reportage ARTE: Maladies à vendre

La partie consacrée à la Santé dans sa globalité. Principalement la psychologie, psychologie sociale, la psychiatrie, les troubles de l'humeur, de la personnalité, les handicaps, l'autisme...
Répondre
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mar. 8 nov. 2011 22:21

Reportage très intéressant sur ARTE en ce moment, qui explique comment les firmes pharmaceutiques, plutôt que de créer des médicaments pour des maladies rares, ont simplement créé des maladies pour vendre à plus de gens.
Comment ils ont fait croire aux gens anxieux qu'ils étaient déprimés et maintenant qu'ils sont bipolaires.

Franchement, à voir...
Comment l'industrie pharmaceutique fabrique des malades à grand renfort de marketing avec la complicité des autorités et des médecins.

Jusque dans les années 1980, l'industrie pharmaceutique orientait ses efforts vers la guérison des maladies existantes, même si les pathologies affectant les populations pauvres, comme la malaria, étaient négligées parce que peu rentables. Désormais, la tendance s'est inversée. Pour garantir leurs retours sur investissement et recycler leurs médicaments, les firmes inventent des pathologies sur mesure, si possible chroniques. Une publicité déguisée en information médicale, doublée d'un intense lobbying, se charge de les "vendre" au grand public et aux praticiens. Ce film - auquel l'industrie a refusé de participer - démonte les mécanismes d'une médecine sous l'emprise du marché.

Le marketing du diagnostic
Comment augmenter la consommation de médicaments ? En abaissant par exemple la norme du taux de cholestérol afin de promouvoir des molécules, qui, prises sans nécessité, comportent des risques sanitaires. Ou en décelant dans la population féminine une nouvelle forme de dépression cyclique (le "syndrome dysphorique menstruel"), traitée avec une version du Prozac rebaptisée. D'astucieux stratèges ont aussi fait décoller le marché des antidépresseurs au Japon, où la dépression constituait un état rare, en popularisant le "rhume de l'âme". De la "dysfonction érectile" au "trouble bipolaire", une analyse décapante qui permet de mesurer, au gré des spots TV et des sites "d'information", le marketing du diagnostic et son pouvoir.
mardi, 8 novembre 2011 à 21:50

Rediffusions :
11.11.2011 à 11:05
18.11.2011 à 05:00
01.12.2011 à 03:20
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Mlle Rose » mar. 8 nov. 2011 22:44

merci, j'avais pas de vidéo pour ce soir, tu es un amour je peux te faire un câlin ? (mouhahahahahah)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mar. 8 nov. 2011 22:50

Ca va te déprimer bien comme il faut, ou alors te donner envie de cramer des trucs.... c'est selon....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12808
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Mlle Rose » mar. 8 nov. 2011 23:10

My God, j'ai déjà envie de cramer des trucs!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mar. 8 nov. 2011 23:17

En plus, avec le thème de la douance, on est pas loin des conneries des maladies psy.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Cyrano » mer. 9 nov. 2011 09:02

Je vais regarder une rediff. En tout cas, c'est vieux comme le monde, commercialement parlant. Si on ne parlait pas de santé, c'est classique. Comment créer de la croissance ? Bah en créant un problème et sa solution.

Je vendais des assurances en disant aux gens qu'ils allaient mourir en laissant leurs enfants seuls, à la merci de ce vaste monde. Et ça marchait.

On est quand même bien des moutons tiens...
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mer. 9 nov. 2011 09:35

Le problème, c'est justement d'appliquer la démarche commerciale à des choses qui ne devraient pas l'être....
Créer des maladies inexistantes plutôt que de s'attacher à soigner celles qui existent, c'est pas mal quand même... Déjà ne s'intéresser qu'à celles des riches, c'était pas mal,mais là....

Soigner le syndrome d'hypophasie pre-menstruel (ou je sais plus quoi, quand on est énervé avant les ragnagnas, normal quoi ) en recyclant 4 fois plus cher le prozac qui se vendait plus trop.... En plus ça a pas d'effets secondaires le prozac...

Là, tu vois, c'est plus comme si tu rendais les gens malades ou que tu leur créais des accidents fictifs pour leur refiler tes contrats...

Ce qui est étrange, c'est qu'on nous parle beaucoup du trou de la sécu, on nous culpabilise à mort de vouloir nous soigner mais aux labos, on a pas tellement l'impression qu'on leur demande beaucoup d'efforts....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Cyrano » mer. 9 nov. 2011 09:46

Moi j'aspire au modèle outre-manche :

Les médecins sont répartis dans des maisons de santé. Les citoyens qui dépendent de ces maisons payent un abonnement mensuel. La consultation, elle, est gratuite.

