Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Ici, partagez vos passions, vos dadas, vos marottes, documentez si possible, mettez-y de la vie!
Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Za » ven. 20 avr. 2018 15:05

Comme une envie de relancer le sujet de l’astronomie amateur, qui semble intéresser pas mal de monde ici… souvent évoqué, jamais vraiment développé... c'est le printemps, vous n'êtes plus frigorifiés en sortant de chez vous, alors voilà : on le fait !!! :cheers:

Je propose qu’on se fasse découvrir ici des coins et des secrets du ciel nocturne, qu'on se raconte des histoires, qu'on se pose des questions, qu'on se file des tuyaux !

Repères, sciences, légendes diverses, le ciel est vraiment un monde de merveilles sans fin. J’ai commencé le voyage petite, juste un peu. Puis j’ai changé d’hémisphère, et le ciel m’a semblé de nouveau difficilement déchiffrable… et enfin j’ai poussé la porte d’une asso d’astronomie, et il n’y a pas de doute : une fois guidé, c’est tellement simple de (re)tomber dedans, tellement dur de s’arrêter ! En quelques mois, on en vient à saluer les étoiles par leur nom, avec tendresse s'il vous plaît.

Commençons doucement, et à l’œil nu, par une constellation plus que célèbre... Si vous n’avez pas encore franchi le pas, c’est le moment : sortez ce soir, pas trop tard, et levez la tête !! Exercice : localiser…

Orion

Pourquoi Orion ? Parce que ses trois étoiles bien visibles et facilement reconnaissables sont sans doute le plus ancien astérisme connu (ses plus anciennes traces dateraient du paléolithique !), parce qu’étant situé sur l’Équateur céleste il est visible du monde entier ou presque, parce que la plupart des civilisations qui ont regardé le ciel lui ont donné une place spéciale, parce qu’en plus il contient des objets forts intéressants et son voisinage aussi, et pour finir parce qu’il est composé d’étoiles suffisamment brillantes pour être vues même avec une pollution lumineuse modérée. Immanquable !

Pour le repérer : on cherche sa ceinture, un court segment constitué de trois étoiles quasiment alignées et régulièrement espacées, en regardant vers l’ouest.

En France, en ce mois d’avril, la ceinture est presque horizontale et visible jusqu’à 21h30 environ. Ensuite Orion sombre derrière l’horizon. La période d’observation s’étend d’octobre à avril à cette latitude. C’est donc le bon moment pour lui faire nos adieux jusqu’au mois d’octobre :)… dépêchez-vous !!!
Image
Orion qui court vers la droite, suivi de son chien Sirius !

… Vous l’avez ??

Orion est un chasseur géant issu de la mythologie grecque. La constellation que vous regardez a d’ailleurs été nommée et définie ainsi par ces mêmes Grecs de l’Antiquité.

Juste au-dessous de la ceinture, vous noterez le fourreau de son arme (le « baudrier »), qui pend sur la gauche, virgule plus discrète et un peu nébuleuse…
► Afficher le texte
Plus haut, on trouve son « épaule » brillante et rougeoyante : c’est Bételgeuse (« la main » d’Orion pour les Arabes) (sauf que pour les Arabes, avant d’être Orion, la constellation portait un autre nom, et puis d’abord c’était une femme, mais on ne sait pas grand-chose d’elle).
Et quelle étoile : un tour de taille mille fois plus grand que celui du soleil !!
► Afficher le texte
C’est une supergéante rouge, située à environ 500 années-lumière d’ici, et en fin de vie (les supergéantes brûlent vite leur carburant et leur vie est donc « courte »).
D’ici quelques milliers d’années, elle explosera en une gigantesque supernova. Si les humains sont encore là pour y assister, ce sera un spectacle rare, visible même en plein jour. Une nouvelle nébuleuse résultera de cette explosion. Puis elle deviendra une étoile à neutrons.
(Pour en savoir plus sur le sujet des supernovae : https://www.youtube.com/watch?v=64f2MEM67Qg)

Presque symétrique de Bételgeuse par rapport à la ceinture d’Orion, on trouve le « pied », encore plus brillant mais bleu : c’est Rigel. Attention, à partir d’avril, Rigel disparaît vite sous l’horizon.
Et pas très loin d’Orion se trouve l’étoile la plus lumineuse du ciel,Sirius : continuez sur la ligne de la ceinture vers la gauche (côté baudrier), à moins d’une main ouverte, vous ne pouvez pas la manquer. Blanche/bleue, très brillante et scintillante, elle est portée dans la gueule du Grand Chien éponyme, qui suit le chasseur Orion.
Seules certaines planètes dépassent sa magnitude apparente (=brillance) grâce à leur proximité.
Si Sirius brille si fort, ce n’est pas parce qu’elle est particulièrement grande ou brillante dans l’absolu, mais parce qu’elle est relativement proche de nous : « seulement » 8,6 années-lumière.
A vrai dire, si vous êtes en métropole, c'est, hors du système solaire, le plus proche objet visible dans le ciel (dans le ciel austral nous avons Alpha du Centaure, deux fois moins loin ^^)

