Chronique du sexisme ordinaire

l'Humanité, L'Existence, la Métaphysique, la Guerre, la Religion, le Bien, le Mal, la Morale, le Monde, l'Etre, le Non-Etre... Pourquoi, Comment, Qui, Que, Quoi, Dont, Où...?
Avatar du membre
laurette
Messages : 493
Enregistré le : mar. 9 juin 2015 13:48
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=6357&e=0
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Localisation : Droite dans mes bottes!
Âge : 48

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par laurette » mer. 28 févr. 2018 15:46

Avez-vous vu cette pub pour une voiture orange (le fait que je n'ai pas retenu la marque serait-il un indice de mauvaise qualité de ladite pub?...) d'une jolie petite famille en virée sur une montagne noire? Le papa, au volant, fait la course avec ses enfants en luge, dévalant tous cette belle pente noire.
Ils ont l'air de bien s'amuser. La maman, elle, attend au "campement" (elle s'occupe...) le retour de son petit monde. Et qui remonte en voiture côté passager sur la dernière image? Je vous le donne Emile?
Bref... tout cela est tellement "bien" ficelé que cela m'écœure..
C'est vrai que l'on pourrait écrire des romans sur le sexisme en publicité, mais celle-là a attiré mon œil, parce qu'elle est tellement joliment fluide... Beurk!!
Mon intelligence? elle va de là..................... à de là.

Zouky

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Zouky » mer. 28 févr. 2018 17:10

Je vous rejoint où le sexisme ordinaire est devenu si banale que personne à l'air de trouver ça choquant.
laurette, je me rappelle de cette pub mais généralement dans les pubs pour les voitures ce n'est pas courant de voir la femme qui conduit.

Souvent, il y a de l'abus dans ce sexisme de l'homme à faire le bricolage et la femme aux fourneaux.. mais dans la vie la femme bricole et l'homme cuisine, d'ailleurs les grands chefs cuisiniers ne sont-il pas des hommes?
N'est ce pas du à ces fameux stéréotypes dont parle tournelune? Les stéréotypes que chacun se fait de l'homme et de la femme selon son vécu et son idéal?

J'ai discuté avec un ami qui voulait changer de sexe, ça me perturbais la différence entre l'image qu'il a de la femme et la réalité qui est souvent tout autre. Comment faire pour changer ça? est ce mieux d'en parler?

Devant ce genre de situation j'essaye d'en discuter en nuançant mais c'est parfois compliqué.

Avatar du membre
Lyra
Messages : 318
Enregistré le : ven. 3 mars 2017 16:59
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Lyra » mer. 28 févr. 2018 17:22

Choupinne a écrit :
mer. 28 févr. 2018 11:10
Au dela de brider la parole des mecs, c'est aussi que c'est aux mecs qu'on demande de ne plus être sexiste. Et perso, a force de me taper des "c'est bien une remarque de male hetero cis blanc ca" et autre "tu peux pas comprendre t'es un mecs", ben je fuis quand on parle de féminisme, et sensibiliser des gens qui veulent pas en entendre parler parce que le féminisme résonne comme culpabilisation de leur comportement de gros porc et compagnie, ben je crois pas que ce soit possible.
C'est en effet quelque chose que je croise... Je connais quelques hommes autour de moi qui se sentent très culpabilisés par toutes ces histoires (alors qu'ils ont peu à se reprocher en tant qu'individus, et sont ouverts au changement) et qui, comme tu dis, fuient le féminisme. Finalement, pour eux, c'est plus un anti-hommenisme qu'autre chose. :D

Un comportement que je note également c'est une sorte de mini-paranoïa : un homme qui n'ose plus rien dire, rien faire, de peur que soit blessant ou sexiste envers la femme en face. Et ça les fige, ils n'osent plus, tout se mélange. Je pense que pour ça, communiquer sur ce que l'on accepte ou non au quotidien est important (bon, en soi c'est valable dans tous les domaines et pas seulement dans les rapports hommes-femmes...).
Aimant la ritournelle, les calembours et les gros mots

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 652
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » mer. 28 févr. 2018 17:31

Exactement, et ce qui est aussi valable, c'est d'en parler caaaalmement, surtout quand c'est dans un cadre de gens ouverts à la discussion :D
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3556
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par madeleine » mer. 28 févr. 2018 18:35

Zouky a écrit :
mer. 28 févr. 2018 17:10

N'est ce pas du à ces fameux stéréotypes dont parle tournelune? Les stéréotypes que chacun se fait de l'homme et de la femme selon son vécu et son idéal?

