L'E.N. et les Enfants à Haut Potentiel : les dispositifs

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11863
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par TourneLune » sam. 15 sept. 2012 09:23

Ce topic est dans le petit salon, tout le monde ne pourra pas le lire.
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 43

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Maluna » sam. 15 sept. 2012 09:26

Ah oui c'est vrai, je peux enlever le lien si c'est preferable
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11863
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par TourneLune » sam. 15 sept. 2012 09:28

Ce n'est pas gênant mais n'y a-t-il pas un topic public qui parle de ça aussi?
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Maluna
Messages : 505
Enregistré le : mer. 13 avr. 2011 13:23
Présentation : par ici
Profil : Bilan non concluant
Test : WAIS
Âge : 43

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Maluna » sam. 15 sept. 2012 09:40

Peut-etre mais j'avoue avoir un peu perdu le fil...
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute" (P. Desproges)

Avatar du membre
Kan
Messages : 703
Enregistré le : mar. 10 juil. 2012 10:39
Présentation : :noitatnesérP
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 41

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Kan » sam. 15 sept. 2012 11:36

Tournesol a écrit :Ce n'est pas gênant mais n'y a-t-il pas un topic public qui parle de ça aussi?
Oui, ce serait sympa svp

Avatar du membre
TourneLune
Messages : 11863
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:50
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/topic22.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par TourneLune » mer. 26 sept. 2012 21:23

Message de la jardinerie :
Si tu lis le premier post dont voici un extrait:
[quote]L'objectif de ce fil est de faire partager tout ce qui a été fait/ est fait actuellement au sein de l’Éducation Nationale pour aider les enfants à Haut Potentiel à mieux vivre leur scolarité.

Il est important qu'il conserve un angle positif.

L'intérêt est de montrer que malgré la lourdeur et le manque de flexibilité du système éducatif (machine extrêmement complexe), des personnes se battent pour faire bouger/ améliorer le système, que les choses évoluent / peuvent évoluer petit à petit.[/quote]
;) ;) ;)
Pour les mp qui ne sont pas à caractère personnel, merci d'envoyer vos messages au groupe " modérateurs globaux", ce sera plus efficace ;)

Avatar du membre
Doonarrala
Messages : 199
Enregistré le : mer. 14 sept. 2011 17:19
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Doonarrala » dim. 30 sept. 2012 12:31

"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12715
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Mlle Rose » dim. 30 sept. 2012 19:37

merci :)
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Ansileran
Messages : 11
Enregistré le : lun. 5 nov. 2012 16:12
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 29

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Ansileran » mar. 6 nov. 2012 10:48

Une solution qui n'est que rarement évoquée concernant les enfants précoces non scolaires : les classes à horaires aménagés. C'est un assez bon moyen d'éviter une partie du problème pour les enfants qui ont une passion sportive, musicale ou théâtrale. Il y a toujours de l'ennui à l'école, certes, mais cet ennui est limité (seulement les matinées/après-midis) ce qui permet de relativiser. En plus, on se retrouve avec d'autres enfants qui ont la même passion, cela fait un point commun (autre que d'avoir le même âge) et cela facilite les relations. Le travail personnel demandé est plus important (car moins d'heures de cours) mais je ne pense pas que ce soit un problème dans ce cas.

J'ai dans mon entourage aussi bien des parents de surdoués, des parents qui aimeraient que leur enfant soit surdoué et des enseignants plus ou moins compétents, en plus d'avoir vécu l'éducation nationale et de connaitre quelques surdoués de mon age. Je ne suis pas forcément objective, mais au moins je vois plusieurs points de vue.

La démarche de prise en charge de l'élève surdoué doit absolument se faire avec l'aval des enseignants (de la majorité d'entre eux au moins). On peut effectivement leur imposer les choses mais c'est le meilleur moyen pour qu'ils se braquent. Et là, c'est l'enfant qui paye les pots cassés. La mention "Irrespectueuse, inattentive, perturbe la classe" de la prof d'histoire géo en 3ème ou l'appellation "couche culotte" de l'instit de CM2 ne sont que des exemples classiques. Sans l'appui des autres profs et du directeur de l'école, je ne sais pas ce que ça aurait donné... Ces deux professeurs aux réactions inappropriées, je les comprends. Elles avaient des enfants du même age que moi, en difficulté scolaire (sans surdouement, testé). Alors qu'est-ce qu'un enfant surdoué leur renvoit? Un prof, c'est un être humain, il ne peut pas être parfait.