Avec un peu d’habitude, vous trouverez facilement la seconde épaule d’Orion, Bellatrix, et son second pied, Saïph. La constellation complète est encore plus étendue, puisque Orion brandit une massue et se protège d’un bouclier (ou d’une peau de lion qu’il a tué, selon les versions). Mais ces extensions sont souvent peu visibles.
Image
(autour de lui on trouve aussi son second chien, Procyon, et le Taureau et les Pléiades et… on en parlera une autre fois !!) (NB : la Lune n'est pas toujours ici, bien sûr, c'est juste qu'elle était là hier quand j'ai fait mon ImprimEcran de Stellarium...)

Pour la petite histoire, l’ennemi mortel d’Orion est le Scorpion. Pour cette raison, les dieux ont positionné leurs constellations respectives dans deux zones quasiment opposées. Ainsi, lorsqu’Orion se couche, le Scorpion apparaît à l’est, et inversement ; et aucun des deux ne rattrapera jamais l’autre…

Dans ma grande traîtrise, je vous parlerai donc bientôt de la superbe constellation du Scorpion, parce qu’elle aussi vaut le détour. Et en plus, on aura tout loisir de l’admirer dans les mois à venir, si vous avez bien suivi.


Et si les tristes aventures du mythique chasseur Orion vous intéressent, si vous voulez savoir comment il s’est retrouvé punaisé au ciel, comment il fut fini à la pisse (authentique, toute l’élégance de la mythologie grecque), ou encore comment il fut tué par erreur par Artémis suite à une machination d’Apollon : https://www.histoiredumonde.net/Orion.html

Avouez, il mérite un petit coucou ce soir, le pauvre diable. (NB : malgré leur reconnaissance facile lorsqu’on débute, je ne parlerai pas des Ourses ni de tout ce qui se trouve à 21° ou moins du pôle nord céleste (Céphée, Cassiopée…) car je n’ai pas accès à cette zone et je ne veux pas dire de bêtises ; donc si quelqu’un a envie de se lancer !!!
Et aussi : j’ai utilisé quelques termes techniques sans vraiment les définir, mais j’y reviendrai.
Il y a un autre topic ici qui mériterait d’être réapprovisionné de temps en temps : viewtopic.php?f=22&t=3408&p=98613&hilit ... mie#p98613
Et si vous avez des questions, j’essaierai d’y répondre, ou bien j’appellerai des astronomes plus chevronnés que moi à la rescousse !)
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Miss souris
Messages : 1414
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 47

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Miss souris » ven. 20 avr. 2018 19:02

Quel boulot Za ! Merci, je me garde ça pour ce week end ...

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Za » jeu. 3 mai 2018 08:34

Ben… non, c’était pas trop de boulot, j’ai réorganisé avec plaisir ce que j’avais appris ces derniers mois. Juste quelques vérifs et de la mise en page !!
… Mais je me suis du coup lancée dans des explications un peu plus générales… que voici. Attention, la logorrhée est en route !



En dehors du Soleil, de la Lune et des phénomènes atmosphériques, qu’observons-nous dans le ciel exactement ?

Des étoiles, OK.

Surtout des étoiles. C’est-à-dire d’autres « soleils », de taille, masse, couleur et constitution variable.
► Afficher le texte
Mais quelles étoiles exactement ?

Celles que nous distinguons à l’œil nu appartiennent toutes à la Voie Lactée, notre galaxie.
Mais ce n’est pas tout : nous ne discernons des étoiles que dans un rayon de quelques milliers d’années-lumière autour de nous, jusqu’à 12 000 pour de rares astres extrêmement brillants, alors que notre galaxie mesure environ 100 000 années-lumière (AL) de diamètre... Au-delà, il faut des optiques un peu plus balèzes que nos yeux.

La très grande majorité des étoiles visibles se trouve en fait dans une sphère d’environ mille AL. Et même en deça de cette distance, beaucoup restent invisibles (en particulier les naines rouges ou brunes, peu ou pas lumineuses, qui sont pourtant bien plus nombreuses que les autres).

