Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Répondre
Avatar du membre
Azore
Messages : 108
Enregistré le : sam. 8 mars 2014 21:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4727.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Azore » sam. 6 déc. 2014 20:39

Bonjour à tous,

Je suis actuellement prof de français stagiaire dans un collège privé catholique et j'ai choisi de valider mon Master II d'enseignement, rien que pour le plaisir de faire un mémoire ! Comme beaucoup d'entre nous, j'ai pas mal lu sur le sujet de la douance, et je me disais que je pourrais mettre toutes ces connaissances à profit pour rédiger un mémoire qui croiserait douance et enseignement. De plus, je pense que c'est un sujet qui pourrait intéresser beaucoup de parents qui ne savent plus que faire face à l'inadéquation entre le système scolaire traditionnel et le fonctionnement de leurs enfants. J'ai choisi de me concentrer sur le collège, et ce, pour plusieurs raisons. D'abord pour des raisons pratiques : je suis prof en collège et il faut bien restreindre le sujet, d'autant plus que le mémoire ne pourra pas compter plus de 60 pages hors-annexes. Mais surtout, il me semble qu'il existe une offre assez vaste de systèmes alternatifs pour les petits (maternelle, primaire), mais qu'il n'existe pas grand-chose au niveau du collège. Or, les problèmes de décrochage scolaire se manifestent généralement au collège ! Je suppose donc qu'il existe une demande très forte comparativement à l'offre existante.

Je vous fais part de mon plan provisoire avec les questions-phares :
A) Rappel des caractéristiques cognitives, psychologiques et affectives et des difficultés/fragilités corrélées au haut potentiel chez l'enfant
B) L'enfant à haut potentiel dans le système traditionnel : résultats d'une enquête menée auprès de quelques collèges privés catholiques sous contrat d'association avec l'Etat
- Comment ces établissements intègrent-ils les élèves HPI ?
- Prévoient-ils des aménagements particuliers ou comptent-ils sur la capacité de ces enfants à s'adapter au système traditionnel ? Si aménagements il y a, quels sont-ils ?
- Proposent-ils des sauts de classe en début/en cours d'année ?
- Proposent-ils une circulation de ces élèves sur plusieurs niveaux ?
- Pratiquent-ils une pédagogie différenciée ? Si oui, fait-elle partie du projet de l'établissement ou dépend-t-elle de la pratique individuelle des professeurs ?
- Communiquent-ils institutionnellement sur la prise en charge des enfants HPI ?
C) L'enfant à haut potentiel dans les systèmes alternatifs :
I Résultats d'une enquête menée auprès de quelques collèges sous contrat et hors-contrat spécialisés pour les enfants HPI :
- N'admettent-ils que des enfants HPI ou les enfants en difficulté en général ou bien tous types d'enfants ? En somme, quel pourcentage d'enfants HPI accueillent-ils ?
- Quelle pédagogie pratiquent-ils ?
- Sont-ils affiliés à des courants pédagogiques alternatifs reconnus comme Montessori, Steiner ou Freinet ou encore d'autres méthodes ?
- Sont-ils des établissements sous contrat avec l'Etat ou hors-contrat ?
- Communiquent-ils institutionnellement sur la prise en charge des enfants HPI ?
II Résultats d'une enquête menée auprès de quelques familles ayant choisi le collège à la maison :
- Qui est le professeur ?
- Quelle pédagogie le professeur pratique-t-il ?
- S'inspire-t-il de pédagogies alternatives reconnues comme Montessori, Steiner ou Freinet, ou encore d'autres méthodes ? Si non, quelle approche est la sienne ?
- Quel est le pourcentage d'enfants HPI scolarisés à la maison au niveau collège ?

Au sujet de la communication institutionnelle, mon référent-mémoire et moi-même nous demandons si les établissements sous contrat n'ont pas tendance à fonctionner exclusivement sur le bouche-à-oreille et à ne pas communiquer institutionnellement sur la prise en charge des enfants HPI, à l'inverse des établissements hors contrat. Intuitivement, je dirais que ces établissements étant liés à l'EN, ils ne souhaitent pas remettre en question ouvertement le collège unique, mais ce ne sont que des suppositions qu'il faudra vérifier, et, si elles s'avèrent justes, il faudra tenter de comprendre ce choix.

