histoire d'une déscolarisation

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Grabote » ven. 28 sept. 2018 19:03

Merci madeleine :)
Je me trompe peut être mais j'ai l'impression qu'elle perd beaucoup de temps là-bas et qu'elle pourrait faire le programme en beaucoup moins de temps et de fatigue .
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3922
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par madeleine » ven. 28 sept. 2018 19:37

C'est possible ; de toute façon, si ce n'est pas le cas elle pourra réintégrer sans problème. Tu pourrais te laisser jusqu'aux vacances de février pour évaluer ?
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
W4x
Le modo le plus gentil
Messages : 3747
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 37
Contact :

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par W4x » ven. 28 sept. 2018 19:57

Les emplois du temps des élèves de 2nde sont un non-sens total depuis 2009... Et encore ta fille finit à 17h, chez nous c'est 18 -____-
Courage parents, ça changera peut-être l'an prochain avec la réforme du bac et du lycée en général.

Pour répondre à ton questionnement Grabote, l'inscription au CNED est une procédure qui ne doit pas être prise à la légère. Un enfant de moins de 16 ans peut être scolarisé gratuitement au CNED à condition que cette démarche soit justifiée auprès de l'inspection d'académie (handicap, sport de haut niveau, maladie etc.), et validée par celle-ci documents à l'appui. En particulier un exeat de l'établissement précédent est nécessaire. Pour ce qui est de l'établissement actuel et de faire un "essai", tu peux demander mais peu leur chaut en fait. Pour eux ta fille est sur les listes, et elle est présente ou non en cours quoi qu'elle fasse en dehors.
Si la scolarisation gratuite est acceptée le droit aux bourses est conservé, le dossier est le même. Par contre si c'est refusé tu peux tout de même faire un dossier pour le CNED mais de mémoire ça va chercher dans les 900€ de frais pour le lycée, et pour la bourse je ne pense pas que ce soit possible (à vérifier !).

Une fois cette dure année de 2nde passée, j'ose espérer que les "nouvelles" 1ère de 2019, dont personne ne sait rien pour le moment, offriront un cadre d'étude meilleur à nos lycéens... Donc à toi de voir et surtout de mettre en balance le pour et le contre sur cette année de transition afin que ta fille la négocie au mieux. Certes les contraintes sont fortes mais c'est pour une année, c'est aussi la "loi du lycée" quoi qu'on en dise, et il y a dans une certaine mesure moyen de s'adapter.
Mathematics is a game played according to certain simple rules with meaningless marks on paper. D.Hilbert

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Grabote » ven. 28 sept. 2018 20:19

8o 18h !! :fubar:
Merci pour ta réponse W4x.
Oui, bien sur elle a les moyens de s'adapter. Elle pourrait aussi faire autre chose de son temps de vie ... et conserver son goût d'apprendre et d'inventer.
Madeleine, je pensais aussi nous donner un délai ... à voir comment ça évolue.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 832
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : un bout de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Bulle d'o » ven. 22 mars 2019 19:58

bonjour tous,

que la déscolarisation me donne envie en ces temps de non-sens pour trouver un établissement qui permet tout à la fois à mon adolescent de "maintenir son groupe social" (avoir des potes, quoi) et se mobiliser sur un apprentissage (n'importe lequel, s'il fallait mais que ça puisse être régulier et moteur).

J'essaie de faire changer d'établissement mon fils, qui le demande ou nous demande (son père et moi) de "le mettre dans le privé", pour réussir à avoir un peu de silence dans les temps où il faudrait se concentrer en classe, qui demande à apprendre en cours (car il aime le présentiel), demande aussi que "machin se taise" lorsqu'il pose une question ou réalise son exposé.... mais n'ayant que le point d'appui "HP testé", j'ai tenté ce côté, ré orienté pour cause "EIP" auprès du proviseur. Et ce proviseur m'a dit "qu"il avait 6 enfants, lui, non testés, que si mon fils n'était pas harcelé ça n'avait pas de sens et que si je souhaitais le faire changer d'établissement, je pouvais tenter mais que c'était une demande de confort et de rester dans l'entre-soi, et qu'il fallait peut être que j'arrête de dire à mon fils qu'il est HP...". Soit dit en passant, il m'a aussi indiqué que "oui, dans la loi, il peut y avoir un souhait du lieu d'enseignement mais qu'avec la réforme, ils auront tant de chats à fouetter qu'il restera dans ce lycée"....