Cela signifie aussi que le mythe selon lequel la majorité des étoiles que nous voyons sont mortes est totalement faux : l’image des plus lointaines d’entre elles ne met « que » quelques milliers d’années à nous arriver, et les étapes de la mort d’une étoile prennent plus de temps que cela.
Une étoile déjà morte nous donne donc, au moins, des signes avant-coureurs ! Quelques centaines d’années, pour une étoile, c’est presque du direct… :honte:


Ensuite, les étoiles peuvent être plus ou moins regroupées, ce qui permet de prendre des repères.
Certains sont des regroupements purement optiques, ce sont les constellations - Orion, la Grande Ourse, etc. Les étoiles qui composent ces dessins, même si elles semblent parfois proches, sont en général sur des plans bien différents !
► Afficher le texte
Et, bien que tout bouge dans l’Univers, à l’échelle humaine les mouvements restent négligeables. Au final, la cartographie céleste est restée quasiment identique depuis que les humains l’observent, à quelques exceptions près bien sûr… et avec un décalage, entraîné par la précession des équinoxes (hop, deux hors-sujets évités pour le moment !!).

Parfois aussi, ce sont de vrais regroupements : des amas, des étoiles proches les unes des autres, liées par la gravité, comme celui des Pléiades qu'on peut repérer dans la constellation du Taureau, pas bien loin d’Orion.
Image
Les Pléiades

Certains d’entre eux, d’ailleurs, sont si lointains qu’ils ressemblent à des étoiles à l’œil nu ; et ce n’est qu’en utilisant un instrument que nous pouvons découvrir leur constitution.
Image
L’amas globulaire M13, Grand Amas d’Hercule, au télescope sans aucun doute !

Nous voyons aussi ce qui apparaît comme une traînée de nuages, qu’on appelle communément la Voie Lactée, et qui est bien notre galaxie, vue de l’intérieur - ça peut sembler banal, mais j’ai déjà rencontré des gens très instruits qui l’ignoraient : ils vivaient en ville et ne l’avaient jamais remarquée.
► Afficher le texte
A l’œil nu, impossible de distinguer chaque étoile, et c’est ce qui crée cet aspect nébuleux. Si nous nous ne retrouvons pas cette « brume d’étoiles » partout autour de nous, c’est parce que la galaxie a la forme d’une galette : c’est uniquement lorsque nous regardons dans la direction de la « tranche » que l’épaisseur et donc la densité d’étoiles sont suffisantes pour créer l’effet. Si l’on regarde vers les pôles galactiques, c’est-à-dire dans le sens de l’épaisseur, la galaxie ne mesure « que » quelques milliers d’années-lumière…
Image
... et en prime, les étoiles Alpha et Bêta du Centaure dont il était question : ce sont les deux brillantes en bas sur la voie lactée !



… Mais à part ces étoiles voisines ?

Beaucoup plus proches de nous, il y a bien sûr les planètes. Elles ne font que refléter la lumière du Soleil, mais elles sont si « proches » qu’elles en jettent plus que les étoiles !
Image
Au fait, exit Pluton, qui a été déclassée de son rang de planète, mais c'est une autre histoire...

En prenant l’habitude d’observer le ciel, on comprend leur étymologie d’astres errants : alors que l’on regarde au même endroit que d’habitude, un nouvel astre s’est invité, qui va plus ou moins vite changer de position au fil des jours.

Si vous voyez briller une étoile plus fort que Sirius (cf plus haut ^^), c’est sans aucun doute une planète : Vénus, Mars ou Jupiter, voire Mercure.
Saturne brille légèrement moins fort, et Mercure est en fait rarement observable, à cause de sa grande proximité du soleil. Plus loin, Uranus est à peine visible, et Neptune n’a été découverte qu’en 1846, en pointant un télescope là où des calculs basés sur les fluctuations de l’orbite d’Uranus avaient prédit l’existence d’une planète ! B)


Parfois, on observe des comètes, qui passent dans le voisinage avant de s’éloigner à nouveau sur leurs orbites très allongées autour du soleil.

Beaucoup plus souvent, à longueur de temps à vrai dire, des caillasses qui se désintègrent en pénétrant dans l’atmosphère : des étoiles filantes bien sûr. Et pour les astéroïdes plus gros, des bolides (c’est plus rare mais ça arrive, j’en ai vu deux ces dernières années).

Et des satellites artificiels : certains sont parfois bien visibles, et d’autres nous envoient carrément de gros flashs en réfléchissant l’espace d’un instant la lumière du soleil : ce sont les flashs Iridium. Il faut juste regarder au bon endroit, au bon moment (ce que je n’ai encore jamais réussi à faire ^^).
► Afficher le texte


Moins connues, les nébuleuses : ce terme, bien nébuleux justement, désigne aujourd’hui des nuages de poussières ou de gaz interstellaires (auparavant, c’était le terme convenu pour tous les machins un peu flous et diffus).

Il en existe différentes sortes, qui peuvent résulter d’évènements bien différents et receler des contenus divers. Il peut s’agir des restes d’une supernova passée, d’un halo d’expulsion de gaz provenant d’une étoile mourante, d’une pépinière d’étoiles naissantes…
Image
La nébuleuse d’Orion en mode badass

Certaines sont sombres, opaques : elles ne seront rendues visibles qu’en se détachant sur un fond clair (par exemple la voie lactée) ou par réflexion de l’éclat d’une étoile voisine. D’autres émettent leur propre lumière par ionisation des gaz.
Les variations de forme et de couleur sont innombrables, et parfois surprenantes.

