Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
Répondre
Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » ven. 6 juil. 2018 02:56

Bonsoir,

Après un long moment d'absence et beaucoup de réflexion, j'ai décidé de franchir le pas et de prendre rendez-vous pour un test.

Le problème, c'est que bien que j'ai pris le rendez-vous en avance dans un cabinet spécialisé, la psychologue devant m'évaluer aurait eu un empêchement et donc la personne disponible serait un interne en psychologie...

Pour être honnête, le coût de l'entretien et de l'examen étant quand même important, ça m'a généré les questions suivantes :

1) Si le diagnostic est positif, je risque de me dire que la personne évaluatrice aurait pu se tromper, car ayant justement surperformé en ayant des connaissances fraîchement mises à jour et en surévaluant certains indices.
2) Si le diagnostic est négatif, je risque de me dire que la personne évaluatrice aurait pu se tromper, car ayant moins d'expérience, elle aurait raté quelques indices.
3) Si le diagnostic est non-conclusif, je risque de me dire aussi que la personne évaluatrice aurait raté des indices qui auraient permis de trancher davantage, par manque d'expérience.

Bref, en ce moment, la perspective d'être évalué par une personne possiblement moins expérimentée contraste avec mon choix d'un cabinet privé spécialisé...

Pour le moment, j'ai envoyé un courriel pour exprimer mes peurs sur le sujet, mais mes questions à vous sont les suivantes :

1) Mes doutes sont-ils légitimes ? Est-ce trop pervers ou capricieux de ma part de vouloir un neuropsychologue avec un minimum d'expérience ? En même temps, je me dis que si je fais mon test alors que je ne suis pas à l'aise, j'aurais jeté mon argent par la fenêtre...
2) Devrais-je reporter mon rendez-vous ? Le truc étant que vivant en région, c'est très difficile d'avoir des vacances donc mes disponibilités sont limitées. C'est ce qui limite un peu le choix des psy. Je pensais me sauver du problème en réservant presque 6 mois en avance...mais faut croire que non...

Merci d'avance.

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3558
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par madeleine » ven. 6 juil. 2018 05:01

bartemius a écrit :En même temps, je me dis que si je fais mon test alors que je ne suis pas à l'aise, j'aurais jeté mon argent par la fenêtre...
C'est exactement ça. Il faut une vraie confiance et même ainsi on n'est pas à l'abri du doute. Ça vaut la peine de prendre son temps.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12060
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par TourneLune » ven. 6 juil. 2018 06:01

Ça existe, un interne en psychologie ?
Je croyais que ça concernait les étudiants en médecine.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Armie
Messages : 618
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Armie » ven. 6 juil. 2018 09:34

Il existe des internes en psychiatrie (futurs médecins psychiatres), et des stagiaires en psychologie (futurs psychologues).
Pour les tests, seuls les psychologues peuvent les faire passer, j'imagine donc que le cabinet t'a proposé leur stagiaire. C'est courant que les stagiaires administrent des bilans, il faut bien apprendre le métier, et normalement ils sont supervisés.
Pour autant, il s'agit d'un cabinet privé, ce qui est un poil différent. (le poil étant... le coût du bilan, pour toi...)

Mais privé ou public, tu es parfaitement en droit de refuser, si tu n'es pas à l'aise avec cette idée. Ton bilan, c'est un peu un one-shot (il faut attendre un bout de temps avant de pouvoir le repasser), donc le plus important, c'est que te sentes en confiance avec la personne, que ce soit au niveau relationnel ou au niveau des compétences que tu perçois. C'est important pour une passation dans des bonnes conditions, et aussi pour que tu te retrouves dans son interprétation des résultats. Cela vaut pour un stagiaire, mais aussi pour la psy!

Bon courage!

Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » ven. 6 juil. 2018 12:56

Merci beaucoup.
Interne est le terme que la secrétaire avait employé dans son courriel pour qualifier la personne. J'imagine effectivement qu'il s'agit d'un stagiaire puisqu'elle a effectivement précisé qu'il était supervisé par une autre personne.
J'ai donc demandé si le superviseur allait être présent. Si oui, je garderais le rendez-vous, sinon je vais effectivement annuler le rendez-vous et attendre mes prochaines longues vacances, dans 1 an et demi. Je pense que je peux mieux investir mon 900 dollars canadiens (soit environ 600 euros).
C'était bien le fait de me dire que j'allais enfin me faire tester, car ça me permettait de ne plus y penser. Maintenant que je sais que je vais devoir attendre encore un bon bout de temps (car au Québec, les cabinets qui font de la surdouance adulte, il y en a gros max trois dans toute la province), je vais devoir recommencer à faire un effort à ne pas y penser.

Merci encore pour vos réponses, car au moins, ça me rassure que mon questionnement est légitime.

Avatar du membre
Armie
Messages : 618
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Armie » ven. 6 juil. 2018 13:04

Je n'avais pas compris que tu n'étais pas en France; en effet la terminologie pour désigner les étudiants diffère...
Au Québec il faut une thèse pour être psychologue (8 ans d'études, versus 5 ans en France pour un Master 2), et les étudiants sont très rapidement spécialisés. Donc il se peut que l'interne/stagiaire soit en fait très compétent dans l'administration des bilans (je pense que "internat" réfère à l'après master, donc il/elle a probablement déjà au moins 5 ans d'études): tu peux peut-être demander quelle est son expérience dans ce domaine...
Concernant la supervision, je pense que l'essentiel est que le superviseur puisse aider à l'analyse des résultats; qu'il soit présent au moment de l'administration n'est pas forcément essentiel du moment que tu te sens en confiance avec la personne, car le protocole est vraiment standardisé.

Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » ven. 6 juil. 2018 13:38

Merci. Enfaite, j'ai carrément écrit à la secrétaire mes doutes, en espérant qu'elle comprenne que ce que je veux par mon courriel, c'est surtout des arguments pour me rassurer sur la compétence de la personne. Pour le moment, j'ai précisé que je gardais le rendez-vous sous condition, pour éviter que le rendez-vous ne soit annulé d'avance.
Mais effectivement, quand je lis la description de la personne (car les intérêts des employés sont écrits sur leur site), ça a l'air que ses intérêts principaux sont les AVC, TDAH, TCCL, trouble dépressif/anxieux.

À la toute fin du descriptif, c'est écrit : « se forme également à l’évaluation et l’accompagnement des adultes à haut potentiel intellectuel (HPI/douance). Il est actuellement supervisé par... »

Bref, c'est loin de me rassurer quand je vois que la surdouance est le dernier intérêt de la personne qui veut m'évaluer...

Avatar du membre
Armie
Messages : 618
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Armie » ven. 6 juil. 2018 13:53

S'il se forme, c'est qu'il est intéressé... C'est pas forcément son "dernier" intérêt, peut-être juste le plus récent. Je trouve ça normal qu'un étudiant en psycho ne se spécialise pas d'emblée ou uniquement dans la douance, ce serait beaucoup trop réducteur par rapport au fonctionnement cognitif et aux troubles psy.
Je pense que la seule chose qui te rassurerait à ce stade, c'est de rencontrer cette personne et de te faire une idée par toi même! Tiens nous au courant :)

Avatar du membre
ptoleme
Messages : 4
Enregistré le : mar. 3 juil. 2018 07:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par ptoleme » ven. 6 juil. 2018 14:15

@Bartemius , ta question me renvoie au livre de Josef Schovanec ("Je suis à l'est"). Tu y trouverais une raison de n'accorder qu'un crédit relatif à l'ensemble des professionnels psy.
Il raconte comment il a traversé les cabinets de psychiatres, psychologues, psychothérapeutes et autres allant de mauvais diagnostics en charlatans.

Un jour, assis sur un banc complètement shooté par les AD, il trouve une seconde de lucidité salvatrice lui permettant de se rendre compte qu'ils ont tous été complètement cons ou foncièrement malhonnêtes.

Bien sûr, ce n'est pas une généralité et moi même je suis suivi par une psy, mais pense bien à "cuisiner" ton psy avec des questions bien pertinentes et volontairement provocantes pour t'assurer de la fiabilité du diagnostic.

