Difficultés avec les implicites?

Cette section est ouverte à tous les membres : elle doit permettre un partage d'expériences autour des problématiques liées à la découverte de la douance.
Répondre
Invité

Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

Bonjour,

j'entends beaucoup parler des difficultés à comprendre les implicites.
Moi, j'ai beaucoup de mal à comprendre ce que signifie "avoir des difficultés avec les implicites".

J'observe entre moi et mon entourage beaucoup de malentendus ou de quiproquos, mais je ne sais pas si:
1- ça vient de moi
2- ça vient de l'autre
3- ça a un lien avec la compréhension des implicites

je ne me sens pas concernée par cette incompréhension, pas du tout.

Le fait est que j'ai l'impression de comprendre de travers souvent, mais plus par excès d'interprétation qu'autre chose,
et que j'ai l'impression d'être comprise de travers, alors que, paraît-il et de source autorisée ( :wink: ), j'ai des facilités dans le langage et la transmission.

Quelqu'un peut éclairer cette notion d'implicites? Et des difficultés qui en découlent? Concrètement, avec des exemples et tout, ce serait bien :P

Avatar de l’utilisateur
Mlle Rose
Messages : 12887
Inscription : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/topic28.html]ici[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Mlle Rose »

Je ne me sens pas concernée du tout non plus.
Les implicites sont généralement des constructions sociales, et à moins de vivre totalement dans sa bulle sans jamais observer ce qui se passe autour, on peut percuter il me semble.... Et puis dans la compréhension de l'implicite il y a aussi ce que l'on est capable de ressentir de l'autre (de ce qu'il dit/fait/dégage) ou des situations, et il me semblait évident que pour cela la douance était plutôt un atout (antennes).

En fait je n'y crois pas à ce problème de "compréhension des implicites" dans la douance, pour moi ce serait peut-être plutôt un souci de choix dans les multiples interprétations possibles lorsqu'un implicite survient (cf pensée en arborescence). Et ptèt aussi un peu de temps en temps une petite envie de passer à côté en faisant mine de ne pas comprendre parce que ça nous gave de nous conformer :P (ceci ne concerne que moi^^).
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

Mlle Rose a écrit : pour moi ce serait peut-être plutôt un souci de choix dans les multiples interprétations possibles lorsqu'un implicite survient (cf pensée en arborescence). Et ptèt aussi un peu de temps en temps une petite envie de passer à côté en faisant mine de ne pas comprendre parce que ça nous gave de nous conformer :P (ceci ne concerne que moi^^).

Oui, les multiples interprétations possibles, ça me semble plus proche de la réalité courante que l'incompréhension nette....

Je sais que j'interprète vraiment beaucoup, parfois trop, jusqu'à l'erreur.

Faire mine de ne pas comprendre....hum hum....j'ai passé l'âge :D1

Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Inscription : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Miss dans la lune »

Moi aussi ça me semble étrange ce problème de compréhension des implicites dans la douance alors qu'ils ont plutôt tendance à comprendre les ressentis d'autrui , les émotions, l'ambiance d'une situation... bref des trucs pas très explicites. A moins de troubles autistiques associés, d'asperger... ça me laisse perplexe.

dans wiki: implicite: "Qui est contenu dans un discours, dans une clause, dans une proposition, non pas en termes clairs, exprès et formels, mais qui s’en tire naturellement par induction, par conséquence."

et si on regarde la définition d'induction: "Raisonnement qui consiste à rassembler une série d’observations (des faits) spécifiques pour arriver à formuler une conclusion générale."

Hors du fait d'une pensée arborescente, des différents angles de vue pris en compte, donc du doute généré, l'induction chez les surdoués doit être plus complexe, plus longue, avec de fait une conclusion générale peut-être plus difficile à atteindre (car plus complexe, plus complète, avec la recherche d'une conclusion la plus parfaite possible)

Les implicites ont peut-être plutôt tendance à "stimuler" le cerveau des surdoués.
(hypothèses hein)

Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Joebar »

Pour moi ça commence par le fait que je ne comprends pas ce qu'est un implicite... On me demande de faire une certaine chose, je la fais elle et pas son synonyme ou autre chose. Peut être que cette notion d'implicite est simplement là pour palier au manque de précision des autres dans le choix de leurs mots!
C'est aussi une hypothèse mais ça me semble plausible...

