Les échecs

Ici, partagez vos passions, vos dadas, vos marottes, documentez si possible, mettez-y de la vie!
Répondre
Avatar du membre
Linkipic
Messages : 12
Enregistré le : dim. 10 nov. 2013 00:13
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 30

Les échecs

Message par Linkipic » dim. 10 nov. 2013 15:37

Vous l'avez compris - si présentation lue - le sport c'est pas mon truc. Je veux dire tout ce qui muscle autre chose que le cerveau. Mais bon, ça va, mise à part la loup-garette, je me porte comme un... érable calciné après un coup de foudre dans le grand nord américain entouré d'ours polaire en voie de disparition et d'autres animaux mythiques que... je m'égare.

donc oui, mais j'ai quand même un sport, depuis un ans que j'y joue, ça va faire beaucoup. Une petite passion !... c'est à dire une idylle a faible espérance de vie, Les Echecs !...

J'adore ce jeu, et tout explorer prends du temps, un max de temps !... Au départ je jouais intuitif, puis je me suis pris des roustres terribles, je suis rentré de nombreuses fois bredouille comme un primate vaincu par le mousquet. Et puis v'la que j'ai bouffé du Darwin, dévorant ouvrages sur ouvrages, sans perdre de temps. Essayant de me la péter en aveugle, alors que je ne savais rien encore sur la Sicilienne !... bon j'avoue, je confesse mon aveugle ne tient pas 20 coups, au delà j'ai le cerveau qui part en spartatouille. Mais ça s’entraîne tout ça !

Ce jeu me stimule, car il m'enseigne l'humilité. La défaite du cérébral sur une architecture en inéluctable déconfiture. Jouer contre des grands joueurs et se faire battre après avoir fait chauffer le supérieur, ça fait mal sur le moment, mais après... tu te racontes en dedans que l'univers est vaste, infini... il y a tant de Belzébuth à vaincre.

Avatar du membre
arizona
Messages : 1117
Enregistré le : jeu. 9 mai 2013 08:00
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3599.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Les échecs

Message par arizona » dim. 10 nov. 2013 18:55

Je joue aussi. Enfin non, j'ai joué aussi. J'ai même joué en club pendant deux ans.... il y a 20 ans. Après, je n'ai en gros plus fait que des blitz, et puis aussi quelques parties comme ça, pour rigoler.
20 coups à l'aveugle, c'est pas mal dis donc...
Si nous n'étions pas d'ici, nous serions l'infini.
D'une chanson.

Avatar du membre
Cyrielle
Messages : 1108
Enregistré le : mar. 24 sept. 2013 19:07
Présentation : En construction...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Sud-Ouest, entre autres
Âge : 46

Re: Les échecs

Message par Cyrielle » dim. 10 nov. 2013 19:06

J'ai appris à l'école primaire, grâce à une instit' remplaçante éclairée. J'ai continué un peu au collège, embringué toute ma famille de prolos dans l'affaire (j'avais gagné un bel échiquier en concours^^)... aujourd'hui, je continue à jouer au hasard des rencontres.

Je n'ai bien sûr jamais eu un super niveau (ah, si : championne toutes catégories... d'un village de 400 habitants :cheers: ), et je n'ai pas cherché à améliorer ma "stratégie" en me documentant, mais j'adore toujours ce jeu.
J'ai découvert depuis les dames chinoises qui sont mon autre jeu favori...

Je rentre de Cuba, où on joue aux échecs partout sur les trottoirs, comme dans bien d'autres pays on joue aux dominos !
Y'a trop de monde sur les gradins... Le spectacle du monde nous appartient !

Avatar du membre
Linkipic
Messages : 12
Enregistré le : dim. 10 nov. 2013 00:13
Profil : En questionnement
Test : NON
Âge : 30

Re: Les échecs

Message par Linkipic » dim. 10 nov. 2013 19:45

Oh Cuba, mais en plus c'est la terre de Capablanca, ancien champion d'échecs des années 20. Il y a des anecdotes assez croustillantes sur les champions du roi des jeux. Tiens je vais aller me renseigner sur les dames chinoises. Ca m'a l'air intéressant, tout comme le Shogi.

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 329
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : idf et tarn

Re: Les échecs

Message par Tartempion » ven. 3 mars 2017 13:41

Et hop, un déterrage de topic de plus.

