons, donc j'ai beaucoup hésité avant de me lancer.
J'ai fait finalement le pré-test Mensa, avec comme résultat : "vous avez des bonnes possibilités de réussir les tests". Bon, là je me suis dit "peut-être que je ne suis pas si con". Et je me suis tout de suite inscrit à une session. Mais le jour J j'étais tellement hors de moi que je ne me suis pas présenté et du coup, conseillé par mon inconnue, j'ai décidé de passer un WAIS, sans être trop convaincu par la démarche (à cause du prix et de mes peurs).

Je précise que j'ignorais tout des tests de QI, du WAIS et de la courbe. Je savais seulement ce que j'avais lu sur le site du Mensa, soit qu'un score proche de 100 nous place dans la moyenne générale, et qu'au dessus de 130 nous sommes considérés comme "très intelligents". J'ignorais même que le test arrive au maximum à 160, désorienté aussi par des articles de journaux qui relatent de QI faramineux de stars américaines, sans préciser qu'il s'agit d'échelle Cattel et non Weschler.
L'avant jour J j'ai essayé de boire moins, pour ne pas arriver totalement dans les vaps, mais je n'ai pas fermé l'œil la nuit par l'agitation, donc je me suis présenté dans un tel état de fatigue et de stress que j'ai tout de suite déclaré à la psy que je voulais renvoyer le RDV, car je n'étais pas en condition, déprimé et au bord de la crise de nerf. Elle m'a fait asseoir, elle m'a laissé exprimer mes attentes et cherché à me calmer (je dirais en vain). Mais finalement nous avons commencé le test, et le chronomètre me stressait tellement que j'ai largement raté la première partie, car mes mains tremblaient et j'avais envie de lui lancer les cubes à la figure. En plus la psy à oublié de me préciser que tous les sous-tests ne sont pas chronométrés. Mais passons...

À la fin de l’IRP j'étais donc tellement démonté que je me suis levé en lui disant "vous voyez ? Je suis trop hors de moi, il vaut mieux renvoyer... nous fixons un autre RDV ?". Elle m'a tranquillisé en me disant que le reste aurait été beaucoup moins stressant. Je l'ai crue et j'ai commencé le verbal un peu plus dans le calme, mais en craignant le pire car je ne suis pas français. Et là surprise, à la fin de l’ICV elle lève la tête et me dit "vous êtes excellent". Je m’interroge... et poursuis avec le test de mémoire auditive, dans lequel je me sens particulièrement à l'aise, je dirais comme une machine en pilotage automatique, tant qu'au dernier item je me dis "c'est tout" ? Elle soulève encore la tête et me dit "dis-donc ! C'est rare de toucher le plafond dans ce sub-test"... Je m'interroge encore avant d'entamer l'arithmétique, en lui annonçant d'emblée que non seulement je déteste les maths, mais qu'en plus j'ai été déscolarisé à 15 ans. Mais encore une fois elle dit "vous êtes excellent en calculs mentaux". Je ne l'ai pas crue ! Mais il faut dire que le mot "arithmétique" m'évoquait des opérations complexes par écrit, et non pas des petites devinettes d'écolier traitées oralement.
Nous passons enfin à l’IVT, que je trouve particulièrement chiant mais que je m'applique à réaliser selon consigne, le plus rapidement possible. Ouuufff !
Elle me fait aussi passer les tests des couleurs, TAT, portrait. Pour voir si j'étais.. psychotique ? Asperger ? Je ne sais pas. En tous cas j'ai commencé à raconter un max d'absurdités sur les images, car c'est apparemment le but, donc cool ! À ce niveau là en général je suis très bon et très sur de moi, donc ces trois tests finalement m'ont amusé, et il était temps, car je n'en pouvais plus et mes prunelles commençaient à se croiser dangereusement. Mais heureusement, c'était fini ! Elle m'a fait un petit sourire et congédié pendant un quart d'heure pour préparer ses résultats.