Concernant le problème de compréhension, j'ai testé mais ça passe moins bien que pour la gente féminine... moins d’attributs, un toucher de cheveux trop ringard... un je ne sais quoi qui fasse que l'on me prenne toujours pour un idiot... :emo:

:angel4:
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Inscription : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Miss dans la lune »

Joebar a écrit : Concernant le problème de compréhension, j'ai testé mais ça passe moins bien que pour la gente féminine... moins d’attributs, un toucher de cheveux trop ringard... un je ne sais quoi qui fasse que l'on me prenne toujours pour un idiot... :emo:

:angel4:
euh genre cette phrase, ché pas si c'est une histoire d'implicite, mais j'ai rien compris :D :D

Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

Miss dans la lune a écrit :
Joebar a écrit : Concernant le problème de compréhension, j'ai testé mais ça passe moins bien que pour la gente féminine... moins d’attributs, un toucher de cheveux trop ringard... un je ne sais quoi qui fasse que l'on me prenne toujours pour un idiot... :emo:

:angel4:
euh genre cette phrase, ché pas si c'est une histoire d'implicite, mais j'ai rien compris :D :D
Moi non plus, ouf :rofl:

(Il est où, l'implicite, il est où?)

Avatar de l’utilisateur
Maitresse Rita
Corsica Fairy
Messages : 718
Inscription : sam. 14 juil. 2012 19:39
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/sans-titre-sans-parachute-t2383.html]Marche à l'étoile même si elle est trop haute ![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Provence
Âge : 39

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Maitresse Rita »

Derrière cette histoire d'implicite, j'avais compris deux choses :

-Que le surdoué peut comprendre ce qui se dit de façon exclusivement littérale s'il n'y prend pas garde. Comme l'enfant qui, quand on lui dit "montrez que le triangle est rectangle", va pointer son doigt sur l'angle droit parce qu'il ne comprend pas que ça veut dire "démontrez". Et je me demande si, en étant adulte, certains ne continuent pas à entendre au sens premier du terme. Parfois, il me faut trois secondes pour comprendre que "c'est affreux ce que tu ressembles à ta mère !" n'est pas insultant mais juste une exclamation qui marque l'étonnement dans une culture marseillaise.

-Qu'à force de ressentir à outrance et de se poser mille questions, un raz-le-bol inconscient peut faire qu'il se coupe de toute sensibilité pour écouter à travers un prisme archi-logique où un chat est un chat et où rien ne se cache derrière la parole des autres, juste histoire d'avoir la paix. Ca crée des incompréhensions mais ça limite la prise de chou perpétuelle, même sans le vouloir consciemment.
"Donc l’idée est que l’existence, ce n’est pas vrai ou faux, ce n’est pas le fait d’être dans le réel ; l’existence, c’est une histoire qu’on se raconte vraiment, on y croit comme l’enfant qui joue au docteur ou à la maîtresse"(M. Vial)

Avatar de l’utilisateur
sandrinef
Messages : 2181
Inscription : jeu. 15 nov. 2012 12:11
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-tous-t2895.html] ici [/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Toujours dans le Sud, souvent dans la Lune et parfois à l'Ouest
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par sandrinef »

Maïanna a écrit :Derrière cette histoire d'implicite, j'avais compris deux choses :

-Que le surdoué peut comprendre ce qui se dit de façon exclusivement littérale s'il n'y prend pas garde. Comme l'enfant qui, quand on lui dit "montrez que le triangle est rectangle", va pointer son doigt sur l'angle droit parce qu'il ne comprend pas que ça veut dire "démontrez". Et je me demande si, en étant adulte, certains ne continuent pas à entendre au sens premier du terme. Parfois, il me faut trois secondes pour comprendre que "c'est affreux ce que tu ressembles à ta mère !" n'est pas insultant mais juste une exclamation qui marque l'étonnement dans une culture marseillaise.
C'est également de cette manière que je comprends la notion d'implicite. La parole est entendue de manière littérale, après on s'adapte et puis voilà. Mais de temps en temps, ça revient...
"Le Monde ne te doit rien. Il était là avant toi" M.Twain

Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Joebar »

Pour répondre à:
Miss dans la lune a écrit :euh genre cette phrase, ché pas si c'est une histoire d'implicite, mais j'ai rien compris :D :D
et
cléo a écrit :Moi non plus, ouf :rofl:
(Il est où, l'implicite, il est où?)
Mlle Rose a écrit :Et ptèt aussi un peu de temps en temps une petite envie de passer à côté en faisant mine de ne pas comprendre parce que ça nous gave de nous conformer :P .

