Très intelligent ET heureux

Pour des raisons de cohérence de l'ensemble et pour présenter à nos visiteurs une information fiable et claire, cette section est réservée en écriture aux surdoués diagnostiqués.
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
Messages : 6825
Inscription : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/zyghna-une-ame-quete-identite-t558.html]ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Ancien Membre de l'équipe

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Zyghna »

C'est une histoire de résilience... et la résilience peut conduire au bonheur, tout dépend sous quel angle on regarde sa vie ^^
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Avatar de l’utilisateur
Traum
Messages : 591
Inscription : jeu. 15 janv. 2015 22:22
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=6895
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Tout droit jusqu'à l'étoile du matin
Âge : 34

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Traum »

Zyghna ou : comment résumer de manière synthétique et très juste mon propos. (J'ai du mal avec les synthèses…)
:)
« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
Zyghna
Messages : 6825
Inscription : lun. 27 juin 2011 21:28
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/zyghna-une-ame-quete-identite-t558.html]ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Ancien Membre de l'équipe

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Zyghna »

Disons que si tu avais juste résumé de façon aussi concise ton propos, nous serions restés sur notre faim ;)
C'est juste que la résilience, cette capacité à faire fi des traumatismes du passé, revient de façon très régulière sur le forum.
Boris Cyrulnik fait partie de nos lectures de références.
"Il est inutile d'être parfait, il faut seulement s'engager et mettre ses actions en cohérence avec ses valeurs" Brené Brown
Christophe
Messages : 8
Inscription : mar. 5 avr. 2016 20:46
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7363.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Christophe »

TRES INTELLIGENT ET HEUREUX . Très je ne sais pas, intelligent sans doute puisque le test le dit. mais je ne sais pas trop en quoi. Heureux ça je le sais...

A venir ici depuis peu, j'ai compris que pour certains la vie pouvait être compliquée. Pas vraiment pour moi. D'abord je découvre ma particularité tardivement , il y a un mois à 49 ans passé. c'est peut être une chance : Jusque il y a peu je ne me suis pas posé cette question comme quoi le besoin n'était pas là. Ensuite quand je me retourne sur mon chemin de vie, je dirais que tout c'est plutôt bien passé jusqu'à présent. Une vie perso epanouie, Une insertion dans la vie professionnelle plutôt réussi, un job qui me convient et pour lequel je m'éclate toujours (C'est ce que j'écris dans mon profil).
Alors oui a lire d'ici ou là, je retrouve des caractéristiques qui me sont propres sans qu'elles ne m'aient plus perturbées plus que cela. A l'issu du test, la psy a diagnostiqué un trouble logico-mathématique (je n'ai pas tout à fait compris de quoi il s'agissait!) et elle m'a invité à aller consulter une orthophoniste. Celle qu e j'ai eu au téléphone m'a expliqué que si j'étais bien dans ma vie, ben fallait peut être pas trop cherché a rééduquer... Elle m'a proposé un rdv en Septembre :D ! Elle doit me rappeler. Si elle le fait, c'est bien, sinon ben tant pis, je continuerai à vivre "troublé" :D ...

Bref, après cette découverte, je dirai que ma vie continue comme elle était avant.... Et cela me va
Avatar de l’utilisateur
Jade
Messages : 7
Inscription : sam. 16 janv. 2016 12:17
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Jade »

Bonjour à tous,

Je ne me sentais pas légitime sur ce forum tout le temps que le bilan n'avait pas été rendu, mais maintenant que c'est fait, je peux participer !;p

J'adhère totalement à ce qu'a dit Zyghna quant à la résilience. Et plus on cherche le bonheur avec un grand « B » plus on passe à côté du vrai bonheur, celui de tous les jours.