Je suis sorti attendre dans la cour en aspirant une clope comme la dernière d'un un condamné à mort, dans un état indicible de rage et déception, me disant que j'avais tout raté et jeté par la fenêtre 300 euros pour me faire dire au final que j'étais un mec tout à fait "banal", alors que je voulais me sentir pour une fois un peu "spécial". Je m'étais investi pour me faire du bien, et je venais piteusement de me saboter. Mais j'espérais tout de même d'être catalogué parmi les "légèrement doués", vu qu'elle m'avait dit par trois fois que j'étais bon. Ce quart d'heure a duré une éternité.
Finalement elle m'appelle et m'annonce le score : 144. Très surpris (pour ne pas dire abasourdi) je réponds connement "mais... c'est beaucoup ?". Alors elle commence à m'expliquer ce qui est un écart type, la courbe, les percentiles, l'intervalle de confiance, me disant que pour elle je suis clairement dans les THQI, compte tenu de cet intervalle et de mon stress évident au début de la passation. Je lui demande alors qu'est-ce que c'est un THQI, et quand elle me l'explique, dans l'incrédulité je lui réponds "impossible ! Enfin, doué pour ne pas mentir je l'ai toujours senti, surdoué je l'espérais, mais pas autant quoi ! Il y a surement erreur madame". Elle en a rigolé, et m'a expliqué que si la distribution de mes indices est assez atypique, quoi qu’homogène, ma réaction incrédule est absolument typique des doués qui s'ignorent. Et en vous lisant je constate que je suis loin d'être le seul à réagir ainsi... Du reste, j'ai parfois encore du mal à l'admettre.

J'ai rempli mon chèque en silence, et je suis rentré dans le métro assommé, avec en tête un mélange de fierté enfantine et de rage atavique, la rage de ne pas avoir pu profiter de ce don dans des études pointues, dans ces sciences que j'aime tant. Mais après je me suis finalement convaincu que c'est grâce à ce don que je m'en suis sorti toujours indemne, sorti sans études et réussi ma vie d'adulte, malgré une enfance douteuse et une adolescence de sauvageon. Effet positif : un mois après le WAIS j'en ai terminé avec l'alcool et j'ai mis un peu de côté mon chat à neuf queues médiéval (qui est toujours dans ma pièce, mais dans un petit recoin). Et depuis j'essaye de travailler sur ma conscience en intégrant les implications de la douance dans mon existence, qui sont énormes. J'ai lu un paquet d'articles sur le sujet et bien évidemment je me suis inscrit au Mensa, fort sympathique comme disait ma providentielle inconnue, qui m'a félicité du résultat avant de disparaitre comme un fantôme. Et c'est dommage, j'aurais bien aimé la remercier, car sans son insistance je serais resté dans l'ignorance. En tous cas je me suis fait pleins de potes au Mensa, et je suis vraiment content d'avoir découvert en moi ce bambin si différent du petit martyre qui m'obsédait autant. Si l’inconnue me lit ici (on ne sait jamais) je tiens à lui adresser mon immense et sincère gratitude !

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 557
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9657
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Bulle d'o » dim. 3 févr. 2019 21:40

Courage Twist! Les résultats ne sont pas tout à fait égaux à ce qu'on en projette. Si j'avais du traduire, j'aurais effectivement validé mon verbal, mais je le savais sans test, hein mais j'aurais fortement sous-évalué tout l'ensemble. Tu auras ton retour bientôt, et la traduction est aussi surprenante et intéressante d'un renvoi assez fidèle de "ce que l'on est" simplement, soi, quoi. C'est ce que j'en ai pensé et également ce qui a marqué mon compagnon.

Peterp, joli témoignage!

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Peterp » lun. 4 févr. 2019 02:19

Merci @Bulle d'o.
Je dois dire que tout n'ayant pas lus en entier les 40 pages du fil, je trouve aussi vos témoignages jolis et très émouvants, et j'ai du plaisir à me reconnaitre dans ces moments partagés de stress, doutes, et questionnements sur l'après, toujours difficile à digérer, quoi qu'il soit le résultat.

P.S. Une mention particulière à @PointBlanc et à sa très belle image du naufragé, que je trouve particulièrement bien vue et bien écrite.