De vous conformer ou de faire tout court ;)
J'ai juste oublié de citer ci dessus la phrase de Rose... il n'y avait pas d'implicite particulier en fait :whew:



Par contre Maï, je ne comprends pas trop, les deux points se ressemblent fortement quant à la compréhension de ce qu'on nous dit:
Maïanna a écrit : Et je me demande si, en étant adulte, certains ne continuent pas à entendre au sens premier du terme....
et
Maïanna a écrit :...un chat est un chat et où rien ne se cache derrière la parole des autres...
D'ailleurs, ça me permet de faire un lien avec ce que me disait le psy du test et tes deux remarques. Cela concerne l'ICV et le résultat d'un bon lecteur comparé à un surdoué comme moi qui ne lit pas et se pensait nul en culture, vocabulaire, etc...
Le bon lecteur aura un résultat dans la norme supérieure, le surdoué, sauf troubles etc, aura un résultat au dela des 2 écarts types. Ceci est dû à la manière dont les deux vont apprendre les mots. Le bon lecteur va en connaître énormément mais rapport à un contexte et ne sera le ressortir que dans ce même contexte. Le surdoué en connaîtra peut être moins mais dans des contextes différents avec les différentes significations, nuances, et c'est cette conséquence du fonctionnement du surdoué qui est mis en avant. Si j'ai bien compris et que j'arrive à bien vous le restituer.
Ce qui fait à mon avis, que le plus difficile n'est pas le fait de comprendre au pied de la lettre ce que dit notre interlocuteur mais le fait de retrouver ce fameux contexte et en déduire la nuance utilisé.

En fait ça n'est pas l'implicite de la phrase mais de celui qui la formule et donc une difficulté à comprendre l'autre. Mais bon ça serait lourdingue de replacer les contextes de toute une phrase... et donc par fainéantise, ou juste soucis de bonne compréhension, à titre personnel je me cantonne principalement au sens premier des mots. Bien sûr je ne connais pas toutes les nuances de tous les mots et encore moins tous ceux existant... Mais ça va hein, on s'adapte quand même :emo:
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Avatar de l’utilisateur
maxmomo
Messages : 178
Inscription : mar. 20 nov. 2012 23:52
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par maxmomo »

Je crois qu'on touche ici à l'essence de la communication.
Le langage est un outil qui s'insère entre deux personnes mais il n'est pas le seul élément à prendre en compte.
Lors d'une conversation, plusieurs choses interviennent :
En premier, une personne veut faire passer un message. Pour ce faire, elle utilise son vécu et sa connaissance de la langue pour émettre une suite de mots qui a pour elle un sens en fonction d'un contexte. Ce contexte comprend à la fois la situation de communication dans laquelle elle pense se trouver (on ne parle pas de la même façon à un inconnu, à sa famille, à un collègue de travail etc...) et ce qu'elle a compris préalablement de la conversation. Elle accompagne ensuite ces mots par des gestes, des expressions faciales etc...
Une fois ce message émis, le récepteur va devoir faire le chemin inverse afin de comprendre le message émis avec tous les biais que ça implique et ensuite renvoyer un nouveau message selon le même processus.
On voit bien là la difficulté liée aux implicites.
Maintenant où se situons nous en tant que surdoués ?
Bonne question. Je n'ai pas de connaissances théoriques sur le sujet mais on peut supposer que notre capacité à "percuter" nous amène à comprendre mieux que les autres toutes les implications possibles du message émis et d'être donc mieux à même que les autres de l’appréhender (ou alors d'avoir peut-être d'avoir trop de solutions sans pouvoir choisir mais j'en doute). Par contre lorsque que nous envoyons un message, une personne "normale" risque de manquer un certain nombre des signaux émis et donc ne pas comprendre réellement ce que nous voulions dire.
En tout cas j'ai souvent ressenti cette gène dans les conversations. Que j'y participe ou pas, j'ai très souvent l'impression, surtout d'ailleurs lorsque les gens débattent d'un sujet ou essaient d'expliquer quelque chose, que les personnes impliquées ne parlent pas de la même chose, ce qui rend les conversation fatigantes et laborieuses.
Nan mais faut pas laisser ça comme ça les enfants ! (George Abitbol)

So this is how liberty dies, with thunderous applause... (Amidala)