Mais je pense qu'on peut « décider » d'être heureux, même quand on est grand ! Je m'explique. Petite fille souriante et pleine de vie, j'ai eu une adolescence un peu plus morne, sans être chaotique. A ce moment le bonheur me paraissait clairement inaccessible et je cherchais sans relâche un moyen d'y accéder. Finalement après être tombée assez bas (moins du à mon sentiment de décalage qu'au contexte environnemental de l'époque) je me suis dit que le seul moyen d'être heureuse, c'était de prendre ma vie en main, et d'arrêter d'attendre que les solutions tombent du ciel. J'ai pris rdv avec une psy (auxquels j'ai vite mis fin d'ailleurs), j'ai renoué avec mes amis, j'ai arrêté de parler des choses qui me contrariées, etc. Et bizarrement... ça a marché. Ça n'a pas été facile, mais ça a fini par payer. Ma vie d'aujourd'hui n'a rien d'exceptionnel (à mon sens) mais je m'en satisfais pleinement. Et comme dit plus haut, c'est grâce à ces mauvais moments qu'on peut apprécier à ce point les bons moments:)

Et pour en revenir à JSF je suis contente de voir que d'autres partagent mon avis. Je ne me suis reconnue qu'à moitié dans son livre, et ça me faisait douter du bien fondé de mon questionnement.
Bodji
Messages : 117
Inscription : jeu. 14 juil. 2016 09:51
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-les-actifs-dernier-etage-t7700.html]par là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 56

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Bodji »

Joli topic !

J'ai connu les deux. Très anxieuse depuis la petite enfance, sentiment constant de décalage bien cachés derrière mon sourire et mes rires et un faux self construit dès mon plus jeune âge. Puis j'ai compris que mon malaise était l'expression de ce que je comprenais par mes tripes mais que je ne voulais/pouvais pas voir (mal-être des proches .. je ne détaillerai pas...). Je ne supporte pas l'incohérence entre les mots et les actes et j'y étais constamment confrontée, tout en m'y adaptant.

Puis j'ai tout décortiqué tout cela à l'aide d'un psy, d'une thérapie de groupe. J'ai refait de nouveaux choix en essayant de faire au mieux, de blesser le moins de monde possible en étant juste "authentique". En parlant, en me positionnant .... ça a été très dur, l'entourage familial a détesté que je lève le voile sur les problèmes, je l'ai payé assez cher quelques années. Mais la constance, la patience et l'authenticité ont plutôt bien marché et depuis les rapports familiaux sont plus vrais, plus fluides, ce qui est finalement bénéfique pour tous.

En fait, j'ai compris que ce qui m'a bloquée toute ma vie c'est "la peur". M'y confronter est, encore aujourd'hui, parfois terrorisant mais en la dépassant les monstres deviennent toujours finalement des souris. J'ai aussi eu une quête spirituelle et j'ai aujourd'hui mes propres réponses face à l'Inconnu.

Donc là je vis l'étape "heureuse" : les dynamiques avec les proches se sont modifiées, sont plus "justes" et donc tout devient plus facile, fluide, gai, doux, tout en restant intense. Je me sens aujourd'hui profondément en phase avec moi-même. J'ai le sentiment d'avoir fait le tour de qui je suis, des mes possibilités et de mes limites, et enfin accepté que je n'en dépasserai peut-être jamais certaines. D'être enfin un peu plus cohérente avec moi-même semble permettre à mes enfants de l'être eux-mêmes. Le sujet de la "douance" est un peu tabou : je l'ai évoqué avec mes enfants quand la question des choix d'étude s'est posée ou quand je percevais chez eux une anxiété qui me rappelait la mienne. Ils n'ont pas été testés, cela n'a pas été nécessaire car les problématiques étaient "légères" et, qu'au fond, ils avaient juste besoin que je croie en eux, à leur capacité d'avancer, de faire les choix qui leur conviennent, d'apprendre de leurs erreurs, surdoués ou pas. Du moment que leurs actes sont suivis de succès, que leurs relations les épanouissent, qu'ils se sentent aimés et peuvent aimer, tout roule. Mais bon, ils voient bien, et moi aussi, que leurs amis, leurs amoureux, sont plutôt agiles d'esprit, dont plusieurs sont diagnostiqués HP. Mais on en parle très très peu, aucune envie de mettre trop d'accent sur le sujet.

Depuis que je vais bien je suis attirée par des personnes plutôt intelligentes qui vont bien aussi. Ce qui importe maintenant pour moi c'est de réussir à sortir de cette attitude de "lutte" que j'ai dû avoir ces dernières années pour me retrouver, défendre qui j'étais vraiment, pour enfin juste profiter de la vie et de mon bonheur. J'ai travaillé dur ces dernières années pour me prouver que je n'étais pas idiote et obtenu divers succès et diplômes avec, forcément, une certaine visibilité dans le cadre de mon boulot. Ce que je crains maintenant c'est d'avoir construit mon propre piège, et de me retrouver "coincée" dans un rôle que je n'ai pas envie du tout de jouer, car je ne suis pas du tout carriériste.