J'ai appris à jouer à l'adolescence avec un prof de maths qui a fait une animation au collège pendant la pause cantine pendant un trimestre.
J'ai aimé mais vu que personne ne jouait dans ma famille (et que le club le plus proche de mon domicile était trop loin pour mes parents, et aussi que je prenais déjà des cours de musique), je me suis retrouvé avec un Saitek Kasparov Chess Conquistador qui me mettait minable dès que j'osais mettre le niveau 4.
Au lycée, j'ai trouvé un joueur avec qui jouer mais il semblait réticent à m'expliquer mes erreurs, le coquinou.
Bref, ce n'est qu'il y a 3 ans que j'ai poussé la porte d'un club sans toutefois oser participer à des compétitions officielles (donc je n'ai jamais joué de parties longues, mon grand maximum étant 30 minutes chacun et encore sur internet, sinon 15 minutes maxi en face à face). J'ai découvert qu'il y avait, plein de principes de base (et des schémas de jeu à reconnaître), et la rigueur dans le calcul qu'il faut se forcer à avoir qui s'oppose à mon naturel intuitif.

à bientôt

PS : j'ai l'impression qu'il faut plutôt être un brillant bosseur pour être un très fort joueur (au-delà de 2000 elo) plutôt qu'un HPI (même si cela aide parfois au début pour progresser rapidement).
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3501
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Les échecs

Message par W4x » sam. 4 mars 2017 21:54

Merci du déterrage, je l'avais loupé celui-là^^

Bien que les très bons joueurs d'échecs que j'ai rencontrés étaient tous... spéciaux :P je me risquerais bien à dire qu'ils étaient surdoués. Par contre pour ce qui est de bosser, effectivement un bon joueur se doit de connaître par cœur tout un tas d'ouvertures avant de pouvoir laisser libre cours à son talent en milieu de partie et finale. Et pour ça il faut bouffer du livre, ou du logiciel (ah, les débats "Fritz ou Chessbase" ^^), afin de saisir les tenants et aboutissants de chaque type de début de partie. Puis ensuite connaître les grandes lignes des milieux de partie, puis les finales (de tours, de fous, de pions, mixtes etc.)... j'ai toujours vu les joueurs que j'ai fréquenté (j'ai joué en club au collège et lycée), même les meilleurs, bosser un minimum la théorie afin de jouer rapidement les débuts de partie et pouvoir consacrer un maximum de temps à la réflexion en milieu de partie lorsque chacun commence à mettre son grain d'originalité et que les offensives se développent (pour des parties en temps limité).
Par contre ensuite on trouve un peu tous les profils : mon meilleur ami qui est un excellent joueur, se base sur la théorie pour les ouvertures mais joue ensuite beaucoup à l'instinct, celui-ci étant renforcé de son expérience de parties à haut niveau. Ça marche plutôt pas mal.
J'essaie aussi de jouer à l'instinct mais ça marche beaucoup moins bien :D question de profondeur d'analyse je pense. J'ai rencontré l'an dernier deux élèves à l'atelier échecs qui sont un peu plus forts que moi et c'est bien plaisant de jouer de temps en temps hors du cadre de la classe.
Dans mon parcours j'ai toujours mieux réussi en semi-rapides (20 minutes) qu'en parties longues (2h/40 coups + 2h) et qu'en blitz où c'est plus du matraquage de pendule qu'autre chose... C'est le format qui me semble le plus approprié au jeu instinctif.

Et c'est cool aussi d'avoir rencontré d'autres échéphiles dans les parages, dommage que le rythme de nos parties ne soit qu'annuel ;)
(et il paraît même qu'il y en a qui mettent des dinosaures sur un échiquier... :1cache: )
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Prosper

Re: Les échecs

Message par Prosper » mar. 18 avr. 2017 06:27

1. d4 d5 2. c4 dxc4 3. g3 b5 4. Bg2 c6 5. Nc3 Bb7 6. d5 h6 7. Bf4 Qc8 8. Bxb8
Rxb8 9. a3 a6 10. dxc6 Bxc6 11. Bh3 e6 12. Nf3 Nf6 13. Qc2 Be7 14. O-O Bxf3 15.
exf3 O-O 16. b3 Qc6 17. Bg2 Nd5 18. f4 Bf6 19. Rfd1 Bxc3 20. Bxd5 exd5 21. Qxc3
Rbd8 22. a4 f5 23. axb5 axb5 24. Ra7 Rd7 25. Rda1 Rxa7 26. Rxa7 Rf7 27. Ra5 Qb6
28. Qb4 Rb7 29. bxc4 dxc4 30. Ra8+ Kh7 31. h4 h5 32. Qf8 Qc6 33. Qxf5+ g6 34. Qf8 Qe6 35. Qh8# 1-0