Je plaque tout pour donner une chance à mon môme? Ou je le laisse ramer dans le marasme encore deux ans? (pour aller ou?)
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
madeleine
Ninja Traductor
Messages : 3922
Enregistré le : jeu. 9 janv. 2014 10:16
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t4411.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : clermont-ferrand
Âge : 52

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par madeleine » sam. 23 mars 2019 09:36

Ça dépend du poids de ce qui t'empêche de le faire :)

Choisir, c'est toujours perdre, aussi.

Bon courage Bulle 😊
le chemin est long et la pente est rude, oui, mais le mieux, c'est le chemin, parce que l'arrivée, c'est la même pour tout le monde... Aooouuuh yeaah...
avec l'aimable autorisation de P.Kirool

Avatar du membre
Grabote
Messages : 3522
Enregistré le : mar. 16 sept. 2014 20:08
Présentation : *
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : dans un village
Âge : 50

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Grabote » sam. 23 mars 2019 10:14

Ahlal je compatis Bulle d'O
Perso, j'ai tendance à faire confiance à ma fille pour ce qui concerne sa vie, si elle m'avait demandé d'aller dans le privé et que j'avais les moyens de le faire, je l'aurai fait.
J'en profite pour donner de nos nouvelles, elle survie tant bien que mal, elle ne décroche pas scolairement sans non plus s'impliquer vraiment, j'ai obtenu d'enlever toutes les options pour récupérer un peu de temps (le bilan a bien servi et heureusement le chef d'établissement est visiblement sensibilisé à la question et connait un peu le sujet).
Je regrette toujours qu'elle ne soit pas partante pour faire le cned à plusieurs et monter des projets en parallèle, mais tout le monde l'a convaincue que "ça ne marchera pas" et elle a envie de rester dans le bain social. Donc, bon , jusqu'ici tout va bien ...
Mais quel gâchis, autant au niveau des élèves que des profs, respect à celles et ceux qui ne quittent pas le navire !

edit: merci Swinn , m'étais trompée de Bulle et en plus on dirait que je n'ai pas bien compris son message :1cache:
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. René char

Avatar du membre
Swinn
Messages : 937
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Swinn » sam. 23 mars 2019 10:52

Si j'ai bien compris Bulle d'O, tu hésites entre le privé et une déscolarisation pure et dure.
Je ne comprends pas cette hésitation, pourquoi ne pas envisager directement le privé ?
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Avatar du membre
Bulle d'o
Messages : 832
Enregistré le : sam. 3 nov. 2018 01:10
Présentation : un bout de moi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : en haut de la tour Eiffel, juste à côté.
Âge : 41

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Bulle d'o » sam. 23 mars 2019 15:38

Non. Je reve de descolarisation mais je ne peux reellement pas. Et le prive ne depend pas de moi. A la base, je voulais juste que mon fils ne soit pas oriente vers un lycee d orientation technique (car pas son souhait ) , avec d excellents apprentissages techniques et une classe classique, plutot en marge. Mais le logiciel a choisi le choix "par defaut"... en situation de surdemande dans mon coin (trop d eleves, pas assez de places... classes tres saturees).

Pour la genese, voila.
"Je ne communique pas mes jugements, je ne suis pas un donneur de leçons, l'observation du monde ne suscite chez moi qu'un dialogue intérieur, un interminable dialogue avec moi-même."