Le défi est donc aujourd'hui ailleurs. Faire mon job au mieux, m'y épanouir, mais aussi surtout m'arranger pour retrouver une vie avec un minimum de stress et un maximum de temps libre (ça ce serait le plus grand luxe !!) pour juste "vivre" car franchement, quelques délicieux proches un peu dingues aussi et qui m'aiment ça suffit largement à mon Bonheur :D
Avatar de l’utilisateur
theudericus
Messages : 139
Inscription : mer. 18 mai 2016 18:38
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=7505&e=0
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : toulouse
Âge : 47

Re: Très intelligent ET heureux

Message par theudericus »

Allez viens Cléopâtre leur pourrir ce fil... Heureux... nan mais c'est du grand n'importe quoi ça... :dent_blanche9:

piangero
"Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux: vous n'y verrez que du désespoir." Irvin D. Yalom in Et nietzsche a pleuré
Bodji
Messages : 117
Inscription : jeu. 14 juil. 2016 09:51
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-les-actifs-dernier-etage-t7700.html]par là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 56

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Bodji »

(... nannnnn, j'y crois pas... des rebelles sur le forum :devil: :devil: :D ) Admin : pas taper... ;) :2deg
Invité

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Invité »

Je suis heureuse.
L'ai toujours été, même quand j'allais très mal.
J'ai une énergie de vivre terrible, je crame mes dernières cartouches chaque jour, et chaque jour, je recommence.

Mais le bonheur ?
Non non non, mais alors, non et je n'en veux pas.
Le bonheur m'évoque une béatitude extatique que je rejette de toutes mes forces !

C'est Gide qui a écrit, sur la quatrième Les nourritures terrestres, je crois : "Une existence pathétique, Nathanaël, plutôt que la tranquillité".
Bodji
Messages : 117
Inscription : jeu. 14 juil. 2016 09:51
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-les-actifs-dernier-etage-t7700.html]par là[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 56

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Bodji »

Je ne sais vraiment pas comment pourrait être le bonheur extatique... mais j'ai vu revenir une amie qui avait vécu une "NDE" (near death experience) qui avait vécu quelque chose de ce genre..... elle serait volontiers repartie "là bas" ..et pourtant c'est quelqu'un qui avait besoin d'intensité, pas du tout la fille "plan-plan".

Mais bon, c'était peut-être juste un effet des médics, ou une réaction cérébrale face à la peur de la finitude.. on ne saura jamais. Mais quand elle a appris qu'elle avait un cancer elle n'a jamais eu peur, jamais. Elle avait peur de la douleur, mais plus de la mort, pas une seconde, presque pressée de retrouver "cet endroit" (et on est d'accord, je le répète, c'était peut-être juste un effet cérébral). Nous, les amis, avons en tout cas été marqués par son attitude.. bref, je dévie de nouveau...mais l'état extatique.. pff... ça doit être pas mal quand même ;)
Avatar de l’utilisateur
Nébulive Sakura
Messages : 155
Inscription : sam. 22 août 2020 13:59
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10812
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bruxelles
Âge : 48

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Nébulive Sakura »

Le titre du sujet me chiffonne un peu...
Non, je ne suis pas très intelligente. Je veux dire par là qu'il ne faut pas oublier les intelligences multiples. :clin:

Je suis persuadée qu'être heureux (ou malheureux), comme le disent certains, cela ne va pas de pair avec le haut potentiel.
A mon sens, cela dépend de notre sensibilité, de notre personnalité mais également de nos choix de vie et de nos rencontres lumineuses ou mauvaises.

Ce matin, mon psychiatre m'a dit que c'était une chance d'être plus intelligent... Je ne trouve pas que c'est un cadeau... Car les bas sont très bas pour ma part.
J'espère un jour trouver un juste équilibre. Un bien être avec ses soucis et joies.
Pour l'instant je lis (entres autres) un "Merveilleux Malheur" de Boris Cyrulnik. J'espère un jour arriver à un terrible bonheur ! Résilience... Résilience où es-tu ?