Une partie que j'ai faite, mais je ne vole pas haut. Je suis les blancs. Mais moi j'arrive pas à visualiser à l'aveugle. Je joue très simple. Je ne suis pas le roi de la combinaison. :1cache:
Quand à la connaissance... c'est vrai. Fischer avait proposé il me semble le Fischer Random Chess. Pour que les positions initiales soient différentes avec un placement aléatoire derrière la ligne de pion. Cela devait contrer l'avènement des ordinateurs qui faisaient que les joueurs n'avaient plus à se creuser la tête pour faire des analyses.

Mais bon c'est pour les pros je trouve. Il y a déjà des milliards de combinaisons pour un débutant. Ca suffit je trouve. :)

Avatar du membre
arizona
Messages : 1117
Enregistré le : jeu. 9 mai 2013 08:00
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/presentations/ ... t3599.html
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 50

Re: Les échecs

Message par arizona » sam. 6 mai 2017 00:45

Prosper a écrit :Mais bon c'est pour les pros je trouve
Non justement !
C'est exactement le contraire.

L'idée est de réduire au maximum la différence de jeu entre le casual player et le pro, - ou semi pro, ou obsessionnel - , et qu'entre eux ne reste que la logique, l'imagination, l'instinct, voire la vitesse, en éliminant la connaissance. Cela rétablit un peu l'équilibre, et permet à des gens de niveaux différents de pouvoir s'amuser ensemble, ce qui n'est pas vraiment le cas lorsqu'il y a une trop grande différence de niveau.
Rien à voir avec les ordinateurs.
( Et il n'y a pas que la ligne de pion qui reste identique, mais aussi la position du roi et des tours, pour permettre de rocker, ce qui est indispensable dans la grande majorité des parties. )
Si nous n'étions pas d'ici, nous serions l'infini.
D'une chanson.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3501
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Les échecs

Message par W4x » mar. 9 mai 2017 16:13

Tout à fait d'accord arizona, tu relances une idée que j'avais complètement oubliée !! Par contre il me semble que le roi peut prendre la place de la dame, si on veut inverser le côté des roques...
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 74
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 42
Contact :

Re: Les échecs

Message par prince2phore » jeu. 22 juin 2017 04:32

Je ne suis qu'un amateur de base qui pratique de temps à autre avec mon fils (maintenant 11 ans, il ne me bat que très rarement :) ) mais depuis que xcom 2 est sorti sur ps4 j'ai du mal à me remettre aux échecs :)

Serait-ce une trop grosse digression que de vous demander, chers joueurs d'échecs, si vous avez aussi un penchant pour les autres jeux de stratégie/tactique au tour par tour ?

je trouve qu'il existe pléthore de concept de gameplay dans ces jeux qui appliqués aux échecs rendraient les partis funs et originales. Juste un example et j'arrête. Pour motiver mes enfants (j'ai aussi une fille de 8 ans) on a mis au point un système de "gages" avec des cartes, on tire au sort en début de partie et ça modifie un peu les règles, soit pour les deux joueurs (tous les pions peuvent manger à reculons...) soit un pouvoir spécial pour chaque joueur (à un une reine limité à des déplacements de 5 cases max, à l'autre idem pour les tours). Etc. l'imagination est la limite :)

voilà j'arrête, alors les échecs c'est sacré ou on peut s'amuser à y mettre des extensions ? :)
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 329
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : idf et tarn

Re: Les échecs

Message par Tartempion » jeu. 22 juin 2017 13:56

prince2phore a écrit :
[...]

