Haut Potentiel et QI hétérogène

Ici vous pourrez échanger au sujet du diagnostic et de l'accompagnement
o_laurent_o

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par o_laurent_o » mer. 14 févr. 2018 14:08

BarbieTuriq a écrit :
mer. 14 févr. 2018 13:29
Et toi, est-ce que tu t'es senti dans un environnement bienveillant pendant le test ou pas ?
Comme je dis à ma psy, je ne suis moi même avec personne, même pas avec moi et je ne suis nulle part chez moi. Anxieux 100% du temps, je penses au sens de la vie.
C'était également vrai pendant le test. Il faudra du travail pour que je puisse ressentir un peu de bienveillance. Apparemment, plus que pour d'autres car, d'après ma psy, "je suis un cas unique qui présente un cocktail explosif. (mélange de trauma enfance + HP) " J'ai fait des perfects dans certaines catégories et j'ai été carrément moyen dans d'autres. (copie des signes)

L'idée de ma psy est que je devrais passer une autre batterie de tests lorsque notre travail aura porté ces fruits. Je pourrais semble-t'il, me sentir serein et calme dans cet environnement.
D'après elle, je serais en mesure d'avoir un score très élevé partout. Mais comme je lui dit, la seule chose qui m'intéresse c'est d'avoir un sens à ma vie. Un sens qui me dépasse car toute autre chose est futile.

La bienveillance, d'après ma psy, est la clé d'un déblocage. Moi j'ai du mal à me projetter dans cela. La bienveillance pourrait débloquer notre personnalité ?

Avatar du membre
BarbieTuriq
Messages : 18
Enregistré le : mer. 13 déc. 2017 11:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9026
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 29

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par BarbieTuriq » mer. 14 févr. 2018 18:22

@o_laurent_o En ce qui concerne le subtest code (=copie des signes); il y a toute une controverse sur l'intérêt de ce subtest pour mesurer le "facteur g". Tu pourras déjà trouver quelques infos à ce sujet dans ce topic (vers les pages 6 ou 7 il me semble).

Si j'ai bien compris, l'anxiété est clairement un facteur d'échec du subtest code. Donc, "toutes choses égales par ailleurs", si tu repasses ce subtest en étant serein, tu devrais avoir de meilleur résultats.

Je crois qu'une psychothérapie pourrait t'aider, non pas forcément à "trouver un sens" (la foi me semble plus adaptée...) mais à apprendre à vivre sereinement même en l'absence de réponse sur la question du sens. Pour ce qui est de la bienveillance, disons qu'en lisant ton premier message, cela m'a donné l'image d'un animal effarouché qui a plus besoin que les autres d'être rassuré, et une psychothérapie pourrait t'apprendre à accepter la bienveillance des autres, à l'être envers toi-même surtout.

Je peine à me représenter une "personnalité bloquée" donc je n'arrive pas à répondre à ta question. En tout cas la bienveillance envers soi me semble nécessaire pour s'épanouir (ne serait-ce, dans un premier temps, que pour s'écouter).

Concernant l'anxiété, je voudrais te rassurer en te disant que je l'ai été au point d'avoir beaucoup de difficultés à sortir de chez moi, je me sentais comme un petit lapin prostré dans son terrier qui attendait que tous les dangers extérieurs disparaissent pour sortir -question de vie ou de mort-, sauf que ça n'arrivait jamais!). Eh bien après un traitement médicament et une psychothérapie ça va nettement mieux, je n'aurais pas pensé pouvoir faire tout ce que je fais (aller chez des amis en soirée, etc) et à trouver cela naturel et agréable !

Avatar du membre
enufsed
Messages : 535
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 17:07
Présentation : La Mort Dorée
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Morbihan
Âge : 44

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par enufsed » mer. 14 févr. 2018 19:04

Je ne suis pas d'accord sur ta lecture du subtest code (tu devrais peut-être effacer l'explication entre parenthèses, certaines personnes ici n'ont pas encore passé le WAIS) qui serait chuté par l'anxiété seule. Il peut l'être aussi exactement pour le motif inverse, à savoir l'ennui et l'indolence, ce qui fut mon cas : c'est d'ailleurs un des motifs qui a fait le plus réagir la psy et le moment où elle s'est laissée aller à une déclaration anticipée sur ma douance. Devant l'impossibilité de mettre en place mes propres méthodes pour compléter ce test, je m'en suis désintéressé et j'ai fait le truc comme un robot alimenté par une pile en bout de course.

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 374
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : Clic !
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Paris
Âge : 40

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Fish » mer. 14 févr. 2018 20:46

En ce qui concerne le subtest code (=copie des signes); il y a toute une controverse sur l'intérêt de ce subtest pour mesurer le "facteur g"
Alors à ma connaissance il n'y a aucune controverse. Ce subtest est faiblement saturé en facteur G. Mais ça n'est pas incertain, c'est tout à fait sûr!
Le but primaire de la WAIS est de détecter des troubles, et le subtest code permet d'orienter vers certains troubles (TDAH notamment). Ce subtest qui parait répétitif et inutile pour celui qui passe le test peut se révéler très intéressant pour la psy.

o_laurent_o

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par o_laurent_o » ven. 16 févr. 2018 08:38

enufsed a écrit :
mer. 14 févr. 2018 19:04
j'ai fait le truc comme un robot alimenté par une pile en bout de course.
Un peu comme toi, tout ce qui me paraissait inintéressant, j'ai fait ça contraint et forcé malgré le fait que je connaissais les enjeux du test.
J'aime bien la logique et les mathématiques et j'ai bien aimé philosopher sur les termes de vocabulaires. Je trouvais ça amusant. Du coup, résultat max. Recopier des symboles, j'ai trouvé ça ultra relou, et du coup résultat médiocre. Peu importe l'enjeu, c'est l'émotion dans l'instant qui prime.