Le problème de toutes les solutions qu'on peut imaginer dans l'éducation nationale, c'est que ce sont des solution à court terme. Un peu comme pour la prise en charge des enfants handicapés. Tant que ce sont des enfants, pas de problème, on s'en occupe (plus ou moins bien). Mais quand ces enfants deviennent adultes, plus rien. 98% de la société ne va pas s'adapter aux 2% de surdoués que nous sommes. C'est (malheureusement) à nous de nous adapter, dans une certaine mesure. Les classes spécialisées HPI, écoles spécialisées et solutions maison (CNED...) permettent de palier à l'ennui à l'école, mais font perdre l'apprentissage de la vie en société, dans une société normale, avec des gens plus ou moins intelligents. Et pour la suite, c'est un apprentissage essentiel.

Avatar du membre
Doonarrala
Messages : 199
Enregistré le : mer. 14 sept. 2011 17:19
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Doonarrala » mar. 13 nov. 2012 21:59

Dans certaines académies, notamment celle de Grenoble, des modules de formation à destination des enseignants et d'établissements ont été ouverts à propos des "élèves intellectuellement précoces" (je cite l'intitulé).

Objectif pédagogique: Aider les enseignants du second degré, tout particulièrement de collège, à prendre en compte les besoins particuliers de l'élève intellectuellement précoce dans son parcours scolaire et à concevoir les adaptations pédagogiques nécessaires.
J'ai assisté à la première journée de formation hier. Les informations données sont de qualité (aucune énormité, Mlle Rose :wink: ). Nous avions 2 intervenantes: un médecin scolaire et une enseignante/formatrice (qui a 2 enfants HP), qui était déjà venue nous former sur le sujet des élèves présentant des troubles des apprentissages (stage d'établissement).

Il s'agit d'une e-formation, ce que je trouve super. Nous avons un travail pédagogique à rendre pour une date fixée (créer des activités à tâches complexes pour un élève HP). Des heures d'e-formation seront prévues dans les semaines à venir. Je vous en dirai plus à ce moment-là. Je suis contente que les e-formations se développent au sein de l’Éducation Nationale. :smile:

Chaque Académie semble développer de façon assez autonome - en intra- ses projets de formation, sauf lorsqu'il s'agit d'une cause nationale comme celle sur l'autisme cette année (dans ce cas, dixit la formatrice, les Rectorats partagent les ressources ou semblent du moins travailler de façon interacadémique). Ceci explique pourquoi dans certaines académies des formations EHP sont proposées et dans d'autres pas.
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)

Avatar du membre
Mlle Rose
Messages : 12715
Enregistré le : mar. 1 févr. 2011 13:56
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 39

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Mlle Rose » mar. 13 nov. 2012 22:20

Purée ça c'est vraiment cool, si les profs peuvent disposer de formations réellement ciblées de qualité, on va ptèt ben avancer un peu!

Merci Doona! Tiens nous au jus!
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. E. de la Boétie
NB : Je ne réponds pas aux questions perso en mp, je manque cruellement de temps pour ça et déteste répondre aux gens à l'arrache. Donc... merci d'éviter :f:

Avatar du membre
W4x
Messages : 3520
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par W4x » mer. 14 nov. 2012 01:26

Ce serait cool si tu pouvais nous faire remonter du contenu :) Dans mon académie c'est la misère du PAF... :(
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Doonarrala
Messages : 199
Enregistré le : mer. 14 sept. 2011 17:19
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Doonarrala » mer. 14 nov. 2012 06:36

Pas de souci. Il est dans les projets de notre formatrice de diffuser les travaux réalisés, s'ils sont de qualité. Elle est motivée, dynamique (c'est le moins que l'on puisse dire, car elle bosse sur plusieurs fronts à la fois), et pense sur le long terme. Je vous transmettrai les liens qu'il faut lorsque tout sera en place.

