Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Ici, partagez vos passions, vos dadas, vos marottes, documentez si possible, mettez-y de la vie!
Répondre
Menbatisiu
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 janv. 2018 22:08
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9957
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Nice
Âge : 34

Je penche donc je suis [Passionnés de moto et curieux bienvenus]

Message par Menbatisiu » mer. 12 juin 2019 07:01

Un petit sujet sur la moto et tout ce qui l'entoure.

1: comment êtes-vous devenu motard ou futur motard ?

Je commence pour ouvrir le bal, en espérant que d'autres suivrons en utilisant mon "aspiration" ;)

Pour ma part le virus moto est entré dans ma vie, je devais avoir 10 ans.
Mon voisin avait une grosse moto une sportive. Un jour, je suis allé le voir quand il bricolait sur ça moto. Et spontanément du haut de mai 10 ans, je l'ai aidé. Pour me remercier, il m'a dit va pendre un gros blouson chez toi, je te prête un casque et on va faire une balade. (après avoir roulé un peu il, s'est arrêté devant une salle de jeux vidéo d'arcade et on a joué au simulateur moto.) Et voilà après avoir aidé sans rien attendre en retour, je me retrouvais sur une sportive en balade. (une Yamaha YZF 750 R de 1994 ou 1996 si ma mémoire et bonne )
Un souvenir gravé à jamais cette sensation de liberté et les nouvelles sensations découvertes. Ce jour m'anime encore aujourd'hui.


Je suis Mécanicien moto depuis 18 ans maintenant, donc vous pouvez poser des questions ( il n'y a pas de question bête alors n'hésitez pas ;) ) je me ferais un plaisir de répondre si j'ai la réponse.


2:quelle moto avez-vous ou aimeriez vous
avoir ?
Et partagez-nous aussi toutes les motos que vous avez eues ?

En moto actuelle je roule avec une kawasaki Z1000 de 2017.
Mes anciennes mobylettes sont par ordre d'acquisition: une Suzuki SV 650 de 2001, une Suzuki GSR 600 de 2006, une TRIUMPH speed triple 1050 de 2005 et pour finir ma Z1000.
Elles ont toutes plein d'histoires à raconter. Alors je vous attends pour faire vivre ce topic, j'ai mis la clef sur le contact à vous de démarrer pour une belle balade pleine d'expérience et d'humour.
L'intelligence c'est comme de la confiture moin on en a plus on l'étale. Et on ne voit bien qu'avec le cœur.

Avatar du membre
lobo
Messages : 305
Enregistré le : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 44

Re: Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Message par lobo » mer. 12 juin 2019 14:13

Salut, toujours sur ma bonne vieille CBF500.
J'ai eu une panne l'autre jour, due finalement au régulateur Ducati qui s'était mis en court-circuit.
fusible général qui saute, panne totale sur le périph parisien, un peu flippant quand même avec les camions qui passent à côté.
Du coup après avoir tout changé ça marche.
J'ai essayé aussi des Harley et j'ai été conquis par le côté hyper coupleux et tranquille qui incite à rouler sur le couple, sans aller chercher dans les tours. Du coup on se retrouve à se faire plaisir à 90 sur des nationales et c'est vraiment cool.
Par contre c'est un peu cher et j'ai d'autres projets pour l'instant mais je me laisserais bien tenter.

Menbatisiu
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 janv. 2018 22:08
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9957
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Nice
Âge : 34

Re: Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Message par Menbatisiu » mer. 12 juin 2019 21:29

Bonjour Lobo, ta panne de régulateur me rappel la panne que j'ai eue sur ma triumph speed triple.

J'avais grillé l'alternateur et régulateur, du coup le moteur tourné sur la batterie jusqu'à ce qu'elle ce vide entièrement, et la plus de son plus d'image sur la voie rapide. Donc j'imagine bien ton stress sur le periph.

En référence à ton expérience avec une Harley, j'ai eu la même agréable surprise de conduite avec une Kawasaki W800, qui pour le coup et vraiment plus abordable qu'une Harley si tu as l'occasion d'en essayer une.

J'ai eu aussi l'occasion d'essayer une kasasaki H2 SX juste impressionnant, même si le moteur est dégonflé à 220 chevaux à peu près, comparé au 326 chevaux de la version H2R non homologuée évidemment.
Je trouve que c'est 5 dernières années les motos ont vraiment fait un bon en avant, l'entrée des constructeurs dans la norme euro 4 à pousser les constructeurs à innové pour conserver du caractère à leur moteur.
L'intelligence c'est comme de la confiture moin on en a plus on l'étale. Et on ne voit bien qu'avec le cœur.