Pour motiver mes enfants (j'ai aussi une fille de 8 ans) on a mis au point un système de "gages" avec des cartes, on tire au sort en début de partie et ça modifie un peu les règles, soit pour les deux joueurs (tous les pions peuvent manger à reculons...) soit un pouvoir spécial pour chaque joueur (à un une reine limité à des déplacements de 5 cases max, à l'autre idem pour les tours). Etc. l'imagination est la limite :)

voilà j'arrête, alors les échecs c'est sacré ou on peut s'amuser à y mettre des extensions ? :)
Bonjour,

Je pense que le seul handicap qui ne risque pas de perturber la vision du jeu de tes enfants (car une pièce qui ne se déplace pas comme d'habitude n'aide pas à mémoriser les schémas), c'est le temps de réflexion. Par exemple, tu as cinq ou dix secondes pour jouer un coup pendant que tes enfants ont 1 ou 2 minutes.
Et aussi, la motivation vient aussi de la progression ou de la compréhension du jeu pas simplement du pourcentage brut de réussite contre un adversaire plus fort (d'où l'intérêt d'analyser une partie avec un adversaire plus fort). D'ailleurs, beaucoup de débutants abandonnent car ils ne gagnent pas suffisamment souvent. Et ça n'a rien à voir avec l'âge (quoique avant 6 ans, peu d'enfants voient le côté positif d'une défaite).
Mais chacun reste libre de modifier les règles de n'importe quel jeu, le jeu d'échecs est un jeu avant tout =)
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3501
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Les échecs

Message par W4x » jeu. 22 juin 2017 14:32

Il n'y a de limite qu'à votre imagination, mais en effet si tes enfants débutent ce peut être préférable de ne pas trop bouleverser les règles. Il y a la solution du handicap de temps comme le dit Tartempion, tu peux aussi prendre un handicap matériel comme le faisait le champion français Philidor, qui démarrait souvent ses parties avec un ou deux pions de moins, voire plus...
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
prince2phore
Messages : 74
Enregistré le : lun. 16 févr. 2015 12:35
Présentation : Qui suis-je ?
Profil : Intéressé pour une personne de mon entourage
Test : NON
Localisation : Shanghai
Âge : 42
Contact :

Re: Les échecs

Message par prince2phore » ven. 30 juin 2017 04:39

Merci pour les conseils, mon fils aime les échecs, en fait en club après l'école, pas de gros problème de motivation maintenant. J'étais assez intéressé par l'idée d'élargir la conversation aux jeux de stratégie au tour par tour et aux évolutions possible des échecs mais je vois que ça ne vous inspire pas trop :)
Sinon j'essaye en ce moment les "échecs chinois" avec un pote ici, c'est vraiment différent mais pas mal, si vous ne connaissez pas ça ressemble à ça :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Xiangqi
Appuyez-vous sur les principes, ils finiront bien par céder.

Prosper

Re: Les échecs

Message par Prosper » jeu. 28 déc. 2017 07:47

arizona a écrit :
sam. 6 mai 2017 00:45
Prosper a écrit :Mais bon c'est pour les pros je trouve
( Et il n'y a pas que la ligne de pion qui reste identique, mais aussi la position du roi et des tours, pour permettre de rocker, ce qui est indispensable dans la grande majorité des parties. )
Alors là je ne saisis pas plusieurs choses désolé pour le déterrage de topic donc j'ai plusieurs questions à te poser (ou à quiconque daigne participer... bin oui on ne fait pas de partie d'échec ici donc la participation à plusieurs est autorisée :) ):

- partie jaune : Depuis quand le roi et les tours doivent rester à leur position pour roquer? Ne suffit-il pas de laisser le roi entre les deux tours? La position des deux tours dans ce cas-là n'importe t-elle pas peu? Certes le roque ne sera pas identique et adapté et différent entre chaque position ( on peut se demander d'ailleurs si il n'y a pas des configurations différentes des deux tours et du roi qui amènent à des positions communes de petit et grand roque. Mais bon... bref.). Mais dans l'esprit ça resterait un roque. Premières questions.*

- partie... pas jaune** : en quoi est-ce que roquer est absolument indispensable si on s'assure de créer une position qui ne créera pas une asymétrie*** de chance de victoire différente entre chaque joueur? Quand on change des règles, pourquoi ne pas se permettre de les changer jusqu'au bout?Deuxième série de questions.

* : Dans le cas où le roi n'est pas entre les deux tours, s'il n'est pas trop positionné au centre, le roque est déjà accompli de fait. Attention, je ne dis pas que tous les placements possibles sont également ni même judicieux pour la poursuite d'une partie au niveau de plusieurs niveaux ( ex : déploiement rapide des pièces, toujours l'asymétrie au niveau de la chance de gain)
* bis : dans l'autre cas, pour calculer le nouveau roque obtenu, on s'appuie sur le roque habituel où on ajuste suivant deux critères :
- la différence entre la position du roi habituelle et la nouvelle position du roi
- la différence entre la position de la tour habituelle et la nouvelle position de la tour concernée par le roque en question.