Image

Avatar de l’utilisateur
Maitresse Rita
Corsica Fairy
Messages : 718
Inscription : sam. 14 juil. 2012 19:39
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/sans-titre-sans-parachute-t2383.html]Marche à l'étoile même si elle est trop haute ![/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Provence
Âge : 39

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Maitresse Rita »

Joebar a écrit :Par contre Maï, je ne comprends pas trop, les deux points se ressemblent fortement quant à la compréhension de ce qu'on nous dit:
C'est la causalité que j'imagine différente.
-Ne pas comprendre l'implicite, comme l'enfant qui n'imagine pas que se cache autre chose derrière les mots, et on pourrait peut-être lier ça à une certaine candeur.
-Ou ne pas comprendre l'implicite par refus inconscient de se prendre la tête, parce que sinon ça fait trop de données à traiter et qu'on n'en peut plus.
"Donc l’idée est que l’existence, ce n’est pas vrai ou faux, ce n’est pas le fait d’être dans le réel ; l’existence, c’est une histoire qu’on se raconte vraiment, on y croit comme l’enfant qui joue au docteur ou à la maîtresse"(M. Vial)

Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

Donc on peut résumer ainsi :

-prendre les choses "au pied de la lettre"
-ne pas évaluer correctement le contexte (parce-qu'il y a trop de possibilités?)

Ainsi, lorsque je demande un verre d'eau à mon ami et qu'il me répond "non" tout en me servant, je suis très destabilisée au pire, au mieux ça m'agace.

Je constate en effet ces deux points mis en avant dans les malentendus et quiproquos :
prendre tout au sens littéral et ne pas saisir le contexte.

C'est ce que l'on me fait souvent remarquer, en tout cas.

Mais en face, je trouve que les autres sont pas mieux que moi, en compréhension.Donc....

Avatar de l’utilisateur
Joebar
Chouchou de la maîtresse
Messages : 2905
Inscription : lun. 27 juin 2011 10:31
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/bonjour-bonjour-t556.html]->[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Âge : 44

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Joebar »

cléo a écrit :Ainsi, lorsque je demande un verre d'eau à mon ami et qu'il me répond "non" tout en me servant, je suis très destabilisée au pire, au mieux ça m'agace.
Nan mais là il te charrie juste...
cléo a écrit :Je constate en effet ces deux points mis en avant dans les malentendus et quiproquos :
prendre tout au sens littéral et ne pas saisir le contexte.

C'est ce que l'on me fait souvent remarquer, en tout cas.

Mais en face, je trouve que les autres sont pas mieux que moi, en compréhension.Donc....
Tu es peut être simplement à côté de tes pompes plus souvent que tu ne le penses??
► Afficher le texte
"Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent" , Sarah Bernhardt.

Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

Joebar a écrit :
Tu es peut être simplement à côté de tes pompes plus souvent que tu ne le penses??
Ben, blague à part, ça se pourrait bien :-?

En fait, ma question est partie d'une anecdote :
je converse par sms avec une très bonne amie.Je lui dis que j'aime l'orage, que je pense à elle, à bientôt.
Elle répond que oui c'est bien l'orage à condition d'être à l'abri.Et elle ajoute entre parenthèses :tu ne veux pas essayer de moins penser à moi pour voir.
Je suis restée scotchée.
On se voit ce matin, elle me dit, car elle a vu que j'avais été bousculée : "tu prends tout au pied de la lettre".

Je me suis dit, car ce n'est pas la première fois que ça nous arrive, ce genre de choses, qu'il y avait peut-être une histoire d'implicites, là-dedans.

En l'occurence, je crois avoir compris grâce à vos interventions : c'est une personne qui en dit beaucoup plus que ses paroles quand elle me parle, elle est expressive de partout mais pas très forte pour communiquer avec le langage.
Il faut que je la voie pour la comprendre.

Et c'est tout :D1

Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Inscription : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Miss dans la lune »

Hors-sujet
"tu veux pas arrêter de penser à moi pour voir ... (attention implicite:)s'il s'arrête de pleuvoir"= humour par l'absurde (c'est comme ça que je le comprends). Là oui, pour le coup tu as eu un problème de compréhension de l'implicite.