Cela me fait plaisir de lire que beaucoup sont heureux ! :ensoleillé:
« Quand j'étais arriéré, j'avais des tas d’amis. Maintenant, je n'en ai pas un. »
« L'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérées par une chaleur humaine ne valent pas cher. »
« Tu ne sais pas ce que c'est d'avoir quelque chose qui se passe en toi, que tu ne peux ni voir ni contrôler, et de sentir que tout te file entre les doigts. »
« Qui peut dire que mes lumières valent mieux que ta nuit ? »
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13344
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Très intelligent ET heureux

Message par TourneLune »

Et en quoi le fait que tes bas sont très bas serait imputable à ton intelligence?
Si ça n'a rien à voir mais que c'est lié à ton parcours de vie et à ton caractère, pourquoi considérer que l'intelligence ne peut pas être une chance?
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager
Avatar de l’utilisateur
Nébulive Sakura
Messages : 155
Inscription : sam. 22 août 2020 13:59
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10812
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bruxelles
Âge : 48

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Nébulive Sakura »

Mes bas sont liés à ma sensibilité exacerbée. Le « car » était de trop.
Pour la seconde question, je ne peux m’expliquer sans entrer dans ma vie privée et parler d’un évènement extrêmement traumatisant.
Tout ce que peux dire c’est que j’ai de très bonnes raisons pour dire que, pour moi, au regard de ce que j’ai vécu, ce n’est pas une chance.

« Différence & souffrance de l’adulte surdoué » de Cécile Bost m’a fort touchée. Je m’y suis retrouvée à maintes reprises.
Je crois qu'il est temps que je relise « L’adulte surdoué à la conquête du bonheur. Rompre avec la souffrance » de Monique de Kermadec.
« Quand j'étais arriéré, j'avais des tas d’amis. Maintenant, je n'en ai pas un. »
« L'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérées par une chaleur humaine ne valent pas cher. »
« Tu ne sais pas ce que c'est d'avoir quelque chose qui se passe en toi, que tu ne peux ni voir ni contrôler, et de sentir que tout te file entre les doigts. »
« Qui peut dire que mes lumières valent mieux que ta nuit ? »
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13344
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Très intelligent ET heureux

Message par TourneLune »

Le problème c'est que tous ces livres abordent la douance comme facteur de souffrance. Donc tu y trouveras ce que tu cherches....
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager
Avatar de l’utilisateur
Nébulive Sakura
Messages : 155
Inscription : sam. 22 août 2020 13:59
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10812
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bruxelles
Âge : 48

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Nébulive Sakura »

TourneLune a écrit : mer. 9 sept. 2020 22:35 Le problème c'est que tous ces livres abordent la douance comme facteur de souffrance. Donc tu y trouveras ce que tu cherches....
?!?
C’est très mal me connaitre. Tu te trompes lourdement Tournelune.
D’ailleurs, je voudrai rectifier quelque chose. Mon psy n’a pas dit que c’était une chance d’être plus intelligent mais que c’était mieux. Il vaut mieux être intelligent qu’idiot.

Ce n’est pas parce que je souffre que je recherche écho à ma souffrance. Et non, je ne suis pas maso. Ce que je recherche dans certains livres et chez certains psy, c’est empathie et aide à la résilience.
C’est un amalgame abusif de dire que tous ces livres abordent la douance comme facteur de souffrance…
Monique de Kermadec « L’adulte surdoué à la conquête du bonheur » Pg 55 : « […] le piège du malheur, c’est de s’identifier à lui. Il doit comprendre : son malheur ne peut pas définir son identité. Il ne peut pas lui offrir une place dans la vie de l’autre. Et quant à sa souffrance, elle n’est pas le prix à payer pour excuser sa douance. »

Voici une citation d’un livre que j’ai fort apprécié également :
« 27. Le haut potentiel est-il un cadeau ou un fardeau ?
Réponse brève : Même si le haut potentiel peut parfois être comparé à un cadeau ou, à l’inverse, à un fardeau, il n’entraine pas en soi davantage de légèreté ou de lourdeur dans la vie de ces personnes. » Le haut potentiel en questions de Sophie Brasseur et Catherine Cuche