** : j'évoquais la partie de ta phrase qui n'est pas en jaune rien n'empêche donc que le second chapeau introductif le soit ou que le premier le soit pas :huhu: )

*** : du moins une asymétrie qui se rapproche de celle des parties classiques : trait blanc-trait noir (100% théorie, garantie d'une mise en pratique 0%... faudrait plancher sur la planche, la noire et blanche tu sais :huhu: ).

Mais c'est intéressant en tout cas. Désolé si je présente mal les choses c'est pas du tout mon intention. Mais c'est que je suis tellement intrigué que pour l'instant je tiens ton affirmation pour vrai mais sans savoir pourquoi la mienne est fausse.

Avatar du membre
W4x
Messages : 3501
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Les échecs

Message par W4x » jeu. 28 déc. 2017 13:05

Sans doute que la remarque d'arizona visait à faire garder à la partie un semblant d'aspect conventionnel... Après, les joueurs peuvent convenir à l'avance d'un autre type de roque (certes pas indispensable mais très souvent utile), ou d'autres règles encore.
Ce n'est pas pour autant que tu dois te sentir dans le faux, mais peut-être qu'au delà d'un certain point la plupart des échéphiles seront rebutés par un trop grand degré d'exotisme dans les règles ;)
Hors-sujet
J'en profite pour glisser une nouvelle passée plus ou moins inaperçue : le refus de la double championne du monde Anna Muzychuk de participer à un tournoi en Arabie Saoudite, pour raisons politiques : http://www.leparisien.fr/international/ ... 471530.php
Elle ne pourra donc y défendre ses deux titres... c'est courageux.
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 329
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : idf et tarn

Re: Les échecs

Message par Tartempion » mar. 2 janv. 2018 10:49

Pour les échecs aléatoires Fischer : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89che ... es_Fischer
je cite : Le roi doit se trouver quelque part entre les deux tours afin que le petit et le grand roque soient tous deux possibles dans toutes les positions.
Hors-sujet
Sinon, j'ai aussi entendu l'info du boycott mais j'ai aussi lu qu'elle n'était pas la seule à boycotter ce tournoi. Et amha, un titre de champion du monde n'a plus grande valeur depuis la mise en place du classement Elo.
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre.

Prosper

Re: Les échecs

Message par Prosper » mer. 3 janv. 2018 02:39

Hors-sujet
En parlant de politique, j'adore la diplomatie. Je pense qu'elle devrait inspirer le milieu des échecs au vue de l'actualité. :)

Avatar du membre
W4x
Messages : 3501
Enregistré le : lun. 21 nov. 2011 23:19
Présentation : c'était là
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 36
Contact :

Re: Les échecs

Message par W4x » sam. 14 juil. 2018 13:17

Pour remonter un peu le sujet suite à une expérience de quelques mois.

J'ai, plus ou moins sous la contrainte des élèves ^^ accepté d'animer cette année un club échecs dans mon lycée le mercredi après-midi. Les niveaux étaient très divers, nous étions entre 5 et 9 suivant les jours mais je trouve que l'expérience échiquéenne fut enrichissante (et la relation prof-élève, 2h par semaine ;) ).
Les séances s'organisaient de la façon suivante : 1h / 1h30 de parties "sérieuses", normales, puis 30min / 1h de parties avec des règles modifiées, que je vous partage ici :

Les échecs marseillais :
Chaque camp joue deux coups, à l'exception des blancs lors du premier trait. Un échec redonne immédiatement le trait à l’adversaire, un pion avancé de deux cases ou un roque compte pour deux coups. Un Roi ne peut se mettre, même temporairement, en échec.

>> Testé à de multiples reprises avec les élèves, ce mode de jeu plébiscité au départ ne s'est pas avéré très populaire, tant les doubles prises et enchaînements déséquilibraient rapidement les parties, et accentuaient les écarts de niveau entre joueurs.

Les échecs d'Alice :
Le jeu se joue avec deux échiquiers côte à côte : un rempli normalement, l'autre vide. A chaque coup, la pièce jouée sur un échiquier se "téléporte" sur la même case d'arrivée sur l'autre échiquier. Il n'y a pas de relation d'échec d'un échiquier sur l'autre. Par contre, une pièce ou un pion peut prendre d'un échiquier sur l'autre. Les coups faisant "échec" sont souvent dangereux ou à double tranchant, tant la téléportation sur l'autre échiquier complique la donne.