Avec le recul et la fréquentation IRL d'autres surdoués, je te conseillerais de passer le test mais avant d'aller plus loin (car là est le diagnostic n'est pas la solution mais l'identification du problème) pose-toi les questions suivantes:
  • est-ce que je souffre de crises d'angoisse ou de somatisations handicapantes ?
  • est-ce que mon passé et mon présent m'ont bridé dans l'expression de ma douance (violences verbales, physiques, isolement, etc.) ?
Si tu n'as aucun des deux problèmes, tu arriveras probablement à intégrer le diagnostic et vivre ta vraie vie grâce à la lecture (De Kermadec, JSF, etc.) et la fréquentation de clubs de surdoués IRL (pas de forum de surdoués ou la plus part des participants font des utilisateurs un cas d'étude :lol: ).

Mon avis très perso: tout comme tout autre chose, continuer à parler d'un problème après l'avoir clairement identifié est une perte de temps.
Ce monde centré sur l'homme, c'est juste ridiculement prétentieux et sans intérêt. Sauvons l'évolution et non pas l'homme.

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 712
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : Un coup d'œil sous l'écorce
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Pascalita » ven. 6 juil. 2018 15:55

Les charlatans existent dans tous les métiers, les erreurs de diagnostic aussi, et un cas n'est jamais pareil à un autre. De là à soupçonner d'office tout professionnel commençant par psy- d'être soit malhonnête, soit con, soit incapable, il y a un sacré pas, je trouve.

Et un sacré préjugé et un sacré manque de respect aussi. Ça me gêne, de lire ça (même assorti de quelques précautions oratoires précautionneusement mises en gras).

De plus, quelle relation de confiance peut-on instaurer avec qui que ce soit si on est persuadé qu'on doit d'abord le "cuisiner" (encore une fois, malgré les précautions oratoires, le mot est là...) ? Je trouve ça très triste.

Et puis ça :
ptoleme a écrit :
ven. 6 juil. 2018 14:15
est-ce que mon passé et mon présent m'ont bridé dans l'expression de ma douance (violences verbales, physiques, isolement, etc.) ?
, ce n'est pas mettre la charrue avant les bœufs ?
À mon avis très perso, ça ressemble à la prémisse d'un raisonnement illogique.

@Bartemius, je trouve aussi ton questionnement légitime. C'est extrêmement important, d'avoir confiance en la personne qui te fait passer le test et pose un diagnostic. Ce qui est difficile dans ton cas, c'est que tu es si loin du cabinet et que tu ne peux pas te donner de marge de réflexion, ou le temps de faire connaissance avec la personne avant de te décider.
Je ne connais rien au système canadien (ou québécois – je ne sais si c'est un fonctionnement national ou provincial (on dit comme ça ?)). Dans le système français, je crois que j'aurais les mêmes hésitations que toi car nos stagiaires de master ont encore très peu d'expérience. Mais c'est peut-être différent chez toi.

Bon courage.

Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » ven. 6 juil. 2018 16:10

Mise à jour : On me répond que la personne est « en attente de valider sa thèse. Cela fait 5 ans qu'il exerce de façon autonome, il a complété tous ses stages et eu toute sa supervision depuis 5 ans. »
Je vais pousser plus loin en questionnant justement l'intérêt de la personne et en donnant d'autres disponibilités de rendez-vous. J'aurais aimé rencontré la personne, mais le gros paiement se fait au premier rendez-vous, donc c'est un peu cher payer mon doute.

Merci à nouveau.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3618
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par W4x » ven. 6 juil. 2018 23:51