Je vous le dirai sans ambages, chers ASiens : j'ai besoin de vous pour mener à bien cette étude comparative !
1) Ce sujet vous intéresse-t-il ?
2) Pensez-vous qu'il manque quelque chose d'important dans ce "tour d'horizon" de l'enfant HPI au collège ?
3) Faites-vous partie des familles qui ont choisi un collège spécialisé pour leur enfant HPI ?
4) Faites-vous partie des familles qui ont choisi le collège à la maison pour leur enfant HPI ?
Si oui aux questions 3 et 4, je serais heureuse de réaliser mon enquête auprès de vous.
5) Pensez-vous qu'il soit une bonne idée d'adhérer à la Mensa pour rencontrer des parents d'enfants HPI et réaliser mon enquête aussi auprès d'eux ?


Voili voilou, les amis ! A bientôt ! :fleur:
Azore
"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3458
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 51

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par madeleine » dim. 7 déc. 2014 12:27

Hello Azore !
Je ne suis pas sûre de voir l'utilité de la recherche que tu te proposes de mener, en dehors d'une sorte de photo régionale de pratiques institutionnelles ou privées ; y a-t-il des implicites que je ne décode pas ? Sur quels critères comptes-tu faire une étude comparative - en comparant quoi exactement ? Le taux de réussite scolaire ?

Ceci n'est en aucun cas une critique du travail déjà accompli ou de celui que tu te proposes de faire mais un vraie question en toute humilité et ignorance, de la part d'une maman qui sera confrontée au "monstre-collège" dans 3 ans à peine ...
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Azore
Messages : 108
Enregistré le : sam. 8 mars 2014 21:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4727.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Azore » dim. 7 déc. 2014 14:44

Bonjour Madeleine,

Tu pointes précisément la question sur laquelle j'achoppe pour le moment : quels critères pour évaluer les différentes pédagogies existantes ? La réussite scolaire, le bien-être au collège, l'intégration dans le groupe de pairs, la réussite sociale de ces élèves devenus adultes, leur satisfaction en général ? Effectivement, je ne sais pas encore exactement. En même temps, c'est logique, puisque ce que j'ai publié n'est que l'ébauche d'un plan. Pour que mes critères de comparaison soient pertinents, il faudra découvrir les raisons principales qui poussent les parents à sortir leurs enfants du système traditionnel... et celles qui amènent les collèges privés traditionnels à exclure certains élèves surdoués, alors même que le niveau de l'établissement est plutôt bon (je dis cela en connaissance de cause : j'ai un enfant précoce dans ma classe qui a déjà été exclu de plusieurs établissements et j'ai déjà entendu dire que le collège ne pourra pas le garder...) Ce que je sais avec certitude, c'est que je souhaite en savoir plus sur les méthodes mises au point pour répondre au fonctionnement des enfants surdoués au collège.

Voilà. Je n'ai pas vraiment répondu à ta question, Madeleine, mais je pense que j'en saurai plus une fois que j'aurai véritablement commencé ma recherche.

Quoi qu'il en soit, ce travail reste un mémoire de 60 pages maximum hors annexes : il ne pourra pas être aussi exhaustif et approfondi qu'une thèse en sciences de l'éducation, par exemple. Cela dit, même si ce mémoire ne devait devenir qu'une photo régionale des pratiques scolaires à destination des enfants surdoués, il me semble que ce serait déjà pas mal.
Azore
"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.

Avatar du membre
amalia
Messages : 923
Enregistré le : ven. 11 nov. 2011 12:11
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/pres-equipe/bo ... t1011.html
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Au sud de la banquise
Âge : 50

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par amalia » dim. 7 déc. 2014 17:11

as tu besoin d'évaluer ? est ce que faire un tour d'horizon n'est déjà pas mal ? suffisant ? de montrer en quoi certains ont pris en compte les spécificités hpi et ont tenté des réponses ?