Rianne
Messages : 154
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Rianne » lun. 4 févr. 2019 10:32

@Peterp : Joli résumé. Au moins ce passage t'aura été plus que bénéfique.
On se verra peut être à MENSA du coup :) Marrant j'ai trouvé le TAT et couleurs plus déstabilisant que le WAIS pour le coup ^^

Avatar du membre
Loupiotte
Messages : 103
Enregistré le : jeu. 25 oct. 2018 22:17
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 28

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Loupiotte » lun. 4 févr. 2019 20:23

@Bulle d'o Félicitations Bulle d'O. Je n'ai pas pu poster de message avant mais j'avoue que j'étais impatiente de connaître tes résultats au WAIS. Quelle beau bilan et quelle phrase encourageante à la fin. Bravo !

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 557
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9657
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Bulle d'o » lun. 4 févr. 2019 20:53

oh merci, loupiotte, c'est gentil! suis touchée

Avatar du membre
Peterp
Messages : 87
Enregistré le : sam. 12 janv. 2019 03:26
Présentation : C'est par ici –>
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 56

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Peterp » lun. 4 févr. 2019 21:45

@Bulle d'o :angel5:

@Rianne Bien volontiers ! Du reste ça fait un certain temps que je ne participe pas à une activité. Tu est sur Paris ?

Amely
Messages : 10
Enregistré le : ven. 1 févr. 2019 21:23
Présentation : Juste moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Amely » dim. 3 mars 2019 09:40

Bonjour à tous,
ça y est j'ai passé le fameux test WAIS-IV chez une psy spécialisée (l'une des rares dans mon secteur d'après mes recherches). J'ai eu d'abord un entretien préalable puis ensuite deux rendez-vous d'une heure pour effectuer les tests à proprement parler.
J'étais extrêmement stressée, si bien que mes mains en tremblaient pour les premiers exercices ... Je pense n'avoir jamais été aussi angoissée, même pendant les études et les concours d'entrée à l'école. La deuxième séance était plus agréable car le stress était largement retombé. J'ai trouvé les exercices sympas, je ne m'étais pas trop renseignée dessus et je ne me suis toujours pas beaucoup documentée. J'espère que la psy saura expliquer tout ça dans le détail, et sinon je viendrais sur le forum relire tous les posts à ce sujet.
Maintenant j'attends fébrilement le rendez-vous de debrief et de présentation des résultats...
Je pense que le stress du passage du test est directement lié à l'importance qu'on lui accorde et à l'enjeu que l'on met derrière. Evidemment cela dépend de la situation de chacun. J'avais beau me dire que je ne jouais pas ma vie, que le résultat quel qu'il soit ne changerait pas qui je suis, j'ai aussi fondé beaucoup d'espoirs sur ce diagnostic...
Je voulais simplement relater un peu mon expérience du test, et dire à ceux qui s'interrogent et qui stressent avant le test d'essayer de prendre du recul et de relativiser. (et oui je sais c'est plus facile à dire qu'à faire !) Si vous y arrivez vous serez plus sereins et vous le vivrez encore mieux :-)
Je suis contente de l'avoir passé en tout cas, je pense que c'est une belle étape franchie.
Être en accord avec soi-même pour être ouvert aux autres.

Avatar du membre
ouadji
Messages : 75
Enregistré le : mer. 20 mars 2019 22:51
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par ouadji » jeu. 21 mars 2019 14:01