La référente EIP de l'Académie d'Aix-Marseille, qui est intervenue lors de la conférence de l'ANPEIP du 20 octobre, m'a fait très bonne impression, car son envie de faire avancer les choses était évidente (beaucoup d'énergie, d'idées et de dynamisme, là encore, et il en faut pour faire bouger les choses!). Une journée de formation est organisée le 31 janvier pour les enseignants de l’académie d'Aix-Marseille.
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Zil2blé » mer. 14 nov. 2012 10:22

Je suis intéressé aussi par le contenu.
Par contre, je me demande quels sont les professionnels qui vont vers ces formation...
Des gens qui sont déjà sensibilisés?
Et les autres ? Ceux qui sont formatés et qui ne veulent même pas envisager qu'un enfant soit différent, qui prennent les EIP pour des neuneus ou des tête-en-l'air ?

esprac
Messages : 83
Enregistré le : mer. 24 oct. 2012 13:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t2868.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 44

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par esprac » mer. 14 nov. 2012 11:03

Deux conférences sur la "précocité et l'école" près de chez moi (Grenoble et Rives) respectivement les 29/11 et 4/12. Mais entant qu'enseignante il m'a jamais été proposé de formation.

Avatar du membre
Doonarrala
Messages : 199
Enregistré le : mer. 14 sept. 2011 17:19
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Doonarrala » mer. 14 nov. 2012 13:55

esprac a écrit :Mais en tant qu'enseignante, il ne m'a jamais été proposé de formation.
Vous êtes enseignante dans le primaire ou le secondaire?

Il s'avère que le stage de formation EIP était déjà proposé dans le cadre du PAF (Projet Académique de Formation) l'an passé, mais je ne m'en suis pas aperçue car je n'avais regardé que les offres disciplinaires et interdisciplinaires, contrairement à cette année où j'ai brassé plus large et me suis notamment intéressée aux offres de formation concernant les "élèves à besoin éducatifs particuliers".
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)

esprac
Messages : 83
Enregistré le : mer. 24 oct. 2012 13:33
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t2868.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 44

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par esprac » mer. 14 nov. 2012 16:11

enseignante dans le primaire.

Avatar du membre
Zil2blé
Messages : 811
Enregistré le : ven. 14 oct. 2011 21:00
Présentation : ma présentation
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 48

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Zil2blé » mer. 21 nov. 2012 10:24

Ansileran a écrit :Une solution qui n'est que rarement évoquée concernant les enfants précoces non scolaires : les classes à horaires aménagés. C'est un assez bon moyen d'éviter une partie du problème pour les enfants qui ont une passion sportive, musicale ou théâtrale. Il y a toujours de l'ennui à l'école, certes, mais cet ennui est limité (seulement les matinées/après-midis) ce qui permet de relativiser.
Il y a aussi les classes bilingues dans le public, les collèges spécialisés EIP (privé) les écoles Montessori...

shunbabyx

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par shunbabyx » jeu. 3 janv. 2013 16:11

Je ne sais pas si c'est le type de contribution qui est attendu mais je peux expliquer ce qui a été mis en place pour mon fils :
c'est comme un PPRE sauf que ça ne concerne pas les acquis scolaires à proprement parler (du moins pas les savoirs académiques), mais uniquement les acquis sociaux.
Dans l'apprentissage globalement tous les acquis sont là, mais au niveau social ça coince. Donc avec l'aide du Directeur et de la Maîtresse des choses ont été mises en place et les résultats sont plutôt encourageants.

- mise en place de temps d'autonomie (dès que le travail demandé est fini), avec un réel encadrement. C'est à dire il y a du travail à faire en autonomie, ce qui laisse une certaine liberté d'organisation à l'enfant, mais ce travail même si il avance à une vitesse différente pour chaque enfant, est régulièrement contrôlé, en fonction des capacités individuelles. Mon fils qui va vite pour assimiler en classe par exemple ne gère pas bien le temps d'autonomie puisqu'il refuse de faire ce travail si il n'est pas " obligatoire pour tout le monde ". La maîtresse lui explique comment garder sa concentration, même en dehors des exercices académiques, et comment il peut aussi utiliser ce savoir faire pour faire ses devoirs après à la maison.
Si en classe c'est pas encore au point la gestion des temps d'autonomie, en revanche à la maison, la gestion du temps de devoir à très bien progressé.

- mise en place d'explication systématique sur les comportements, les normes sociales etc ... et tout ce qui " ne se dit pas " habituellement. Pas de tabous, tous les sujets peuvent être abordés avec la maîtresse par mon fils qui va régulièrement lui parler, lui demander des points de repère pour savoir si ce qu'il fait est bien ou pas, si il a le droit ou pas et pourquoi ça marche comme ça et pas autrement. Non seulement la maîtresse prend le temps de répondre, mais aussi d'étudier ses propositions quand il soumet une demande de changement, et éventuellement de présenter cette demande à la classe si ça concerne tout le monde. Régulièrement des temps de parole sont aménagés (plus particulièrement pour les HP qui rencontrent des difficultés de comportement, mais les autres enfants peuvent solliciter aussi si ils le souhaitent) afin que les normes qui régissent la classe soient évolutives et que chacun puisse participer activement à leur élaboration.