Et c'est très bien comme ça. Ça a réellement permis de montrer mon mode de fonctionnement. Je suis obligé de mettre du cœur à ce que je fais. C'est presque pathologique. Si je fais un truc qui m'ennui, c'est un blocage physique avec somnolence, nœud au ventre, anxiété & cie.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pixelvois » ven. 16 févr. 2018 08:55

o_laurent_o a écrit :
ven. 16 févr. 2018 08:38
enufsed a écrit :
mer. 14 févr. 2018 19:04
j'ai fait le truc comme un robot alimenté par une pile en bout de course.
Un peu comme toi, tout ce qui me paraissait inintéressant, j'ai fait ça contraint et forcé malgré le fait que je connaissais les enjeux du test.
Un peu pareil pour moi : quand ça finissait par me gonfler, je le disais à la psychologue en lui demandant de passer à la suite (les "enjeux" du test pour moi, c'était surtout de mesurer, pas de performer ^^)... ce à quoi elle me rétorquait de tenter "l'intuition du surdoué", mais alors je disais le premier truc qui me passait par la tête, plus pour m'en débarasser qu'en tentant l'intuitif :P
► Afficher le texte
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
BarbieTuriq
Messages : 18
Enregistré le : mer. 13 déc. 2017 11:49
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9026
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 29

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par BarbieTuriq » sam. 17 févr. 2018 14:47

@enufsed Je n'arrive pas à éditer mon message :/
Je vais laisser les modérateurs supprimer ce qui selon eux en dévoile trop sur la nature des épreuves.

J'ai dit que l'anxiété est un facteur d'échec du subtest code, mais n'ai pas dit (et ne pense pas) que ce soit le seul facteur d'échec.

@Fish Alors il faut que je m'informe davantage sur ce fameux facteur g !

Syntheplayer
Messages : 12
Enregistré le : mer. 16 mars 2016 15:40
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Syntheplayer » mer. 21 févr. 2018 16:08

Hello,

Je viens de recevoir mon bilan du CRA (Centre Ressources Autismes) ou j'ai passé aussi le test et je me retrouve avec des résultats plutôt... hétérogènes... c'est le moins que je puisse dire. 29 points de différence entre ICV et IRP, et plus de 40 entre le plus fort et le moins fort, il me semble que ça pose problème, non ?

ICV : 139
IRP : 110
IMT : 97
IVT : 108.

QIT : 121.

Je ne me poserais pas la question sans ce "139", mais il est là, donc je me la pose.
Être surdouée est passé à la trappe depuis que le bilan a conclu à un Syndrome d'Asperger (avec tous les résultats positifs.) Le SA suffit largement à expliquer mon décalage, et 121 de QI suffit à expliquer que j'ai pu m'adapter... donc savoir si je suis surdouée ou non n'est plus aussi existentiel qu'avant. MAIS ce serait toujours un petit point de compréhension en plus et donc je me demandais comment interpréter ça. Si vous avez une idée... :?
Sachant que mon frère aurait ainsi un élément supplémentaire pour son propre bilan à venir (dyspraxie, dysgraphie, soupçon de HQI), cause de la part d'héréditaire, et que le but du CRA étant de diagnostiquer l'autisme et non le HP, je n'ai pas plus de précision, à part l'aspect "adaptatif" d'avoir un bon fonctionnement intellectuel.

Merci d'avance, surtout pour lui.

Avatar du membre
Louise
Messages : 1109
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » mer. 21 févr. 2018 16:37

Je viens de me fader (nan c'est pas vrai, c'était quand même fort intéressant!) "le guide complet du syndrome d'asperger", Tony Attwood, chez De Boeck, que j'ai justement emprunté à la bibli du CRA et ce profil me semble être assez cohérent avec ce que j'en ai lu, oui.
Si tu as le courage, il est extrêmement complet et pourrait te donner des pistes : en quoi des spécificités liées au SA peuvent amener à ce genre de résultats (parmi d'autres interprétations, l'échelle de Wechsler n'est qu'un outil, c'est le psy qui pose le diag...).
Maintenant, des échanges que j'ai pu avoir, en pratique, on n'a jamais un tableau parfait qui colle à un diagnostic ou un autre, et dans il y a des points qui ont tendance à se faire écho ou à mal se délimiter entre co-existences de pièces de puzzle qui appartiennent à un profil ou un autre, surtout quand on suspecte HP/TSA. Dans un autre fil (... ou celui ci? je ne sais plus), ce point est discuté, et j'ai une thèse sous le coude sur le sujet, si ça t'intéresse, dis moi je t'envoie en MP.

Syntheplayer
Messages : 12
Enregistré le : mer. 16 mars 2016 15:40
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Syntheplayer » mer. 21 févr. 2018 21:14

Pourquoi pas ? Oui, ça m'interesse. Et il faut que je lise Attwood. J'avais prévu en plus.

Ils me l'ont effectivement dit au CRA que mon profil était "typique Asperger", mais malheureusement ça ne répond pas à la question... Bon, j'aurais qu'à demander directementau psy sinon... je crois que je le peux... même si comme je dis ça n'a pas tant d'importance, que c'est juste par curiosité et surtout pour que mon frère ait tous les éléments. (C'est un petit garçon de huit ans dont les connaissances et l'imagination n'ont d'egal que la souffrance à l'école...)

Merci pour ta réponse en tout cas.