Avatar du membre
lobo
Messages : 305
Enregistré le : mar. 4 juin 2013 10:18
Présentation : http://adulte-surdoue.fr/post106585.html?#p106585
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Localisation : Ile-de-France
Âge : 44

Re: Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Message par lobo » mer. 12 juin 2019 21:39

Oui bizarrement sur le périph ça l'a plutôt bien fait, les gens sont quand même assez réactif et quand tlils voient qu'on est en panne ils laissent manœuvrer.

L'autre jour par contre un type a changé de file devant moi sous la pluie sans clignotant et heureusement que je ne dépassais pas à fond la caisse car là ça aurait fait mal.

Je pourrais essayer la Kawa, bien que le côté custom japonais ça m'attire pas trop.

Une Triumph Bonneville par contre ça pourrait être marrant 😀.

Proxima
Messages : 565
Enregistré le : mar. 2 oct. 2018 19:23
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 42

Re: Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Message par Proxima » jeu. 13 juin 2019 19:57

1: Comment êtes-vous devenu motard ou futur motard ?
Je suis devenu motard il y a au moins 7 ans après avoir subit pendant des années les retards et péripéties des transports en commun parisiens qui ne me permettaient pas d'arriver au boulot à l'heure ou tout simplement de rentrer chez moi. C'était aussi un rêve depuis que j'étais ado. En passant devant un concessionnaire, j'ai "flashé" sur une 125 toute jolie (en réalité c'était la pire chose que j'aurais pu acheter, mais elle avait une bonne gueule quand même). J'ai passé la petite formation de 2 ou 3 jours, et fini les 2 heures de galères quotidiennes !
Depuis je roule quasi exclusivement en moto, été comme hiver. Je fais en moyenne 1000 km/mois pour un usage utilitaire, mais les contraintes sont devenues un plaisir renouvelé chaque jours. Là où j'habite depuis l'automne dernier, la route est vraiment très mauvaise (route de pré-montage). J'ai donc repris la voiture cette hiver lorsque les conditions ne me convenaient pas.

2: Quelle moto avez-vous ou aimeriez vous avoir ?
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.


Je ne rêve pas d'avoir autre chose que ce que j'ai, une 650, c'est largement assez puissant, c'est fin et super maniable pour passer entre les voitures et dans n'importe quelle condition de circulation.

Je suis parfois un peu gêné par "l'admiration" que certaines personnes vouent aux motards, et dont je n'avais pas conscience avant, ainsi que par ceux qui montent des pots assourdissants ou qui jouent de la poignée dans la circulation pour effrayer les automobilistes afin qu'ils se poussent.

Avatar du membre
Swinn
Messages : 1004
Enregistré le : lun. 24 sept. 2018 21:13
Présentation : Tel Monsieur Jourdain...
Profil : Diagnostic +
Test : WAIS
Âge : 54

Re: Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Message par Swinn » jeu. 13 juin 2019 22:05

J'ai commencé à rouler en peugeot 103 en 1979 et j'ai tout de suite adoré le sentiment de liberté que le 2 roues me procurait.
Né une année trop tard il m'a fallu attendre mes 18 ans en 1983 pour passer mon permis et je me suis acheté une Yamaha 125 DTMX.
Las, une semaine après j'ai eu un accident qui, sans avoir été grave me laisse encore aujourd'hui des séquelles.

La moto est partie en épave.

Un an après je me suis racheté une autre DTMX que j'ai gardé six mois et que j'ai revendue pour pièces une misère.

Puis pendant 20 ans je n'ai pas roulé à moto.
A 39 ans je me suis remis à la moto, j'avais le budget et la vie qui allait avec. j'ai repris avec une Ducati Monster 600
J'ai eu une étrange sensation avec. La première semaine d'utilisation elle m'a paru être une grosse moto, volumineuse et imposante. Un matin je descend de chez moi je monte dessus et surprise, elle me semble minuscule comme si elle avait rapetissé dans la nuit. C'était vraiment bizarre comme sensation. Je descend de la moto, j'en fais le tour , rien n'avait changé, je remonte dessus et de nouveau minuscule.
Il m'a fallu un certain temps pour me rendre compte que ce n'était que psychologiquement que cette moto m'avait semblé grosse.

