Parler de sa HPitude à ses pairs (enfants)

Répondre
Avatar du membre
Valdemort
Messages : 65
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 22:05
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6396.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Suisse
Âge : 44

Parler de sa HPitude à ses pairs (enfants)

Message par Valdemort » mer. 22 nov. 2017 08:12

Ma fille, 8.5 ans, a été testée l'année dernière et a tout de suite effectué un saut de classe, qui s'est très bien passé. Une des questions était de savoir comment répondre aux questionnements des camarades à ce propos et, après quelques lectures et discussions, on s'était mises d'accord sur le fait de ne pas forcément mettre en avant la HPitude mais plutôt d'évoquer son ennui et sa facilité, d'où saut de classe.

Or la question d'"en" parler à ses pairs se pose toujours, notamment à ses copains/copines plus proches qui lui posent des questions, et même les moins proches (-pourquoi t'as sauté une classe? -j'avais trop de facilité et je m'ennuyais, -ah oui, pourquoi? -parce que je suis HP, -c'est quoi HP? -...)

Bref elle n'arrive plus trop à tourner autour du pot et j'avoue que je sèche sur la manière d'aborder la chose en ménageant à la fois sa particularité et l'éventuelle susceptibilité que peut déclencher un tel sujet.

Comment ça s'est passé pour vos enfants?
« Il faut encore avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse. » (Nietzsche)

Avatar du membre
Choupinne
Pseudo Rose
Messages : 640
Enregistré le : sam. 18 juin 2016 16:21
Présentation : C'est par ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Paris

Re: Parler de sa HPitude à ses pairs

Message par Choupinne » mer. 22 nov. 2017 09:22

Mes enfants je sais pas, mais pour moi c'était ça, j'ai sauté 2 classes parce que je m'ennuyais. Ca n'a pas empéché les autres au collège de comprendre "j'ai sauté 2 classes parce que je suis un intello" :P

PS : rend p-e le titre plus explicite par rapport aux enfants ?
"Il me fallait une bonne citation à mettre en signature, mais j'ai rien trouvé de sympa..."
- Choupinne

Avatar du membre
Za
Messages : 2939
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Parler de sa HPitude à ses pairs

Message par Za » mer. 22 nov. 2017 09:25

Bonjour Valdemort,

Au cas où, tu trouveras peut-être des débuts de réponse dans le topic qui concerne les adultes : https://adulte-surdoue.fr/pose-des-ques ... t8672.html

Je n'ai pas d'enfants, mais dans mon enfance j'ai également été confrontée à un saut de classe, et bizarrement le problème ne s'est pas présenté... mais en réalité, la situation était différente : j'ai sauté une classe sans bilan psychométrique, et l'ai passé plus tard (fin de primaire). Donc en primaire, je répondais comme ta fille "parce que je m'ennuyais/je savais déjà lire..." etc. et si on me demandait pourquoi, je répondais, en gros "ben parce que c'est comme ça", que dire de plus ? Et on me fichait plutôt la paix. Bon, bien sûr, ça n'empêchait pas les mômes de me dire "surdouée" ou "intello".

Si vraiment elle ne veut pas en parler, je pense qu'elle pourrait aussi répondre un truc comme : "j'ai passé un test qui disait que je serais mieux dans la classe supérieure".

Mais il me semble que le problème vient d'ailleurs : a-t-elle envie de parler de son diagnostic, ou bien a-t-elle envie de le cacher, et dans ce cas pourquoi ?
Aimerait-elle pouvoir partager, parler autour de ça ? c'est peut-être le cas, sinon cette situation ne serait pas vraiment un problème, enfin j'ai l'impression.

C'est sûr qu'à son âge, c'est quand même pas si facile à comprendre ce qu'est un test de QI. Difficile, par exemple, de ne pas mélanger avec l'"intelligence", au sens courant du terme, terme porteur de "valeur", ce qui explique fort bien qu'il soit mal perçu. Pour ça, ça continue de me chagriner de devoir faire "porter le poids du test" aux enfants, avec tout ce que ça peut signifier en termes d'image auprès des autres.
Bref, il faut peut-être déjà en reparler avec elle, mettre tout ça au clair, qu'elle ne se sente ni supérieure, ni exclue : ce n'est qu'un trait inhabituel parmi le panel de tous les autres, présentés par un peu tout le monde. Chaque élève, ou presque, fait exception dans un ou plusieurs domaines, sans que cela ne lui porte forcément préjudice.