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pixelvois » mer. 21 févr. 2018 22:54

Louise a écrit :
mer. 21 févr. 2018 16:37
( ... ) quand on suspecte HP/TSA. Dans un autre fil (... ou celui ci? je ne sais plus), ce point est discuté
Un de ces topics peut-être :
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Avatar du membre
Louise
Messages : 1109
Enregistré le : mer. 28 mars 2012 07:43
Présentation : Si vous avez une petite heure devant vous...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Somewhere over the rainbow
Âge : 40
Contact :

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Louise » jeu. 22 févr. 2018 09:07

Syntheplayer a écrit :
mer. 21 févr. 2018 21:14
Pourquoi pas ? Oui, ça m'interesse. Et il faut que je lise Attwood. J'avais prévu en plus.

Ils me l'ont effectivement dit au CRA que mon profil était "typique Asperger", mais malheureusement ça ne répond pas à la question... Bon, j'aurais qu'à demander directementau psy sinon... je crois que je le peux... même si comme je dis ça n'a pas tant d'importance, que c'est juste par curiosité et surtout pour que mon frère ait tous les éléments. (C'est un petit garçon de huit ans dont les connaissances et l'imagination n'ont d'egal que la souffrance à l'école...)

Merci pour ta réponse en tout cas.
Je peux essayer de te synthétiser ce que j'ai compris, étant entendu que ce sont des généralités, et que c'est le psy qui va faire le job avec ton frère!
Une différence notable entre IRP (indice lié au raisonnement) et ICV (indice lié au verbal) est courante, dans un sens ou dans l'autre, le langage chez les Asperger pouvant revêtir des aspects particuliers : beaucoup de vocabulaire parfois en décalage avec le niveau de compréhension (ex : le fameux sens littéral), prosodie particulière, langage très développé ou au contraire peu développé. La différence dans l'autre sens concernerait plutôt ces derniers qui par exemple présenteraient des aptitudes développées en mathématiques (c'est le cas de mon fils, il a les maths intuitifs innés!).
La difficulté à planifier, à organiser une séquence, à identifier la bonne stratégie pour résoudre un problème peut faire chuter la mémoire de travail (IMT) et l'IVT (vitesse de traitement), ce dernier point d'autant qu'il n'est pas rare d'avoir des difficultés de coordination visuo-motrices associées (au CRA, le gars m'a dit qu'il n'avait quasi jamais vu passer d'aspie sans souci visuo-moteur associé, jusqu'à la dyspraxie).
Ces éléments ne suffisent néanmoins pas au diagnostic d'asperger car ils n'explorent pas les aspects relationnels, sociaux, émotionnels et d'autres points comme les intérêts spécifiques.

EdgarTheBat
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 24 août 2017 12:40
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 26

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par EdgarTheBat » lun. 26 févr. 2018 08:04

J'ai reçu mes résultats et je fais partie des QI hétérogènes. La psy me "classe" (haha) quand même parmi les surdoués (128 :roll: ) et me conseille de bosser sur mon stress handicapant et mon insomnie (ouioui, avec 2h de sommeil, le test de mémoire était folklorique). Je dois aussi faire un tour chez l'orthoptiste et apprendre à arrêter de me saboter :$ . Tout un programme qui me décourage un peu :roll:

Marquise de Cerfeuil
Messages : 10
Enregistré le : sam. 17 févr. 2018 19:21
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Marquise de Cerfeuil » lun. 26 févr. 2018 11:35

Syntheplayer a écrit :
mer. 21 févr. 2018 16:08
Hello,

Je viens de recevoir mon bilan du CRA (Centre Ressources Autismes) ou j'ai passé aussi le test et je me retrouve avec des résultats plutôt... hétérogènes... c'est le moins que je puisse dire. 29 points de différence entre ICV et IRP, et plus de 40 entre le plus fort et le moins fort, il me semble que ça pose problème, non ?

ICV : 139
IRP : 110
IMT : 97
IVT : 108.

QIT : 121.

Je ne me poserais pas la question sans ce "139", mais il est là, donc je me la pose.
Être surdouée est passé à la trappe depuis que le bilan a conclu à un Syndrome d'Asperger (avec tous les résultats positifs.) Le SA suffit largement à expliquer mon décalage, et 121 de QI suffit à expliquer que j'ai pu m'adapter... donc savoir si je suis surdouée ou non n'est plus aussi existentiel qu'avant. MAIS ce serait toujours un petit point de compréhension en plus et donc je me demandais comment interpréter ça. Si vous avez une idée... :?
Sachant que mon frère aurait ainsi un élément supplémentaire pour son propre bilan à venir (dyspraxie, dysgraphie, soupçon de HQI), cause de la part d'héréditaire, et que le but du CRA étant de diagnostiquer l'autisme et non le HP, je n'ai pas plus de précision, à part l'aspect "adaptatif" d'avoir un bon fonctionnement intellectuel.

Merci d'avance, surtout pour lui.

C'est marrant, mes résultats au WAIS IV sont quasi les mêmes. La psychologue m'a diagnostiquée haut potentiel car elle a pris en compte le facteur anxiété durant la passation (qui était vraiment à son paroxysme), et elle m'a aussi expliqué que mon "score" à l'IRP n'était pas significatif car pour chaque épreuve, j'avais réussi les exercices les plus difficiles et foiré très aléatoirement. Pour l'IMT et l'IVT c'est pareil, les résultats sont très hétérogènes et très aléatoires. Du coup, mon QI n'est pas calculable, mais l'anamnèse, ce qu'elle a vu durant la passation, et le test de personnalité lui ont permis de poser un diagnostic. Je pense que ça dépend vraiment du tout et que seuls les résultats ne sont pas suffisants. Si j'avais été hyper détendue et que j'avais eu les mêmes résultats, elle n'aurait pas émis les mêmes conclusions je suppose. Pareil pour l'IRP, si je n'avais pas réussi toutes les questions les plus difficiles sur toutes les épreuves, je me doute que le score aurait été plus fiable.