Comment avez-vous vécu le passage du test ?
La réponse simple serait : "La peur au ventre bien entendu". Pour celles et ceux qui on dix minutes, je développe.
Avant
Personnellement j'ai attendu 40 ans avant de passer l'ensemble des tests (WAIS IV), 40 ans de doute, de solitude, de décalage, d'aliénation. Plusieurs fois je me suis retrouvé devant la grande porte et à chaque fois j'ai fait demi-tour. Pourquoi ? et bien par peur du résultat bien évidemment, une peur viscérale. Cela fait 40 ans que je me "sens" plus intelligent que "les autres" (quel pédant celui-là, et quoi encore? :lol: ) Je me sentais "plus intelligent" ... oui, mais non ... c'était plus global, plus abstrait, je me sentais différent. Différent dans ma façon d'appréhender les choses, de les modéliser, de les hiérarchiser. Différent dans mes centres d'intérêts, dans ce que j'estime être important et ce qui ne l'est pas. Je m'intéresse à des choses qui n'intéressent personne (ou si peu), et je trouve sans intérêt ce à quoi la majorité des Humains s'intéresse. Socialement, je suis un alien, au sens des règles usuelles de sociabilité ... donc, je suis perçu comme un caverneux avec lequel le "contact" est de l'ordre du défi humanitaire. (ce qui m'amuse beaucoup). Je me "sens" plus intelligent, mais le suis-je réellement? Et bien, pendant ces 40 ans, de petites choses me portaient à le croire (je ne développe pas, inutile et trop long) ... mais, vérité ou délire paranoïaque? Imaginons une seule seconde que je passe le test et que le résultat soit :"rassurez-vous Monsieur, vous êtes parfaitement dans la "norme", soyez en paix" (ou pire) Les portes de l'Enfer se seraient ouvertes, béantes et apocalyptiques! Je suis donc le fou délirant et associable que l'on dit, mécréant à toute normalité statistique ... le suicide identitaire est proche. (je souris car j'ai dépassé ce stade). Réellement, l'enjeu de "soi à soi" peut-être terrible, c'est parfois toute une vie que l'on joue ... pour le moins c'est le sentiment que j'en avais.
Pendant
Devant la Porte une (x+1)eme fois, cette fois je la pousse, Alea jacta est est!
Je me tourne vers un des trois centres (en Belgique, oui, je suis Belge, personne n'est parfait ;) ) largement connus et reconnus en matière de détection et d'accompagnement de la Douance. Une équipe pluridisciplinaire, etc ... je pense avoir fait le bon choix. L'accueil est très chouette, le psy me met à l'aise. Je lui explique d'emblée que j'ai un gros soucis avec "le temps". En effet, certaines épreuves sont à temps limité. En tant que perfectionniste (pathologique), pour moi, le temps n'existe pas. En effet, comment pourrait-on espérer tendre vers la perfection dans un temps limité? Les deux concepts sont, en effet, antagonistes, voir mutuellement exclusifs! Elle me conseille "une séance préalable" pour pouvoir "en parler" et pourquoi pas (soyons fou) dépasser ce blocage/appréhension. Une séance qui s'avéra très positive et qui m'a permis, non pas de supprimer le temps, mais de le relativiser, de lui soustraire son emprise ... magique! Et voici venu le test ... en plusieurs consultations ... anamnèse (1hr), aspect qualitatif (1hr), aspect quantitatif (2hrs max), résultats et premier accompagnement éventuel (1hr). Alors ce test de QI? ... très chouette, dans une ambiance très ludique, une véritable partie de plaisir ... réellement, c'était amusant ... à chaque fois des "petits challenges", j'ai passé un bon moment. Quand cela s'est terminé (snif), j'étais un peu "frustré", j'aurais bien joué une heure de plus moi ! L'ensemble m'a semblé (relativement) facile, avec de temps en temps une question qui m' interpellait un peu plus. Un vrai bonheur ... avec "une" psy qui était plutôt agréable à regarder ... la totale ! Franchement, si vous hésitez ... et bien n'hésitez plus ... cessez de vous torturer l'âme à l'infini et poussez la porte (plus vite que moi).
Après
A la fin du test la Psychologue m'a dit qu'elle ne pouvait pas me donner le résultat immédiatement car celui-ci devait être (re)vérifié et surtout validé par le Centre. Ceci dit, quelque chose d'immatériel dans son sourire me laissait penser "que ..." Les résultats me furent donnés lors de la consultation suivante. Je pensais que par éthique, le résultat numérique se devait de rester confidentiel sur ce forum ... ayant parcouru les messages précédents, j'ai vu que "non" ... "ça" peut se dire. Donc, oui, j'ai été diagnostiqué HP avec des scores homogènes et un total de 145. Je ne me pose donc plus la question de savoir si je suis un imposteur schizophrène paranoïaque. (c'est plus facile à vivre, culpabilité, introversion ... dépression?) Je reste malgré tout un a-normatif devant la norme. Ce qui me remplit de joie quand je constate comment les normo_pensants interagissent avec le(ur) Monde. Je suis heureux d'être un mouton diapré (non, pas noir) et d'être simplement différent. Non, je n'ai pas pleuré ... j'ai malgré tout été surpris par ce 145. Quelque part, je le savais, je le sentais ... mais entre le sentir et se le faire dire à haute voix ... c'est la mer rouge qui s'ouvre.
PS
Petit avis personnel.
Avoir un QI > à 130 est une conséquence, un side-effect, et n'est en aucune manière une cause. C'est une (toute petite) facette de l'état de Haut Potentiel. Car ce qui vous abysse la vie (oui, du verbe abysser, hi), ce qui ruine vos certitudes, ce qui vous empêche de vous trouver et de vous construire sainement ... ce n'est pas votre QI de 260, c'est votre "fonctionnement" de HP. Vous modélisez le Monde et tout ce qu'il comporte de façon (totalement) différente ... là est la singularité.