J'ai discuté avec un ami qui voulait changer de sexe, ça me perturbais la différence entre l'image qu'il a de la femme et la réalité qui est souvent tout autre.
C'est intéressant, ça, peux-tu développer un peu ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Fu
Messages : 377
Enregistré le : dim. 4 févr. 2018 21:54
Présentation : flou
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Fu » mer. 28 févr. 2018 18:41

Lyra a écrit :
mer. 28 févr. 2018 10:25
Je vais peut-être aborder un axe sensible en pointant ça, mais je commence à trouver ça aberrant qu'un homme se sente obligé de lister ses "privilèges" (le fameux mâle-hétéro-blanc-cisgenre) et préciser qu'il n'est "pas à plaindre" à chaque fois qu'il veut faire part d'une injustice quotidienne en rapport avec son genre.

Cela me rappelle fortement la culpabilisation qui existe avec les remarques telles que "Mais arrête de te plaindre, il y a pire que toi" ou "Pense aux enfants qui meurent de faim" : au delà d'être collective, une souffrance est également individuelle et n'est, à mes yeux, pas comparable à une autre, quelle qu'elle soit. C'est intime et personnel : quelqu'un qui souffre d'une situation reste simplement quelqu'un qui souffre d'une situation, peu importe le degré de celle-ci. Est-ce que ça nécessite vraiment d'être justifié ? (...)
Tu as raison, la plus grande souffrance des autres n'est pas une raison pour taire ou rabaisser la sienne. C'est un mauvais réflexe que j'ai et que je dois combattre. Sinon seule la personne la plus malheureuse au monde aurait le droit de se plaindre. :)

f.

Zouky

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Zouky » mer. 28 févr. 2018 21:10

madeleine a écrit :
mer. 28 févr. 2018 18:35
Zouky a écrit :
mer. 28 févr. 2018 17:10

N'est ce pas du à ces fameux stéréotypes dont parle tournelune? Les stéréotypes que chacun se fait de l'homme et de la femme selon son vécu et son idéal?

J'ai discuté avec un ami qui voulait changer de sexe, ça me perturbais la différence entre l'image qu'il a de la femme et la réalité qui est souvent tout autre.
C'est intéressant, ça, peux-tu développer un peu ?
Bien sûr :)

Concernant mon ami, l'image de la femme est essentiellement la femme fragile. C'est-à-dire qu'un homme utilise une femme pour ses faveurs mais une fois utilisé, il la jette. Alors, que de mon point de vue, il existe aussi des femmes qui prennent les hommes comme des mouchoirs. Je pense que cela correspond d'avantage à l'Humain plus qu'au genre.
Selon son vécu (que l'on soit un homme ou une femme) on va se faire une idée de l'autre de manière inconsciente suite à des images vécue et répété.
Par exemple (cliché): je suis une femme et je vois que les hommes de ma famille ou dans d'autres cercles ne font pas le ménage et préfère bavarder tranquillement à contrario en tant que femme je vis les tâches ménagères et je vis les remarques de certain par rapport à mon genre. Je serais donc plus a même de faire des remarques sur les hommes qui ne font rien et de me plaindre aussi de ce que je vis.

On est plus adapté de parler de la condition de son propre genre à travers notre vécu, mais on ne peut parler seulement sur une image de l'autre (le manque d'expérience réduit seulement à une image).

Dans le raisonnement, il ne faut pas oublier que les personnes sont nuancées que la femme n'est pas rose et l'homme n'est pas bleu.. Là aussi, le vécu joue sur cette capacité à voir des personnes qui "sortent" du cadre. Par exemple : ma mère bricole et mon ami aime le rose.. Et alors?

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Chacoucas » jeu. 1 mars 2018 11:54

En gros les identités genrées (trans etc.) sont genrées. ET si le genre est une performativité sociale de codes et traits de caractère non innés mais performés et acquis... ben il ne s'agit pas en soi de son identité profonde mais d'une identification désirée quand on s'identifie plus à un sexe (pas le sien histoire que ça crée un trouble)?

Zouky

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Zouky » jeu. 1 mars 2018 14:31

Chacoucas a écrit :
jeu. 1 mars 2018 11:54
En gros les identités genrées (trans etc.) sont genrées. ET si le genre est une performativité sociale de codes et traits de caractère non innés mais performés et acquis... ben il ne s'agit pas en soi de son identité profonde mais d'une identification désirée quand on s'identifie plus à un sexe (pas le sien histoire que ça crée un trouble)?