>> Très tactique et abstrait, je n'y ai joué qu'avec un élève qui en était féru, et j'ai eu beaucoup de mal^^ Intéressant mais nécessite beaucoup d'abstraction et d'opportunisme.

Les échecs 007 :
Au premier coup les Noirs jouent un coup avec les pièces blanches, puis les Blancs jouent un coup avec les pièces noires suivi d'un coup avec leurs pièces.
Par la suite, chaque joueur joue trois coups à chaque tour: successivement avec ses pièces, avec les pièces de l'adversaire puis à nouveau avec ses pièces. Tous les coups doivent être des coups légaux d'échecs normaux, par conséquent la partie peut se lire comme une partie normale, et se termine de la même manière (mat, pat normal, répétition de la position etc.). La seule interdiction est de prendre la pièce adverse qu'on vient de déplacer dans le même tour.

>> Intéressant mais la plupart des parties que nous avons tentées ont fini sur des nuls (Roi-Roi) tant le jeu favorise la prise ou la mise en prise des pièces adverses.

La course des Rois :
Au départ les pièces se disposent de la manière suivante :
Image
Le but : atteindre la 8e rangée avec le Roi. Les noirs disposent d’un temps supplémentaire pour y parvenir. Si le Roi blanc atteint la 8e rangée et que le demi-coup d’après le roi noir l’atteint également, il y a partie nulle.
Les échecs sont interdits : un Roi ne peut être mis ni se mettre en échec. Les pièces peuvent se capturer normalement.

>> Assez appréciée des élèves, cette partie permet de gommer certains écarts de niveau et fait la part belle à des stratégies alternatives. Le Roi notamment y trouve une dimension stratégique inédite de par son "immunité" qui permet d'immobiliser des pièces adverses et d'aller de l'avant.

La course au centre :
Une partie d'échecs normale, sauf que celui qui gagne est celui qui soit met mat, soit amène son Roi en cases centrales E4-E5-D4-D5.

>> Assez appréciée aussi, ce rush au centre permet des parties courtes et intenses, assez tactiques aussi puisque le Roi joue un rôle dans les prises de pièces au centre.

Random chess :
Les pièces sont disposées aléatoirement sur leur première rangée. On peut fixer la position du Roi et d'une Tour pour permettre un roque, mais ce n'est pas obligé, idem pour imposer deux Fous de couleurs différentes. On peut aussi imposer la symétrie des pièces entre Blancs et Noirs mais ce n'est pas obligatoire non plus. Le déroulement est celui d'une partie normale.

>> Le mode que nous avons le moins testé. Pour ma part je n'en suis pas fan tant il se veut proche des règles normales mais aléatoirement éloigné de la normalité. En tous cas il n'offre pas, je trouve, de cadre réel de progression aux novices.

L'alimentation :
Par équipe, côte à côte : un joue les Noirs, l'autre les Blancs.
Les pièces prises par un joueur sont données au coéquipier, afin qu'il puisse les placer sur son échiquier. Ce placement compte pour un coup. Une partie se finissant par mat, pat ou triple répétition de la position. Les équipiers restants continuent avec les pièces à leur disposition en réserve.
Vu que nous étions souvent 6, nous avons mis en place l'alimentation à 6 : le joueur du centre peut donner ses pièces soit à droite soit à gauche. Les règles de fin de partie sont les mêmes, sauf que dès la première défaite le joueur perdant doit choisir la répartition de ses pièces de réserve entre ses coéquipiers.

>> Mode de jeu assez WTF et populaire, qui permet une certaine communication entre coéquipiers, et des retournements de situation impromptus. Mais on est certes loin des échecs traditionnels.


Voilà pour cette expérience d'une année, si vous avez d'autres suggestions n'hésitez pas !
Was zurück bleibt, ist Erinnerung.

Avatar du membre
Tartempion
Messages : 329
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 13:33
Présentation : pour en savoir plus
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : idf et tarn

Re: Les échecs

Message par Tartempion » sam. 14 juil. 2018 19:19

Le mode alternatif que j'ai le plus apprécié en club est l'alimentation sauf que le premier échiquier où a lieu un mat arrête la partie. De plus, nous ajoutons une pendule donc on peut gagner au temps.
Voir https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Blitz_à_quatre
L'erreur est humaine, mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

Les systèmes de croyances créent des filtres à travers lesquels le chaos se résout en ordre.

Répondre