Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

En ligne
Avatar du membre
TourneLune
Messages : 13199
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par TourneLune »

C'est marrant les réactions....Des études de corrélations avec le QI, y en a des tonnes et on fait bien ce qu'on veut, une corrélation n'étant pas du tout une relation de cause à effet. Si ça se trouve c'est juste parce que les femmes qui allaitent travaillent généralement pas et que quand on travaille pas, on a plus le temps d'allaiter son enfant. Et puis pour une corrélation aussi faible, ça vaut pas le coup de se culpabiliser, sinon on a pas fini :lol:
"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort". C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C'est une membrane sensible, vibrante, délicate.
Jean-Christophe Grangé - Le Passager

Avatar du membre
Fish
Poisson Pilote
Messages : 640
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 18:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7018.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par Fish »

Si ça se trouve c'est juste parce que les femmes qui allaitent travaillent généralement pas et que quand on travaille pas, on a plus le temps d'allaiter son enfant.
C'est une piste évoquée par l'étude irlandaise: les femmes qui allaitent travaillent moins, et s'occupent plus de l'éducation de leurs gamins. Mais si je comprends bien, si ça avait été Monsieur qui ne travaille pas et qui s'occupe de l'éducation du gamin, à priori on aurait eu le même effet positif.
Ou encore les femmes qui allaitent ont globalement des revenus / une éducation / un soucis de l'alimentation plus élevés que la moyenne, et c'est ça qui pourrait jouer.

Avatar du membre
Pataboul
Patamobile
Messages : 1125
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/presentations/pataboul-t5762.html]ici[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 38

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par Pataboul »

Faut relativiser...

Entre les stats et les cas perso, il y a un monde. Cette moyenne ne dit rien de la variabilité selon les gens, les contextes, l'environnement. L'effet pourrait aller de -12 à +5 pts par mois d’allaitement en fonction de facteurs environnementaux et donner ce résultat. Ce genre de précisions que ne donne pas une moyenne peuvent tout changer. En matière de QI et de biologie en général, on ne peut pas tirer de recommandations là dessus: supposons que la fourchette que j'ai donnée soit bonne, il se pourrait aussi que les femmes dont le lait fait le plus baisser le QI soit sur-représentées parmi celle qui n'allaitent pas, et ainsi en favorisant aveuglément l'allaitement on augmenterait surtout le nombre de bébés qui boivent du lait à -12pts/mois...
Cette seule statistique ne permet pas de faire quelque recommandation ou reproche aux mères.



- ajout parce que Fish a posté entre-temps: Si la stat a été correctement établie, pour affirmer que l'effet vient de l'allaitement, le biais mère qui travaille/mère au foyer aurait du être éliminé.

Troglodyte-mimi
Messages : 489
Enregistré le : mer. 1 févr. 2017 12:14
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par Troglodyte-mimi »

Edit : Nota , je n'avais pas lu tous les messages arrivés entre les deux ;-)

Fish, pourquoi regretter ? C'est un débat qui me semble avoir un certain sens et intérêt ? En fait, je ne voulais pas dire qu'il ne fallait pas travailler sur le sujet et chercher à identifier ce qu'il en est. Comme tu le rappelles, historiquement, on a fait des erreurs en voulant aller trop vite sans prendre le temps d'étayer et comme tu le soulignes également, ces erreurs ont pu être lourdes de conséquences.... Mon propos n'est donc pas de dire que ce type de recherche ne doit pas être conduite, ce serait un non-sens à mes yeux d'ex-chercheuse ;-). Simplement, il me semble que concernant des sujets qui peuvent avoir une forte portée sur les politiques et les préconisations, il est nécessaire de faire attention à la manière dont on aborde avec le grand publique les résultats de recherches encore balbutiantes. Je dirais la même chose de la recherche sur le climat par exemple ou d'autres types de recherches. Et c'est toute la difficulté à mes yeux de la vulgarisation des recherches. La question devrait, me semble-t'il, toujours se poser de savoir quel impact le résultat peut avoir sur la société et comment le prendre en compte au mieux.
Je suis vraiment désolée que ma réaction te mette mal à l'aise ce n'était nullement mon intention !
Sans doute, n’avais-je pas assez étayé mon propos et tu m'en vois désolée :1cache:

Avatar du membre
Youpla
Messages : 543
Enregistré le : sam. 8 déc. 2018 00:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php? ... 39#p284095
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par Youpla »