3 mois après je la changeais pour la même en 900, la même avec un vrai moteur je commençais à m'amuser et ma femme aimait bien rouler derrière moi. J'ai alors acheté une ducati st3. On a beaucoup roulé ma femme et moi sur cette moto mais je n'ai eu ue des soucis mécaniques avec.

Changement d'univers, j'ai acheté ma première BMW ensuite, une moto que je me suis empressé de débrider elle faisait 163 cv et c'est avec elle que j'ai dépassé pour la première fois les 280 km/h. C'était une BMW K 1200 R.
J'ai adoré cette moto malgré sa fiabilité déplorable.
A l'époque en 2005 il n'y avait pas encore tous ces radars et on était une bande de fous furieux qui passions notre temps à chercher des beaux virages et des belle lignes droites à franchir le plus vite possible. C'est souvent que l'un d'entre nous partait en éclaireur, et téléphonait ensuite pour nous indiquer si la route était libre. Et que je te prends une grosse courbe à 250, et que je t'enquille une ligne droite à 280, c'était le grand jeu et on s'est bien amusé on a roulé vite, très vite, et on a jamais eu de pv (ni même de petite chute), et que je te ruine les bandes de peur à l'avant sur route ouverte, bref on était une joyeuse bande assez chaude composée d'un flic d'un avocat de 2 ou 3 médecins de 2 chirurgiens de plusieurs chef d'entreprises, c' était une ambiance assez marrante.

La chose dont on se lasse le plus vite à moto c'est de la puissance, il en faut toujours plus, j'ai donc vendu la bmw pour une Kawasaki ZZR 1400 débridée en haut et en bas pour les connaisseurs. 200 chevaux 250 kilos ça causait plutôt fort !
Mon grand jeu à l'époque était de roder sur les autoroutes avant les portions payantes pour trouver ce que j'appelais des candidats à la rigolade, c'est à dire des belles voitures avec lesquelles taper la bourre, Porsche, Ferrari, Lamborghini, BMW série M, Mercedes AMG.... tout ce qui à l'époque roulait bien. Ce qui m' intéressait alors n'était pas tant la vitesse de pointe, il n'y avait pas beaucoup de voitures qui dépassaient de beaucoup les 300 km/h mais les accélérations. Je me souviens d'une course avec une Audi RS6 bien lancée, où à 270 j'étais à fond de 4 alors qu'il me restait encore 2 rapports !!! Des belles bourres, de l'adrénaline, j'ai plus souvent qu'au tour de beaucoup roulé à 300 km/h

Puis ma femme est tombé enceinte et j'ai changé mon avion de chasse pour un avion à hélice, je suis alors par la petite porte rentré pour la première fois dans le monde Harley en achetant une Buell XB 12 ss.
Encore une fois j'ai adoré cette moto tellement différente de tout ce que j'ai connu jusqu'alors. Alors certes je roulais beaucoup moins vite en ligne droite mais en courbes quel régal ! Moteur, partie cycle,, bruit confort, sensation un vrai bonheur!

Je l'ai revendue et je me suis racheté une BMW presque la même une K1200 r sport que j'ai de nouveau adoré et qui me servait de véhicule de travail alors que je bossais comme VRP. Je me suis fait voler cette moto à ma grande tristesse.

Avec l'argent de l'assurance j'ai repris sans doute la seule moto que je n'ai pas aimé une Aprillia Tuono 1000. Je n'ai jamais eu confiance dans cette machine, l'avant me semblait léger et la partie cycle bizarre malgré un moteur plutôt brillant avec "seulement" 135cv. Mais surtout elle avait un abominable défaut elle chauffait horriblement les jambes. Et plus on roulait vite plus l'air chaud était rabattu sur les tibias, ce qui est pour moi insupportable.

Je l'ai vite revendue pour ma première Harley et une des meilleurs que la marque ait jamais produite. un Sportster XL 1200 Sport. J'ai roulé 80 000 kilomètres en 7 ans et je me la suis faite voler en décembre dernier.
Quel dommage ! De toutes les motos que j'ai eu et que j'ai essayé ( travaillant dans la moto j' en ai essayé un paquet) c' est de loin la moto la plus sensationnelle au sens premier et propre que je connaisse, c'est à dire la moto qui procure le plus de sensations.
C'était un collector, je la regrette beaucoup et peut être si je retrouve une belle occasion j' en rachèterai une que je ferai monter dans un cadre rigide avec une fourche springer pour rigoler un peu ce genre là. même si c'est un shovel et non un sportster.