Une belle journée à toutes et tous. :)

ouadji,
Je ne détiens aucune vérité, mes propos ne sont que le reflet de mes perceptions, par nature biaisées et imparfaites

Avatar du membre
Brianna
Messages : 28
Enregistré le : mer. 17 oct. 2018 22:04
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9956
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Brianna » jeu. 21 mars 2019 14:13

Merci pour ce témoignage plein d'esprit @ouadji (le "défi humanitaire" m'a fait bien rire ^^) : comme tout sur ce topic, c'est hyper intéressant à lire pour moi qui n'ai pas encore passé ce satané test (sinon pour moi la Belgique, c'est des frites, Hercule Poirot et chat sceptique, soit quelque chose de vraiment parfait au contraire).
"La règle est la suivante : confiture demain et confiture hier... mais jamais de confiture aujourd'hui." (L. C.)

Rianne
Messages : 154
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Rianne » jeu. 21 mars 2019 14:43

Merci @ouadji pour le témoignage ^^ Ca m'a fait du bien de lire quelqu'un qui se sentait intelligent avant de passer le test. Je me retrouve dans pas mal de choses :)

Avatar du membre
sophette34
Messages : 7
Enregistré le : dim. 17 mars 2019 22:52
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10000
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 39

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par sophette34 » dim. 24 mars 2019 18:55

Bonjour à tous,

Mon retour après quelques jours est que je me suis sentie déstabilisée car la psychologue ne donnait pas beaucoup d'indications avant chaque subtest ( chrono ou pas etc...), du coup je suis allée très vite avec énormément de stress. Le test a été fait en 55 minutes ! Je me dis aurais je pu faire mieux dans d'autre conditions? ... Enfin, à la restitution elle a été un peu plus intéressante (quoi que peu dans l'analyse de mon cas ... encore générale), je pense que . Elle m'a répondu de façon pertinente par ce que je cherche vraiment à me comprendre et que j'ai posé beaucoup de questions. je me suis tout à fait retrouvée dans mon analyse : on peut être très créatif avec une pensée divergente sans être > 130.
la créativité c'est l'intelligence qui s'amuse :w4x:

En ligne
Opsiala
Messages : 14
Enregistré le : lun. 11 mars 2019 12:41
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Opsiala » lun. 8 avr. 2019 08:31

Salutation à tous !

Pour apporter ma petite expérience tout récente :D (bon c'est un peu égoïste, mais c'est pour partager, mais aussi parce qu'au final, j'ai pas grand monde à qui en parler ^^)

Pour remettre dans le contexte, j'ai passé le test parce que nous avons de grosses difficultés avec notre grands (3 ans et demi) à l'école. (à la maison aussi) Et parce que je me sens "différent" des autres personnes qui m'entourent.

La veille : Pas envie, mais alors pas envie du tout d'y aller. Je suis comme ça dans la vie, je commence à penser à ce que je vais faire, quand le moment arrive. Pour régler le problème, un bon joint et dodo.

Le jour J : Restau avec un ami. Promis je ne boirai pas d'alcool aujourd'hui !!
La serveuse : "Un apéritif ? "
Moi : 'Un whyski svp, un Aberlour".
C’est tout moi, volonté d’huitre !
On boit notre petit verre, et on commande.
La serveuse : "Vous prendrez du vin pendant le repas ? "
Moi : "Non".
5 min après : "Svp, je peux avoir un verre de Chinon ?"

Bref, je commence à stresser, et j'évacue comme je peux. (c'est pas bien je le sais...)
Je passerai sur mon errance dans les rues avant le test, en cherchant en désespoir de cause un café qui me permettrait d'aller me soulager.