Avatar de l’utilisateur
lobo
Messages : 306
Inscription : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : [url]http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 45

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par lobo »

Alors moi, comment je perçois la chose :

Si on nous pose une question ou un problème, on va y réfléchir sincèrement, en essayant de voir toutes les possibilités, en valorisant le fait de trouver la solution la plus complète possible,

:nonon: Sauf que quand on est "bien élevé", il y a déjà un manière toute faite de répondre à la question , comme au permis de conduire. Faut bien reconnaître que pour des raisons de commodité, ou par manque d'imagination, la plupart des gens se satisfont de réponses toute faites.

Je crois aussi que derrière tout ça, il y a vraiment un truc de montrer qu'on appartient à la société en respectant certains codes. Qu'on est pas une espèce de dangereux inadapté qui va péter les plombs à la première occasion en allant chercher midi à quatorze heures.

Et oui, on est capable de comprendre le jeu qui se cache derrière tout ça. Quand j'ai passé le permis moto je n'ai pas eu beaucoup de mal à faire les choses bien comme l'avait dit le moniteur. Mais ça prend la tête de devoir toujours se forcer à donner la réponse attendue au lieu de réfléchir un peu.

enfin, je suis peut-être un peu énervé là :coleredefeu:

Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

Je sais pas, Lobo, je ne vois pas trop la relation que tu fais, là, entre la compréhension des implicites et le manque d'imagination?

Je suis bien d'accord avec toi sur le fond,

tu voudrais dire que c'est pour avoir la paix que toi, par exemple, tu ne comprendrais pas ( ou ferais croire que tu ne comprends pas ) les implicites?

Honnêtement, quand j'ai passé mon permis de conduire, j'ai tout fait comme il fallait et je n'ai jamais discuté le code tellement j'ai la trouille en voiture.


Après, quand on me lance des messages "à trous", ben je remplis avec ma sauce et des fois je peux planter, sûrement même, parce-que, en effet, j'ai plein de sauces selon les contextes.
Ça me parle bien, ça, les contextes!

Avatar de l’utilisateur
lobo
Messages : 306
Inscription : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : [url]http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 45

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par lobo »

Oui, désolé si j'ai dérivé de ton sujet initial :whew:

En fait, je crois que ce truc des implicites m'a fait ressentir tout le poids des codes de sociétés que nous devons souvent appliquer.

Juste pour mon exemple du permis moto, avant de le passer j'avais déjà fait partie d'un club moto où on montrait des techniques de conduite et de sécurité. Pour être sûr d' avoir mon permis, je me suis conformé à la conduite "permis" (par exemple faire tout un parcours sans utiliser l'embrayage ) alors que je connaissais déjà des techniques plus efficaces. Je me suis auto-limité pour rentrer dans le moule parce que je savais que ça ne durerait pas et je le voulais ce permis !

Donc je dirais plutôt que pour avoir la paix j'applique les implicites mais que parfois au quotidien je finis par les rejeter.

En fait, si je comprends bien tu parlais plutôt des sous-entendus dans les conversations que tu ne percevais pas c'est ça ? Et tu crois que tu ne les comprends pas, ou alors tu mets d'autres significations à la place ?

Invité

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Invité »

lobo a écrit : En fait, si je comprends bien tu parlais plutôt des sous-entendus dans les conversations que tu ne percevais pas c'est ça ? Et tu crois que tu ne les comprends pas, ou alors tu mets d'autres significations à la place ?
Je lis ici et là que les surdoués ont des problèmes de compréhension des implicites.
Et moi, je ne comprends pas trop ce que ça veut dire, les "implicites",
et encore moins ce que ça veut dire "ne pas les comprendre".

Voilà, c'était l'objet du post, après, je me suis demandée si c'est ce genre de trucs qui peut perturber la compréhension au quotidien entre les personnes.

N'empêche que, tu n'as pas tort quand tu rapportes cela aux codes sociaux en vigueur.
Ca fait sens, là, je trouve.

Avatar de l’utilisateur
Fabs le vaurien
Rang orange
Messages : 5645
Inscription : mer. 2 févr. 2011 22:20
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/post24.html#p24]La première prez de l’histoire du forum[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : BZH
Âge : 40

Ancien Membre de l'équipe

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Fabs le vaurien »

Pour ma part, bien souvent je suis à côté de la plaque (mais qui à décidé de la poser là la plaque?), je prends tout au premier degré et bien que comprenant ce qu'on me dit, je ne percute pas les messages en filigrane. Naif aussi dans mes relations, je ne vois pas trop venir l'autre et ses intentions. Grossier personnage, je manque d'éducation pour ne pas faire tâche en société. Je me barre sans prévenir sans me dire que ça se fait pas. Lorsque je regarde un film, je ne comprends pas tout et m'endors net devant un roman pour les mêmes raisons.
Je n'aime pas trop les réunions de groupe, les invitations en soirée, où passé l'objet précis du pourquoi on se connait, il me sera difficile de dépasser ce stade et envisager des relations " sociales" avec les autres. J'ai parfois le sentiment d'entretenir des relations utilitaires avec les autres...bref, évidemment que je me pose des questions sur moi-même.