Image
La nébuleuse du Casque de Thor

Quatre d’entre elles sont visibles à l’œil nu dans de bonnes conditions - dont deux depuis la France : la nébuleuse d’Orion, et la nébuleuse de la Lagune dans le Sagittaire.
► Afficher le texte

Et les autres galaxies alors ?
Celles-ci sont bien plus lointaines que nos étoiles… mais bien plus lumineuses aussi, puisqu’elles sont constituées de millions ou de milliards d’astres, ce qui peut nous les rendre observables.
Image
La galaxie du Sombrero (M104), entre la Vierge et le Corbeau.

Dans l’hémisphère Sud, par temps clair et sans pollution lumineuse, deux petits nuages se détachent dans le ciel : il s’agit du Grand et du Petit Nuages de Magellan. Ce sont les plus proches galaxies visibles à l’œil nu :rock: (d’autres plus proches ont été découvertes assez récemment, mais leur situation cachée derrière la voie lactée fait que nous ne pouvons les discerner – d’où leur découverte tardive, d’ailleurs).

D’autres galaxies, plus petites ou plus lointaines, nous apparaissent sous la forme de points lumineux semblables à des étoiles, comme la galaxie d’Andromède située dans la constellation du même nom, ou celle du Sombrero, donc. C’est seulement l’utilisation d’instruments optiques qui nous révèlera leur vraie nature… et nous permettra d’y observer étoiles particulières et nébuleuses étrangères à notre Voie Lactée.


... (abrège !! :mrgreen: )


Maintenant il faut bien avouer : l’observation du ciel à l’œil nu ou avec des instruments amateurs… ne dévoile en fait rien de véritablement spectaculaire ^^ !! Rien de comparable à la galerie de Hubble par exemple.
C’est vrai.
Ce qui est vraiment impressionnant, hypnotisant, ce sont les découvertes, les connaissances, les histoires et l’Histoire qui se sont accumulées autour de ce que nous voyons et qui est si lointain. La conscience des distances et des durées inimaginables du cosmos, et cet aller-retour permanent entre nous et les étoiles, ces entités si lointaines qui n’ont rien de comparable avec l’humanité, mais dont on peut soudainement se sentir si proches…
Et puis, n’en déplaise à St Ex, certes la majorité des étoiles et autres objets ne portent que de tristes lettres ou numéros, mais comme vous avez pu le voir jusqu’ici, on a quand même une belle collection d’appellations intrigantes, poétiques ou légendaires pour les saluer comme il se doit par leur petit nom :)



Enfin, je ne peux que vous conseiller (ou plutôt vous reconseiller parce que je pense que j’ai déjà dû la coller ça et là) cette très bonne vidéo sur les distances dans l’Univers : http://www.youtube.com/watch?v=OfwSELM8YDM
(C’est ce qu’on appelle un petit shoot à bon prix !)

Ah, et quelques outils ?
- Le logiciel téléchargeable gratuitement Stellarium est sans doute la référence pour visualiser le ciel de tel endroit à tel moment, et connaître les étoiles et objets du ciel profond observables. http://download.cnet.com/Stellarium/300 ... 72276.html
► Afficher le texte
- Vous pourrez aussi avoir l’usage du site https://www.lightpollutionmap.info qui donne le niveau de pollution lumineuse partout sur la planète, et qui peut vous permettre de repérer les meilleurs sites pas trop loin de chez vous. Il faut savoir qu’à partir du jaune, c’est correct. Les photos que j’ai prises (Orion et la Voie Lactée) viennent d’une zone turquoise, et on peut considérer qu’on y a déjà une très bonne visibilité.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Avatar du membre
Riffifi
Messages : 1209
Enregistré le : sam. 20 avr. 2013 15:35
Présentation : riffifi
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : à l'Ouest
Âge : 39

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Riffifi » jeu. 3 mai 2018 09:36

Non n'abrège pas ! :) merci pour tout ça et vivement la suite !
Où que tu sois, creuse profond. En bas, c’est la source.
Laisse les hommes noirs crier : « En bas, c’est toujours l’enfer".