Des pistes, peut-être, pour parler de douance aux enfants ?
-j'ai passé un test parce que je m'ennuyais en classe, pour voir un peu comment mon cerveau fonctionne/réfléchit/apprend.
-je comprends plus vite que les enfants de mon âge
-mon cerveau apprend plus facilement /réfléchit plus facilement, plus vite
-et donc je m'ennuie
-donc j'ai sauté une classe : maintenant ça va à mon rythme et je ne m'ennuie plus...
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Z74
Messages : 114
Enregistré le : lun. 4 juil. 2016 13:33
Présentation : J'aime les poissons et les abeilles...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37

Re: Parler de sa HPitude à ses pairs

Message par Z74 » mer. 22 nov. 2017 16:04

Salut,

Que représente cette "Hpitude" pour ta fille? Est-elle à l'aise avec cela, perçoit-elle que cela la rend différente?
J'imagine que comme pour les adultes, avant de savoir si il faut en parler ou pas, il faut déjà être au clair avec ce que cela représente pour soit.

Ensuite, quelles sont les motivations pour le dire?

Cette étiquette sera-t-elle facile à porter dans la cour d'école? Je trouve toujours les enfants durs avec la différence.

Pour rejoindre *Za*, dans mon souvenir, même avec des notes moyennes, il était facile d'être taxé d'intello. (suffisait de faire ses devoirs.)

Bref, je n'apporte pas vraiment de réponse et encore un lot de questions. :lol:

Avatar du membre
Valdemort
Messages : 65
Enregistré le : lun. 22 juin 2015 22:05
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t6396.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Suisse
Âge : 44

Re: Parler de sa HPitude à ses pairs (enfants)

Message par Valdemort » mer. 22 nov. 2017 18:53

Alors elle a clairement envie d'en parler (elle voulait poser la question à Google, je lui ai dit que sur le forum on obtiendrait des réponses plus pertinentes ;) )

Juste après le test je lui avais suggéré de faire profil bas à l'école justement pour éviter l'étiquetage (dans le cadre privé c'est quelque chose dont on parle facilement et ouvertement), mais avec le temps elle aimerait en parler par exemple avec sa meilleure amie mais ne sait pas trop comment s'y prendre, et saut de classe aidant à l'école la question est régulièrement posée par ses camarades (et comme elle sera toujours la plus jeune de sa classe ça risque de se reproduire au fil des années). De plus aujourd'hui le "phénomène" HP est davantage connu du coup il y a même des enfants qui lui demandent son "score" :vgeek:
*Za* a écrit :Au cas où, tu trouveras peut-être des débuts de réponse dans le topic qui concerne les adultes : https://adulte-surdoue.fr/pose-des-ques ... t8672.html
Merci pour le lien Za, et je pense qu'effectivement derrière le questionnement "comment le dire aux autres" il y a un tas de questions plus personnelles, qu'est-ce que ça veut dire pour moi, en quoi suis-je différente, en quoi ne le suis-je pas, etc. On en parle c'est clair mais c'est en évolution constante (et ça le sera tout au long de sa vie hein).
*Za* a écrit :Des pistes, peut-être, pour parler de douance aux enfants ?
-j'ai passé un test parce que je m'ennuyais en classe, pour voir un peu comment mon cerveau fonctionne/réfléchit/apprend.
-je comprends plus vite que les enfants de mon âge
-mon cerveau apprend plus facilement /réfléchit plus facilement, plus vite
-et donc je m'ennuie
-donc j'ai sauté une classe : maintenant ça va à mon rythme et je ne m'ennuie plus...
Merci pour ça aussi!
« Il faut encore avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse. » (Nietzsche)

Répondre