Résultat :

Le médecin a tout intérêt à ce que tu sois en bonne santé. La prévention marche à pleins gaz.

Ils considèrent qu'un bon médecin est celui qui n'a pas de malade.

Quant aux industries pharmaceutiques, elles sont gérées comme des entreprises classiques. C'est clairement une dérive capitaliste. Nous ne sommes pas des patients, mais des clients. Je ne suis pas coco, mais pour le coup, je voterais pour une nationalisation de la recherche et, par extension, de toute l'industrie pharmaceutique. S'il y bien un domaine où on peut parler de service public, c'est bien la santé.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5591
Enregistré le : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : La première prez de l’histoire du forum
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 39

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Fabs le vaurien » mer. 9 nov. 2011 09:50

je m abstiens d évoquer ma position sur certains vaccins..
À propos , saviez vous que le vaccin contre la grippe A était déjà dans les stocks avant meme la "contagion"?
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mer. 9 nov. 2011 09:57

oh comme c'est bizarre :D

cyrano: à la rigueur, si l'argent qui est pris sur ces maladies imaginaires servait à financer la vraie rechercher sur de vraies maladies graves au lieu de nourrir des actionnaires....
Le système outre-manche me fait pas rêver moi. Pour peu que ton médecin de quartier soit un naze, dommage pour toi.... Pas le choix du médecin et le peu que j'ai pu en parler, j'avais pas l'impression qu'ils trouvaient ça génial. Les hôpitaux.... c'est là qu'on se rend compte qu'on est encore ( pour combien de temps) pas si mal en France.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Cyrano
Chaînon Manquant
Messages : 4684
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 11:25
Présentation :
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Into the wild
Âge : 42

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Cyrano » mer. 9 nov. 2011 10:25

TourneLune a écrit : Le système outre-manche me fait pas rêver moi. Pour peu que ton médecin de quartier soit un naze, dommage pour toi.... Pas le choix du médecin et le peu que j'ai pu en parler, j'avais pas l'impression qu'ils trouvaient ça génial.
Ha bah peut-être... J'avais vu un reportage plutôt orienté positif. Maintenant, on sait qu'on peut lui faire dire ce qu'on veut au reportage...rien qu'au montage.
On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d'être
ineptes.

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mer. 9 nov. 2011 10:33

C'est valable pour celui-là aussi qui est vraiment à charge mais bon... ça veut pas dire qu'ils ont tort...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Animal
Messages : 164
Enregistré le : mer. 19 oct. 2011 16:00
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Réserve surnaturelle
Âge : 49

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Animal » mer. 9 nov. 2011 11:34

Qu'une seule personne puisse considérer la santé comme un business me révolte.
On pourrait peut-être envisager de garder ce qui nous convient dans notre système, en changeant juste ce qui pourrait l'améliorer ? Genre un mix entre le système d'outre-manche dont parle Cyrano, et notre système qui permet de choisir quand même son médecin ?
Cyrano a écrit :Ils considèrent qu'un bon médecin est celui qui n'a pas de malade.
->C'est quand même comme ça que ça devrait se passer, moralement.

Quoi qu'il en soit faudrait qu'on arrête de jouer avec notre santé, c'est inadmissible. Mettre sur le marché un médoc qui tue ne serait-ce qu'une personne devrait être considéré comme un crime sans préméditation a minima, et être passible d'une peine, histoire de faire hésiter les suivants.
"Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade."
J. Krishnamurti

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mer. 9 nov. 2011 11:52

Le problème c'est que les trucs tout beau tout bon, ça existe pas.
Quelque chose qui agit en bien pourra forcément agir en mal dans d'autres circonstances puisqu'il agit.
C'est aux labos et aux médecins de définir la zone de "risque moindre/bénéfice max"...

Mais quand on en arrive à tant de mensonges et d'hypocrisie, on est complètement sorti du cadre normal de la prise d'un risque faible pour un bénéfice max( enfin si, celui de l'actionnaire...)

Je me souviens, sur le chat on discutait médoc et on était tombé sur je-sais-plus-lequel antidépresseur où la notice précisait parmi les effets indésirables: mort subite.
C'est quand même con de tuer quelqu'un pour avoir voulu l'empêcher de de suicider...
Blague à part, sans être aussi extrême dans mon avis, je te rejoins animal, il serait temps qu'une instance vraiment indépendante juge vraiment des bénéfices/risques de ces médocs et pas seulement pour les derembourser....