(merci Friedrich)

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Za » ven. 4 mai 2018 07:51

Contente que ça vous plaise :)
Je sais qu'il y a des membres un peu versés en astronomie ici, donc si vous avez des précisions, des développements ou des corrections à apporter, allez-y !
Et pour tous les amoureux du ciel, à vous aussi de présenter vos objets préférés !!!
(moi j'attends d'avoir une photo satisfaisante du Scorpion pour vous en parler un peu.)
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

Miss souris
Messages : 1414
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2016 16:20
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t7027.html
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Les pieds au sud la tête à l'ouest ...
Âge : 47

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Miss souris » ven. 4 mai 2018 11:37

Je me régale ! Et n'abrège pas, s'il te plaît... ça se lit comme du petit lait ...

cololz
Messages : 15
Enregistré le : mer. 25 févr. 2015 17:10
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WISC
Localisation : Toulouse
Âge : 35

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par cololz » lun. 7 mai 2018 15:22

Je n'ai essayé qu'avec un petit télescope eu à Noël, le résultat est déjà convaincant.

Viser la lune et arriver à la suivre n'est pas si évident pour l'amateur que je suis, mais cela fait prendre conscience d'une certaine dimension de l'espace.
Observer les passages régulier de la station spatiale internationale donne encore plus matière à penser, que d'ingéniosité et de rêve derrière un si petit point dans le ciel.

J'essaierai de trouver une paire de jumelle un jour, il parait que c'est très satisfaisant également.
17% des statistiques sont fausses

Avatar du membre
Pataboul
Messages : 691
Enregistré le : dim. 18 janv. 2015 21:02
Présentation : ici
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Pataboul » lun. 7 mai 2018 18:57

Quelle ironie de ne pouvoir étoiler ces messages astronomiques!!..
L'intention y est ;)

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » lun. 7 mai 2018 20:12

Ha enfin un sujet qui me passionne depuis tout petit. Ado mes parents m'ont inscrit dans un club d'astro, que j'ai quitté car tout ce qu'ils étudiaient je l'avais étudié depuis belle lurette seul à la bibliothèque, je me faisais chier alors je n'y suis plus allé. De temps en temps je ressors les instruments, pour regarder une belle lune, Saturne ou Jupiter, et Orion ma constellation préférée. J'aime apprendre au gens ce que je sais, essayer de leur montrer et leur transmettre cette passion. J'essaie de montrer des choses simples à voir, les anneaux de Saturne, Jupiter et ses satellites, les éclipses et transits planétaires par projection avec jumelles/lunettes astro, j'essaie aussi de sensibiliser les gens sur les pluies d'étoiles filantes, les éclipses lunaires, leurs fonctionnement et également sur la pollution lumineuse. Je leur dit "éloignez vous des villes, levez la tête et admirez les étoiles, la voie lactée". Quand j'arrive à leur tirer un "Wow" je sens que c'est gagné, et encore plus quand ils me posent des questions. Je vais essayer de retrouver les photos que j'ai prises et les partager ici.

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » ven. 11 mai 2018 19:54

Voilà avec un smartphone, avec un peu de réglages (iso et temps de pose), Orion en bas et les Pleïades en haut, et j'oubliais on aperçois également la constellation du taureau entre les 2
Image

Lors de la dernière super-Lune, toujours avec le smartphone collé à l'arrache sur la lunette, un recadrage et traitement luminosité/contraste
Image

Soleil par projection, un petit traitement lumière/contraste et colorisation (avec le recul je me dis que c'était complétement débile mais bon)
Image

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Chacoucas » ven. 11 mai 2018 20:49

Wah... on en fait des trucs en bricolant avec un smartphone et une lunette :o

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Za » sam. 12 mai 2018 17:58

Salut Francky191, malheureusement on ne voit qu'une image, et c'est bien dommage !!...
Et... peux-tu nous expliquer ce qu'on y voit plus précisément ??? :D qu'entends-tu par "Soleil par projection" ? Je n'arrive pas à comprendre ta photo et ça m'intrigue.

De mon côté, pour la première fois j'ai observé Saturne au télescope. On a beau connaître toutes les photos de la planète en super gros plan et tout, lorsqu'on glisse un œil dans ce qui n'est finalement qu'un grand tube tout vide avec deux miroirs et une sorte de petit objectif photo, et qu'on voit les anneaux... purée !!!!!! :inlove: Si l'occasion se présente, n'hésitez pas, je sais pas comment expliquer mais ça chamboule !
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » sam. 12 mai 2018 18:07

Ha bah zut je vais essayer de rectifier. Le soleil par projection c'est juste de projeter les rayons du soleil a travers une lunette un peu comme si on voulais concentrer les rayons avec une loupe sur une feuille, sauf qu'après la loupe il y a un oculaire pour "déconcentrer" les rayons pour projeter une image nette sur une feuille. Oui je me souviens encore de ma première observation de Saturne c'etait superbe. Et Jupiter quand on aperçois les bandes nuageuse, et ses 4 satellites...

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Za » dim. 13 mai 2018 08:44

Merci pour l'explication, c'est impressionnant ! Tu aurais un lien sur le sujet, pour les ceusses qui voudraient essayer ?...