Arrivé devant la porte, je me surprends à me souvenir du code de la porte d'entrée. (je me surprends car j'ai une très mauvais mémoire, que j'attribue à mes 8 années de consommation excessive de cannabis)

C'est son mari qui m'accueille (tous les deux psys, ça doit être sympas à la maison xD)
Personne très renfermé mais très sympas.
Je l'attends, elle est en retard.

Je rentre dans son bureau. On commence à discuter sur mon passé. Avant le rdv elle m'avait demandée de rédiger un document avec les points saillant de ma vie. Résultat, je lui ai envoyé 7 pages Word. C'est qu'il y en a beaucoup des points saillant dans ma vie mdr. Elle me dit que c'était intéressant de voir les nombreux rebondissements de ma vie, qui au final m'amène ici.

Après ce petit entretien d'environ 45 min, les tests débutent.
A la fin des cubes, elle me dit que c'est rare d'aller aussi vite et surtout de réussir le dernier comme je l'ai fait. (dans ma tête je me dis que pourtant, ce n’est pas compliqué) Par contre je tremblais beaucoup :/
Dans tous les subtests, la grosse difficulté pour moi (et ou je n’étais vraiment pas bien) c'était test de culture G (je regarde plein d'émissions et lis plein de choses, mais je me rappelle jamais de rien). Mais aussi la mémoire de travail. Cela étant j'ai mieux réussi les derniers exercices de la mémoire, ce qu'il l'a étonnée.

A la fin des épreuves, je lui dis : "Ce n’est pas évident quand même ces tests. Déjà je suis épuisé, et en plus vous dîtes oui à chaque réponse !" Sous-entendu, dans mon cerveau c'est compliqué d'entendre oui , oui , oui alors qu'au final elle dit juste ça pour dire qu'elle a compris/entendu ma réponse.

Elle me dit de sortir pendant 15 min le temps qu'elle fasse les calculs. Je lui demande si elle a déjà une petite idée, elle me répond que oui et ferme la porte.

Au bout d'un quart d'heure on vient me chercher. Et bizarrement ce sont les petites secondes/minutes juste avant les résultats que j'ai beaucoup apprécié. (pourquoi j'en sers rien, mais j'aimais ça ^^)

Elle me dit qu’elle n’a aucun doute sur les résultats. Elle dessine Gauss, et m'explique les différents niveaux. Puis elle place tous mes résultats dessus. Je lui dis "Ah oui ça fait pas mal quand même". (comme beaucoup d'autre ici d'après ce que j'ai lu ^^)
ET elle me met le QIT. Et là je dis : "Mais, c'est moi ça ???? Mais, tous les chiffres là, ça ne fait pas ça en moyenne ! " Elle m'explique le fonctionnement, ça va je comprends.

Résultat : 146 Homogène. Avec max 8 en écarts, entre le plus gros et le plus petit. Elle me dit qu’elle n’a pas vu beaucoup de profil comme le mien.

Le lendemain, impossible de travailler, ça tourne trop dans ma tête. Je pensais, avant le test, être quelqu'un "d'insensible", mais en relisant les résultats, de l'eau s'est mis à sortir de mon corps...

Bref, elle m'a dit que pour THQI, que pour les enfants si il y a des soucis, c'est vraiment bien de les détecter tôt (par rapport au décalage d’âge mental). Et de par mon expérience je le pense aussi. J'ai trop une image triste de ma vie d'enfants/adolescent. ET je ne veux pas ça pour mon fils si jamais c'est le cas.

Au final, le résultat me faire comprendre quelques morceaux de ma vie. Maintenant je suis quand même très content de savoir, de confirmer que j'avais un fonctionnement différent. C'était ça qui était important pour moi. Ce qui n’est pas évident c’est de savoir à qui en parler, et surtout pourquoi faire… On a envie de le dire, (enfin moi j’ai envie) mais il n’y a pas d’intérêt.
Si ça va pas, bouge, tu n'es pas un arbre !

little.alien
Messages : 25
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2019 12:43
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par little.alien » lun. 8 avr. 2019 09:48