Tiens ça me rappelle un autre sujet qui avait viré dans le psy-bashing... A croire que l'histoire n'est qu'un éternel recommencement, ou que les psys ne sont vraiment que des gens au cheveux un peu fous, autant que leurs horaires, leurs tarifs ou leur vocabulaire.
ptoleme a écrit :
ven. 6 juil. 2018 14:15
mais pense bien à "cuisiner" ton psy avec des questions bien pertinentes et volontairement provocantes pour t'assurer de la fiabilité du diagnostic.
La confiance règne !
Sans reprendre tout ce qu'a dit Pascalita à juste titre, je trouve le reste du message très réducteur et à deux ou trois antipodes de l'esprit du lieu, au passage (moi aussi j'aime le gras).
Bartemius a écrit :
ven. 6 juil. 2018 16:10
Mise à jour : On me répond que la personne est « en attente de valider sa thèse. Cela fait 5 ans qu'il exerce de façon autonome, il a complété tous ses stages et eu toute sa supervision depuis 5 ans. »
Ton interrogation se comprend, mais au final, sans aucune de ces informations, avec la même personne en face de toi, accorderais-tu la même valeur à un quelconque diagnostic ? Le fait que tout soit a posteriori supervisé peut constituer une certaine sécurité, non ?
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » sam. 7 juil. 2018 00:09

Enfaite, j'aurais vraiment souhaité ne pas savoir qu'il est doctorant.
Si la secrétaire m'avait juste dit « on t'a changé de psychologue, l'autre ayant eu un empêchement », je ne me serais pas posé de questions et je serais allé au rendez-vous sans à priori.
Je pense que le fait qu'elle ait donné trop de détails a eu un effet nocebo et a fait rouler le petit hamster dans cette boite crânienne.

L'autre truc, c'est que la supervision est à posteriori. Ce n'est pas comme s'il allait y avoir un enregistrement vidéo. Si le doctorant ne remarque pas que je suis très hésitant pour telle partie du test, par exemple par perfectionnisme, la personne à posteriori ne pourra pas interpréter le mauvais score dans cette catégorie d'une façon aussi claire et juste que si le superviseur me voyait directement pendant mon test.
La même chose si, à l'inverse, la personne pense que je doute parce que je tourne mon stylot avec mes doigts, alors que je le fais quand je suis calme et relaxé...ce genre de petits détails qui peuvent échapper à l'oeil de quelqu'un de moins expérimenté.

Après, je ne connais rien en psychologie et ça peut paraître très prétentieux ce que je dis ci-dessus...mais je ne peux m'empêcher d'avoir ces réflexions.

Encore une fois, si le coût était raisonnable, j'aurais tenté ma chance et retenté dans 4-5 ans si ça a mal été avec la personne...mais là...

J'ai essayé d'obtenir un rendez-vous dans un autre centre, mais le prix est plus élevé (1100$, soit environ 716 euros...) et ça serait dans 5 mois minimum...

Bref, je vais attendre la réponse de la secrétaire à mon nouveau courriel et vous tiendrais au courant. Je lui ai donné de nouvelles dispos et ait exprimé ma préférence pour les deux autres psy davantage expérimentés. Merci beaucoup pour votre soutien, ça me rassure au moins dans mes démarches.

Avatar du membre
ptoleme
Messages : 4
Enregistré le : mar. 3 juil. 2018 07:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par ptoleme » sam. 7 juil. 2018 07:05

@Pascalita
Les charlatans existent dans tous les métiers, les erreurs de diagnostic aussi, et un cas n'est jamais pareil à un autre. De là à soupçonner d'office tout professionnel commençant par psy- d'être soit malhonnête, soit con, soit incapable, il y a un sacré pas, je trouve.

Et un sacré préjugé et un sacré manque de respect aussi. Ça me gêne, de lire ça (même assorti de quelques précautions oratoires précautionneusement mises en gras).
@W4x
A croire que l'histoire n'est qu'un éternel recommencement, ou que les psys ne sont vraiment que des gens au cheveux un peu fous, autant que leurs horaires, leurs tarifs ou leur vocabulaire.
Dans mon message, je précise bien que ce n'est que mon avis personnel et que je suis moi-même accompagné par un psy. Le gras était pour éviter des dérives enfantines.

Le sujet concerne la confiance en un psy peu expérimenté et je l'élargie aux psy en général.
Les faits réels autour de moi me font penser qu'il faut prendre un maximum de précautions avant de dépenser d'abord plusieurs dizaines, puis centaines et parfois milliers d'euros dans un accompagnement qui ne serait pas adapté.