Mais on est dans un système où tout le monde a intérêt à ce qu'on soit malade ...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Fraises

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Fraises » mer. 9 nov. 2011 13:59

Pas pu regarder cette émission. Je verrai une rediff, merci d'avoir précisé les jours de rediffusion.
Cyrano a écrit :Quant aux industries pharmaceutiques, elles sont gérées comme des entreprises classiques. C'est clairement une dérive capitaliste. Nous ne sommes pas des patients, mais des clients.
Exactement !
TourneLune a écrit :Je me souviens, sur le chat on discutait médoc et on était tombé sur je-sais-plus-lequel antidépresseur où la notice précisait parmi les effets indésirables: mort subite.
C'est quand même con de tuer quelqu'un pour avoir voulu l'empêcher de de suicider...
Oui, les antidépresseurs et les adolescents est un sujet dont on entendra parler je pense un jour. J'avais lu des articles alertant sur certains produits de ce genre administrés à des adolescents , avec des effets secondaires non négligeables. (il y a eu un reportage à la télé , diffusé dans le journal de 20h sur la 2 je pense, mais je ne me souviens plus des détails).
Il y a également un numéro spécial du magazine La Recherche (il remonte à 2004.. mais bon) , qui a été consacré aux "molécules du bonheur", où un article très intéressant d'ailleurs, parlait des effets secondaires des antidépresseurs sur les ados, et du rôle des labos ... Si ma mémoire est bonne, quelques sérieux doutes ont été émis ... !
(je donne le lien vers ce numéro , il n'est pas consultable en ligne malheureusement ; il s'agit du numéro 16) :
http://www.larecherche.fr/store/window/ViewWindow?id=36

Et je vous mets un lien aussi vers un article consultable en ligne, dans Le Monde diplomatique , qui porte le titre suivant... :
Pour vendre des médicaments, inventons des maladies
http://www.monde-diplomatique.fr/2006/05/CASSELS/13454


marco
Messages : 117
Enregistré le : dim. 28 août 2011 11:04
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Région parisienne
Âge : 47
Contact :

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par marco » mar. 15 nov. 2011 09:01

Sur les médecins outre manche j'ai entendu des choses bien moins positives de français installés la-bas. Délais, et qualité pas toujours top.

Sur les médecins qui ont intérêt à ce que tu sois en bonne santé ça me fait penser à un truc que je lisais récemment sur la médecine traditionnelle chinoise où le médecin n'était pas payé quand tu étais malade (en tout cas "dans le temps"). Ça laisse rêveur.

Quant à l'industrie pharmaceutique, elle a tendance à me donner des boutons, comme les banksters. On pourrait les pendre avec la même corde :))

Merci pour l'info sur le doc, je vais essayer de l'enregistrer. Ceci dit j'ai des soucis techniques avec ça et si quelqu'un ici à possibilité de le faire je suis preneur.

Avatar du membre
zaza
Messages : 117
Enregistré le : ven. 28 oct. 2011 15:53
Présentation : Contre-maîtresse dans la Fabrique de cerveaux disponibles
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par zaza » mer. 30 nov. 2011 15:28

J'ai vu ce reportage et effectivement il fait peur, comme celui des médicamenteurs. Ces reportages ne sont pas objectifs, mais ils en disent long. La santé n'est pas une marchandise et pourtant elle l'est devenue. C'est comme toutes ce vitamines sans lesquelles nos populations occidentales qui n'ont jamais été si bien nourries ont ABSOLUMENT besoin sous peine d'avoir des maladies graves. ça me fait doucement rire. Par exemple, il paraît que nous sommes presque tous en carence de vitamine D et que nous devons nous supplémenter sous peine de développer des maladies vachement graves. Donc, sans cette vitamine, l'occident est en danger (et ça n'aurait pas un rapport avec le fait que nous avons le pouvoir d'achat et les mutuelles nécessaires pour payer?)En plus, d'autres études tendent à prouver que l'abus de la vitamine D est dangereux pour la santé. Je ne vais pas développer toute ma théorie là-dessus parce que je ne suis pas médecin, mais bon, ....
Je ne trouve pas le reportage, mais j'ai trouvé ça:
[BBvideo 425,350]<iframe frameborder="0" width="480" height="360" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/ ... iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/xjowhe ... ent_webcam" target="_blank">les medicamenteurs, empoisonnent</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/nature-boy-79" target="_blank">nature-boy-79</a></i>[/BBvideo]
« Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. »Oscar Wilde

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mer. 30 nov. 2011 16:23

Sauf que la carence en vitamine D vient surtout d'un manque de luminosité.
Quant au manque en vitamine c'est tout simplement parce qu'on ne mange plus grand chose de frais....