Je ne sais pas possible. J'ai remarqué ce genre de discours, mais, de là à généralisé sur toutes ses personnes, je ne sais pas.
Pour certain, c'est une identité profonde, mais, est-elle venu de leur propre initiative où d'une idée extérieure ?

J'ai regardé un reportage sur les transsexuelle mineurs aux USA. Il y a deux témoignages qui m'ont surprise.
L'un voulait devenir femme, car il a vu étant petit une émission d'une transsexuelle et c'est devenu une idole.
L'une voulait changer de sexe, car son corps à changer radicalement que ça lui a fait peur.

Pour certain, leurs passés sont difficiles et souvent, il y a eu des traumatisme étant petit. Est ce dû à ce passé difficile est une fuite vers une autre vie plus agréable ?
Est ce qu'il y a une influence extérieure à voir des personnes changer de sexe donc pourquoi nous ? Il y a une forme de mimétisme

Je me pose toutes ces questions pour ce thème-là, mais j'en conclu que tant qu'ils sont heureux, c'est l'essentielle :) (le reste est pour ma réflexion personnelle ^^ )

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 716
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Judas Bricot » mer. 16 mai 2018 12:59

Un petit contrepied ....
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Niarky
Messages : 421
Enregistré le : mer. 30 mars 2016 15:27
Présentation : +1
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Là-haut
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Niarky » mer. 16 mai 2018 14:10

Hors-sujet
Judas Bricot a écrit :
mer. 16 mai 2018 12:59
Un petit contrepied ....
AH AH AH AH Je vais faire la reloue mais c'est le genre de pub qui me fait tiquer parce que ça se veut à contrepied et pourtant...

Déjà la couleur associée et les cœurs : c'est rose parce que bon faut pas l'oublier on reste une femme alors les gens de la com vont mettre du rose (c'est bien connu rose pour les filles) et puis des cœurs parce que bon on est trop belle, trop douce, trop gentille, trop mielleuse.

Le slogan : Pour la MEILLEURE des mamans : je pense que j'ai pas besoin de développer ce point.

La phrase d'accroche : parce que les mamans AUSSI ont le droit à un moment de détente : en picolant donc en solo chez toi.. Coucou l'apologie de l'alcoolisme :cheers:

Je tire le trait exprès, mais ce genre de pub cache tellement de messages qu'il faudrait juste arrêter ou arrêter la pub tout court :huhu:

Il aurait été non sexiste de juste vendre une machine à bière.
-"Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq."

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par francky191 » mer. 16 mai 2018 14:17

Moi je propose un pseudo rose pour les filles et bleu pour les garçons.

Avatar du membre
Niarky
Messages : 421
Enregistré le : mer. 30 mars 2016 15:27
Présentation : +1
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Là-haut
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Niarky » mer. 16 mai 2018 14:21

Hors-sujet
francky191 a écrit :
mer. 16 mai 2018 14:17
Moi je propose un pseudo rose pour les filles et bleu pour les garçons.
Pour info : Je crois qu'il faut savoir parfois s'abstenir et ne rien dire.
-"Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq."

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par francky191 » mer. 16 mai 2018 15:36

Je voulais juste faire une petite touchette d'humour sur cet ample sujet. Si le sexisme c'est de montrer que les hommes et les femmes sont inégaux, j'en ai bien la preuve face à l'humour.
Je voulais juste provoquer et faire réagir mais sûrement pas dans ce sens là. C'est pas bien grave. Je vais me repentir de ma boulette et je reviendrai.

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3556
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par madeleine » mer. 16 mai 2018 15:37

Bah ! Je l'ai trouvé marrante cette pub, et de là à en faire l'apologie de l'alcoolisme. .. Ça serait dommage que ce fil sombre dans la caricature.
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Niarky
Messages : 421
Enregistré le : mer. 30 mars 2016 15:27
Présentation : +1
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Là-haut
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Niarky » mer. 16 mai 2018 15:42

madeleine a écrit :
mer. 16 mai 2018 15:37
Bah ! Je l'ai trouvé marrante cette pub, et de là à en faire l'apologie de l'alcoolisme. .. Ça serait dommage que ce fil sombre dans la caricature.
Pourtant la pub, dans ce cas présent, fait preuve de caricature, nan ?

francky191 a écrit :
mer. 16 mai 2018 15:36
Je voulais juste faire une petite touchette d'humour sur cet ample sujet. Si le sexisme c'est de montrer que les hommes et les femmes sont inégaux, j'en ai bien la preuve face à l'humour.
Je voulais juste provoquer et faire réagir mais sûrement pas dans ce sens là. C'est pas bien grave. Je vais me repentir de ma boulette et je reviendrai.
Et là, pouvons nous rire de tout sous couvert de l'humour ?
Provoquer, faire réagir ça je l'ai vu.
L'humour, pas tellement, peut être que cela a manqué de subtilité ?
A l'écrit ce n'est jamais évident, l'humour.
-"Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq."