Avatar du membre
Owelie
Messages : 18
Enregistré le : jeu. 1 févr. 2018 13:22
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 31

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Owelie » dim. 8 avr. 2018 20:20

Bonsoir à tous,

Mes résultats sont tombés il y a deux jours. Et comme la psy l'avait pressenti, mes résultats sont hétérogènes.

ICV : 137 (Similitudes 18, Vocabulaire 16, Information 15)
IRP : 114 (Cubes 10, Puzzles 13, Matrices 14)
IMT : 103 (Mémoire de chiffres 10, Arithmétique 11)
IVT : 143 (Code 8, Symbole 16, Barrage 19)

Ce qui donne une moyenne inter-indice à 124,25, non exploitable tel quel. Cependant, avec son expérience et ses observations, elle a donné un chiffre de QIT indicatif de 131 car, je cite, la tendance est bonne.

ICV ; Résultats homogènes très au dessus de la moyenne de ma classe d'âge. Excellente culutre générale, très bonne vivacité intellectuelle et bonne aisance verbale. Excellente mémoire à long terme, très bonne compréhension et conceptualisation verbale ainsi qu'une excellente capacité d'abstraction. A l'aise dans ce type de travail où je peux laisser aller à énoncer ma pensée de manière libre.

IRP ; Résultats intra-indice très hétérogènes. Aux subtest cubes, qui commence le tests et qui est chronométré, je suis tellement stressée (j'en tremblais) que apparemment cela m'empêchera d'être au maximum de mes capacités. Je présente pourtant de bonnes capacités de représentation mentale, bonne coordination visuomotrice, bonne coordination spatiales, très bonnes capacités d'abstraction et sens de l'observation actif et efficace.

IMT ; Réussis de manière homogène, dans la moyenne de ma classe d'âge (c'est déjà bien pour quelqu'un qui se dit être une quiche avec les chiffres). Attention et concentration difficile à soutenir par moment, vraisemblablement parce que l'exercice ne présente pas de réel intérêt pour moi et que je me sens peut-être jugée dans ce type d'exercice ce qui m'amène à douter de mes capacités pourtant présentes. De plus, je souffre de problème d'audition qui peuvent être à l'origine de ce résultat car les deux subtests font appel à la fonction auditive de manière importante et demanderait peut-être plus de concentration. La manipulation mentale et la transformation de l'information ne représentent pas une difficulté.

IVT ; Je suis dans les 0,2% supérieurs des adultes de mon âge. La psy m'a dit que ces scores sont rarement atteint. Résultats très hétérogènes l'un dans la moyenne inférieure des adultes de ma classe d'âge et deux autres très au dessus. J'obtiens la note maximum à l'un des subtest. Il y a une grande différence dans les 3 subtests mais classiquement, c'est au Code que les HP obtiennent leurs résultats les plus faibles, cette note ne sera donc pas prise en compte. Je possède une très bonne vitesse de traitement et une très bonne mémoire à court terme, une bonne capacité d'apprentissage. Bonne perception visuelle, bonne coordination visuomotrice, très bonne capacité de balayage visuel. Flexibilité cognitive, attention et motivation.

Conclusion ; Malgré l'hétérogénéité intra et inter indices, je suis une adulte à haut potentiel. Elle reprend pas mal de notions déjà citées plus haut (je vous les épargne ;-) ) Je doute parfois de moi-même et de mes capacités pourtant bien réelles (c'est l'histoire de toute ma vie lol). Cela m'amène à me dévaloriser alors que les réponses données sont souvent justes et bien argumentées. De plus, j'ai beaucoup d'intuition que je gagnerai à suivre.
Je fais preuve, parfois, d'une grande rapidité allant de temps en temps jusqu'à la précipitation. J'en suis consciente et j'arrive régulièrement à revenir dessus et à reconsidérer ma pensée et ainsi à réajuster les réponses.
J'éprouve beaucoup de plaisir à la réfléxion pure, je suis d'ailleurs beaucoup plus à l'aise dans tous les subtests où je peux prendre le temps d'élaborer ma pensée, souvent même à haute voix, de manière livre et ainsi alimenter ma reflexion.



Ce qu'elle n'a pas noté dans le bilan, mais dont on a discuté, c'est que lorsque je rencontre un obstacle, un sentiment de panique m'envahit et je suis alors incapable de réfléchir, ce qui m'amènera plusieurs fois durant le test à buguer complètement et à répondre à côté. Pour elle, le test ne révèle pas entièrement toute l'étendue de mes capacités, je l'ai passé dans un contexte personnel assez difficile, ce qui a aussi pu jouer sur mon stress. D'après la psy, mon QI serait probablement plus élevé de plusieurs points. D'un côté je m'en fous de savoir le chiffre. Mais d'un autre y a mon côté compétitrice qui n'est pas content. J'ai même eu l'idée fugace de repasser le test pour avoir une meilleur score, la barge :rofl: Car oui, le test a révélé aussi un côté que j'ignorais de ma personnalité, celui de la compétition, du challenge, du défi. Parait que j'aime ça et que ça me booste. Ça ne me surprend pas, mais je l'ai probablement caché depuis toutes ses années pour mieux me fondre dans la masse.