Il faut aussi se méfier de tous ces livres qui tournent autour de l'alimentation, y a du vrai mais beaucoup de bêtises. De façon générale, je crois qu'on peut toujours se méfier de ce qui est trop simpliste...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
zaza
Messages : 117
Enregistré le : ven. 28 oct. 2011 15:53
Présentation : Contre-maîtresse dans la Fabrique de cerveaux disponibles
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par zaza » mer. 30 nov. 2011 17:22

TourneLune a écrit :Sauf que la carence en vitamine D vient surtout d'un manque de luminosité.
Quant au manque en vitamine c'est tout simplement parce qu'on ne mange plus grand chose de frais....

Il faut aussi se méfier de tous ces livres qui tournent autour de l'alimentation, y a du vrai mais beaucoup de bêtises. De façon générale, je crois qu'on peut toujours se méfier de ce qui est trop simpliste...
Ce qui m'énerve pour cette vitamine, c'est que c'est donné de façon systématique aux enfants. Par exemple, j'ai vu récemment le pédiatre qui l'a prescrite à ma fille parce que "ça fait longtemps qu'on ne lui en pas donné" alors qu'elle a passé tout l'été au soleil au bord de la mer, elle mange régulièrement des poissons gras, des produits laitiers, et sort tous les jours,etc...J'en avais parlé à un autre médecin qui m'avait dit qu'effectivement, elle n'était pas obligatoire si on surveillait l'alimentation et l'exposition au soleil. Alors pourquoi la prescrire si on ne s'est pas assuré avant que la personne en manquait?

C'est ça qui me gêne. Le fait de faire de la prophylaxie (je ne sais pas si c'est le terme exact, je ne suis pas médecin) et pas du cas par cas.

Avant d'être maman, je ne me sentais pas concernée par ce problème puisque je considérais que mon alimentation suffisait, mais quand on a des enfants, on leur fait avaler tout et n'importe quoi parce que des études (financées par qui???) ont prouvé que c'était mieux, que les enfants en avaient absolument besoin, etc. Et ces prescriptions changent régulièrement parce qu'on s'aperçoit que finalement, c'était mauvais (par exemple le fluor).
Ce qui m'a le plus gonflé, c'est que, bien que je mange correctement et que mon bébé grossissait et s'éveillait parfaitement, il fallait que je supplémente mon bébé allaité en vitamines parce que le lait maternel ne suffit pas à un bébé (mais comment l'être humain a fait pour se perpétuer avant toutes ces merveilleuses et indispensables vitamines????).

Bien-sûr qu'il faut se méfier de toutes les explications simplistes et des théories sur le retour au naturel. La médecine est une invention merveilleuses. Mais il faut rester méfiant, et c'est vrai que de plus en plus on a l'impression que sans médicament, on ne peut pas vivre. On est trop dans un monde type Huxley où si on n'est pas parfait de quelque façon que ce soit, il faut y remédier.L'être humain n'est pas une machine, il faut distinguer les désagréments normaux de ceux qui doivent être traités. Et ne pas oublier que le médicament est une molécule qui a des effets secondaires.
« Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. »Oscar Wilde

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12613
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 40

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par TourneLune » mer. 30 nov. 2011 19:12

Moi je viens d'une famille où on regarde le médicament comme un truc suspect, donc ça aide :D :D

D'autant que d'autres te diront que les vitamines n'ont pas le même effet selon la provenance, que la vitamine C, par exemple, est volatile et qu'elle ne reste pas dans les supports, bref, .... Rien ne vaut une bonne alimentation, c'est certain mais bon, faut pas trop se prendre le chou non plus...
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Mayumi
Messages : 54
Enregistré le : dim. 13 mars 2011 21:01
Test : NON
Localisation : Paris
Âge : 41

Re: reportage ARTE: Maladies à vendre

Message par Mayumi » mer. 28 déc. 2011 20:07

je n'ai pas vu l'emission mais j'ai l'impression que cela rejoint largement ceci (qui peut sembler excessif mais ça va dans le sens de ce que je lis d'un multitude de sources depuis quelques années) :

http://www.dailymotion.com/video/xfo2gj ... rance_news

http://www.noslibertes.org/documentatio ... ation.html

Répondre