Les désorientés (2012) de Amin Maalouf

Avatar du membre
Swinn
Messages : 937
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Swinn » sam. 23 mars 2019 19:14

Je comprends mieux ta colère et ton ressentiment !
Excuse de revenir dessus mais pourquoi le privé ne dépend pas de toi?
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Mariesand
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 21 févr. 2019 11:17
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Mariesand » lun. 8 avr. 2019 10:29

Bonjour à tous,

Je profite de ce topic pour y exposer ce qui me tracasse,

J'ai un fils de 28 ans, diagnostiqué à l'age de 10 ans, il était très introverti, solitaire, et était en souffrance.
Il avait de bons résultats scolaires mais ne semblait pas heureux et épanoui. On a donc pris la décision de lui faire passer un bilan qui s'est avéré positif. Mon fils a fait son CM1 et CM2 la même année, et est rentré au collège avec un an d'avance.
Je ne l'ai pratiquement jamais vu travailler, ni réviser, mais comme il a toujours eu de bons résultats et qu'il était parfaitement autonome, je n'ai donc jamais été sur son dos et lui ai toujours fait confiance.

Mon deuxième fils a 13 ans, il est en 5ème, pas du tout le même profil, même si je retrouve ce coté émotionnel très difficile à gérer, cette impulsivité, ces questions à n'en plus finir, etc.... Son père (duquel je suis séparée) n'a jamais voulu le faire diagnostiquer, sous prétexte que tout ça n'est que du marketing (? :o ), alors qu'il a bien vu que pour notre fils aîné cela avait été salutaire...
Je suis aujourd'hui face à des soucis de comportements avec mon fils de 13 ans : beaucoup de mal à rester en place, refus de l'autorité : il argumente sur tout, difficulté de concentration, il me dit être souvent dans la lune, il semble décrocher au niveau scolaire (baisse de moyenne, désintérêt pour les cours), et il fait le pitre, d'ou heures de colle à répétition, nous sommes convoqués régulièrement, et je pense que la dernière bêtise en date va provoquer une exclusion ou un conseil disciplinaire....
On l'a déjà changé d’école, il est actuellement en privé.
J'ai décidé de prendre les devants pour faire un bilan, on y va en Juin.
Je n'ai pas connu ce type de comportements avec mon fils aîné et j'avoue être déstabilisé, je ne sais plus comment agir.
On a beaucoup parlé samedi dernier, j'essaye de comprendre ce qui ne fonctionne pas, le faire parler pour pouvoir l'aider et l'accompagner, mais je sens que ce coté émotionnel l’empêche de parler, comme si il allait être submergé s'il évoquait ses ressentis, du coup il se ferme.... mais moi, ça ne m'aide pas à le comprendre et à tenter de trouver une solution !
On va encore être convoqué, mais là encore, je ne sais plus que dire....
D'une part car j'ai beaucoup de mal avec le corps enseignant et ai tendance à être sur la défensive et fermée (les chiens ne font pas des chats ! :tmi: )
Parce qu'ils sont davantage dans l'acte punitif que dans la compréhension, ce que j'ai du mal à cautionner...
Parce que j'ai du mal à m'imposer face à ces personnes sans m’énerver et m'emporter (chez maman aussi, le coté émotionnel à gérer n'est pas simple !!)

Voilà, voilà.... Merci pour vos lanternes :clin:

Avatar du membre
Calvinethobbes
Messages : 145
Enregistré le : jeu. 20 déc. 2018 15:53
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Calvinethobbes » lun. 8 avr. 2019 12:21

Je ne sais pas trop quoi te dire, MarieSand, je ne comprends pas vraiment ce que tu attends...est-ce que du coup tu envisages une descolarisation?

Mariesand
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 21 févr. 2019 11:17
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: histoire d'une déscolarisation

Message par Mariesand » lun. 8 avr. 2019 12:32

Hors-sujet
ah non, je me suis peut-être trompée de topic pour le coup ....
je voulais juste vos avis et conseils si vous en avez pour m'aider ;-)

Répondre