Au final, savoir que je suis HP ne change pas grand chose à ma vie mais change tout malgré tout. Je comprends mieux certains points de mon passé, je comprends mieux certains points de mon comportement et, mon mari comprend mieux aussi certaines de mes réactions. Ce bilan m'a donné un grand bol de confiance, moi qui me sous estime toujours dans tout. Je ne suis pas nulle, je ne suis pas inintéressante, je ne suis pas bizarre... (enfin ça j'ai un doute :lol: ) Je suis juste différente, je n'ai pas les mêmes intérêts que les autres, je ne fonctionne pas comme les autres, tout simplement. Je le savais au fond, mais maintenant j'ai la preuve noir sur blanc. Bien qu'ici, j'ai l'impression d'être larguée quand je vois certains sujets, je me demande encore ce que je fous là :tmi:

Et maintenant, fini de vous gonfler avec les "moi je". Mon égo est à bloc, je peux arrêter un peu :D

Belle soirée à vous.

Bubble
Messages : 18
Enregistré le : jeu. 1 mars 2018 02:04
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Bubble » ven. 13 avr. 2018 23:29

Bon allez, j'explique mon cas ! J'ai lu une bonne vingtaine de pages mais, sauf si j'ai raté quelque chose, je n'ai trouvé aucun profil ressemblant au miens (pour changer :p). Alors d'une ça me questionne d'autant plus, mais de deux, ça peut être un éclairage de plus si quelqu'un dans le même cas que moi tombe là-dessus.

J'ai un QI hétérogène, mais uniquement en intra-indices, pas en inter. Alors je vais développer...
ICV : 120 avec similitudes : 15/19 Vocabulaire 17/19 Information 8/19
Elle me précise que le subtest information est selon elle, le moins "intéressant" en terme de recherche "d'intelligence" / sachant qu'on ajoute à ça que j'ai fais un vrai blocage à ce subtest dès le départ. Du coup, 120 n'est pas significatif car ce subtest vient complètement plomber le reste avec un écart de 9.
IRP : 118 avec cubes 12/19 Puzzles 11/19 Matrice 16/19
J'ai apparemment un problème de l'ordre du visuo-spatial (ce que je comprends mieux après renseignements) qui aurait influencé les deux premiers et elle précise que je n'ai qu'une faute à matrice (une bonne réponse donnée, et je me suis rétractée après... mais comment n'avoir que 16 avec une faute d'ailleurs...). Bref, du coup, le 118 de base n'est pas non plus significatif avec un écart de 5.
IMT 117 avec Mémoire 16/19 arithmétique 10/19
J'ai, semble t'il, cartonné en mémoire, malgré l'absence de réponses parfois par manque de concentration et l'arithmétique est le second test auquel j'ai fais un vrai blocage dès le début (noté comme "problème de charge émotionnelle"). Pour pas changer, le 117 est peu significatif... écart de 6.
IVT 97 avec symboles 10/19 et codes 9/19 (Ah là je suis stable, ma lenteur est constante au moins !!!)

QIT calculé mais non significatif à 118

Si on regarde les indices pour ICV-IRP-IMT, c'est très homogène et loin de la barre des 130 que vous dépassez dans au moins un des domaines...
Pourtant, elle pose le diagnostic de HP, du fait que le manque de "significativité" se trouve au sein des indices avec à chaque fois, un subtest qui vient faire chuter l'autre ou les autres. Dans le principe je comprends... Mais ces subtests sont quand même bien là, on ne peut pas "juste faire comme si" ces subtests n'avaient pas été présents et se dire que si on ne prends en compte que mes meilleurs scores, je suis surdouée... c'est un peu facile non ? Donc, QI hétérogène ok... Mais pourquoi un diag "HQI" posé alors que je n'ai même pas un seul indice dépassant la barre des 130... ?

Je me rends compte en écrivant que non, ce n'est pas encore digéré. J'ai bien conscience qu'elle ne s'est pas que basée sur mes résultats, il est précisé que mon QIT est peu significatif, et qu'il faut voir l'analyse des tests et de l'entretien. J'ai d'ailleurs trouvé marrant qu'elle mette en compte rendu d'entretien "discours fluide, vivant et structuré en arborescence". Je commençais à comprendre que je pensais de cette manière, mais je comprend mieux pourquoi personne ne me suit quand je suis lancée si je parle aussi en arborescence ! J'ai confiance en la psychologue que j'ai rencontrée, donc je ne peux pas la remettre en cause, mais je n'arrive pas à y voir du sens.

Avatar du membre
élève koala
Messages : 31
Enregistré le : ven. 31 août 2012 22:58
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par élève koala » lun. 16 avr. 2018 08:38

Bubble a écrit :
ven. 13 avr. 2018 23:29
Bon allez, j'explique mon cas ! J'ai lu une bonne vingtaine de pages mais, sauf si j'ai raté quelque chose, je n'ai trouvé aucun profil ressemblant au miens (pour changer :p). Alors d'une ça me questionne d'autant plus, mais de deux, ça peut être un éclairage de plus si quelqu'un dans le même cas que moi tombe là-dessus.