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par francky191 » mer. 16 mai 2018 16:05

Ma première phrase n'avait rien d'offensant, je voulais juste faire un brin d'humour sur le sexisme, jusque là rien de grave je pense. Mais je pense que de proposer de m'abstenir ou ne rien dire me fait penser à mon enfance quand je mettais mon grain de sel dans une conversation d'adultes et qu'on me répondait "laisse tomber t'es trop jeune pour comprendre" ou en résumé "ferme là", oui ça m'a foutu en colère, j'estime être sur un forum avec le droit de m'exprimer, de faire un peu d'humour parfois. Oui j'ai fait une remarque machiste, je m'excuse car c'était sur le coup de la colère, mais en aucun cas je suis sexiste, et je dirai même féministe tant que les droits des femmes ne seront pas égaux aux hommes. Oui on est différents, physiquement et mentalement, pour autant on peut vivre en symbiose et profiter des avantages de chacun. On est pas des Lions, et bien heureusement !

Avatar du membre
Judas Bricot
Messages : 716
Enregistré le : dim. 7 juin 2015 08:34
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Third Stone from the Sun

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Judas Bricot » mer. 16 mai 2018 16:37

Ah zut mon fils me fait des cœurs, j’adore ça et j’ai des T-shirts roses.... Serais-je une femme qui s’ignore? :o :P

Avatar du membre
Niarky
Messages : 421
Enregistré le : mer. 30 mars 2016 15:27
Présentation : +1
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Là-haut
Âge : 28

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Niarky » mer. 16 mai 2018 16:41

Judas Bricot a écrit :
mer. 16 mai 2018 16:37
Ah zut mon fils me fait des cœurs, j’adore ça et j’ai des T-shirts roses.... Serais-je une femme qui s’ignore? :o :P
Tu sais que ça n'a rien à voir :huhu:

Ce sont les clichés qu'entourent toute cette pub qui me font tiquer (après pour le coup, je ne reçois pas les pubs et ça me va bien je me sens pas obligé de demander qu'on m'offre une tireuse à bière pour une fête que je ne conçois pas :glasses: ) mais j'ai avoué que je faisais ma reloue et que je tirais le trait exprès, faute avouée à moitié pardonnée, nan ? :honte:
-"Il ne suffit pas de se mettre une plume dans le cul pour ressembler à un coq."

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 12052
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par TourneLune » mer. 16 mai 2018 16:54

En même temps, c'est le principe de la pub de briser les codes sans trop les briser sinon on comprend plus et y a pas de message qui passe.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 652
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » jeu. 17 mai 2018 10:06

N'empêche, si ça avait été une pub pour une pipe à crack "pour la meilleure des mamans" ça aurait été choquant. Scandale !!

Mais je dérive un peu du sujet la...
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1969
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par sandrinef » jeu. 17 mai 2018 13:36

On verra si pour la fête des pères on a une pub pour un aspirateur. Moi je l'ai trouvé pathétiquement drôle cette pub, tout le monde sait bien que les mamans boivent du rosé et pas de la bière. :2deg ( Je précise, des fois que.)
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Miss souris
Messages : 1400
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Birthday
Âge : 47

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Miss souris » jeu. 17 mai 2018 13:55

Révélation. Je ne suis pas une mère.

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 652
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par Choupinne » jeu. 17 mai 2018 15:05

sandrinef a écrit :
jeu. 17 mai 2018 13:36
On verra si pour la fête des pères on a une pub pour un aspirateur. Moi je l'ai trouvé pathétiquement drôle cette pub, tout le monde sait bien que les mamans boivent du rosé et pas de la bière. :2deg ( Je précise, des fois que.)
Oula, ça m'étonnerait ! Une pub pour une tireuse pour maman, c'est rigolo et flatteur pour les mamans ! Par contre un aspirateur pour les papas... V'la l'humiliation !
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
sandrinef
Messages : 1969
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 41

Re: Chronique du sexisme ordinaire

Message par sandrinef » jeu. 17 mai 2018 15:17

"Flatteur"? Sérieux? Non, c'est juste con en fait. Comme la fête des mères d'ailleurs. :P
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Répondre