à ta place, je m'adresserai aux assos de parents plutôt que mensa ?

pour les enfants hpi, il me semble qu'un point à ne pas oublier est le développement affectif et les relations sociales ; prendre en compte aussi le risque de harcèlement.

entrée en 6 pour mes petits l'année prochaine...gloups ; pour le grand, entrée au lycée ; le collège (choix d'un collège privé catholique) s'est passé comme une lettre à la poste.
Je ne parle pas aux cons, ça les instruit ( M Audiard)

Avatar du membre
Azore
Messages : 108
Enregistré le : sam. 8 mars 2014 21:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4727.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Azore » dim. 7 déc. 2014 17:57

Merci, Amalia, pour ton retour ! Je pense effectivement que l'affectivité exacerbée, les difficultés d'intégration, le harcèlement, et pas seulement l'échec scolaire, sont à l'origine du malaise des enfants surdoués en milieu scolaire, et en particulier au collège, car c'est l'âge du conformisme à tout prix, je dirais surtout à partir de la 5ème. La question que l'on pourrait poser aux parents d'enfants HPI, c'est : votre enfant présente-t-il des difficultés particulières dans le système scolaire traditionnel ? Et aux parents qui ont choisi de sortir leur enfant surdoué du système scolaire traditionnel : quelle(s) motivation(s) est/sont à l'origine de votre choix ? Et voir si les difficultés que tu as évoquées en font partie. Mon intuition me dit que oui, car il me semble que l'institution scolaire est un milieu violent par nature, puisque son bon fonctionnement repose sur l'adhésion au système (mon CPE dit même que l'institution scolaire est calquée sur le modèle de l'institution militaire !), et les relations sociales reposent sur l'adhésion au fonctionnement des pairs. C'est donc un lieu doublement hostile pour l'enfant, d'autant plus s'il est différent.
Azore
"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.

Avatar du membre
Aria
Messages : 39
Enregistré le : jeu. 4 déc. 2014 11:14
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Romandie
Âge : 28

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Aria » dim. 7 déc. 2014 18:02

Etant quelqu'un qui réussissait en cours, je poserais les questions un peu différemment : quels HPI s'en sortent scolairement, et pourquoi ? J'ai lu pas mal de témoignages sur ce forum, et j'en fais partie, d'adolescentes qui ont appris à se faire invisible et à obéir : donc elles réussissent bien à l'école mais sont étouffées.
Côté école, il y a le côté apprentissage avec suivi éducatif mais aussi le côté social qui touche très intimement les enfants. Deux de mes amis ont fini en privé à cause de ça, pas parce que l'école y était meilleure mais pour arrêter le harcèlement et l'exclusion.

Je ne suis pas spécialiste mais il me semble que les réponses de C.II (choix personnels du prof et des parents) sera très différente de B. et C.I ou il s'agit de décisions structurelles (d'ailleurs la question "et comment ça se passe en pratique ? Avez-vous des exemples concrets à nous donner ?" serait judicieuse. L'école ne suit pas forcément les règles officielles). Dans un cas, il s'agit d'un traitement individuel ou, à moins d'avoir un gros échantillon, tu auras de grosses variations et ou la personnalité des gens aura un fort impact. Dans les autres cas, les professionnels vont s'appuyer sur des règles et des pratiques communes.
Si tu veux garder un format court, je crains que C.II te demande beaucoup de temps, et ne soit pas concluant.
Quel est le pourcentage d'enfants HPI scolarisés à la maison au niveau collège ?
Cette question donne un bon moyen d'évaluer le phénomène. Si tu trouves les chiffres, tu pourrais contraster les structures scolaires avec des données comme : classe lorsque l'enfant quitte l'établissement, classe lorsqu'il le réintègre, durée de mobilisation de la structure scolaire (doyen, psy, etc.) avant un départ, changement d'école. MAis je sais pas si ça existe ! :^)
EDIT: +1 à Amalia. Les assoc' de parents d'élèves doivent être des mines d'or pour la prise de contact.