J'ai un QI hétérogène, mais uniquement en intra-indices, pas en inter. Alors je vais développer...
ICV : 120 avec similitudes : 15/19 Vocabulaire 17/19 Information 8/19
Elle me précise que le subtest information est selon elle, le moins "intéressant" en terme de recherche "d'intelligence" / sachant qu'on ajoute à ça que j'ai fais un vrai blocage à ce subtest dès le départ. Du coup, 120 n'est pas significatif car ce subtest vient complètement plomber le reste avec un écart de 9.
IRP : 118 avec cubes 12/19 Puzzles 11/19 Matrice 16/19
J'ai apparemment un problème de l'ordre du visuo-spatial (ce que je comprends mieux après renseignements) qui aurait influencé les deux premiers et elle précise que je n'ai qu'une faute à matrice (une bonne réponse donnée, et je me suis rétractée après... mais comment n'avoir que 16 avec une faute d'ailleurs...). Bref, du coup, le 118 de base n'est pas non plus significatif avec un écart de 5.
IMT 117 avec Mémoire 16/19 arithmétique 10/19
J'ai, semble t'il, cartonné en mémoire, malgré l'absence de réponses parfois par manque de concentration et l'arithmétique est le second test auquel j'ai fais un vrai blocage dès le début (noté comme "problème de charge émotionnelle"). Pour pas changer, le 117 est peu significatif... écart de 6.
IVT 97 avec symboles 10/19 et codes 9/19 (Ah là je suis stable, ma lenteur est constante au moins !!!)

QIT calculé mais non significatif à 118

Si on regarde les indices pour ICV-IRP-IMT, c'est très homogène et loin de la barre des 130 que vous dépassez dans au moins un des domaines...
Pourtant, elle pose le diagnostic de HP, du fait que le manque de "significativité" se trouve au sein des indices avec à chaque fois, un subtest qui vient faire chuter l'autre ou les autres. Dans le principe je comprends... Mais ces subtests sont quand même bien là, on ne peut pas "juste faire comme si" ces subtests n'avaient pas été présents et se dire que si on ne prends en compte que mes meilleurs scores, je suis surdouée... c'est un peu facile non ? Donc, QI hétérogène ok... Mais pourquoi un diag "HQI" posé alors que je n'ai même pas un seul indice dépassant la barre des 130... ?

Je me rends compte en écrivant que non, ce n'est pas encore digéré. J'ai bien conscience qu'elle ne s'est pas que basée sur mes résultats, il est précisé que mon QIT est peu significatif, et qu'il faut voir l'analyse des tests et de l'entretien. J'ai d'ailleurs trouvé marrant qu'elle mette en compte rendu d'entretien "discours fluide, vivant et structuré en arborescence". Je commençais à comprendre que je pensais de cette manière, mais je comprend mieux pourquoi personne ne me suit quand je suis lancée si je parle aussi en arborescence ! J'ai confiance en la psychologue que j'ai rencontrée, donc je ne peux pas la remettre en cause, mais je n'arrive pas à y voir du sens.
Eh bien, comme quoi ça peut nettement varier d'un psychologue à un autre. Tu as de la chance d'avoir eu tous ces commentaires qui viennent en complément de tes résultats.

Me concernant, j'ai un ICV à 135 et à IMT à 106, donc QI très hétérogène et incalculable. Mais je n'ai eu aucun commentaire "clinique" de style "machin a une pensée en arborescence (ou pas)" ou d'analyse de l'entretien.

Je pense que ton diagnostic fait sens puisque tout n'est pas qu'une question de score et qu'on peut très bien être diagnostiqué HPI sans avoir un seul indice au dessus de 130. Si on écarte ton score au subtest "Information", tes résultats sont tout bonnement excellents et je ne suis pas étonné de constater qu'un diagnostic HPI a été posé te concernant.

Bubble
Messages : 18
Enregistré le : jeu. 1 mars 2018 02:04
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Bubble » mar. 17 avr. 2018 17:56

Merci pour cette réaction ! Je trouve dommage de voir que certains psys ne "prennent pas le temps" d'apporter un peu plus qu'un simple résultat. Pour ma part, j'ai eu un compte rendu très comple qui retrace quasiment tout le temps qu'on a passé ensemble. C'est tout ça qui constitue un apport à mes questionnements, plus que les chiffres et leur interprétation, d'autant plus quand ceux-ci sont hétérogènes et ne peuvent nous apporter une réponse claire. Dans ce cas, je pense qu'un compte rendu un peu pauvre en information ne fait que contribuer à maintenir la personne dans le doute et c'est dommage.

Avatar du membre
cherubim
Messages : 180
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par cherubim » ven. 20 avr. 2018 22:15

Bonjour,

je reviens vers vous dans le sujet QI hétérogène parce que je me pose toujours des questions. J'en ai parlé dans ma présentation, mais voici des précisions.
J'ai passé les tests chez JSF, Paris 17, donc à priori je n'ai pas à remettre en question l'analyse des psys (il y en a eu 2, une pour l'entretien et le rendu, l'autre pour le test).
Voici mes scores:
ICV: 133 avec 18 en voc, 15 en similitudes et 14 en information
IRP: 96 avec 11 en matrices
IMT: 94 (je ne compte jamais, même la monnaie :honte: )
IVT: 89
QIT (non calculable en théorie mais calculé quand même): 106
J'ai également passé la figure de Rey, dont le résultat est inférieur à la moyenne.
Pour elles, je ne suis pas surdouée. Pas de problème, je l'accepte. Mais j'ai lu sur le forum que certains psys déclaraient la personne surdouée quand un des indices était supérieur à 130, alors n'y a t-il pas quelque chose tout de même au niveau de mon ICV?
Je me reconnais dans les critères suivants caractéristiques des surdoués: acquisition précoce du langage, grande (hyper?) sensibilité, émotivité, empathie, sens très aiguisés (hyperesthésie?) (le tout attesté par mes chers parents :w4x: :) pensée qui part dans tous les sens (en arborescence?), curiosité et sentiment de décalage. Et pour finir côté bisounours qui déteste l'injustice mais porte souvent un masque pour qu'on la laisse tranquille même si elle se laisse aller à des traits d'humour souvent incompris.
Je précise que j'ai eu des problèmes de latéralisation dans mon enfance, plus ou moins réglées (plutôt moins que plus à mon avis) par quelques séances chez un psychomotricien. J'ai ensuite fait un gros blocage sur les maths et tout ce qui s'en approche (géométrie, physique, comptabilité, informatique, bref...). Mon bilan fait ressortir une faiblesse visuospatiale qui, d'après les psys, ne va toutefois pas jusqu'à la dyspraxie.
D'après elles, mon QIV aussi élevé ne compte pas (intelligence cristallisée), il ne fait pas en tenir compte, mon QI est donc en fait homogène, homogène moyen, quoi.
Oui mais comment se fait-il que j'étonnais tout le monde à 2 ans dans ma poussette avec ma mère parce que je parlais avec sujet, verbe, complément et vocabulaire très élaboré?
En fait, je n'ai pas l'impression d'avoir vu beaucoup de gens avec un bilan proche du mien. Est-ce le cas du vôtre? Que vous a-t-on dit? Je suis un peu déçue de mon bilan, qui est long, certes, mais très descriptif et assez peu approfondi en ce qui concerne l'analyse. Peut-être, comme je ne suis pas surdouée, je n'intéresse pas les disciples de JSF? En tout cas, j'ai consulté un psy pour essayer d'améliorer ma confiance en moi, mais ailleurs.
You float in my new pool
Deluxe and delightful