Je ressens l'étrange sensation d'être attaqué alors que mon message est purement observationnel un peu comme le font ces chroniqueurs dans les divers médias en détournant le vrai message pour qu'il leur permette de placer ce qu'ils ont envie de placer.
Ce monde centré sur l'homme, c'est juste ridiculement prétentieux et sans intérêt. Sauvons l'évolution et non pas l'homme.

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3558
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par madeleine » sam. 7 juil. 2018 08:48

Tu es seul responsable de ton ressenti qui, comme tu le soulignes, n'engage que toi, que tu parles de psy en général ou en particulier, ou des réactions que suscitent tes propos.
Si la saine contradiction provoque en toi le sentiment d'être attaqué, nous allons vite atteindre les limites du dialogue.
Personne ici ne te connait ni ne te juge.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Pascalita
Messages : 712
Enregistré le : dim. 14 août 2016 11:26
Présentation : Un coup d'œil sous l'écorce
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Pascalita » sam. 7 juil. 2018 09:11

Hors-sujet
@ptoleme : si tu ressens cette étrange sensation, c'est peut-être que ton message n'est pas exactement "purement observationnel" ?

En ce qui me concerne, je n'ai rien à placer nulle part. Je pense être un peu sensible sur le sujet du respect dû à toute personne, tout comme sur celui des arguments qui tiennent la route (ou pas), et qui amènent des éléments objectifs au débat (ou pas). Chose qu'il me semblait nécessaire de faire remarquer, pour Bartemius ou d'autres lecteurs.
Edit : ah, madeleine a posté avant moi. Je laisse quand même.

Avatar du membre
Armie
Messages : 618
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Armie » sam. 7 juil. 2018 11:10

Bartemius, je me permets de te proposer de lire l'excellent post de Melle Rose sur le mythe de l'expert.
Je comprends ton anxiété et ton besoin d'être sûr que la personne sera la plus calée dans le domaine, qu'elle aura conscience de toutes les subtilités de tes réactions au test, que son interprétation sera juste et lumineuse, mais.... hélas, je ne suis pas sûre que ça soit réaliste, comme attente. Quel que soit le montant que tu vas débourser pour le test, quel que le professionnel devant toi... Cette personne ne sera qu'un professionnel en face d'un patient, avec ses connaissances et ses limites, à un instant donné, dans une relation thérapeutique singulière.
J'ai l'impression que les années que tu passes à attendre ce moment "ultime" ne font que renforcer ces attentes et exigences de qualité envers le professionnel... Tu sais, si tu as des doutes sur son interprétation de ton état émotionnel au moment du test, tu peux aussi l'exprimer de vive voix, ça évitera les qui proquo.
Et puis, je me dis que tu dois te mettre toi même une sacrée pression pour ce jour là! Si tu attends du professionnel qu'il soit "parfait", est-ce que toi aussi tu vas devoir être parfait, répondre au mieux de toi même, au plus près de tes capacités cognitives?.... C'est beaucoup d'anxiété de performance qui pèse sur deux personnes, sur une rencontre, sur ce qui n'est "qu'un" bilan. Or ton chemin de vie, ce qui t'amène à demander ce bilan est aussi intéressant que tes résultats et leurs interprétations...

Ptolème, j'ai vu Shovanec en conférence, c'est vrai qu'il a beaucoup erré en psychiatrie avant d'être diagnostiqué autiste. Il n'est pas le premier ni le dernier hélas, surtout pour l'autisme. Et oui, c'est difficile pour certains patients qui se retrouvent à errer de professionnel en professionnel pour savoir ce qu'ils ont (la bipolarité, c'est 10 ans en moyenne...) parce que la psychiatrie c'est pas simple, et qu'il y a encore beaucoup de progrès à faire dans ce domaine, à tout point de vue (orientation des patients, formation des professionnels, avancées de la recherche, uniformisation des pratiques, etc.). D'où la nécessité que le psy ne soit pas qu'un expert en douance, en fait!
Concernant la suite de ton message, oui c'est souvent la souffrance qui pousse à chercher une réponse, passer un test. C'est sûr que le surdoué qui n'a aucun problème dans la vie peut s'en fiche de savoir qu'il est surdoué :grin:
C'est étonnant ton point de vue "inutile de continuer à parler d'un problème quand on l'a identifié". Parce que, ça me paraît plutôt la première étape, avant de bosser pour résoudre le problème! À moins qu'identifier le problème ne suffise à ce qu'il disparaisse, mais c'est quand même rare..


Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » sam. 7 juil. 2018 21:12

@Armie et @W4x
Après mûre réflexion, vous avez raison. Je vais faire confiance au doctorant et demander à maintenir mon rendez-vous. J'espère que la secrétaire ne l'a pas déjà annulé.
Effectivement, c'est peut-être de l'anxiété de performance et je suis peut-être encore plus stressé et exigent envers moi-même qu'envers la personne en question.
C'est vrai que je m'étais moi-même dit : si j'ai pas minimum 140 de QI, je ne vais pas croire au diagnostic...même si tout correspond, même si le psy est formel...même si psychologiquement, je corresponds au profil...
J'ai mis la barre haute à la fois pour la personne, mais aussi pour ma propre personne. Mon ami n'arrêtait pas de me dire que les gens en attendent trop de moi, car moi-même, je m'impose des exigences supérieures...j'ignorais ce qu'il disait et quand j'ai lu ton message, Armie, j'ai eu un léger dé-clique...(même si ça reste dur à admettre...).

Merci à nouveau pour votre aide, je vous tiendrais au courant du reste, en espérant que mon rendez-vous n'a pas été annulé (même si j'ai jamais demandé à l'annuler, mais mes questionnements ont peut-être fait comprendre à la secrétaire que je voulais annuler sans que je le dise explicitement...je me déteste, moi et ces pensées paranoïaques...:) ).

Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » mar. 10 juil. 2018 14:50

Bon, dommage, je ne peux pas modifier mon précédent message, mais RDV gardé :).

Avatar du membre
Armie
Messages : 618
Enregistré le : jeu. 11 déc. 2014 14:39
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 34

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Armie » mar. 10 juil. 2018 21:45

Merci pour les nouvelles :)

Bartemius
Messages : 38
Enregistré le : mer. 9 déc. 2015 22:35
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS

Re: Peut-on faire confiance à un interne en psychologie ? ?

Message par Bartemius » lun. 13 août 2018 20:32

Bon, je reviens de mon entretien.
L'ensemble s'est très très bien passé, entrevue au début pour me questionner sur mon parcours, ce qui m'a amené à douter, quelques questions personnelles.
J'ai fondu en larme...quand j'ai du évoquer ce qui m'a amené à vraiment franchir le pas...
Ensuite, avant même le début du test, il m'a dit que j'étais assurément plus sensible que la normale et qu'il pourra me proposer de quoi même si mon test est négatif.
Après, 10 minutes de pauses pour me laisser ventiler un peu après les pleurs et ça commence.
Je ne détaillerais pas le test (pour ne biaiser personne), donc c'était bien le WAIS IV que j'ai eu à faire. Il y a juste la partie connaissance générale qui n'est pas adaptée à moi (beaucoup de questions sur les États-Unis), mais le psy s'est assuré de tout noter (facilement 6-7 pages de notes du début à la fin de la séance).

Perso, je pense que j'ai complètement chié le test. J'en aurais le cœur net après. Ce qui compte pour moi, ce que j'ai dit justement au psy, c'est d'avoir une réponse clair, j'espère avoir autour de 100 de QI si c'est négatif ou 140 si c'est positif. Le gris me ferait retourner à la case de départ.
Lui aussi m'a assuré qu'il préférait les réponses claires et que je pourrais payer 1 heure supplémentaire si je veux si le diagnostic est négatif pour éclaircir la question une bonne fois pour toute.

Bref, le résultat officiel me sera dévoilé dans 4 semaines. Gros avantage, ça se fera par skype, donc je n'aurais pas besoin de refaire un 200-300 km. Autre avantage, on voit la volonté du psy de m'accompagner au bout de mon questionnement, même au delà du test.

Je vous remercie beaucoup pour votre aide, j'ai failli passer à côté d'un test intéressant. Mon portefeuille a saigné, mais mon cœur est déjà un peu plus libre en ce moment (entre-autres parce que chui quasi convaincu d'avoir chié un max mais bref...).

Répondre