Mais bon, être conscient de cela n'implique t il pas de reconnaître l'existence même des implicites? Si j'avais vraiment du mal, pourrais-je évoquer ce qui fait parfois défaut avec le recul de me dire qu'effectivement, je ne suis pas toujours adapté dans mes attitudes?

je constate que les situations, mon humeur, influent ou pas sur mon appréhension des implicites..Après, la culture, l'éducation, l'efficience intellectuelle...etc..sont autant de paramètres à prendre en compte. Toutefois, il me semble qu'on peut tous se retrouver dans des situations d’interprétation foireuse voir de non-compréhension.

Je pense aussi et surtout qu'il y'a une défense qui est mise en place chez les sujets pour finalement éviter de trop se confronter à la dure loi de la socialisation et qu'à défaut d'une structure (autisme-déficience par exemple) particulière impliquant une incapacité à comprendre les implicites, ce qu'il faut questionner est surtout la fonction qu'occupe cette appréhension biaisée de la réalité. pour soi, dans son rapport au monde.
Mlle Rose a écrit : Et ptèt aussi un peu de temps en temps une petite envie de passer à côté en faisant mine de ne pas comprendre parce que ça nous gave de nous conformer :P (ceci ne concerne que moi^^).
Je suis donc d'accord avec cette proposition.

Du coup, selon moi, la douance n'est ni exclusive ni excluante de cette particularité humaine.
Tout le monde peut se mettre en colère. Mais il est difficile de se mettre en colère pour des motifs valables et contre qui le mérite, au moment et durant le temps voulus. (Aristote, Ethique à Nicomaque).

Avatar de l’utilisateur
lobo
Messages : 306
Inscription : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : [url]http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585[/url]
Profil : Bilan +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 45

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par lobo »

cléo a écrit : Je lis ici et là que les surdoués ont des problèmes de compréhension des implicites.
Et moi, je ne comprends pas trop ce que ça veut dire, les "implicites",
et encore moins ce que ça veut dire "ne pas les comprendre".

N'empêche que, tu n'as pas tort quand tu rapportes cela aux codes sociaux en vigueur.
Ca fait sens, là, je trouve.
De ce que j'ai lu ça concerne les consignes non précisées dans une question car jugées évidentes pour tout le monde ( sauf pour les surdoués :grattelatete: ). Le cas typique c'est la question "évidente" à l'école où le surdoué ne sait que répondre. D'ailleurs je me demande dans quelle mesure l'école, qui devrait être un lieu de curiosité et de questionnement, ne se transforme pas souvent en apprentissage des implicites.
Fabs le vaurien a écrit :Pour
Je pense aussi et surtout qu'il y'a une défense qui est mise en place chez les sujets pour finalement éviter de trop se confronter à la dure loi de la socialisation et qu'à défaut d'une structure (autisme-déficience par exemple) particulière impliquant une incapacité à comprendre les implicites, ce qu'il faut questionner est surtout la fonction qu'occupe cette appréhension biaisée de la réalité. pour soi, dans son rapport au monde.
Mlle Rose a écrit : Et ptèt aussi un peu de temps en temps une petite envie de passer à côté en faisant mine de ne pas comprendre parce que ça nous gave de nous conformer :P (ceci ne concerne que moi^^).
Je suis donc d'accord avec cette proposition.

Du coup, selon moi, la douance n'est ni exclusive ni excluante de cette particularité humaine.
Je peux imaginer que des adultes esquivent les implicites mais ça ne me convainc pas tellement pour des enfants. Pourquoi ces derniers voudraient-ils se défendre alors qu'à cet âge ils sont juste avides de découvertes et de connaissances ?

Tiens j'imagine un exemple. Si une maîtresse demande aux enfants "pourquoi la nuit est-elle noire ?" elle attend probablement qu'ils répondent "parce que le soleil est parti". Si Hubert Reeves se pose la même question, il écrit un livre entier sur la théorie du cosmos.