Ça ne me choque pas du tout cette stat @Fish .
Déjà, parce que le fait qu'en moyenne, le bénéfice de l'allaitement est avéré ne signifie pas qu'un bébé non allaité sera malheureux ou pas intelligent...
Et 1 point de QI, ce n'est rien !!! Je ne comprends même pas qu'on puisse parler de culpabilisation.
On pense trop souvent que 5 points c'est énorme et que si on repassait le test, on aurait nécessairement le même score à 1 ou 2 points près. Je ne le crois pas (enfin, je ne dis pas que ça n'arrive jamais hein !). Il n'y a qu'à voir les intervalles de confiance, déjà à 95%, ça laisse de bonnes fourchettes...
12 points, je ne crois pas que ce soit énorme non plus @lady space .
1 point, ce n'est juste pas repérable sur un individu !
Alors, vraiment, je ne vois pas de culpabilisation ici.
Il y a beaucoup de choses qui entrent en compte. Nombre de femmes sous alimentées, dans des pays sous-développés par exemple, ne peuvent tout simplement pas allaiter leur bébé de façon "suffisante" et bénéficient de lait pour combler les manques. Les points de QI chutent en cas de mal nutrition, ça fait déjà bien baisser la moyenne...

Edit : moi non plus je n'avais pas vu tous les messages depuis ton message de plus-ou-moins-regret-d'avoir-posté @Fish ...

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 1394
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : [url=https://adulte-surdoue.fr/viewtopic.php?f=9&t=9657] un bout de moi [/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : bof
Âge : 42

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par Bulle d'o »

fish, tu triches, il a pas dit "un mois = 1 point de QI en plus", il a dit que l'allaitement montrerait une corrélation qui pourrait faire estimer 1 point de plus.... c'est nous après qui avons rigolé sur le fait qu'on pourrait considérablement augmenter les choses avec 5 ans d'allaitement. :) et avons aussi conclu qu'en bon enfant post 68 (before 98), nous aurions donc potentiellement 1 point de moins. Han!
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
yokainoshima
Messages : 585
Enregistré le : jeu. 25 juil. 2019 15:52
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par yokainoshima »

Hors-sujet
et qu'est ce qu'un point de QI dans une vie?
Un élément qui m'intrigue est plus lié à l'apprentissage. De ce que j'ai pu comprendre de mes lectures, faire permet d'apprendre de façon plus efficace et pereine ne utilisant les sens tactiles notamment et d'autres chemin synaptique que juste la vue où l'ouïe.

À t'on une idée de l'impact des nouvelles technologies sur l'intelligence ?
Nos enfants passeront plus de temps que nous sur des écrans et plutôt passivement. Cela va t'il impacter leurs savoir ?

Je suis un peu étonnée parfois par le manque global d'esprit pratique de ma génération versus celle de mes parents. Est ce en lien ?

Avatar du membre
lady space
Messages : 2414
Enregistré le : ven. 18 févr. 2011 17:41
Présentation : [url=http://adulte-surdoue.fr/equipe-f78/lance-t133.html]vers mon orbite[/url]
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Alsace
Âge : 56

Re: Paris - infos et intox sur l'intelligence - 4/02/2020

Message par lady space »

En fait, ma réaction un peu épidermique est due au fait que je ne vois honnêtement pas comment, techniquement, des points de QI pourraient passer dans ou par le lait maternel à l'instar des anticorps ou des métaux lourds et de maintes autres substances chimiques, des éléments matériels en gros. Du coup, faire un lien entre le lait maternel et le QI me paraît complètement ridicule. Contrairement à un lien éventuel avec le "procédé" de l'allaitement".

Ça n'empêche pas de se pencher sur l'action d'allaiter, de chercher à comprendre ce qui pourrait différer par ailleurs entre les enfants nourris au sein et ceux nourris au biberon.

À commencer, comme le suggère yokainoshima, par un contact physique prolongé, à moins que ce ne soit le contact peau à peau qui joue. Ou par une meilleure disponibilité de l'adulte de référence si c'est une mère qui allaite et ne travaille pas, comme l'indique l'étude mentionnée. Ensuite, on pourrait effectivement être en présence d'une approche plus réfléchie de la parentalité, peut-être de la part de parents dont le QI est aussi un peu plus élevé.

Ce qui pourrait jouer aussi est le fait que l'allaitement fonctionne mieux quand on allaite à la demande, ce qui implique d'être à l'écoute de l'enfant et de respecter ses besoins, entraînant ainsi une meilleure sécurité affective, plus propice au développement.

Après, je ne veux absolument pas dire qu'il faille arrêter les recherches dans quelque sens qu'il soit.

Par contre, je pense qu'il faut être très prudent dans la manière de communiquer les résultats. Car la maternité est un sujet très sensible pour bon nombre de femmes prises en tenaille entre plein d'injonctions sociétales contradictoires, avec une grande volonté de bien faire couplée à un manque cruel d'informations fiables, le tout associé à un potentiel de culpabilisation énorme. Et ceci que le sentiment de culpabilité soit pertinent ou pas - en général, il ne l'est pas, mais on ne s'en rend pas compte quand on manque de confiance en soi.
Jeder ist ein Ausländer - fast überall.
(Slogan allemand des années 70/80 qui rappelle que nous sommes tous des étrangers quasiment partout dans le monde, sauf dans notre pays d'origine.)

Répondre