- gros travail autour de l'artistique, de l'histoire de l'art, de l'expression. Je ne pensais pas que mon fils (qui a du mal avec tout ce qui est préhension fine etc ...) y serait réceptif. J'avais totalement tort. Il me parle régulièrement d'artistes qui savent dire ce qui se passe dans leur tête sans avoir les mots. Visiblement, pour lui, ça permet de désamorcer des difficultés et des comportements agressifs. La maîtresse a vu qu'il y était réceptif et développe cet aspect dans l'adaptation qu'elle met en place pour lui, dans le cadre du travail individuel. Elle lui propose de véritables techniques artistiques qui lui permettent parfois de contourner sa maladresse, tout en obtenant un résultat satisfaisant à ses yeux : elle permet donc l'expression artistique, en évitant les écueils classiques et le sentiment d'echec que mon fils y associait jusqu'alors. Elle intègre toutes sortes de paramètres dans l'activité artistique :
- l'histoire de l'art
- de la technique
- des mathématiques
- mêmes de la chimie
Et c'est avec l'ensemble de tout ça qu'elle évalue. Du coup mon fils est beaucoup moins tendu devant sa feuille quand il s'agit de dessiner, et il s'applique beaucoup. Du coup non seulement ça progresse niveau de la préhension, mais la motivation augmente.

- travail autour de la socialisation. Le problème des copains et de la définition de l'amitié est un noeux difficile pour mon fils. La maîtresse essaye donc de permettre le développement des relations d'amitié et d'entraide entre enfants HP, par tout un tas de petits stratagèmes : plan de classe pensé en fonction de ça, positionnement de son bureau dans l'espace, mise en place d'atelier ou les enfants sont placés les uns avec les autres en fonction de leur complémentarité.
En l'espèce mon fils est à côté d'un autre enfant HP (un garçon) et d'une petite fille extrêmement calme, mais lente. Une bonne relation s'est crée entre les enfants. Les 2 garçons partagent les mêmes centres d'intérêt, et sont tempérés par la petite fille au milieu.
La maîtresse essaye aussi d'expliquer à tous les enfants ce qui se cache derrière des comportements. Que par exemple un enfant " grande gueule " peut être au fond très timide, etc ... Elle favorise aussi les échanges directs entre les enfants, et pour ceux qui ont peur d'aller vers les autres elle propose des " astuces " qui reposent sur des acquis sociaux progressifs.
Elle combat les préjugés, et tente d'engager les enfants à l'expérimentation sociale. " Vas lui demander ", " Tu crois que parce que c'est une fille elle va te dire non ? " etc ...
La aussi, je constate une baisse de la vigilance de mon fils, une baisse de la méfiance et une plus grande ouverture sur les autres. Y a encore du boulot, mais ça s'améliore.

- éducation très fortement axée autour du rôle de l'adulte, du civisme, des règles et du pourquoi. Rappel permanent du rôle des adultes (par toute l'équipe : maîtresse, directeur, dame de cantine, surveillants ...), rappel des limites et de pourquoi les limites protègent les enfants.
Petit projet de projection (pour l'instant uniquement donné aux enfants posant des difficultés en terme d'autorité) : que serait l'école sans adulte ? Que serait l'école sans règle ? Quelles sont les injustices qui vous font peur ? Avez vous déjà vu un endroit où il n'y a pas de règle et que s'y passe-t-il ?

- demande de travail en partenariat extra-scolaire avec les psy, les parents, les spé (psycho-mot, graphologues, etc ...).

- non exclusion des cours de sports, mais adaptation des exercices aux capacités des enfants en fonction de leurs difficultés, et canalisation des comportements " débordants " par des activités spécifiques qui demandent une reconcentration, etc ... Il y a des intervenants sportifs, qui ne sont pas maître d'école, mais éducateurs sportifs uniquement qui peuvent prendre les enfants ayant des difficultés par petits groupes pour travailler certains points particuliers. Evidemment, ici il y a plus de personnel encadrant.

- sanction en adéquation avec les difficultés de l'enfant en cas de besoin, et toujours avec un travail de recherche qui sous tend une réflexion et avec un rappel comme quoi la sanction n'a pas pour but la soumission, mais au contraire, l’accès à une liberté réfléchie pour tous.