Bonjour !
Je viens ajouter de l’eau au moulin, parce qu’on est aussi là pour ça.
J’ai passé le test il y a maintenant quelques semaines. En bonne angoissée que je suis, j’ai bien stressé pendant le bilan et encore plus au compte rendu. Évidemment, je savais que je ne jouais pas ma vie, car malgré une jeunesse chaotique côté « sérénité » je suis, je pense, plutôt équilibrée maintenant, autant au niveau perso que pro, mais le stress a ses raisons que la raison ignore.
Le test s’est déroulée relativement bien à part quand je savais que j’allais être mauvaise (je trouve que ma culture g n’est pas la même que tous, et là où je peux décrire l’experience du chat de schrodinger, ou pourquoi la langue française est aussi complexe, je suis incapable de dire qu’elle montagne se situe où parce que ça ne m’interesse tout simplement pas).
Ou encore les calculs mentaux, ma confiance en moi est tellement nulle à ce niveau que je peux faire des erreurs d’inattention du genre très stupide, comme 5x8 = 35. Hum... ) bref, dans l’ensemble, ça allait, même au niveau des résultats où j’étais soit à un niveau très supérieure, soit dans la moyenne haute (même là où je me suis considérée comme très mauvaise, comme quoi, on est, comment vous dites déjà ? Ah oui, perfectionniste :D) les trucs chronométrés ont aussi été un peu stressants, mais relativement gérable tout de même.
Bref, le plus stressant a finalement vraiment été le retour avec livraison du compte rendu. :)

Rianne
Messages : 154
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 14:05
Présentation : Présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Rianne » lun. 8 avr. 2019 13:24

@Opsiala : merci pour ce CR, étrange que les psy soient surpris sur les cubes à chaque fois (on lit ça sur tout les CR presque :D ) ?

En ligne
Opsiala
Messages : 14
Enregistré le : lun. 11 mars 2019 12:41
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par Opsiala » lun. 8 avr. 2019 13:45

Rianne a écrit :
lun. 8 avr. 2019 13:24
@Opsiala : merci pour ce CR, étrange que les psy soient surpris sur les cubes à chaque fois (on lit ça sur tout les CR presque :D ) ?
Peut-être parce que les psys qui sont surpris de ce résultat, et malgré le nombre de fois ou ils ont fait passer les tests, ne savent toujours pas le faire :huhu:
Si ça va pas, bouge, tu n'es pas un arbre !

valérie
Messages : 9
Enregistré le : mar. 12 mars 2019 18:58
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 47

Re: A vous qui avez passé le test: comment l'avez-vous vécu?

Message par valérie » lun. 15 avr. 2019 21:11

Bonsoir
j'ai besoin de m'exprimer car j'ai décidé de ne pas parler de ma démarche autour de moi.
J 'ai passé le test cet après-midi.
Mon premier enjeu était de voir si j'allais gérer mon stress devant des tests quasi inconnus donc non préparés. Pour cela mission accomplie avec beaucoup de respiration en cohérence cardiaque.
Le 2ème était la concentration, la peur du marteau piqueur dans la rue ou du téléphone etc...
Pour cela aussi ras, la difficulté était de se remobiliser pour le test suivant sans commencer à décortiquer le test précédent.
J'ai eu un souci pour la mémoire des chiffres mais cela fait l'objet d'une question précise dans une autre partie du forum.
les cubes : je pense que j'ai tout réussi mais il y a le temps alors ?
les définitions: chais pas j'avais l'impression de tout définir mais elle mettait quand même
parfois des 1.elle ne me disait pas de développer ou de poursuivre...
arithmétique : les problèmes beaucoup plus faciles que je ne le craignais mais calcul mental à faire très vite donc bcq d'erreurs possibles ? ?
similitude : pas de difficulté particulière
matrices, puzzles j'ai fait au mieux aucune idée pour les matrices il y en a au moins 2 où j'ai mis au pif. La psy me pressait un peu....
culture générale :1 réponse qui me restait sur le bout de la langue et qui ne m'est revenue qu'en sortant du cabinet et 1 que je ne connaissais pas.
le symboles : plutôt rigolo j'avais l'impression d'être en mode scanner.
les codes. pas marrant du tout ennuyeux
voilà je ne pense pas avoir dévoilé quoique ce soit de confidentiel.
le test a duré environ 65min
L'attente commence, résultat semaine prochaine.
Les allers retours psychologiques entre le possible, le probable, et le film commencent d'autant plus que je suis en plein dans le livre de JSF: lecture dérangeante à tout point de vue.
merci de m'avoir lue

Répondre