La Lune est vraiment superbe !! C'est un de mes prochains objectifs (c'est le cas de le dire) en photo.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » dim. 13 mai 2018 12:32

@za
Quelle photo ne vois-tu pas sur mon post ?
Je les vois les 3, je ne sais pas pour les autres membres.
Je vais essayer de partager d'autres clichés de la Lune et de prendre une photo d'une projection du soleil pour que tu comprennes le fonctionnement. J'oublier de préciser mais je pense que tu dois le deviner, c'est un système qui permet d'observer le soleil sans se brûler les yeux, et partager la même vue avec plusieurs observateurs à la fois, c'est pratique lors d'éclipses solaire, pas besoin de lunettes speciales, et encore mieux pour observer un transit de Venus ou mercure (en gros la planète passe entre le soleil et la terre, comme une éclipse, sauf que le disque apparent de la planète est ridicule face au soleil, ainsi on peut se rendre compte de l'echelle de grandeur entre ces planètes et notre étoile). J'ai même reussi lors d'une super-Lune assez brillante a faire une projection, je vais tenter de retrouver les clichés.

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » dim. 13 mai 2018 13:13

J'ai fait ça vite fait mais voilà le principe, la projection sur une feuille (heureusement que le pictogramme est là :huhu:
Image

Le soleil du jour, tout va bien, pas de tâches visibles aujourd'hui
Image

Le même principe appliqué lors de la super-Lune, j'ai du éclaircir l'image, c'est un peu flou, mais c'est pour montrer la luminosité cette nuit là
Image

Un gros plan sur le relief lunaire, on peut distinguer les cratères sur la bordure
Image

Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1141
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : En construction...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 46

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Cyrielle » dim. 13 mai 2018 15:21

:favorite:
Merci à Za pour ce sujet et à Francky (les bons tuyaux^^).

Je n'aurais jamais pensé pouvoir photographier aussi facilement la lune ; l'astrophoto est une activité qui me fait envie mais me parait inaccessible :honte:. Tout ça me donne envie de ressortir mon vieux 114/900 !
Francky, tu n'as jamais cramé de feuilles en fixant ainsi le soleil (je mettais toujours un filtre) ?

Za, je manque un peu de temps, mais mon intention était de te remercier en parlant du ciel austral.
Lors de mon premier séjour, à Tahiti, ça m'avait sacrément perturbée, tout ce foutoir d'étoiles plus brillantes les unes que les autres dans lequel j'étais complètement perdue ! J'avais d'abord eu la joie de reconnaitre dans le ciel du matin... Orion, chevalier fidèle tout autour du monde :clin:. Puis après six mois et un peu de documentation, j'avais fini par savoir repérer la Croix du Sud et les nuages de Magellan, et bien sûr Antares et Canopus.
Et toi, comment observes-tu ? A la maison ou dans un club ? A l'oeil nu ou sinon avec quel appareil ?
Image
Aujourd'hui, à peine sept ans après, sur cette photo du ciel Chilien pourtant très claire, je retrouve difficilement la Croix du Sud (grâce au sac à charbon^^) et je ne parviens même plus à retracer la Carène à partir de Canopus ! :?.
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » dim. 13 mai 2018 15:44

Salut Cyrielle ! Ravi que tu viennes ici pour partager tes expériences, je suis vraiment curieux d'en apprendre plus sur le ciel austral, je ne voyais ce ciel que dans mes revues "ciel et espace". En ce qui concerne la projection tu ne risque pas de brulures si tu éloignes correctement la feuille, d'abord faut il faut regler la netteté, ensuite la distance, pas trop près car sinon justement risque de brulure et tu ne verras rien su ta feuille, mais pas trop loin non plus histoire d'avoir assez de contraste pour y voir net. Cette distance se trouve instinctivement et rapidement. Je me souviens juste avoir fait un peu fondre l'intérieur d'un de mes oculaires sur une lunette précédente. Du coup je prends mes précautions à ne pas laisser trop longtemps. Pour les photos que je prends ça va vous faire rire mais je colle l'objectif de mon téléphone sur l'oculaire, il faut de la patience pour viser juste car le moindre décalage on y voit plus rien du tout, en gros faut viser avec la lunette, ne pas bouger avec le tel, et avoir prévu les bon réglages ISO et temps de pose. Ça demande un peu de temps et de patience mais je ne suis pas mécontent du résultat. Mon prochain objectif serait Jupiter, mais j'ai eu plusieurs problèmes, je peux regler le temps de pose pour capturer plus de lumière mais je n'ai rien pour compenser le mouvement terrestre pendant ce temps, et même avec un petit grossissement le mouvement est rapide. Dès que possible je retenterai, sur Vénus également, vu qu'elle renvoie plus de lumière j'aurais peut-être la chance de réduire le temps de pose et donc minimiser le mouvement terrestre. Bref ça va m'occuper quelques soirées, ça faisait un moment que je n'avais pas sorti mon attirail d'astronome.