Maintenant je roule en t max, pour la ville il n'y a rien de mieux ni de plus pratique, rapide agile, avec un coffre, j'aurai du mal à revenir en moto classique pour des trajets quotidien, d'autant plus que si je veux une moto je prends une de la concession Harley ou je travaille.

En conclusion je n'ai pas roulé pendant 20 ans à moto mais dès que j'ai repris j'ai rattrapé tous les kilomètres que je n'ai pas pas fait.
Je dois totaliser environ 350 000 kilomètres sous tous les temps, neige comprise, dont 70 000 environ en duo. A l'époque je passais TOUT mon temps libre en 2 roues.
J'adorais rouler avec ma femme derrière moi, on avait un système très efficace pour se parler de casque à casque, le tuyaucom et on adorait l'espèce de bulle d'intimité que l'on partageait à moto.
Maintenant je ne roule plus du tout en moto en duo, je ne veux pas prendre de risques alors que ma fille n'est pas avec nous...
C'est comme ça c'est un choix, il est compris et accepté par ma femme et moi même.
D'ailleurs, habitant en région parisienne la moto n'a que plus beaucoup d'intérêt, et bossant dans ce milieu l'aspect passionnel s'émousse, il m'en faut vraiment beaucoup de sensations à moto pour que cela me marque réellement
"Nous sommes des farceurs : nous survivons à nos problèmes"
Cioran

Menbatisiu
Messages : 47
Enregistré le : mar. 16 janv. 2018 22:08
Présentation : viewtopic.php?f=9&t=9957
Profil : En questionnement
Test : NON
Localisation : Nice
Âge : 34

Re: Je penche donc je suis. Un art de vivre: la Moto

Message par Menbatisiu » lun. 17 juin 2019 08:20

Ce que vous racontez me fait remonter les souvenirs. Merci les copains :rock:

J'ai commencé à rouler vers 13 ans sur un vieux solex qui dormait dans la cave de mes parents, avec une Peugeot 103 de 1971 si ma mémoire est bonne, et une vieille moto bécane.

Je faisais des tours dans le chemin à en faire râler les voisins ;).

Une fois mon bsr passé en classe au collège et ma décision en fin de 3ème de partir en cap mécanique, option d cycles et motocycles. J'entame la remise en état du Peugeot 103 assuré donc liberté finie les tours dans le chemin.

Et la, les premières arsouilles ont commencé.

Une belle bande de bras cassé, 16 ans plein d'hormones, la course entre un ciao, un solex, une moto bécane, et mon 103.

Après avoir débuté mon apprentissage en alternance, j'ai changé de monture. Un scooter derby Atlantis, là, j'ai commencé à vraiment rouler comme un âne, j'étais toute la journée avec de vrais motards qui me montrais leur cale-pied qui frottais lors des prises d'angle dans leur balade, ( ça ne sert à rien, tu ne vas pas forcément plus vite) alors j'ai fait pareil avec ma béquille côté gauche et mon pot d'échappement côté droits.

Je vous laisse imaginer la suite.

Un gros excés de confiance et la chute dans une courbe lancée à 80 kmh ne, c'est pas fait attendre.

Une béquille centrale ne replie pas comme un cale-pied, troisième point d'appui fixe égale décrochage de la roue arrière et voilà mon premier véhicule épave.

Après le derby Atlantis, mon maître d'apprentissage (qui es devenu presque comme mon père pour moi, je l'ai même appelé papa sans le vouloir, ont s'étaient bien marré ce jour-là aussi) m'a conseillé de prendre une 50 à vitesse pour apprendre la gestion du passage des rapports. (au passage très bon école pour la suite)


Donc nouvel monture une 50 rieju supermotard.

En parallèle, je découvrais le stunt (J'en parlerais plus tard ;) ).
Donc nouveau jeu en plus de la conduite avec boîtes de vitesses, les stopys ou roues avant sur les gros freinages son venu naturellement, au meilleur de ma forme, j'arrivais à parcourir, je dirais 30m sur la roue avant.


Bon encore une fois excés de confiance, le jour où je venais de m'inscrire au passage du permis A. J'ai magnifiquement traversais la lunette arrière d'une voiture tête la première.

Résulta fracture de trois cervicales 2 mois de Minerve.

Enfin une fois rétabli, j'ai passé mon plateau assez rapidement un jour de février avec de la neige sur les côtés, enfin de bonnes conditions.
L'intelligence c'est comme de la confiture moin on en a plus on l'étale. Et on ne voit bien qu'avec le cœur.

Répondre