Avatar du membre
Azore
Messages : 108
Enregistré le : sam. 8 mars 2014 21:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4727.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Azore » dim. 7 déc. 2014 20:16

Aria a écrit :Etant quelqu'un qui réussissait en cours, je poserais les questions un peu différemment : quels HPI s'en sortent scolairement, et pourquoi ? J'ai lu pas mal de témoignages sur ce forum, et j'en fais partie, d'adolescentes qui ont appris à se faire invisible et à obéir : donc elles réussissent bien à l'école mais sont étouffées.
Je suis tout à fait d'accord avec ça, d'autant que j'ai moi aussi été dans ce cas : comme beaucoup d'entre nous, j'ai adhéré. Aujourd'hui, je me rends compte que c'était parce que j'avais peur.
Aria a écrit :Côté école, il y a le côté apprentissage avec suivi éducatif mais aussi le côté social qui touche très intimement les enfants. Deux de mes amis ont fini en privé à cause de ça, pas parce que l'école y était meilleure mais pour arrêter le harcèlement et l'exclusion.
Tu confirmes donc ce que nous disions, Amalia et moi, sur les causes de sortie du système : le harcèlement et l'exclusion en font partie.
Aria a écrit :Je ne suis pas spécialiste mais il me semble que les réponses de C.II (choix personnels du prof et des parents) sera très différente de B. et C.I ou il s'agit de décisions structurelles (d'ailleurs la question "et comment ça se passe en pratique ? Avez-vous des exemples concrets à nous donner ?" serait judicieuse. L'école ne suit pas forcément les règles officielles). Dans un cas, il s'agit d'un traitement individuel ou, à moins d'avoir un gros échantillon, tu auras de grosses variations et ou la personnalité des gens aura un fort impact. Dans les autres cas, les professionnels vont s'appuyer sur des règles et des pratiques communes.
Si tu veux garder un format court, je crains que C.II te demande beaucoup de temps, et ne soit pas concluant.
Encore d'accord. L'enfant scolarisé dans une institution, qu'elle soit traditionnelle ou non, ce n'est vraiment pas la même chose que l'enfant scolarisé à la maison. D'autre part, les questions que tu proposes sont en fait au cœur de ma problématique : comment on fait ? quelles sont les pratiques sur le terrain ? En ce qui concerne la liberté des collèges, en fait, la plupart suivent le programme de l'EN. La différence fondamentale va se jouer au niveau des méthodes : c'est ce qui explique que de nombreux collèges et lycées spécialisées choisissent le hors contrat. La question se pose de manière moins cruciale dans les petits niveaux, car les instits sont beaucoup plus libres que les profs du secondaire en termes de pratiques pédagogiques. Enfin, je suis tout à fait consciente des écueils de l'inclusion des familles qui font le collège à la maison. Effectivement, j'ai peur que l'échantillon soit trop petit pour pouvoir tirer des conclusions pertinentes. A vrai-dire, je n'avais pas prévu d'inclure ce type de scolarisation, mais mon référent-mémoire a jugé bon que je me pose la question. Par ailleurs, je suis tombée sur une vidéo de Mensa dans laquelle l'intervenante affirmait que de nombreux élèves surdoués suivaient une formation par correspondance de type CNED. Il faudra que je me renseigne davantage pour savoir si ça vaut le coup ou pas d'inclure ces cas dans mon étude. Je vais quoi qu'il en soit m'adresser aux collèges dans un premier temps.
Aria a écrit :
Quel est le pourcentage d'enfants HPI scolarisés à la maison au niveau collège ?
Cette question donne un bon moyen d'évaluer le phénomène.
Encore d'accord.
Aria a écrit : Si tu trouves les chiffres, tu pourrais contraster les structures scolaires avec des données comme : classe lorsque l'enfant quitte l'établissement, classe lorsqu'il le réintègre, durée de mobilisation de la structure scolaire (doyen, psy, etc.) avant un départ, changement d'école. Mais je sais pas si ça existe ! :^)
Toutes ces informations sont pertinentes, mais je ne pourrai pas faire moi-même d'étude statistique à l'échelle nationale. Tout dépend s'il existe déjà une étude quantitative sur ces questions.
Aria a écrit :EDIT: +1 à Amalia. Les assoc' de parents d'élèves doivent être des mines d'or pour la prise de contact.
Oui, je pense que vous avez raison : les associations de parents - je pense à l'AFEP, par exemple - sont certainement les meilleures sources d'informations pour ce genre d'études.

