Faire comprendre ses émotions aux autres

Avatar du membre
Virginie
Messages : 248
Enregistré le : jeu. 2 avr. 2015 14:55
Présentation : presentations/mais-etiez-vous-toutes-ce ... t6113.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Haute-Marne
Âge : 34

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Message par Virginie » lun. 27 juin 2016 13:51

Peut-être que la crèche peut aider, le personnel est très ouvert à la discussion. Peut-être aussi qu'il nous fait sa crise des deux ans et que tant que ça vient de papa et maman, c'est sujet à crise (quand il sera ado, il râlera! ) ; dans ce cas-là, on a juste à attendre que ça se passe!

Avatar du membre
Doodle
Messages : 372
Enregistré le : lun. 21 oct. 2013 02:50
Présentation : Un peu encombré
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Pas loin, ailleurs
Âge : 43

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Message par Doodle » lun. 27 juin 2016 19:05

Ou bien reprendre à la maison ce qui marche déjà à la crèche.
Echauffement : 2 3 5 7, 1 3 7 9,... pouf, pouf... 3 9 ,1 7, 1 3 7, 3 9, 1 7, 1 3 9, 3 9, 7. Et ça rime !

Avatar du membre
Virginie
Messages : 248
Enregistré le : jeu. 2 avr. 2015 14:55
Présentation : presentations/mais-etiez-vous-toutes-ce ... t6113.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Haute-Marne
Âge : 34

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Message par Virginie » lun. 27 juin 2016 21:33

Aussi!

Avatar du membre
arizona
Messages : 1117
Enregistré le : jeu. 9 mai 2013 08:00
Présentation : presentations/arizona-t3599.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 49

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Message par arizona » lun. 27 juin 2016 21:44

Alors, ne pas m'en vouloir pour le manque de sources, ou le manque de sérieux.
Mais, il me semble que les enfants -les petits enfants je veux dire - qui ont été rassurés, qui ont été en demande, plus que les autres, d'attention, de câlins, et qui l'on reçu, qui ont été reconnus dans leur faiblesse, seront ceux, adultes, qui seront les plus confiants, les plus sereins, les plus sûrs d'eux.
Ce que l'on prend comme une faiblesse, à un âge où il me semble bien injuste de voir une quelconque faiblesse, si elle est traitée comme une demande normale, et donc que l'on assouvit cette demande, cela construit la personne , lui permet de devenir quelqu'un.
Alors vas-y Virginie, si tu as la patience, le temps, et l'énergie....Ton enfant ne s'en rendra peut-être jamais compte, mais il pourra te dire merci.
Si nous n'étions pas d'ici, nous serions l'infini.
D'une chanson.

Avatar du membre
Virginie
Messages : 248
Enregistré le : jeu. 2 avr. 2015 14:55
Présentation : presentations/mais-etiez-vous-toutes-ce ... t6113.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Haute-Marne
Âge : 34

Re: Faire comprendre ses émotions aux autres

Message par Virginie » mar. 28 juin 2016 01:53

J'ai lu (ou entendu) les mêmes choses que toi Arizona, et dans un sens ça me semble assez logique : si l'enfant à "fait le plein" d'amour, de câlins ou de reconnaissance durant l'enfance, qu'on a respecté ses peurs et pris ses émotions en considération, alors il devrait à l'âge adulte être plein (mais pas trop non plus, il ne s'agit pas de faire dans l'excès ) de confiance en lui et d'assurance.

J'aimerais cependant qu'il ait suffisamment de mémoire pour s'en souvenir, parce que là, Crapouillon est malade, il est 2h 30 du matin et je n'ai toujours pas dormi! Je plaisante, bien sûr (quoique...).

J'aimerais également bien comprendre pourquoi cet enfant choyé et vivant dans un environnement plus que stable, cet enfant dont on respecte les émotions et les ressentis, pourquoi lui fait... des sortes de crises d'angoisse au coucher (quand il a de la fièvre uniquement, mais quand même, c'est violent, il va jusqu'à convulser! ). A priori il devrait être rassuré, selon l'idée exposée plus haut, et donc bien plus serein!

Répondre