Pour le livre de Cécile Bost, je me suis sentie moins seule à être perçue comme une « ingrate » : « Tu as tout pour être heureuse, pourquoi ne l’es-tu pas ? ».
De citer :
« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade. » Jiddu Krishnamurti
« Mon objectif, ce n'est pas de construire la société de demain, c'est de montrer qu'elle ne doit pas ressembler à celle d'aujourd'hui. » Albert Jacquard

Bien souvent, les « Tristeszèèèbres » mais aussi les « Bisounours » me courent sur le haricot.
Même si je ne le suis peut-être pas, j’apprécie les personnes lucides et nuancées.
Pour illustrer, j’aime le métal mais également le chant baroque, entre, il y a tout un prisme musical que j’apprécie également. Je sais écouter, goûter à de petites joies passagères, savourer et aimer.

Et pour terminer, ce n’est pas parce que je souffre que je suis repliée sur moi-même à me morfondre sur mon triste sort.

Sur ce, je vous souhaite une très belle journée !
« Quand j'étais arriéré, j'avais des tas d’amis. Maintenant, je n'en ai pas un. »
« L'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérées par une chaleur humaine ne valent pas cher. »
« Tu ne sais pas ce que c'est d'avoir quelque chose qui se passe en toi, que tu ne peux ni voir ni contrôler, et de sentir que tout te file entre les doigts. »
« Qui peut dire que mes lumières valent mieux que ta nuit ? »
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes
Avatar de l’utilisateur
TourneLune
Messages : 13344
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 41

Ancien Membre de l'équipe

Re: Très intelligent ET heureux

Message par TourneLune »

Oui, merci, c'est vrai que je ne suis pas très nuancée.

Personne n'a dit qu'on ne pouvait pas être surdoué ET malheureux.
La douance ne fait ni ton malheur ni ton bonheur cependant ces auteurs abordent tous la douance comme facteur de malheur même s'ils ont mis un peu d'eau dans leur vin suite à certaines critiques et qu'ils n'y mettent pas tous la même dose de souffrance. Rien que le titre des livres que tu cites est assez clair sur le lien entre douance et souffrance vu que c'est le juste le titre.

Il faut sans doute du temps pour y voir clair et ne pas tout mélanger, je te souhaite de bonnes lectures, tu y trouveras certainement de quoi t'appuyer pour tes propres réflexions.
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager
Avatar de l’utilisateur
Kirigol
Messages : 598
Inscription : mer. 24 févr. 2016 18:36
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : IN87VG34LT

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Kirigol »

[mention]Nébulive Sakura[/mention]
les'"surdoués" et les autres - penser l'écart de Tinoco/Gianola/Blasco est très intéressant dans le sens où il creuse la manière d'aborder les choses.
Assez dense et qui demande aussi je pense une certaine habitude de la lecture.
viewtopic.php?f=60&t=9325&hilit=Tinocco
Quand on est mort, c'est pour la vie.
Avant c'était pire mais c'était mieux.
La sensation est proportionnelle au logarithme de la grandeur excitatrice (Fechner)
Avatar de l’utilisateur
Nébulive Sakura
Messages : 155
Inscription : sam. 22 août 2020 13:59
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=10812
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Bruxelles
Âge : 48

Re: Très intelligent ET heureux

Message par Nébulive Sakura »

Je l’avais acheté et jusqu’à présent, je n’avais pas eu l’occasion de le lire à tête reposée.
Je viens donc de découvrir l’Ouverture, elle m’interpelle beaucoup et j’ai pris timidement la place libre mais me suis placée un peu à l’écart de la table…
Merci Kirigol !
« Quand j'étais arriéré, j'avais des tas d’amis. Maintenant, je n'en ai pas un. »
« L'intelligence et l'instruction qui ne sont pas tempérées par une chaleur humaine ne valent pas cher. »
« Tu ne sais pas ce que c'est d'avoir quelque chose qui se passe en toi, que tu ne peux ni voir ni contrôler, et de sentir que tout te file entre les doigts. »
« Qui peut dire que mes lumières valent mieux que ta nuit ? »
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes
Répondre