Merci, Aria, de ton retour, qui me permet d'avoir un bon miroir de mes propres questions ;)
Azore
"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.

Avatar du membre
Aria
Messages : 39
Enregistré le : jeu. 4 déc. 2014 11:14
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Romandie
Âge : 28

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Aria » dim. 7 déc. 2014 20:22

Service ! Un peu touted led universitaire que je connais ont galéré avec leurs sujets qui étaient trop vastes. Donc réduire avant me semble salutaire.
A vrai-dire, je n'avais pas prévu d'inclure ce type de scolarisation, mais mon référent-mémoire a jugé bon que je me pose la question.
tu peux faire un chapitre "pour aller plus loin" ou tu mets ça, par ex. ?
Je trouve la question bonne, à par ça.

Avatar du membre
joran
Messages : 1096
Enregistré le : dim. 26 juin 2011 00:39
Présentation : iuhbvfuigylkayg
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : *au pied de la montagne*
Âge : 41

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par joran » jeu. 11 déc. 2014 16:53

bonjour Azore,
j'ai un fils au collège, hqi. mais pas en collège "spécialisé hqi" car trop loin de la maison, mais nous avns fait le choix d'un collège très élitiste, privé, et sous contrat avec l'EN. ce type de structure a peut-être sa place dans ton étude.
en y regardant de plus près, il semblerait que le taux d'élèves hqi soit plus élevé que dans la majeure partie des établissements sans classe spécifique.
Je rejoins Aria sur le point de socialisation de ces élèves (le mien est spécialement bien intégré je crois, à en croire le nombre de mots dans son carnet de liaison), dimension essentielle à la réussite pleine de ses enfants, comme nous le savons tous ici
;)
"Il n'est point de bonheur sans liberté,
ni de liberté sans courage."
Périclès

Avatar du membre
Pellucidar
Jamais sans mon Verre en Verre
Messages : 646
Enregistré le : mar. 27 sept. 2011 17:44
Présentation : obsolète
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Lyon
Âge : 49
Contact :

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Pellucidar » jeu. 11 déc. 2014 18:25

Une piste pour toi ici.

Très satisfait de la pédagogie ( Meyrieu + ignatienne), 2 enfants en cours de scolarité ( quatrième et sixième) + 1 ayant passé sans encombre les quatre années.



Collège dans l'actualité.
Hors-sujet
Pour ceux qui connaissent ma fille, une bouteille de vin est offerte à celui/celle qui la reconnaîtra .
"I don't think I'm easy to talk about. I've got a very irregular head. And I'm not anything that you think I am anyway." Syd Barrett

Avatar du membre
Azore
Messages : 108
Enregistré le : sam. 8 mars 2014 21:42
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4727.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 32

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par Azore » ven. 12 déc. 2014 19:29

Merci à vous, Joran et Pellucidar !

Voilà des pistes à creuser !
Azore
"Créer, c'est vivre deux fois." Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.

Avatar du membre
LiF
Messages : 449
Enregistré le : lun. 12 sept. 2011 21:31
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 43

Re: Etude comparative des pédagogies pour HPI au collège

Message par LiF » ven. 27 févr. 2015 10:53

Alors tu en es où finalement ? Tu as ciblé un sujet ?
Pour moi la question du bien être est essentielle parce que c'est ce qui a motivé les désco successives au collège pour mes enfants. Et du bien être découlent de "bons résultats" scolaires.

Répondre