Avatar du membre
Napirisha
Messages : 2314
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 12:15
Présentation : bonjour!
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : sous le tilleul
Âge : 36

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Napirisha » dim. 22 avr. 2018 22:33

bonjour,
tu sais, malgré toutes les précisions que tu apportes, on ne pourra pas t'en dire plus que la psy qui t'a fait passer le test, le mieux serait que tu lui poses directement ces questions (peut-être par mail?) si tu as besoin d'éclaircissements. L'approfondissement de l'analyse varie selon les psys, quels que soient les résultats, mais c'est vrai que ça peut être particulièrement frustrant dans le cas de résultats hétérogènes, qu'on aimerait mieux comprendre.
Après, on est nombreux ici à avoir un ICV bien plus élevé que les autres indices, ça n'est pas inhabituel d'avoir de grands écarts entre les indices (même si, pour la configuration précise que tu évoques, je n'en sais rien). Et si ton ICV est élevé, c'est normal que ça ait étonné ton entourage dans ton enfance, ça reste une caractéristique assez rare. Et potentiellement un réel atout, pour les études ou le reste! C'est intéressant d'en avoir conscience :)
En ce qui concerne les fameux "critères caractéristiques des surdoués", les surdoués n'en ont pas l'exclusivité, heureusement! Il semblerait même que ce ne soit pas si caractéristique que ça, en tout cas un certain nombre de surdoués ne s'y reconnaissent pas. Il est donc tout à fait normal que tu puisses t'y reconnaitre même si le test conclut à un QI dans la norme, et que certains ouvrages grand public sur la question te parlent ou te soient utiles sur ces points-là. C'ests en tout cas une bonne chose de continuer à consulter si tu en ressens le besoin, le test n'est de toute façon qu'une étape dans la connaissance de soi :)
Fournisseuse officielle de documents anciens en tous genres. Maison fondée en 1758. (c) Vlid

Détrash

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Détrash » lun. 23 avr. 2018 08:17

cherubim a écrit :
ven. 20 avr. 2018 22:15

En fait, je n'ai pas l'impression d'avoir vu beaucoup de gens avec un bilan proche du mien. Est-ce le cas du vôtre? Que vous a-t-on dit? Je suis un peu déçue de mon bilan, qui est long, certes, mais très descriptif et assez peu approfondi en ce qui concerne l'analyse. Peut-être, comme je ne suis pas surdouée, je n'intéresse pas les disciples de JSF? En tout cas, j'ai consulté un psy pour essayer d'améliorer ma confiance en moi, mais ailleurs.
En fait mon bilan était très proche du tien. Des indices tous en dessous de 130 y compris l'ICV. En plus tout comme toi j'ai trouvé que la psy qui m'avait fait passer les tests avait bâclé la synthèse. Si tu veux savoir, au niveau de mon bilan il n' y a rien qui indique très clairement que je sois surdouée. Pourtant je ne crois pas qu'on puisse s'amuser à comparer pour autant nos deux bilans, parce que il s'agirait de comparer deux personnes différentes, donc histoires différentes aussi. Je ne parle même pas de la comparaison de deux synthèses faites par des psy différents, enfin tu vois l'idée quoi.
A vrai je ne comprend pas ce que tu voudrais trouver au juste sur un "bilan proche" du tien.
En revanche je peux te dire qu'en partant de ce qui m'avait poussé à faire ces tests, j'ai dû pas mal creuser jusqu'à ce que je trouve réellement ce que je cherchais. Je pense que maintenant tu as de nouvelles questions (parce que en vrai, le test il sert qu'à apporter plein d'autres questions) et c'est à toi de savoir si tu veux/peux y répondre ou pas.

Avatar du membre
cherubim
Messages : 180
Enregistré le : lun. 12 mars 2018 10:26
Profil : Diagnostic -
Test : WAIS
Localisation : tout près d'ici...
Âge : 41

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par cherubim » lun. 23 avr. 2018 21:47

Napirisha: Merci, mais j'ai déjà posé des questions par mail à ma psy. Je ne crois pas qu'elle m'en dira plus. J'en ai appris plus en parcourant ce forum qu'en lisant ses réponses. Mais je suis d'accord qu'il faut que je m'occupe de mes problèmes, quels qu''ils soient.