- accès illimité à la bibliothèque (mais ça c'est pour tout le monde).
Sinon la maîtresse elle même est sensible à la cause des EIP, elle est maman de 4 EIP et a donc choisi d'adapter sa classe à leurs besoins spécifiques. Elle a eu quelques journées de sensibilisation, mais surtout elle a effectué un travail personnel de recherche. Elle est extrêmement disponible et fait beaucoup d'heures supplémentaires pour répondre à tous les questionnements des parents, et travailler avec les autres professionnels de l'enfance et de la douance en dehors de ses propres heures de travail (compte rendus, entretiens et bilans téléphoniques, voir rencontre quand le besoin s'en fait sentir).
Elle m'a bien prévenue que ce n'est pas forcément le cas de tous les enseignants dans l'établissement. D'ailleurs la liste des professionnels qu'elle fournit aux parents est sensiblement différente de celle qui est donnée par l'établissement. Elle nous a expliqué que les partenariat de l'établissement étaient avant tout financier, et qu'elle elle ne souhaitait pas avoir ce type de contact, et qu'elle préférait donner les adresses des professionnels qu'elle connaît pour travailler avec eux depuis 20 ans.
Sinon, elle m'a expliqué que normalement un partenariat (non financier cette fois) devrait voir le jour entre l'établissement scolaire et le centre pour enfants et adolescents à haut potentiel intellectuel de Rennes (CEAHP).

Avatar du membre
Storm
Messages : 21
Enregistré le : mer. 8 août 2012 17:16
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : A place in the sun
Âge : 41

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Storm » ven. 4 janv. 2013 19:08

Je vous mets ici le lien vers le site du CRDP d'Aix-Marseille qui présente le séminaire académique sur la précocité intellectuelle dont parlait Doonarrala plus haut. J'espère pouvoir m'y rendre.

Séminaire précocité Aix-Marseille

Avatar du membre
Doonarrala
Messages : 199
Enregistré le : mer. 14 sept. 2011 17:19
Profil : Intéressé dans le cadre de ma profession
Test : NON

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Doonarrala » sam. 9 févr. 2013 08:01

Le rectorat de l'Académie d'Aix-Marseille a mis à jour son site dans la section pour les enfants dits EIP.
Les documents sont consultables ici.
Site EIP du rectorat d'Aix-Marseille
"Chacun a de bonnes raisons, intrasubjectivement valables, de penser ce qu'il pense, de dire ce qu'il dit, de faire ce qu'il fait et de ressentir ce qu'il ressent." (Daniel FAVRE)

Avatar du membre
Pikez
Messages : 19
Enregistré le : mer. 16 janv. 2013 22:52
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Âge : 30

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par Pikez » sam. 16 févr. 2013 12:21

@Shunbabyx, ton message m'a beaucoup touchée, bien que n'ayant pas d'enfant moi-même... Je suis stupéfaite par la pertinence et la qualité des dispositifs mis en place ! Et je crois que ce type de prise en charge m'eût été très bénéfique et m'aurait épargné bien des difficultés dans toute ma scolarité.
Est-ce que tu serais d'accord de mettre ce message à un endroit où il soit facile de le retrouver - un jour, qu'on soit parent, prof, éducateur, etc ?
Peut-être là : propos-des-enfants/outils-pratiques-ped ... t3290.html ?
Merci en tout cas.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3520
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par W4x » mar. 8 oct. 2013 18:35

Une page vient d'être mise en ligne il y a peu au sujet des EIP : http://eduscol.education.fr/cid59724/el ... coces.html

En pièce jointe, le document d'accompagnement :
Module_formation_EIP_268994.pdf
C'est très fourni et je n'ai pas eu le temps de le consulter en détails, cependant l'initiative me parait sensée. Les choses avancent petit à petit... bien que je déplore cette année encore l'absence de modules de formation en présentiel pour les enseignants.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
LiF
Messages : 449
Enregistré le : lun. 12 sept. 2011 21:31
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 43

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par LiF » mar. 8 oct. 2013 18:52

je l'ai donné hier au lycée. Réponse "le problème c'est que les profs veulent pas". Voilà voilà.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3520
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: L'Education Nationale et les Enfants à Haut Potentiel

Message par W4x » mar. 8 oct. 2013 22:01

C'est clair que les mentalités doivent évoluer là-dessus, et oui, chez les profs notamment. Ceci étant, sans une avancée au niveau des formations, de la communication et du contenu fourni, ça ne fera pas changer les mentalités.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Répondre