Avatar du membre
Za
Messages : 2944
Enregistré le : lun. 15 avr. 2013 12:25
Présentation : C'était moi...
Profil : Diagnostic +
Test : WISC

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Za » lun. 14 mai 2018 04:43

Merci Francky, je comprends mieux ! (Toutes les photos sont visibles maintenant, pas de souci)... les reliefs de la Lune, c'est incroyable... :o
Et ça ne m'étonne pas du tout pour les photos-smartphone, beaucoup le font !! certains télescopes sont prévus pour y adapter une bague d'appareil photo, mais avec un bon téléphone, il y a déjà moyen de faire quelque chose.

Aaaah le ciel austral !! justement j'étais en train d'essayer de rédiger un truc dessus. Bientôt, promis !
En changeant d'hémisphère, moi aussi j'étais perdue, et je trouve que c'est assez dur d'apprendre à se repérer simplement avec des cartes et logiciels, parce qu'ils ne vous disent pas : "tu vois les deux étoiles ? c'est alpha et bêta du centaure, pars de bêta et tu vas vers le corps du centaure, jusqu'à trouver une autre étoile, maintenant tu prends le symétrique de bêta et tu vas voir une tache floue, c'est oméga, un amas globulaire, tiens, regarde aux jumelles" ["Waaaaah !"]. Donc ben... je m'en tenais un peu à ce que je connaissais. Soit pas grand chose.
Et puis j'ai fini par me réveiller à temps pour m'inscrire à un stage à l'asso d'astronomie locale, et maintenant j'en fais partie. Mon homme s'est inscrit dans la foulée, et nous apprenons actuellement à nous servir des télescopes pour pouvoir guider le public lors des soirées organisées par l'observatoire, entre autres (photo astro, construction de sphères armillaires et d'astrolabes, le genre de trucs auxquels nous sommes prêts à consacrer des heures ^^).
Nous commençons donc tout juste à utiliser un Dobson 16 construit par l'observatoire, mais d'autres télescopes, jumelles, etc. sont présents sur le site.

Pour ce que je possède actuellement comme instruments, ce sont uniquement mes yeux (de marque Za, un peu dépareillés et avec pas tous leurs dixièmes), et mon appareil photo (un bon petit Olympus, même pas un reflex !) qui mine de rien permet de faire ressortir des choses intéressantes et d'aider l'observation à l’œil nu, je l'ai constaté en soirée publique.
J'ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête...
J. Prévert

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » mar. 15 mai 2018 16:56

En ce qui concerne les yeux parfois c'est bien suffisant parfois, s'éloigner de la ville dans un pré de nuit, allongé sur une couverture et regarder une pluie d'étoiles filantes, et c'est encore plus magique avec sa moitié. Moi j'ai du verre pare-balles sur mes lunettes, sans elles tout ce qui est au dela de 16cm est flou. En ce qui concerne le smartphone en mode photo sache que je fais réellement à l'arrache, je vise doucement en approchant l'objectif de l'oculaire et en ne perdant pas l'objet visé de mon écran. Je m'y prends une bonne dizaine de fois mais parfois ça marche. Y'a 2 jours j'ai tenté de le faire avec Jupiter, j'arrive a peine a avoir un disque flou et trop lumineux. Du coup faut que je retente avec d'autres réglages car ce soir là le ciel m'a fait une bonne blague et j'ai du tout stopper. Sinon a l'oeil je la voyais tres bien, 1 lune a droite et 3 sur la gauche, c'etait sympatoche

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Chacoucas » ven. 18 mai 2018 10:19

Bon je m'y mets (merci Za et les autres) avec un petit échantillon de constellations observables depuis la métropole en ce moment. J'avais fait ma première lecture complète du ciel (à oeil nu) il y a plus d'un mois, ça a déjà pas mal bougé, mais c'est très bien en ce moment (d'ailleurs le scorpion montre enfin sa queue vers 3h du matin).


Je propose de commencer par une petite constellation pas très difficile à apercevoir, non par sa brillance extraordinaire mais par sa forme simplette :)
Image
En regardant l'horizon vers le nord-est vous devriez voir que les stylos watterman ont laissé leur logo dans l'espace/ Il s'agit en fait de Cassiopée, attachée sur son trône et condamnée à tourner autour du pôle.

(au dessous d'elle se trouve andromède montant pégase, on commence à peine à voir le cheval en entier au dessus de l'horizon: gardons ça pour une autre fois)

On sent qu'elle est pas très à l'aise à toute heure, sa maison tracée à main d'enfant étant visible juste au dessus:

Image

Ne vous méprenez pas, ce carré avec son toit triangulaire est en fait son mari, Céphée.