Avatar de l’utilisateur
Miss dans la lune
Mud Drifting
Messages : 727
Inscription : ven. 3 mai 2013 12:18
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Miss dans la lune »

Fabs le vaurien a écrit :
Mais bon, être conscient de cela n'implique t il pas de reconnaître l'existence même des implicites? Si j'avais vraiment du mal, pourrais-je évoquer ce qui fait parfois défaut avec le recul de me dire qu'effectivement, je ne suis pas toujours adapté dans mes attitudes?

Tu peux être réellement handicapé, tout en sachant que tu l'es, et sans que ça n'amenuise ton handicap pour autant.

Mais dans l'exemple que tu cites, lorsque tu pars en louzdé, tout en sachant que "cela ne se fait pas", tu le fais consciemment, c'est un comportement volontaire. Ces comportements sociaux, "ce qui se fait ce qui ne se fait pas", n'ont rien d'implicites, c'est un apprentissage.
fabs le vaurien a écrit : Je pense aussi et surtout qu'il y'a une défense qui est mise en place chez les sujets pour finalement éviter de trop se confronter à la dure loi de la socialisation (...), ce qu'il faut questionner est surtout la fonction qu'occupe cette appréhension biaisée de la réalité. pour soi, dans son rapport au monde.
Il s'agirait alors d'une fausse incompréhension des implicites pour ne pas pénétrer dans la réalité de l'autre.
Un prétexte pour fuir, une affirmation de soi, de sa liberté d'agir et de penser...ou peut-être même un rejet, non frontal, non exprimé, de l'autre... Un mécanisme de défense par la fuite.

Ca c'est une autre partie du problème.

Mais ça:
fabs le vaurien a écrit : je prends tout au premier degré et bien que comprenant ce qu'on me dit, je ne percute pas les messages en filigrane.
un mécanisme de défense aussi?

(pourquoi pas hein... mais pour quelle raison y aurait il là un mécanisme de défense... pour éviter d'interpréter à outrance peut-être... :grattelatete: )

Charlus
Messages : 6
Inscription : mer. 21 août 2013 14:05
Profil : Bilan +
Test : WAIS

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Charlus »

Sujet passionnant...

Il me semble souvent comprendre l'implicite, mais il y a parfois trop de possibilités pour choisir... Du coup, allié à une certaine impulsivité mentale, j'ai tendance à prendre la première solution possible, et à tomber à côté de la plaque. Et il me faut parfois de longues explications, ou plusieurs heures pour comprendre combien j'ai pu être à côté.

Le plus souvent, c'est aussi lié à des efforts de socialisations, ou de respect des conventions. Comme Fabs, j'ai souvent de petits problèmes avec les conventions... Un exemple : si, chez des amis, ma compagne me dit "on va y aller...", cela veut dire, pour elle "ce serait bien de partir, mais après avoir encore discuté un peu."
Pendant des années, en entendant cette phrase, je me levais, bousculant tout le monde. Il m'a fallu très longtemps pour comprendre que cette phrase était plutôt à prendre comme une information donnée à nos hôtes... et donc à ne pas prendre au 1er degré, ce que j'ai tendance à faire.

Ce 1er degré est en même temps lié à ce besoin de précision. Je suis souvent effaré par le flou qui se dégage des phrases prononcés par mon entourage... Cela participe aussi de ces difficultés de compréhension de l'implicite, enfin, je crois...

Avatar de l’utilisateur
Flavie
Messages : 12
Inscription : jeu. 17 janv. 2013 03:27
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Québec
Âge : 46

Re: Difficultés avec les implicites?

Message par Flavie »

C’est aussi comme ça que je le comprends : implicite = :2deg , donc, ce n’est pas dit directement, mais c’est «sous-entendu » dans un fait ou une expression.

Ex simple d’une personne (x) qui n’a pas compris l’implicite :
Si quelqu’un (y) lui dit : « je vais mettre quelque chose sur la table » (en voulant dire qu’elle va faire une confidence, se dévoiler ou dire quelque chose d’important)... « x » va attendre que « y » place un objet sur la table.

Je ne me sens pas vraiment concernée, mais suis contente de tomber sur ce sujet alors que ça piquait justement ma curiosité cette histoire de difficulté avec les implicites chez les surdoués. Comme les autres caractéristiques, il semble que ça touche certains et d’autres pas.

Répondre