Detrash: J'ai vu ton profil, très intéressant. Tu me donnes des idées. Dans mon bilan, on me conseillait de consulter un ergothérapeute. Peut-être y a-t-il une piste de ce côté là? Et qu'est-ce qui me prouve que je n'ai pas un trouble "dys" et pas une simple fragilité visuospatiale? Peut-être devrais-je consulter une orthophoniste? Mais peut-être est-ce trop tard pour travailler tout cela à mon âge, peut-être ai-je compensé? En tout cas je ne suis pas ravie du nouveau psy que je vois, peut-être vais-je devoir en changer.Donc oui, le test m'apporte d'autres questions, et ô combien! Et tu as tout a fait saisi l'enjeu. Je pense qu'elle a raison, ta psy, de dire que tu es surdouée.
You float in my new pool
Deluxe and delightful

Détrash

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Détrash » mar. 24 avr. 2018 11:47

Bon, au moins une chose est sure c'est qu'un psy (et n'importe qui d'autre d'ailleurs) ne peut dire "à l'oeil" si tu as ou non un trouble dys...

Avatar du membre
Dark Vadrouille
Messages : 529
Enregistré le : sam. 7 avr. 2018 14:27
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9301
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par Dark Vadrouille » dim. 29 avr. 2018 13:29

Bonjour,

J'ajoute ma pierre à l'édifice de l'hétérogénéité :
ICV : 131 (16-15-15 et (12))
IRP : 108 (9-12-13 et (9-12)) Quelques mois plus tôt j'avais eu 36/40 au pré test MENSA, après les conclusions à en tirer, je n'en ai aucune idée...
IMT : 97 (10-9 et (12)) Je suis obligé d'admettre et de préciser que je suis ultra visuel et presque pas auditif, et ce depuis tout petit déjà
IVT : 97 (9-10-15)

34 points d'écart entre l'ICV et l'IVT, donc QIT non pertinent à calculer. Je ne comprends pas d'ailleurs comment je peux avoir le même score en IMT et en IVT quand les résultats sont différents, si des pro peuvent m'en dire plus, je suis preneur.

Je n'ai pas passé le test avec le psy (un collègue de ma mère) prévu à la base. Je me suis précipité pour trouver celle avec qui j'ai fait le test.
A priori, le WAIS 5 sortirait l'an prochain, je ne sais pas s'il est pertinent de faire un nouveau test. Je m'en fiche un peu en fait maintenant, même si un peu frustré de n'avoir pas pu affiner plus avant mes résultats.

Nous dirons que je suis mi-con, mi-bizarre :huhu:

Avatar du membre
pixelvois
Papa Ours
Papa Ours
Messages : 5977
Enregistré le : dim. 27 nov. 2011 10:50
Présentation : moi-jeu...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : planète Mars en navet rond
Âge : 46

Re: Haut Potentiel et QI hétérogène

Message par pixelvois » dim. 29 avr. 2018 15:01

@Dark Vadrouille :
Plutôt que de poster des questions concernant le résultat de ton bilan en attendant des réponses personnalisées comme tu le fais beaucoup depuis ton arrivée, il te serait plus profitable de lire les nombreux sujets qui abordent ces questions de manière plus générale pour commencer par voir ce qui a déjà été répondu ( d'autant plus que par principe et par éthique, comme spécifié dans les règles du forum, personne ne posera -- et ne peut poser -- de diagnostic à partir seulement des chiffres bruts, ainsi que ne doit -- et ne devrait -- chercher à remettre en cause la conclusion faite par le psy consulté )...

Dark Vadrouille a écrit :
dim. 29 avr. 2018 13:29
34 points d'écart entre l'ICV et l'IVT, donc QIT non pertinent à calculer. Je ne comprends pas d'ailleurs comment je peux avoir le même score en IMT et en IVT quand les résultats sont différents, si des pro peuvent m'en dire plus, je suis preneur.
Tu peux commencer par aller voir du côté du topic Notes brutes et calcul du QI ^^

Je n'ai pas passé le test avec le psy (un collègue de ma mère) prévu à la base. Je me suis précipité pour trouver celle avec qui j'ai fait le test.
A priori, le WAIS 5 sortirait l'an prochain, je ne sais pas s'il est pertinent de faire un nouveau test. Je m'en fiche un peu en fait maintenant, même si un peu frustré de n'avoir pas pu affiner plus avant mes résultats.
Une première piste à explorer : repasser le test


Enfin, d'autres pistes ( listes non exhaustives ^^ ) :
... et, bien que cela devrait aller de soi sans le dire, prend le temps de lire le présent topic, qui devrait contenir une bonne partie des réponses aux questionnements liés à l'hétérogénéité de ton bilan ;)

Par ailleurs, si des questions persistent, il serait plus judicieux de les poser au psy qui t'a fait passer les tests plutôt qu'à d'autres personnes qui te semblent plus ou moins dans le même cas que toi ( chaque individu a ses particularités, que cela soit propres, contextuelles ou dans son parcours, et malgré une apparente forte similitude lors de la découverte de tout cela, nous restons tous très différents les uns des autres : le recul est aussi nécessaire -- donc prendre le temps de digérer -- à la compréhension, et le bilan, loin d'être l'explication unique et universelle, mais seulement une des facettes composant les nombreuses explications possibles, n'est souvent qu'une étape dans le travail d'exploration pour se connaître mieux et moins qu'une ligne d'arrivée, le point de départ de nouveaux questionnements ^^ ).
"Dans un monde où chacun triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan." ( André Gide - Les faux monnayeurs )

Répondre