Il est tout à fait intéressant de remarquer que la ligne centre droit du w ainsi que le chapeau-toit de Céphée pointent tous deux approximativement en direction de l'étoile polaire, à l'extrémité de la queue de la petite ourse. Etoile qui n'a de polaire qu'un sens arbitraire: elle s'éloigne en fait du pôle puis s'en rapproche et s'en éloigne dans l'autre sens avant d'y revenir. Fut un temps (4800 ans plus tôt) c'était Thuban du dragon, et dans trèèèèès longtemps ce sera supposé être Vega de la Lyre, il me semble...

La petite ourse est un peu ennuyeuse à trouver, étant très peu brillante (à part l'étoile polaire, moyennement brillante mais qui se repère). Elle est en revanche entourée du dragon, plus amusant à observer, en demi cercle enroulé autour de la petite ourse (la queue de celle ci, l'étoile polaire, est à l'opposé du dôme formé par le corps du dragon)):

Image

Ils ont tous deux la tête en bas sur l'image, je vous invite donc à retourner l'image mentalement pour les trouver dans le ciel du moment :)


A y être, Vous avez contre la queue du dragon la constellation que tout le monde connaît je crois: la grande Ourse (on reconnait très facilement sa casserole, brillante): Image

Sur l'image, l'étoile marquée o est en fait le nez de la grande ourse (il faut relier les 3 étoiles à la casserole: vous avez la queue, le corps et la tête) et les pattes en dessous. Entre la queue de la casserole et les pattes arrières, on peut observer les deux chiens de chasse (simplement 2 étoiles: Chara et Cor Caroli)...


Mais la grande ourse étant une des constellations les plus faciles à trouver et servant de repère facilement, revenons voir ce qui se passe à l'opposé, vers Céphée et la tête du dragon.


Image Vous pouvez voir la croix du nord (elle pointe le nord, mais est à l'est) alias "le cygne", ailes étendues, en plein vol dans l'immensité spatiale, l'étoile la plus brillante qui pointe le nord sur l'horizon est Deneb. Deneb constitue un axe de repère intéressant avec Cassiopée, qui traversera le serpentaire et mènera jusqu'aux pinces du scorpion et la balance (où Jupiter est encore pris, ce chenapan).

Au dessus du cygne, vous avez la très belle (et petite) Lyra, et Vega, l'étoile la plus brillante de ce coin de ciel. De plus il semble que le soleil se rapproche de cette constellation petit à petit. (c'était nommé le vautour, en Inde et moyen Orient, et la lyre elle même a été représentée par les grecs comme tenue entre les serres d'un vautour, en lien avec les travaux d'Hercule) Image

En dessous (on recroise la tête du cygne), en vol collectif en bas à droite du cygne, vous avez l'aigle avec Altaïr, elle aussi brillante qui a surement déjà attiré votre regard: Image

Les jonctions tracées entre les étoiles sont relativement arbitraires, d'un modèle à l'autre on aura ou pas "fermé" les ailes etc. (ce pour toutes les constellations ou presque, il vaut mieux enregistrer la forme des étoiles que les tracés linéaires indicatifs).


Reprenons notre axe Cassiopée-Deneb-du-cygne et poursuivons le vers le sud: il transperce au passage le serpentaire (constellation d'Ophiucus, aussi) aux prises avec son serpent. Il s'agit en fait du 13ème signe zodiacal, peu usité. Image



En dessous de lui, le scorpion, sur l'horizon (on regarde vers le sud maintenant) et la balance.

Image on le reconnait à la fourche des pinces assez facilement. Et toujours à l'opposé dans le ciel d'Orion (qui est donc caché sous l'horizon si vous voyez le scorpion).

Image La balance pèse en ce moment Jupiter :) Vous reconnaitrez la planète à sa brillance.

On voit aussi le sagittaire si le scorpion est sorti, mais je m'arrête là, en laisser pour les autres (et on nous a promis une photo du scorpion depuis l'autre hémisphère)

Plus loin le corbeau se cache, parce que quand il voit le scorpion sortir il préfère aller se planquer ^^: opération vers 1h du matin

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » dim. 20 mai 2018 14:45

Histoire de rire un peu, j'ai tenté de me faire Jupiter au smartphone.

Image

Un zoom bien degueu
Image

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Chacoucas » lun. 21 mai 2018 08:04

:o ! Jupiter est une lentille ! Par Héra !

francky191
Messages : 83
Enregistré le : jeu. 3 mai 2018 20:06
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par francky191 » lun. 21 mai 2018 08:50

Voilà le grain de riz pour faire le riz cantonais :rofl:
Image

Avatar du membre
Chacoucas
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 26 mars 2015 09:12
Profil : En questionnement
Test : NON

Re: Astronomie amateur : mettez un pied dans le ciel nocturne !

Message par Chacoucas » lun. 21 mai 2018 10:58

Et division cellulaire numéro 1 dans... 5... 4... 3... 2... ^^

Répondre